banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Divine récompense [Sya]  (Lu 2307 fois)
Lust
Dieu
-

Messages: 494


Déesse de la luxure et de la corruption


Voir le profil
Fiche
« le: Juillet 28, 2013, 05:33:13 »

Le culte de Lust ne s'était jamais aussi bien porté, la Déesse avait retrouvé sa puissance d'antan et plus encore. Elle était devenue la Déesse la plus puissante du panthéon derrière Aphrodite, hormis sa sœur plus personne ne pouvait la réduire au silence désormais. Elle devait ce succès sans précédent à l'ardeur avec laquelle ses prêtresses s'adonnaient à la luxure. Plus le temps passait et plus elles étaient nombreuses et déterminées à servir leur Déesse. De nombreux hommes et femmes se rendaient dans ses temples pour offrir leurs fluides sexuels en offrande. La corruption de Lust avait profondément transformés ses temples, ils étaient maintenant recouvert de matière organique. Cocons et tentacules de toutes sorte se chargeaient des visiteurs et nul ne pouvait espérer sortir de son temple sans donner un peu de sa personne. D'ailleurs sa corruption s'étendait hors des limites de son temple, envahissant les autres temples appartenant aux Dieux mineurs, des Dieux aux esprits faibles qui se laissaient corrompre par Lust, incapables de lui résister. Quant à la Déesse de la luxure elle siégeait nue dans la salle qui lui était consacrée, plus grande, forte et belle que jamais. Un gigantesque trône de chair dominait toute la salle, une salle fortement éclairée aux murs tapissés de matières vivantes. Des centaines de créatures corrompues étaient retenues dans des sortes de cocons de chair, condamnées à être inlassablement violées aux côtés de la Déesse. Les gémissements de plaisir ne cessaient jamais dans ce lieu, l'atmosphère y était hautement aphrodisiaque et le temple lui-même n'était qu'une partie du corps de Lust. Prêtresses, hautes prêtresses, créatures corrompues et simples fidèles s'y mélangeaient, s'imbriquant lubriquement les uns dans les autres sous les regards bienveillants de la maîtresse des lieux.

Elle était une Déesse aimée pour deux raisons, la première étant qu'elle apporte aux mortels des plaisirs divins inaccessibles autrement et la seconde étant sa générosité sans bornes. Lust n'aime pas punir, elle ne le fait quasiment jamais. En revanche elle adore récompenser ses fidèles et elle est réputée pour être particulièrement généreuse et à l'écoute des désirs de ceux qui l'aime. Elle connaît chaque haute prêtresse, chaque prêtresse, chaque fidèle personnellement, ils n'ont aucun secret pour elle. À chaque fois qu'ils font leurs offrandes ils communient avec Lust, laissant cette dernière s’emparer de leurs secrets les plus intimes, elle les considère comme ses enfants. Aujourd'hui, une jeune prêtresse s'est particulièrement illustrée, une petite ange qui a répandu la luxure sans relâche et avec une conviction rare. La divinité fit apparaître un cercle d'invocation au centre de la pièce, matérialisant Sya devant elle, totalement nue. D'une voix puissante et séduisante Lust s'exclama à l'attention de la petite ange :

"Sya ! Je suis fière de toi ma fille ! J'ai vu tout ce que tu as accompli et je tenais à te récompenser. Approche mon enfant. Bien, en récompense je vais exhausser un de tes vœux, réfléchis bien avant de le formuler car je ne t'en accorderai qu'un seul. N'importe quoi, tout ce que tu désire, à condition que mes pouvoirs en soient capables bien entendu. Je t'écoute."

La Déesse regardait sa prêtresse avec fierté et bienveillance, attendant qu'elle exprime son souhait le plus cher face à elle. Elle espérait juste que l'ange ne soit pas perturbée par ce cadre impressionnant et pourrait réfléchir calmement à son plus grand désir. Elle fit signe à Sya, l'invitant à monter à côté d'elle sur le trône qui était assez large pour trois. Une fois Sya à ses côtés, elle prit la tête de la jeune fille pour la poser contre son sein et commença à lui caresser les cheveux, écoutant avec attention sa prêtresse. Le contact avec Lust était agréable, chaleureux, apaisant et elle aimait les doubles récompenses, une récompense matérielle et l'autre récompense était souvent une partie de jambe en l'air avec elle. Ce serait un crime à ses yeux de laisser une quelconque distance entre cette adorable créature et sa divine personne.
Journalisée

~~ Ma fiche ~~ Mes RP ~~
Sya
Avatar
-

Messages: 1858


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 28, 2013, 08:30:21 »

Est-ce qu'elle se doutait de la chose qu'elle allait vivre ce soir? Absolument pas! Mais pas le moins du monde! Elle sortait tout juste d'un délicieux week-end en compagnie d'Iinari et Saikai, vivant son fantasme, un ménage à trois avec ses deux petites amies. Ce sera une chose rare mais elle avait savouré tout cela. De plus, il semblerait que son plan ai fonctionné? Elle n'en est pas sûre mais elle semblait enceinte? Ou alors c'était juste des nausées qu'elle avait eues dernièrement? Mais qu'importe, pour le moment, elle vivait sur un petit nuage sur Caelestis avec Saikai, elle continuait de servir autant Lust et cherchait un petit travail pour ramener un peu d'argent et dans le pire des cas, ses maîtresses qui tiennent à lui offrir quelque chose peuvent lui donner de l'argent, comme à une prostituée certes mais ça faisait toujours de l'argent en plus! Sa douce neko dormait déjà et Sya avait passé une bonne nuit avec elle sauf que dans la nuit, elle s'était levé pour une envie pressante avant de boire un peu de lait dans la cuisine. En un instant, elle n'y était plus, se voyant au milieu d'un cercle, à peine réveiller dans un endroit qu'elle connaissait bien et la voix ne pouvait que lui dire qu'elle avait raison. Le temple de Lust!

Elle se retourna vers sa Déesse! Elle était là, belle comme toujours, sa voix pleine d'autorité, de douceur, c'était la seule et unique Lust! Et comment ne pas être si heureuse d'entendre cela? Non seulement elle était fière d'elle mais elle lui avait dit « ma fille ». Sa fille, elle était comme sa fille. Elle était dans un enchainement de bons jours? Après son fantasme réalisé, voilà que Lust la félicite et la traite comme sa fille. Une récompense par-dessus le marché! Elle eut un petit instant de pure joie en s'approchant. Quelle fidèle ne serait pas fière d'être aux côtés de sa déesse? Elle se posa à côté d'elle, sa tête sur sa poitrine. Elle fit disparaître ses oreilles mécaniques pour les remplacer par des oreilles normales en fermant les yeux, sentant le doux contacte de cette main qui la caressait. Avait-elle le droit de finir sa nuit dans les bras de la belle déesse de la luxure? Ce serait impoli, elle l'avait fait venir pour une autre raison. Un vœu. N'importe lequel? Elle était déjà heureuse en servant Lust, elle était heureuse car elle ne dormait plus seule, elle était amoureuse d'une neko sublime, d'une neko aussi perverse qu'elle, elle avait retrouvé sa sœur biologique et était surement enceinte. Elle avait déjà tant demandé à Lust, un vœu paraissait trop!

« Je suis déjà si heureuse de vous servir, Lust-sama mais je réfléchis quand même... »

Que pouvait-elle demander? De l'argent? Non, c'était la déesse de la luxure, pas de l'or. Un harem personnel? C'était tentant mais elle avait déjà plein de contact dans ce genre de chose pour ne citer que Tinuviel et Mélinda. Des pouvoirs sexuels en plus? Elle avait déjà tout ce dont elle rêvait quand elle pouvait faire l'amour. Devenir hermaphrodite, futa, que ses cheveux soient comme des tentacules, une maîtresse de la magie rose, dans ce domaine, elle n'avait rien à demander. Des enfants? Elle en avait peut-être qui grandissait dans son ventre à l'heure qu'il est? Alors quoi? Soudainement, sans aucune véritable raison, elle avait une idée.

« Je... je ne sais pas si c'est possible avec vos pouvoirs mais... j'aimerais avoir en quelque sorte une de vos filles? Un enfant avec vous ou... non pas ça... Je souhaiterais une amie, comme moi. Une fille qui adore le sexe, qui aimerait jouer avec moi, qui me tendrait des surprises chaque jour! Une fois elle aimerait se faire lécher, une autre elle me dominerait, ensuite elle sera plus soumise que moi, un autre jour elle voudra juste des caresses... Je voudrais une amie qui vivrait avec moi et qui m'obéirais et qui... et qui m'aimerait, sans être jalouse. »

Une sorte de petite amie? Non plutôt une sorte de disciple constamment avec Sya. Elle avait déjà deux petites amies donc pas trois! Surtout que comme Iina-chan et Sai-chan ne formaient qu'une, elles ne disent rien mais Saikai serait surement déçu que Sya aime vraiment une autre? Car elle serte Lust, certes mais en dehors des deux nekos, sa Déesse et ses filles, elle n'aimait personne d'autre. L'idée de porter une déesse dans son ventre était tentante mais Sya en demandait trop puis elle aurait beau être sa mère, ça sera la fille de Lust, elle risquerait donc de servir sa fille plutôt qu'élever sa fille. Non, une amie, une disciple qui vivrait avec elle pour s'amuser sexuellement ou non et qui pourrait l'aider dans son travail comme aider Saikai, ça serait un plus. Pas une esclave, une amie qui la surprendrait chaque jour, une fille qu'elle adorerait presque autant que ses nekos. Mais soyons lucide, elle pourrait trouver une fille pour rester avec Sya, élève ou non de la luxure mais de là à remplir tout cela, elle en demandait surement trop. Elle se pencha un peu plus sur elle en posant une main sur son ventre pour la caresser.

« Pardon Lust-sama, j'en demande surement beaucoup... je peux encore réfléchir si vous voulez... »

Sa peau était si douce, son sein aussi doux que moelleux, elle aimerait pouvoir vivre avec Lust aussi mais ça ne risque pas d'arrivée. Elle ne pourrait pas se mettre en ménage avec une de ces fidèles puis la servir est largement suffisante. Sans la servir et sans recevoir son éducation, elle ne serait jamais tombé d'une certaine neko à la double personnalité. Elle devait sa vie à Lust. Elle adorait Lust, elle aimait aussi ses filles comme ses petites filles, elles étaient toutes ses grandes maîtresses mais Lust... elle n'a jamais regretté de servir une telle divinité si grande!
Journalisée

Lust
Dieu
-

Messages: 494


Déesse de la luxure et de la corruption


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 28, 2013, 01:59:15 »

Comment pouvais-je rester insensible à une demande si mignonne ? De la part d'une de mes prêtresses préférées en plus. Elle allait l'avoir son amie, mais pas tout de suite, j'allai attendre un peu avant d'exhausser son souhait, j'avais envie de la récompenser autrement avant. Souriante, j'ai pris son visage entre mes mains, regardant ma petite Sya droit dans les yeux, avec une infinie tendresse. J'ai lentement collée mes lèvres aux siennes, lui donnant un petit baiser avant de reculer un peu ma tête pour la regarder à nouveau.

"Ah Sya ! Je vais te la donner, ton "amie". Tu vas y être totalement accroc petite coquine, je sais exactement ce qu'il te faut. Oh et ... Si tu veux vraiment un enfant de moi je te le donnerai avec plaisir Sya et nous l'élèveront toutes les deux ma belle. Tu n'as que trois mots à dire : "Je - le - veux" et je te ferais un enfant, ici et maintenant mon ange. Juste trois mots et tu auras une amie et une fille, ce serait merveilleux non ?"

Peu importe ce qu'elle répondait, c'était à elle de faire un choix. En plus de son amie, voulait elle un enfant de moi ? J'étais prête à le lui donner, là tout de suite, sur ce trône. Je dois avouer que l'idée de mettre ma jolie petite Sya enceinte était très séduisante, ainsi elle deviendra plus que ma prêtresse dévouée et une membre importante de mon harem, elle deviendra l'une des mères de mes enfants. En d'autres termes elle fera partie des personnes qui me sont les plus proches, les plus intimes, j'étais prête à partager tout ça avec elle. Elle n'avait qu'à dire trois mots et je lui sautais dessus pour lui faire sauvagement l'amour. J'ai placé mon doigt sur sa bouche et avec un sourire tendre je lui ai murmuré :

"Ne répond pas tout de suite ma jolie Sya, réfléchis bien. Tu as tout ton temps. En attendant je vais te donner ta première récompense, ton amie."

De ma main libre j'ai claqué des doigts, faisant apparaitre un nouveau cercle d'invocation juste là ou nous étions et une jolie petite renarde est apparue de l'autre côté du trône. À droite de moi il y avait Sya et à gauche de moi il y avait cette charmante petite renarde qui allait devenir son amie. Je me suis levée en prenant leurs mains, les entrainant toutes les deux derrière moi et sitôt levées toutes les trois le trône de chair se fondit dans le sol, ne laissant qu'un vaste matelas de chair. Toujours en souriant avec bienveillance je les aient tirées l'une vers l'autre avant de lâcher leurs mains pour les pousser doucement l'une contre l'autre. J'ai de nouveau pris la parole, tandis que les deux femmes se retrouvaient poitrine contre poitrine et presque lèvres contre lèvres :

"Que pense tu de ton amie Sya ? Elle est exactement comme tu le voulais et je n'ai plus aucun contrôle sur elle, elle est pour toi, uniquement pour toi, rien qu'à toi. Quel nom vas tu lui choisir mon ange ?"

Je me suis glissée dans le dos de ma jolie prêtresse. Ainsi elle se retrouvait coincée entre moi et sa nouvelle amie, son amie allait elle lui obéir ou Sya allait elle lui obéir. Je ne savais pas ce qu'elles comptaient faire, je savais juste que moi je voulais jouer maintenant. J'ai commencé à malaxer la poitrine de l'ange, profitant ensuite que son corps soit collé contre le miens pour lui lécher l'oreille. Taquine, j'ai rajouté :

"N'oublie pas ma jolie petite Sya. Trois mots, n'importe quand. Tu as juste à dire trois mots."
Journalisée

~~ Ma fiche ~~ Mes RP ~~
Sya
Avatar
-

Messages: 1858


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 28, 2013, 08:03:34 »

Quelle idiote! Demander une telle chose à sa déesse, elle se permettait de lui offrir quelque chose mais pourquoi en demander tant, lui lécher les pieds serait déjà une grande récompense et Lust sait que n'importe quoi venant d'elle serait une bénédiction, surtout si elle reste en contact physique avec elle, un massage, un simple baiser, des caresses, elle était heureuse de pouvoir la servir, lui parler, la sentir contre elle actuellement, quelle chanceuse elle faisait! Étant une simple esclave de l'une des disciples de Lust, elle en avait fait de la route pour devenir une des prêtresses de la déesse de la luxure. Elle aimait bien ses petits noms que Lust lui donnait, que ce soit les plus mignons comme son petit ange ou les plus salaces comme sa salope, elle adorait sa déesse et la servirait nuit et jour si elle n'aurait pas ses nekos d'amour à côté. Puis bon, la grande déesse avait aussi des choses à faire sans Sya donc chacune avait son intimité tôt ou tard. Après un succulent doux baiser avec sa déesse, elle était heureuse d'apprendre que son souhait était accepté et qu'elle aura donc une nouvelle copine. Il restera à faire accepter à Saikai son nouveau « cadeau » de la part de sa déesse mais elle saurait comprendre cette chose surement. Mais avec de tels mots, la tentation était forte, son regard dans le sien... Porter l'enfant d'une telle déesse serait possible? Ce serait si fabuleux, elle l'aimerait autant ou presque – elle en savait rien – que Lust elle-même. Bien sur, peu importe sa beauté et son penchant pour la luxure, elle devrait éviter de succomber au charme de cette potentielle fille et éviter qu'elle ne fasse ses premiers pas de la luxure avec ses deux mamans mais... ce serait mentir de dire qu'elle refuse cette enfant.

« Haaaa... »

Ce petit gémissement était autant une plainte qu'un rêve qui lui caresse la joue. Un doigt ferma ses deux petites lèvres pour qu'elle puisse lui offrir son premier cadeau qu'elle désirait, cette copine qu'elle verra aussi comme une nouvelle disciple. Deux cadeaux de sa déesse? Non, c'est trop d'honneur! Enfin, elle voyait la possibilité de porter un enfant de Lust comme un cadeau déjà, de quoi la faire fantasmer durant des jours et des mois! Face à cette déclaration, elle en oubliait presque Iinari et Saikai surtout. Elle ne les effaçaient pas de sa mémoire mais... un tel privilège occupe beaucoup de place dans son petit cerveau d'esclave. À côté de sa déesse, en une fraction de seconde, une nouvelle partenaire apparaissait, toute velue mais toute belle! De nombreuses queue touffues dans le dos, des cheveux courts, une apparence mignonne, de belles formes, oh oui, elle l'aimait déjà. Suivant Lust avant que le trône ne soit finalement qu'un matelas, elle fit face à la kitsune, légèrement plus grande qu'elle mais sa poitrine plus généreuse qu'elle était douce et moelleuse sur la sienne. Elle ne put empêcher un petit gémissement d'envie. C'était déjà délicieux de la sentir si près d'elle. Elle devait lui trouver un nom... dur comme choix! Surtout avec sa déesse dans le dos qui la caressait la poitrine et la sienne contre son dos et ses ailes translucides. Aïe! Que c'est dur de rester concentrée!

Sya posa ses mains sur les hanches de la kitsune, si mignonne, si belle et pour le moment si énigmatique! Vu sa demande, elle ne savait pas comment la prendre? Sera-t-elle soumise ou dominante? Elle ne pourrait pas baser un nom sur son comportement alors qu'elle risque de changer chaque jour, hum... Posant ses yeux sur sa belle poitrine douce et velue remontant vers ses jolis yeux, elle ouvrit doucement la bouche en lâchant un nom.

« Syk? Est-ce que ça te plaît? »

Cela ressemblait à Sya comme nom? C'est normal, la sœur de la luxure qui l'avait baptisé l'avait nommé ainsi quelques jours après avoir découvert de quoi était capable son élève, son caractère, ses goûts et son nom était tombé, Sya. Sya ce qui voulait en vérité dire Slave Yuri Angel. Et cette dernière l'a baptisé Syk pour Slave Yuri Kitsune, elle aurait pu remplacer la dernière lettre par F pour Fox mais Syf, elle ne trouvait pas ce nom très plaisant alors que Syk... c'était déjà mieux. La kitsune souriait en rapprochant son visage, concluant son baptême par un baiser alors que Lust la tentait comme toujours après quelques mots sur son oreille. Si elle ne serait pas en plein baiser, elle aurait lâché ses trois mots machinalement, sans réfléchir à l'avenir. Un simple baiser de sa nouvelle amie et un simple contact avec Lust lui suffit pour se sentir déjà toute chose...

« Haaa... mais Lust-sama... » lâcha-t-elle en se défaisant doucement de son baiser avec Syk « si Sya tombe enceinte... Saikai le remarquera et... je sais pas ce qu'elle en pense? De plus... je le suis peut-être déjà? »

Déjà? Enceinte? Oui, il y a quelques jours, emménageant sur Caelestis, elle avait passé une des plus belles nuits de sa vie dans une nuit torride, prise par ses deux chéris, son fantasme. Elle était leur chose, prise en même temps par deux belles futa-neko, quelquefois dans le même trou! Elle avait fait ça dans l'espoir de vivre son fantasme avec elles au moins une fois mais surtout porter leurs enfants à toutes les deux, à Iinari et à Saikai. Elle avait cette impression mais, est-ce que c'est vrai? La vie commençait à prendre vie dans son ventre? Quoi qu'il en soit, Syk restait silencieuse pour le moment en posant ses mains sur les épaules de Sya en la regardant, attendant le moment propice pour l'embrasser à nouveau et se montrer peut-être sous son véritable jour? Était-elle calme et câline ce soir ou bien ce n'était que pour les présentations?
Journalisée

Lust
Dieu
-

Messages: 494


Déesse de la luxure et de la corruption


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Août 22, 2014, 02:45:49 »

"Haaa... mais Lust-sama... si Sya tombe enceinte... Saikai le remarquera et... je sais pas ce qu'elle en pense? De plus... je le suis peut-être déjà?"

J'ai souris en entendant cela, Sya, tu es adorable mais tu devrais faire davantage confiance à ta Déesse. Comme si j'allais lui offrir un cadeau qui pourrait lui poser problème. Si j'avais d'aussi puissants pouvoirs, ce n'était pas juste pour pouvoir refaire la décoration de mes temples. C'était pour pouvoir faire tout ce que je désirais et là je désirais combler mon adorable petit ange, la combler totalement. S'il y avait la moindre contrainte pour faire barrage à ses envies profondes je la contournerais sans problème. Elle était déjà enceinte ? Soit, j'avais juste à la féconder en mettant ma semence en sommeil le temps que le contexte soit favorable à la naissance de notre enfant. Rien de plus facile que ce genre de petits tours de passe-passe. J'ai légèrement froncé les sourcils, mordillant l'oreille de Sya tout en lui murmurant :

"Méchante Sya ... Crois-tu que ta Déesse serait stoppée par un obstacle aussi futile ? Pense-tu réellement que je suis aussi faible ? Si je te propose ce présent c'est que je peux le réaliser peu importe ta situation. Tu es déjà enceinte et alors ? Il me suffi de laisser ma semence en sommeil en toi et il te suffira de désirer son réveil lorsque tu te sentiras prête à porter notre enfant. Je ne t'ai pas demandé si tu pouvais le porter, la possibilité ou l'impossibilité de la chose j'en fais mon affaire. Je t'ai demandé si tu le désirais, oublie toute contrainte et laisse moi entendre une seule chose, ton envie, ta volonté, ton désir. Fais moi confiance, je ne te proposerais jamais quelque chose d'impossible ou qui pourrait te nuire mon ange. Bien maintenant ta punition !"

Je me suis mise à genoux au dessus de Sya tout en faisant apparaitre des plumes dans mes mains. Les plumes s'envolèrent et se mirent à frôler le corps de ma prêtresse, lui infligeant des chatouilles irrésistibles. Une punition pour rire en somme, je voulais la détendre, lui changer les idées, qu'on passe simplement un bon moment entre amantes. Et j'avais bien l'intention de la faire rire jusqu'à ce qu'elle en ait mal aux côtes. Je prenais plaisir à la voir se tortiller ainsi, incapable d'échapper aux caresses des plumes sur sa peau. J'ai attendu quelques temps et dès que j'ai senti qu'elle lâchait prise les plumes sont tombée, inertes. Souriante, je me suis penchée sur son visage pour y déposer un tendre baiser avant de la regarder droit dans les yeux. Nul besoin de mots, mon regard suffisait à lui exprimer tout l'amour que j'avais pour elle. D'une voix aussi sérieuse que douce je lui ai dis :

"Sya, veux-tu porter notre enfant ?"

Sans attendre sa réponse je me suis levée tout en faisant apparaitre un pénis entre mes jambes. Je me suis mise à califourchon sur elle, mes testicules plaquées contre sa fente humide, mon membre étalé sur son ventre. Puis je me suis allongée sur elle, coinçant ainsi ma verge entre nos deux ventres, ondulant doucement pour qu'elle la sente contre elle. Jamais ma semence n'avait été aussi près du ventre de Sya, uniquement séparée d'elle par un petit peu de peau. Soit elle se déversera sur son ventre, soit elle se déversera à l'intérieur de son ventre, le choix lui appartenait et je ne comptais pas la forcer. Mais je refusais que quelques contraintes sans importance l'empêchent d'assouvir ses désirs.
Journalisée

~~ Ma fiche ~~ Mes RP ~~
Sya
Avatar
-

Messages: 1858


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Août 22, 2014, 09:28:08 »

Que dire... C'était absolument merveilleux de se sentir aussi adorée par la Déesse que l'on sert, Sya ne regrettait pas d'avoir quitté sa maison, ce lit avec deux belles nekos pour se retrouve aux côtés de sa Déesse. Cette nuit avait été une nouvelle offrande à Lust et la voilà à ses côtés avec une nouvelle amie qu'elle va occuper chaque jour, s'amuser avec elle. Que de surprise. Mais surtout, Lust, déesse de la luxure, avait réussi à faire naître un doux rêve dans ce petit cerveau dédié à la luxure. Porté l'enfant de sa Déesse? N'y a-t-il pas meilleure preuve d'amour? Bien entendu, elle avait rapidement mis des barrières, se disant qu'elle était peut-être déjà enceinte et que si Iinari s'en fiche comme de sa première fellation, Saikai ne s'en fichera peut-être pas autant? Elle pourrait accepter comme refuser. Puis soyons lucide. Sya sert Lust, elle est son esclave, elle est aussi l'esclave d'Alraunya, sa fille, d'Erotica son autre fille et même de Weld-sama, sa petite fille. Porté la nouvelle fille de Lust risque de lui faire tout drôle... Elle sera l'esclave de sa fille? Face à un bébé, à une petite fille, ça ne sera pas le cas mais quand elle deviendra une ravissante jeune femme... Va-t-elle voir en elle que le côté divin, magnifique, la beauté de sa mère Déesse et dire oui à toutes ses demandes? C'était à double tranchant... Elle arrivera peut-être à y voir simplement sa fille et non sa Déesse... Seul l'avenir le lui dira.

Lust s'amusa avec elle, faisant les gros yeux en lui mordant sa lobe d'oreille avant de la punir à coup de plumes très chatouilleuses! Syk s'écartait de leur déesse pour la laisser se faire punir, laissant Sya hurler de rire face à ce châtiment cruel mais si drôle. Elle eut droit à un tendre baiser comme récompense avant que Lust ne se pose sur elle pour le lui demander à nouveau, cette fameuse demande. Elle ouvrit la bouche, les mots ne sortaient pas et ce pénis qui se frottait contre son ventre , ouh, c'était de plus en plus difficile de dire non... Sans même le moindre rapport sexuel, Sya haletait déjà devant tant de beauté et de charme, sa partenaire les observait en souriant, elle aussi était mignonne mais Lust... Lust, sa déesse.

« Je veux porter votre fille, Lust-Sama... Maintenant. »

Oui, elle grandira dès aujourd'hui dans ce ventre, elle grandira avec ses sœurs si jamais elle est effectivement enceinte – ce qu'elle était vraiment – mais s'il y a de la place pour deux grâce au rituel que sa Déesse lui avait accordé il y a quelques jours pour avoir un enfant de chacune de ses nekos, Lust pourra très bien y caser leur fille. C'était peut-être sa demande qui avait suscité cette envie chez sa déesse? Serait-elle coupable d'avoir donné à sa déesse une envie d'avoir une nouvelle fille? Doit-elle en être heureuse ou se sentir coupable? Pour le coup en tout cas, elle savait que sa neko serait d'accord d'un tel cadeau. Une déesse comme fille... Et puis sans Lust, Sya n'aurait jamais croisé la route d'Iinari et toutes les trois ne seraient pas heureuses ensemble. Sya... Nymph était morte sur ce champ de bataille et elle s'était réveillé, sourde, couverte de sang. Sans ces gens qui l'auraient soigné, sans cette prêtresse de passage dans ce petit village, elle n'aurait pas été conduite à Tékhos pour y obtenir de nouveau l'ouïe, elle ne serait pas redevable envers cette prêtresse qui lui a offert une place au sein du temple. Elle aimait la luxure, cette femme le lui avait bien appris cela avec ses sœurs et depuis, elle avait gravi les échelons et était heureuse, grâce à son devoir, elle avait rencontré Iinari puis Saikai et elle était heureuse comme ça.

« Je suis prête Lust-sama... Je porterais vo... notre fille... » elle ferma les paupières un instant en souriant. « Et ce sera la plus belle des petites anges. »

Ouvrant à nouveau les yeux, elle se l'était imaginé un instant avant de lever les bras pour enlacer le cou de sa Déesse en penchant la tête sur le côté.

« Sya ne saura jamais comment vous remercier d'un tel cadeau... »

Elle se redressa doucement en venant embrasser à nouveau sa Déesse, savourant cet instant comme les prochaines minutes qui allaient suivre. Ce sera un moment, inoubliable.
Journalisée

Lust
Dieu
-

Messages: 494


Déesse de la luxure et de la corruption


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Août 23, 2014, 11:58:41 »

J'aimais lorsque les mortels ne se cherchaient pas de fausses excuses, j'aimais lorsqu'ils exprimaient leurs désirs à l'état brut, sans tenir compte des contraintes qu'ils s'infligeaient à eux-mêmes. J'aimais encore plus qu'un être se libère de ce genre de chaines lorsque je l'aimais et j'aimais Sya. Entendre son réel désir de sa bouche, sentir sa confiance en moi sa Déesse, sa foi en ma capacité à rendre l’impensable possible. Mon ange était adorable mais elle restait une ange, tôt ou tard dans sa vie elle sera de nouveau face à ces choix et de nouveau elle sera tentée de se mentir à elle-même, de rejeter ses désirs à cause de futilités comme la "raison". L'être humain et par extension tous les êtres qui en découlent, anges compris, sont des êtres de désirs. Que ce soit le désir de puissance, de richesse, de sexe, de meurtre, de vengeance, de s'amuser, peu importe. Un être n'est au final qu'un amas de désirs et un être qui nie ses désirs au nom d'une soi-disant raison est mort de l'intérieur. Sya désire porter mon enfant, mais pas que. Elle me désire moi aussi, mais elle ne peut pas m'avoir parce qu'elle se bloque elle-même, parce qu'elle refuse de se laisser aller.

"Sya, lorsque nous sommes dans cette chambre je ne suis plus ta Déesse mais ton amante. Assez de "Lust-Sama", garde donc ceci pour nos rencontres en public, appelle moi Lust, ou chérie, ou même petite salope si ça peut te faire plaisir. Nous ne sommes pas ici pour être correctes ou conformes, nous sommes ici parce que nous avons toutes deux une furieuse envie de baiser l'autre. Tu veux mon sexe entre tes cuisses et j'ai envie de pénétrer le tiens, ce n'est certes pas très poétique, mais ça n'est pas fait pour l'être."

Joignant le geste à la parole, je me suis servie d'une main pour saisir ma verge et la faire glisser entre les cuisses de l'ange. Ma main gauche est partie caresser sa nuque, poussant sa tête vers la mienne jusqu'à la rencontre de nos lèvres, puis de nos langues. La seconde alla caresser le creux de son dos, descendant parfois un peu plus bas pour tâter ses jolies petites fesses. Puis j'ai commencer à aller et venir en elle, lentement, pour la faire languir. Tandis que ma langue jouait avec la sienne, j'en ai profité pour lui faire avaler un peu de ma salive aphrodisiaque. J'ai attendu quelle fasse effet et que Sya soit suffisamment excitée pour ressentir pleinement notre étreinte. Puis j'ai brusquement changé de rythme pour la baiser sauvagement, sans retenue. Je pouvais sentir son petit corps frémir et tenter de se raccrocher désespérément à quelque chose. Je sentais son cœur s'emballer, son entre-jambe mouiller et son esprit lâcher prise. Taquine, j'ai arrêté de l'embrasser pour lui susurrer à l'oreille :

"Alors Sya-Sama ? Aimez-vous le sexe de votre petite salope préférée ? Et quel effet ça vous fait de devenir maman ... MAINTENANT !"

À la seconde même où je disais ceci mon sexe s'est immobilisé au fond du sien, déversant quantité de foutre chaud. Je l'ai serré fort contre moi tandis que mes jets de semence giclaient successivement en elle. Je venais de planter la graine, à elle maintenant de faire pousser une jolie fleur à partir de celle-ci. Sans retirer mon pénis de son intimité inondée de sperme, je nous ai fait rouler sur le côté afin que l'ange soit couchée sur moi. Je l'ai serrée dans mes bras tout en caressant ses cheveux et je lui ai murmuré :

"Si tu es fatiguée tu peux dormir ici, empalée sur mon membre, toute la nuit. Je ne bougerais pas d'un pouce jusqu'à ton réveil mon ange."
Journalisée

~~ Ma fiche ~~ Mes RP ~~
Sya
Avatar
-

Messages: 1858


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 24, 2014, 07:55:42 »

Le simple et unique fait d'être à ses côtés rendait Sya folle de joie. Voir sa Déesse si proche, l'entendre, la sentir alors lui faire l'amour, c'était de loin la meilleure chose au monde. Bien entendu, elle ne perdait de rien de son amour pour ses deux nekos mais Lust... Elle aimait tant sa divinité que lui dire non était toujours une épreuve très compliquée. Il suffit de la revoir il y a quelques instants. Elle refusait de laisser parler son instinct maternel, croyant que la simple prêtresse qu'elle était ne méritait pas un tel honneur mais il lui a fallu le lui demander une deuxième, voir une troisième fois et pouf, la voilà qu'elle désirait tant cette semence sacrée en elle. Lust était la beauté incarnée. Oui, logiquement c'est Aphrodite ce rôle mais Lust... Elle était aussi tentante que n'importe quoi sur ce monde. Mais l'appeler par un autre nom que « Lust-sama », ce sera compliqué... Certes, qu'elle l'insulte de n'importe quel nom ne dérangeait pas son esclave mais nommer Lust autrement... La tâche sera compliquée... Maîtresse éventuellement? Ça restait vrai, Lust était sa plus grande maîtresse, plus grande que Ishtar, Mélinda, Weld, Alraunya ou même Erotica réuni. Et puis ce collier autour de son cou représentait le fait qu'elle restait l'esclave des femmes mais avant tout celle de Lust. Le romantisme, elle laissait cela pour Saikai, Iinari voulait juste baiser et pour Lust, c'était pareil. Mais bon, pour lui faire plaisir, elle peut juste essayer Lust?

« Oui Lust... Sya veut baiser avec vous... Biasez-là de toutes vos forces et votre plaisir. »

Oui, le romantisme n'était pas là non plus pour Sya mais si Lust le voulait, elle le serait. De même que la façon qu'elle avait de parler d'elle à la troisième personne prouvait bien une chose, elle était excitée. C'était un petit signe qu'elle avait toujours eu, quand elle commençait à vouloir faire l'amour, rares étaient les fois où elle parlait d'elle à la première personne. Elle laissait sa Déesse se placer en elle, la prenait entre ses bras, l'embrassant, devenant sa poupée de chair. Elle était si heureuse de jouer avec elle, elle était sa chose, ce soir et pour toujours. Elle était aussi douce que belle en commençant, cela était plaisant, ça la faisait languir mais elle aimait ça. Heureusement, plus le temps passait et plus elle y allait fort, elle ne faisait plus l'amour, elle la baisait et elle adorait ça! Lust lui parlait et elle eut un frisson... Sya-sama? Même à ses rares disciples, elle n'avait jamais demandé une telle chose mais elle n'avait pas le temps de se plaindre que la divine semence de Lust coulait en elle, venant planter sa petite graine entre deux autres. Impossible en temps réel mais là, on parlait d'une Déesse, de la luxure qui plus est. Sya se cambra sous cet effet, gémissant de joie comme jamais. Lust l'avait déjà baiser des tas de fois mais en sachant la surprise qu'elle va avoir durant les prochains mois, ça rendait cela tellement meilleure.

Elle restait immobile, une vraie poupée plantée sur son bâton de chair alors que sa divinité faisait preuve de douceur avec elle. Ce qu'elle pouvait être aimante... Elle relevait la tête en la regardant avec cet éternel sourire qu'elle avait pour Lust.

« Je serais une mauvaise prêtresse de Lust si me faire baiser une seule fois me fatiguerais. »

Certes, elle se reposait déjà d'une longue nuit d'amour et de sexe mais pour Lust, elle veut bien donner bien plus, au-delà de sa fatigue.

« Mais ne m'appeler plus Sya-sama... C'est moi qui suis votre esclave, votre chose à vous... Et j'en suis très heureuse comme ça. »

Elle laissait sa tête contre l'épaule de sa déesse, donnant presque l'air de vouloir dormir mais ses hanches et son bassin commençaient à gigoter de nouveau, ce pénis en elle ne pouvait jamais la satisfaire, tant qu'il sera là, elle voudra toujours jouer avec.

« Si ce n'est pas trop demander, j'aimerais que vous jouiez avec mon cul, j'aimerais que Lust voie si le petit cul de Sya est toujours délicieux, qu'elle vérifie si on se sent bien dans son petit trou. » Elle relevait la tête avec on grand sourire. « Mais si Lust est fatiguer, Sya peut aussi nettoyer sa belle queue, elle la lechera aussi longtemps qu'il le faut, elle la laissera au chaud dans sa bouche et elle avalera tout ce que sa queue aurra à donner à la petite esclave de Lust. »

Elle amena son index à ses lèvres, commençant déjà à sucer son index. Jouer avec Sya était toujours plus long que prévu mais si sa Déesse lui disait stop, ce sera stop... mais si elle veut recommencer à jouer alors elle ne pourra jamais refuser cela!
Journalisée

Lust
Dieu
-

Messages: 494


Déesse de la luxure et de la corruption


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Août 26, 2014, 04:06:04 »

Visiblement mon "Sya-Sama" avait fait mouche, bon je n'allais pas non plus insister plus que ça, c'était juste pour l'embêter un peu. Quoi qu'il en soit la demoiselle ne tenait pas en place. Et un coup de bassin à droite et un coup de bassin à gauche, pas évident de dormir avec quelqu'un qui gigote sur soi. Surtout lorsque cette personne est encore embrochée sur votre verge. Bon elle le faisait exprès, elle avait envie de jouer et c'était sa façon de me dire : "Non, je veux pas dormir même si je suis crevée". Elle voulait que je la prenne à nouveau et sous-entendait que je serais fatiguée ! J'ai croisé les bras derrière ma tête, regardant le plafond tandis que cinq tentacules poussaient autour de nous. Deux d'entre-eux saisirent les chevilles de Sya, deux autres ses poignets et le dernier s'enroula autour de son ventre pour la soutenir. Puis ils la firent décoller doucement, sitôt séparée de mon membre, l'intimité de Sya s'est mise à dégouliner, sperme et cyprine se répandant sur mon ventre, mon sexe et mes cuisses. Pendant ce temps je lui disais l'air de rien :

"Tu en as foutu partout petite salope. Heureusement que ça va se nettoyer tout seul. Enfin bref, pour ta gouverne je me tape des milliers de mortels tous les jours depuis des siècles, qui viennent se faire prendre dans mes temples par des extensions de mon corps. Et depuis tout ce temps je n'ai été fatiguée qu'une seule fois, dans des circonstances extrêmes. Tu crois que je ne sais pas ce que tu as fait la nuit dernière ? Mais si tu tiens absolument à continuer dans ton état très bien, je vais te baiser jusqu'à ce que tu tombe de fatigue vilaine fille. Voyons de quoi ce "petit cul de Sya" est capable."

Les tentacules firent pivoter Sya, la reposant par terre à quatre pattes avant de disparaitre. Puis Lust se dédoubla, son clone ayant lui aussi un membre masculin entre les jambes. Le clone de Lust vint derrière Sya, posa ses mains sur les hanches de l'ange avant de frotter le bout de son sexe sur l'orifice rectal de la jeune femme, prêt à la pénétrer. Pendant ce temps la Lust originale s'approcha de son petit ange de face, s'arrêtant juste devant elle, le bout de son sexe à quelques centimètres de son visage. Elle dit d'un ton faussement sévère à son amante :

"Mais ce ne serait pas marrant si ça se nettoyait tout seul ... Tu sais quoi Sya ? Mon clone va continuer à effleurer ton derrière avec sa grosse queue et il ne te l'offrira que quand tu auras finie de nettoyer tout ça avec ta jolie petite langue. Tu m'avait proposé soit l'un, soit l'autre, tu te rappelle ? Et bien je veux les deux, le "petit cul de Sya" et sa gorge."

L'originale se rapprocha encore, laissant l'ange se débrouiller comme elle le pouvait dans cette position pour nettoyer son sexe, ses cuisses et son ventre.
Journalisée

~~ Ma fiche ~~ Mes RP ~~
Sya
Avatar
-

Messages: 1858


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 30, 2014, 09:29:43 »

Ce n'était qu'une provocation, un désir même, bien plus qu'une simple phrase pour la faire réagir. Coucher avec Lust était un honneur mais son Ange voulait bien plus, comme toujours. Quitte à porter son enfant en ayant fait l'amour, elle en voulait toujours plus. Son anus, sa bouche vont être jalouses après tout. Et puis il faudra continuer de la prendre, qui sait, les pouvoirs de sa Déesse ont peut-être fait défaut sur la fin, il ne faudrait pas qu'elle ait de faux espoir et qu'elle soit sûre d'avoir assez de sa semence divine en elle, quitte à en déborder, ce sera plus prudent. Même si sa ravissante Déesse aux cheveux rouges acceptait de jouer le jeu, ses tentacules la retiraient d'elle pour la poser au sol non pas pour jouer avec elle. Ce sera Lust, et seulement elle alors que Syk continuait d'observer le tout, assise de son coin, sans broncher. Elle semblait attendre l'ordre de sa Déesse ou bien de Sya? La pauvre devait s'ennuyer? À moins qu'elle ne soit une grande amatrice de voyeurisme? Quoi qu'il en soit, la puissante Lust se rapprocha avec un clone, l'une dans son dos, la faisant languir en frottant sa verge contre ses fesses et la véritable Déesse lui faisait face, désirant avoir la bouche et le cul de son esclave. Elle ne pouvait pas demander mieux.

« Oui Lust... »

Ses yeux avaient la lumière de milliers d'étoiles qui scintillaient, elle ne pouvait rien refuser à sa Déesse, elle était si belle, si grande et puissante. Elle se rapprocha de son ventre, léchant d'abord ce qu'elle avait laissé échapper d'entre ses jambes. Un mélange de sa propre cyrprine, mélangé à celle de Lust et de son foutre. Elle léchait le tout délicatement, faisant profiter sa langue de la peau de la belle Lust. Certes, ses fesses avaient une folle envie de sentir le clône de sa divinité se lâcher sur ou en elle mais comment vouloir aller trop vite alors qu'elle pourrait faire durer le plaisir? Oui, ce n'était pas évident de ne pas être impatiente mais de temps en temps. Elle avait rapidement fini sa tâche ici, il n'y avait pas grand-chose mais elle en profita pour baiser son ventre, embrassant son nombril avant de lui sourire pour aller lécher la mouille sur ses cuisses. Elles continuaient de couler, c'était un travail sans fin mais Sya en avait conscience. Elle ne fit que le plus gros, sinon, elle devrait venir loger sa tête entre ses jambes et boire à la source. Quand enfin il ne resta plus que son pénis, elle l'observa quelques secondes, sentant ses instincts se montrer plus qu'impatient. Son bas-ventre était en feu, son anus aussi, elle voulait sa récompense maintenant mais... encore un effort.

L'Ange de la Luxure lécha cette belle verge de bas en haut, faisant rouler sa langue dessus mais peu importe sa résistance... Elle attendait, elle se forçait à attendre, à se montrer lente mais elle n'en pouvait plus!

« Oh... Pardon Lust-sama... »

Et elle ouvrit la bouche en grand avant de pouvoir sucer cette belle queue divine, il n'existait rien de meilleur! Elle avait beau avoir la chance d'avoir eu une folle nuit avec ses deux nekos il y a peu, en mode futa qui plus est mais... sa Déesse, elle lui devait tout! Il faut bien avouer qu'elle nettoyait sa queue plus efficacement de la sorte, continuant ses mouvements d'avant en arrière, sa bouche avait toujours adoré loger ce membre en elle. Mais pour elle, elle voulait bien lui offrir une chose qu'elle adorait pratiquer avec ses meilleures maîtresses ou amantes... Une gorge profonde. Elle se retira le temps de reprendre son souffle avant de sucer le gland, faisant glisser ce membre doucement en elle comme un serpent qui avalerait sa proie. Son gland caressa sa langue avant d'arriver doucement mais surement vers le fond pour se loger dans sa gorge. Sya tentait de regarder Luste mais dans cette position, c'était difficile de voir plus haut que son nombril. Elle était impatiente de sentir cette verge prendre son cul mais c'était à elle de décider, à sa belle Lust. Syk, la kitsune restait dans son coin à se toucher en silence. Elles avaient beau l'avoir délaissé depuis son apparition, elle n'en était pas offusquée, elle était autant la chose de l'une comme de l'autre. Mais jouez avec elles... elle ne dirait pas non.
Journalisée

Lust
Dieu
-

Messages: 494


Déesse de la luxure et de la corruption


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Septembre 02, 2014, 10:52:10 »

J'ai pris grand plaisir à voir ma petite prêtresse s'appliquer à nettoyer mon corps. Puisqu'elle n'avait pas voulu dormir elle n'allait pas dormir de sitôt, j'allais m'assurer personnellement qu'elle s'écroule de fatigue. Je pouvais sentir sa langue passer et repasser sur ma peau, je sentais son excitation, son amour pour moi, c'était une sensation particulièrement grisante. Je caressais tendrement ses cheveux tandis qu'elle s'attelait à sa tâche avec dévotion, sa nouvelle amie était restée de côté, nous observant tout en se masturbant. Ce n'était pas à moi d'aller la chercher, comme je l'avais dis à Sya c'était son amie, je n'avais strictement aucun contrôle sur elle à présent. Elle en était responsable désormais et c'était à elle d'aller la satisfaire si elle le désirait. Finalement, Sya s'est mise à lécher mon membre comme la petite gourmande qu'elle était. Je sentais bien qu'elle allait craquer et le prendre en bouche avant d'avoir finit sa tâche. Elle en mourrait d'envie et elle n'avait jamais su se retenir.

"Oh... Pardon Lust-sama..."

Tellement prévisible, comme prévu elle avait craqué et commençait à sucer mon sexe, préférant avaler tout d'un coup plutôt que de devoir lécher lentement. Je sentais ses petites fesses se dandiner, impatientes de se faire pénétrer tandis qu'elle enfonçait mon sexe dans sa gorge en entier.

"Pardon pour quoi Sya ? Pour aimer baiser et te faire baiser ? Tu crois sérieusement que je t'en voudrais pour quelque chose comme ça ? Je vais te donner ce que tu désire, très bientôt, mais avant je vais t'offrir un autre petit cadeau qui va rendre les choses amusantes, libre à toi de vouloir le garder ou non après."

J'ai posé ma main sur le nez de Sya, avant qu'elle ne s'illumine d'une lueur rose. De chaque côté de sa gorge, deux petits tuyaux lui permettant à présent de respirer normalement tout en prenant une queue en gorge profonde. Elle était maintenant capable de tenir autant de temps qu'elle le souhaitait dans cette position sans manquer d'air. Suite à cette petite modification j'ai enfoncé mon sexe jusqu'au bout dans sa gorge, maintenant ainsi la position sans bouger, laissant Sya me stimuler uniquement avec sa langue et ses muscles buccaux. Pendant ce temps, mon clone avait mis un puissant coup de rein afin d'enfoncer l'intégralité de son pénis dans le fondement de l'ange. J'avais senti sa gorge se resserrer brusquement, me donnant d'adorables sensations. Nous sommes restées ainsi immobiles quelques secondes, je caressais les cheveux de Sya en lui susurrant d'une voix douce :

"Maintenant que tu peux respirer en gorge profonde mon ange, je vais laisser mon sexe à l'intérieur. Tu devras me faire jouir en utilisant uniquement ta langue et les muscles de ta gorge. Quant à mon clone il va te défoncer le cul, c'est un peu vulgaire dit ainsi mais tu vas adorer."

Puis la clone a commencé à aller et venir sauvagement dans l'anus de la prêtresse, Sya avait voulu se faire baiser alors elle allait se faire baiser. Pendant ce temps, comme promis, la Lust originale maintenait la tête de Sya contre elle, ne bougeant pas en appréciant chaque mouvement de sa gorge entourée autours de son membre. La Déesse pouvait se retenir d'éjaculer indéfiniment si elle le souhaitait, elle aurait pu prendre Sya ainsi jusqu'à ce qu'elle tombe de fatigue sans le moindre problème. Mais ça n'aurait pas été drôle, elle a donc décidé de mener Sya jusqu'à l'orgasme et de l'y maintenir environ dix minutes avant d'éjaculer en elle par les deux côtés.
Journalisée

~~ Ma fiche ~~ Mes RP ~~
Sya
Avatar
-

Messages: 1858


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Septembre 05, 2014, 10:28:40 »

Sa déesse, c'était sa vie, elle devait tout à elle et à elle seule, la grande Lust! Elle ou une de ces fidèles a formé celle qui l'a recueilli, celle qui l'a formé, celle qui l'a baptisé Sya, celle qui a fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Pour Lust, rien n'était de trop. Elle pourrait la baiser aussi longtemps que le voudrait sa déesse, être son sac à foutre, porter encore et encore des enfants pour elle, pour élargir la famille de la luxure. D'ailleurs, quel rôle aurait cette semi-déesse qui va grandir dans son ventre? Une question qui va la hanter mais pour le moment, elle laisse cela de côté pour profiter de cette queue en elle, dans sa bouche, elle était si délicieuse et parfaite et celle qui trône derrière, elle était elle aussi parfaite.  Sa grande Déesse lui offrit un cadeau qu'elle ne put refuser, lui laissant la faculté de respirer même avec son membre dans sa gorge. Un cadeau si gentil mais c'est dommage, elle ne pouvait pas regarder Lust dans cette position. Pas grave, sa voix mélodieuse et son membre surtout sont là pour lui rappeler quelle Déesse elle était. Gardant donc sa bouche autour de ce membre, Sya le suçait encore et toujours, remuant sa tête sur les côtés  offrant une sensation de frottement avec sa langue qui pouvait ainsi caresser certaines parties qu'elle ne pouvait pas faire en gardant sa tête immobile.

Le mieux restait aussi ce qui se passait derrière, elle se faisait prendre par ce clone mais c'était si bon! Pas grave si elle est vulgaire, l'Ange aimait voir sa déesse heureuse et même s'il lui prenait l'envie de la traitée comme une esclave, lui parler comme de la merde, qu'elle se libère, Sya accepte tout venant d'elle. Même ses mots, gentilles ou méchantes, romantique ou trainée, si cela fait plaisir à sa déesse et que ça concerne le sexe, alors ça ira. Syk s'amusait à observer ce qui se passait en se doigtant, et même si elle appartenait à Sya, tout comme elle, elle restait la fidèle de Lust et elle n'oserait pas venir jouer avec elles sans en avoir reçu l'autorisation. Mais pas grave, observer sa nouvelle amie et leur déesse jouer ensemble semblait lui plaire à voir sa petite mine heureuse. Sya était longtemps resté les lèvres autour de ce membre viril qui l'avait pénétré il y a encore quelques instants pour y mettre leur future fille en elles. Elle portait un bébé en elle à coup sûr grâce à Lust mais elle espérait avoir aussi deux autres bébés en elle grâce à Iinari et Saikai. Quand elle eut enfin l'orgasme de sa déesse en elle, tant bien devant que derrière, elles avaient joui à l'unisson.

Sya se contenta de bien nettoyer son membre avant de retirer sa bouche qui gardait encore quelques traces blanches mais comment lui en vouloir d'être gourmande? En revanche, elle restait volontiers encore empaler à l'arrière. Elle regardait Lust dans les yeux, elle était toujours si belle et son amour et sa dévotion se lisaient dans ce seul regard. Elle remuait son arrière-train en observant Lust, une nouvelle envie avait vu le jour. Prise en sandwich. Mais elle ne voulait pas paraître égoïste, si sa déesse voulait jouer toute la nuit, c'était son envie mais elle avait déjà offert à Sya ses deux envies en une seule fois alors qu'elle aurait pu simplement refuser.

« Merci Lust-sama... »

Oui, elle avait déjà oublié de lui parler normalement mais elle avait tant de respect pour elle que ça devenait compliqué de la voir comme une simple partenaire. Elle se redressa en observant le clone dans son dos, voir si elle acceptait de la voir se redresser ou non avant de regarder sa vraie déesse mais en restant volontiers collé contre son clone. Elle posa ses mains sur son ventre en se questionnant, ayant déjà une vision de ce à quoi pourrait ressembler leur fille plus tard. Cela restait un pur fruit de son imagination mais en imaginant un mélange de Lust et Sya, ça pourrait lui ressembler...

« Notre fille aura-t-elle un rôle dans la luxure comme vous? Un peu comme Erotica-sama? »

Elle avait beau être la fille de Lust, elle restait aussi la déesse de Sya. Elle avait un profond respect pour toutes ses filles après tout.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox