banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La mort dans l'âme. [PV Grigori]  (Lu 776 fois)
Kõya Breathless
Rédactrice en chef de La Gazette
Modérateur
-
*****
Messages: 1021



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune hybride chatte qui se trouve être une rebelle dans l'âme. Pas facile à dresser !
« le: Juillet 12, 2013, 10:00:37 »

La vie d’hybride n’est jamais facile. Kõya rêvait de liberté pour son espèce… Et la voilà enfermé dans une cage dans un marché aux esclaves… Ce n’était pas la première fois mais elle ne s’y faisait jamais. La neko ne laissait personne s’approcher de sa petite prison, elle soufflait les acheteurs, ses oreilles étaient complètement écrasées sur sa tête et ses lèvres supérieurs retroussées pour mettre en avant ses canines. Les passants qui osaient quand même mettre les doigts se faisaient mordre par l’hybride ou griffé. Le gérant du marché aux esclaves n’en pouvait plus d’une telle calamité. Il avait essayé de la frapper pour la calmer mais rien n’y faisait personne allait l’acheter dans ces conditions. Il décida donc de la mettre aux enchères du jour.

La préparation fut rude Kõya n’écoutait rien. Le responsable réussit quand même après de longues minutes à la maîtriser pour lui passer un collier en métal autour du coup relié par une laisse. Il attacha également les mains de l’hybride dans son dos grâce à des menottes et pour finaliser le tout il plaça un bâillon dans sa bouche. Maintenant qu’elle était à peu prêt maîtriser il fallait la rendre attrayante à l’œil. Le responsable commença déjà par lui faire une petite toilette, il attacha Kõya grâce à la laisse à un barreau, il la enleva ses habits la laissant en sous-vêtement et passa une serviette humide sur elle. Kõya se débattait comme elle le pouvait mais ça ne changeait pas grand chose à vrai dire. L’hybride regarda le responsable celui-ci posait ces yeux sur elle tel un pervers. Il en profitait également pour toucher sa poitrine. Une fois la toilette finit il fallait la rendre attirante. Le responsable enleva les sous vêtements de celle-ci avant de lui faire enfiler de nouveaux habits. En haut elle portait maintenant un corset en cuire noir remontant alors sa poitrine et en bas il opta pour un string en cuire également avec une petite fermeture éclaire devant. Si aucuns acheteurs ne voulaient prendre une neko rebelle, ils aiment quand même les hybrides sexys et le responsable allait la vendre comme cela. Pour finir il la coiffa un peu lui mit une légère touche de  maquillage et Kõya était prête.

Le responsable la laisse attaché avec son barreau jusqu’à 2 :00 pm environ. Puis il vint la chercher avec un sourire satisfait de son boulot il détacha la laisse et commença à la tirer pour qu’elle avance. Kõya le suivit n’ayant pas spécialement le choix. Elle monta ensuite des escaliers et elle arriva devant une foule constituée aussi bien d’hommes que de femmes. Le responsable passa la laisse à un homme qui se tenait à côté d’elle. Les enchères allaient commencer. Kõya voulu se mettre assise pour essayer de se cacher mais l’homme la relevait toujours en mettant des coups de laisse. D’un coup le responsable prit la parole.

« Bienvenue à vous ! Aujourd’hui va commencer une nouvelle vente aux enchères ! Alors pour le premier lot je vous propose une jeune Terranide chatte ! Elle à environ 20 ans elle n’est pas dressée par contre… Mais… Ce n’est qu’un détail ! Et oui regardez moi ce corps parfait ! Je suis sur que beaucoup d’entre vous voudrait se l’approprier c’est peu être votre chance. Que les enchères commencent ! »

Un cri commun s’éleva dans la foule comme pour fêter le début des enchères. Et des mains commençaient déjà à se lever. Le responsable n’avait même pas annoncé de prix de départ mais ce n’était pas grave les esclavagistes se battaient pour avoir l’hybride et son prix ne faisait qu’augmenter. Kõya n’avait plus qu’à attendre que tout cela se finisse… 
Journalisée

Gary
Créature
-

Messages: 32


Cadavre Exquis


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 12, 2013, 11:09:46 »

Lorsque Grigori ordonnait, Varvara accomplissait. Après tout, rien n'était trop beau pour son père, rien n'était trop cher ou trop difficile à obtenir. Et ce que son père avait voulu, c'était une esclave. Un produit sans aucun pareil, une petite chose qui ne serait qu'à lui et avec laquelle il pourrait jouer des heures durant. Une esclave sur laquelle passer ses excès de colère et de peur lorsqu'il était en crise, une esclave qui le recoudrait quand il répandrait des morceaux de son corps un peu partout dans le manoir qu'il occupait sur Terra pour le peu de temps qu'il pouvait y passer. C'était donc pour trouver cette perle rare que Varvara s'était mise en route au matin, sa calèche noire tirée par de superbes étalons de la même teinte quittant le domaine pour arriver quelques minutes plus tard en plein Nexus, sur le marché aux esclaves.
De là, elle envoya ses Gobelins en reconnaissance et attendit qu'ils lui rapportent les informations les plus intéressantes. Les créatures se baladaient entre les cages et les étals, ne manquant pas de frotter obscènement leurs petites verges raidies d'envie contre certaines esclaves exposées. Il se passa environ une heure sans qu'aucune des créatures ne signale rien de particulier, jusqu'à ce que l'une d'elle revienne au galop vers sa maîtresse pour grimper à la fenêtre de sa calèche afin de lui rapporter la mise en vente d'un spécimen aux courbes très généreuses dont le vendeur avait précisé qu'elle n'était pas dressée.

Il n'en fallut pas plus pour que Varvara, quelques secondes plus tard, fende la foule qui s'était agglutinée devant l'estrade ou Kõya était exhibée. La matronne, le corps moulé dans son ensemble de cuir, laissait flotter dans son sillage le bas de son long manteau au col de fourrure lorsqu'elle se planta devant le vendeur, lui adressant son redoutable sourire malsain tout en remuant délicatement son profond décolleté sous ses yeux. Elle savait assurément jouer de ses charmes et, l'espace d'un instant, l'homme perdit l'usage de la parole.

- Peu importe combien ils offriront, Marchand. Je donnerai plus qu'eux, quel que soit le prix. Fais monter les enchères si  ça te chante, mais prépare l'esclave. Elle partira avec moi de toute façons.

De la foule jaillirent des expressions indignées, parfois même des injures prononcées à voix basse. Varvara se savait déjà triomphante et le montrait en s'approchant de l'objet de la vente, lui saisissant un sein pour le pétrir brutalement entre ses doigts fins tout en la fixant dans le blanc des yeux.

- Tu feras un beau jouet pour Père, vraiment. Il disait que tu n'étais pas dressée, c'est cela ? Par-fait. Nous ferons ton éducation, crois moi...
Journalisée
Kõya Breathless
Rédactrice en chef de La Gazette
Modérateur
-
*****
Messages: 1021



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune hybride chatte qui se trouve être une rebelle dans l'âme. Pas facile à dresser !
« Répondre #2 le: Juillet 19, 2013, 12:40:37 »

Kõya regardait l’assemblée les gens criaient, levaient la main pour faire monter les enchères. Quand tout d’un coup elle vit une femme qui sortait de l’ordinaire. Déjà par le charme qu’elle dégageait. Elle aussi portait une tenue en cuir mais bon elle avait bien de la chance car c’était son choix. L’hybride la regarda s’approcher les regards se tournaient sur son passage et elle s’arrêta devant le marchand.
 
- Peu importe combien ils offriront, Marchand. Je donnerai plus qu'eux, quel que soit le prix. Fais monter les enchères si  ça te chante, mais prépare l'esclave. Elle partira avec moi de toute façons.

Elle était apparemment bien motivée pour acquérir l’hybride. Si bien qu’elle monta directement à côté de Kõya. Celle-ci redressa la tête pour la regarder dans les yeux de la terranide on pouvait déjà lire de la haine. L’hybride ne faisait confiance à aucune personne qui voulait devenir son maître. Et que dire celle-ci lui attrapa violement un sein. Kõya laissa échapper un petit cri douleur et si elle n’aurait pas été bâillonnée de sur elle l’aurait insulté de tout les noms.   
Enfin le marchand regarda la scène un sourire s’afficha sur ces lèvres. Il ne pensait pas avoir autant de succès pour cette hybride alors pourquoi ne pas en profiter un peu. Même si la jeune femme était montée à côté de Kõya pour montrer qu’elle était motivée pour l’acheter, des personnes dans le public essayaient encore de faire monter les enchères. Et à chaque fois la femme augmentait encore plus. Le marchand se frotta les mains quand tout le monde avait arrêté  de faire monter les prix. Il regarda la femme avant de lui jeter un large sourire et de lui faire un signe de tête en arrière pour lui dire de suivre l’autre marchand qui tenait la neko en laisse.

Il emmena Kõya juste derrière suivit de la femme. A ce moment il lui tendit la laisse et un petit sac avec à l’intérieur des vêtements sexy, plusieurs colliers, divers objets utilisés pour le dressage et tout ce qui faut pour les hybrides. Et pour finir il enleva le bâillon qui entravait la parole à la neko. Enfin elle avait retrouvé l’usage de sa bouche… Enfin de sa grande gueule ! Kõya se tourna vers la rousse le contour de sa bouche était rouge vif à cause de bâillon. Elle passa un coup sa main dans ses cheveux avant de prendre la parole.

« Un jouet pour ton père… Me dresser… Bon courage… Ca ne sera pas par-fait du tout ! »

Kõya la regarda droit dans les yeux. Même si sa tenue n’était pas très appropriée pour faire ce genre de remarque elle s’en fichait elle avait vécu pire.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox