banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: Flèche & Plasma [Zenobia]  (Lu 6244 fois)
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Juillet 01, 2013, 01:34:20 »

[HRP – Pour qu’on ne l’oublie pas, voici l’apparence de Patrick.]

Zenobia rejeta la proposition de Patrick, pour les mêmes arguments que Rachel. Difficile de lui faire confiance. L’homme ne sembla pas s’en familiariser, et Zenobia proposa ensuite de passer par les égouts. Rachel ferma brièvement les yeux. Les égouts... Étrangement, avancer dans cet endroit puant ne la tentait pas. Patrick cligna des yeux, semblant étudier cette option.

« Je... Les égouts sont dangereux, vous savez... Il y a des noyeurs, des goules, tout un tas de monstres se nourrissant des ordures de la ville, et...
 -  Ça me paraît être un bon compromis », le coupa Rachel.

Elle s’était renseignée avant de venir ici, et savait que les égouts de Nexus étaient réputés pour être dangereux. En soi, qu’il y ait un système d’égouts dans une ville médiévale était également un prodige. Il aurait fallu se plonger dans les profondeurs de l’Histoire de Nexus pour savoir à quoi les égouts remontaient. Certaines théories affirmaient que les égouts étaient une invention elfique, à une époque où la ville était dirigée par les elfes, avant que les humains ne prennent le pouvoir. Les elfes étaient des individus faisant très attention à la propreté, à la salubrité publique, et étaient sages et avisés. Les ordures de la ville entraînaient la multiplication des maladies, accroissaient le risque d’épidémies, et entraînaient un sentiment d’insécurité persistant. D’autres théories historiques expliquaient toutefois que les égouts avaient été implantés par les humains, afin de moderniser la ville, et d’éviter que des épidémies n’explosent, contrairement à ce qui pouvait avoir lieu dans d’autres villes.

Dans tous les cas de figure, les égouts de Nexus étaient réputés pour être dangereux, insalubres, et très vieux. On disait qu’il y avait des cryptes interminables, des catacombes, des grottes, des rivières souterraines, un véritable dédale de réseaux souterrains, de passages secrets, utilisés par des sectes anthropophages, ou par les esclavagistes, les terroristes, les narcotrafiquants, et d’autres individus peu recommandables. En somme, les égouts de Nexus formaient presque une autre ville, une économie souterraine, et des légendes urbaines affirmaient même qu’il existait d’anciens forts, et des espèces de villes souterraines.

Rachel était donc particulièrement enchantée à l’idée d’entrer là-dedans.

« On peut passer par les égouts, oui... Mais les portes sont verrouillées ici, et je n’ai pas les clefs... »

Rachel aurait pu aller dans le sens de l’homme, afin de les amener à devoir passer par les grottes aquatiques. Cependant, elle préférait se fier à l’expérience de Zenobia, et Patrick, même s’il était peu fiable, pouvait toujours leur être utile.

« Ne t’en fais pas pour ça, Apollon, j’ai des clefs pouvant ouvrir n’importe quelle porte. Conduis-nous aux égouts.
 -  Okay, okay ! Mais ça pue vraiment là-dedans, hein ! »

Patrick se mit en marche. Rachel le suivit rapidement. La nuit commençait à tomber, et ils rejoignirent une petite ruelle discrète, avec un escalier de six ou sept marches s’enfonçant dans le sol, au milieu des poutres d’une maison. Il y avait, au bout de ce petit escalier, une solide trappe en bois, avec de grosses chaînes.

« Les égouts des Colombiers sont verrouillés, expliqua Patrick. Il y a un monstre dangereux qui a élu domicile dans les égouts... Et puis, même en temps normal, les égouts sont verrouillés... »

Les autorités voulaient sans doute éviter que des rebelles ne passent par là.

« Quoi que vous vouliez faire, dépêchez-vous, les gardes patrouillent fréquemment ! »

Rachel demanda à Zenobia et à Patrick de s’écarter, puis appuya sur le disque monolithique. Il y eut un vrombissement, et son armure rouge et dorée apparut, les plaques se développant pour la recouvrir totalement.

« Sainte vacherie de bordel ! » s’exclama Patrick.

Rachel ne répondit rien, et tendit la main vers la trappe. Ce serait un peu expéditif, mais c’était toujours ça. Elle fit une charge minimale, et tira. Il y eut une légère décharge, et la trappe explosa joyeusement, formant un joli trou permettant d’apercevoir les égouts. Elle se retourna vers Patrick et Zenobia, et rétracta la plaque recouvrant son visage.

« Maintenant, on peut y aller. »

Patrick clignait des yeux, regardant de haut en bas l’armure.

« Euh... Vous pouvez me donner le nom de votre forgeron ? »

Elle sauta dans les égouts.
« Dernière édition: Juillet 06, 2013, 11:55:50 par Iron Girl » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Juillet 06, 2013, 08:26:32 »

Patrick dit que les égouts étaient dangereux, emplis de morts-vivants, de monstres, etc... Contrairement à ce que s'était attendue Zenobia, Rachel trouva l'idée acceptable. Après tout, ça se comprenait : elle était en quelque sorte une guerrière et devait être habituée à aller dans tout un tas d'endroits où la plupart des personnes ordinaires ne mettaient jamais les pieds.
Même si elle préférait l'environnement naturel, les galeries souterraines ne dérangeaient pas spécialement l'Elfe, à condition de ne pas y rester trop longtemps. Le point positif est que ce genre d'endroits regorgeaient de monstres et par conséquent de trésors. Les égouts ne lui posaient donc pas trop de problème, si ce n'était l'odeur pestilentielle.

Bien entendu, ils n'avaient pas les clés pour y accéder mais cela était un détail pour Rachel. Pour Zenobia aussi : une porte ça se crochète.

C'est qui Apollon ? demanda l'Elfe, tandis que le trio se dirigeait vers une petite ruelle discrète. Le disque solaire descendait lentement dans le ciel, perdant petit à petit en clarté. Finalement ils arrivèrent devant un escalier qui menait à une petite trappe en bois massif, solidement fermée par des lourdes chaines en bon acier.

- Les égouts des Colombiers sont verrouillés. Il y a un monstre dangereux qui a élu domicile dans les égouts... Et puis, même en temps normal, les égouts sont verrouillés...
- Bah, les monstres ça se bute... fit Zenobia en haussant les épaules. Bon, on y va ?

A la demande de Rachel, Zenobia et Patrick s'écartèrent. L'humaine actionna le disque de métal et aussitôt son armure rouge et or vint la recouvrir instantanément. L'apprenti poussa un juron de surprise et l'Elfe dut reconnaître qu'elle était impressionnée, même si elle n'en montra rien.
Rachel tendit le bras et de la paume de sa main jaillit un rayon qui pulvérisa la trappe, provoquant un appel d'air qui fit remonter une odeur de putréfaction du fond des égouts.

- Beurk, on dirait la même odeur que le cul d'un Ork !

Ils passèrent par l'ouverture et se retrouvèrent dans une galerie faisant au moins 4 mètres de largeur Elle était séparée par une rigole dans laquelle s'écoulait une eau verdâtre et qui sentait mauvais. Bien entendu, il y faisait sombre mais ce n'était pas un gros problème pour l'Elfe qui possédait une vision nocturne propre aux membres de sa race ainsi que des sens aiguisés.

- D'après mes estimations, la demeure de Detmold est par là, dit l'Elfe. Au fait mon grand, même si tu es un apprenti-mago, tu peux lancer quelques sorts ?

Le groupe progressa pendant quelques minutes le long de la chaussée. Au bout d'un moment, Zenobia remarqua un phénomène étrange : l'air devenait de plus en plus froid et au fur et à mesure qu'ils continuaient leur chemin, il devint carrément glacial. A un moment donné, elle vit que l'eau de la rigole était gelée, tout comme celle qui s'écoulait des tuyaux, et que des stalactites recouvraient le plafond. Une couche de givre recouvrait les murs et le sol.

C'est alors que quelque chose apparut au loin : c'était imposant et ça venait vers eux. Bientôt le groupe put distinguer une sorte de créature humanoïde qui devait au moins faire 8 pieds de haut ; elle faisait penser à un bonhomme de neige ou de glace qu'un sortilège aurait animé. Elle se déplaçait lentement et chacun de ses pas faisant penser à de la glace qu'on faisait broyer. Tout autour d'elle, l'air sembla devenir plus glacial, comme si le froid lui-même émanait de cet être.

Une fois arrivée à leur hauteur, la chose poussa un rugissement qui évoquait une avalanche et elle passa à l'attaque, balançant ses bras massifs. Fort heureusement, elle n'était pas très rapide et l'Elfe put esquiver le premier coup sans trop de mal. Le poing titanesque percuta avec violence le mur, y creusant un petit cratère.

Visiblement, ce n'était pas la peine de négocier avec elle...
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Juillet 06, 2013, 02:14:19 »


L’odeur était atroce, et Rachel restait soigneusement dans son armure. Ainsi, elle la sentirait moins. Elle avançait avec Zenobia et Patrick, tout en inspectant les fonctionnalités de son armure. Comme elle s’y attendait, les diagrammes et les rapports indiquaient que les fonctions correspondant aux propulsions et au vol étaient fortement endommagées, et nécessitaient des réparations urgentes. En temps normal, Rachel ne se serait jamais amusée à sortir avec son armure, et aurait été rejoindre Seikusu Base Camp, afin que l’équipe du docteur Cunningham répare son armure. Cependant, elle avait ici une urgence : neutraliser un mage nécromancien. Ce n’était pas une question de devoir légal, car, juridiquement, rien ne la rattachait à Nexus, ni même à Terra, c’était plus un devoir moral. Detmold était un criminel, qui profitait du soutien des puissants pour commettre ses forfaits. Rachel avait du mal à l’admettre, mais, dans certaines circonstances, il arrivait que la loi soit insuffisante, et injuste. C’était particulièrement vrai à Nexus, où la loi n’était pas faite pour l’intérêt général, mais pour ceux qui l’édictaient, soit les barons et les puissantes guildes marchandes de Nexus.

« Au fait mon grand, même si tu es un apprenti-mago, tu peux lancer quelques sorts ? » demanda Zenobia à Patrick.

Le jeune homme s’offusqua, et précisa rapidement :

« Je suis en formation depuis ma jeunesse ! J’ai été formé à l’Académie Helios, et je maîtrise la plupart des sorts élémentaires. Ma formation chez Detmold est prévue dans le cadre du programme de l’académie, afin que je dispose d’un diplôme de magicien. Mais je ne crois pas que l’Académie soit au courant des pratiques magiques de Detmold... »

Ceci ne disait rien à Rachel. Elle avait l’impression d’être dans une fable inspirée d’Harry Potter, avec une académie magique ressemblant à Poudlard. Patrick utilisa sa magie pour créer une sphère lumineuse, afin de s’éclairer. Cet égout était très sombre, malgré la présence de quelques zones de lumière, venant des bouches d’égout. Rachel, elle, utilisait sa vision infrarouge. Ses capteurs fonctionnaient encore plutôt bien. Cependant, elle avait perdu son détecteur de mouvements, l’empêchant ainsi de savoir précisément s’il y avait des monstres. Rachel savait que les égouts abritaient des créatures sinistres, comme les noyeurs, des êtres marécageux se plaisant dans les eaux putrides. Ils se cachaient dans l’eau, invisibles, apparaissant quand leurs proies approchaient pour les massacrer. Les folkores raffolaient de ces histoires romantiques brutalement interrompues. Une femme rencontrait son amant près de la rivière, sous le voile de la nuit, et, alors qu’ils faisaient l’amour, des noyeurs arrivaient, et les massacraient sauvagement, en dévorant leurs organes. Le romantisme se heurtait parfois de manière brutale à la réalité.

Ses capteurs thermiques notèrent alors que l’air extérieur était en train de décroître, de manière bien trop significative pour que ce soit naturel. D’autres capteurs signalèrent alors la présence d’une masse en train de s’approcher.

« Une créature approche, indiqua-t-elle. Et elle est massive. »

Un monstre énorme s’avança, répandant autour de lui une sorte de souffle froid. Rachel crut discerner une espèce de yéti fait de neige, et comprit qu’il devait s’agir d’une créature magique. La créature était hostile, et les attaqua. Lente, elle abattit ses énormes bras, manquant les courageux aventuriers, et heurta le mur, provoquant des vibrations, un cratère, et des lézardes. Rachel ne se posa pas plus de questions, et envoya un tir plasma sur le ventre du monstre. La créature hoqueta, alors que toute une partie de son corps explosa, mais la neige se reforma rapidement.

*Merde !*

Patrick tendit sa main, et envoya des jets de feu.

« C’est... C’est l’un des monstres de Detmold ! Bon sang, je croyais qu’ils n’étaient que des rumeurs ! »

Les flammes léchèrent le monstre. Contre la Glace, le Feu était un élément très indiqué. Malheureusement, Detmold avait prévu cette possibilité. La Glace qui s’évaporait se transformait en vapeur d’eau, et la créature tendit son bras, frappant le sol. Rachel bondit en arrière, évitant l’attaque, et tomba dans l’eau. Elle se releva rapidement, et envoya de nouveaux tirs plasmas, frappant à chaque fois le monstre, l’explosant, mais la neige continuait à se reformer. Furieux, le monstre poussa un hurlement de rage, qui entraîna une chute de température d’une dizaine de degrés au moins. L’eau des égouts n’y était pas insensible, et commençait à se cristalliser. Rachel entreprit donc de sortir de l’eau, mais ne fut pas assez rapide. Le poing du monstre heurta lourdement son dos, mettant à rude épreuve le blindage de l’armure.

*Saloperie de monstre...*
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Juillet 07, 2013, 12:29:04 »

Golem ou Élémentaire ?

Telle était la question que se posait Zenobia tandis qu'elle esquivait une seconde fois la puissante mais lente attaque de la créature, en faisant un gracieux bond en arrière qui la mit hors de portée de ses coups.

Les Golems étaient des Constructions animées par magie. On les trouvait le plus souvent dans des laboratoires de magiciens ou dans des ruines antiques ; infatigables, résistants et dotés d'une force colossale, ils faisaient d'excellents gardiens de lieux et de trésors et continuaient à exécuter leur tâche, même si leur créateur était mort depuis belle lurette. Ils étaient communément faits de matériaux inertes comme la chair morte, l'argile, la pierre et le fer mais il était possible qu'il existât d'autres types de golems, plus atypiques.

Les Élémentaires quant à eux étaient des manifestations surnaturelles d'un des quatre éléments (Feu, Terre, Air et Eau) mais l'Elfe savait que certains étaient fait de pure foudre ou encore de glace.

Rachel entra en action en balançant des rayons d'énergie qui frappèrent la créature de plein fouet, faisant exploser son corps. Corps qui se reforma aussitôt. Patrick, qui maîtrisait bel et bien la magie, envoya des projectiles enflammés : la glace fondit mais la vapeur ainsi générée se rassembla, se solidifiant et rapidement le monstre retrouva sa forme d'origine.

La température baissa brutalement et Zenobia vit Rachel tomber dans l'eau noirâtre du canal. Il fallait agir vite mais le problème est que Zenobia ne savait vraiment pas quoi faire. La magie n'avait pas l'air de lui faire grand effet et les armes de poing et de jet devaient lui faire autant d'effet qu'une piqûre d'insecte...

La créature s'en prit à Patrick qui, voulant esquiver son attaque, s'empêtra dans les plis de sa robe ce qui d'une certaine manière lui sauva la vie ; le poing frôla sa tête tandis qu'il tombait en arrière, bousculant Zenobia qui voulait aider Rachel, et provoquant la chute d'un petit objet que possédait l'Elfe : un fiole en cristal contenant un étrange liquide rouge et doré et qu'elle avait "emprunté" dans le laboratoire de Jan Jensen tandis que ce dernier était en train d'examiner l'armure de l'humaine.

Le récipient rebondit sur le sol sans se briser - sans doute avait-il été enchanté de manière à résister aux chocs. Prise d'une impulsion subite, l'Elfe déboucha la fiole et aussitôt la température augmenta subitement. Un grondement pareil à celui d'un feu de forge résonna aux alentours et un torrent de flammes jaillit de la bouteille prenant la forme d'une créature humanoïde de 7 pieds de haut faite de flammes aussi brillantes qu'un bûcher.

Le monstre de glace poussa un glapissement de surprise quand elle vit ce nouvel arrivant. Ce dernier se jeta sur lui et s'ensuivit alors une furieuse bataille entre l'être de glace et celui de feu. Ils étaient de même force et le combat pouvait durer longtemps.

Zenobia n'attendit pas de savoir quelle allait être l'issue de ce conflit et aida, assistée de Patrick, Rachel à sortir de l'eau.

Mieux vaut pas traîner ici ! lui dit-elle tandis que les deux colosses continuaient à s'empoigner avec une joie sauvage. Le problème est que ces deux mastodontes leur barraient le passage. Hum, on ferait mieux de trouver un autre embranchement...
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Juillet 07, 2013, 02:22:31 »

Il y avait, dans n’importe quel œuvre d’héroïc-fantasy, une règle constante, immuable, qu’on retrouvait toujours : à chaque fois que les héros passaient dans les égouts, il leur arrivait des trucs. Comme si, dans l’imagination sadique des auteurs, la mauvaise odeur, les bruits peu attirants des égouts, les murs clos, l’absence de luminosité, les saloperies qui traînaient dans l’eau visqueuse, n’étaient pas assez. Il fallait qu’il y ait des monstres. Les égouts de Nexus restaient certes conformes à cette analyse, mais Rachel, en toute honnêteté, aurait préféré sur un monstre moins dangereux que ce monstre de glace. Elle était incapable de dire s’il s’agissait d’un golem ou d’un élémentaire, n’ayant pas assez de connaissances en la matière. Ce qu’elle savait, c’est que c’était une saloperie qu’il fallait pulvériser. Reste à savoir par quel moyen, car ce monstre était résistant.

*Il est fait de neige...*

Si on faisait fondre sa peau, elle s’évaporait, avant de se solidifier. Un plan commençait machinalement à se former dans l’esprit de Rachel, consistant à mélanger des attaques de Feu et d’Air pour empêcher la créature de se régénérer. Sous cette couche de glace et de neige, il devait forcément y avoir la partie faible de son corps, comme un genre de sceau magique, ou un truc de ce genre. Il fallait juste réussir à l’atteindre... Mais le destin en décida autrement. En chutant, Zenobia libéra une sorte de fiole, qui donna naissance à un nouveau monstre, tout feu tout flammes. Un monstre de feu, qui s’attaqua au monstre de glace, lui envoyant une mandale qui fit trembler les murs. Le monstre de glace répliqua en tendant ses mains, allongeant démesurément ses bras, empoignant le monstre sur les côtes, l’envoyant heurter lourdement le mur, faisant tomber des pierres du plafond.

Zenobia suggéra la fuite.

« Mieux vaut pas traîner ici !
 -  J’allais justement vous le suggérer ! »

Le seul problème était que le combat entre les deux colosses bloquait le passage.

« Hum, on ferait mieux de trouver un autre embranchement... » suggéra la belle elfe basanée.

Rachel regarda autour d’elle.

« Par ici. »

Elle avança rapidement. Bien que l’armure soit lourde, elle disposait de tout un tas de pompes et de systèmes permettant d’accélérer l’articulation des différentes plaques, et d’avancer. Ils passèrent dans une petite galerie latérale, qui descendait, et les conduisit à une sorte de plate-forme centrale, un « nœud » dans le réseau des égouts de Nexus. Des échelles rouillées dans les coins permettaient de descendre. De l’eau s’écoulait en contrebas, des regards sur le sol permettant de repérer les canalisations défectueuses.

« Okay, okay, murmurait Patrick. Laissez-moi me concentrer, je vais trouver notre chemin... »

Rachel haussa les épaules, regardant autour d’elle. Fermant les yeux, Patrick se concentra, et les rouvrit au bout de plusieurs secondes.

« Par ici, Mesdames. »

Il s’aventura dans un égout avec un peu d’eau qui en venait, et entreprit de le remonter.

« Vous savez ce qu’était cette créature ? s’enquit Rachel.
 -  Et bien, je n’en étais pas sûr, mais... Certains disent que Detmold fabrique des monstres magiques à partir de cobayes enfermés dans les grottes souterraines du manoir. Ce sont des rumeurs qu’on se raconte entre nous, comme personne n’a jamais eu le droit d’entrer dans le laboratoire souterrain de Detmold. Je pense que ce monstre est là pour empêcher les goules et les noyeurs d’entrer dans les grottes, afin de s’attaquer à ses sujets de recherche...
 -  Ainsi que ceux qui voudraient entrer... lâcha Rachel, soupçonneuse.
 -  Je vous assure que je n’en savais rien ! » protesta Patrick.

Elle l’espérait, mais elle avait toujours du mal à lui faire confiance. Ils traversèrent l’étroit conduit, retrouvant des égouts un peu plus grands, et Patrick s’avança.

« Nous devrions nous rapprocher d’une grille fermée menant à une crypte, qui jouxte les souterrains du manoir. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Juillet 07, 2013, 04:00:20 »

J'ai bien fait d'avoir "emprunté" cette fiole au vieux gnome ! dit Zenobia aux deux autres. Le combat entre les deux entités faisaient toujours rage : des vibrations parcouraient le sol, les murs et le plafond des égouts et l'écho de leur lutte résonnait dans les galeries et les conduits souterrains.

Ils arrivèrent à une sorte d'embranchement et Patrick utilisa sa magie dans le but de trouver le chemin le plus rapide pour se rendre vers la demeure de Detmold. Ou pour nous conduire à un piège... pensa-t-elle.

Finalement il leur indiqua un tunnel ou coulait un mince filet d'eau noirâtre qu'ils empruntèrent. Les soupçons de Rachel vis à vis de l'apprenti se renforcèrent quand ce dernier expliqua aux deux femmes que l'être de glace était en quelque sorte une expérience de Detmold sur l'un des pauvres bougres qui avait eu le malheur de tomber entre ses mains.

- A moins que Detmold ait voulu convoquer un élémentaire de glace, hasarda Zenobia, et qu'il voulait s'en servir, par exemple, pour rafraîchir sa demeure durant les fortes chaleurs d'été. Il a dû faire venir un spécimen un peu trop gros et incontrôlable qui s'est barré de chez lui et a trouvé refuge dans les égouts.

Un long silence. Bon, ok c'est un peu bidon comme explication !

Ils arrivèrent, comme Patrick l'avait dit, devant une grille scellée. Zenobia discerna derrière une volée de marches qui menait à une arche. Impossible de voir ce qu'il y avait au-delà mais l'Elfe y sentit quelque chose qui lui donna la chair de poule.

- S'il y a bien une crypte la haut...

Elle n'en dit pas plus car elle devinait quelle créature occupait ce lieu. Un mort-vivant. Pas une vulgaire goule ou un zombie stupide mais un être puissant, telle une liche ou un vampire. Zenobia avait farfouillé assez de donjons pour sentir, reconnaître l'habitat de ces princes des morts-vivants. Ils étaient rusés et disposaient de puissants pouvoirs. Bref, le genre de personne à ne pas prendre à la légère.

Bon, il était fort possible aussi qu'il n'y ait rien non plus.

Elle fit quand même part de ses appréhensions à ses compagnons et attendit leur réaction.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Juillet 08, 2013, 07:27:26 »


Les suggestions de Zenobia ne durèrent pas très longtemps. Rachel ignorait ce que ce golem, ou cet élémentaire, fabriquait dans les égouts, mais elle trouvait l’hypothèse de Patrick plus vraisemblable. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était ne plus retomber dessus. Le trio atteignit une solide grille noire. Un escalier montait de l’autre côté. Rachel se rapprocha lentement, tandis que Zenobia faisait part aux deux autres de ses inquiétudes. Patrick fut légèrement surpris.

« Ainsi donc, il y a bien quelque chose qui peut vous effrayer... la nargua-t-il.
 -  Existe-t-il un autre chemin ? » demanda Rachel, le coupant.

Patrick haussa les épaules.

« À moins que vous n’ayez envie de taper un brin de conversation avec les deux monstres là-bas...
 -  Alors, allons-y. »

Elle pouvait comprendre les angoisses de Zenobia, mais Iron Girl ne comptait pas faire demi-tour. Elle tendit la main, et un nouveau tir plasma pulvérisa la grille, qui tomba sur le sol. Elle s’avança la première, grimpant les marches poussiéreuses, utilisant les projecteurs de son armure pour s’éclairer. Elle connaissait l’Histoire de Nexus, et savait qu’il y avait de nombreux catacombes et autres cryptes faisant office de cimetières. On y enterrait les gens sans importance, ceux qui n’avaient pas besoin d’une tombe dans les cimetières. Elle s’avançait la première, regrettant de ne pas avoir ses capteurs. Ici et là, elle voyait des murs qui semblaient plus fragiles que d’autres.

« Nous sommes bien dans la bonne crypte. De nombreuses pièces ont été emmurées au fil des âges pour repousser les goules qui les envahissaient. »

Patrick faisait un très bon guide touristique. Rachel s’avançait le long du couloir, quand ses capteurs détectèrent des bruits de pas sur la gauche. Elle s’arrêta sur place, et tendit sa min sur la gauche, là où on avait emmuré une pièce.

« Mais qu’est-ce que vous faites ?
 -  Nous ne sommes pas seuls. »

Et, disant ça, elle tira sur le mur, l’explosant. Le mur n’était pas épais, et elle savait que ceux qui étaient derrière comptaient passer à travers. Elle entendit des grognements, et, à travers la fumée, elle vit des monstres s’approcher. Énormes, des créatures verdâtres musclées s’avancèrent.

« Des goules ! » s’étrangla Patrick.

Les goules s’avancèrent rapidement, et Rachel perçut des vibrations sur le sol. Elle baissa la tête, et son armure émit un signal d’avertissement, alors que Patrick envoyait des arcs électriques sur une goule. La goule poussa un rugissement de rage, et avança sa lourde main, cherchant à attraper Patrick, qui se téléporta dans une volute de fumée. Rachel, de son côté, visa le sol devant elle, et tira une nouvelle décharge, explosant les bras de la goule se tenant sous le sol, et qui avait cherché à attraper les jambes de Patrick. Au milieu des pierres et de la terre pulvérisées, elle vit le visage agonisant d’une goule, ses deux moignons crachant du sang. Iron Girl tira à nouveau, pulvérisant la tête de la goule. Une autre goule attrapa alors Rachel par la tête, la soulevant, pour l’envoyer heurter le mur, se fracassant contre ce dernier.

D’autres goules fondaient, de leur côté, sur Zenobia, utilisant leurs puissances développées et leurs griffes pour l’attaquer.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #37 le: Juillet 08, 2013, 11:01:55 »

- Ainsi donc, il y a bien quelque chose qui peut vous effrayer... dit Patrick, suite à la mise en garde de Zenobia.
- Seuls les sots confondent peur et prudence. répliqua-t-elle avec une pointe de malice et un petit sourire en coin.

Rachel coupa court à cet échange verbal en demandant s'il y avait un autre chemin. Patrick répondit par la négative. L'humaine pulvérisa la grille en un coup de rayon et le trio s'engagea dans l'ouverture ainsi créée ; il monta l'escalier et se retrouva dans la crypte proprement dite. Le centre était occupé par un tombeau dont le couvercle était un gisant figurant un souverain des temps anciens.

Zenobia n'eut pas le temps de s'attarder sur la beauté de l'oeuvre d'art : une sorte de sixième sens l'avertit qu'ils n'étaient pas seuls ; impression partagée par Rachel qui, d'un coup de rayon, abattit l'un des murs, plus récent que la crypte elle-même, découvrant un groupe de créatures humanoïdes à la peau verdâtre et qui exhalaient une odeur de putréfaction.

Des goules !

Zenobia tira son épée magique, Doombringer. Cette arme, un cadeau de ses parents, étaient capables d'infliger de sévères blessures à la plupart des créatures surnaturelles, comme les démons, les morts-vivants et les lycanthropes. Trois monstres se jetèrent sur elle. Elle fit un pas de côté pour éviter l'attaque du premier, porta un coup d'estoc sur le second qui le transperça de part en part ; la goule poussa un hurlement d'agonie. Elle dégagea son épée afin de parer juste à temps un coup de griffe puis elle la décapita d'un coup bien ajusté.
Une onde de douleur sur son épaule gauche la fit grimacer : la première créature venait d'y planter ses crocs ; elle se dégagea et lui porta un méchant coup de taille qui la découpa littéralement en deux.

- Prenez garde à leur morsure et à leurs griffures : elles peuvent vous paralyser ! cria-t-elle à ses deux compagnons.

Pourtant Zenobia n'avait pas l'air le moins du monde incommodée alors qu'elle venait de se faire mordre par l'un des morts-vivants. La raison en était simple : les Elfes étaient immunisés à la paralysie des Goules*.

Rachel se défendait merveilleusement bien face aux créatures et Patrick n'était pas en reste, lâchant sur eux moult sortilèges dévastateurs. Quelques minutes plus tard, la crypte fut jonchée de cadavres de ces êtres répugnants passés de non-vie à trépas, pour de bon cette fois.

Le silence retomba sur la salle. L'Elfe avait quelques écorchures mais rien de méchant ; quelques sortilèges de Soins et plus rien n'y paraîtrait.

- Vous allez bien ? demanda-t-elle à ses deux compagnons, reprenant légèrement son souffle, essuyant la lame de son épée avec un morceau d'étoffe.

C'est alors qu'un léger bruit se fit entendre : le raclement de la pierre contre la pierre. Lentement, le couvercle du tombeau était en train de s'ouvrir de l'intérieur...


* Manuel des Monstres de D&D
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Juillet 08, 2013, 01:23:44 »

Le combat contre les goules était plus un défouloir qu’autre chose. Leurs griffes et leurs poings ne parvenaient pas à endommager l’armure de Rachel, et, même sans pouvoir utiliser les armes secondaires de son armure, ses tirs plasma étaient particulièrement efficaces. La goule qui l’avait attrapé par la tête, la plaquant contre le mur, se reçut une décharge dans le ventre. Son corps explosa au milieu, et des tripes tombèrent sur l’armure de Rachel, avec des morceaux d’os et des litres d’hémoglobine. La goule se tint le ventre en titubant lentement, puis se reçut un autre tir, à hauteur du torse, qui le renversa sur le sol. D’autres goules jaillissaient d’autres couloirs, rejoignant les forces ennemies, et Rachel, si elle disposait d’une arme efficace, devait aussi tenir compte du refroidissement de l’armure, plus fréquent, compte tenu du fait qu’elle était endommagée. Fort heureusement, les sorts magiques de Patrick s’avéraient efficaces. À l’aide d’incarnations, il dressait des pièges magiques à l’entrée de la crypte, que les goules se prenaient sans réfléchir, faisant exploser leurs jambes, répandant des morceaux de viscères et de sang à des mètres autour d’elles. Un spectacle morbide, qui ne changeait rien à l’atmosphère générale de ce combat glauque et putride.

Au bout d’une dizaine de minutes, la vague de goules fut supprimée. Leurs cadavres démantibulés jonchaient le sol, répandant une odeur putride, et Patrick, à l’aide d’un scalpel, entreprenait de récupérer quelques organes, probablement pour ses potions. Il ponctionna sur les cadavres des goules leurs griffes, ainsi que leurs langues, les glissant dans une sacoche noirâtre.

*Espérons qu’il ne me montrera pas le contenu de sa sacoche...*

Rachel se mit à soupirer de soulagement, et la visière de son casque disparut. Le système de refroidissement et de traitement de la ventilation ne fonctionnait plus très bien, et Rachel avait quelques gouttes de sueur. Zenobia avait reçu quelques écorchures, qui avaient visiblement l’air superficiels... Mais n’avait-elle pas dit que les griffes des goules sécrétaient un poison ?

« Vous allez bien ? »

Rachel Hawkes haussa les épaules, une manière de dire qu’elle allait effectivement bien.

« Tu es blessée...
 -  C’est une elfe, répondit rapidement Patrick. Leur peau est naturellement résistante aux attaques magiques naturelles des créatures nécrophages.
 -  Ah... C’est cool ! »

Elle n’avait pas trop compris, mais ils n’eurent pas le loisir d’en discuter davantage. Un souffle se fit percevoir dans son dos, et Rachel se retourna subitement. Comme dans un mauvais film de série B, ou comme dans un épisode de Buffy contre les Vampires, Rachel vit le socle de la tombe au centre de la crypte s’écarter lentement. La crypte comprenait d’autres tombes dans les murs, mais celle-ci était au centre... Et ressemblait d’ailleurs plus à un grand sarcophage qu’autre chose.

« Si j’en crois les rumeurs, le manoir de Detmold abrite le cadavre de Sire Édouard de Rochefort, précisa alors Patrick. C’est une histoire très politique, en réalité. Traditionnellement, comme pour les grandes familles nexusiennes, les membres de la famille sont enterrés dans la crypte familiale... Mais Édouard de Rochefort a subi la disgrâce familiale. C’était un coureur de jupons, qui avait engrossé une servante, donnant lieu à un procès en reconnaissance de paternité auquel le Roi de l’époque s’était intéressé de très près, octroyant à ce procès des garanties procédurales, qui avaient permis de reconnaître la filiation paternelle. Autant vous dire qu’Édouard de Rochefort était la honte de la famille, héhé...
 -  Patrick...
 -  D’autant plus qu’l n’était même pas l’héritier légitime, mis un simple chevalier, un peu trop porté sur l’hydromel et les belles poitrines.
 -  La ferme.
 -  Bon, d’accord. »

Et on osait prétendre les femmes bavardes ! Le couvercle du tombeau tomba alors lourdement sur le sol, et de la fumée noire sembla s’en échapper. La visière de Rachel se reforma immédiatement.

« Attention... Je sens une présence néfaste... »

Une fumée noire s’échappait, et Rachel aperçut deux points rouges brillants. L’armure détectait une forme, et, sous ses yeux, une créature commença à apparaître, tandis que des volutes de fumée commençaient à remonter le long de la crypte, formant une sorte de brume, d’où elle avait l’impression que des fantômes grimaçants s’échappaient, à travers les volutes de fumée.

« Cette beauté que je perçois, cette douce odeur de vanille, de fleurs fermentées... Ces courbes agréables, cette énergie vibrante de passion... Est-ce là ce que je sens ? Est-ce là la profanation que Ceux-Du-Haut osent faire ? »

C’était une voix caverneuse, d’outre-tombe.

« La vie, grogna-t-elle, la voix se faisant soudain plus menaçante, plus sourde. Je la sens palper dans vos veines, cette odieuse et infâme vie, ce sang rouge qui palpite, cette beauté magnifique et ensoleillée... OSEREZ-VOUS ME DÉFIER ? »

Le plafond se mit à trembler, et Rachel entendit des hurlements sinistres, venant des brumes.

« Par tous les Archimages, une Liche !! s’étrangla Patrick. Nous sommes maudits ! »

La Liche semblait flotter dans les airs. Elle tenait dans une main une épée, qui se mit à luire, verdâtre et dangereuse. Le sol se mit à trembler, tands que des mains squelettiques se formèrent. Des Draugr étaient en train d’apparaître.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #39 le: Juillet 13, 2013, 08:58:26 »

La situation devenait de plus en plus désespérée.

Les craintes de Zenobia s'étaient révélées fondées : cette fois ce n'étaient pas quelques Goules qu'ils avaient devant eux mais bel et bien une Liche ! C'est en tout cas ce qu'affirmait Patrick, qui avait au préalable régalé les deux femmes d'un récit portant sur le fameux Sire Edouard de Rochefort, coureur de jupons notoires de son vivant et qui ne semblait avoir rien perdu de son goût pour les accortes demoiselles dans sa non-vie.

Pourtant, quelque chose clochait mais l'Elfe n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. L'être exhiba une colichemarde de métal noir et qui se mit à luire d'une lumière verdâtre. Sans nul doute une arme magique. Zenobia raffermit sa prise sur Doombringer, l'épée que ses parents lui avaient donné ; elle était particulièrement efficace face à ce genre de créatures mais elle espérait que son bras ne faiblirait pas face à cet adversaire.

Ce dernier s'avança et elle sentit des frissons parcourir son corps, lui donnant la chair de poule. Ses doigts tremblèrent et ce ne fut pas à cause du froid : il émanait de cet être une aura de peur, comme celle que possédait les Dragons, en moins intense toutefois. L'Elfe tint bon, parvenant à chasser cette émotion. Elle s'avança bravement.

La créature portait un harnois noir comme l'Enfer. Curieux, se dit-elle, je n'ai jamais entendu parler d'une Liche portant une armure... Mais elle n'eut pas le temps de s'appesantir davantage sur la chose : le mort-vivant lui porta un coup d'épée qu'elle para, faisant légèrement dévier la lame noire de manière à détourner une partie de la force du coup ; bien lui en prit, car l'être possédait la force de trois hommes.
Elle riposta, fit pivoter son corps et porta un coup d'estoc qui entama l'épaule gauche de la Liche qui ne sembla pas en souffrir, même si Zenobia sentit qu'elle avait quand même entaillé la chair putréfiée du monstre. Si son épée avait été normale, elle ne lui aurait rien fait. Doombringer sembla poussa un soupir de contentement quand elle eut entaillé le corps du mort-vivant.
Ce dernier contre-attaqua et, s'il ne réussit pas à la blesser, la fit reculer de quelques pas. Il en profita pour tendre la main vers le groupe et commença à prononcer quelques paroles kabbalistiques dans une langue oubliée des hommes.

Un globe de flammes ardentes jaillit de sa paume ; il était bien plus gros que la classique Boule de Feu des magiciens. L'Elfe, grâce à son agilité naturelle, couplée avec ses réflexes de chasseresse* put éviter le projectile sans problème. Il explosa là où elle se tenait une seconde auparavant, transformant la crypte en véritable enfer de chaleur et de flammes.

L'Elfe, espérant que ses compagnons aient également réussi à éviter la sphère de feu - qui, au passage, détruisit quelques uns des serviteurs du Mort-Vivant - sortit son arc et décocha flèche sur flèche sur le monstre. Trois se plantèrent sur son torse mais elles ne semblèrent ne lui faire aucun mal. Elles étaient magiques mais les morts-vivants étaient insensibles à la douleur (enfin presque) et n'avaient pas d'organes vitaux.

- Ce n'est pas une Liche mais un Chevalier de la Mort ! cria-t-elle à l'adresse de ses compagnons.
- Bien deviné jolie Elfette ! dit le guerrier d'outre-tombe.


*Don de Ranger Esquive Totale
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Juillet 14, 2013, 06:26:49 »

Les souterrains du manoir de Detmold ne feraient sûrement pas partie, pour l’avenir, des endroits que Rachel visiterait comme touriste. Après la rencontre avec l’espèce de monstre de glace dans les égouts, le passage dans les cryptes les amenait face à la réincarnation zombifiée d’Édouard de Rochefort. Cependant, ce zombie-là n’avait pas l’air de ressembler à ceux que Rachel avait pu éclater sur les consoles de jeux de ses amis, à l’époque où elle était à la fac’. Rien à voir avec les zombies déglingués de Romero. Celui-là était capable de parler, d’utiliser la magie, de flotter, et invoquait une légion de monstres pour le soutenir. Il attaqua prioritairement Zenobia, qui utilisa son épée pour l’affronter. Restant en retrait, Rachel analysait la situation, et vit alors Édouard balancer une énorme boule de feu qui explosa. Zenobia l’esquive, et Patrick se protégea avec un bouclier, tandis que les flammes léchèrent l’armure de Rachel.

« Ce n'est pas une Liche mais un Chevalier de la Mort ! » indiqua alors Zenobia.

Existait-il une différence ? Rachel ne voyait qu’un tas de chairs nécromanciennes à exploser. Au milieu de la brume, des soldats morts-vivants sortaient de terre, portant des armures et des épées. Des Draugr sinistres, qui se ruèrent vers Rachel. Elle avança sa main, et un tir plasma frappa un Draugr de plein fouet, le faisant exploser.

« Votre odeur est de toute beauté, elle est une agression perpétuelle ! »

Son épée verte se mit à luire, et il la pointa vers Rachel, envoyant un jet verdâtre, une sorte de boule d’énergie.

« Attention ! »

Patrick tendit ses mains, et envoya un sort magique qui dévia le tir. Il heurta le mur, loupant de peu Rachel, provoquant une sorte d’explosion acide qui fit fondre le mur. Un Draugr bondissait vers Patrick, et Rachel envoya un tir plasma, qui frôla la tête du magicien, mais heurta le milieu du corps du Draugr, le découpant en deux. Délesté de la moitié de son corps, le Draugr continuait à mordre et à claquer des dents, mais Patrick se chargea de l’achever.

« Il faut supprimer ce monstre !
 -  C’est comme si c’était fait. »

Rachel tendit sa main vers Édouard, et fit feu. Un tir plasma frappa le cadavre du seigneur, qui se retourna vers Rachel, furieux. Sa lame verte se mit à nouveau à luire, et Rachel frappa à nouveau, visant la main qui tenait la garde l’épée. La main explosa, et l’épée tomba sur le sol.

« Quel est donc ce sortilège ?! »

Rachel ne chercha pas à lui répondre, et visa la tête du sire. Elle tira à nouveau, et explosa cette dernière dans des morceaux d’os qui filèrent dans tous les sens. Le corps d’Édouard s’écroula alors sur el sol, et la brume disparut... Tandis que de la fumée verte s’échappait de la carcasse du seigneur de Rochefort.

« Voilà qui est réglé. »

Simple et rapide, Rachel ne s’était pas posée de questions inutiles. Patrick se rapprocha de la carcasse d’Édouard.

« C’est... C’est curieux...
 -  Trop facile ? »

Rachel avait retiré la visière de son casque. Patrick ne répondit pas sur le coup.

« Je... Oui, mais... »

Il se releva lentement.

« Detmold est un nécromancien, comme je vous l’ai déjà dit. Je crois... Je crois que ce corps était un réceptacle, qui abrite un esprit, et que...
 -  En clair ? »

Patrick se massa l’arrière de la tête, faisant une petite moue.

« Je crois que Detmold sait que nous sommes là, et qu’il a utilisé ses sortilèges pour animer à distance le corps d’Édouard de Rochefort. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #41 le: Juillet 20, 2013, 10:36:10 »

Finalement, après quelques décharges énergétiques issues de l'armure rouge et or, Sire Edouard de Rochefort, fut vaincu, ainsi que ses serviteurs morts-vivants. Le cadavre du seigneur mort-vivant reposait inerte sur le sol, son crâne littéralement explosé et son harnois, du moins une bonne partie, en lambeaux.

Zenobia était étonnée car elle s'était attendue à plus de résistance de la part de ce Chevalier de la Mort. Patrick fit écho à son inquiétude et arriva à la conclusion que Detmold était maintenant au courant de leur présence et qu'il avait utilisé sa magie pour animer le corps de l'aristocrate décédé, balançant ses sorts à travers lui, afin de faire croire qu'il était une créature de l'au-delà.

- Mouais, avec tout le boucan qu'on fait les deux mastodontes, la chose de glace et de feu, il nous avait sûrement déjà repérés. fit Zenobia en haussant les épaules.

Elle vit l'épée du noble sur le sol et la ramassa : malgré le passage des années, elle était en parfait état ; la lame luisait d'un doux éclat bleuté et il ne fit aucun doute à l'Elfe que l'arme était enchantée.

- Elle est magique ! s'exclama-t-elle d'une voix excitée. Pas vraiment le genre d'arme que j'ai l'habitude de manier mais elle pourrait nous être utile, à moins que l'un d'entre vous en ait besoin.

Elle attendit leur réponse et au bout d'un moment, le trio se remit en route. L'une des arches menait à une volée de marches ; tout en haut se trouvait une porte faite de chêne solide et de bon acier.

- Je parie qu'elle mène au manoir du nécromant. Dis-moi beau gosse, tu aurais un sort pour l'ouvrir ? J'ai quelque talent pour crocheter les serrures mais avec les magiciens, je préfère prendre mes précautions...

Car en plus d'être fermée magiquement, la porte pouvait être protégée par des pièges enchantés.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Juillet 20, 2013, 02:42:24 »

Que Detmold soit au courant de leur présence était problématique, mais c’était probablement inévitable. Comment s’infiltrer dans le manoir d’un magicien sans se faire repérer ? Rachel tremblait un peu à l’idée d’un nouvel affrontement avec le mage. Même avec les capacités totales de son armure, elle s’était fait battre... Cependant, elle n’était plus toute seule, maintenant. Or, Rachel était une militaire, une femme qui savait que l’union était indispensable dans un combat. Zenobia était une elfe redoutable, et Patrick avait visiblement l’air d’avoir quelques tours dans son sac, en ayant notamment l’avantage de connaître Detmold. Peut-être connaissait-il un point faible chez ce redoutable mage noir ? Rachel sortit de ses réflexions quand Zenobia demanda si quelqu’un voulait l’épée. Patrick haussa les épaules. Rachel, elle, n’avait que faire d’une épée magique. Zenobia la prit donc, et le groupe s’avança.

La crypte était désormais déserte et silencieuse. Le trio atteignit une volée de marches en colimaçon, le genre d’escaliers redoutables mettant à rude épreuve les servomachines de l’armure. Elle resta en retrait, s’appuyant contre le rebord en montant, levant ses jambes l’une après l’autre, prenant son temps. Ils atteignirent une sorte de très petit couloir avec une lourde porte fermée.

« Je parie qu'elle mène au manoir du nécromant. Dis-moi beau gosse, tu aurais un sort pour l'ouvrir ? J'ai quelque talent pour crocheter les serrures mais avec les magiciens, je préfère prendre mes précautions... »

Patrick, surpris, tourna la tête vers elle :

« Beau gosse ? répéta-t-il, un léger sourire sur les lèvres. Tu sais me prendre par les sentiments, toi... Mais tu as raison. Cette porte est protégée par autre chose qu’une simple serrure. Un simple tir ne suffira pas à l’ouvrir » glissa-t-il, en tournant la tête vers Rachel.

Iron Girl ne répondit pas, avançant un peu, tandis que Patrick se plaçait face à la porte. Il posa sa main sur le rebord, fermant les yeux, et prononça une curieuse mélopée, une litanie magique, qui amena une lueur verte autour de ses doigts. Rachel, surprise, vit alors, sur la porte, des espèces de glyphes magiques et des runes en train de se former, de couleur violets. Elle ne dit rien, tandis que Patrick avançait sa main sur les glyphes, cherchant une faille. Il parlait une langue curieuse, qui ressemblait à de l’elfique. C’était une langue magique, et il était de notoriété courante, selon les expertes linguistes, que l’elfique classique, ou haut-elfique, se rapprochait de la langue magique. Les elfes, après tout, étaient réputés pour être de grands magiciens. Patrick maîtrisait naturellement ce langage, dont les sonorités particulières avaient des effets magiques.

« Voilà... Les protections magiques sont enlevées. À toi de faire parler ton doigté, je suis sûr qu’il doit être... Merveilleux. »

Rachel ferma les yeux, retenant un soupir. Si, en plus, les hormones s’y mettaient... Quoiqu’il en soit, il fallait juste crocheter la serrure, et la crocheter serait sans doute plus simple que d’envoyer un tir plasma pour pulvériser la porte. Rachel ne voulait pas non plus qu’on la prenne pour une bourrine cherchant à compenser quelque chose...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #43 le: Juillet 22, 2013, 02:41:17 »

Tandis que Patrick se tournait vers la porte pour l'examiner grâce à sa Magie, Zenobia ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire malicieux : rien de tel qu'une expression du style "beau gosse" sur n'importe quel mâle normalement constitué pour le transformer en parangon d'efficacité et de confiance en soi !

L'apprenti prononçait une incantation en elfique sur l'huis. L'Elfe n'en fut pas surprise : son peuple avait crée bon nombre de sortilèges et il était logique que sa langue natale soit utilisée par les magiciens, qu'ils soient elfes, humains, gnomes ou appartenant à d'autres races. Par contre, entendre l'elfique dans une bouche autre que celle d'un membre du Beau Peuple était toujours déconcertant pour l'Elfe...

Ses soupçons s'avérèrent fondés : la porte recelait bel et bien des chausse-trappes magiques qui pouvaient faire les dieux savaient quoi si on les touchait, essayait de forcer la porte ou encore de la crocheter.

- Voilà... Les protections magiques sont enlevées. À toi de faire parler ton doigté, je suis sûr qu’il doit être... Merveilleux. fit Patrick quand il eut fini d'enlever les pièges.

Elle le remercia d'un sourire et s'activa. La serrure était quelque peu ardue mais avec les bons outils et une bonne dextérité, elle ne devait pas être trop dure à ouvrir. Zenobia avait bénéficié des leçons de crochetage de Maître Syrios, un membre de la Guilde des Voleurs de Nexus expérimenté ; ses tarifs étaient élevés : elle avait dû payer 1000 pièces d'or pour une semaine d'apprentissage. Et pas question de payer en nature : Syrios préférait les hommes...

Au bout d'une ou deux minutes, la serrure produisit un petit "clic" et la porte s'ouvrit sans problème.

- Mes doigts sont très agiles... Et pas seulement pour crocheter les serrures récalcitrantes... dit-elle en faisant un petit clin d’œil à Patrick.

Au-delà, c'était une cave sombre et fraîche dans laquelle était entreposés de gros tonneaux. L'Elfe s'approcha de l'un d'eux et fit tourner le robinet : un liquide rouge en jaillit, qu'elle but. Elle poussa un 'hum !..." des plus satisfaits : c'était du vin, et du bon en plus !

- On dira ce qu'on voudra mais ce Detmold sait vivre ! dit-elle d'une voix mélodieuse. Une goutte du délicieux nectar coula le long de son menton et, avant qu'elle ait pu la recueillir d'un revers de la main, tomba sur son sein gauche. Elle recueillit la goutte entre ses doigts fins et la porta à sa bouche, avec une expression de plaisir intense.

Quand tout ceci serait fini, elle ferait main basse sur un ou deux tonneaux...
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Juillet 24, 2013, 12:03:22 »

Rachel restait en retrait, bras croisés, en profitant pour lancer un diagnostic. Patrick, lui, matait les fesses de Zenobia en philosophant sur le sourire ravissant que la belle elfe basanée lui avait fait. Certes, elle avait failli le castrer, mais Patrick n’était pas du genre rancunier, surtout avec les femmes... A fortiori avec les elfes magiciennes. Il n’osait pas l’avouer, mais il était entièrement conquis par le charme de cette femme. Tout comme Patrick n’osait pas encore avouer qu’il était toujours vierge... Oh, ce n’était pas les occasions qui manquaient à l’académie, mais il avait préféré se concentrer ses études, en espérant, naïvement, qu’il serait l’apprenti d’une belle magicienne qui aurait plusieurs siècles d’existence, et qui serait charmé par son côté puceau. Malheureusement, on l’avait foutu avec Detmold. La vie était une pute.

Il entendit un déclic, et la porte s’ouvrit, tandis que Zenobia lui fit un clin d’œil.

« Mes doigts sont très agiles... Et pas seulement pour crocheter les serrures récalcitrantes... »

Patrick ne dit rien. Ça y est, il avait une érection, et resta en retrait, coinçant sa verge contre la ceinture de son pantalon pour qu’on ne remarque pas la bosse. Rachel avait cependant des capteurs thermiques efficaces, et l’armure nota une concentration sanguine à hauteur de son sexe. Elle ne dit rien, n’ayant pas le temps pour ça. Le trio pénétra dans une belle cave à vins, et Zenobia prit un verre sur une table, buvant un peu de vin rouge, s’extasiant dessus.

« Ce n’est pas à Detmold, ça, nuança Patrick. C’est la réserve de Rochefort. Ce vin provient de ses vignes. C’est un vin très fumeux, qu’il distribue dans les plus onéreux restaurants de la ville. »

Il se permit d’en prendre un coup, Rachel s’attendant presque à le voir sortir le saucisson et le jambon. Patrick observa naturellement la goutte de vin qui glissait sur le sein gauche de Zenobia, déglutissant légèrement. Elle avait vraiment des seins lourds, et son sexe lui faisait mal. Difficile de se concentrer... Rachel s’avança, faisant le tour de la cave à vins, voyant une porte de sortie. Elle ignorait cependant si cette dernière était protégée par un sortilège magique, et décida d’appeler Patrick.

« Patrick ! J’ai besoin de ton expertise magique sur cette porte !
 -  Hein ? Euh... Oui, bien sûr ! »

Son sexe lui faisait mal, et il avait les joues rouges. Il alla devant la porte, mais indiqua qu’elle n’était pas ensorcelée, et l’ouvrit. La porte menait dans un couloir souterrain, et il se racla la gorge, essayant de penser à autre chose que d’imaginer sa langue lécher le vin de Rochefort filant entre les seins de Zenobia, tandis que son sexe serait enfoncé dans ce corps basané et magnifique... Il préféra se concentrer, luttant contre les frissons dans son corps, regrettant de ne pas avoir suivi ces cours du soir entre étudiantes et profs’ où on apprenait les sorts de magie rose.

« À... À gauche, il y a les souterrains, avec le laboratoire de Detmold. Cependant, l’accès est verrouillé par une barrière magique qu’on ne peut désactiver qu’avec la clef de contrôle. Cette dernière se trouve dans le manoir, à droite. »

Il déglutit à nouveau, se forçant à ne pas regarder Zenobia, préférant se concentrer sur la mission.

« Mais... Le manoir est gardé par les hommes de Rochefort. Ce ne sont pas des soldats réguliers, ils appartiennent à l’armée seigneuriale de Rochefort, et... Enfin, ce ne sont pas des tendres.
 -  Je ne suis pas une meurtrière. Je préférerais éviter de les tuer.
 -  Vous... Vous voulez la jouer discrètes ?! »

Rachel regarda brièvement Zenobia, et haussa les épaules.

« Nous sommes des femmes très discrètes. »

Le froncement de sourcils de Patrick exprimait tout son scepticisme devant cette assertion.

« Vous savez, vous pouvez toujours vous faire passer pour des courtisanes, si vous y tenez... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox