banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un démon dans un institut de pédicure ?!?! ( Stephen Connor )  (Lu 762 fois)
Xalya
Avatar
-

Messages: 34


Xalya, (demi) déesse du chaos


Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 07, 2013, 11:44:58 »

« Mmmuummh... »

Xalya soupirait d'aise, tant elle se sentait bien. La déesse profitait de son temps libre pour se prélasser nue dans un bon bain, accompagnée de trois de ses servantes, de gracieuses sirènes, nues également, qui lui tenaient divinement bien compagnie. (Notons que sa baignoire possède aisément les dimensions d'une piscine olympique). Deux d'entre elles lui massaient les pied avec dévotion, et rien que ça avait le don de la contenter, mais la cerise sur le gateau était sa troisième servante, le visage blottie entre ses cuisses, et qui léchait avec sensualité la fente intime de sa déesse. Aux anges, Xalya fermait les yeux et se laissait aller, profitant des douces vagues de plaisirs qui l'envahissaient.

POP !

Un bruit sourd, bref, comme une bulle que l'on éclate. C'était un son qu'elle ne connaissait que trop bien.

« Le moment est mal choisi, je suis occupée, là. »

Le petit gnome qui venait d'apparaitre non loin de là semblait assez embarrassé, et jouait nerveusement avec ses doigts. Visiblement tiraillé entre l'envie de partir et celle d'exposer les raisons de sa visite, il resta planter là de nombreuses secondes, pendant lesquelles Xalya profitait toujours autant des petits soins de ses protégées et ne retenait pas ses gémissements, jusqu'à ce que le gnome finisse par lâcher, rapidement.

« C'est à propos du démon que vous recherchiez, Maitresse, un certain Stephen... Nous avons retrouvé sa trace ! »

La déesse rouvrit les yeux et cessa de soupirer, se redressant un peu, tout en restant plongée dans son délicieux bain. D'une main ferme posée sur sa tête, elle intima à sa troisième servante de poursuivre son office, avec plus d'ardeur, ce qui gêna de plus belle le gnome qui virait rouge.

« En voilà une bonne nouvelle ! Vous avez réussi à le localiser précisément ? »

« Ou... oui Maitresse ! »

« Et donc... ? »

« Et bien c'est que... il se trouve actuellement dans un institut de pédicure, Maitresse. »

« ... »

Silence complet. Seul le clapotis de l'eau provoqué par la sirène qui s'activait sous l'eau s'élevait. Xalya avait du mal à retenir un sourire qui menaçait d'exploser en un éclat de rire.

« Je pense avoir mal entendu... Où est-il actuellement ? »

« Dans un institut de pédicure, Maitresse. »

Xalya manqua de pouffer de rire. Un institut de pédicure, vraiment ? Soit ses sentinelles au QI d'huitres s'étaient trompées, soit le démon était bien plus coquet qu'il n'y paraissait. Elle aurait trouvé le concerné ridicule, s'il ne s'agissait pas de lui. Stephen Connor... combien de fois son nom était-il parvenu à ses oreilles. Un démon puissant, qui serait un atout indéniable s'il rejoignait ses rangs. Sans compter qu'il baisait comme un dieu. Apparemment. Une rumeur qu'elle comptait bien vérifier... Mais pour l'heure.

« Très bien. Envoie l'équipe V-12 à sa rencontre. Dois-je te répéter ce que tu dois faire ? »

« Non Maitresse, je sais comment procéder ! »

« Parfait. Du vent, maintenant ! »

POP !


*
*   *



Un peu plus loin, dans un institut de pédicure de Nexus...

« Hé, vous là ! Rev... »

« Rho toi ta gueule ! »

Il ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase, et d'un simple mais puissant coup de poing dans la mâchoire, le dragon rouge terrassa littéralement le pauvre terranide chargé de la surveillance des lieux, qui ne pouvait de toute évidence pas rivaliser avec lui. Il lui manquait au moins trois tête pour arriver à sa hauteur, et son adversaire était si massif que son pectoraux seul rivalisait avec la largeur de ses épaules. Les employées, des nekos pour la plupart, restaient silencieuses et docilement à leur place, ou bien faisaient comme si de rien n'était et poursuivaient leur tâche, tandis que la majorité des clients profitaient de la relative accalmie pour s'en aller avant que ça ne dégénère vraiment.

Mais parlons avant tout des protagonistes dont il est question, des dragons humanoïdes de plus de deux mètres de haut, recouvert d'écailles et à la musculature massive. Tout d'abord, Tillas, le dragon noir, qui restait silencieusement à l'entrée de la boutique, vérifiant que personne ne viendrait déranger ses deux confrères, Awrar, le dragon dorée, et Azgwar, son petit frère, le dragon rouge à l'humeur explosive. Enjambant le corps inconscient du terranide, ces deux derniers s'avancèrent dans la grande salle et posèrent un regard impérieux sur leur cible.

« Stephen Connor, je suppose ? Tu vas gentiment venir avec nous. »
Journalisée

Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !


Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #1 le: Septembre 08, 2013, 12:55:10 »

« Euuuurk… » Soupira Stephen.

Stephen soupirait de dégout en voyant l’état de sa tenue. Il avait eu pour mission, cette fois ci, d’aider un célèbre voleur à s’évader de prison. A force de discrétion, et de fil en aiguille, il avait finit par réussir à s’échapper en compagnie du cambrioleur, sans faire le moindre mort. S’il y avait de quoi être fier, il se retrouvait maintenant obligé d’accompagner ledit voleur à travers les égouts du bagne de Nexus. Autant dire que ça ne sentait pas la rose, et que c’était très sale. D’autant plus que les passages étaient de véritables catacombes, aux passages étroits dans lesquels l’eau (ou plutôt le mélange d’urine, de produits douteux et d’excréments) montait parfois jusqu’aux genoux. Parfaitement dégueulasse.

« Allons, du nerf mon bon ami ! Nous arriverons bien vite ! » S’écria joyeusement Lupin, le voleur que Stephen venait de sauver de la potence.

Il avait bon dos d’être joyeux comme ça, marcher dans la merde c’est toujours mieux qu’avoir la corde au cou et le vide sous les pieds. Mais Stephen lui, il n’avait fait que son devoir, pour un salaire qui ne valait assurément pas tout le mal qu’il s’était donné. Grommelant jurons et réflexions diverses dans sa barbichette, le beau diable marchait d’un pas rapide. Bon sang, il sentait que ses bottes, trouées par les nombreuses péripéties de la journée, se remplissaient de cet immonde jus d’égout dégoutant. A ce niveau là, il était bon pour deux heures dans un spa avec forfait pédicure et tout le bordel, sinon il allait en attraper le SIDA. Enfin, il ne pouvait pas vraiment tomber malade, étant un démon, mais quand même.

Bien vite, les deux compères arrivèrent jusqu’à la sortie. Il faisait un temps de merde, en plus de ça. Un véritable torrent de pluie. Les deux hommes étaient donc debout, face aux marais à la sortie de Nexus. Cela paraissait logique, rien ne pouvait bien rendre les marais de Terra plus crades qu’ils ne l’étaient déjà, de toute façon. Soupirant tout de même, le démon fit signe au voleur de le suivre. Tous deux quittèrent bien vite les lieux, rejoignant les frontières de la ville après une heure de marche au travers des marais infestés de sangsues et autres saloperies aquatiques. Lupin quitta Stephen à cet instant, ne pouvant prendre le risque d’entrer à Nexus. Il laissa donc son sauveur tout seul.

« Euuuuurk ! » Grogna avec dégout le beau diable. « J’ai connu des clochards qui sentaient moins mauvais que ça. » Soupira-t-il à voix basse, secouant ses bottes.

L’option la plus logique fut donc de se rendre dans le centre de soins corporels de Nexus. Comme les pieds du démon avaient majoritairement morflé, il commencerait par là. Nul besoin de préciser que les regards se tournaient et les nez se bouchaient au passage du bel éphèbe. Ajoutez à cela l’élégant bruit dû à ses bottes trouées et remplies de liquide, et vous obteniez un contraste étrange entre la beauté du jeune homme et son allure vestimentaire. A peine arrivé dans le centre de pédicure, il fut accueilli par les charmantes esthéticiennes comme un grand brulé dans un service d’urgence. Bah ça, elles devaient rarement en voir des types avec des pieds dans cet état. On lui offrit un peignoir blanc très classe à revêtir, puis on le conduisit dans une grande pièce, où il s’étala sur un genre de transat, se faisant nettoyer les pieds et traiter les ongles. Stephen Connor. Dans un centre de pédicure. Et en plus, il aimait ça, le salopard.

Mais, alors qu’il appréciait le traitement, se faisant bichonner les orteils, le beau diable entendit du grabuge au niveau de l’entrée du centre. Un sourcil se haussa sur son front. Il était suffisamment habitué aux ennuis pour savoir que ça, c’était pour sa gueule. En même temps, un démon, ça n’attire que rarement les pétales de rose, la joie et l’amour. Son truc à lui, c’était plutôt d’attirer le bordel, les ennuis, les problèmes. Lorsqu’il vit deux dragons humanoïdes rentrer dans la grande salle, le démon sut qu’il faudrait jouer des poings. Et les paroles des deux énergumènes le confortèrent dans cette idée. Ouais, ils étaient grands, eh bah il allait leur péter la gueule quand même. Old School Boxing Style.

« Faut pas se gêner mes ptits choux, et la politesse dans tout ça !? » Dit-il en se relevant lentement, réajustant la ceinture de son peignoir. « L’énorme lézard qui vous sert de maman vous a pas appris les bonnes manières, hein !? C’est l’heure de la fessée, alors ! » Nargua Stephen en croisant les bras.

Avec une rapidité impressionnante, le démon se lança vers le premier dragon, celui qui avait des écailles aux teintes dorées. Un premier jab vint lui percuter le plexus solaire, le déstabilisant assez de temps pour que Stephen se retourne et place un cross counter sur la droite que comptait lui envoyer le deuxième frère. Un petit sautillement en arrière, et le démon se retrouva hors de portée de nouveaux coups. Après une brève analyse, il parvint à calculer l’allonge des deux colosses. La vache, ils auraient fait de sacrés boxeurs, sur Terre. Pas sûr que le livre des règles autorise des dragons à jouer, néanmoins. Ayant fixé la force des deux impressionnants colosses comme nettement inférieure à la sienne, il se jeta simplement sur eux, fracassant les côtes d’Azgwar de deux crochets du droit. Le grand frère tenta bien vite de s’ajouter à l’équation, mais un violent enchainement de crochets à la mâchoire lui fut aussitôt asséné.

« Bon, vous en voulez encore, les enfants ? » Nargua Stephen en se frottant le poignet droit.
Journalisée

Xalya
Avatar
-

Messages: 34


Xalya, (demi) déesse du chaos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 08, 2013, 02:30:52 »

Stephen ne semblait nullement impressionné par l'arrivée des deux dragons, mais ça, il s'y attendait. Ce qui était plus surprenant, en revanche, ce fut la vivacité du démon. Sans avoir le temps de réagir, Awrar fut cueilli au plexus par un puissant coup de poing, qui lui coupa net la respiration, l'obligeant à reculer de quelques pas en suffocant. Il était temporairement hors d'état de nuire, mais son frère réagit au quart de tour, et fonça tête baissé sur l'opposant, avec toute sa force, poing en avant, un coup que Stephen sembla esquiver avec une facilité effrayante, le contrant avec un coup à la mâchoire qui l'étourdit quelques instants. Non content de les avoir ainsi freiné, il poursuivit en enchainant le dragon doré, toujours à bout de souffle, et son frère, que le démon boxeur rendait furieux.

Autant le premier terranide fut rapidement neutralisé, autant ce démon jouait à un tout autre niveau. *Pas étonnant que la Déesse veuille le voir*, songea le dragon doré, ayant repris sa respiration. Seulement voilà, ce dernier leur donnait plus de fil à retordre que prévu. Coriace et puissant, ça n'allait pas être une mince affaire pour les deux dragons, qui ne savait pas faire grand chose d'autre que de jouer de leur muscle, même s'ils savaient se montrer plutôt malin.

Jaugeant d'un regard mauvais le démon, les deux dragons tournèrent autour de lui d'un pas lourd, le prenant en tenaille et l'empêchant de pouvoir les avoir en même temps dans son champs de vision. Une tactique comme une autre pour se donner un avantage. Azgwar rétorqua, narquois.

« C'est ta mère qui en redemandait encore quand je lui donnais des fessées, cette salope ! »

Pendant ce temps, son frère s'empara d'un des fauteuil en cuir qui se trouvait là, qu'il désolidarisa du sol sans aucun effort apparent, avant de le faire tournoyer quelques instants et de le jeter sur sa cible. Conscient qu'il devra faire une manœuvre pour éviter l'énorme projectile qui fonçait sur lui, le dragon rouge attendit quelques instants supplémentaires avant de sauter sur le démon, les deux poings serrés au dessus de sa tête, prêt à s'abattre avec fureur sur l'insolent démon. Suivi de près par Awrar, ce dernier fonça également sur lui, courant au sol cette fois, prêt à le cueillir aux cotes d'un puissant crochet du droit.
Journalisée

Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !


Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #3 le: Septembre 08, 2013, 08:33:43 »

Stephen pensait que quelques côtes cassées et la machoire déformée suffirait aux deux colosses pour qu’ils prennent la poudre d’escampette. Mais c’était sous-estimer le pouvoir de deux hybrides d’une telle puissance. Et puis, s’il avait largement de quoi les gérer un par un, les deux lézards dopés savaient tirer parti de leur nombre. Stephen avait une force monstrueuse, entre son entrainement de boxe et sa force de démon supérieur, mais il n’était pas habitué à se battre contre deux ennemis proches de sa force en même temps. Malgré tout, il ne perdait pas de sa superbe, repoussant et gérant avec une aisance relative les assauts des dragons. Il faut dire qu’il avait l’air ridicule, à se battre en peignoir contre les deux intrus, ses pieds encore agrémentés de quelques ouates de coton entre chaque orteil.

« Ah ! T’as vraiment pas de goût, ma mère a pas d’cul ! » Répondit le démon, un sourire aux lèvres.

Le dragon rouge avait une grande gueule, il parlait beaucoup en tous cas. Stephen ne se concentrerait donc pas sur lui. Celui qui avait des reflets dorés, en revanche, semblait bien plus calme et mesuré, le genre à ne pas facilement perdre son sang froid. Il semblait donc urgent de s’occuper de lui en priorité. D’ailleurs, ce dernier arracha sèchement un fauteuil du sol pour le jeter vers le démon. L’infernal regarda le meuble foncer vers lui en croisant les bras. Un petit saut, et il esquiva le projectile en passant aisément par-dessus. Sa vision périphérique lui permit d’apercevoir le dragon rouge sauter sur lui, prêt à asséner un violent coup au sommet de son crâne. Pendant ce temps, il saisissait également le dragon doré, lequel fonçait vers lui, dans une posture qui laissait suggérer un overcut, un crochet régulier ou un uppercut.

Entre un coup violent sur le sommet du crâne et un coup à la nature incertaine sur une zone plus aisément défendable du corps, le démon fit bien vite son choix. D’un pas méticuleusement calculé, il avança, se mettant juste hors de portée de l’attaque du dragon rouge, s’offrant à celle du reptile aux écailles dorées. Le crochet le percuta de plein fouet au niveau des côtes, lui arrachant un grognement d’inconfort. Voilà bien longtemps qu’un simple coup de poing ne lui avait pas fait aussi mal. La violence du choc le fit reculer de deux pas sur le coté, tandis qu’il remontait légèrement sa garde, se remettant tout de même du coup porté. D’un rapide demi-tour, il fit face aux deux colosses, désormais cotes à cotes. Prenant un peu d’élan, le démon envoya un crochet en overcut vers le dragon doré.

Ce dernier percuta sans grande difficulté, l’élan du coup permettant au boxeur de tourner sur lui-même pour envoyer une latte du pied droit dans la mâchoire de l’autre frère. N’ayant toujours pas dit son dernier mot, il utilisa la nuque d’Azgwar, où avait glissé son pied, comme point d’appui pour sauter vers l’arrière, effectuant une roulade pour s’éloigner de la mêlée. Bon, il ne comptait pas faire durer le combat, ça commençait à devenir ennuyeux, et surtout, il était curieux de savoir qui pouvait bien vouloir le rencontrer. En général, on ne louait pas ses services en envoyant deux véritables monstres à ses trousses, non. On se contentait généralement d’une lettre et d’une bourse d’or, de quoi attirer son envie et sa curiosité. Il faut dire qu’on allait certainement lui proposer quelque chose de pas banal, vu la tronche des recruteurs.

« Bon. Écoutez-moi les deux gros tas. J’ai pas envie de continuer à vous masser l’ossature pendant des heures. Alors je vais vous suivre. D’autant plus que le petit rouge doit avoir les os qui lui font bien mal, pas vrai, espèce de petite merde ? » Grogna le démon, les poings serrés. « On perd encore quelques minutes à dégommer la boutique, où vous m’accompagnez ? »
Journalisée

Xalya
Avatar
-

Messages: 34


Xalya, (demi) déesse du chaos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 13, 2013, 01:49:01 »

Le démon était fidèle à sa réputation, puissant et redoutable, et le stratagème employé par les deux dragons n'eut pas les effets escomptés. Oh, bien sûr, Stephen reçut de plein fouet le coup féroce d'Awrar, mais il était parvenu à les empecher de prendre le dessus sur lui. Pire encore, il avait même réussi à reprendre l'avantage sur eux, leur faisant face à tout les deux, prêt à en découdre. Non loin de là, Tillas, le dragon noir, observait la scène, et soupira.

« Non mais quelle bande de nazes... »

Si les deux dragons pouvaient être considérés comme puissants, Tillas, lui, leur était largement supérieur, et savait également faire preuve de plus de vivacité d'esprit que les deux réunis. Ce n'était d'ailleurs pas sans raison qu'il était resté en retrait, il était chargé de prendre le relai et avait dans sa manche un plan de secours si jamais celui-ci venait à échouer... ce qui était visiblement le cas, à son grand dam. Toutefois, il fut surpris d'entendre Stephen accepter la proposition des dragons. Après tout, tant mieux, ça simplifiait tellement les choses ! Mais ils, et plus particulièrement Azgwar, ne l'entendait pas de cette oreille. Le regard haineux, les poings serrés, il lâcha.

« Pas avant de t'avoir fait bouffer tes orteils, petit... ! »

« Ça suffit maintenant. »

Stupéfait, la bouche encore entrouverte, le dragon rouge s'apprêtait à rétorquer quelques chose, mais se renfrogna finalement, s'inclinant avec discipline devant son supérieur, se contentant simplement de chuchoter.

« T'as de la moule aujourd'hui, tocard, mais soit sûr qu'on règlera ça. »

Satisfait que Stephen ai accepté de les suivre, et impatient de remplir à bien sa mission, Tillas lança brièvement un regard noir à Azgwar, avant de s'approcher du VIP, sans pour autant montrer le moindre signe de sympathie.

« Parfait. La Déesse t'attends avec impatience. »

Agrippant le bras du démon, il le téléporta alors, sans prévenir, jusqu'au lieu de rendez-vous convenu, de la même manière que le gnome auparavant. Néanmoins, notons que la téléportation de personne est une capacité rare que seule les émissaires les plus hauts gradés peuvent utiliser, sous la bénédiction de leur Déesse.


*
*   *


POP !

Agrippant toujours fermement Stephen, il ne le lâcha qu'une fois arrivé à destination, avant de disparaitre aussitôt. La salle du trône du palais de la déesse, richement décorée sur des tons noirs, rouges, et dorés. Au fond, au dessus d'une succession de larges marches, la déesse était allongée sur son divan de cuir noir, telle une princesse égyptienne d'un ancien temps, savourant des raisins provenant d'une large assiette de fruits. Satisfaite de voir son invité enfin arrivé, elle s'exclama.

« Aaaaaah, te voilà enfin ! Mon cher Stephen, je suis heureuse de te voir. J'espère que mes dragons ne t'ont pas causé trop de soucis ? Je sais qu'ils peuvent se montrer très brutes, parfois. Installe-toi donc, mets-toi à l'aise ! »

Se redressant fièrement, elle descendit les marches d'un pas noble, ses bottes claquant le sol, jusqu'à rejoindre le démon, et l'inviter à s'asseoir sur un siège non loin d'eux, tandis qu'elle prenait place sur un nouveau divin, identique au premier. *On ne m'avait pas menti, c'est vrai qu'il est à croquer, mmmh... *, songea-t-elle. Elle poursuivit ensuite, sur un ton tout aussi accueillant mais plus sérieux et moins enthousiaste.

« Je suis Xalya, déesse du Chaos et de la Destruction. J'ai beaucoup entendu parler de toi, Stephen. Beaucoup de bien, au point que je me suis laissée tenter. Et, j'aurais une proposition à te faire. »

Jaugeant la réaction du bel homme, elle marqua un bref temps d'arrêt, avant de poursuivre.

« J'aimerais que tu rejoignes les rangs de mes émissaires du chaos, et que tu répande en mon nom la terreur et la désolation sur cette terre. Tu recevras la bénédiction de la déesse la plus puissante du panthéon, et l'opportunité de mettre ta puissance au profit de sa noble cause... »

Légère pause, le temps de le laisser digérer sa proposition, avant d'achever.

« Que penses-tu de ça ? »
Journalisée

Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !


Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #5 le: Septembre 13, 2013, 03:04:55 »

La curiosité l’avait emportée sur l’envie de se battre, et Stephen quitta bien vite sa posture de combat, se frottant le poignet d’un air hautain. Puis, il proposa aux deux intrus de les conduire jusqu’où ils étaient venus le rapatrier. Ces derniers ne semblaient pas enchantés à cette idée, ayant plutôt envie de continuer l’affrontement, de régler leurs différends avec le démon. En temps normal, cela ne l’aurait pas dérangé, mais il préférait éviter de se faire inutilement remarquer. Aucun de ses employeurs humains, sur Terra, ne savait qu’il était un émissaire des enfers, et autant rester discret quant à ce fait. De plus, il n’était pas très à l’aise à l’idée de continuer à se battre, vêtu tout simplement d’un peignoir blanc et d’un boxer noir. Et il faut dire qu’il n’aurait sûrement pas eu la même approche s’il avait vu qu’un autre dragon était présent sur les lieux.

D’ailleurs, l’arrivée de Tillas dans l’immense pièce arracha un franc haussement de sourcil au démon. Mais, ne sentant pas d’hostilité se dégager du troisième dragon, il se laissa saisir le bras. Bon sang, il avait une sacrée poigne. Sans que Stephen ne se doute d’où ils allaient, le mot « déesse » sonna à ses oreilles comme un lointain souvenir. Mais il savait que la déesse avec laquelle il avait déjà conclu un pacte ne l’aurait jamais contacté de cette manière. Alors qui pouvait bien souhaiter le voir ? Vu la force de ses subordonnés, cette personne devait déjà être d’une certaine puissance, mais aucun nom ne venait à l’esprit de Stephen. Plein de curiosité, il détendit les muscles de son avant-bras, signe qu’il était prêt à suivre Tillas.

« Eh bah, ça c’est de la déesse des enfers, ou je ne m’y connais pas en design d’intérieur. » Commenta le beau diable à voix basse.

Une seconde suffit au démon pour tirer cette conclusion, qui était, après tout, des plus évidentes. L’endroit était luxueux, plein de faste. Mais également sombre, dans des tons qui ne pouvaient qu’être la marque d’un être maléfique. Au vu des subordonnés qui étaient venus le chercher, cela n’étonnait pas vraiment le démon, lequel porta rapidement ses yeux sur celui qu’il devinait être la déesse, tandis que Tillas disparaissait. Elle avait une allure des plus désinvoltes et souveraines, toisant la pièce depuis la hauteur de son divan, trônant au dessus d’une montagne de marches. Pas besoin d’être un devin pour comprendre qu’elle était la maîtresse des lieux. Mais de quel trait, élément ou autre diablerie pouvait-elle bien être la déesse ?

Il ne pipa mot lorsque la femme l’accueillit, trop occupé à réfléchir. Surtout qu’il avait assez de manière pour ne pas aller s’installer où que ce soit alors que son hôte était encore en train de descendre des marches. L’observant d’un œil attentif, il se frottait le menton avec l’index. Elle ne semblait pas dominer un quelconque pan divin de la luxure, son apparence, bien que séduisante, étant trop loin des standards classiques pour ce genre de divinité. Surtout, elle était bien trop habillée pour être autre chose qu’une déesse noble. L’imagination du démon le fit survoler quelques principes, avant de s’arrêter sur l’idée qu’elle soit la déesse de la guerre. Oh oui, bien sûr, il y avait nombre de divinités guerrières dans le vaste panthéon universel, mais elle pouvait très bien être l’une d’entre elles. Puis vint la réponse.

« Chaos et destruction ? Mhh, je n’étais pas si loin que ça. » Murmura le démon tout en haussant un sourcil en signe d’intérêt.

Une autre divinité qui souhaitait faire de lui son pion ? Stephen n’en était même plus étonné. A vrai dire, il s’y attendait depuis son arrivée dans le palais. Il aimait cette manière qu’elle avait d’essayer de présenter la chose comme un privilège. Allons bon. Dans sa vie d’humain, l’américain avait passé suffisamment d’entretiens d’embauche pour connaître les ficelles d’une offre d’emploi. Et il ne réfléchissait à ces propositions qu’en des termes bien simples : s’il tirait plus d’avantages d’une offre que de désavantages, alors il le ferait avec plaisir. Et à ce qu’entendait le démon, il n’avait absolument aucun avantage à accepter cette proposition. Sans aller s’asseoir où que ce soit, se contentant de regarder Xalya avec un air pensif, il finit par décider d’être diplomate.

« Ce que vous me demandez de faire, c’est, en quelques sortes, ce que je fais déjà, et ce que je faisais déjà du temps où j’étais un mortel. Je ne vois donc pas d’objection. Mais il serait bon que j’obtienne plus de détails sur ce que signifie "obtenir votre bénédiction". » Expliqua le démon, ses yeux soulignant parfois les courbes de Xalya sans qu’il ne contrôle son instinct. « Des pouvoirs ? Dans ce cas comptez-moi comme votre allié. Autrement j’espère avoir droit à quelque chose d’aussi précieux. Et il me semble étrange qu’une déesse comme vous veuille de moi sans même me tester, à simple charge de ma réputation, aussi positive soit-elle. » Avoua le beau diable.

D’un pas lent, il vint s’asseoir où Xalya le lui avait proposé, s’ouvrant un peu plus à l’échange de propositions.
Journalisée

Xalya
Avatar
-

Messages: 34


Xalya, (demi) déesse du chaos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Septembre 16, 2013, 10:08:00 »

Le sourire que Xalya affichait s'était progressivement effacé. Qu'il ne se soit pas assis de prime abord l'avait déjà passablement irritée, même si elle laissa passer ce détails. Mais qu'il dédaigne avec une telle indifférence la proposition qu'elle-même, Xalya, toute puissante déesse du Chaos, lui avait faite, c'était une pilule qu'elle avalait difficilement. Il était de notoriété publique que les Dieux et Déesses attrapaient bien vite la grosse tête (à tort ou à raison), l'égo démesuré, et Xalya n'y faisait pas exception. Il n'y paraissait rien, observant Stephen d'un air neutre, attentive à ses propos, mais au fond elle était de plus en plus furieuse. Elle se leva promptement quand ce dernier s'installa. On entendit alors au loin une énorme explosion, de laquelle s'ensuivit un séisme qui fit trembler les murs de son somptueux palais, brièvement, de l'ordre de quelques secondes, puis le calme revint. Détruire l'un des villages aux alentour était parvenu à calmer le courroux de la déesse, du moins un peu. Elle lâcha, sèchement.

« Je vois. »

Après tout, les doutes qu'il avait semblait légitime. C'était un puissant démon, et il ne voulait pas se retrouver à être le pion de n'importe qui sans une contrepartie intéressante. Seulement voilà, Xalya n'était pas n'importe qui, et sa réaction l'agaçait. Elle n'aimait pas que l'on lui résiste. Croisant les bras sous son opulente poitrine, elle toisa le démon, et finit par faire l'effort de lui répondre.

« De pouvoirs, tu en obtiendras, oui. Tu apprendras à manipuler et à contrôler le feu et son pouvoir destructeur, ainsi que la télépathie et la téléportation (elle se garda bien de lui indiquer les limites restrictives de ces pouvoirs, toutefois) ... Quant à ma bénédiction, outre ces pouvoirs, elle signifie que tu auras mon soutien personnel durant certaines missions, ou lorsque le besoin s'en fera sentir. Tu auras également la possibilité d'avoir sous tes ordres une équipe de puissants et loyaux démons. La seule chose que je demande en retour, sera de semer le chaos en mon nom. Corrompre et détruire suffiraient certes, comme une prière silencieuse, mais ce que je veux c'est que tu penses à moi en ces moments là, que ce soit... un hommage que tu me rends. Cela décuplerait les effets de cette prière, et satisferait ta déesse, disons. »

Ses explications terminées, elle n'avait toujours pas quitté des yeux l'imposant démon, et les regards curieux de ce dernier sur son corps ne lui avait pas échappé. Retrouvant un sourire, elle s'approcha de lui, non pas directement mais en effectuant une sorte d'arc de cercle. Elle se plaça alors derrière lui, et posa ses mains sur ses épaules. Aussi fort qu'il y paraissait, elle pouvait sentir avec satisfaction ses muscles sous ses doigts. Elle poursuivit.

« Quiconque souhaite embrasser ma religion et semer le chaos en mon nom à la possibilité de le faire, je n'ai pas besoin de les tester pour cela, tant qu'ils se montrent fidèles envers moi. Néanmoins, pour gravir les échelons et prouver ta véritable valeur, tu devras me montrer que tu en es digne. Et là, oui, je vais devoir te... tester. »

Appréciant la puissance qui se dégageait du corps de Stephen, la déesse laissa glisser ses mains sur le torse de ce dernier, écartant les pans de son peignoir pour mieux découvrir les muscles saillants qui se cachait dessous. Elle caressa doucement ses pectoraux, ses ongles glissant sur sa peau, chaude, frottant ses paumes contre ses muscles vigoureux. Elle savourait ce contact, aussi agréable qu'inopportun. Rapprochant ses lèvres, elle lui susurra à l'oreille.

« Tu apprendras également qu'il y a d'autre avantages, ou devrais-je dire, d'autre moyens d'honorer ta déesse, hmm... mais chaque chose en son temps. »

Elle avait en effet du pain sur la planche, malgré tout les désirs que ce démon pouvait lui inspirer. Elle retira avec regret ses mains, et s'écarta de lui, se plaçant en face, ses bottes claquant contre le sol au rythme de ses pas.

« Alors, intéressé par mon offre ? Si tel est le cas, pose un genou à terre et embrasse ma main en signe d'allégeance. Je t'emmènerai alors effectuer ta première mission... et voir comment tu te débrouilles vraiment, hmm hmm hmm. »

Et si tel n'était pas le cas ? Cette idée n'effleura pas l'esprit de la déesse, qui avait déjà failli perdre patience face au premier refus de coopérer.
Journalisée

Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !


Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #7 le: Septembre 16, 2013, 10:47:24 »

Stephen connaissait bien les femmes comme Xalya. Et à dire vrai, il les avait en horreur. Bah, on ne refait pas une vie d’éducation machiste et patriarcale, même en séjournant des années en enfer. Mais il faut savoir s’incliner face à plus puissant que soit. Et le démon n’avait pas besoin d’enfiler un de ces gadgets tout droit sortis de DBZ pour sentir que la déesse pouvait lui faire sauter le crâne en quelques instants. Apparemment, elle n’aimait pas la façon qu’il avait de tourner autours du pot. Séduisante et pleine d’assurance comme elle était, la déesse devait avoir l’habitude qu’on lui offre tout sur un plateau, et qu’on satisfasse le moindre de ses caprices. Le démon ne l’entendait pas entièrement de cette oreille. Il faut bien tracer des limites n’est-ce pas ? On dit qu’il est possible de prévoir le grade éventuel d’une recrue rien qu’à son embauche.

« Je vois que la déesse du Chaos et de la Destruction possède des pouvoirs attrayants. Mais je dois avouer que je ne m’attendais pas à des règles si fixement établies, pour un culte voué avant tout au désordre, à la désorganisation et au fouillis. Il serait ainsi nécessaire que j’ajoute une chose, celle-ci étant que je refuserais une telle offre, en temps normal. » Dit-il, laissant planer un doute, écoutant la suite des explications de Xalya. « Bah, l’enfer répand rumeurs infondées et vérités incroyables à une vitesse que je ne peux que constater, sans la comprendre. » Philosopha Stephen. « Mais il me semble évident que vous connaissez mon amour pour les belles femmes. Or votre simple démonstration de… Sensualité… » Soupira le beau diable en sentant les mains de la déesse parcourir son corps. « Suffit à me convaincre du bien fondé d’une alliance. »

Il n’aimait pas se sentir dominé, mais il pouvait tolérer de se sentir dompté. Et c’est exactement ce qu’il ressentait en ce moment. Xalya était subtile, bien moins hautaine et directe que les femmes qui avaient déjà tenté de soumettre le beau démon. Malgré qu’il se sente un peu manipulé, l’appel de la chair était plus fort, et de nouveaux pouvoirs lui offriraient de nouvelles opportunités. Depuis le temps, il commençait à être las du simple statut de démon. Bien sûr, il vouait toujours une admiration et une loyauté sans borne au maître des enfers, Lucifer, mais il souhaitait tout de même devenir plus fort, plus puissant. Embrasser la cause d’une déesse aussi puissante ne pourrait que l’aider. Alors, qu’il en soit ainsi.

« Ma déesse. » Répondit d’une voix calme le démon, en quittant son fauteuil. « Qu’il en soit ainsi. » Murmura-t-il, posant un genou à terre. « Voilà qu’une nouvelle fois, je confie ma vie à une divinité. Sachez pourtant que je reste éternellement fils de Lucifer. Mais vous pourrez m’appeler général ou soldat, aussitôt que j’apposerai ces lèvres. » Dit-il, se léchant un instant les lèvres. « Sur votre divine peau. » Soupira Stephen.

Fatalement, sa bouche vint se plaquer contre la délicate peau de la déesse. Ses lèvres caressèrent un instant l’épiderme, courant sur la finesse de cette main. Elle avait pu ressentir sa force en caressant son corps viril, et lui pouvait sentir une aura monstrueuse en l’embrassant. Voilà qui était particulier. Stephen, un genou à terre, devant une femme. La scène n’était pas une première, mais elle n’avait jamais été aussi lourde de sens. De plus, le contexte n’était pas romantique, bien que chargé d’un désir mutuel. Un désir charnel. A vrai dire, Xalya aurait pu ne pas agiter le moindre pouvoir en offrande et seulement jouer de ses charmes que le démon aurait accepté sans broncher.

« Bon voilà c’est torché ! C’est pas tout ça mais bon c’est l’heure du test je suppose. Je suis prêt. » Dit-il, ayant retrouvé son tempérament habituel.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox