banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Knockin' On Heaven's Door [Empress]  (Lu 808 fois)
B.B. Corps
Legion
-

Messages: 80



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juillet 10, 2013, 10:09:28 »

« And she's buying a stairway to heaven... »

Il fredonnait. De sa voix agréable, envoûtante, charismatique. Il chantonnait, alors que le groupe se rapprochait des énormes structures d’argent d’ivoire, sortes de tours blanches perdues au milieu d’une verdure étincelante.

« Vous ne devriez pas prendre ça à la légère, Père, lâcha Keriya.
 -  Tu trouves que je le prends à la légère, dis-moi ?
 -  Si jamais ils savaient qui vous étiez vraiment...
 -  Mais... Il n’y a aucune raison qu’il l’apprenne, pas vrai ? »

Il était rare, très rare, qu’elles osent aller contre lui, contre ses ordres et ses idées. Elles leur devaient la vie, après tout. Sans lui, elles seraient toutes, si ce n’est mortes, dans d’infâmes positions, moins que des humaines. Il était leur héros, leur père... Et une bonne fille ne devait pas prendre la voix contre son père... Pour autant, les Beauties n’étaient pas spécialement rassurées. La perspective de se rendre dans les Cieux était terrifiante, connaissant le fait que les Anges le traquaient depuis des millénaires, et n’attendaient qu’une occasion de fondre sur lui. C’était risqué, oui, mais nécessaire.

Randall Flagg traquait les Treize Sphères de l’Arc-En-Ciel, treize sphères magiques aux propriétés énigmatiques. Il en avait repéré une dans la région de Tekhos, mais dans un endroit difficile d’accès : dans les profondeurs de la Fourmilière. L’extraire avait été particulièrement difficile, et avait nécessité de déclencher deux guerres : une guerre entre les Tekhanes et les Formiens, ainsi qu’une guerre fratricide au sein des Formiens, Flagg ayant utilisé ses pouvoirs psychiques amplifiés pour malmener le lien psychique reliant l’Overmind à plusieurs de ses Annexiens. Un tel exercice l’avait épuisé, et n’avait été possible que par l’utilisation d’une des Treize. Le résultat avait été l’affaiblissement de la Fourmilière, permettant d’extraire la Sphère. Les agents de Flagg auraient du la lui ramener, mais il y avait eu... Des complications*. La Sphère était maintenant entre les mains des Anges, et se trouvait dans le Palais Divin.

Y accéder n’était pas une mince affaire, assurément. Le Palais Divin était lourdement protégé, et Flagg avait fini par trouver une brèche, un moyen d’y entrer : un Empire se trouvant sous les Cieux, dans des plaines verdoyantes et enchanteresses, un Empire qui lui ouvrirait les portes du Paradis. Il avait tenu à venir avec ses quatre gardiennes, le B.B. Corps. Tant que Flagg n’utilisait pas sa magie, les Anges ne pourraient pas le repérer, et il avait donc besoin de quelqu’un pour le protéger : elles. Randall Flagg avait choisi de se débarrasser de sa robe de magicien pour la tenue qu’il arborait classiquement : un blue-jean avec une veste bleue.

« Nous nous rapprochons, jeunes filles... Rappelez-vous bien de vos textes... Et rock’n’roll ! »

Flagg comptait demander une audience auprès des intendants de ce royaume dont les Beauties ne savaient pas grand-chose, afin de rencontrer leur Impératrice, et solliciter la possibilité d’accéder au Palais Divin. De cette manière, il espérait bien ravir la Sphère. Le plan était simple, mais quantité de complications pouvaient survenir. Et lui continuait à fredonner, comme si de rien n’était, avec cette attitude qui, toujours, continuait à surprendre ses protégées :

« Your stairway lies on the whispering wiiiiiiiiind... »

Il les regarda ensuite en souriant :

« Le rock, il n’y a que ça de vrai. »

[* : Cf. RP « Until The Last Back.]
« Dernière édition: Juillet 16, 2013, 03:40:44 par B.B. Corps » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Empress
Dieu
-

Messages: 44



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juillet 16, 2013, 02:59:55 »

« Gloire à la Déesse ! Que Son Nom soit sanctifié et vénéré ! Elle est, et sera toujours, présente à travers l'Impératrice. Gloire à Elle ! »

La prêtresse, Magdalena, releva ses mains. Elle appuyait auparavant sur la tête de l'Impératrice. Cette dernière remonta alors, doucement, émergeant du liquide vermillon qui coulaient en rigole sur sa peau pâle. Il était encore chaud, le sang. Aux quatre coins du bassin, enchaîné, des prisonniers se vidaient de leur hémoglobine. Ils étaient blancs, presque exsangues, tandis que le gigantesque reptile de Magdalena avançaient en rampant de façon sinueuse autour du rectangle rempli du sang mélangé de la dizaine d'hommes et de femmes.

Et Empress de reprendre :

« Gloire à Elle ! Gloire à notre Déesse ! »

Elle plongea une nouvelle fois, et fit deux longueurs sous la surface du bassin de 6 mètres de long. Des acclamations et des paroles sacrés résonnèrent dans tout le temple.

Quand Lucretia sortit enfin du bassin, grimpant lentement les marches, tous purent admirer son corps nu ruisselant de plasma, sa chevelure rougie par le sang et plaqué sur son crâne, et son masque d'adoration envers la Déesse. Un masque en os humains, délicatement incrusté de rubis et d'argent. Enlevant ce masque, l'impératrice observa Magdalena qui se complaisait dans ce bain de sang. La vampire se changea subitement en serpent, aussi grand que son favori, et entreprit de déguster le sang versé, de s'en repaître encore et encore. Ce festin n'aurait pas lieu à nouveau avant une année Lucretienne complète. Elle en garderait des fioles pour subsister au cours de cette année.

Quant à l'impératrice, elle, elle se retira. Elle alla se baigner dans un bassin d'eau claire, cette fois, pour se nettoyer. Elle laissa l'Oracle la nettoyer. Souvent, cela donnait lieu à des prophéties pour l'année à venir. Et cette fois-ci ne fit pas exception.

« Ils viendront, requérir de l'aide.
Ils voudront, violer le sanctuaire.
Il faudra, les aider dans leur quête.

Un refus pourrait ruiner l'Empire.
La Déesse veut les voir.
Elle ne doit pas être insultée.

Les lunes s'aligneront ensuite.
Les rigueurs du temps viendront s'abattre sur les cieux.
Mais l'Empire sera sauf,
Car sous la Protection de la Déesse.
»


Pas très claire, la prophétie fut tout de même mémorisée dans un cristal que l'impératrice ré-écouterait plus tard.

~ ~ ~

« Qui vient, dis-tu ? »
« Je l'ignore Majesté. Ils sont cinq. Un homme, clairement identifié, avec une tenue pareille à ce monde appelé "Terre". Mais il y a quatre autres individus avec lui. On ignore tout d'eux. On n'arrive pas à les identifier clairement. On dirait des femmes, et cependant nos instruments détectent autre chose. Ils viennent par ici. »

Hochant la tête, Empresse fit alors un geste en direction de son premier intendant.

« Préparez la salle d'Audiences. Et allez quérir les commandants des Cinq Légions. »

Pendant qu'il s'exécutait, elle revêtait une longue robe blanche, immaculée, telle celles que portaient les impératrices romaines. Une ceinture d'or ceignait ses côtes, soulignant sa poitrine, et le reste de la soie de la robe tombait le long de son corps, souplement, laissant deviner ses courbes féminines. Elle mit aussi un diadème d'or, assorti à la ceinture, pour ceindre son front. Puis elle attendit, assise sur le trône accompagnée de ses frères derrière elle, que les voyageurs soient introduits.
Journalisée

B.B. Corps
Legion
-

Messages: 80



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juillet 17, 2013, 07:06:23 »

« Je crois n’avoir jamais compris pourquoi les Anges n’ont pas détruit ce royaume... notait l’homme à lui-même en avançant tranquillement. Ils traitent les prisonniers d’une manière tellement... Barbare. Et puis, je connais bien des philosophes qui s’insurgeraient à l’idée qu’on puisse concilier la notion de ‘‘paradis’’ avec celle de ‘‘priorité’’.
 -  Comme vous Père ? demanda Shaina.
 -  Oh non. Non, non, non non ! répondit-il en secouant la tête. Ai-je l’air d’un anarchiste ? Je ne suis qu’un brave gars qui aime écouter de vieux morceaux de rocks, chanter le Samedi soir dans les bars où circule du country, et prendre un pack de Six en bossant dans mon garage le Dimanche après-midi. »

Shaina n’ajouta rien, conservant le silence. Les gardes les avaient passés. Les quatre femmes entourant Flagg portaient leurs combinaisons grisâtres et moulantes. Une tenue assez singulière, très futuriste, et leurs cristaux ne se luisaient pas. N’importe quel signe magique était susceptible de les repérer, et Père n’y tenait pas particulièrement. Mains dans les poches, Flagg s’avançait, joyeusement, un sourire sur le coin des lèvres. Même pour elles, Randall Flagg était difficile à comprendre. De lui, elles ne savaient que ce qu’il avait bien voulu leur dire, mais l’idée de le trahir ne leur viendrait jamais à l’esprit. Elles étaient les damnées de la Terre, et elles lui devaient tout. Absolument tout. Comment trahir celui qui les avait secourues, le seul à leur avoir tendues la main quand tous les autres n’avaient cherché qu’à les briser ?

Le groupe suivait des gardes à travers de grands couloirs majestueux, jusqu’à atteindre la salle de trône. C’était également une énorme pièce, avec un trône devant eux, où siégeait une femme à la beauté renversante. Il se dégageait d’elle une autorité naturelle. Elle n’était naturellement pas seule, puisque, de son côté, cinq individus austères les dévisageaient. Ils étaient méfiants. On pouvait les comprendre. Flagg leur avait expliqué que le Paradis était une dimension alternative dont la perception était biaisée sur Terre. Les seuls messages du Paradis étaient les Anges, et l’Histoire, les rumeurs et les légendes, ainsi que les déformations politiques, avaient donné une vision tronquée de ce que, le Paradis, réellement, était. Une dimension parallèle similaire en bien des aspects à la Terre, où les Anges dominaient fièrement dans les Cieux.

Flagg s‘avança un peu, et retira ses mains de ses poches, avant de se pencher élégamment, remuant ses longs cheveux.

« Dame Lucretia Dorea Callidora Charis Elladora Drusilla Carmilla Melisande Rowena, 692ème Impératrice du glorieux empire de Lucretia, Descendante de la Grande Déesse Lucretia, Messieurs les Commandants des Cinq Légions, ensemble la Procession Impériale de Lucretia, Moi, Randall Flagg, honorable magicien et voyageur de mon état, accompagné de mes quatre filles et gardiennes, respectivement Shaina la Louve, Natalia la Pieuvre, Keriya le Faucon, et Maria la Poupée, Sommes honorés d’être reçu par Sa Majesté en personne. »

Il avait sorti cette longue phrase protocolaire sans ciller, à l’aide d’une révérence parfaitement exécutée, et entreprit de se redresser. Les quatre filles l’entourant restaient silencieuses, observant les environs, se préparant déjà à d’éventuelles hostilités. Pour elles, il ne faisait aucun doute que, si les tout-puissants Anges, qui avaient dominé l’Univers, et dont la Milice Céleste, l’armée principale des Anges, était réputée pour être l’armée la plus puissante ayant jamais vu le jour, toléraient ce royaume, c’était bien parce qu’il lui était inférieur. Des réflexions qu’elles n’auraient naturellement jamais formulé à haute voix.

Flagg se taisait respectueusement, attendant que l’Impératrice l’autorise à parler, afin qu’il exprime ses doléances. Il ne serait pas dit qu’on le surprendrait en train de faire une faute protocolaire. Les enjeux étaient bien trop importants. Si les informations qu’il avait étaient vraies, il s’agissait de l’une des Treize Sphères. Ceci méritait tous les sacrifices et tous les risques possibles et inimaginables.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox