banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Plaisir nocturne.  (Lu 1030 fois)
Echo / Yue
Terranide
-

Messages: 65


Echo & Yue à votre service ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Echo et Yue sont deux soeurs terranides chattes. Très proches, elles restent très naïves et très dociles avec les personnes qu'elles croissent.
« le: Septembre 02, 2013, 11:14:38 »

Echo & Yue avaient passé la journée à s’occuper de leur Maîtresse, à prendre soin d’elle. Et maintenant elles aussi avaient envie de s’amuser un peu mais que toutes les deux. Les sœurs avaient besoin d’un peu d’intimité de temps en temps pour garder cette relation si fusionnelle. Elles demandèrent donc à leur Maîtresse la possibilité de sortir un peu à la nuit tombée, celle-ci accepta.  Echo & Yue s’apprêtèrent alors avant d’aller se trouver un petit coin tranquille pour la soirée, le faire en pleine nature elles adoraient ça. Enfin elles mirent simplement des petites robes évasées dans les tons bleues pastels sans rien en dessous ! Ben oui pourquoi mettre des sous vêtements pour les enlever presque tout de suite après.

La préparation alla assez vite et elles prirent le chemin de la ville pour se trouver un petit coin. Sur leurs têtes se trouvaient des gros nœuds pour servir à camoufler leurs oreilles de chat et oui il ne fallait pas se faire repérer par les humains. Pendant de longues minutes elles marchèrent dans la rue se tenant par le bras, collé l’une contre l’autre. Au bout d’un moment elles virent un endroit désert… Une église ! Oui il ne devait y avoir personne à cette heure là de quoi être au calme. Doucement les sœurs poussèrent le lourd portail pour le refermer ensuite faisant attention que personne ne les avaient vue.

Echo & Yue commencèrent à faire le tour du bâtiment pour arriver à l’arrière de celui-ci. Et qu’elle surprise un petit coin d’herbe bien entretenue, tout au tour des hauts buissons qui cachait le passage et juste la lune les éclairaient quoi de mieux pour les sœurs. Elles se regardèrent pour afficher des grands sourires. Elles c’étaient directement comprises. Et  peu de temps après les voilà couchées sur l’herbe Yue dans les bras d’Echo pendant qu’elle passait doucement sa main dans ces cheveux.

« Je t’aime ! » Chuchota d’elle. « Moi aussi Yue… Je t’aime ! »

Yue redressa sa tête vers sa sœur pour poser délicatement un baiser sur les lèvres de celle-ci. Echo le prolongea en pénétrant doucement sa langue dans la bouche de Yue pour jouer avec la sienne. Il dura plusieurs secondes avant que les nekos décollent leurs lèvres. Echo remonta alors la robe de Yue pour lui enlever et Yue fit pareil. Les voilà maintenant allongé dans l’herbe complètement nue se tenant la main regardant tout d’abord les étoiles. Pas un bruit… Ce long silence qui allait bientôt être brisé par les ébats des jeunes hybrides.

Yue commença à caresser du bout des doigts la poitrine de sa sœur apportant un de ces seins à sa bouche pour mordiller doucement son téton. Echo frémi à son contact descend une de ses mains pour malaxer les fesses de celle-ci alors que l’autre passa glissa entre la poitrine de sa sœur, puis sur son ventre, le nombril s’amusant à dessiner des petits cercles autours pour enfin arriver sur son intimité. Elle titilla d’abord le petit bourgeon de Yue du bout de son doigt ce qui lui fit pousser des petits gémissements. L’entendre gémir lui donnait tellement envie d’elle, voir son petit visage rougir au clair de lune. Yue tu es vraiment très belle pensa Echo pénétrant en même temps son doigt dans l’intimité de celle-ci lui arrachant encore un gémissement avant de faire de petit va et vient. Yue quand à elle s’attardait sur la poitrine de sa sœur malaxant maintenant fermement celle-ci léchant ces tétons. Pourtant Echo laissa échapper elle aussi un gémissement Yue avait faufilé sa queue de chat entre les jambes de sa sœur pour la glisser dans son intimité et faire des vas et viens elle aussi.

Les sœurs se regardèrent poussant les deux des petits gémissements avant de s’embrasser avec passion. Yue prit ensuite l’initiative de descendre sa bouche léchant encore au passage la poitrine d’Echo pour se retrouver devant son intimité. Echo se laissa tomber en arrière et écarte les cuisses pour laisser toute la place qu’il fallait à sa sœur. Yue se pencha alors en avant la tête vers son intimité pour commencer à lui lécher, des coups de langue rapide. Echo ferma les yeux pour mieux apprécier ce qui arrivait, gémissement à chaque coup de langue, cambrant légèrement le dos et se caressant la poitrine pour avoir plus de plaisir.

Ce n’était que le début mais les hybrides prenaient déjà pas mal de plaisir… Le seule bémol c’est qu’elles n’étaient pas seules et qu’elles allaient bientôt le savoir…
Journalisée

Pere_Yves
Humain(e)
-

Messages: 293



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 04, 2013, 06:31:03 »

Voilà une journée qui fut paisible ; peu de visite, mais beaucoup de travail, puisque je dois travailler sur la traduction de latin en français de trois recueils qu'on attribue à l'un des apôtres. Travail harassant si l'on s'en tient à cette description, travail passionnant si l'on songe à la richesse qu'on peut y découvrir. Mais, là, l'ordinateur n'est pas de grand secours, et il faut se replonger dans les dictionnaires plus anciens, qu'heureusement j'avais fait livrer avec ma malle dès mon emménagement.
Mais, à vingt heures, la page d'écriture et l'écran d'ordinateur ont eu raison de mon courage ; avant que mes yeux ne sachent plus à quel saint se vouer, autant arrêter et prendre un peu l'air. Fenêtre de la sacristie ouverte, j'en profite pour dîner paisiblement ; j'aime retrouver le calme, en savourant quelques produits de ma lointaine France. Qui sait ce que j'y ferais, si j'y étais à cette heure ? Mais sans doute ne serais-je pas si paisible qu'ici.
Et encore faut-il le dire vite ! J'entends des bruits au dehors, vers l'arrière du bâtiment. Déjà, toit à l'heure, il m'avait semblé entendre le portail grincer, alors que j'étais persuadé l'avoir fermé. Mais, tout occupé aux vêpres, j'avais laissé filer. Or, là, il n'y a plus aucun doute, il y a quelqu'un derrière la sacristie, je dirais même sur ce petit carré de verdure que j'aime conserver pour m'y étendre à l'abri des regards.
Et il n'y a pas que moi qui aime ça ! Je me rappelle de ces deux tourtereaux qui croyaient être seuls, ignorant que je les avais entendus (eh oui, monsieur était bruyant quand madame le suçait), ignorant plus encore que je m'étais glissé dans les buissons et que, grâce à mon petit camescope numérique, j'avais pu filmer monsieur prenant madame par derrière, appuyée au mur de la sacristie. Un joli petit film que je m'étais passé en boucle... sans doute même le déclencheur de mes envies lubriques qui avaient anihilé mon vœu de chasteté.
Et, ce soir, plus de doute, ça recommence, plus d'un an après ! Sans un bruit, je me glisse vers la fenêtre, l'oreille aux aguets. Plus de doute, des gémissements. Etrange, les voix, on dirait deux femmes. Non, ce n'est pas vrai ? Il faut que j'aille voir ! Mon fidèle petit camescope, doucement la porte arrière de l'église, tel un chat je me faufile derrière les buissons. Les voix, plus de doute, au moins deux femmes. J'écarte le feuillage, j'avais raison ! Enfin, presque...
car la première chose qui me trouble n'est pas tant deux belles paires de seins, qu'une chatte appétissante et bien ouverte, mais pénétrée par une queue... de chat ! Même si j'avais déclenché le camescope, je reste sans vraiment cadrer. Qu'est-ce que c'est que ça ? Elles sont nues toutes les deux, donc aucun souci sur leur féminité, les seins sont superbes et les sexes bien ouverts, mais ces queues de chat sont incongrues. Je me rappelle de ces rumeurs que j'avais entendues sur quelque chose comme des nekos, mais, si c'est ça...
Si c'est ça ? Eh bien, ça a l'air de caresser et se faire caresser comme des humaines, ça a des seins avec des rondeurs appétissantes, ça a une chatte (je souris de l'expression) qui mouille à ce que ça en luise sous l'éclairage léger de la lune, ça aime se faire pénétrer par toute chose ressemblant à un sexe d'homme, et le mien y serait donc tout à fait à son aise ! En plus, deux pour le prix d'une, un petit film aisément diffusable pour les convaincre, le camescope tourne tandis que je caresse mon sexe à travers ma soutane.
L'une s'est allongée sur l'herbe, cuisses écartées, tandis que l'autre lui broute le minou. Ca m'excite au plus haut point. J'ai défait deux boutons de ma soutane, et je caresse doucement mon sexe tendu. Me reviennent les images de films X, où celle qui se fait lécher par sa copine en profite pour offrir une fellation au seul homme présent. Les murs d'enceinte sont hauts et la nuit est calme, je veux en profiter ! Sortant de ma cachette, camescope toujours actif dans une main, sexe dressé et entouré de l'autre main, je me lève :
« Alors, les filles, on m'offre un joli film X ; je suis sûr que vous allez faire le buzz sur Internet ! »
Journalisée
Echo / Yue
Terranide
-

Messages: 65


Echo & Yue à votre service ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Echo et Yue sont deux soeurs terranides chattes. Très proches, elles restent très naïves et très dociles avec les personnes qu'elles croissent.
« Répondre #2 le: Septembre 04, 2013, 09:25:51 »

Echo & Yue prenaient bien du plaisir toutes les deux. Echo se redressa un peu pour venir caresser les cheveux de sa tête et appuyer un peu sur sa tête en signe d’aller plus vite avec sa langue. Yue bougea donc un peut plus sa langue mais elle inséra surtout 2 doigts dans le vagin d’Echo, ce qui la fit retomber directement en arrière poussant des petits cris de plaisir. Sa sœur était tellement douée pour cela. Tellement concentrées dans l’acte les sœurs n’avaient même pas entendu qu’il y avait un homme dans les buissons juste à côté entrain de les filmer. Et quand celui-ci sortie, les deux sœurs laissèrent échapper des petits cris de terreur.

Yue se mit à marcher à quatre pattes pour aller directement allant se blottir contre sa sœur qui c’était juste redresser. Les cuisses encore légèrement écartées, un peu de cyprine coulant de son intimité mélangé à la salive de sa sœur. Nues, Echo & Yue n’osaient plus bouger, se serrant l’une contre l’autre il venait de les couper dans leurs ébats. Mais surtout ce qui venait de dire les inquiétas fortement. Faire le buzz sur Internet. Les sœurs avaient entendu vaguement parler de cela, c’était un outil qui mettait le monde entier en contact ou un truc du genre.

Enfin la vidéo était vraiment gênante surtout qu’on devait forcement voir leurs queues de chat. Et il ne faut pas oublier qu’on est sur Terre. Si la vidéo allait sur internet des chercheurs viendraient les chercher en moins de temps qu’il faut pour dire ouf. Et finit leur Maîtresse, leurs nouvelles vies, elles seraient surement séparées pour ensuite être charcuter et mise en bocaux. Au nom de la science bien entendu. Non elles ne voulaient pas finit comme cela.

Echo & Yue se regardèrent et elles c’étaient tout de suite comprises. Il fallait demander au jeune homme de ne pas diffuser la vidéo  et qu’importe ce qu’elles devaient. Echo se mit à mit à marcher à 4 pattes vers l’homme se mettant ensuite à genoux devant lui sa tête juste au niveau de son sexe en érection. Yue la suivit prenant alors la même position. Puis Echo se mit à prendre la parole pas vraiment assuré.

« Non Monsieur je vous en supplie. Ne mettez pas la vidéo de ma sœur et moi sur internet s’il vous plaît. » Echo avait bien utilisé le mot sœur, pour l’homme en face cela devait sembler bizarre de voir deux sœurs faire l’amour. Mais pour les nekos c’étaient tout à fait normal comme elles avaient été dressées comme ça.

« Nous ferons n’importe quoi pour vous… Nous saurons obéissantes demandez n’importe quoi on le fera… » Echo approcha alors sa bouche du sexe de l’homme pour y déposer un baiser juste sur le gland. Après quoi elle retira sa tête et Yue s’approcha pour prendre sa place. Mais elle continua d’embrasser le sexe dressé de l’homme caressant délicatement ces bourses pendant qu’Echo reprit la parole. « Nous ne voulons pas de problème. Vous pouvez nous appelez comme vous voulez ! Et dite nous aussi comment ont doit vous nommez… Mon Maître ? Ou alors quelque chose qui vous tiens plus à cœur ? Nous sommes très bien dressées… S’il vous plaît ne diffuser pas la vidéo. »

Echo avait bien employé aussi le mot dressé ! Si l’homme d’église n’était pas au courant que la plus part des hybrides étaient des esclaves sexuelles il allait être un peu perdu. Enfin Yue retira sa bouche pour venir se blottir contre sa sœur posant sa tête sur la poitrine de celle-ci. Echo & Yue ne savaient pas qu’elles avaient affaire à un homme d’église qui avait logiquement fait vœux de chasteté. Pour elles c’étaient un homme comme les autres. Ce qui signifiait qu’elles devaient avoir du respect pour lui. Encore plus à ce moment comme il avait quelque chose de précieux entre les mains.

Journalisée

Pere_Yves
Humain(e)
-

Messages: 293



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 05, 2013, 10:49:53 »

C'est mal, pour un homme d'Eglise d'inspirer la peur, mais, là, j'avoue que ces regards terrorisés m'intéressent au plus haut point, surtout vu la situation ; deux femelles, des nekos dirais-je, vraiment délurées, et qui ont aussitôt compris que j'ai le pouvoir sur elles. Tiens, voilà qui compensera la claque de Mikiko, qui a refusé que je la coince dans les toilettes du lycée aujourd'hui.  Deux femelles qui rampent jusqu'à frôler mon gland ; il ne faut pas vous arrêter en si bon chemin, les filles.
« (…) ma sœur et moi (...) », les mots me cueillent à froid, me saisissent d'effroi.
« Comment ? Vous êtes sœurs ? Vous n'avez pas honte ? Dieu interdit ça ! »
Euh, Yves, Dieu ne tolère pas davantage qu'on filme les ébats de quelqu'un à son insu... même si ce n'est pas une créature de la Création ! Alors, elles pourraient t'en dire encore et encore...
Mais l'argument m'a tellement abasourdi que j'en ai coupé le camescope. « (…) n'importe quoi (…) obéissantes (…) n'importe quoi (...) », je crois rêver, plus besoin d'enregistrer quand une telle réalité s'offre à vous.
« Ah oui, vraiment n'importe quoi ? »
Mais, pour toute réponse, celle aux cheveux châtain clair dépose un doux baiser sur mon gland. Un baiser d'une douceur que je n'avais jamais ressentie, incroyable même comme cela peut exister hors de la Création. Tandis que celle aux cheveux rose dépose un baiser à son tour, massant mes bourses avec le talent d'une professionnelle, mon esprit gamberge à tout va. Il y a des choses intéressantes à faire avec ces deux petites garces, et ma main caresse les cheveux roses, l'invitant à continuer.
« Mon Maître », voilà bien la dernière expression à laquelle je m'attendais ! Celle aux cheveux châtain semble avoir l'initiative, et son offre me convient même. Elles seraient donc dressées ? Mais à quoi ? À être des domestiques ? A accepter tous les fantasmes ?
Quelle horreur ! Comment peut-on abaisser un être humain à une telle vilenie ? Quels sont les monstres qui osent se comporter ainsi ?
Yves, tu es un bon chrétien qui doit faire preuve de compassion. Alors, accueille-les en ta modeste demeure, offre-leur l'hospitalité, le couvert et le gîte.
Oh oui, Yves, comme ça, tu vas passer une nuit à trois, et, vu comment elles se caressent et comment elle savent s'occuper de ton sexe, ça va être chaud !
Non, Yves, pas de ça, tu sais bien que ton vœu, enfin ton ex vœu de chasteté te l'interdit.
Ne t'en fais pas, Yves, ce vœu, tu l'as déjà rompu à maintes reprises, alors ne t'en occupe plus !
Mais un bruit, dans la cour de la maison voisine, interrompt la lutte qui se déroule en moi, entre le Bien et le Mal. Allez, Yves, tu réfléchiras une fois dedans !
« Bon, rentrez, mais... »
Une pensée lubrique me traverse l'esprit.
« Mais en restant nues ! »
Journalisée
Echo / Yue
Terranide
-

Messages: 65


Echo & Yue à votre service ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Echo et Yue sont deux soeurs terranides chattes. Très proches, elles restent très naïves et très dociles avec les personnes qu'elles croissent.
« Répondre #4 le: Septembre 05, 2013, 11:11:18 »

L’homme s’interloqua sur le comportement des deux sœurs. Elles ne comprenaient pas vraiment son étonnement… Yue voulu prendre la parole mais elle était trop occupé à embrasser le membre de l’inconnu, il fallait tout faire pour ne pas qui diffuse cette vidéo. La neko continua donc et il aimait ça ! Il déposa une main dans les cheveux de Yue pour qu’elle ne s’arrête pas. Ayant bien compris elle en rajouta un peu arrêtant de l’embrasser, elle commença à passer lentement sa langue sur le pénis de l’homme mettant de temps en temps en bouche son gland pour le suçoter. Je pense que sa répondait aussi à la réponse du n’importe quoi. Oui bien sur que oui elles étaient prêtes à tout, c’était dans leur nature.

L’homme avait l’air bien pensif quand même, il ne répondit même pas aux questions qu’Echo lui avait posé. Donc son petit nom sera ‘’Maître’’ s’il voulait changer qu’il le demande et elles le feront. D’un coup l’homme sorti de ces pensées à cause d’un bruit qui venait de chez les voisins. Echo tourna la tête elle ne voyait rien, Yue faisait confiance à sa sœur et ne s’occupait que du sexe de l’homme. Et celui-ci prit l’initiative de faire rentrer les nekos dans son église. C’était certes plus sur, les hybrides ne voulaient pas encore se faire remarquer dans la soirée. Mais il ajouta une condition qu’elles rentrent nues. Aucuns soucis !

Yue arrêta alors de s’occuper du sexe de l’homme pour se redresser et se mettre aux côtés de sa sœur. Mais avant de partir elles se penchèrent en avant tout en parlant ensemble : « Bien Mon Maître ! » Elles attrapèrent quand même leurs robes pour ne pas les laisser traîner et se mirent à marcher vers l’église tortillant leurs petites fesses devant le prêtre. Echo & Yue poussèrent la porte du bâtiment avant de jeter leurs affaires dans un coin, elles n’en n’auraient plus besoin avant un long moment pensaient d’elles. Et yue prit alors la parole pour revenir sur les paroles de l’homme d’église qu’il avait eu à propos de la honte, de Dieu…

« Non mon Maître, nous n’avons pas honte… On nous à toujours dit que cela ne dérangeait personnes, que nous avions le droit d’exprimer notre amour. Et tout nos anciens maître adoraient nous voir ma sœur et moi entrain de faire l’amour. Ils venaient même avec nous et en redemandait encore. »

Yue s’approcha alors de sa sœur passant sa main entre les cuisses de celle-ci pour récolter sur ses doigts un peu de cyprine de leur petit ébat. La neko apporta alors sa main à sa bouche pour lécher le précieux liquide de sa sœur. Echo fit la même chose, elle descendit sa main pour mouiller ses doigts pour les apporter à sa propre bouche avant de se mordiller la lèvre inférieur et de prendre la parole.

« Maître pour répondre à toute à l’heure… On fera vraiment n’importe quoi, nous n’avons pas de limite pour vous faire plaisir. Assouvissez-vos désirs les plus fous avec nous… On n’attend que ça Maître. »

Echo & Yue s’avancèrent vers l’homme d’église se mettant à genoux presque sur ces pieds, comme des bonnes petites esclaves assise aux pieds de leur Maître. Echo se mit alors à lécher le sexe du père avec gourmandise pendant que Yue lui léchait les bourses. Elles feraient tout pour ne pas voir cette vidéo sur internet. Et si le père avait des hésitations dehors il ne devait plus en avoir maintenant.
Journalisée

Pere_Yves
Humain(e)
-

Messages: 293



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 07, 2013, 07:22:22 »

Hum, ces adorables petites fesses nues que j'ai vues se dandiner devant moi pour rentrer dans la sacristie ; mais moi, rentrer braguette ouverte et sexe tendu, ça relève aussi de l'insolite. Tout simplement incroyable comme situation, qui plus est en me remémorant ces mots, « Nous ferons n'importe quoi ». Si c'est un cadeau du ciel, je prierai demain en remerciement. Si c'est un piège du Diable, eh bien on verra plus tard. Pour le moment, elles sont à moi, j'en fais ce que j'en veux ! Une offre comme ça, ça ne se refuse pas, et je vais en profiter toute la nuit ; tiens, ce sera même l'occasion d'essayer la potion du docteur Winkoo. Soi-disant qu'avec sa mixture, on ne débande pas pendant plus de vingt-quatre heures...
« Appelez-moi, Maître, les filles, ça me plaît ; et donnez-moi aussi vos prénoms... histoire de savoir laquelle je baise ! » ; même en ce lieu saint, j'en oublie les bonnes manières. Mais, après tout, je ne fais que satisfaire à leurs demandes, c'est donc un acte d'amour qui me met en paix avec ma conscience. « Et, pour vous éviter toute mauvaise idée, le camescope tourne et tournera encore selon mon bon vouloir ; toutefois, comme je suis un maître reconnaissant, je garderai ces vidéos pour moi si vous êtes bien soumises. »
Et, vu comme chacune goûte avec plaisir la cyprine de l'autre, je vais pouvoir vivre et filmer bien des fantasmes. J'attrape vite la fiole du Docteur Winkoo, la vidant d'un trait ; un liquide visqueux et âcre, mais, peut-être par effet placebo ou peut-être par réelle efficacité, je sens aussitôt une énergie incontrôlée s'emparer de mon corps, et mon sexe raidir comme jamais. A moins que ce ne soit aussi l'excitation de sentir ces deux petites bouches s'en occuper.
« Occupez-vous de moi pour commencer ; nous avons toute la nuit... au moins ! »
La langue de celle aux cheveux châtain est délicieuse, très douce aussi, et elle semble avoir bien de l'expérience pour lécher mon sexe. Mais celle aux cheveux roses se défend fort bien en son domaine, comme si elle croquait mes bourses. Hum, juste mes mains libres, juste une main sur chacune de leurs crinières, juste un geste de tendresse avant de passer à...
« C'est bien, les filles, continuez comme ça ! »
Des soumises comme ça, j'ai déjà vu, dans des DVD X, qu'il fallait de temps en temps les flatter.
Journalisée
Echo / Yue
Terranide
-

Messages: 65


Echo & Yue à votre service ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Echo et Yue sont deux soeurs terranides chattes. Très proches, elles restent très naïves et très dociles avec les personnes qu'elles croissent.
« Répondre #6 le: Septembre 09, 2013, 11:05:16 »

Echo & yue remarquèrent que le prêtre se mit à prendre une potion bizarre pour ensuite l’avaler d’une traite. Pendant que les sœurs s’occupèrent de son membre, elles sentie celui-ci grossir un peu plus et également se durcir de plus en plus. C’est ça qu’il entendait par y passer toute là nuit ? C’était une potion fait par une sorcière, ou un mage… Enfin il ne devait pas connaître toutes ces créatures comme il venait de la Terre.

Les sœurs se reculèrent un instant pour répondre à la demande de leur Maître qu’il avait formulé juste avant qu’elles se mettent à s’occuper de son sexe en érection. Echo prit alors la parole pendant que Yue se mit à gober les bourses de l’homme d’église pour passer ensuite sa langue dessus pendant qu’elles étaient à l’intérieur de sa bouche.

« Je me nomme Echo Maître et ma sœur s’appelle Yue. Vous pouvez nous renommez si vous voulez ! Nous ne voulons pas que les vidéos aillent sur internet Maître… Nous serons alors de bonnes soumises envers vous.»

Pour le confirmer de nouveau, Echo se recula légèrement pour pouvoir lui embraser les pieds avant de remonter de nouveau à côté de son sexe tendu pour le serrer entre sa main et faire des mouvements rapides dessus.

« On restera le temps qu’il faut Maître, le temps que vous soyez comblé totalement et que vous nous demandiez de partirent… »

Echo arrêta alors de la masturber avec sa main et Yue de lui lécher les bourses et ainsi elle pu prendre la parole. « Couché Maître lui allons nous occuper de votre membre comme il se doit ! » Une fois qu’il se mit couché. Les nekos se mirent à califourchon sur lui. Echo au niveau de ces cuisses et Yue sur son ventre. Ainsi les hybrides se penchèrent un peu en avant pour coller leurs généreuses poitrines sur le sexe de l’homme d’église pour l’englober totalement et ainsi elles pouvaient leur masturber en même temps avec leurs poitrines.

Les hybrides se trémoussaient sur l’homme d’église bougeant leurs seins en même temps. Yue se pencha un peu plus en avant pour tendre ses fesses en direction du visage du prêtre, commençant déjà à bouger son bassin pour ensuite arrêter de frotter sa poitrine. L’hybride se laissa tomber en avant fesses en l’air, tête au niveau du sexe de l’homme pendant qu’Echo elle continuait à bouger sa poitrine contre celui-ci. Yue ne s’arrêta pas la, elle passa ses mains sous son ventre pour s’approcher de son intimité, d’une main elle écarta son intimité pour la dévoiler totalement au père et de l’autre main Yue se mit à se masturber.

« Hum… Mon Maître… Humm !! J’ai tellement envie de vous mon Maître… Je ne peux m’empêcher de me toucher !! »

Yue accéléra le mouvement de ses doigts avant que sa queue s’approche doucement de ses propres fesses pour ensuite la rentrer directement dans son anus en poussant un long soupire de plaisir.

« Maîtreeeee… »

Echo adorait voir sa sœur comme cela passant sa langue sur ses lèvres, elle ne put se retenir d’enfoncer sa queue de chat dans son intimité et ainsi gémir aussi pendant qu’elle bougeait toujours sa poitrine contre le sexe de l’homme d’église.
Journalisée

Pere_Yves
Humain(e)
-

Messages: 293



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Septembre 10, 2013, 11:29:27 »

Ainsi c’est Echo qui a su si bien lécher mon sexe et qui sait tout autant le masturber, et c’est Yue qui semble experte pour savourer mes bourses ; mais je me doute qu’elles doivent savoir intervertir leurs talents. Ces détails sont suffisants. Savoir d’où elles viennent, comment elles sont devenues si soumises, où ont-elles appris leur art du sexe, tout cela n’a nulle importance !
« (…) que vous nous demandiez de partir. », alors qu’elles viennent à peine de commencer, et que je réalise qu’une nuit ne suffira pas.
« Partir ? Je ne sais ni d’où vous venez, ni qui vous a appris ce que vous savez. Mais, vous dire de partir, je n’en vois pas l’utilité. Vous me paraissez douées pour assurer mon service quotidien et, tant que tout sera amour entre nous, je suis sûr que Dieu n’y verra nulle objection. Par contre, si vous n’êtes pas à la hauteur de ce que j’attends, alors je vous renverrai à la rue, et je déciderai de ce que je ferai de la vidéo ! »
Je ne saurais dire si mes menaces leur ont fait peur, mais elles mettent aussitôt tout leur cœur à l’ouvrage. Un païzuri avec deux paires de seins, je n’aurais jamais imaginé cela possible. Et, vus leurs petits cris, elles y prennent plaisir sans la moindre simulation.
Voilà pourquoi celle qui se nomme Yue finit par me tendre ses fesses tout près du visage ! Mes mains, aussitôt, se posent sur ces jolies rondeurs qui ont sans doute dû déjà servir. Elle ne doit pas avoir de complexe de ce côté-là, et c’est tant mieux. D’ailleurs, mon doigt se fraie aisément un passage, tandis que les siens s’occupent de son intimité, dégageant une douce odeur de cyprine. Pas de doute, ce n’est pas du cinéma. D’ailleurs, à peine ai-je sorti mon index de ses fesses qu’elle… y glisse sa queue de chat ! C’est donc ça, ces créatures féminines savent se faire plaisir elles-mêmes comme avec un homme ? Et l’autre, Echo si je me souviens, en fait de même mais dans son sexe. Et moi dans tout ça ?
« Eh toi, Yue, approche ton sexe ; j’ai envie de le lécher jusqu’à ce que tu en jouisses, tout en continuant avec ta queue de chat. Et toi, Echo, maintenant que tu as fait du bon travail avec tes seins, viens donc empaler tes fesses sur mon sexe, sans cesser de te caresser avec ta queue de chat. Et rappelez-vous, les filles ; si je ne suis pas comblé, je balance tout sur le Net ! »
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox