banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Cosmos in conflict [Darth Talon]  (Lu 1315 fois)
Dmitrys
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
Fiche
« le: Avril 10, 2013, 03:17:27 »


► PLAY

Ces gros porteurs de la Ruche stationnaient tranquillement autour de la petite planète sur laquelle ils envoyaient parfois des projectiles, qui partaient de leur partie ventrale dans une sorte de nuage verdâtre qui se dissipait bien vite dans l'espace. Sûrement ce qui, une fois au sol, constituerait une partie la force de colonisation. Autour de ces mastodontes qui semblaient paisibles gravitaient en nuées compacte des créatures boursouflées par endroits et dotées de tentacules caudales, le tout d'une taille toutefois plus raisonnable (à peu près celle accordée à un chasseur standard selon la plupart des critères spatiaux), sorte de garde vigilante et loyale qui allait et venait dans cette ceinture formées par les éléments formiens en suspension.
Que pouvait bien faire cet essaim à cet endroit précis et en pareil nombre ? Ca importait presque peu, au vu de la forme effilée d'un rouge vif qui fonçait vers les formiens dans le rugissement puissant de ses moteurs. La traînée énergétique qu'ils laissaient en suspension valait bien les traits de laser qui fauchèrent les premières créatures, alarmant les autres dont une partie se sépara du reste pour aller à la rencontre de l'engin. Déjà, les chasseurs crachaient leur plasma afin d'abattre l'intrus, qui esquivait avec aisance malgré son gabarit bien plus imposant.

Piloté par Motorball, l'Eclipse forçait allègrement les rangs de la Flotte-Ruche dont la tourelle principale placée sous le vaisseau fauchait des quantités importantes de chasseurs formiens au gré des acrobaties experte que l'androïde imprimait à son appareil. Pour elle comme pour Dmitrys (qui lui prenait son pied à actionner manuellement les divers canons qui couraient le long du fuselage écarlate), ce n'était pas une bataille. C'était un simple carton, un défouloir sans autre but que de passer, pour le cyttoréen, plus de trente ans de frustration. L'ordinateur avait repéré par hasard l'essaim stationnaire et les pulsion du mâle avaient fait le reste, contre l'avis premier de sa partenaire qui finalement avait trouvé de l’intérêt à pousser un peu des machines vieillissantes.
L'Eclipse répondait au doigt et à l'oeil et malgré son tonnage de petit croiseur restait tout aussi maniable qu'un petit chasseur.

- Je me demande quand même ce qu'ils fichent ici.
- T'occupe, Plastique. Ils doivent coloniser et puis c'est tout.
- En si grand nombre, pour une si petite planète ? Tu ne trouves pas ça curieux, Dmitrys ?
- Pour ce que j'en ai à foutre, franchement... Va plus profond, je veux en dégommer encore. Allez, bouge toi le cul !

Leur idée était simple : abattre le plus possible de formiens et déguerpir avant que ça ne dérape. Un jeu que la puissance de leur vaisseau leur permettait sans trop d'inquiétude, si le duo ne se montrait pas trop gourmand ou prétentieux quant aux capacités de leur machine. Tout se passait bien, jusqu'à ce l'ordinateur accroche un signal très différent de celui renvoyé par l'Essaim. Un retour de scan qui indiquait la présence d'un appareil entièrement mécanique pas très loin d'eux.

- Dmitrys, on a un signal d'appareil spatial ! Non répertorié, mais notre base de données date certainement un peu. J'ouvre toutes les fréquences disponibles, on verra bien. Ce n'est pas Gorgon, déjà. On verra bien si ça veut communiquer.

Dmitrys grogna, pour toute réponse. Peu préoccupé par ce qu'il aurait nommé des "conneries protocolaires de baiser de plastique", le mâle tirait profondément sur son cigare tout en abattant ce qui passait à portée de viseur. Tout ce qui lui importait pour l'heure, c'était de faire hurler les canons en pestant de ne pas descendre à terre pour régler ses comptes dans une sorte de mano-à-mano en pataugeant dans les tripes répandues de ses adversaires.
Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 10, 2013, 03:20:50 »


Kophis-IV

Kophis-IV.

Population approximative : 15 milliards d’âmes. Avec un rayon planétaire de 8 000 km, Kophis-IV était une grande planète tellurique, et était, comme son nom l’indique, la quatrième capitale politique de l’Empire galactique de Kophis, qui avait une histoire longue de plusieurs dizaines de milliers d’années, et qu’on dissociait en deux phases : la phase pré-galactique, et la phase galactique. La Préhistoire et l’Histoire, en somme. Kophis-IV était une superbe planète, comprenant d’immenses spatioports, des gratte-ciel allant jusqu’à se perdre dans la stratosphère. Ces buildings, que les Kophisiens appelaient space buildings, étaient d’immenses complexes mécaniques et de béton à leur sol, les fondations s’étalant sur des kilomètres, dans une atmosphère enfumée qui aurait fait penser à une dystopie particulièrement sinistre.

Les informations de la base de données du X-07 étaient particulièrement riches sur l’Empire de Kophis, qui occupait une place de choix dans l’une des galaxies voisines de la sienne, galaxie que Talon avait rejoint grâce aux moteurs avancés du X-07, et grâce aux trous de ver. Durant tout le trajet dans le subespace, une sorte de limbe spatio-temporelle, elle avait médité. Totalement nue, elle était rentrée en connexion profonde avec la Force, afin d’aider les instruments de guidage du X-07 à traverser ce tunnel sans se faire pulvériser. Elle s’était ainsi retrouvée à proximité de Kophis-IV, et en avait profité pour se renseigner sur ce qui se passait.

Le dispositif astronomique à Typhon Primaris avait relevé dans des colonies kophisiennes la présence de colonies formiennes, annonciatrices du « Nuage », qui constituait le cœur de la Flotte-ruche. Talon, qui voyait en les Formiens une menace autrement plus importante que les Républicains ou les Jedi, était donc partie rapidement, le superordinateur du X-07 calculant sa trajectoire. Elle se retrouvait ainsi dans l’espace de Kophis-IV, pour découvrir un Empire qui était visiblement en état de guerre, ce qui confirma ses craintes.

*Les Formiens sont ici... Mais ils n’ont pas encore atteint Kophis-IV.*

Pour se défendre, Kophis-IV disposait d’un curieux appareil spatial, que les Kophisiens appelaient la « Ceinture Spatiale ». C’était une arme défensive qui remplaçait les satellites artificiels, et qui désignait une sorte de long couloir faisant tout le tour de la planète, comprenant des complexes de recherche, des hangars militaires, des ports spatiaux, et un énorme canon-laser qui pouvait provoquer des explosions apocalyptiques sur la surface de Kophis-IV. La Ceinture avait été, d’après l’Histoire de Kophis-IV, conçue lorsque l’Empire était entré en guerre contre une confédération marchande qui avait réussi à soudoyer l’une des provinces de Kophis-IV. Après cet évènement, qui avait donné lieu à une longue guerre civile ayant failli détruire Kophis-IV, les Kophisiens avaient décidé de construire la Ceinture. La Ceinture avait aussi de nombreux autres avantages. Grâce à des générateurs situés le long de la planète, la Ceinture pouvait générer un véritable bouclier spatial qui protégeait intégralement toute la planète d’assauts extérieurs.

En vol stationnaire, Talon était plongée dans ses pensées quand son ordinateur émit un signal. Elle tourna la tête, consultant ses pupitres. Le X-07 avait repéré, dans un système solaire assez éloigné, et ne comprenant qu’une vulgaire colonie, une présence formienne... Et, visiblement, ils étaient nombreux.

*Curieux que les Kophisiens n’aient pas encore réagi... Il faut croire que leurs systèmes de communications laissent encore à désirer...*

Talon aurait pu attendre, mais elle n’en voyait pas l’intérêt. Elle configura donc une nouvelle destination, et le X-07 enclencha ses moteurs hyperdrive. La vitesse atteignit un seuil à partir duquel la lumière ne suivait plus, et toutes les étoiles formèrent de longues lignes blanches qui s’alignèrent dans un flash éblouissant, avant que le X-07 ne décolle. L’accélération subite, comme à chaque fois, remua les intestins de Talon, avant qu’elle ne se remette. Elle se redressa, et entreprit de se rhabiller. Si la présence formienne était établie, elle allait devoir trouver un moyen de faire des prélèvements, conformément à ce que les Blood Marines lui avaient demandé sur Aurelia.

Le voyage se termina rapidement, et le X-07 détecta rapidement... Un vaisseau ?!

*Hein ? Qu’est-ce qu’un vaisseau fabrique dans ce merdier ?!*

Elle fit immédiatement des recherches, tout en enclenchant ses armes de combat, ce qui eut pour effet de désactiver son brouilleur. Elle sut alors que le croiseur de guerre repérerait son vaisseau, mais ce n’était pas bien grave. De toute manière, leX-07 aurait été repéré par les Formiens, qui avaient des méthodes de recherche bien plus poussées que les capteurs électriques. Talon obtint rapidement une carte de la zone, et vit qu’il y avait de nombreux vaisseaux-ruches, dont un vaisseau principal, abritant probablement l’Annexien de cette Horde. Cependant, le gros de la Flotte-ruche n’était pas encore là.

*C’est probablement la petite colonie qui les intéresse...*

Installée sur le satellite d’une géante gazeuse, il s’agissait d’une simple colonie minière, n’ayant aucune armée digne de ce nom, et dont les habitants étaient probablement en train de prier. Néanmoins, il y avait fort à parier qu’ils rejoindraient la Force sous peu. Talon s’avança vers le vaisseau de guerre, et obtint des informations. Son nom. L’Éclipse. Appartient aux Cyttoréens. Un nom qui ne disait rien à Talon, mais elle pouvait compter sur l’encyclopédie de la base de données du X-07. Elle alla directement voir d’autres informations, n’ayant pas trop le temps de se lancer dans un diagnostic approfondi. Elle se contenta de « Croiseur de guerre dangereux », qui résumait à lui tout seul les dix pages concernant le vaisseau.

Plusieurs petits Formiens s’avançaient vers elle, et les tourelles de défense dorsales et ventrales se mirent en place, faisant feu automatiquement, envoyant des missiles et des tirs de lasers, qui explosèrent les Formiens. Talon était encore assez éloignée, mais le X-07 n’était pas prévu pour le combat. Il était plutôt fait pour la vitesse, et elle appuya sur l’intercom, afin de communiquer.

« Éclipse. Ici vaisseau X-07. J’ignore qui vous êtes, et on a pas vraiment le temps de faire les présentations, alors allons droit à l’essentiel. »

Elle réfléchit un peu, observant encore la carte de combat. La colonie était une position de repli, sûre, mais elle était éloignée du vaisseau de l’Annexien. Inutile de leur conseiller de se replier. S’ils avaient voulu se replier, ils l’auraient dé »jà fait. Ils s’enfonçaient au cœur des Formiens, qui ne s’attendaient probablement pas à rencontrer une telle résistance dans un système solaire a priori quasiment vide.

« Si vous voulez court-circuiter la Flotte, attaquez le vaisseau de l’Annexien. Cependant, sa coque est très résistante. A moins d’avoir des bombes vraiment puissantes, vous ne pourrez faire que des trous... Suffisamment gros pour me laisser passer, et tirer droit dans le cœur de cette saloperie... Alors, enfoncez-lui quelque chose de fort dans le cul, de manière à lui déchirer le derrière, et à me laisser passer. »

Elle termina, et se concentra sur son pilotage. Pour le coup, Talon avait une certaine expérience sur les Formiens... Essentiellement théorique, certes, mais une expérience malgré tout. Il lui fallait toutefois encore atteindre la zone de combat... Et espérer que les Cyttoréens, quels qu’ils soient, feraient preuve d’intelligence en suivant son plan.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Dmitrys
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Avril 10, 2013, 04:31:25 »

Pour dire les choses comme elles l'étaient, l'Eclipse faisait de véritables ravages dans les rangs formiens. Pouvait on parler de surprise face à des créatures dont le degré d'intelligence était relativement variable ? Ni Dmitrys ni Motorball n'auraient put répondre à la question, mais il semblait bien au robot-pilote que la flotte adverse avait bien du mal à s'organiser correctement face à ses manoeuvres adroites, qui plaçait un appareil pourtant imposant dans des situations bénéfiques pour la mire de ses nombreux canons, dont la plupart des tirs étaient assurés d'être des cartons. Le mâle connaissait peu de choses, mais excellait dans tout ce qui concernait l'armement et les diverses façons de s'en servir et il le prouvait bien. Une fois encore, le duo fonctionnait bien. Et l'équipage hétéroclite de l'Eclipse avait une connaissance très concrètes des mouvements formiens, pour les avoir affrontés plus d'une fois avant d'entamer son long voyage à travers des secteurs perdus de l'univers.

Motorball prenait du plaisir (du moins ce qui pouvait s'en approcher le plus pour un esprit virtuel) à piloter le croiseur à la robe sanguine. Ses quatre principaux réacteurs étaient mobiles, permettant de brusques changements de trajectoire et de manoeuvres. La grosse particularité de l'Eclipse, qui faisait des merveilles dans les mains robotiques de la jolie blonde. Elle avait eu le temps de s'entraîner pendant le sommeil de Dmitrys, après tout. Le boeuf mal rasé, quant à lui, s'en donnait à coeur joie tandis qu'il naviguait entre les commandes des différentes tourelles qui ornaient la carlingue de son vaisseau. Ce champ de tir sans morale ni but n'était plus destiné à continuer très longtemps lorsque, depuis les fréquences laissées ouvertes de l'Intercom, une voix de femme se fit entendre. Le nom de l'Eclipse fut prononcé, ainsi qu'une rapide amorce de conversation.

- Dmitrys ? Tu as entendu ?
- Ouais, et j'arrive pas à croire qu'on laisse une chatte à baise aux commandes d'un vaisseau. L'univers se casse vraiment la gueule.
- Crétin.

Tandis qu'elle vociférait contre un Dmitrys qui se contentait toujours de tirer sur son cigare entre deux grognements de satisfaction à propos d'un nombre de formiens abattus, Motorball lança une rapide analyse sectorielle. Les positions des formiens formaient presque un nuage compact entre l'Eclipse et le mystérieux X-07 et il était facile d'imaginer que l'Essaim commençait enfin à réagir de manière stratégique pour lui. Normalement, cela aurait dut être le signal de repli pour l'appareil cyttoréen mais Motorball laissa sa chance à la voix mystérieuse, qui crépita de nouveau dans l'intercom afin de proposer un plan de bataille.
Depuis l'Eclipse, personne ne répondit. Motorball aimait à se voir comme le commandant du vaisseau, mais ne restait qu'un robot initialement conçu pour le plaisir et n'avait aucune notion réellement protocolaire ou guerrière. De plus, le duo n'était dans cette portion stellaire que pour s'amuser... Et voilà qu'une inconnue entrait dans la danse, étalant même un schéma d'attaque. Pour le robot, c'était clair : hors de question de risquer inutilement le précieux Orgue à ADN qui dormait au coeur de l'Eclipse. Alors que son programme agençait une phrase toute faite, la voix rauque et virile de Dmitrys se fit entendre sur toutes les fréquences ouvertes par sa comparse.

- J'vais ouvrir le cul de cette merde tellement large que ça va te filer des envies, chérie. J'espère que tu vas assurer ta partie après m'avoir allumé comme ça, j'ai la queue comme un putain de missile.

Plus encore que le fait d'une femme de chair et de sang, on agitait sous le nez du cyttoréen la perspective d'une véritable bataille. Avec un enjeu, des risques, une probable récompense à mettre au bout de sa verge à la fin. Peu lui importait le reste et Motorball connaissait assez l'énergumène pour savoir que le raisonner n'aurait servi à rien. Elle reprit la parole.

- X-07, on vous envoie deux drones de bataille pour vous aider à arriver sur zone. Je vous transmets leurs donnés de contrôle pour une utilisation depuis votre interface. Il nous faut un peu de temps pour causer des dommages significatifs au blindage du vaisseau annexien, nous ne pourrons pas vous épauler durant ce laps de temps.
- C'est le moment de dire si tu as besoin d'un chasseur supplémentaire, Petite chatte, que je décolle.

L'Eclipse, en bon croiseur de guerre, comptait sa propre petite flotille de chasseurs de combat. Si ils ne pouvaient pas être pilotés à distance, Dmitrys pouvait toujours en commander un. Les drônes de combat étaient relativement efficaces et Talon, grâce aux informations qui lui avaient été transmises par les bons soins de Motorball, pourrait toujours les téléguider pour l'aider et établir son propre plan de vol à travers la masse formienne. Mais... encore les drônes devaient il pouvoir arriver entiers jusqu'à elle. Ils décollèrent d'un des flancs du croiseur, un peu comme si ils avaient été des éléments amovibles de la carrosserie.
Le vaisseau manoeuvrait de son côté pour se mettre en position de tir, repoussant les vagues d'assauts de petits formiens tandis que son fuselage semblait glisser. Des panneaux se soulevaient, se réassemblaient entre eux et finalement l'engin sembla se transformer et s'ouvrir sur lui même, sa partie ventrale laissant apparaître un puissant et important canon. L'arme principale de l'Eclipse, le redoutable Peacemaker.

<De quoi tirer deux fois, vu nos réserves... J'espère que nous pourront permettre au X-07 le passage avec un seul tir. > pensa Motorball.

L'Eclipse n'était après tout plus au meilleur de sa forme et le jeu qui avait amené les cyttoréens au coeur de l'essaim formien prenait une tournure délicate. Mais plus question de renoncer. Le croiseur, ayant perdu une grande partie de sa surprenante maniabilité après la sortie du Peacemaker, se positionna lentement dans le couloir de tir idéal. La gueule du canon enfin pointée sur la masse de la Ruche annexienne se gorgea d'énergie -de quoi affoler n'importe quels compteurs, même à une certaine distance- afin de faire feu.

Le rayon fut à la hauteur de la charge. Immense, énorme, incroyablement puissant. Il balaya sans effort les chasseurs formiens amassés entre l'Eclipse et sa cible, qu'il atteignit dans un choc de lumière.
Restait à savoir qui, de l'arme cyttoréenne ou du blindage formien, gagnerait le face à face.
« Dernière édition: Avril 10, 2013, 04:40:51 par Sentinel Prime » Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Avril 10, 2013, 04:34:40 »

Pour n’importe quel pilote, même le plus chevronné qui soit, se ruer dans les profondeurs d’un vaisseau de commandement formien était de la folie pure et simple, une forme de suicide en beauté. L’intérieur d’un vaisseau formien ressemblait à une espèce de corps, avec des membranes faisant office de veines et d’artères, et des organes. Le cerveau, qui abritait l’Annexien, et toutes les synapses permettant de commander à l’Essaim, mais aussi le cœur, qui abritait toutes les fonctions vitales du vaisseau. Percer le cœur, c’était détruire le vaisseau, et donc, partant de là, le cerveau. Seulement circuler à l’intérieur du vaisseau était difficile, et même impossible pour un pilote normal, et ce même avec les meilleurs systèmes de guidage de l’univers. Les membranes étaient des boyaux étroits, il y avait des portes qu’il fallait découper, des systèmes défensifs, et des jets d’acide que les Formiens pouvaient balancer dans les membranes. C’était impossible... Tout comme on disait, à une autre époque, qu’il était impossible qu’un seul missile tiré depuis un misérable chasseur de combat parvienne à détruire l’Étoile Noire. Car Talon n’était pas une pilote normale, et, outre son système de guidage très perfectionné, elle pouvait aussi compter avec un autre allié, infiniment plus fiable que l’électronique, et que tous les gadgets sophistiqués dont on pouvait se doter : la Force. Elle seule pouvait réussir ce coup de maître, car la Force était avec elle. Et, de plus, elle avait entre les mains un vaisseau révolutionnaire, le X-07, disposant de réacteurs latéraux pour permettre des embardées rapidement, ainsi que de solides boucliers de défense, qui devraient lui permettre, l’espérait-elle, de surmonter les effets corrosifs de l’acide formien.

La réponse de l’équipage vint en deux temps. Un homme à la voix assez bourrue lui répondit assez rapidement, l’intriguant généralement, avant qu’une voix de femme n’intervienne sur un ton plus protocolaire. Le X-07 lança immédiatement, à partir de ces voix, des recherches, et établit, avec des probabilités assez fortes, que la première voix appartenait à un homme, d’origine biologique, et la seconde à une femme, probablement d’origine synthétique. Outre le ton de la voix, qui pouvait parfois trahir le droïde, les capteurs du X-07 se fiaient aussi aux signaux électriques, mais, en l’état, une erreur était possible, car il y avait beaucoup d’interférences. Après tout, la manière dont l’Annexien dirigeait l’Essaim fonctionnait également par le biais d’impulsions électriques dans le cerveau.

« C'est le moment de dire si tu as besoin d'un chasseur supplémentaire, Petite chatte, que je décolle » crachota la voix dans le communicateur du X-07.

Petite chatte ? Talon tiqua légèrement à ce surnom. Elle avait déjà pu noter que l’homme était particulièrement vulgaire, ce qui, curieusement, allait parfois de pair avec des pilotes talentueux, car audacieux. Elle répondit assez rapidement, sur le même ton :

« A vous de voir. Vous pouvez rester à vous torcher le cul dans votre vaisseau et à vous sucer ce qui fait office de queue, ou leur en foutre une par vous-même, et montrer à quel point elles sont grosses. Contentez-vous de me faire un joli trou, c’est tout ce que je demande. »

Elle raccrocha, un léger sourire amusé, puis se concentra sur son pilotage. Dans la mesure du possible, il fallait économiser les boucliers, et, de manière plus générale, le générateur. Dans le vaisseau, tout devrait compter sur les boucliers. Elle appuya donc sur plusieurs touches, et rengaina les tourelles automatiques, tout en chargeant l’une des plus puissantes armes de son arsenal : une bombe à neutrons. Ce faisant, Talon s’avança en avant, et fit une série de loopings, son vaisseau tournoyant sur lui-même, évitant les tirs formiens. Elle descendit, plongeant vers le bas, avant de relever rapidement, passant entre plusieurs vaisseaux formiens. Ses yeux étaient clos, et elle ne tenait même plus le manche. Elle avait désactivé les alarmes de proximité, et se fiait uniquement aux indications de la Force. Mains tendues à droite et à gauche, elle pilotait le vaisseau avec ses doigts, de la même manière que Yoda, sur Dagobah, avait extirpé le X-Wing endommagé de Luke Skywalker des marécages. Tout ce que le vaisseau faisait était d’utiliser les moteurs. Le X-07 reçut bien sûr quelques inévitables coups, mais très peu, tandis que les vaisseaux formiens se concentraient de plus en plus sur elle.

L’Annexien devait probablement ressentir la puissance mentale de Talon. Savoir si les Formiens étaient sensibles à la Force était tout un débat, mais Talon avait compris que les dirigeants sentaient les individus dotés de capacités surnaturelles, comme les médiums, ou ceux qui utilisaient la Force. Elle sentait une incroyable masse d’énergie s’accumuler près de l’Éclipse, suivi d’un tir surpuissant, qui en fit vibrer le vaisseau. Il y eut une belle explosion blanche, qui frappa le dos du vaisseau-mère. Talon était sûre que l’Annexien en avait eu mal, et ce dernier modifia à nouveau ses priorités. Le vaisseau formien se mit à se déployer, tandis qu’on pouvait voir,n à l’arrière, que de nombreuses couches de protection avaient été complètement carbonisés. Cependant, les couches étaient déjà en train de se réparer. Le vaisseau formien se retournait rapidement, et il allait falloir occuper l’Annexien ailleurs. Talon s’adressa ainsi à l’homme qu’elle avait vu, n’arrivant pas à rentrer en contact avec l’esprit de la femme (ce qui confirmait qu’il s’agissait d’une machine). Ne pouvant se permettre de perdre sa concentration et son lien avec la Force dans une situation si délicate, elle choisit d’envoyer un message télépathique par le biais de la Force.

*[MT] Attaquez le front du vaisseau. Forcez l’Annexien à se préoccuper de vous. [/MT]*

Le plan était toujours de lui rentrer dans les fesses, mais, pour ça, il fallait empêcher l’Annexien de se focaliser sur la réparation, en lui donnant l’impression que ses adversaires chercheraient à attaquer désormais l’avant, là où se trouvait le cerveau. Face à une menace directe, l’Annexien devrait réagir en concentrant ses moyens de défense sur sa tête. Du moins, Talon l’espérait.

En attendant, elle avait derrière elle toute une tripotée de chasseurs formiens, se rapprochant fortement du vaisseau-mère formien.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Dmitrys
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Avril 11, 2013, 10:50:37 »

- Dès que je l'ai sous la main, soit je lui défonce le cul de façon à ce que ça l'handicap à vie, soit je l'incinère dans une des chambres à combustion.
- Pendant un moment, j'ai cru que tu allais me dire que tu l'aimais bien.
- Putain, j'veux qu'elle porte mes enfants.

En contact radio permanent avec sa coéquipière par le biais d'une petite oreillette, Dmitrys fonçait à travers les coursives de l'Eclipse après avoir passé les commandes des canons qu'il avait dirigé jusque là sur le mode automatique. Sa course lui faisait avaler facilement les corridors de métal nimbé des lumières rougeâtres qui indiquaient la situation de combat active dans laquelle le vaisseau était engagé. Le cyttoréen n'avait en fait pas attendu la réponse de l'inconnue aux commandes du mystérieux X-07 pour abandonner son poste et aller enfiler l'une des combinaisons armorisée N7 propres à l'armée à laquelle il appartenait. La N7 était conçue pour apporter un surplus de force physique de par ses nombreuxe servo-moteurs, mais permettait surtout une utilisation facilitée de tous les appareils embarqué à bord du croiseur de guerre. Rapidement vêtu, il s'était élancé dans le vaisseau pour rejoindre les hangars qu'il atteignait déjà alors que le Peacemaker faisait feu. Pas le temps de vérifier les dégâts : Dmitrys savait que Motorball les lui communiquerait en temps réel, lui permettant de s'activer à lancer les procédures de décollage de son appareil.

- Droit au but ! s'écria Motorball. Mais le formien s'active à colmater la brèche ouverte, Dmitrys. Je prépare le Peacemaker pour un nouve-
- Non. On garde l'as dans la manche et on continue la partie au bluff. L'autre putain et moi, on va aller causer acrobaties et calibres lourds avec Jeanjean la fourmi. Hangar 3 ouvert, décollage !

Les portes latérales de l'Eclipse crachèrent donc le VF-4.27, fleuron de la chasse cyttoréenne, qui allait pouvoir laver l'honneur de tous ses semblables tombés face à d'autres formiens bien des années plus tôt. Le VF fut rapidement suivi par deux autres drones semblables à ceux envoyés pour soutenir le X-07 et les tirs rugirent dès les premiers instants qui suivirent la sortie spatiale de Dmitrys. L'idée de l'homme au départ avait été de venir prêter main-forte à l'inconnue pour qu'elle puisse accéder plus facilement à la zone de combat, mais une curieuse voix dans son esprit lui proposa un plan alternatif qui convint très bien à la brute stéroïdée. Forcer la cible à se concentrer sur lui, c'était offrir au cyttoréen une multitude de nouvelles cibles à abattre. Dmitrys, qui agissait beaucoup par reflexe et par instinct, tenta de répondre à l'ordre de bataille de la façon qu'il l'avait reçu tout en ignorant si ça allait marcher. Mais il s'en foutait finalement pas mal, puisque déjà son appareil changeant brusquement de cap donnait le ton de ses intentions.

[Tentative mentale] T'en fais pas pour ça, P'tite chatte. Il va tellement me reluquer le cul que ça va t'filer des complexes. [/tentative mentale]

D'autres auraient fanfaronné aussi allègrement pour impressionner la belle qu'on pouvait deviner au ton agréable et suave de la voix. Certains, encore, auraient roulé des mécaniques pour se donner de l'importance et affirmer qu'ils étaient de véritables mâles. Mais Dmitrys n'était pas de ceux là. Lui parlait toujours pour agir et on pouvait être sûr que si il prétendait qu'il aurait toute l'attention du formien, l'inconnue aurait, elle, tout le loisir de se tracer une route tranquille vers l'objectif qu'elle s'était donné.
Ses canons tiraient pour faire mouche, ses manoeuvres étaient calculées au plus juste pour qu'il puisse bénéficier en continue d'un certain effet de surprise, jouant en cela de la présence des drones qui l'accompagnaient. Les multiples gueules armées laissaient s'échapper la mort dans les sillages de leurs lasers que cela n'empêche la progression de Dmitrys vers l'annexien. Bien entendu, il avait a essuyer des tirs et quelques revers de stratégie immédiates ! On ne pouvait pas forcer le passage dans une telle masse mouvante d'opposants sans un peu de casse, mais force était de constater que le cyttoréen s'en sortait avec un talent certain. Comme depuis toujours, son intuition le guidait, "quelque chose" l'aidait à ajuster ses tirs et ses virées brutales.
Presque facilement, le chasseur rouge et blanc arriva à la tête de l'Annexien et ses premiers coups de canon la touchèrent sans grand effet.

- Les armes les plus basiques ne l'atteindront pas, Dmitrys ! Tu as un missile Predator embarqué, balance le lui !

Motorball. Toujours de bon conseil pour l'homme qui réfléchissait parfois trop peu. Il acquièsa dans un grognement à peine audible et rectifia sa trajectoire pour mettre l'Annexien dans la ligne de sa mire. Ceci fait, l'homme fit sortir l'unique Predator de la carlingue et ajusta ses calculs avant de faire feu, le missile filant entre les étoiles. Une charge qui sonnerait sévèrement le formien majeur, à n'en pas douter. Après tout, le Predator aurait endommagé n'importe quel blindage, n'importe quel bouclier : c'était l'une des fiertés de l'armée cyttoréenne.
Et celui là filait droit au but, visant ce qui pouvait tout à fait être la tête de sa cible. 5, 4, 3, 2, 1... IMPACT !

L'explosion ne valu certes pas celle du contact entre le tir du Peacemaker et du corps massif de l'Annexien, mais elle n'était aucunement négligeable pour autant. Avec ça, le X-07 n'aurait peut-être même pas à s'acquitter de sa part ! Du moins, c'était ce que Dmitrys pensait une demie-seconde avant qu'un cri de Motorball ne fasse grésiller son oreillette. Arrivé trop tard. Le plasma formien emporta une bonne moitié de l'aile gauche du VF et le pilote ne put éviter la seconde salve, destinée à son cockpit- que par ses extraordinaires réflexes. Le Predator n'avait pas touché l'Annexien : sur un de ses ordres mentaux, la créatures avait ordonné à ses sbires de se regrouper devant la trajectoire du missile. De très nombreux chasseurs avaient été balayé par l'explosion, mais l'Annexien en lui-même n'avait été que peu secoué, ce qui lui avait permit cette contre-attaque éclair qui avait fauché Dmitrys.
Le mâle s'était déporté comme il avait put, les drones assurant ses arrières.

- Retraite, Dmitrys ! Reviens au vaisseau !
- Non. Si je lâche le truc, la petite chatte va se faire allumer bien fort. Dérive la puissance des auxi' sur les tuyères 3, 4, 14 et augmente le rendement des canons, dit-il en pianotant vivement sur ses commandes de bord. On va la jouer à ma façon, maintenant.
- Ton bouclier, il...
- J'vais m'en passer. Déconnecte le et fait passer son générateur sur les moteurs à compenser.
- C'est du suicide.

C'en était, assurément. Mais Motorball, pourtant, fit ce que l'homme lui avait ordonné. Docile, et malgré tout confiante dans les capacités de son partenaire de galère. Pouvait elle faire autrement, après tout ? Impuissante, l'androïde assistait sur ses écrans de contrôle à la traque des formiens envers Dmitrys. Le blindage du VF était excellent, mais n'essuierait qu'un nombre restreint de tirs avant d'exploser. Le bouclier, dans cette situation extrême, ferait durement défaut.
Juste ce qu'il fallait, donc, pour que Dmitrys commence à prendre furieusement son pied.

Calé dans son siège, ses yeux guettant à la fois les écrans et la verrière, il entamait un harcèlement en règle sur la face avant de l'Annexien, s'approchant toujours un peu plus pour maximiser l'effet de ses canons. Tendu à l'extrême, ses traits tirés et son coeur battant à cent à l'heure, Dmitrys ne put s'empêcher de ressentir là une puissante pulsion de désir sexuel qui justifiait l'érection violente qu'il subissait. L'excitation, la tension, l'adrénaline qui pulsait dans ses veines.
Tout ce qui faisait de lui la bête à face humaine que même ses camarades militaire redoutait. Le fauve de Cyttorak était bel et bien en vie, chose que l'espace apprendrait tôt ou tard.

Dans le sang et les tripes, et sûrement pas les siennes.
Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Avril 12, 2013, 11:56:19 »

Talon reçut le message mental de l’homme. Il serait temps de vérifier s’il était doué, ou simplement vantard. Elle, de son côté, continuait à jouer au chat et à la souris avec les vaisseaux formiens déployés derrière elle. Ils tiraient des espèces de salves acides qui mettaient à mal les boucliers, et elle devait sans cesse virer de bord, faire des loopings, s’envoler, afin de les esquiver. Elle dut ainsi rapidement réviser sa stratégie initiale, et s’aida de deux canons lasers frontaux, qu’elle tirait sur les vaisseaux formiens. Elle réussit ainsi un looping hasardeux, laissant dans son sillage une traînée de flammes bleuâtres, qui disparurent rapidement, avant d’arriver dans le dos de l’ennemi, et de faire feu. Deux jets, qui frappèrent l’arrière du vaisseau formien. Touché, ce dernier explosa silencieusement. Faute de technologie, les vaisseaux formiens n’avaient aucun bouclier, leur force reposant sur leur grand nombre, et sur leur blindage épais. L’Annexien était peut-être plus intelligent que ce que Talon pensait, car il concentrait ses chasseurs sur Talon. Elle avait senti un autre vaisseau entrer dans la course, et l’identifia comme son mystérieux interlocuteur prétentieux, mais les chasseurs se concentraient autour d’elle, la forçant à entrer dans la danse.

Plusieurs tirs d’acide touchèrent les boucliers du X-07, et Talon retint un juron. Elle était toujours debout, yeux clos, dirigeant le vaisseau avec ses mains, et fit à nouveau feu avec ses lasers. Le X-07 détruisit un autre chasseur, et elle passa à travers la carcasse de ce dernier, avant de tournoyer sur elle-même, pour tomber vers le bas, et faire une brusque embardée. Le X-07 se retourna presque sur lui-même, et elle décocha de nouveaux tirs, canardant une flopée de chasseurs formiens, en abattant quelques-uns, avant de devoir décélérer, et de repartir. Le X-07 se retrouva à l’envers. Un pilote normal en aurait eu le tournis, mais Talon ne se fiait plus à ses expériences sensorielles, mais à ce que la Force lui disait. Et, dans le courant de la Force, son imposant vaisseau, lourd de plusieurs dizaines de tonnes, était comme une plume que la Force remuait sans difficulté. Elle enclencha ses moteurs subliminiques, et eut droit à une subite poussée, qui l’amena près du vaisseau-mère formien. Les tirs des canons principaux de ce dernier se concentraient surtout sur l’Eclipse, et ce fut pratiquement à ce même moment que son providentiel allié balança un missile sur le cerveau de l’Annexien.

Il y eut une belle explosion, que l’Annexien tempéra en concentrant ses nombreux chasseurs. Le X-07 en fut perturbé, et Talon reprit le contrôle rapidement, sentant un bref soulagement dans le pressing que les Formiens exerçaient. L’Annexien avait eu peur, et avait probablement perdu quelques-unes de ses synapses. Néanmoins, il avait décidé de se concentrer sur l’autre chasseur, et s’y concentrait d’autant mieux que ce dernier avait été touché. Talon ne pouvait pas lui venir en aide, et il n’entrait de toute manière pas dans sa ligne de conduite d’aider les autres. Le pilote avait effectué sa tâche, lui offrant un laps de temps nécessaire pour s’approcher de l’arrière du vaisseau-mère. Elle n’en demandait pas plus. Elle fila sous ce dernier, et balança quelques nouveaux tirs, atteignant différents petits canons ventraux pour faciliter son accès. En approchant de l’arrière du vaisseau-mère, elle décrit une nouvelle embardée, et put apercevoir l’arrière du vaisseau. Il y avait effectivement un joli trou, et de nombreux chasseurs qui continuaient à la harceler.

*Au moins, je ne vois pas l’état de la puissance des générateurs...* se rassura-t-elle.

Elle s’avança vers l’arrière, et tira quelques salves lasers, fauchant les différents Formiens qui, dans l’espace, s’attelaient à réparer les blessures que le vaisseau avait subi. Concrètement, il s’agissait d’espèces de longues larves qui sécrétaient sous leurs abdomens une sorte de bave qui durcissait rapidement, formant une mousse qui permettait de renforcer la sécurité. Elle essaya d’entrer, mais dut se replier, le passage n’étant pas assez grand. Elle s’éloigna rapidement du vaisseau, puis fit un nouveau demi-tour, et chargea désormais l’un de ses missiles. C’était un équivalent du missile Deathstrike. Le missile Deathstrike était un missile surpuissant développé par les Aureliens. Le missile Deathstrike du X-07 était bien moins fort qu’un missile normal, et elle le lança. Encore une fois, elle le guida à l’aide de la Force, et l’envoya pile dans la fissure. Il y eut une superbe explosion, qui aggrava le trou, perçant la coque, et Talon fonça dans la brèche. Elle pénétra dans des compartiments pulvérisés, avec des murs verdâtres et dégoulinants, et de nombreux Formiens. Des larves, des guerriers avec de longues griffes, des bestioles qui rampaient le long des murs, et elle fit feu avec ses lasers, crevant une paroi qui lui permit de s’enfoncer dans une galerie rougeâtre, ressemblant à un conduit intestinal.

Talon accéléra, et sentit le X-07 souffrir dans cette atmosphère. Les boucliers heurtaient les parois, qui tendaient à s’écraser sur elle. Talon fit feu sur les parois, afin de les écarter encore, et la Sith continua sur sa lancée, avançant assez lentement. Tout le vaisseau tremblait nerveusement, et elle sentit les vagues acides se rapprocher rapidement. Talon redressa le X-07, et remonta le long d’une galerie montant vers le plafond. De petits Formiens bondissaient contre son bouclier, perturbant ce dernier, affaiblissant les réserves du générateur. Talon se sentait un peu comme un virus filant dans un organisme, qui tentait de la repousser. Les parois continuaient à se rapprocher, et les boucliers continuaient à souffrir. Elle devait aussi utiliser la Force pour repousser les parois, et sentit alors la présence de l’Annexien. Une attaque cérébrale la frappa, et elle poussa un cri de douleur.

« Putain ! »

Elle sentit une vive migraine, et le X-07 cessa provisoirement de monter, tous ses moteurs se coupant. Dark Talon secoua la tête, et se concentra à nouveau, fonçant le long du conduit. Elle en sortit, et fila le long d’un couloir bien plus grand, se dirigeant très certainement vers le cœur. Dans son dos, d’autres chasseurs formiens débarquèrent, et continuèrent à lui tirer dessus. D'énormes tentacules jaillirent alors des parois, et frappèrent le flanc du X-07, affaiblissant le bouclier. Le vaisseau rebondit douloureusement contre le sol, s’engluant dans un sol visqueux et spongieux. Une sorte de mousse verdâtre recouvrit les moteurs, et elle sentit le vaisseau trembler, se bloquant.

*Cette saloperie essaie de me digérer !*

Le vaisseau s’enfonçait dans la peau verdâtre, et Talon rouvrit les yeux. Pour le coup, elle allait devoir utiliser les commandes du vaisseau. Devant la baie d’observation, elle ne voyait rien de plus que du vert, et chargea rapidement des commandes. Elle largua dans le compartiment deux bombes incendiaires, qui jaillirent des tubes, et explosèrent. Il y eut une violente explosion qui fit vibrer le X-07, mais qui provoqua un trou. Le vaisseau tomba alors en chute libre dans une grande pièce ressemblant à une grotte avec des mares verdâtres, des bains d’acide. Talon sentit le vaisseau tomber, et utilisa la Force pour le ralentir, avant que des espèces de nouveaux tentacules verdâtres ne s’enroulent autour des réacteurs, le faisant tanguer.

Elle s’écrasa contre la vitre du cockpit, prouvant des craquelures. Secouant la tête, Talon se mit à réfléchir à une stratégie, alors qu’elle percevait des pattes en train de grouiller sur le vaisseau. Des espèces d’araignées rampaient dessus. En se retournant, Talon eut une vue sur le sol, et constata que les parois étaient recouvertes d’œufs et de cocons, tandis que les tentacules déplaçaient le X-07 pour l’aligner vers les bains d’acides.

*Je pourrais utiliser la Force pour retirer les tentacules, mais d’autres reviendraient... Il va falloir y aller à l’ancienne...*

Elle attrapa alors son sabre-laser, et utilisa la Force pour ouvrir la porte de sortie du vaisseau.

Talon allait devoir sortir. Elle espérait juste que ses alliés tiendraient suffisamment longtemps.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox