banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: éducation d'une succube (pv Samara)  (Lu 2617 fois)
Iniféria
Avatar
-

Messages: 36


Novice et cherche une maîtresse


Voir le profil
FicheChalant
« le: Août 20, 2013, 09:28:17 »

   Dans les tréfonds du Cercle de la Luxure, dans un endroit où la nuit domine, sur des collines noire, ce dresse un château au aire de cathédrale.

[

   Ce bâtiment est la demeure de Helnial, une succube de renommer, connue pour son addiction au sexe. L’extérieur fait penser à un château hanté, mais l’intérieur ressemble au paradis de la luxure. L'intérieur est remplie de statue et de peinture érotique ou de personnes ce livrant à des actes honteux, défiant les lois de la normalité et de la réalité. Chaque salle possède des chaînes et une collection de gode, des plus communs aux plus impensables et inimaginable ! Quand vous passer la porte d'entré, vous avez un long corridor devant vous. Un pont de pierre d'une centaine vous sépare de la deuxième porte, en bas vous pouvez voire des centaines de personne s'adonnant aux plaisirs de la luxure par tout les moyens.

   Mais dans cette battisse voué à la luxure, une chambre échappe à tout ça : la chambre de Iniféria. Cette pièce est consacré aux chats, même le mobilier, le lit, les draps, les lampes, les tableaux et les statues ! Bref passons.

   Dans ses appartement, Helnial prépara un sorte de rituelle. Elle se mit sur un pentacle, entouré de bougie et de gravure. Elle récita une formule qui fit illuminé le pentacle et un dôme de magie enfla du centre, jusqu'à enveloppé Helnial.

   Loin d'ici, dans le palais d’Ashnard, dans une salle réserver à une démone, une projection magique de Helnial se forma devant la démone.

-Bien le bonjour Samara, désoler de vous déranger durant vos activités, mais je voulais vous demandé un service. Voilà je pars bientôt sur terre et je n'aurais pas le temps de m'occuper de l'éducation de ma fille, donc je voulais savoir si vous pouviez vous en occupez. Juste pour un temps et cela ne concerne pas sa maîtrise de la magie, mais son éducation sexuelle *sourire sadique*. Je ne vous demande pas de le faire gentiment ou doucement, mais aux contraires de vous lâcher sur elle, afin qu'elle sache à quoi s'attendre quand elle devra entré dans le cercle de la luxure ! Si elle oppose de la résistance, vous pouvez vous montrez plus dure si vous le voulez, voire sadique !

   Elle termina son monologue par un sourire proche du psychopathe, montrant qu'elle très sérieuse et qu'elle voulait que Samara se montre tyrannique sur sa fille.
« Dernière édition: Août 20, 2013, 10:37:10 par Iniféria » Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Août 21, 2013, 04:29:06 »

L’appartement de Samara était une grande demeure. Planté près du Palais Impérial, dans un grand bâtiment, il comprenait de nombreuses pièces, dont une salle de méditation magique, où Samara méditait. Étant une Archimage, elle était une démone particulièrement puissante, et avait parfois besoin de ce genre d’exercice, afin de se calmer, de canaliser son flux, de le stabiliser. Elle revenait d’un séjour chez Sha, la Déesse des Sorcières, où elle jouait le rôle, très prolifique, d’intermédiaire entre elle et les Ashnardiens. Pour reconstruire son culte, Sha avait réussi à obtenir des terres ashnardiennes en désolation à cause de bandes d’Orcs, que Sha avait réussi à soumettre. Depuis lors, les Ashnardiens cherchaient à se rapprocher d’elle, et à obtenir son assistance. Sha n’était toutefois pas intéressée par les velléités politiques, ne pensant qu’à ses sorcières. Samara avait réussi à l’approcher, et ce rôle lui avait permis de gagner une bonne influence au sein de la Cour impériale. Elle revenait d’un séjour intensif chez Sha, autant d’un point de vue magique que physique, et devait donc rétablir son équilibre. Elle y était enfin parvenue lorsqu’elle reçut un appel.

Ce n’était pas comme le téléphone, mais ça y ressemblait. Devant ses yeux, elle vit une délicieuse démone rouge, dont elle ressentit la marque. Helnial. Samara retint un frisson d’excitation. C’était une puissante démone qui se tenait devant elle, une redoutable succube à la peau sanguinolente, qui dirigeait un Palais infernal voué à la Luxure. Samara connaissait sa démonologie, et se demanda bien ce qu’Helnial lui voulait. Elle et Samara avaient déjà fait l’amour ensemble, passionnément. Avec Helnial, c’était aussi long qu’intense. Elle était fidèle à la réputation des succubes : inépuisable. Dans son palais, elles avaient fait l’amour de manière sauvage pendant quatre jours d’affilée, mangeant en couchant ensemble. Helnial était une véritable bête.

Elle expliqua la raison de sa venue, qui concernait l’une de ses filles : Iniféria. Ce nom ne disait rien à Samara. Elle connaissait la plupart des Princes et des Barons infernaux, mais, de là à connaître leur progéniture... Les successions en Enfer ne sont pas forcément héréditaires, et ce n’est pas le fils le plus aîné qui s’empare du domaine, mais le plus puissant. Dès lors, plus il y avait de prétendants au trône, plus on était sûr que celui qui le prendrait serait légitime. Il n’était donc pas rare que les puissants Princes et Barons aient des centaines d’enfants. Chez les succubes, c’était encore plus vrai, et les filles des Princesses succubes se devaient d’être à la hauteur, d’être des créatures d’élite. Ce n’était visiblement pas le cas pour Iniféria, et Helnial lui demandait de la former. Tout simplement.

Samara ne répondit pas sur le coup, en acceptant cette information. Chez les démons, rien n’était gratuit, et, si elle acceptait sans demander quelque chose en échange, Helnial la prendrait pour une faible. Tout était donnant-donnant. La charité était un luxe réservé aux faibles, ou aux Anges. Elle attendit donc, faisant mine d’y réfléchir... En réalité, la perspective de dompter une succube l’excitait fortement.

*Si elle est la fille d’Helnial, elle doit être très belle...*

Elle répondit donc, sa queue ondulant dans son dos, ses bras croisés :

« Bonjour, Helnial. Je te remercie pour ton offre. J’ai bien compris ce que tu attends de moi, que je m’occupe de ta charmante fille... Que je l’entraîne à admettre qu’elle est une succube, et qu’elle ne vit que pour le sexe... Soit... »

Par cette phrase, Samara indiquait qu’elle n’était pas, par principe, hostile à cette idée, mais il lui fallait encore poser ses conditions.

« En échange, je souhaite que tu viennes me voir, quand j’estimerais sa formation prête. Ton corps dans mon lit sera ma récompense. »

Honnêtement, il n’y avait aucune chance, ou presque, pour qu’Helnial refuse. Le sexe était le pain des succubes, et la perspective de coucher avec Samara ne saurait se refuser. Cette condition était purement formelle, mais elle était nécessaire, pour montrer à Helnial que Samara ne se prosternait pas devant une Princesse démoniaque.  Elle imposait ses conditions.

« Si tu acceptes les termes de notre marché, tu peux m’amener Iniféria dès que tu le souhaites. Je vais créer un Portail dimensionnel pour la faire venir ici. »

C’est ce que Samara entreprit de faire, créant rapidement un Portail. Sa magie très poussée lui permettait sans problème de le faire, et, au bout de quelques secondes, un vortex bleuâtre se forma à côté d’elle, ainsi que dans le Palais d’Helnial. Il ne restait désormais plus qu’à conduire Iniféria chez Samara pour passer aux choses sérieuses.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Iniféria
Avatar
-

Messages: 36


Novice et cherche une maîtresse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Août 21, 2013, 09:47:52 »

   Helnial savait bien que Samara accepterait. Elle apprécia la réponse et la condition lui mettait l'eau à la bouche ! Elle l'aurait prise pour une folle si elle ne lui pas imposé une condition de ce genre !

- Condition que j'accepte avec joie ! Le jour où je refuserais une partie de jambe en l'air, c'est quand les succubes préféreront faire du tricot ! Je suis sur que tu appréciera ma fille ! Tu aurais du mal au débuts mais elle s'y ferra très vite !

   Elle mit fin à sa projection par une moue sensuelle. De retour en enfer, elle quitta son autel, avant d'agité une clochette. Un succube au cheveux rouge apparue devant elle, qui s'inclina.

- Vous avez besoin de satisfaire vos envies maîtresse ?
- Hélas non, va juste chercher ma fille.
- Bien maîtresse. Répondit-elle sur un ton un peu déçu.

   Elle disparue dans une bouffé de flamme. Elle commença à faire les cents pas, elle déteste attendre, elle commença bientôt à s'amuser avec son fouet en fouettant le vide. Elle redonna un coup de fouet au même moment que sa fille apparue devant elle. Elle reçut le cou sur son front.

- Aïe-euh ! Ça va pas la tête ?
- Oups, mauvaise cible.
- Mon œil ! Tu la fais exprès !
- Même pas vrai ! C'est toi qui apparue au mauvais moment !
- Menteuse !
- Bon, je m'excuse * range le fouet * ! Je t'aie fait venir car je vais te présenter quelqu'un.
- J'aime pas ça.
- Je ne te demande pas ton avis ! Tu es ma fille et je suis plus âgée que toi.
- Et Gnagnagna...

   Iniféria se massa le front et se mit à côté de sa mère, elle fessait une tête de moins qu'elle. Sa mère la poussa devant pour emprunté le portail.

   Elles se retrouvèrent dans une salleéclairé, des étagères remplit d'objets divers et de livre. Les différences entre la chambre de sa mère et celle-ci était... titanesque ! Y'en a tellement qu'il me faudrait une bibliothèque entière pour tous les cités. Devant eux, se tenait une démone impressionnante, assez pour intimidé Iniféria qui ce mit instinctivement derrière sa mère.

- Voilà ma fille * se met derrière elle et la pousse *, je ne t'avais pas mentit qu'en j'ai dit qu'elle était belle ! Bon j'aurais bien voulue resté un peu plus longtemps, mais je dois me dépêcher, mon devoir m’appelle ! Amuse toi bien ma chérie.

   Elle repartit avec certains regret dans la voie, rassuré vous ce n'est pas d’abandonner sa fille, mais de ne pas pouvoir la voire ce faire sodomiser par Samara ! Iniféria mit un certains temps avant de comprendre ce qu'elle venait de dire. Elle se retourna vivement pour voir le portail qui se refermait sur sa mère. Elle se retourna lentement, elle dégluti avec difficulté et se mit face à Samara. Elle recula un peu.

- C-c'est quoi la suite ? Demanda t-elle bêtement.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Août 23, 2013, 01:51:34 »

La conversation se termina. Samara esquissa un léger sourire amusé. Ainsi donc, sa réputation commençait à être connue dans le monde des démons ? Elle en était ravie. L’Enfer était un endroit qu’elle n’aimait pas beaucoup, il n’y avait pas assez de belles démones. Elle préférait Ashnard. Il lui arrivait cependant de se rendre en Enfer, par simple curiosité. Helnial avait été ce genre de curiosités. Entre Ashnard et l’Enfer, il existait quelques liens, car beaucoup des démons infernaux lassés des Cercles Infernaux se rendaient à Ashnard, où il y avait moins de risque de se faire tuer par quelques démons retors et hargneux... Ou tout simplement pour pouvoir profiter du luxe d’avoir des esclaves humains ne ressemblant pas à des loques humaines. Samara avait, quoi qu’il en soit, une commande très intéressante. Éduquer la fille d’une Princesse succube au sexe... Hum...

*Mine de rien, ça risque de me prendre du temps...*

Fort heureusement, Samara n’avait rien de prévu... Et la perspective de passer plusieurs semaines avec la fille d’une succube, avec la possibilité de coucher ensuite avec Helnial, avait de quoi satisfaire n’importe qui. Samara se sentait déjà assez excitée, même si cette histoire la perturbait. La fille d’une Princesse succube, pas intéressée par le sexe ? C’était à peine croyable, mais il existait bien des Anges déchus, après tout. Par conséquent, on pouvait admettre qu’il existait aussi des succubes chastes. Cette idée, dans le fond, amusait Samara. Elle imaginait sans peine toutes les difficultés qu’Helnial devait avoir avec sa fille. Iniféria devait la ridiculiser. Une fille de succube n’aimant pas le sexe... Chez les démons, qui étaient évidemment très portés sur la réputation et l’honneur, ce genre de détails ne pardonnait pas. Qu’Helnial s’adresse en personne à Samara témoignait de la situation d’urgence dans laquelle la belle succube rouge se trouvait.

Cependant, ce fut deux choses qui convainquirent Samara qu’il y avait définitivement une urgence à traiter avec Iniféria. Premièrement, la vitesse à laquelle Helnial mit pour revenir, lui amenant sa fille, une très belle créature, qui était indéniablement, vu sa terrifiante beauté, la fille d’une succube. Deuxièmement, le fait que ce soit Helnial en personne qui l’accompagne, et non une servante. Le message implicite était clair : Helnial voulait en terminer avec cette tare que représentait Iniféria, et ce ne serait pas facile. Autrement, elle ne serait pas venue en personne. Tout ceci, Samara l’admit très rapidement, alors qu’Iniféria, en la voyant, se mit à prendre peur, se réfugiant derrière sa mère. Agacée, Helnial la poussa devant elle, et Iniféria manqua tomber. Samara l’observa silencieusement, sa queue ondulant dans son dos.

*Elle est farouche...*

Samara ne dit rien, tandis qu’Helnial s’en alla. Samara observa ses fesses avec une certaine envie, et, quand elle partit, le Portail se referma. Iniféria le contempla, et Samara, télépathe, pouvait percevoir la peur dans le corps d’Iniféria. Voilà donc son élève... Celle qu’elle allait devoir transformer en succube perverse et douée. Effectivement, la route serait longue, car il y avait beaucoup à faire. Tandis qu’elle lui tournait le dos, l’Archimage en profitait pour l’observer, regardant surtout ses belles fesses. Un magnifique petit cul qui lui donnait envie de la baiser tout de suite. Elle avait une poitrine très généreuse, une tête parfaite, et de belles lèvres roses. Oui, elle était tout simplement exquise à regarder, et le serait tout autant à faire l’amour. Samara sentait déjà les idées affluer en elle à toute allure, fusant dans son esprit.

« C-c'est quoi la suite ? » demanda finalement Iniféria en se retournant, se reculant.

L’Archimage l’observa, et se mit à sourire, tout en s’avançant vers elle, d’une démarche élégante et raffinée.

« Pourquoi as-tu peur, Iniféria ? Ne suis-je pas une démone, comme toi ? Crois-tu donc que ta mère te remettrait entre mes beaux doigts si elle n’avait pas confiance en moi ? »

Samara disparut alors, et arriva instantanément dans le dos d’Iniféria, où elle posa une main sur son épaule, glissant ses doigts dessus, les frottant tendrement, avec un certain plaisir. Elle avait une peau douce et tendre, et il se dégageait de son corps une redoutable aura. Les seins de Samara vinrent glisser contre la base des ailes d’Iniféria, et sa queue remua légèrement, la pointe venant taper contre la culotte, heurtant la raie entre ses fesses, s’enfonçant brièvement dedans, éprouvant l’élasticité de la culotte.

« J’ai été chargée par ta mère de t’éduquer, Iniféria. »

Autant lui dire ce qui l’attendait. Samara attrapa le cou d’Iniféria, la maintenant ainsi contre elle, tandis que la pointe de sa queue continuait à jouer sur son beau cul, titillant la culotte, sans la déchirer. Elle sentait sa gorge chaude et délicieuse entre ses doigts, un spectacle ravissant, et s’approcha alors, léchant sa joue droite avec sa belle langue, la faisant glisser sur son tatouage.

« Ta mère est très déçue par toi, Iniféria... Le sexe te fait peur, et c’est inacceptable, pour une succube. Je suis chargée de corriger ça, et de montrer qu’une succube doit dominer le sexe, et non l’inverse. Concrètement, je vais faire de toi une magnifique petite salope, la reine des putes, et, quand ta mère reviendra, elle pourra te labourer le cul avec joie. »

Elle susurra la fin de cette tirade dans le creux de l’oreille de la succube.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Iniféria
Avatar
-

Messages: 36


Novice et cherche une maîtresse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Août 23, 2013, 07:20:40 »

   Bloqué dans un endroit dont elle ignore tout, avec une démone dont elle ne connaît pas le nom, Iniféria avait de quoi être très inquiet. Surtout si c'est une connaissance de mère ! Elle continua de reculer vers la porte, lentement. Très lentement. Elle avait peur de la démone, plus du fait que ce soit une connaissance de sa mère, que du fait qu'elle ne la connaisse pas. La démone l'observait, elle sentait sa peur et sa l'inquiéter.

« Pourquoi as-tu peur, Iniféria ? Ne suis-je pas une démone, comme toi ? Crois-tu donc que ta mère te remettrait entre mes beaux doigts si elle n’avait pas confiance en moi ? »

   Avant qu'elle n'est pus dire quoi que ce soit, la démone disparue pour réapparaître derrière elle. Elle sursauta quand elle sentie ses doigts caresser son épaule, le contacte était agréable et cela la calma un peu. Peut-être serait elle moins dure que sa mère ? Cette la rassura encore plus. Néanmoins elle ne répondit pas au caresse. Elle sentie la poitrine de la démone contre la base de ses aile ainsi que qu'elle que chose sur son arrière train ce qui l'inquiéta à nouveau : qu'est que c'est ? Elle espéra que ce n'était que la longue queue de la démone et pas autre chose. Les caresses et petit coup répéter dessus la firent rougir. Elle n’apprécie peut être pas le sexe et la luxure, mais elle reste une succube, donc sensible : elle apprécia ces petits gestes et d'ailleurs la pointe de ses seins durcirent légèrement. Elle se laissa faire. Mais une question lui brûlait les lèvres : pourquoi sa mère la laisser avec elle ? Elle eu bientôt sa réponse.

« J’ai été chargée par ta mère de t’éduquer, Iniféria. »
- Oh.......merde......

   Iniféria sentit son estomac se remplir de plomb en fusion, connaissant sa mère, nul doute qu'a lui à demandé de manière brutal et sauvage. Elle eu l'envie de fuir, pour rien aux monde sa mère aurait voulue qu'elle fasse le sexe de manière douce ! Dans sa famille, on fessait le sexe de manière sauvage et bestial et en continue. D'ailleurs sa mère avait déjà tué, de fatigue, une autre succube... Elle voulut partir mais la démone mit sa main sur son cou et la rapprocha d'elle. Elle sentie qu'elle lui lécha sa joue. Ce geste durcit encore plus ses seins et elle apprécia d'autant plus.

« Ta mère est très déçue par toi, Iniféria... Le sexe te fait peur, et c’est inacceptable, pour une succube. Je suis chargée de corriger ça, et de montrer qu’une succube doit dominer le sexe, et non l’inverse. Concrètement, je vais faire de toi une magnifique petite salope, la reine des putes, et, quand ta mère reviendra, elle pourra te labourer le cul avec joie. »

   Ces parole suffire à achever les doutes d'Iniféria, aucune de ces paroles était signe de bonne augure mais de mauvaise augure. Si ce qu'elle disait était vrai, sa mère ne se donnera pas une seule limite, ni moralité. Rien que le fait d'y penser la fit trembler. Sa respiration s'accéléra, on pourrait croire à de l'excitation mais c'était tout autre. Elle reprit son courage à deux mains et tenta au moins de savoir qu'elle sont les limites que sa mère à imposer afin de savoir à quoi s'attendre , bien que les chances d'en avoir était très faible. Elle demanda d'une voie tremblante, pas apeuré, mais résigné.

-À...à t-elle donner des.... limites ?
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Août 24, 2013, 02:44:33 »

L’inquiétude d’Iniféria était palpable. C’était vraiment curieux... Comment Helnial avait pu accoucher d’une fille aussi peureuse, timide, et nerveuse ? Iniféria devait tenir de l’autre partenaire, l’homme ou la femme qui avait mis enceinte Helnial... À moins que ce ne soit elle qui ait mis enceinte l’une de ses succubes... Samara savait comment on faisait l’amour dans le domaine d’Helnial. Ce n’était pas tendre, et le sexe avec Helnial était une véritable épreuve physique. Sa spécialité était de tuer ses amants par le sexe, tant elle était violente, gourmande, cruelle et insatiable. Elle griffait, mordait, cinglait, insultait, et torturait volontiers, sous le signe d’un plaisir inouï. Samara l’avait réalisé, et avait réussi à surmonter l’endurance d’Helnial. Ce simple geste avait fait de Samara, aux yeux d’Helnial, une femme de valeur, suffisamment douée pour qu’elle convie sa fille. Et cette dernière, malgré sa peur, ne pouvait lutter contre les instincts légués par sa mère. Les attouchements faisaient plaisir à son corps, ce corps magnifique qui trahissait la jeune fille refusant de grandir, refusant de faire ce pour quoi elle était faite.

Iniféria commençait à comprendre ce qu’elle allait vivre ici, et Samara l’avait senti, cherchant à s’enfuir. Sa queue continuait à taper sur ses fesses, tendrement, fermement, cherchant à s’enfoncer. Oui, ces deux femmes allaient follement s’amuser ensemble, Samara le sentait. Cette belle succube était délicieuse, et très probablement vierge... Du moins, elle l’espérait. La résistance d’Iniféria mourut rapidement, alors que la jeune femme sentait qu’elle allait se faire sévèrement tringler... Samara n’allait pas se ménager. Helnial l’avait dominé, quand elles avaient fait l’amour. Elle avait offert une belle résistance, mais, à la fin, dans leur chambre massacrée, couverte de sueur, de sperme, de mouille, et de sang, c’était Samara qui était dessous, tout le corps endolori, tandis qu’Helnial se dandinait sur elle, léchant les plaies sanguinolentes de Samara, le sang de la Matriarche succube ruisselant son corps comme mille rivières pourpres magnifiques, des cascades de rubis. Un spectacle magnifique, mais elle avait été épuisée avant Helnial... Dans un sens, ce qu’elle ferait à Iniféria serait une sorte de merveilleuse vengeance.

Cette dernière posa donc une question, avouant ainsi qu’elle acceptait son sort, mais désirait savoir ce qui l’attendait :

« À...à t-elle donner des.... limites ? »

Des limites... Cette question fit sourire Samara. Au moins, Iniféria posait les bonnes questions. La main de Samara se déplaça de sa gorge pour presser l’un de ses seins, sentant, sans surprise, ce dernier se durcir, et elle pencha sa tête sur le côté, se pressant contre le dos d’Iniféria, attendant que sa tête se tourne pour l’embrasser. Un tendre et délicieux baiser, en plein sur ses lèvres. Il fut bref, Samara mordillant la lèvre inférieure rose de la succube.

*Par les Archontes, ce qu’elle peut m’exciter...*

Elle lui sourit, frottant son nez contre le sien.

« À ton avis ? »

Samara s’écarta alors, relâchant le corps d’Iniféria, et s’étira un peu, montrant son dos à la succube, sa queue ondulant de gauche à droite.

« Helnial pratique un sexe très physique, très brutal, et très violent... C’est donc vers ce genre de pratiques que je vais porter ta formation... »

Elle ne dit rien pendant quelques secondes, avant de se retourner vers Iniféria.

« J’ai déjà couché avec ta mère... Je pense que c’est pour ça qu’elle me veut... Nos sangs se sont mélangés sur son lit, et nous continuions à faire l’amour comme des folles... Ta mère a une endurance physique exceptionnelle, j’espère que tu tiens d’elle, car je ne vais pas te ménager... »

Elle se rapprocha alors, d’une démarche sexy et élégante. Elle l’embrassa à nouveau, posant ses deux mains sur ses joues, et les caressa tendrement, tout en se blottissant contre son corps :

« Tu connaîtras mon nom quand tu seras digne de l’entendre, Iniféria... Pour l’heure, tu me vouvoieras, et tu m’appelleras ‘‘Maîtresse’’... Ou je te battrais. Si cela est clair pour toi, nous allons commencer ton premier exercice pratique... »

Samara se concentra un peu, fermant les yeux. Sa tunique noire s’entrouvrit légèrement, et laissa apparaître une belle verge rouge qui alla taper contre le ventre d’Iniféria.

« Haaa... Humm... Bien... La fellation est un exercice extrêmement facile à pratiquer pour n’importe quelle succube, alors, prends mon sexe en bouche, et montre-moi ton talent. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Iniféria
Avatar
-

Messages: 36


Novice et cherche une maîtresse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Août 24, 2013, 07:57:59 »

   Iniféria regarda la main se déplacer vers l'un de ses seins. Elle commença très légèrement à mouillé, mais pour le savoir il fallait touché son intimité et encore avoir le peau sensible. Elle rougit un peu plus, elle poussa un soupir de satisfaction. Elle tourna la tête pour voir la démone et elle reçu un baiser, intense, mais bref. Elle senti la démone mordillé sa lèvre, elle fit de même montrant ainsi que c'est n'est pas son premier baiser. Contre toute attende, cette réponse rassura Iniféria mais elle ne le montra pas. Au moins, elle sera prête quand ce sera sa mère qui s'occupera d'elle.

   Elle regarda la démone s'éloigner, elle admira la rondeur de ses hanches, la grâce de ses pas, sa longue queue. Tout ceci excita Iniféria qui mouilla un peu plus. Cette fois en regardant bien on pouvait voir une petite trace humide. La démone lui dit qu'elle sera comme sa mère pour son apprentissage. Iniféria fit juste un signe de tête pour montré qu'elle avait comprit.

« J’ai déjà couché avec ta mère... Je pense que c’est pour ça qu’elle me veut... Nos sangs se sont mélangés sur son lit, et nous continuions à faire l’amour comme des folles... Ta mère a une endurance physique exceptionnelle, j’espère que tu tiens d’elle, car je ne vais pas te ménager... »

   Ces paroles firent tilté Iniféria, elle avait déjà couchait avec sa mère ? Ça explique pourquoi c'est elle qu'elle à choisit ! Sa mère ne choisit jamais les gens aux hasards, si elle à été choisit par sa mère c'est qu'elle devait être sur que seule elle pouvais lui rendre ce service. D'une certaine manière c'est comme si elle avait confier sa fille à une amie d'enfance, Helnial à beau être un monstre du sexe, elle sait ce qu'elle fait. Ce fut une raison de plus pour ne pas décevoir sa mère !

-J'espère...murmurât-elle plus pour elle même que pour son interlocutrice.

   La démone se rapprocha d'elle. Sa démarche lui rappela sa mère qui fait toujours ça pour punir un de ses gardes. Le nouveau baiser refit rougir Iniféria et les caresses... la firent bien mouiller adore les caresses. Elle lui posa une condition, l'appeler maîtresse jusqu'à ce qu'elle soit digne d'entendre son nom.

- Oui...maîtresse.

   Maintenant qu'elle ne ait là...autant continuer, si elle voulait s'échapper c'était peine perdue, sa mère l'aurait violer pendant des heures pour la corrigé, ou pire, la démone aurait fait pareil et si sa ce trouve, elle est dans un château remplit de démon pervers et en manque. Donc mieux vaut continuer et puis si ça ce trouve, ça sera sûrement moins terrible que ce qu'elle à put voire ! Cette penser positive la rassura. Elle sentie quelque chose contre son ventre : la démone c'était faite apparaître une verge. De belle taille en plus.

   Donc pour commencer elle devait juste faire une fellation ? Iniféria secoua sa tête pour ne pas penser à ce qui était arriver à une pauvre succube. Elle hésita un moment, puis finalement elle se baissa, regarda un moment la verge et finit par la mettre en bouche. Si sa mère avait était là, elle ferait péter le champagne. Elle commença par des petits allées et venues, enroulant sa langue autour de la verge. Elle fessait de façon basique. Elle continua longtemps avant de faire une gorge profonde tout en léchant. Elle reprit ses allées et venues, finalement c'était plutôt agréable. Elle accéléra un peu. Elle retira la verge pour reprendre son souffle.

- C'était bien...maîtresse ?

   Pourquoi elle na jamais apprécier le sexe ? Parce que si on fais que regarder, à la fin c'est soûlant !
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Août 25, 2013, 02:40:39 »

Iniféria... Quelle ravissante créature ! Vraiment, Samara était sous le charme. Elle sentait le plaisir de cette dernière, un plaisir qui était en train de monter rapidement. Une fellation n’avait rien de bien compliqué pour une succube. C’était souvent ce que la plupart des partenaires demandaient, car elle correspondait à un très grand fantasme. Iniféria entreprit donc d’en faire une, le sexe semblant la dérider un peu, la perspective de faire l’amour chassant sa nervosité. Ce n’était pas une succube pour rien... C’était la fille d’Helnial, après tout. Iniféria hésita un peu, puis fléchit les jambes, et s’attaqua au sexe de Samara, à cette verge grotesque. Les mains de l’Archimage se glissèrent sur les beaux cheveux bruns d’Iniféria, et elle sentit un frisson de plaisir la traverser, en entendant les bruits de succion, ces soupirs si caractéristiques. Comme c’était bon ! Et ce plaisir... Aaaah, ce plaisir ! Comme elle pouvait l’aimer, ce plaisir, ce plaisir qui remontait dans tout son être, la traversait de part en part. Ses doigts glissaient sur ses cheveux, les pressant fermement, alors qu’Iniféria continuait à remuer.

C’était une bonne fellation... Pour une humaine. Samara sentait le plaisir, et le manifestait volontiers. Elle gémissait légèrement, tout en avançant sa queue, sa belle queue caudale. Cette dernière vint caresser le dos d’Iniféria, glissant sur son dos tendre et raffiné. Cette créature était belle et exquise, mais elle avait effectivement besoin d’une formation. Samara commençait déjà, à travers cette fellation, à avoir un aperçu de la chose. Ses griffes s’enfonçaient légèrement dans les cheveux de la docile créature, qui tint pendant plusieurs minutes, enfonçant progressivement son membre dans sa bouche, optant ainsi pour une gorge profonde... Qui se termina rapidement, au désespoir de Samara, qui baissa les yeux en voyant Iniféria relever lentement sa belle petite tête.

« C'était bien...maîtresse ? »

Samara pouvait sentir la nervosité d’Iniféria. Une enfant dans un corps de femme mûre... Cette comparaison s’imposait encore à son esprit. Samara lui caressait tendrement les cheveux, tandis que sa queue se rapprochait du bas de son dos, glissant dessus, creusant dans la peau, le bout de la pointe manquant la faire saigner, se rapprochant ainsi de sa culotte noire.

« Oui... Tu sais y faire avec tes lèvres, ma petite perle... C’était bien, voire même très bien... Pour une humaine. Pour une succube, si c’est là tout ce dont tu es capable, alors, pour être honnête avec toi... C’est minable. »

L’Archimage le disait sans méchanceté aucune. Il fallait qu’Iniféria comprenne qu’elle n’allait pas seulement devoir être douée dans ce domaine. Une succube se devait d’être une experte de la chose, naturellement douée et expérimentée, avec un grand talent qui soumettait à ses charmes n’importe quel individu. La succube était la tentatrice par excellence. Samara continuait à lui caresser les cheveux.

« Ne t’inquiète pas, tu es ici pour être formée, alors, je vais te former... Écoute-moi bien, Iniféria... Une fellation ne se termine que quand ton partenaire jouit, et tu dois avaler tout le sperme qui en sort. C’est toi qui as le rôle actif ici, alors la fellation est très importante... Tu dois dominer le plaisir de l’autre, sentir quand ce dernier va jouir, afin de le manipuler, de retarder le moment, de continuer à l’aiguiser, pour le mettre au supplice, pour le torturer, avant de, finalement, lui offrir l’extase. Cette dernière n’en sera que plus grande... »

Samara parlait sur un ton calme, même si elle respirait lourdement, ce qui trahissait l’excitation qu’elle était... Une excitation qui se manifestait également par les gestes de sa queue caudale, qui essayait, tant bien que mal, de se glisser sous sa culotte, de filer sous le tissu, ce qu’elle fit, en se plantant dans sa raie, remuant ensuite de gauche à droite. Samara, elle, reprit alors, tandis que sa verge s’enfonça contre l’une des joues d’Iniféria.

« La fellation d’une succube est une longue gorge profonde où, à travers sa bouche, c’est son partenaire tout entier qu’elle avale... Ne t’en fais pas, ma choupette, tu n’y arriveras pas tout de suite... Mais nous aurons le temps de nous expérimenter. Reprends, maintenant, ma petite salope, et fais-moi une gorge profonde... Et, pour te motiver... »

Samara fit appel à sa magie, et un fouet apparut dans l’une de ses mains, tandis que l’autre tenait ses cheveux. Elle abattit alors le fouet sur les fesses d’Iniféria, à côté de sa propre queue, et lui fourra alors sa queue dans la bouche, allant directement taper contre sa gorge.

« Allez, Iniféria, montre-moi de quoi la fille d’Helnial est capable !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Iniféria
Avatar
-

Messages: 36


Novice et cherche une maîtresse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Août 27, 2013, 12:44:38 »

« Oui... Tu sais y faire avec tes lèvres, ma petite perle... C’était bien, voire même très bien... Pour une humaine. Pour une succube, si c’est là tout ce dont tu es capable, alors, pour être honnête avec toi... C’est minable. »

   Pour une première fois.... c'est décevant pour Iniféria. Même si sa maîtresse se montrait douce. Elle baisa les yeux, déçu. C'est la fille d'une puissante succube ! Elle a vue des succubes le faire d’innombrable fois ! Et elle arrive pas faire mieux qu'un humaine ! Elle sentie les larmes venir, que penserais sa mère, ses grand-mères, ses arrière grand-mères, ses tantes, ses ancêtres ? Elle vaut pas mieux qu'une humaine. Elle s’essuya les yeux avant que les larme ne coule, comme si elle chassait de la poussière de ses yeux. Non ! Elle décevrait pas sa mère, ni sa famille ! Non elle ne sera pas pire qu'une humaine ! Elle fera son possible pour faire honneur à toute sa famille !

   Iniféria a cette faculté de se rabaisser, pour ensuite avoir une détermination sans faille qui lui permet de faire face à tout problème. D'ailleurs c'est une chose que sa mère apprécie chez elle, cette manière de faire pour pouvoir réussir ses épreuves.

   Elle releva la tête, une lueur de détermination dans les yeux. La démone lui expliqua ce que dois faire une succube lors d'une fellation. Elle fut un peut surprit, l'explication de sa mère était plus... hard, mais elle préféra largement celle-ci ! Les mouvements de la queue caudale de la démone augmenté son excitation.

« La fellation d’une succube est une longue gorge profonde où, à travers sa bouche, c’est son partenaire tout entier qu’elle avale... Ne t’en fais pas, ma choupette, tu n’y arriveras pas tout de suite... Mais nous aurons le temps de nous expérimenter. Reprends, maintenant, ma petite salope, et fais-moi une gorge profonde... Et, pour te motiver... »

   Iniféria regarda la démone faire apparaître un fouet. Pour elle les ennuies commences, du moins se qu'elle croit ! Plutôt du plaisir en perspective. Elle reçu un coup de fouet, mais elle avala entièrement la verge de la démone avant qu'elle n'est pus faire quoi que ce soit, lui donna en haut-le-cœur. Elle suça tant bien que mal la verge, tout en la léchant. Plus elle continuait, plus elle s'habituait à ce pilier de chair.

   Elle resta ainsi pendant un long moment, elle finit par retirer la verge, suffisamment pour pouvoir respirer normalement, elle reprit ses allée et venue. Elle fit coulissé la verge entre ses lèvres, pressant plus ou moins dessus. Elle continua son manège un moment avant de refaire une gorge profonde, léchant un peu plus la verge tout en l'enduisant de sa salive, elle s'enfonça un peu plus la verge au font de sa gorge. Elle reprit ses allées et venues un peu plus rapidement.

   Elle sentie l’excitation de la démone grandir un peu plus. La verge devint plus dure, apparemment elle aller bientôt se vidé en elle. Elle ralentie considérablement sa vitesse, fessant duré le plaisir. Elle appliqua ce qu'elle lui avait dit plutôt.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Août 28, 2013, 02:06:11 »

Il fallait la former, tout simplement. Être comparé à un humain était la pire insulte qu’on puisse sortir à un démon, tant ces derniers détestaient l’humanité. Un peu comme les anges, d’un certain point de vue, qui abhorraient également qu’on les compare à eux. Samara voulait jouer sur la fierté d’Iniféria. Elle était, après tout, la fille d’Helnial. La délicieuse fille de la redoutable succube rouge. Elle accepta donc ce défi, et, tandis que la queue caudale de Samara avait trouvé sa place, la bouche d’Iniféria se mit à jouer plus intensivement. Elle allait devoir faire une gorge profonde en continu, ce qu’une humaine était incapable de faire. Mais Iniféria n’était pas une humaine. Dans le fond, il était peut-être possible qu’elle doute de ses propres capacités. Heureusement, Samara était là pour la rassurer. Samara savait y faire, et Iniféria suivit ses conseils, enchaînant les gorges profondes. Ce n’était pas facile, et elle dut une fois retirer sa bouche, afin de reprendre. Samara lui caressait les cheveux, frissonnant de plaisir, sentant ce dernier monter graduellement. Là... Là, les choses sérieuses pouvaient commencer.

« Haaa... Oui, Iniféria, hummm... C’est bien, ma belle... Encore, vas-y... N’hésite pas à mordre légèrement... Utilise ta langue, remue ta tête, oui, ouiii, haaaannn... »

Entre les fesses d’Iniféria, la queue de Samara continuait à remuer, se glissant, la magie se mettant à parler. L’extrémité pointue de la queue s’incurva, et forma progressivement une belle verge, tendue et arrondie, qui se glissa dans la raie, remuant dessus, tournoyant un peu sur elle-même. La queue se mit alors à se soulever, tirant sur la culotte, avant de se rabattre. D’une main, Samara tenait la tête d’Iniféria, et fit à nouveau claquer son fouet, sur le bas du dos de la succube. Elle frappait fort, se délectant du coup du claquement sur le corps tendre d’Iniféria.

« Pose tes mains sur mes fesses, malaxe-les... Enfonce un doigt dans mon fondement... Hummm... Je sens que le fouet te fait peur, mais... Haaaannn... »

Elle ne put terminer, tirant sur les cheveux d’Iniféria, s’y crispant. Iniféria commençait à avoir le coup de langue, et le membre de Samara s’enfonçait profondément, les testicules qu’elle s’était rajoutée heurtant les belles lèvres roses de sa partenaire.

« Ta mère... Elle m’a fait une gorge profonde pendant des heures, sans interruption... Respire avec le nez, utilise ta magie pour pouvoir te mouvoir... Le fouet n’est là que pour accroître le plaisir, ma petite pute... »

Et Samara, encore une fois, alla l’abattre sur le corps de la succube. La battre, c’était tellement excitant ! Elle le faisait avec plaisir, tant elle aimait ça ! Et le fouet, encore une fois, claqua sur Iniféria, tandis que Samara commençait à remuer son bassin d’avant en arrière. Elle se sentait sur le point de jouir, mais voulait également prolonger ce moment. Bien sûr, ce ne serait pas l’unique fellation qu’Iniféria ferait, mais, quitte à en faire une, autant que cette dernière dure.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox