banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Retour à la case départ ? [PV Stephen] [Finish him ]  (Lu 6213 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Septembre 23, 2013, 01:22:20 »

Le village Terranide  était à portée de main, Shad le savait, elle le sentait. Voilà des semaines que l’Okami marchait dans ces contrées gelées,  sa longue expédition allait enfin prendre fin ! A l’instant même, elle n’aspirait qu’à mettre ses pieds sous la table devant un bon repas et se reposer. Comble de malchance, la louve était tombée sur une bande de Yéti des montagnes. Adieu sac fourre-tout, provision et surtout une grande partie de sa mana. En effet, l’Okami avait dû faire recours à sa magie du feu pour les garder à distance, en usant une telle quantité qu’elle devait se recharger.

Le blizzard s’était encore levé et allait bon train, et tandis que la lupine recherchait un abris tout en s’avançant dans ce désert de glace, elle n’entendit pas les nombreux bruits de pas qui naissaient quelques mètres plus loin, les rafales du vent dissimulant ces dernières. Et oui il est tellement plus simple d’attaquer une personne seule et sournoisement !  De ce fait, la pauvre Terranide n’eut pas le temps d’ouïr le projectile imbibé d’un anesthésiant qui se planta au niveau de sa clavicule gauche. D’un geste elle retira la pointe tout en proférant un juron peu discret avant de tomber face la première contre la poudreuse. Et tandis qu’un voile d’ombre s’abattait sur ses yeux, elle distingua quelques silhouettes qui s’approchaient.

Le réveil fut quelque peu brutal, le froid laissa sa place à la chaleur. Ses muscles endoloris se réveillaient peu à peu et alors que l’Okami récupérait les fonctions de chacun de ses membres, le retour à la réalité fut plus dur qu’elle ne le redoutait.  Des dizaines de voix s’élevèrent  mais une en particulier prenait le monopole sur toutes ses consœurs.  Cette dernière n’était ni plus ni moins que la voix du vendeur d’esclave qui s’attelait à vendre l’Usagi présente au côté de l’Okami.  Louve qui jeta un coup d’œil à la lapine et qui n’eut pas besoin de deviner qu’elle était complétement « dressée » au vue de sa docilité. Quant  à elle, l’hybride  tenta de bougeait légèrement et nota rapidement que des liens formés par une corde la retenaient prisonnière, attachée contre un solide poteau de bois.

Se détacher, partir, fuir cet endroit, voilà ce qui la préoccupait en cet instant. Son regard se posa rapidement sur la foule, une fixation haineuse. Bordel elle n’avait pas subit toutes ses mésaventures pour se retrouver à servir un vieux grassouillet ! A servir de simple vide couille !  Et en plus on lui avait pris ses affaires ! Ses lames merde ! On lui avait confisqué ses lames en adamentium !  Bien vite, le vendeu nota que sa victime était revenu dans le monde réel.

« Ha ! Nous allons enfin pouvoir commencer ! Une Terranide trouvée dans les Terres Gélees ! Nul doute qu’elle sera assez endurante pour vos tâches ou votre plaisir ! Cette jeune lo…

« Va chier, libère moi ! «

L’esclavagiste vendeur se tut un instant. Elle osait l’interrompre ? Lui dire des injures ? Pour qui se prenait-elle bon sang ?  D’un geste de la main, l’homme fit un geste à son acolyte qui s’empressa de se saisir d’un fouet, le tendant d’un coup afin d’émettre le fameux «clac » de la liane tendue.  Puis d’un geste vif et rapide,  l’abattit droit sur le dos de leur vente.  Cependant, pas de cris de douleurs, pas de dos qui se arque d’une façon exagéré, juste un grognement quasiment inaudible, mêlée d’une certaine douleur et d’une rage profonde.

« Apprends où est ta place….Voyez messires, cette créature est à dresser mais ce sont des êtres si simple à ployer à votre volonté ! Ici et maintenant elle joue les fière mais d’ici quelques jours elle vous mangera dans la main ! »

Qu’il rêve, qu’il s’imagine cette chimère pensa l’Okami.  La marque laissait par le fouet sur son échine la picotait, mais elle ignora la douleur, réfléchissant à toute trombe.  Bingo ! Les cordes ! N’étant pas attachée par des liens en métal elle saurait brûler ceux présents à ses pieds !  La lupine se concentra donc, cherchant au fond d’elle une partielle de mana.  Malgré son sommeil forcé, elle n’était pas complétement régénérée et nul doute que la louve ne pourrait utiliser son don de pyromancie qu’une seule fois.  Oubliant l’homme qui tentait de la vendre, ainsi que la foule, elle créa une légère flammèche qui prit discrètement feu au niveau de ses liens pédestre.

« Allez va la chercher ! »

Elle venait d’être vendue ? Quand ? Par qui ? Enfin, cela n’avait que très peu d’importance et tandis que l’acolyte s’approchait pour se saisir de la jeune femme, cette dernière attendait le bon moment. Plus près, approche plus près, pensait-elle. La Terranide voulait attendre la dernière seconde avant de frapper, le feu avait rongé la corde et il ne lui restait plus qu’à donner un coup sec pour se libérer. L’homme n’était plus qu’à quelques pas de l’hybride et alors qu’il tendait un collier de métal muni d’une chaine, visant son cou de sorte à supprimer sa dernière part de liberté symboliquement, la Terranide se métamorphosa en un instant  en une louve.  Faisant une tête de plus qu’un simple loup, les liens au niveau de ses poignets cédèrent et celui qui était acolyte se retrouvait  avec une rangée de croc dans sa gorge.

La bête donna un coup sec, brisant les cervicales et par la même occasion mis fin au jour de l’infortuné. Pendant toute cette manœuvre et encore plus quand l’ichor avait coulé, la louve avait fixé la foule d’un regard de haine.  La réaction fut celle qu’elle attendait certains reculèrent. Après tout, les Terranides étaient censées être de gentilles petites esclaves ! Sans attendre une seconde de plus,  elle lâcha le cadavre frais et entreprit de s’enfuir, se campant sur ses pattes arrière afin de sauter l’estrade. Cependant, alors que la louve entamait son saut, un «  feu ! » fut crié et ce ne fut pas le sol qui l’accueillit mais un filet qui la cueillit en plein vol. La chute fut  haute et brutale.
La lupine était retombée au pied de la foule  après s’être cognée plusieurs fois contre les marches de la dite estrade et avant qu’elle ne put se relever,  elle sentit qu’on l’écrasait.  Grognant et incapable de se mouvoir, elle fixa l’homme qui l’étouffait de son poids pondérant. Puis sans qu’elle puisse  l’éviter cette fois, on lui administra le collier de métal, non sans un violent coup de pied directement dans l’abdomen alors qu’elle perdait sa forme animale. Car oui, l’artéfact avait aussi pour rôle d’empêcher toute utilisation de la magie qu’importe soit elle.

« Allez messires ! Oubliez cet accident ! Elle ne pourra plus rien vous faire maintenant ! Achetez ma marchandise ! »

Et il continuait en plus ! Plusieurs nobles s’étaient déjà retiré, ils n’étaient pas fou, ils ne voulaient pas d’une esclave qui s’empresserait de les tuer au premier faux mouvement, non, eux, ils désiraient une esclave docile, qui se couche en gémissant tout en écartant les cuisses. Dommage, l’Okami n’avait pas envie d’être de ce genre là et pendant qu’on essayait « encore » de la vendre, tout en étant plaquée au sol et empêtrée  dans ce foutu filet, elle toisa la foule restante. Bon sang, elle n’allait tout de même pas retourner à cette vie d’esclave ?

[hrp : Muaha je suis une quiche lorraine pour jouer les vendeurs d'esclaves x) ]
« Dernière édition: Octobre 21, 2013, 12:39:25 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #1 le: Septembre 23, 2013, 09:53:50 »

« Faut vraiment que je baise. » Dit le beau mâle en regardant son érection matinale.

Apparemment, il fallait vraiment que Stephen baise.

Mais n’était-ce pas compréhensible ? Un Apollon de son calibre n’était pas habitué à la déchéance sexuelle, et il faut dire que deux jours entiers sans tringler le moindre cul… Enfin, l’heure n’était pas aux complaintes, car aujourd’hui, il allait trouver un moyen de se vider un peu les burnes. Bon, il n’était pas du genre à trop squatter la place publique, l’esclavagisme en dehors du lit, c’était pas tellement son truc.

Ou plutôt, ça l’était, mais il n’en faisait pas un véritable sport olympique comme certains nobles de Nexus. Depuis qu’il avait acheté une propriété dans la partie riche de la capitale, le démon avait pris quelques habitudes qui ne lui ressemblaient pas, mais il ne s’en trouvait pas gêné. Etre un noble dans un monde moyenâgeux, y’a vraiment rien de mieux.

Quoiqu’il en soit, le beau diable allait aujourd’hui assister à une vente d’esclaves sur le marché. Il n’était pas vraiment un secret que la plupart des créatures mises en vente sur la place publique étaient plus des jouets sexuels que des domestiques légitimes. Les Terranides se faisaient plus rare depuis que leur royaume avait été fondé, et ils coûtaient plus cher que jamais. Fini, l’époque glorieuse où même le bourgeois à peine fortuné pouvait avoir une neko au bout du chibre, c’était désormais une denrée réservée à l’élite.

Après quelques rapides préparations, ayant revêtu une chemise blanche, un pantalon de coton noir et des chaussures de cuir foncées, le démon se mit en route. Il faisait le trajet à pieds, délaissant son cheval. La place n’était pas très loin. Sur les quelques esclaves qu’il avait employé avant de les revendre ou affranchir, le beau diable avait pris l’habitude de se faire livrer. Il ne supportait pas la vue des esclaves encore en cage.

La place était moins remplie de monde qu’à l’accoutumée. Sans doute était-ce l’œuvre de la récente hausse des prix, les gens ne pouvant se payer des Terranides ne se donnaient même plus la peine de venir. Heureusement pour Stephen, il avait un bon paquet d’argent. Entre mercenariat et investissements, il s’était fait une véritable fortune, de quoi pouvoir aisément acheter toute la cargaison présente. Mais seule une femme louve retenait son attention. Elle avait un sacré cul.

« J’aime bien les belles fesses. » Murmura Stephen, regardant la jeune femme, ne s’adressant à personne d’autre qu’à lui même.

Oh, ça oui, il aimait bien les jolis culs. Et c’était autant son cerveau que sa bite, qui parlait en ce moment. Le démon lança donc une enchère si dérisoirement élevée que personne ne le suivit. Certes, cela pouvait apparaître comme un motif d’achat complètement idiot. Mais Stephen n’était pas en train de se chercher une fiancée, il était à la pêche aux esclaves, et quand on a de la thune à claquer, on ne s’occupe pas des détails. Car, le fait que Shad soit une tueuse de sang froid capable de buter un homme sans arme en quelques secondes, ça relevait de l’anecdotique.

Attendez… Quoi ? Bon sang ! Elle venait de buter un de ces pauvres esclavagistes sans même ciller. Un éclair d’admiration naquit dans les yeux du beau mâle. Il lui fallait cette femelle là. Elle ferait un parfait réceptacle génétique, et elle avait un joli cul. Bon, pendant qu’elle se faisait rattraper par des filets, il s’approcha de l’estrade pour donner deux bourses remplies d’or à l’esclavagiste qui n’en croyait pas ses yeux. De toute façon, pas sûr que quiconque ici soit capable de faire d’une telle furie une partenaire soumise, à part Stephen. Et encore !

Stephen jeta un coup d’œil vers Shad, emprisonnée dans des filets, un collier imposé sur son cou l’empêchant de se transformer. Il n’était pas assez bête pour la croire inoffensive, néanmoins. Donc, histoire de ne pas se faire déchirer la gueule sur le trajet du retour, il demanda aux hommes présents de la ligoter. Les jambes liées et les mains liées dans le dos, elle avait moins de chances de buter son acheteur en chemin. Stephen la souleva alors, la jetant sans plus de cérémonie par-dessus son épaule, comme un sac à patate. Il se mit à siffloter et prit le chemin du retour.

« J’aime bien tes fesses. » Dit simplement l’heureux acheteur à son esclave en lui tapotant le derrière. « Bon, la queue est un peu gênante, mais je sais que c’est inhumain de couper la queue d’un chien, on l’avait fait à mon Boxer, Mr. Doggy, quand j’étais jeune, et il avait pas aimé, donc je te laisse la tienne. » Expliqua le monstre, s’épanchant longuement sur sa vie pendant tout le trajet.

Il se foutait un peu de Shad, pour être honnête. Sans doute était-ce l’idée de pouvoir enfin tremper son biscuit qui le rendait si jovial, peut-être était-ce autre chose. Non, en fait c’était forcément la première option. D’ailleurs, il accéléra en voyant sa demeure. Oulala, il avait hâte de jouer au docteur avec sa nouvelle acquisition. Entrant dans sa maison puis se dirigeant jusqu’au salon, il déposa alors la jeune femme sur son canapé, se tapant ensuite dans les mains comme pour signifier un travail bien fait.

« J’te détacherais bien, mais j’suis à peu près certain que t’essaieras de me buter à l’instant, alors j’pense que tu vas rester sagement attachée jusqu’à ce que j’ai ta parole que tu seras gentille et civilisée, ok ? » Demanda le démon d’un air presque candide.

En réalité, il savait très bien ce qu’il faisait.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Septembre 23, 2013, 10:40:59 »

La louve toujours écrasée par le gros lard entendait non sans mal qu’une personne de la foule s’approchait. Evidemment, au vue de sa position, elle n’arrivait même pas à distinguer le physique, l’âge ou quoi que ce soit d’autres  de son acheteur,  mise à part ses deux bourses d’or qu’il tendait au  vendeur.  Ainsi, elle venait d’être achetée ? Vraiment ? Sans blague ? Et merde…pensa t’elle sans se soucier que quelqu’un puisse lire dans ses pensées.  Tandis qu’on lui retirait le filet et la maintenait afin d’éviter qu’elle se carapate, la louve eut le droit d’être à nouveau attachée. SI elle serait masochiste, elle adorerait cela, mais non.   

Et la voilà balancé contre l’épaule de son acheteur comme un vulgaire sac à patate ! Allez point positif,  l’Okami avait un transport gratuit ! Même pas besoin de marcher ! Oui sauf que là, elle aurait aimé être sur ses deux pieds. Et tandis qu’elle se faisait ballotté au rythme des pas de son « maitre », elle fixait l’horizon d’un regard vide,  soupirant de frustration.

Au loin, elle put voir une scène des plus…normale à Nexus. A savoir une Terranide quasiment dénudée, attachée, présentée à plusieurs nobles avides de se vider. Mais la chose qui la marqua fut le faite que cette Terranide chantonnait une chanson  tout en mimant les paroles, ce qui donnait  plus ou moins ceci :

« Regarde mon décolleté, au lieu de  regarder tes pieds et puis quand je danse ça fait sbong sbong sbong ! »

« Pitoyable » pensa t’elle.

La louve ne sortit que de ses pensées que quand il lui parla de sa queue qui le dérangeait et de son ancien chien. Attendez ? Il la prenait pour une chienne ? Dans les deux sens du terme ? Elle était louve bordel ! Lou-ve !  Cependant elle répondit  à la tirade du démon d’un simple «  wouf »  accentué d’un air de dire « Tu me fais chier. » et pour bien l’embêter vu que son appendice caudale semblait le dérangeait, elle le fouettait avec tout le long du trajet, l’irritant en quelque sorte.

Mais tous les voyages ont une fin et ils arrivèrent dans la demeure de son acheteur. Tiens cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas  était posée sur un canapé, dommage que c’était d’une façon qu’elle aurait préféré évité. La louve gigota légèrement, tentant de se défaire de ses liens, tandis que Stephen lui parlait :

« J’te détacherais bien, mais j’suis à peu près certain que t’essaieras de me buter à l’instant, alors j’pense que tu vas rester sagement attachée jusqu’à ce que j’ai ta parole que tu seras gentille et civilisée, ok ?

La Terranide s’arrêta d’un bloc et fixa l’homme. Certes d’un point de vue dominant dominé, elle était plus en position à ne pas devoir ouvrir sa g…bouche et pourtant !  Faisant un léger mouvement de bassin pour mieux se caler sur le divan, elle n’hésita pas à répondre au démon :

« Il y’a moyen, tu me libère, je me barre et on reste quitte non ? »

Il ne le fera pas, la lupine ne le savait que trop bien, elle allait y passer, déguster. Enfin sur ce dernier point,  elle ne pouvait pas connaître pire que ce qu’elle avait déjà enduré…si ?  Elle  reporta bien vite son attention sur ses liens, et dire qu’elle était à court de mana !  Quelle poisse.   Cependant, et sans en savoir la raison, elle lança au dépoté :

« Oh, tu voudrais peut être que je t’appelle « maître » et que je te fasse une petite gâterie ? »


Le ton était cynique et froid. Bien évidemment,  quelle devrait le faire ! Mais elle en avait pas envie, pas du tout. Jugeant qu’elle n’arrivait décidemment pas à se défaire de cette saloperie de corde à force de gesticuler, elle se stoppa, pointant ses yeux azur dans ceux du diable et soupirant :


« Bon ? Tu me détaches ou ? »

« Dernière édition: Septembre 23, 2013, 11:18:24 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #3 le: Septembre 23, 2013, 11:34:51 »

Si ça ressemble à un chien, c’est un chien. ‘Faut dire que Stephen n’avait rien d’un expert vétérinaire pour canidés, alors qu’on le fasse pas chier. Et puis, merde, s’il commençait à penser à Mr.Doggy maintenant, il allait se l’imaginer en baisant Shad. Mauvais plan. Avec ladite esclave qui lui fouettait régulièrement la gueule de son extrémité caudale, y’avait de quoi grogner.
 
Mais il n’allait pas se laisser emmerder par cette bonnasse au gros cul, il continuait de parler, même avec la touffe de poil en plein devant la face. Parfois, il s’arrêtait pour recracher quelques poils ayant fait intrusion dans sa bouche. Qu’elle aboie, elle allait hululer quand il s’occuperait d’elle. En tous cas, soit elle était à bout de force, soit elle n’était pas si rebelle que ça, vu comme elle semblait résignée.

Il répondit à l’aboiement de la belle jeune femme par un miaulement. De toute façon, il avait toujours préféré les chats. Sur le chemin, il continua à raconter sa vie, expliquant pourquoi les félins étaient bien plus classes que les chiens, et pourquoi les chiens ne faisaient rien d’autre que se lécher les couilles. Un débat peu philosophique, qui devait faire l’effet d’un coup de matraque sur le crâne de Shad, tant il était assommant.

Elle était dure avec lui, quand même. La plupart des chiens n’ont pas le droit de monter sur le canapé ! D’ailleurs, le beau diable croisa les bras et tiqua face à ce manque de reconnaissance. Merde, il lui avait évité de finir vendue à un vieil obsédé dégueulasse. Au lieu de ça, elle avait l’immense honneur de se coltiner un jeune obsédé dégueulasse. En plus, il était en chien. Sans mauvais jeu de mot.

« T’es chiée. Mr.Doggy avait à peine le droit d’entrer dans la maison, alors le canapé j’te raconte pas. » Expliqua le démon. « Tu te crois mieux que mon Mr.Doggy, c’est ça ? Lui au moins, quand je faisais un tour avec lui, il passait pas son temps à m’envoyer sa queue dans la gueule. » Ajouta-t-il, l’air ronchon. « Salope. » Murmura-t-il.

Il se doutait bien que la mention de la petite gâterie n’était pas sérieuse. Mais une petite partie de lui nourrissait cet espoir fou. Enfin, il valait mieux éviter de trop énerver la jeune femme. Ouais, ça se voyait bien qu’elle avait un tempérament explosif, et Stephen ne tenait pas à se faire avoir en la détachant. Parce que bon, il avait beau aimer le bondage, ça ne se fait pas pour un premier rencard.

Le beau diable se pencha donc sur les liens. Eh bah ! Celui qui avait fait ça était un professionnel du bondage. Il fallut à Stephen plusieurs minutes pour détacher les jambes de la jeune femme. Entre prudence et complexité du nœud, il avait l’impression d’être un démineur. Il n’avait pas de couteau sur lui, et pas envie d’utiliser la magie pour défaire ces liens. Mais l’attache ne résista pas longtemps.

« Eh voilà ! Tu veux jouer à tirer sur la corde, ma belle ? » Demanda le démon en tapotant la tête de Shad. « Tu rêves, je ne suis qu’un honnête citoyen qui fait ses emplettes. Tu m’as coûté la peau du cul, j’vais pas te laisser te barrer ! En plus j’aime bien tes fesses. » Jugea-t-il bon d’ajouter. « J’vais nous chercher des bières. J’t’aurai bien proposé du chocolat chaud, mais il paraît que c’est mauvais pour les chiens. Enfin, c’est ce que m’disais ma vieille voisine quand je donnais des carrés à M… Bref. »

Ni une ni deux, il disparu en cuisine, revenant avec deux choppes pleines. Ouais, il avait un bar aménagé directement dans sa piaule. Quoi ? On aime la bibine ou on ne l’aime pas. C’est un art ! En tous cas, il déposa une choppe devant la jeune femme, sur la table qui faisait face au canapé. S’asseyant sur un fauteuil, droit devant le canapé où était assise Shad, le démon prit une gorgée de sa bière.

« Allez, j’te retire tes liens. » Dit-il en claquant des doigts, défaisant les liens des bras. « Tu dois comprendre que j’ai rien contre toi. Eh, la vie c’est la vie, j’t’ai achetée, t’es à moi. Bien évidemment c’est sexuel, mais j’suis quand même pas aussi répugnant que les vieux qui ont acheté ta pote la lapine. Mais trêves de bavardages, bois. »

Jusque là, il était serein. Tout se passerait très bien, sans doute jusqu’à ce que Shad veuille prendre la poudre d’escampette.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Septembre 24, 2013, 01:21:52 »

Maudit soit ce collier de métal. Sans lui, Shad serait déjà partie, non sans essayer de blesser si besoin Stephen pour garantir sa liberté. Mais là, non, la Terranide était coincée, sa magie polymorphe et pyrotechnique bloquée, coincée. Le métal froid semblait crier à ses essences magiques  « Vous ne passserez paaaas ! » et en effet,  elles ne passaient pas. Donc pas de régénération. Et en plus, elle avait la dalle, la louve avait prévu de manger sous peu, pas d’être mise en vente en pleins soleil sur la place publique.

Enfin, de toute façon, ligotée comme elle était, elle n’allait pas aller loin. Et..Tiens ? Il s’approche ?  Au fond d’elle, la louve espérait que ce ne soit pas ce qu’elle craignait mais au contraire, il se pencha sur ses problèmes de nœud, chose qu’elle devra faire sans doute également plus tard.  La louve détourna le visage, émettant un grognement légèrement rauque. Leurs corps étaient de même assez proche, et pendant que l’homme se dépatouillait avec ses entraves, l’Okami pouvait sentir  son souffle chaud effleurait sa peau. Un léger frémissement naquit de ce contact, après tout comme elle ne portait quasiment rien et que son vêtement n’était qu’une espèce de voile, la louve était plus sensible à fleur de peau.

Enfin, la Terranide était défaite de ses liens ! Du moins, juste ceux d’en bas, mais elle put bouger et se mettre dans une position plus confortable, fermant un œil sous la tape du démon. Le mordre ? Non, elle ne serait pas assez rapide, et de toute manière, elle sentait qu’il faisait cela pour la narguer. Certes, certes, il l’avait acheté mais elle n’avait jamais demandé d’être vendue !  Et alors qu’elle aurait aimé répliqué, le jeune homme s’éclipsa rapidement au bar, lui lançant une vanne sur le chocolat et les chiens, elle lui répondit d'un ton ironique :

« Boarf non, j’aurais préféré une timbale de nectar relevé au lys blanc, au shaker, hein ?, pas à la cuillère ! »

La chope fut posée sur la table, pleine de bière, d’alcool, de…de bière quoi. La louve la jugea.. De toute façon, elle était censée la boire comment ? En se penchant et en lapant ? Ses mains étaient encore ligotées ! Un claquement de doigts retentit et elle sentit les dits liens se défaire et non sans cacher son contentement, elle s’étira, faisant craquer son dos.  Rester une fois quelques temps dans une position inconfortable,  vous verrez bien qu’elle sera la première chose que vous ferez !

« Merci… »


Merci pour les liens et indirectement pour le canapé. En effet, elle avait compris la remarque concernant le divan, autant ne pas l’énerver. L’Okami passa rapidement sa main vers sa nuque, plus particulièrement sur l’entrave de métal, le tâtant du bout des doigts. Sous ces derniers,  l’Okami sentait une légère fissure, sans doute l’emplacement de la clé. Bon, elle savait sur quoi elle allait se concentrer plus tard.  Son geste ne dura que l’espace de trois secondes avant qu’elle se saisisse de la chope mais sans la porter à ses lèvres.

« Si c’est sexuel, pourquoi ne pas avoir pris justement la lapine ? Au pire, la chatte ? Vu comment tu aimes les chats ? Moi, je suis nulle sur ce point de vue, tu as fait un mauvais achat crois-moi. Te faire plaisir ? Faudrait déjà que je me rappelle ce que c’est hein. »

Elle soupira et bu une gorgée. D’un côté, la louve ne mentait pas. A quand remontait sa dernière relation réellement consentante où elle n’était pas juste un beau sac à foutre ? Trop loin pour qu’elle s’en rappelle en tout cas. Reposant la bière, l’hybride lança un rapide coup d’œil à la pièce, il y’avait bien une porte mais…assez loin de là où ils se trouvaient et sans nul doute, fermée à clef. Soufflant, elle ne manqua pas d’ajouter :

« Après tout, j’pourrais rien faire, pff moi qui espérait effrayer un peu  ces gros lards en tuant  l’autre là… »


Sauf que bon, Stephen l’avait quand même achetée, et sans doute aura-t-elle eu plus de chance de s’enfuir avec un gros vieux qu’avec lui. Surtout qu’il n’était pas humain. De un, car son odeur était fortement différente et de deux car, il utilisé également la magie. Ceux sur quoi, après avoir bu une deuxième gorgée, elle le questionna :

« Au faite, t’es pas humain hein ? Tu es quoi ? Attends laisse-moi deviner….Déjà t’es pas un Lycaon sinon tu serais nu, dans la nature et tu aurais du mal à parler, un vampire ? Non, tu serais une espèce de noble et puis il fait jour….Ange on oublie…Allez au pif…Démon ? »


Et hop troisième petite gorgée !  C’est que quand même c’est bon la bière ! Et dire qu’à la base elle avait peur de ne pas aimer cela ! Bon, elle avait aussi soif et que cela sous la main donc bon. Mais c’était pas mauvais quand même.

Mauvais....chose qui pue ? Ding ! Ces agresseurs n'avaient pas dû la laver et elle ne devait pas sentir la rose, fin on est dans un RP hentai, donc même si les femmes restent des mois seules en pleine nature, elles restent fraiches et imberbes...Bref ! Fixant la bière, elle ne manqua pas de rajouter :

"Et puis là,  j'risque un peu de sentir le fauve hein, ces gars m'ont vendus sans passer par la case " toilette", il faudrait que je me lave, vous imaginiez comme..weeah bon...Oubliez..."

Mais d'un côté un bain bien chaud, un délice ! Le plaisir même ! Et aussi un moyen contourné de gagner du temps.
« Dernière édition: Septembre 24, 2013, 07:01:33 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #5 le: Septembre 24, 2013, 08:13:20 »

Stephen se doutait bien que cette Terranide ne devait pas avoir eu la vie facile. D’ailleurs, aucun membre de cette espèce n’avait réellement connu la joie. A part ceux qui s’étaient fait à l’idée d’être des domestiques surexploités ou des jouets sexuels. Il était évident que Shad ne faisait pas partie de cette impressionnante majorité. Non pas que le démon soit d’une quelconque manière opposé à l’esclavagisme, mais il avait un minimum d’empathie.

Il lui avait servi de la bière au lieu d’un autre alcool, déjà pour ne pas la rendre ivre, et parce qu’une bonne blonde, y’a rien de plus convivial. Eh, il voulait tremper son biscuit, pas de doute là-dessus, mais il restait civilisé. Stephen savait, dans le fond, que son interlocutrice allait sûrement tenter de s’échapper, mais qu’importe. Pour l’instant, et tant qu’elle ne se montrerait pas violente ou déraisonnable, il la traiterait comme on traite une convive.

« Bon sang, est-ce que tu m’écoutes, quand je parle ? » Demanda Stephen d’un air faussement agacé. « Tu vois, je suis plus un type à fesses qu’un type à seins, et t’avais le plus beau cul de toute l’enchère. »

Cela n’expliquait peut-être pas la somme colossale qu’il avait dépensé pour se payer Shad, mais sûrement était-ce la réelle raison derrière cette action. Il se plaisait à entretenir un peu le doute quant à ses motivations. En faisait cela, il avait l’impression de réellement dominer l’échange, d’être maître de la situation. Même s’il n’y avait pas grand intérêt à jouer un jeu de psychologie en ce moment. Quand on est riche et idiot, on compte rarement le montant de chaque dépense.

Voir Shad profiter un peu du breuvage offert faisait tout de même plaisir à l’acheteur. Collier en métal sur le cou mis à part, la Terranide était traitée comme une égale. Peut-être était-ce en raison de sa provenance, mais le Terrien, ne comprenait pas ce besoin systématique de traiter les hybrides comme des sous-hommes en ce bas monde. Lui, il traitait tout le monde aussi également mal. Comme ça, personne n’était content !

Puis elle se mit à essayer de deviner à quelle espèce appartenait le beau brun. Il s’amusait à l’écouter faire défiler les options. Elle avait un odorat exactement pareil au sien, capable de sentir des choses que les humains moyens ne pensent pas « palpables ». Stephen écoutait les diverses propositions en enchaînant gorgée sur gorgée, n’arrêtant de boire qu’à la mention de ce fameux mot. Démon.

« Ce n’est pas du hasard, il ne restait que ça ! » Dit Stephen en souriant. « Ouais, un démon, jackpot. Quoique vampire m’aurait botté, mais ne pas pouvoir sortir au soleil, non merci ! Enfin, c’était l’enfer ou devenir un genre de créature biblique super classe avec une force de titan et des pouvoirs, alors tu penses bien que j’ai signé le contrat sans y réfléchir à deux fois. »

Il marqua une pause. Cette question ne relevait pas que d’une innocente curiosité, c’était évident. Elle cherchait à tâter le terrain, savoir ce à quoi elle avait affaire. Du moins, il en était persuadé. Il ne savait pas si elle avait la force de le vaincre pour prendre la fuite, mais il ne semblait pas particulièrement enchanté à l’idée d’essayer. De toute façon, il n’allait pas forcer une situation de conflit alors que l’échange restait civilisé.

« Ne vois pas ça comme de l’esclavagisme. Je rémunère tout mon personnel. Toi, tu auras juste l’avantage de partager ma couche, en plus. » Expliqua-t-il, terminant sa pinte. « Pour ton bain… » Commença le diable, un sourire aux lèvres.

Rapidement, il se releva, ôtant son haut pour dévoiler le torse musclé qui faisait son succès. Il jeta négligemment son haut sur le divan, faisant signe à la jeune femme de le suivre.

« On va partager la piscine. » Dit-il, menant la Terranide vers la gigantesque piscine qu’il avait fait construire dans une des nombreuses pièces de sa demeure.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Septembre 24, 2013, 09:15:52 »

Bingo ! Elle avait touché juste, c’était bel et bien un démon.  Enfin point positif il n’était pas pourvu de sabot fourchu, d’une queue touffu, de cornes…cornus ?  L’Okami se remémora sa dernière rencontre avec un démon mâle, un archiduc si elle se souvenait bien.  Combien de temps ça faisait ? Deux à trois ans déjà ? Et bien, cela ne la rajeunissait pas. A son tour,  la louve buvait des lampées tandis que son interlocuteur parlait :

« Les vampires….J’en peux plus…de gros nobles qui traient tout le monde comme des moins que rien, des  sortes d’aristocrates pompeux, ou des êtres qui vous font croire qu’ils ne sont pas ce qu’ils sont…Je ne préfère même pas me rappeler du dernier que j’ai eu…Nan vampire c’est nul, en plus vous avez le souci du sang là »

Fin de la phrase et fin de la chope de bière.  Et tandis que Stephen se levait, elle le suivit du regard, après tout que pouvait-elle faire d’autre ?   Spontanément quand il retira son haut, ses joues s’empourprèrent légèrement, Gêne ? Belle vue ? Allez savoir ! Il faut dire aussi qu’il avait raison le bougre, il était déjà mieux à voir que les autres vieux schnock mais..non…elle ne voulait pas ou du moins ne pouvait pas.

L’Okami tiqua sur le mot « piscine » bon sang,  il habitait dans un château sa parole ? Et puis, elle avait demandé un bain, pas une piscine, vous imaginez après pour nettoyer ?  Enfin, cela n’était pas la question. Comprenant l’ordre sans qu’il soit mentionné, la louve quitta le canapé et suivit sans réelle motivation le diable. Sur le trajet, l’Okami observa l’intérieur de rapide coup d’œil, tentant également de mémoriser les différents couloirs, portes et pleins de petites subtilités. Cependant, elle ne manqua  pas de lui demander sur le trajet menant à la dite piscine :

« Sinon à part jouer les esclaves sexuelles…Je vais devoir faire quoi ? »


De toute façon, elle s’en irait.  Elle s’était toujours enfuit ou vue libérée de ses anciens geôliers, alors ici, ce ne serait qu’une passe difficile le temps qu’elle trouve un moyen.  Et alors que la louve réfléchissait à comment se sortir de ce pétrin, ils arrivèrent enfin au lieu mentionnait plus tôt. Spontanément, la louve siffla d’admiration, c’est qu’elle était grande la piscine ! Et en avoir une d’intérieur sur Terre c’était déjà rare mais alors sur Terra…cela était une denrée rare !

Finalement, elle se pencha, offrant une belle vue sans y faire attention à Stephen, lui qui aimait les fesses, il était servit  et toucha du bout des doigts l’eau qui était à une température des plus accueillantes mais elle fit la moue, partager la piscine …Ce n’est pas comme si elle était très motivée à le faire, instinctivement, elle passa sa main contre le collier de métal, soupir de frustration.  En plus de la bloquer, il lui frottait la peau et la démangeait et du coin de l’œil, la louve observait le jeune démon attendant avec  appréhension la suite.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #7 le: Septembre 25, 2013, 01:30:50 »

Shad aurait fait une excellente démone. Enfin, c’est ce que pensait Stephen. Après tout, elle avait une mentalité tout à fait adaptée, un bon sens de la répartie et, surtout, elle savait évaluer les situations. Moi d’abord, on fonce dans le tas, et si on se fait prendre, on la joue défiante jusqu’au bout. En somme, l’américain se retrouvait en elle. Un sourire s’afficha même spontanément sur le visage du beau mâle à cette pensée, tandis qu’il retirait son haut.

Elle venait de rougir ? Bah ! Le démon ne l’aurait pas pensée timide, mais pourquoi pas, c’était assez charmant, tout de même. Et puis, si elle n’était vraiment pas habituée aux contacts charnels consentis et tendres, nul doute qu’un homme se dénudant sous ses yeux sans pour autant se jeter immédiatement sur elle devait briser sa petite routine. Même si ledit gentleman souhaitait en faire, au mieux une domestique, au pire une esclave.

Malgré les apparences, Stephen n’avait rien d’un abruti. Il réalisait bien qu’imposer la cohabitation définitive à une femme capable de le buter n’avait rien d’intelligent. Mais il l’avait payée, et il ne souhaitait pas qu’elle parte. Pourquoi refuser de lui servir d’amante et de domestique, contre rémunération, gîte, et couvert ? Cela tombait sous le sens aux yeux du démon.

Sans doute faisait-elle partie de ce groupe de gens qui s’accroche plus au concept erroné de liberté qu’à vivre véritablement libre. Peut-être n’avait-elle pas compris ce que pouvait lui proposer Stephen. Dans tous les cas, elle avait demandé à se laver, et le beau diable se trouvait plus qu’heureux de pouvoir lui rendre ce service. C’était l’occasion de se plonger un peu dans la piscine chauffée que le nouveau riche ostentatoire avait fait installer.

« Ecoute, tu m’plais, alors oublie ce truc d’esclave. Par contre j’ai claqué l’équivalent d’une baraque en banlieue de Nexus pour t’avoir, alors j’aimerais éviter de me retrouver à gérer l’ardoise sans t’avoir au moins à mes cotés. En gros, tu restes ici et tu m’aideras quand j’aurai besoin de toi, nettoyage, courses, tout le bordel. J’ai un petit studio à coté de la baraque, si tu ne veux pas crécher ici. Par contre, sexuellement parlant… » Dit-il en lançant un regard légèrement lubrique vers la Terranide. « T’as pas d’échappatoire. »

Il l’avait vue devenir rouge comme une pivoine en sa présence, elle n’allait quand même pas essayer de lui faire croire qu’il ne l’attirait pas ? De toute manière, s’il restait relativement diplomate, il considérait que c’était une faveur avant tout. Il aurait très bien pu faire renforcer le collier anti-magie qu’elle portait et la garder comme esclave, au lieu de lui proposer quelque chose qui sonnait bien moins dégradant.

Mais Stephen ne s’improvisait pas philanthrope pour autant, assumant pleinement le fait que son attirance sexuel jouait pour le gros de sa « gentillesse ». D’ailleurs, il se retournait régulièrement, zieutant le corps de sa domestique. Ouais, il avait hâte de partager… Son bain avec elle.

D’ailleurs, ils ne tardèrent pas à arriver dans la fameuse pièce. Ca en jetait. Stephen avait recréé sa villa, du temps où il était millionnaire, quand il était encore champion de boxe sur Terre. De l’ostentatoire ridicule, surfait, mais son égo d’américain ahuri s’en satisfaisait pleinement. Et puis, même si tout paraissait dérisoirement trop décoré et inutilement cher, ça restait quand même une piscine géante. Une piscine géante dans une pièce avec des baies vitrées teintées, offrant pour vue l’ensemble des quartiers intermédiaires de Nexus, sacrément bien foutus malgré tout. Le tout était vu d’en haut en raison de la présence de la mansion au sommet d’une butte.

« C’est classe, non ? On m’a dit « Lord Belmont, faites pas ça, ça a l’air ostentatoire et ridicule. » Eh bah, qui a une piscine au sommet d’une butte dans une ville de luxe, bande de connards ? Ahahahah. » S’écria-t-il fièrement, les poings contre chaque coté du bassin.

Stephen se retourna alors pour observer la jeune femme. Ainsi penchée, son délicieux petit cul était agréablement mis en valeur. Il se lécha les lèvres, signalant son appétit carnivore. Mais, alors qu’il s’apprêtait à la déshabiller, le beau diable remarqua qu’elle semblait dérangeait par l’épais collier en métal.

Immobilisé, l’espace d’un instant, le démon regarda le sol et se gratta la tête en mordillant sa lèvre inférieure, dans une expression qui mêlait l’absence de fierté et la réflexion intense. Puis il s’approcha de Shad, psalmodia quelques paroles, et toucha la fermeture du morceau de métal arrondi, qui se détacha de lui-même. Un instant d’arrêt, et le démon croisa les bras. Peut-être avait-il fait une connerie, sans doute. Mais dans le fond, il ne regrettait jamais de suivre son instinct.

« Alors, tu me sautes dessus pour essayer de t’enfuir ? »
Demanda-t-il, un sourcil haussé.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Septembre 25, 2013, 01:15:09 »

Les oreilles de la louve se dressèrent d’un bloc, mue par la surprise quand elle le sentie touché son collier de métal. S’attendant à y voir attaché une chaîne, elle ne crut pas ses yeux au premier instant en voyant l’épais collier de métal choir vers le sol et frapper ce dernier dans un bruit assourdissant. Pourtant, il ne finit pas sa course et l’Okami l’envoya valser d’un coup de pied avant de passer sa main au niveau de sa nuque, bougeant cette dernière de gauche à droite, la faisant légèrement craquer.

« Haa…merci, c’est mieux comme ça.. »

Elle tiqua sur sa question. Croisant les bras, sa queue battante légèrement de gauche à droite, elle fixa le démon, poussant un soupir de lassitude. A croire que tout le monde mettait réellement les Terranides dans le même panier.  Lui sauter dessus pour s’enfuir ? Oh, Shad l’aurait fait si elle l’avait pu, mais, elle en était incapable pour le moment.

« Bon, de un, ce collier m’a bloqué mes capacités, donc aucun risque que je plante mes crocs dans ta gorge ou que je te crame la figure sur le champ, de deux, t’es un démon. A moins d’être conne et comme j’ai déjà eu affaire à un de ton espèce, un claquement de doigt et pouf ! Tu bloques toute retraite.  De trois, tu t’attends  que je le fasse, si je veux partir, vaux mieux que j’attende le bon moment non ?  De quatre… Si tu veux je peux quand même essayer mais d’une autre manière… »

Tout en disant ses mots, elle décroisa ses bras, puisant dans ses réserves pour créer deux sphères incandescentes de deux à trois centimètre s de diamètres, la taille la plus grosse qu’elle pouvait se permettre en cet instant et d’un mouvement rapide, les jeta dans l’eau de la piscine. L’effet  attendu ne se fit pas attendre et une épaisse brume chaude et humide s’éleva dans la pièce, masquant la visibilité des deux protagonistes.

L’Okami  afficha un sourire narquois et sans bruit se déplaça. Mais elle ne sorte pas, elle partit juste se positionner plus loin au bord de la dite piscine. A vrai dire, elle tester le démon, voulant savoir sa réaction, sa réactivité et elle écumait aussi d’un répit pour réfléchir à ses paroles. Après tout, quel serait le meilleur choix pour elle ? Finir en esclave sur une seule personne ou passer de mains  en mains en tentant de rester libre vainement ? Elle soupira intérieurement sur ce fait et de chaud.

En effet,  la pièce ressemblait maintenant à une simulation d’hammam et l’humidité perlaient sur sa peau et faisaient coller son simple habit de statut d’esclave contre sa peau. Déjà qu’à la base il était transparent mais alors là, il ne servait strictement à rien. Tendant l’oreille, elle bougea légèrement sa tête, cherchant non par le regard mais par l’ouïe et l’odorat où se positionnait le diable. Elle avait gagné quelques secondes de répit mais ces dernières touchaient à leur fin.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #9 le: Septembre 25, 2013, 03:07:53 »

Stephen n’était pas vraiment sur ses gardes, même après avoir ôté le collier de Shad. Déjà parce qu’il pensait être capable de la gérer si elle venait à se montrer violente. Et ensuite parce qu’il ne ressentait pas particulièrement d’hostilité de sa part. Néanmoins, il était persuadé qu’elle chercherait à fuir. Qu’à cela ne tienne, son odorat faisait de lui un traqueur hors pairs.

En l’écoutant, il semblait en effet peu probable qu’elle se montre en mesure de fuir. Mais la dernière phrase, inachevée, fit décroiser au démon ses deux bras, prêt à bouger. Les deux orbes qui apparurent lui arrachèrent un haussement de sourcil, tandis qu’il renforçait ses appuis au sol, prêt à bondir sur le côté.

Pas la peine, car les deux bulles magiques finirent dans une autre direction, s’écrasant contre la piscine. L’énorme vapeur qui résultat de ce contact embruma immédiatement la pièce. Shad avait su tirer avantage du fait que la piscine soit en intérieur et remplie d’eau, c’était un joli coup. Même s’il aurait du se montrer énervé, le beau diable ne put réprimer un sourire. Sacrée femme.

« Et maintenant ? »
Murmura Stephen, prêt à voir la suite.

Mais la suite ne vint pas. Les deux protagonistes ne semblaient pas bouger. Voilà qui était fort problématique. Comment allaient-ils se sortir de cette situation, maintenant ? Eh bien, Shad avait beau être débrouillarde, elle n’était pas tombée sur le dernier de la classe dans ce domaine. Bien qu’il ne soit pas un fin pyromancien comme elle semblait l’être, il avait aussi une petite panoplie de tours.

Déjà, il fallait vaincre l’odorat et l’ouïe de la jeune femme, ce qui s’annonçait compliqué en sachant qu’elle était une Terranide. Le meilleur moyen de vaincre son odorat serait sûrement de couvrir l’odeur que Stephen dégageait, ou alors de créer une nouvelle odeur tellement forte qu’elle devrait rester concentrée dessus quelques secondes. Certes, la pièce était grande, mais pas assez pour qu’il faille plus de cinq secondes au sportif pour la traverser en courant.

Il l’avait lui-même localisée, et ce serait donc le premier à vaincre les sens de l’autre qui l’emporterait. Pour l’odeur, une solution simple s’imposa. Créant une petite flammèche sur son pouce, d’un claquement de doigt, le démon sorti une petite mais lourde boite à cigare de sa poche. L’humidité les rendait difficiles à allumer, mais il y parvint, les dispersant alors sur les rebords de la piscine, en les jetant.

Un cigare, ça pue, et il y en avait là une bonne douzaine, de quoi brouiller quelques secondes l’odorat de Shad. Vint immédiatement le problème de l’ouïe. Priant pour que cela marche, il envoya sa boite à cigare vide cogner contre le métal qui composait la poignée de la porte d’entrée. A cause des baies vitrées, de la structure de la pièce et d’autres trucs qu’on s’en fout parce que c’est RP hentai et pas un essai sur la science du son, le bruit résonna dans la salle.

C’était le moment, et le démon couru aussi vite qu’il le pouvait, même si c’est pas bien de courir dans une piscine. Rapidement, il localisa Shad. Si son odorat aussi était brouillé par les cigares, l’humidité n’avait pas tardé à éteindre ceux-ci, et en quelques pas vers l’avant, il était redevenu capable de la sentir. Bien évidemment, elle aussi, mais la distance était maintenant trop faible pour que cela change quoi que ce soit.

Dans un bond, Stephen posa sa main gauche sur le plexus de la jeune femme, tandis que sa main droite passait derrière sa nuque. Le poids du démon et la vitesse de son saut, ainsi que ses points d’appui sur le corps de Shad, firent tomber cette dernière sur le sol. Maintenant, il était à califourchon au dessus d’elle, l’observant de ce qu’il pouvait discerner avec cette brume dense. Sans quitter sa position, il entrouvrit une des baies vitrées, laissant lentement s’extirper la vapeur d’eau présente.

« T’es forte. Je m’en serais jamais sorti si j’avais pas constamment plein de conneries dans mes poches. Mais maintenant c’est fini. Eh, fais pas la gueule, la prochaine fois peut-être. » Dit-il, rapprochant son visage de celui de la Terranide.

A ces mots, il l’embrassa.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Septembre 25, 2013, 04:47:06 »

Ca pue. Ca schlingue. C’était une infection, une torture pour son odorat. La Terranide supportait très mal l’odeur prononcé de tout ce qui touchait au tabac mais là, avec cette douzaine de cigare posés  au sol, elle était gâtée. La louve se couvrit les narines à l’aide de son bras droit, plissant les yeux, elle se devait d’user maintenant de son ouïe. Mue par une volonté propre, chacune de ses oreilles pivotait dans un sens différent. Sauf qu’ici ils étaient dans une pièce close et qui dit pièce close, dit résonnance.  Quand l’hybride perçue le son de la boîte, elle ne parvient pas à déterminer sa provenance, regardant à tout va sur le qui-vive.

Mais bientôt,  la silhouette du démon se dessina, là, à quelques pas de la Terranide.  N’ayant pas le temps de réagir, elle poussa une légère plainte quand l’arrière de sa tête et son dos heurtèrent le sol et ne put réprimer un frisson quand l’air frais de l’extérieur s’infiltra quand la baie vitrée fut ouverte. Couchée à même les dalles humides, elle était au prise de son « ravisseur ? ». Emettant un léger grognement quant à la remarque lançait par ce dernier, elle écarquilla cependant les yeux de surprise en sentant les lèvres du démon contre les siennes.

Certes, la louve savait que cela allait arriver, mais la surprise était toujours de mise. Le contact était doux, dénudé de violence pour l’instant, rien ne l’empêchait de lui répondre, même timidement, ce qu’elle essaya  un cours laps de temps avant de s’arrêter, de sombres souvenirs l’assaillants.  Indirectement son subconscient lui renvoyait certaines périodes de sa vie et particulièrement de sa période chez le psychopathe à sang-froid.  Ses pupilles se rétractèrent sous l’effet de la peur, la queue était basse et ne donnait aucun signe de vie, quant à ses oreilles, elles étaient largement situées vers l’arrière tandis que son corps était pris de tremblement.

L’Okami fit un léger mouvement en arrière au niveau de la tête, parvenant à briser le baiser tandis que son regard sonder le diablotin. Il n’allait pas aimer, elle en était sûre, mais elle bloquait, elle n’y arrivait pas et pourtant même si cela était apparenté à un viol, il ne commençait pas brutalement  ou avec des ordres amers.  Dans ce cas, pourquoi ne se laissait-elle pas un peu aller ? Pourquoi ne profitait-elle pas de l’instant ?  Une seule réponse possible : Blocage  Un soupir de frustration s’extirpa d’entre ses lèvres, tandis qu’elle proliféra un « chier » trop peu discret avant de rajouter :

« Ils me pourrissent la vie même encore ici… »

Même elle, cette chère louve qui  ne voulait pas être vendue, commençait doucement à se résigner. Prise de conscience ? Marre de fuir pour rien ? Allez savoir !  Pourtant, doucement son appendice caudale reprenait de la vigueur  et à la place de donner des coups dans la figure de Stephen, caressait doucement ses flancs, une preuve qu’elle essayait néanmoins de répondre à ses attentes. De lui faire comprendre  qu’elle aimerait  faire plus pour éviter sa colère   Mais hé ! Elle l’avait prévenu ! 
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #11 le: Septembre 25, 2013, 09:07:07 »

Stephen avait essayé autant que possible de ne pas se montrer trop violent et brusque. L’objectif avait été atteint, alors qu’un bond bien calculé lui avait permis d’atterrir sur Shad, au sol. Celle-ci semblait résignée, à bout de force, à bout d’énergie. Il la regarda un instant, n’appuyant pas sur elle de son poids, ne la touchant pas directement.

Penchant son visage sur elle, il finit par l’embrasser. Avec un peu de passion, mais pas trop, pour ne pas la brusquer. Ses lèvres vinrent doucement emprisonner celles de la Terranide, les mordillant parfois doucement. Il n’avait pas envie de jouer les barbares maintenant. C’aurait été un étrange revirement de situation, après tant de temps passé à parler tranquillement avec Shad.

Néanmoins, son baiser se fit plus fougueux et passionnel une fois que la louve eut commencé à se joindre réellement à l’échange. C’était doux, timide, mais ça restait quelque chose, une petite preuve d’un effort de sa part. Stephen ne voulait pas qu’elle s’imagine esclave auprès de lui en acceptant son baiser. Dans la couche du beau diable, une femme était une femme, une personne à qui il fallait plaire et faire plaisir.

Malheureusement, l’implication de Shad dans cet échange prit fin bien vite, laissant un démon étonné, sourcil haussé. Il l’observa un instant, ne sachant pas vraiment quoi répondre à ce qu’elle venait de dire. Pas besoin d’avoir un doctorat en sciences sociales pour deviner qu’un simple baiser devait lui faire remonter de sales souvenirs. De ce qu’en savait le beau diable, la meilleure manière de l’aider à oublier était de ne pas lui en parler.

« Tu es avec moi aujourd’hui. » Se contenta-t-il de rétorquer.

A ces mots, il enfouit son beau visage dans le creux du cou offert. Ses lèvres vinrent chercher le sommet des clavicules, y déposant un léger baiser. La main droite du démon vint se joindre à la gauche, retirant doucement les vêtements de la Terranide. Toute l’humidité concentrée dans la pièce commençait enfin à fuir par la légère ouverture de la baie vitrée, non sans avoir au préalable agréablement mouillé les corps des deux jeunes amants.

Le souffle chaud de Stephen caressait le cou de Shad lorsque son mâle n’était pas occupé à la lécher avec gourmandise. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’il sentit la queue de la Terranide lui caresser le flanc. Eh, elle faisait des efforts, malgré tout. Le démon savait bien qu’elle faisait plus ça  pour satisfaire ce maître imprévisible que pour tirer elle-même du plaisir de cet échange. Enfin, c’est ce qu’il pensait, tout du moins.

Il observa son corps presque nu, un sourire en coin, avant de ne commencer à passer doucement ses doigts sur le ventre de la jeune femme. Tendrement, il allait et revenait, partant du haut de ses abdominaux jusqu’au bas de son ventre, ne s’arrêtant qu’une fois proche du sous-vêtement. Son manège continuait sans cesse, le trajet des doigts étant parfois accompagné de doux baisers prodigués par le démon. D’ailleurs, ce dernier descendait petit à petit.

Sur le chemin, Stephen embrassait le canal qui séparait les deux seins de Shad. La langue chaude et humide suivait son chemin, descendant toujours plus bas, jusqu’aux côtes. Passant également dessus, le beau diable s’en allait jusqu’aux hanches, qu’il mordilla doucement. Toujours gourmandes, sa langue et sa bouche ne manquaient pas une parcelle sensible de peau, noyant l’épiderme sous la salive chaude et les baisers tendres. La main libre de Stephen, quant à elle, passait sur les joues de Shad, caressant celles-ci avec douceur.

« Je me demande si je devrais… Goûter ça. » Demanda le beau diable, lapant à pleine langue l’intimité de la Terranide, à travers son sous-vêtement.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Septembre 26, 2013, 01:51:26 »

« Mais je… »

La louve n’eut le temps de finir sa phrase, laissant échapper une légère plainte quand elle sentie les lèvres du démon s’apposaient sur son cou. Bon dieu, elle avait complétement oublié qu’elle y était sensible, bien plus qu’au niveau de sa poitrine. Penchant sa tête en arrière pour lui offrir plus de liberté, l’Okami ferma les yeux, profitant de l’instant. Aussi étrange soit-il et surtout du fait qu’elle n’était pas une Terranide féline, la louve se mit à émettre une sorte de ronronnement,  Sa gorge et le haut de son buste jusqu’au sternum furent parcouru de légères vibration.

L’Okami s’était résignée, ne cherchant plus à l’instant à repousser le démon, profitant des caresses qui lui offrait. Son corps retrouvait des sensations  et ondulait doucement contre le  sol, cherchant à faire passer les mains ou la langue de Stephen, pile aux endroits où la Terranide était le plus sensible.  A sa surprise, son excitation était plus vite grandissante que ce qu’elle aurait présumé. Son souffle léger et saccadé s’échappait sous forme de légère buée tandis que son corps devenait de plus en plus brûlant.  Pour une fois, le plaisir allait dans les deux sens, n'étant pas qu'uni-latéral.

Sa queue de louve changea de cap, délaissant les flancs du démon, allant frotter doucement contre son ventre et effleurer d’un geste joueur son bas ventre, juste au bord de l’entrée du vêtement. Les doigts de la Terranide s’activèrent également, doucement, timidement, allant dessiner le pourtour des muscles du torse avec la main droite et caressant doucement la nuque, les épaules, le dos de la main gauche. Ses dextres filèrent sur la peau du diable, y retraçant chaque courbe, le caressant, le massant tandis que ce dernier avait entamé une descente sur le long de son corps.
Sentant les doigts de Stephen s’approchaient de plus en plus de son intimité, la louve frissonna. Mais cette fois nulle frisson de peur, un tremblement plus proche de l’excitation mêlé à une légère angoisse.  Le souffle légèrement haletant, l’Okami observait d’un œil son « maître », lâchant un soupir quand sa langue la lapa à travers sa dernière partielle de tissu. Se crispant au début avant de presque immédiatement se détendre.

« Hey…c’est toi..qui diriges non ? »

La Terranide n’avait pas besoin de dire plus, elle lui donnait son feu vert, carte blanche. Tout comme les canidés dont on flatte le museau, la louve appuya sa joue doucement contre la main puissante du mâle, y cherchant douceur et réconfort, se frottant doucement contre celle-ci avant d’aller doucement flatter sa main de quelques petits coups de langue, l’enduisant de salive. Au vue de la position du diable, elle était plus en position de subir que de faire subir.Le bout de sa queue titillait maintenant l’entre-jambe encore prisonnier du démon, passant tantôt comme un effleurement, tantôt plus franchement, l’attisant à son tour.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2635



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #13 le: Septembre 26, 2013, 06:52:15 »

Stephen laissait glisser doigts et langues sur le corps de Shad, en rythme avec les ondulations de son corps svelte. Lorsqu’elle tournait légèrement, faisant rouler son bassin, il comprenait le message, sa bouche suivant la courbe jusqu’à atteindre la parcelle sensible. D’ailleurs, le démon ne manquait pas d’accompagner la sensuelle danse effectuée par Shad, saisissant ses hanches pour mieux lui permettre de bouger.

Ressentir les doigts fins de la Terranide sur sa peau était également un doux plaisir pour le beau mâle. Elle ne négligeait aucune zone sensible. Entre les frissons sur son torse, et les vagues de plaisir qui lui parcouraient le dos, il devait lui aussi féliciter la louve pour son habileté. Joueur, il remontait parfois jusqu’à ce que leurs deux visages soient face à face. Puis, il l’embrassait lascivement, tout en plaquant son corps musclé contre celui de la jeune femme.

Elle se montrait plus entreprenante à chaque instant, sa queue de loup caressant alors le ventre et le bas-ventre du mâle. Ce dernier exprimait son approbation et son excitation par des soupirs rauques, alors que sa bouche allait du cou de Shad jusqu’à ses lèvres. Son pantalon et son boxer étaient déformés par une bosse, la queue épaisse du beau diable ne demandant qu’à se plonger dans l’intimité de la Terranide. Mais le mâle prenait son mal en patience.

Le petit coup de langue sur la petite intimité encore couverte de Shad avait eu l’air de faire effet, et le démon s’en réjouissait. Il l’avait assez laissé patienter, alors il était temps qu’il se régale d’elle. Ses grands doigts se posèrent sur le sous-vêtement tandis qu’il redescendait, son visage se plaçant entre les jambes de la Terranide. Un nouveau sourire orna ses lèvres, et il décala légèrement le tissu, d’un doigt, les autres caressant le petit bouton rosé.

« C’est une manière dissimulée de me demander d’y aller, ça. » Dit-il, l’air amusé. « Tu vas être servie. » Termina le démon en enfouissant son visage entre les cuisses de Shad.

Son bras encore tendu sur la joue de la Terranide se trouvait couvert de délicieuses caresses, du bout de la langue. Alors, mimant sa femelle, le mâle se mit à lécher doucement le clitoris. Des soupirs indiquaient le plaisir qu’il prenait à goûter cette petite gourmandise, son regard chaud et lubrique se portant parfois sur celui de Shad, tandis qu’il lui lapait goulument l’entrejambe.

La main qui maintenait le sous-vêtement écarté venait parfois déplacer un doigt à l’entrée de l’intimité, enfonçant quelques millimètres dedans, pour arrêter de suite. Ce que faisait Shad n’aidait pas son homme à se concentrer, car chaque petite caresse le rendait plus dur, plus excité. Et par conséquent, chaque petite caresse lui donnait l’impression d’être encore plus à l’étroit dans son pantalon.

Ne pouvant réprimer de nombreux soupirs de plaisir, le beau diable interrompit un instant son cunnilingus, se relevant pour ôter ce qu’il lui restait de vêtements. Alors, il reprit sa place, entreprenant de continuer son agréable travail. La langue chaude et mouillée de salive revint à l’assaut du petit bouton à plaisirs, le harcelant de caresses, cette fois bien plus appuyées, bien plus rapides aussi. Et sa main droite avait quitté la joue de Shad pour venir jouer avec ses jolis seins.

« Mhhh… » Soupira le beau diable en extirpant son visage d’entre les belles cuisses de sa Terranide. « Tu as de la chance. J’ai quelque chose qui te fera au moins autant de bien que ma langue. » Dit-il en masturbant un peu son chibre.

Mais autant tirer profit de la piscine à coté, n’est-ce pas ? Le démon souleva Shad, l’emmenant jusqu’à une zone peu profonde de la piscine, où l’eau arrivait juste en dessous des abdos sculptés de Stephen. Ici, il serait parfaitement bien positionné pour s’occuper d’elle. Ayant sauté dans l’eau avec la jeune femme dans les bras, sans plus de cérémonie, le beau diable l’installa donc contre le rebord, dos à lui. Son sexe appuyait légèrement sur l’entrée de sa petite intimité. L’eau était encore légèrement chaude, et la sensation était des plus relaxantes. Les lèvres du démon vinrent se perdre dans le cou de Shad, tandis que le beau mâle la provoquait de nouveau.

« Je ne sais pas si je dois entrer… Tu en dis quoi ? » Demanda-t-il, en poussant légèrement de son bassin, faisant entrer les premiers millimètres de son gland chaud.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4101



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Septembre 26, 2013, 09:22:19 »

La réaction de la louve ne se fit pas attendre, des gémissements s’élevant dans les airs.  Spontanément, l’Okami  croisa ses jambes autour du cou du démon, l’emprisonnant doucement entre ses cuisses, tandis que son bassin bougeait lascivement  sous les caresses buccales du démon.  Sa langue imitait également le rythme de celle du diable et y aller avec plus d’entrain, ses lèvres emprisonnant de temps à autre l’un de ses doigts, le suçotant de temps à autre, les plaintes de la Terranide étant en partie étouffée de cette façon.

Il avait dit vrai, elle était servie et pas qu’un peu.   Sa queue de louve frottait de plus en plus contre le tissu dissimulant le membre tendu et serré du démon et lorsqu’il retira ses derniers vestiges, sa virilité fut accueillie par l’appendice caudal qui le caressa de tout son long, des fois l’entourant, mimant une masturbation manuelle. Ses mains quant à elles griffaient doucement les épaules et le dos du beau diable, créant quelques petits sillons de sang. 

De son intimité s’écoulait doucement la cyprine, preuve de son excitation plus que visible. Cette dernière humidifiait son fruit défendu tout en mouillant les lèvres du démon qui semblait se régaler au son des gémissements qu’il laissait entendre. Le regard azuré de la lupine croisa celui du démon. La rougeur revint teindre les joues de la Terrranide tandis que cette dernière se contorsionnait sous le plaisir ressenti.  L’intrusion bien que bégnine du doigt eut aussi son petit effet.  Le bassin de la louve s’arqua cherchant instinctivement à ce qui aille plus loin, mais rien n’y fit. La belle émit un gémissement de frustration.

Le souffle court, la louve retira sa queue de celle de Stephen,  le laissant s’occuper lui-même de son affaire, allant se frotter doucement contre ses hanches, caressant par la suite les fesses du démon. Elle n’avait pas besoin d’un dessin et savait très bien de quoi il parlait et bien avant qu’elle ne put donner une réponse, Shad se retrouva dans l’eau, sa poitrine écrasée contre le rebord de cette dernière tandis qu’elle pouvait sentir et entendre Stephen qui la provoquait, l’excitait au plus haut point.

« Je ne sais pas si je dois entrer… Tu en dis quoi ? »

L’Okam émit un énième gémissement en sentant le gland chaud du démon à l’entrée de son vagin, commençant à doucement ses lèvres intimes afin de s’y insinuer.  Tournant le visage vers Stephen, elle prit appuie contre le rebord de la piscine et effectuant quelques mouvements de bassin, l’aida à rentrer quelques millimètres de plus avant de s’avancer de sorte à le faire entièrement  sortir. Sans lui laisser le temps de la  ressaisir, la louve se retourna faisant face au démon,  elle alla se plaquait contre lui, collant sa poitrine contre son torse, tandis que sa main caressait son ventre avant d’aller imprimer un mouvement contre le membre de Stephen.

« Hmm…pas encore.. »

La louve voulait lui rendre la pareille, c’était rare qu’un de ses maîtres agissent ainsi avec elle, dans de pareilles conditions, elle était plus enclin à faire plaisir à ce dernier. Doucement, Shad lui indiqua les quelques marches jonchant le sol marbré de la piscine, lui indiquant de s’y installé. Une fois cela fait, la louve se mit dans un premier temps à califourchon contre le bassin de Stephen, laissant tantôt son membre frappait contre son bas ventre, tantôt efflleurer son intimité.

Les lèvres de la Terranide allèrent lécher et embrasser à leur tour le cou du démon, sa langue passant de temps à autre sur les lèvres de ce dernier, avant d’entamer une longue descente. Elle fit passer son appendice buccal contre son torse, s’arrêtant un instant pour aller mordiller ses petits bouts de chairs avant de laisser une trainée plus longue sur le ventre. Se relevant, elle usa de l’eau pour se déplacer en arrière, faisant en sorte de se retrouver face au chibre de Stephen.

Plantant son regard bleuté dans le sien, elle souffla un instant sur le gland du mâle, caressant doucement sa hampe de sa main droite pendant que la gauche flattait  à la fois l’extérieur et l’intérieur de ses hanches. Doucement, elle vint y déposer un baiser, le léchant doucement. Hey, il lui avait fait plaisir, c’était à son tour. Et puis, elle avait était en partie était achetée pour cela non ? Autant qu’elle ne reste pas inactive, de plus qu’elle ne semblait pas le faire à contrecœur.

Après un court laps de temps, ses lèvres vinrent emprisonner le membre de Stephen et entamaient un mouvement allant du haut vers le bas. Sa langue ne restait pas en reste et s’activa contre le gland de Stephen dans sa petite bouche, tournoyant autours, lapant quelques partie de sa verge qui allait et sortait de la bouche de la Terranide au rythme des mouvements qu’elle imposait. Sa main droite maintenant libre alla malaxer doucement les bourses du démon. La louve observait le démon, écoutait  les sons qu’il produisait pour savoir si ce qu’elle faisait lui convenait ou non et d’après ces derniers, soit elle ralentissait, soit elle accélérait, soit elle resserait plus son étreinte, soit elle le relâchait.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags: fini  
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox