banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Bye Bye mein lieber Herr... [Valawdée !!]  (Lu 2100 fois)
Mona
Humain(e)
-

Messages: 10


Professeur des Arts Vivants


Voir le profil
Fiche
« le: Mai 04, 2013, 08:22:39 »




Un grand rideau noir couvre le mur du fond, un imposant tapis rouge recouvre le parquet sombre, seule une lampe à pied monumentale éclaire en douche un tout aussi imposant fauteuil rond sans dossier. Dans cette lumière tamisée, on ne distingue guère que deux jambes fuselées et incroyablement longues, couvertes par des bas voile noirs, rattachés à un porte-jarretelles taille haute enserrant d'ailleurs un corps mince. La lumière plonge dans un décolleté agréable à l'oeil. De la pénombre surgit un faisceau rougeâtre duquel s'échappe un mince filet de fumée, suivit par un petit bruit de pression, comme la pression des lèvres dans un baiser. La poitrine divine bouge à peine alors que le faisceau s'éloigne de la pénombre.
Le buste s'incline légèrement et l'on discerne alors deux yeux d'un noir profond, dont seule la blancheur entourant l'iris permet de saisir l'intensité.
Une bouche d'un rouge éclatant s'entrouvre alors doucement et les deux lèvres superbement dessinées s'étirent en un sourire.


_Je m'appelle Carmen Don Estebàn. J'ai vingt-quatre ans.
Appelez moi Mona.







Espagne. 28 janvier 1988. 15h04. Un cri retenti dans une voiture, au milieu de l'autoroute. Carmen Don Estebàn vient de naître.
Le père n'était pas arrivé à temps pour la naissance à la maternité, mais l'enfant allait bien. En revanche, la mère, épuisée, et après une grossesse douloureuse, resta alitée pendant des mois. Un an pour être tout à fait exacte.
Immigrés espagnols, les parents de la nouveau-née s'était établis au Japon. Curieuse idée, lorsqu'on y pense, car la majorité des immigrés européens tâchent de rester en Europe. Il n'y avait pas de motivations particulières à un tel changement, sinon l'exotisme, l'envie de tout recommencer, de zéro, vivre de nouveau, renaître, en fait.
Passons les détails de son enfance et de son adolescence, heureuse, elle n'eut rien d'horrible à affronter, rien d'insurmontable à surmonter, rien, vous dis-je, rien d'inhabituel, sa vie fut incroyablement banale, comme il y en a des tas.
Là où ça devient intéressant, c'est à ses dix-sept ans. Etudiant, pour la énième fois environ, les Guerres Mondiales, elle se découvre une passion pour tout ce qui y a trait et, bientôt, pour les pin-up. Elle admire l'élégance, la grâce, le glamour de ces femmes qui font figure, à ses yeux, de femmes modèles car polyvalentes, tantôt mères de famille, tantôt mannequins érotiques, tantôt travailleuses, etc. Elle manifeste dès lors une vive volonté de leur ressembler. Par des régimes drastiques menés dans sa jeunesse et l'exercice de plusieurs sports différents, elle parvint, en un an à peine, à se forger une petite réputation locale en faisant quelques clichés, tantôt sexy, tantôt publicitaires, pour divers journaux et magazines régionaux.
C'est en 2008, à ses vingt ans, que tout s'accélère. Repérée par une chaîne de télévision voulant créer un programme sur les tatouages, et autres modifications corporelles, elle est rapidement contactée. Mona a, en effet, sur elle plus de vingt tatouages, de tailles diverses, mais assemblés les uns dans les autres, n'en formant que quelques uns, finalement ; et compte une dizaine de piercings également. En plus de son activité de présentatrice de télévision, elle continue à exercer le métier de mannequin, travaillant pour de célèbres journaux du genre, ou dans la presses masculine.
Outre sa passion pour le vintage d'où lui est apparu son look de pin up, elle en cultive une très vive pour l'art vivant, complément, en fait, de son goût pour la télé et la presse. Elle pratique ainsi depuis ses dix ans le chant, la danse et le théâtre. Vous aurez donc compris qu'en plus de ces trois passions, ses deux emplois, les sports qu'elle pratique, etc. Mona est quelqu'un de très occupé, et qui tient à le rester. Elle ne déteste rien tant que l'oisiveté. C'est la raison pour laquelle elle s'est présentée, en août 2012 au lycée de la ville de Seikusu. Par une volonté gouvernementale, les arts et quelques autres disciplines pouvant paraître surprenante avaient fait leur apparition dans les programmes scolaires, et Carmen Don Estebàn voulait s'aventurer au métier de professeur des arts vivants : théâtre (tous genres confondus), danse, production scénique diverses et variées. Le poste nécessitait des connaissances tant pratique que théorique, et en ces domaines, elle est plus que qualifiée. Le proviseur de l'établissement avait, d'abord, été quelque peu rebuté par son apparence peu commune, pas qu'elle soit vilaine – loin de là – mais une professeur, avec des piercings et des tatouages c'était... Peu commun. Voire très surprenant. En tout cas à ce point. Mais à bien y réfléchir, il s'était rapidement rendu compte qu'engager une présentatrice tv, une star, en quelque sorte, et un mannequin, pouvait faire une publicité exceptionnelle à son école. Et il fallait reconnaître que la jeune femme avait toutes les qualités et compétences requises...
Une semaine plus tard, elle signait son contrat.








_Voilà, vous vouliez connaître mon histoire, c'est chose faite... elle écrase sa cigarette alors que la lumière s'intensifie de sorte qu'on peut désormais la voir en entier. Sa voix chaude et suave répond à la sensualité de son corps. Maintenant... Parlons un peu de ce que j'aime... En dehors de mes passions et de mon emploi, mes emplois, pardon, eh bien... J'aime la compagnie des gens, quoi que la solitude ne me dérange pas non plus. J'aime fumer. Je fume en moyenne un paquet de cigarettes par jour. Des Dunhill. Parce que le paquet est super. Je ne fume qu'avec mon porte-cigarette, celui que vous voyez, là, en nacre et à embout noir. J'aime beaucoup boire aussi... Du saké, et le rhum. J'ai un petit penchant pour la bouteille de rouge, il ne se passe pas un soir sans un verre de vin rouge. Français. Un Bordeaux, de préférence, mais ils sont difficiles à trouver, ici.
Je parle couramment plusieurs langues : espagnol, anglais, français, allemand et bien sûr japonais. J'ai quelques vagues notions de russe, mais vraiment très vagues... J'ai appris toutes ces langues au travers de mon métier, exception faite, bien sûr, de l'espagnol et du japonais qui sont mes langues maternelles...
Que dire, que dire, que dire... ? Elle sort d'une petite pochette un paquet de cigarettes, se saisit d'une, qu'elle enfonce dans le porte-cigarette. Petit silence, claquement du briquet, pincement des lèvres sur l'embout noir, fumée. Mmmh... elle lâche un nuage de fumée par ses narines, et l'on voit alors qu'elle y arbore un petit anneau argent, discret, fin et très joli, je crois que l'on peut dire que j'aime m'amuser... La pratique de mes activités diverses me le permet d'ailleurs au quotidien, mais j'aime également sortir avec des amis. Danser, boire, fumer, faire la fête... Elle tire de nouveau sur la cigarette, le faisceau rouge brille comme un phare. J'aime également aller dans des musées, me repaître de l'expression de tous les artistes. Mon expression à moi, bien sûr, est bien différente... ! Elle esquisse un sourire alors que sa main gauche caresse son épaule, descend jusqu'au coude, où l'on peut voir courir de nombreux tatouages, jusqu'au poignet : le signe de Batman, deux cerises dont les queues se rejoignent en une seule, plusieurs roses rouges aux épines acérées, une geisha sous un cerisier... et d'autres encore, invisibles sous cet angle. Je déteste les endives. Vraiment. Et les gens idiots, qui se complaisent dans leur imbécillité. Je n'ai que du mépris pour les personnes que je trouverais stupides et je m'amuse à rire à leur dépend. De ce point de vue, peut-être ai-je un côté peste. Un nouveau sourire, et elle tire encore sur sa cigarette. J'aime également les spectacles de cabaret... Le Crazy Horse, le Moulin Rouge, tout ça m'ont toujours fait rêver, quoi que je regrette l'esthétique des anciens cabarets...
Un silence s'installe et elle lève les yeux vers la caméra braquée sur elle.
_Vous avez ce qu'il vous faut... ?
L'homme derrière la caméra acquiesce. On coupe. La perche micro se redresse, les projecteurs s'éteignent.
Elle se lève, superbe d'élégance et s'enveloppe dans un peignoir fluide aux motifs asiatiques, d'un rouge puissant. Elle serre les mains qu'on lui tend et ses talons hauts et rouges claquent sur le parquet, jusqu'à sa loge.


S'installant devant sa coiffeuse, elle prend le temps de s'observer. A-t-elle bien fait... ? Tout ceci... Un petit clou dépasse de sous sa lèvre inférieure qui abrite, avec sa consœur, au chaud dans sa bouche, un autre piercing sur la langue, qui représente une pin-up. Son petit nez mutin et percé d'argent souligne par sa taille et sa droiture parfaites ces lèvres merveilleusement dessinées. Plus haut, ses deux yeux d'un noir profond, souligné par un khôl tentant vainement de rivaliser de noirceur. Sourcils arrondis et épilés à la perfection. Longue chevelure noire retenue par une fleur rouge sur le côté, la tête cerclée par un bandana donnant un effet bouffant à l'ensemble. Elle sourit et écrase sa cigarette dans le cendrier sur sa droite. Avec lenteur, elle remet ses boucles d'oreilles : de simples perles nacrées d'un blanc rosé. Elle se relève finalement, marche vers le dressing improvisé qu'on lui a confectionné : de multiples robes se bousculent sur leurs cintres respectifs, rivalisant de beauté et d'élégance. C'est finalement un tailleur rose pâle qui a sa préférence, très près du corps, il souligne sa silhouette de rêve : taille de guêpe obtenue par ses jeunes années, et qu'elle n'a plus à entretenir aussi durement que par le passé, poitrine galbée et d'un rond parfait, même si elle n'est pas opulente (disons, un C-D), des fesses rebondies, héritage de ses origines espagnoles. Le tailleur descend en V dans son dos, et souligne ainsi le grand tatouage qui le couvre représentant un paysage typiquement japonais, un grand cerisier au premier plan, et, émergeant de la brume, des collines. Une ceinture blanche finit d'accentuer sa taille et, rejetant sa chevelure en arrière, elle visse sur son crâne, après en avoir ôté la fleur et le bandana, un toujours aussi élégant large chapeau noir au bandeau rose pâle. Enfin, elle échange ses escarpins rouge pour des noirs, plus discrets.
Avec un sourire, elle sort de la loge, donne une indication à son assistante pour que l'on ramène ses vêtements au plus tôt dans son appartement.


Au loin, on l'entend s'éloigner, les talons claquant et résonnant dans le couloir et l'escalier.






Plus tard, vous la verrez peut-être sur sa moto adorée. Ou au volant de sa vieille américaine quelque peu rénovée et améliorée (moteur diesel et radio-cd!). Plus tard, si vous êtes gentils et à son goût, elle vous entraînera peut-être à sa suite, dans son appartement, ou dans un bar. Plus tard, peut-être pourrez-vous goûter à tous ses charmes et à ses grandes compétences au lit...
Plus tard, peut-être.
Peut-être.




___________________________________________________________________________

Elle est bien évidemment humaine, et vit sur Terre, ignorant tout de Terra. Elle a déjà eu des partenaires, je ne dirais pas nombreux, je ne sais pas ce que vous appelleriez nombreux. N'est jamais contre une petite rencontre de ce genre, mais ne court pas nécessairement après...
Ah et je n'ai pas fait le compte de tous ses piercings, mais elle a le nombril, les tétons, la langue, le nez, la lèvre, le tragus percés. Pour le moment c'est tout =D

Bien sûr, ceci est la nouvelle doublette d'Enora.
Et tout aussi certainement, je n'ai toujours aucun moyen de faire connaître ce forum...
« Dernière édition: Mai 04, 2013, 10:33:03 par Mona » Journalisée

Law
Tyrannus Imperator / Castor Junior en Chef
E.S.P.er
-

Messages: 5170



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 04, 2013, 08:45:03 »

Auf wiedersehen mein Herr !
Es war sehr gut, mein Herr, und vorbeiiiii !
Du kennst mich wohl, mein Herr !
Ach LEBE WOHL mein Herr !
Du sollst mich nie mehr sehen mein Heeeerr !

Validée, bien entendu, parce que Mein Herr quoi.
Journalisée


Ancien Despote, admirateur de Moumou la Reine des Mouettes, président/trésorier/unique membre de l'association des cultistes de Frig, directeur du club des Persos Vitrines, Roi des Bas-Fonds de Nexus, grand-maître de l'ordre du caca masqué, membre des Jmeféchié, médaille triple platine de l'utilisation du Manuel des Castors Juniors, premier gérant de l'association "Cthulhu est votre ami", vénérateur de la cafetière, seigneur de la barbe et des cheveux, chevalier servant de ces dames, Anarchiste révolutionnaire, extrémiste de la Loi.

 

Je suis pour la réhabilitation des Userbars.
Les userbars sont VOS amies. Elles sont gentilles.
Utilisez des userbars. <3
Tengoku Megumi
Humain(e)
-

Messages: 375


Une Exhibitionniste très sage... enfin presque...


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 04, 2013, 08:45:50 »

Bienvenue ^^
Journalisée

SSiegfried
Chevalier du Reich
Humain(e)
-

Messages: 399


Qu'il est bon d'être méchant.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 04, 2013, 08:46:46 »

Et merci pour le piercing. Fuh fuh.
Journalisée

SS-Hauptsturmführer Anton, baron von Königsberg.

Cette image mène à mon RP que je l'aime bien.


Avatar par :


Le joueur et son perso sont à dissocier.
Gabriel Valmy
E.S.P.er
-

Messages: 1551



Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #4 le: Mai 04, 2013, 08:48:37 »

Wilkommen noch ein mal ^^
Journalisée

Mona
Humain(e)
-

Messages: 10


Professeur des Arts Vivants


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 04, 2013, 08:53:18 »

Attends, je t'offre une collègue en or pour Sieg', non ? x)

Merci Megumi et Gaby !
Journalisée

SSiegfried
Chevalier du Reich
Humain(e)
-

Messages: 399


Qu'il est bon d'être méchant.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mai 04, 2013, 09:09:13 »

Je ne prends pas n'importe qui à mes côtés.
Journalisée

SS-Hauptsturmführer Anton, baron von Königsberg.

Cette image mène à mon RP que je l'aime bien.


Avatar par :


Le joueur et son perso sont à dissocier.
Mona
Humain(e)
-

Messages: 10


Professeur des Arts Vivants


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mai 04, 2013, 09:18:10 »

Elle n'est pas n'importe qui, tudieu ! Une présentatrice tv, comédienne et chanteuse amateur, mannequin... è_é
Journalisée

Cirno Tsurara
Créature
-

Messages: 42


Beauté glaciale.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mai 04, 2013, 09:53:27 »

Bienvenue.
Journalisée

Mona
Humain(e)
-

Messages: 10


Professeur des Arts Vivants


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mai 04, 2013, 10:35:42 »

Mercii !
Journalisée

SSiegfried
Chevalier du Reich
Humain(e)
-

Messages: 399


Qu'il est bon d'être méchant.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Mai 04, 2013, 10:54:29 »

Rien de tout cela ne la qualifie pour être une héroïne du National-Socialisme. Il va falloir travailler dur et longtemps pour décrocher la carte du Parti.
Journalisée

SS-Hauptsturmführer Anton, baron von Königsberg.

Cette image mène à mon RP que je l'aime bien.


Avatar par :


Le joueur et son perso sont à dissocier.
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #11 le: Mai 05, 2013, 12:12:42 »

Invasion allemande ...
Au secours

Mais bienvenue
Journalisée


Mona
Humain(e)
-

Messages: 10


Professeur des Arts Vivants


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Mai 05, 2013, 12:18:45 »

Elle parle allemand, mais n'est pas allemande pour autant, attention, hein !

Merci Darthounet ! (Oui. Darthounet. Parfaitement.)
Journalisée

Drake Noventa
Valinichonneur à roulettes
Humain(e)
-

Messages: 461



Voir le profil
Fiche
Description
Paraplégique et coincé dans son fauteuil roulant, Drake était auparavant une star des sports extrêmes et fils d'entrepreneur en cybernétique. Aujourd'hui agent de terrain du SHIELD, il possède une armure similaire (mais inférieure) à celle d'Iron Man. Publiquement, le jeune homme oeuvre au développement et à la promotion d'exosquelettes d'aide aux handicapés destinés à l'usage du plus grand nombre, les MetalBones.
« Répondre #13 le: Mai 05, 2013, 01:06:06 »

Ce avat est tellement... Awww...

Robienv'nue amour de ma vie :3
Journalisée

Silence
Nichonawan, fierté de son maître ♥
Legion
-

Messages: 2671


♦ Persona Non Grata ♦


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Mai 05, 2013, 10:47:45 »

Rebienv'nue \o/
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox