banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'épidémie de Sylvandell [Sakura Korvander]  (Lu 3075 fois)
Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« le: Février 06, 2013, 10:57:33 »

« Haaaaa... Haaaaaaa... »

Ses soupirs étaient inaudibles vus de l’extérieur, ne pouvant s’entendre que dans la sombre grotte. Dopé parles drogues massives qu’il avait reçu, le sexe de l’homme était solidement planté en elle. De cette manière, le nombre de spermatozoïdes qui entrerait en elle quand il jouirait serait bien plus conséquent. C’était la seule chose vraiment importante. Le reste, le plaisir qu’elle pouvait ressentir à faire l’amour, était accessoire, anecdotique. Ce n’était pas l’objectif qu’elle avait recherché en se transformant en une belle elfe effrayée dans la forêt, afin d’attirer ces deux bûcherons. Elle était suffisamment humaine pour savoir comment mentir, et comment les attirer dans un coin isolé. Qu’ils n’aient pas tenté de la violer, qu’ils aient été courtois envers elle, tout en reluquant, fort naturellement, sur son corps, n’entraient pas en ligne de compte. La seule chose qui importait, c’était leur force. Des partenaires viables, que son nid avalerait pour donner de quoi féconder ses premiers œufs. Elle, elle arrondissait juste les angles en se faisant prendre.

Le second homme attendait, inerte, son esprit massacré sous des pulsions de désir qui devaient l’avoir fait sombrer dans la folie. Son membre se dressait également fièrement, démesurément gros. Et elle, elle répétait ce simple mouvement de balancier, de haut en bas, sentant le membre s’enfoncer en elle, profondément. Les minutes s’écoulaient rapidement, Sarah revenant, fondamentalement, à ce qui unissait tout le monde, et rappelait constamment aux espèces dites « civilisées » qu’elles n’étaient rien de plus que des animaux : le plaisir sexuel, le contact des corps, le plaisir bestial, uniquement physique. Ses mains caressaient les morceaux de peau dépassant de l’homme, jusqu’à le sentir jouir. Elle l’accompagna, un léger sourire venant éclairer son visage. Aucun cri excessif ne vint s’échapper de ses lèvres. Elle eut un orgasme, et se releva, délaissant là son amant, laissant les membranes noirâtres recouvrant la profonde grotte l’envelopper.

Sarah Kerrigan, Reine des Lames, se dirigea vers le second homme qui lui permettrait de donner naissance aux premiers Formiens de sa nouvelle Horde. Elle avait trouvé un endroit propice pour fonder une Horde, et faire ce que la Conscience voulait qu’elle fasse : améliorer ce monde, le perfectionner aux yeux de la Conscience, en faire un monde viable, pur, qui ne serait pas pollué par les espèces inutiles, un monde qui fusionnerait avec leur refuge, pour former le nouveau refuge. Ce grand objectif impliquait bien des sacrifices, et Sarah savait qu’elle allait souffrir, dans les prochaines semaines. Cet endroit était riche, et elle se tenait sous terre, dans une grotte, un endroit si profond qu’aucune lumière ne venait éclairer les parois. Mais le noir ne l’effrayait pas. Cette peur superstitieuse était indigne d’un individu qui avait enfin ouvert les yeux. Sarah alla s’asseoir sur le second homme, s’empalant sur sa queue, jusqu’à le faire également jouir.

Leurs corps seraient déchiquetés, détruits, découpés en milliards de petits morceaux qui ensemenceraient les parois, qui permettraient de créer les œufs, et de fonder son nid. Sarah se releva, et, dans un réflexe typiquement maternel, frotta son ventre. Des créatures grognaient autour d’elles. Elle tourna la tête, et tendit l’une de ses mains, caressant la longue tête arrondie d’un Chasseur. La créature grogna, frottant le bout de son museau contre la joue de celle qu’il considérait, à juste titre, comme sa Maîtresse. Le Chasseur s’écarta ensuite, et Sarah caressa l’une des membranes noirâtres recouvrant les parois, le sol, et le plafond.

« Vous grandirez, mes bébés..., leur promit-elle. Cette terre fertile nous nourrira. »

Ces créatures étaient tout ce qu’ils restaient de sa précédente Horde, La Reine des Lames se retourna, et s’avança vers une autre forme dans l’ombre. Elle posa ses mains sur sa peau noirâtre, gluante, et l’embrassa sur les lèvres, avec la douce chaleur d’une amante. C’était l’une de ses Filles, Thorne.

« Cet endroit est vibrant de magie et de vie. Je compte sur toi pour t’occuper de mes bébés pendant que je mettrais en place le nid.
 -  Oui, Mère. »

Thorne ne contestait pas, ni ne faisait montre d’une joie excessive. Sarah l’embrassa à nouveau, puis s’écarta, et se rapprocha d’un mur. Elle s’abaissa ensuite, et la membrane noirâtre sur le sol se mit à s’onduler, formant des espèces de vagues qui se collèrent à elle, à sa carapace en chitine. La Reine des Lames ferma alors les yeux, et commença à féconder. C’était douloureux, mais aussi très prenant, ce qui faisait que, pendant plusieurs jours, elle serait indispensable, laissant ainsi à Thorne, dont elle avait toute confiance, le soin de diriger ses petits.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Février 12, 2013, 12:17:32 »

Ce jour là allait être une excellente journée en perspective pour les princesses de Sylvandell. En effet, le temps était propice à une bonne après midi ensoleillée et sans trop de vent, près d'une source d'eau pure dans les montagnes et entourée d'Arbres. Ayant vécue une bonne partie de leurs vie dans une famille modeste, Sakura et Ayano furent prêtes en moins de vingt minutes, chacune portant une robe légère et décontractée... là où Alice mit une bonne heure pour se décider. Du coup, la Terramorphe aida sa femme, pendant que la petite allait s'amuser avec Cathy. Lorsqu'elles furent enfin prêtes, le soleil était déjà haut dans le ciel.

Elles filèrent donc à cheval vers le lac tant prisé – Ayano sur le dos de sa sœur sous sa forme de Centaure – afin de profiter du beaux temps pour un pique-nique et une baignade dans la source. Cette journée, c'était aussi pour qu'Alice puisse se remettre d'un séjour avec une certaine déesse, séjour qui avait eu des effet pervers sur son corps et son esprit. De se coté là, Sakura n'était plus la seule à se faire enlever et Alice ayant vécue son premier enlèvement, devait mieux comprendre ce qu'avait ressentie sa femme lorsque cela lui était arrivé, avec la déesse des cauchemars. Oberyn était avec elles comme garde du corps et, au vu des évènements récents, allait sans doute insister pour être plus souvent à ses cotés pour veiller sur elle. Le joyaux de Sylvandell n'aimait peut être pas l'idée, elle devra admettre que certaines contraintes étaient parfois nécessaires.

Le repas en lui-même aux abords du lac fut parfait et décontracté, mais au moment de boire l'eau de la source, Sakura sentit comme un étrange gout, malgré le fait que sa petite sœur et sa femme ne remarquèrent rien de particulier. Mais après trois gorgée, elle était certaine que l'eau était contaminée par quelque chose d'inconnue. Comment le savait-elle ? Sans doute ses Gen-7... Ou comme elle le ressentit au fond d'elle-même, son corps rejetait de lui-même la substance, comme si elle était incompatible avec son ADN... ou au contraire similaire... Quoi qu'il en soit, elle régurgita assez violemment l'eau.

- Nee-shan ?T'aime pas l'eau ? Elle est bonne pourtant...

Sans plus d'explications, Sakura toucha Alice et Ayano et les terramorphosa en Slime en même qu'elle-même. Ainsi, si la forme de la Terramorphe était aussi claire que de l'eau, sa femme était plutôt magenta et sa petite sœur ressemblait à une Slime de jus d'orange. Cependant, ce qui attira son attention, malgré les pitreries d'Ayano...

- Glublublublublu... Je foooooond... Hi hi hi !!!

Bref, ce qui attira son attention, c'était l'espèce de substance verdâtre, qui était restée en elles malgré la transformation. Sakura les attira dans son corps et les mélangea ensembles, avant de produire un surplus de Slime pour l'enfermée dedans, puis reprendre leurs formes humaines. La substance prisonnière dans le surplus fut ensuite embouteillée et sellée, avant d'être confiée au commandeur.

- Apportez ça aux mages du royaume et faites là examinée. Je ne sais pas ce que c'est, mais si la source est contaminée, il y a des chances pour que de nombreuses personnes le soient également... par cette chose.
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7910



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Février 14, 2013, 06:58:17 »

Les récents évènements étant tombés sur Alice, soit sa rencontre avec une Déesse nymphomane qui aimait se promener les fesses à l’air, avaient amené cette dernière à réaliser que la Terre n’était peut-être pas un si bon endroit de vacances que ça. Il lui avait fallu une semaine de repos pour se remettre, aussi bien physiquement que mentalement, de cette « épreuve » ce voyage à travers la luxure. Son pauvre petit corps d’humaine en était ressorti épuiser, et ce fut donc avec un certain plaisir qu’elle accepta l’idée d’aller se promener. Son père étant au royaume, elle n’avait pas à tenir les séances de doléances, et comptait les passer à faire de l’équitation. C’était une belle journée, le soleil brillait fort, et les nuages étaient rares. L’absence de vent rendait même le château assez chaud, lui qui, habituellement, était gelé. En d’autres termes, l’ambiance était idyllique. Mettant un peu de temps à s’habiller, Alice finit par sortir. Elle portait de belles bottes en cuir, une minijupe, un débardeur, et une veste. Les trois femmes furent accompagnées par Oberyn, et se rendirent au lac. Alice fut soulagée de voir qu’elle n’avait plus mal aux fesses en montant sur Éclipse, son cheval.

Le lac était paisible, dans les plaines. Il fut l’occasion d’un sympathique pique-nique devant cette eau claire et belle, cette eau où, jadis, Alice avait visité les fonds aquatiques de Sylvandell, transformée en sirène. Elles se mirent ensuite à boire, afin de se débarbouiller le gosier. L’eau était bonne, et Alice n’y sentit rien de particulier, mais ce ne fut visiblement pas le cas pour Sakura. Alice la vit vomir, et fronça les sourcils, surprise.

« Que t’arrive-t-il ? demanda Alice, surprise.
 -  Nee-shan ? T'aime pas l'eau ? Elle est bonne pourtant... » renchérit Ayano, sa sœur.

L’intéressée ne dit rien, et transforma les deux femmes en Slime. Alice fut surprise de se retrouver dans ce corps gélatineux, instable, qui manquait à chaque instant de s’effondrer, et qui, par un mystère incroyable, parvenait à maintenir une forme cohérente, une structure solide et tangible. C’était toujours une troublante expérience, mais, ce qui le fut encore plus, ce fut de voir Sakura retirer de son corps, ainsi que de celui d’Ayano, une sorte de structure verdâtre pas vraiment belle, l’isolant, présentant la boule à Oberyn, qui la considéra avec un léger frisson.

« Apportez ça aux mages du royaume et faites là examinée. Je ne sais pas ce que c'est, mais si la source est contaminée, il y a des chances pour que de nombreuses personnes le soient également... par cette chose. »

Oberyn haussa les épaules, visiblement peu inquiet :

« Ce n’est probablement qu’une vulgaire bactérie, mais, si cela peut vous faire plaisir...
 -  Il ne faut rien négliger, seigneur Oberyn, je... Hey ! »

Alice ne put pas achever, car Ayano essayait d’arracher une partie de son corps, et lui prit une partie de son ventre, tandis que sa « peau » se reconstituait, et qu’elle essayait de faire une boule avec. La Princesse soupira, mais elle avait effectivement l’impression de fondre continuellement.

« Soit... Mais vous devez venir avec moi, Princesse. Les ordres de votre père sont formels à ce sujet.
 -  Je... Bah, de toute manière, j’avais prévu de faire un peu d’équitation après… »

Alice entreprit donc de reprendre sa forme normale, oubliant que, en tenue de Slime, ses vêtements étaient tombés. Elle se retrouva ainsi toute nue, et rougit jusqu’aux oreilles, avant de se couvrir automatiquement, tournant le dos, donnant à Oberyn une superbe vue sur ses fesses.

« T-Tournez-vous, Oberyn ! »

Le Commandeur soupira, et obtempéra.

« Oserais-je rappeler à Sa Majesté que je l’ai déjà vu nue à l’âge de cinq ans ?
 -  Sûrement, mais... C’était différent, je... Je n’avais pas poussé ! »

L’homme leva les yeux au ciel, et Alice fut à nouveau rhabillée. Sans mauvais jeu de mots, il semblerait que leur séance de pique-nique soit à l’eau. Une espèce de curieuse bactérie rôdait dans le lac. Mais, si agir rapidement permettrait, en amont, d’éviter des angines, ce serait déjà ça de pris, après tout.
« Dernière édition: Novembre 04, 2013, 07:20:31 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Février 28, 2013, 12:50:06 »

Sakura continua d'observer la scène avec le sourire, malgré la gravité de la situation. Elle en profita également pour redonner sa forme originelle à sa petite sœur qui, si elle se retrouva également nue, ne fut nullement gênée, continuant même à jouer avec la boule de slime magenta.

- Vous emmènerez aussi Ayano au château, je vais rester un peu dans les environs pour enquêter...

Une fois les deux autres filles prêtes et à cheval, Ayano tendit un morceau de sa boule gluante à se belle sœur en souriant innocemment, tandis que la Terramorphe se rendait dans le lac, toujours sous sa forme de slime et se confondant parfaitement avec l'eau.

- Tient, c'est à toi, je te la rend !

-------------------------------

Plus Sakura explorait les profondeurs, plus elle parvenait à percevoir cette substance verte, qui polluait complètement les eaux, rendant celle-ci légèrement verdâtre. La source de cette pollution semblait néanmoins venir d'une grotte submergée. Elle remonta à la surface et grava ses découvertes dans la roche avec sa magie, avant de partir explorer le tunnel. Plus elle avança, plus son environnement liquide changeait, devenant plus épais, plus verdâtre, étouffant. Intérieurement, elle se réjouissait de ne pas avoir décidée de prendre sa forme de sirène, elle en serait sans doute morte.

La terramorphe finit tout de même par apercevoir de la lumière au dessus d'elle, malgré la couche brunie. La surface, enfin. Elle remonta donc et ce n'est qu'une fois à l'air libre – quoi que assez nauséeux – que Sakura se rendit compte qu'elle connaissait cette caverne, pour l'avoir découverte un an plus tôt en compagnie d'Alice et Ayano. Cependant, la caverne avait été radicalement transformée. Les cristaux avaient laissés place à des sortes de pierres noires et la roche de la caverne faisait d'avantage penser à des tissus organiques... Ne sachant pas si l'air était respirable ou non, elle glissa sur la berge en conservant sa forme slimlique.

Continuant son exploration de la caverne, elle pu voir des sortes d'insectes géants, transportant une sorte de liquide vert fluo ou même des tentacules organiques sortant des parois. Sakura ignorait depuis combien de temps tout était ainsi, mais grâce à la projection des Novaquiennes, quelques semaines plus tôt, elle reconnaissait la marque des créatures: des Formiens.

Les Formiens avaient donc dépassé le territoire de Tekhos en se faufilant sous la terre, partant ainsi à la conquête de Terra en passant inaperçus... C'est lorsqu'elle arriva à cette conclusion que les créatures l'attaquèrent.
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Février 28, 2013, 04:09:59 »

Tandis que Sarah veillait dans son nid, yeux clos, Thorne, l’une de ses Filles, se trouvait dehors. Discrète, elle utilisait ses capacités de camouflage pour se confondre dans le décor. Ressemblant à une sorte de femme-animal, elle rampait sur le sol, tel un serpent, et s’approcha du lac, où elle vit des proies. Elle ne savait pas de qui il s’agissait, mais vit qu’elles avaient de curieux pouvoirs métamorphiques. Elles passèrent de l’état de créature liquide à celle d’humains normaux. Thorne s’intéressa notamment à la femme blonde, jusqu’à la venue d’un homme. Elle l’appela « seigneur », et Thorne reconnut des écussons témoignant, selon ses connaissances de Sylvandell, qu’il était un Commandeur. Et elle... Elle comprit qu’il s’agissait de la Princesse de Sylvandell. Les deux autres femmes devaient donc être... Ayano et Sakura. Elle connaissait leur existence grâce aux nombreux hommes capturés par Sarah. Le mariage d’une noble avec une esclave avait fait le tour du monde, jusqu’à Tekhos et dans l’Archipel celkhan, les Celkhanes y ayant vu l’affirmation de l’égalité politique entre les individus. Thorne se désintéressait de ces éléments, ne voyant qu’une chose : des individus importants. Surtout la Princesse... Dans une monarchie, surtout ashnardienne, le peuple accordait une grande importance à ses souverains. Sa langue siffla dans sa bouche, et elle se concentra, jusqu’à cracher sur le sol un petit ver, gluant, qui se mit à ramper, poursuivant discrètement les chevaux qui filaient au galop. Thorne, de son côté, resta au milieu de l’herbe, et vit la femme d’Alice plonger dans l’eau. Elle avait une aura particulière, et Thorne la poursuivit, suivant les instructions de sa mère, la Reine des Lames. Elle fila également dans l’eau, voyant Sakura, sous sa forme de slime, remonter le long de l’eau, atteignant les profondeurs du nid, là où l’eau commençait à devenir verdâtre.

La femme atteignit une grande caverne aux cristaux, qui faisait office d’antichambre du nid. Les Formiens de Sarah, amenés avec elle depuis la Fourmilière, se trouvaient là, grognant et sifflant. Sakura les perçut, et les Formiens l’attaquèrent. Il y avait de  sinistres créatures marrons, des Lurker avec une longue queue qui rampait sur le sol, ou encore d’autres Formiens avec des pattes et des griffes, qui fondirent sur Sakura. Étant une Slime, les attaques ne l’endommageaient pas.

*Je la veux vivante* résonna dans l’esprit des Formiens la voix de Sarah.

L’ordre ne souffrait d’aucune contestation, et Thorne apparut dans le dos de Sakura, un sourire sur les lèvres. Bien qu’elle soit Formienne, elle était, à l’origine, une humaine. Elle était dans le dos de Sakura, dans une pose sensuelle, une main sur la hanche.

« Tu as eu de la chance, femme, la Mère te veut. »

Thorne tendit sa main, et ses ongles s’allongèrent alors démesurément, et atteignirent le corps de Sakura, cette forme bleuâtre. Elle l’atteignit à hauteur des seins, tandis que les quelques Formiens autour d’elles les observaient silencieusement. Une tâche noirâtre se répandit alors le long du corps de Sakura, comme une espèce de virus, qui immobilisa progressivement ce dernier. Cette femme avait un superbe patrimoine génétique. Que la Mère la veuille n’était donc pas surprenant. Thorne continua à répandre sa flaque noire, sans tenir compte des contestations de la femme, jusqu’à ce qu’elle s’écroule sur le sol, reprenant sa forme normale. Thorne s’avança lentement vers elle, les Formiens grognant autour d’elle, observant ses fesses, sa peau tendre et ferme. Thorne l’attrapa entre ses longs doigts, et se rendit vers le nid, où elle balança le corps devant sa Mère, qui était assise sur une sorte de trône.

On pouvait voir les œufs dans un coin, œufs qui se répandraient ensuite dans la caverne aux cristaux, et d’autres Formiens qui se baladaient par là, essentiellement des Lurker.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mars 03, 2013, 01:09:27 »

Les Formiens, comme Sakura venait de le deviner, se lancèrent sur elle, sans doute pour en faire de la charpie. Effectivement, elle se retrouva éparpillée un peu partout mais, étant sous sa forme de Slime, elle parvint à se reconstituer très aisément. Mais qu'une armée Formienne soit présente sous le sol de Sylvandell, soit sur le territoire d'Ashnard et non sous celui de Tekhos, était alarmant. Les Tekhanes devaient être prévenues au plus vite, étant les seules à être apte à combattre ces choses, n'en déplaise aux commandeurs.

Tandis qu'elle reprenait une apparence de femme gélifiée, une voix se fit entendre dans son dos.

- Tu as eu de la chance, femme, la Mère te veut.

- Mais lâ... lâ...chez... m-moi...


Quelque chose se planta alors dans son dos et répandis en elle un liquide aussi noir que de l'encre. Quoi que soit cette substance, elle forçait l'ADN de la Terramorphe à reprendre sa forme originelle, et Sakura fini par redevenir humaine. Peu avant de perdre connaissance, elle eu le temps de voir une créature qui ressemblait plus ou moins à une femme, sans doute celle qui avait parlée...

Lorsque la jeune femme repris conscience, elle était nue et incapable de prendre une autre forme... et se trouvait sur un sol organique, couleur chair, aux pieds d'une femme en grande partie Formienne, sur une sorte de Trône. Autour, d'autres Formiens se déplaçaient, surveillant ce qui ressemblait à des œufs. Génial...

- Je ne sait pas... qui vous êtes... mais je commence... à en avoir... sérieusement marre...

C'est vrai que, niveau enlèvement, Sakura avait sans doute battue le recors de Terra. Entre les chasseurs d'esclaves comme ceux d'Hiro et de Sylvandell, les créatures telles que les sirènes, abeilles de la Ruche, Lamia et Drow, les déesses, que ce soit de la peur ou des cauchemars, les scientifiques de Novac et, à présent, les Formiens, Sakura avait tout de même 11 kidnapping à son actif... Qui dit mieux ?

- Laissez moi... deviner... Vous allez me violer... et m'étudier ?
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mars 05, 2013, 05:00:36 »

Il y avait quelque chose de troublant avec cette femme. Depuis son trône, Sarah n’aurait su dire exactement quoi, mais il y avait bien quelque chose de perturbant. Elle avait demandé à Thorne, l’une de ses Filles, de l’amener, pour en être sûre. Maintenant qu’elle était devant elle, ce trouble se confirmait. Son corps... Était particulier. Penchant lentement la tête sur le côté, Sarah observait cette belle jeune femme, qui commençait à se relever, sans tenir compte de ce qu’elle disait. Pour être honnête, elle ne l’écoutait même pas. La Reine des Lames se contentait de l’observer, tandis que les Formiens se déplaçaient autour d’elles. L’humaine lui posa une curieuse question, et Sarah se mit à s’avancer vers elle, lentement. Elle ne lui répondit pas, n’en voyant pas l’intérêt, et posa une main sur son menton, soulevant sans difficulté la jeune femme. Elle vit qu’elle avait un sexe masculin le long de sa peau nue, et se rapprocha de cette dernière, reniflant son cou. C’était vraiment curieux... Cette femme était très particulière, et Sarah réfléchissait rapidement, sur ce qu’il convenait de faire. Son nid était en train de pousser, les œufs rentraient provisoirement en éclosion. Le nid commençait à entrer en maturation, mais il s’écoulerait encore plusieurs semaines avant que ce dernier ne soit prêt. Pour l’heure, Sarah devait donc faire profil bas. Capturer cette femme était risqué, connaissant son statut auprès de ce royaume dans lequel elle avait décidé de fonder son nid, mais il y avait effectivement quelque chose d’intrigant chez elle, de profondément... Anormal. Sarah la maintenait en l’air, et la reniflait, troublée.

« Tu n’es pas une vulgaire humaine... » finit-elle par dire.

Les inquiétudes de cette dernière l’inquiétaient peu. Elle relâcha la gorge de Sakura, cette dernière retombant sur le sol. Elle était un peu plus petite que Sarah. Dans le dos de Sakura, Thorne apparut, posant ses mains sur les épaules de la jeune femme, se collant contre elle.

« N’est-elle pas attirante, Mère ? demanda Thorne, fière de faire plaisir à sa Mère.
 -  Très, Thorne... Attirante, c’est bien le mot... »

Sakura ne pouvait pas faire grand-chose contre les deux femmes, et Sarah tendit l’une de ses mains massant l’un des seins de la jeune femme, se mettant à lui sourire.

« Je ne vais pas te violer, ni t’étudier, te torturer, ou même te tuer... »

Ce qu’elle avait pris était bien plus généreux. Elle lui sourit donc, pinçant son téton, tandis que les mains de Thorne caressaient les hanches de Sakura, sa belle peau tendre et douce, incroyablement douce et raffinée.

« Je vais t’offrir un don bien plus précieux, Sakura Korvander... »

Elle se pencha vers elle, rapprochant ses lèvres vers les siennes.

« Je vais t’offrir la vérité » acheva-t-elle en l’embrassant.

Thorne, de son côté, ne tarda pas à faire sortir de son corps un long sexe noir, très sombre, à hauteur de la couleur de la seconde peau qui la recouvrait, et le glissa entre les fesses de Sakura, l’enfonçant dans son anus, posant ensuite l’une de ses mains sur son sexe masculin, le caressant. Sarah, de son côté, l’embrassait assez longuement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mars 11, 2013, 12:52:16 »

La première impression de la Terramorphe concernant la créature face à elle, fut que celle-ci n'en avait rien à foutre de ce qu'elle disait. Elle se contentait de l'observer sans rien dire, avant de finir par se lever et la soulever par la gorge en... la reniflant ? Oui, elle était assez inquiète. Sans la capacité à changer de forme et affaiblie par ce liquide noir, elle avait peur de mourir et, peut être, servir de repas aux bestioles alentour. Mais la créature fini par la lâcher au sol, sans la moindre tendresse.

- Tu n’es pas une vulgaire humaine...

A peine eu t-elle le temps de se remettre de ses émotions, que la "femme" de tout à l'heure revint pour se plaquer contre son dos. Autant la partie humaine était chaude et douce, autant la partie formienne était froide et visqueuse. Et celle-ci était loin d'être agréable.

- N’est-elle pas attirante, Mère ?

- Très, Thorne... Attirante, c’est bien le mot...


Malgré la situation, Sakura eu un soupire exaspéré, tandis que celle de devant lui caressait la poitrine sans gêne et avec le sourire. Peut importe sur qui elle tombait, la jeune femme avait toujours affaire à des perverses et des sadiques. Si elle était aussi timide qu'avant, Sakura aurait une peur bleu de Terra, avec tout ce qu'elle y avait vécue.

- Je ne vais pas te violer, ni t’étudier, te torturer, ou même te tuer...

La Terramorphe avait quand même des doutes sur le viol, vu les caresses et les pincements qu'elle subissait. Ou alors, si les formiens ne connaissait que le viol dans leur dictionnaire – s'ils en avaient un bien sûr – ceux-ci en avait tellement l'habitude que ça leurs paraissait tout à fait normale. Sakura n'osa même pas imaginer à quoi pouvait ressembler un viol façon formien.

- Je vais t’offrir un don bien plus précieux, Sakura Korvander... Je vais t’offrir la vérité.

Le fait qu'elle connaisse son identité ne l'étonnait même plus. Au début, dans ses premiers mois de princesse, ça lui faisait toujours un peu bizarre. Mais à présent, elle s'y faisait. Néanmoins, Sakura était tout de même étonnée de l'être également chez les formiens. Mais la jeune femme n'eu pas le temps d'y songer plus longtemps, car un gros truc froid et visqueux s'enfonça profondément dans son fondement, sans préparation préalable – même si c'était inutile vue la nature de la chose – tandis que celle devant elle se mettait à l'embrasser, toujours agrippée à ses seins, envoyant une langue démesurée dans sa gorge, faisant légèrement gémir Sakura. La dénommée Thorne débuta alors de puissants vas et viens, qui la firent gémir d'impuissance bien plus fort.

Heureusement que ce n'était pas un "viol"... Et depuis quand la vérité devait passer par cette étape ? Sous les assauts des deux femmes, Sakura roula des yeux vers le plafond, de façon tout à fait ironique.
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mars 12, 2013, 12:15:57 »

Sakura était étrangement calme face aux agissements des deux Formiennes. Tant mieux. Sarah était assez lassée des hurlements et des gémissements des proies que les Formiens capturaient pour les enfanter. Elle semblait totalement résignée, et c’était une bonne chose. Thorne s’enfonçait dans ses fesses, la pénétrant assez fort. Pour ne pas hurler, il fallait croire que Sakura était une grande sodomite, et Thorne, dans tous les cas, se faisait plaisir, promenant ses mains sur le corps de la belle, pressant joyeusement ses seins, les pinçant à hauteur des tétons, tandis que Sarah se contentait de l’embrasser, sentant la verge de Sakura glisser contre sa peau organique. Elle finit par rompre le baiser, et posa sa main le long de la peau terriblement douce de la femme. Ce n’était pas une peau normale, et elle pouvait sentir, dans son corps, des organismes électroniques. Elle le sentait à travers les signaux électriques dans le corps de Sakura, des signaux qui étaient anormalement élevés.

« Des nanomachines... Ces bonnes vieilles Novaquiennes ont pris de soin de ton corps, Sakura Korvander. »

Qu’une Formienne connaisse Novac était peut-être étonnant, mais Sarah, après tout, était une humaine, à l’origine. Et elle avait conservé ses connaissances de l’humanité. Elle connaissait donc Dreamland, ce fameux Archipel technologique où les Novaquiennes jouaient avec la science, et qui constituaient le fer de lance de la recherche technologique tekhane. Sarah connaissait le nom de la Baronne, Milwën Novac, et savait que la technologie novaquienne avait sensiblement amélioré la lutte contre les Formiens, que ce soit dans la prévention, ou dans la répression. Les nanomachines dans le corps de Sakura renforçaient ses défenses immunitaires, mais ça ne dérangerait pas vraiment Sarah. En embrassant Sakura, elle avait pris un peu de sa salive, et avait réalisé que son ADN était très varié, très particulier, et que les Gen-7 ne permettaient pas d’empêcher des restructurations génétiques. Sarah s’écarta alors de Sakura, tandis que Thorne continuait à lui pilonner les fesses, glissant l’une de ses mains pour la masturber, sa peau noirâtre faisant office de colle, retenant la femme contre sa peau. Elle la força à tourner la tête, et l’embrassa sur les lèvres. Thorne aussi savourait cette belle femme, tandis que Sarah leur tournait le dos, réfléchissant.

Thorne continuait à défoncer le fondement de Sakura, soupirant de plaisir, pressant son sexe, tandis que des Formiens tournaient autour des deux femmes. Un Xénomorphe apparut notamment dans le champ de vision de Sakura, et Sarah le caressa sur la tête, faisant gronder ce dernier.

« Leurs traitements seront toutefois insuffisants. D’ici quelques heures, ta Princesse tombera malade. Un ver infectieux est en route vers le cœur de votre misérable royaume. Il contaminera les insectes, et rampera jusqu’au château, où il suivra ta Princesse, et l’attaquera. Ce virus formien est particulièrement efficace, et elle deviendra l’une de mes esclaves, une femme décérébrée que vos semblables appellent ‘‘zombies’’. Il en sera de même pour ta sœur. Les Tekhanes ne pourront l’en empêcher. »

Sarah marchait vers Sakura, et retourna caresser l’une de ses joues, avant de pincer à nouveau son sein.

« Je sens tes pensées... Ayano... Toute ta vie, tu t’es battue pour elle... Tu ne peux plus la sauver, tu ne peux plus sauver personne. Tu as échoué. »

Sarah frotta alors son menton contre la tête de Sakura, et lui montra un bref aperçu du futur... Le futur tel que Sarah Kerrigan l’imaginait. C’était une attaque mentale de haut niveau, car Kerrigan, après tout, était une Annexienne, et une très bonne télépathe.

Les dragons gémissaient à la mort, tombant du ciel, s’écroulant faiblement sur le sol, leurs ailes majestueuses brisées. Le Sanctuaire des Dragons, cet endroit où Sakura avait reçu la bénédiction du Dragon d’Or, s’était écroulé, n’étant plus que ruines. Les belles forêts sylvandines étaient devenues des arbres agressifs, les fleurs laissaient s’échapper un pollen verdâtre, et l’eau des rivières ressemblait à un marécage verdâtre acide. Les ascenseurs menant à la capitale de Sylvandell s’était rompus, et la majestueuse cité était désormais une ville fantôme, tristement éclairée par les rayons du soleil, qui montraient des bâtiments vides, des fenêtres brisées.

La mort et la dévastation. Les fusils-mitrailleurs et les combinaisons des Tekhanes avançaient au milieu de ce chaos, s’aventurant vers le château. L’antique pont reliant le Château aux hauts-plateaux s’était rompu.

« Ils se sont donnés la mort... »

La salle de banquet, où le Roi Tywill trônait majestueusement, était remplie de cadavres s’étant égorgés, sous le désespoir. Les soldats avançaient, cherchant des traces de vie, mais leurs capteurs n’indiquaient rien. Ils arrivèrent finalement dans les appartements royaux, les quartiers de la Princesse, et eurent droit à un spectacle tremblant. Une femme était dans un bain à l’eau sale, froide, tenant entre ses bras une femme plus petite. On aurait pu croire qu’elles dormaient, car la tête de la femme, blonde, était penchée sur le côté, ses cheveux voilant une partie de son visage, dont ses yeux.

« Cessez les recherches. Nous avons trouvé le cadavre de la Princesse de Sylvandell, et de sa belle-sœur... Elles se sont empoisonnées. »

Quelques photos furent prises, et ils sortirent alors. Une voix crachota dans leurs radios.

« Revenez à la base. Nous allons larguer dans dix minutes un missile continental pour détruire la zone, et éviter qu’il ne reste des traces de la bio-infestation. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Novembre 03, 2013, 08:15:34 »

Si Sakura ne criait pas sous les assaut de la femme, qui lui envoyait un membre visqueux entre les fesses de toutes ses forces, c'était en partit parce que le dit membre était tout de même flasque et atténuait grandement la douleur, mais aussi parce que sa bouche était actuellement occupée par les lèvres et la langue de celle qui, apparemment, était la Maîtresse de ce nid. Extérieurement, la jeune femme était calme mais, intérieurement, elle ressentait tout de même de la peur. Pas à cause du viol actuel – l'habitude dirons nous – mais d'une part à cause des créatures qui tournaient autour et donnaient sacrément l'impression de vouloir participer à cette débauche, et d'autre part parce qu'elle était inquiète pour Sylvandel.

Au bout de longues minutes de baisé intense, sa bouche se libéra enfin et Sakura put donc exprimer toute sa douleur de vive voix, tout en sachant pertinemment que les deux femmes s'en foutaient complètement.

- Des nanomachines... Ces bonnes vieilles Novaquiennes ont pris de soin de ton corps, Sakura Korvander.

- HAAAAAAAA !!! HAAAAAAAA !!! HAAAAAAAA !!! HAAAAAAAA !!! HAAAAAAAA !!!


Celle qui la défonçait par derrière la força au baisé, étouffant de nouveau ses hurlement, qui devinrent une fois de plus d'intenses gémissements, pendant que l'autre allait réfléchir dans son coin, avant de lui adresser de nouveau la parole.

- Leurs traitements seront toutefois insuffisants. D’ici quelques heures, ta Princesse tombera malade. Un ver infectieux est en route vers le cœur de votre misérable royaume. Il contaminera les insectes, et rampera jusqu’au château, où il suivra ta Princesse, et l’attaquera. Ce virus formien est particulièrement efficace, et elle deviendra l’une de mes esclaves, une femme décérébrée que vos semblables appellent ‘‘zombies’’. Il en sera de même pour ta sœur. Les Tekhanes ne pourront l’en empêcher. Je sens tes pensées... Ayano... Toute ta vie, tu t’es battue pour elle... Tu ne peux plus la sauver, tu ne peux plus sauver personne. Tu as échouée.

Des larmes de douleur et de colère se mirent à briller au coins des yeux de Sakura, qui se mit à profondément Haïr cette femme, bien plus que l'autre, qui ne faisait que se "divertir" dans son fondement. La terramorphe eu alors droit à une vision du "futur" qui, si aux premiers abords lui donnèrent des sueurs froides, finirent par la faire intérieurement rire, tant la vision lui paraissait fausse, et ce pour plusieurs raison, qui lui confirmèrent que cette femme ne connaissait décidément rien à Sylvandell. D'une part, le Patriarche n'aurait jamais abandonné les siens, alors qu'il était même absent de cette vision, ce qui démontrait que pour la formienne, le grand dragon d'or ne devait être qu'un mythe. Ensuite, connaissant le roi, celui-ci ne ce serrait jamais donner lâchement la mort en se tranchant la gorge. Il aurait au contraire préférer mourir l'arme à la main. Enfin, il fallait également savoir qu'aujourd'hui, Sakura était sensée avoir son examen mensuel en rapport avec les Gen-7 dans son corps, ce qui impliquait la présence d'une équipe scientifique Novaquienne en ce moment même au sein du château, qui attendait son retour pour procéder à l'examen. Sachant que Oberyn revenait avec la bio-infestation dans un bocal de slim, ces dernière seraient à même de reconnaître le liquide verdâtre et lancer une alerte... avant même la propagation. En d'autres terme, il ne restera plus au Teckhanes que de chercher la zone où se trouvent les Formiens et les éradiquer, dès que les scientifiques auront analysées le liquide. Quelque chose que cette femme n'avait apparemment pas prévue dans son plan.

Impulsivement, Sakura s'arracha au baisé de la rousse et écarta du même coup l'autre femme, riant à moitié entre chaque cris de douleur, donnant l'impression que son esprit se brisait et qu'elle perdait la raison. Mais après quelques secondes, elle parvint à dire, assez difficilement toutefois...

- Haaaaaa !!! Haaaaaa !!! J-J'ai... Haaaaaa !!! J'ai le regret... Haaaaaa !!! Haaaaaa !!! Haaaaaa !!! De vous inf-former... Haaaaaa !!! Haaaaaa !!! Que v-votre vision... Haaaaaa !!! Est... Haaaaaa !!! Haaaaaa !!! Eronée... Haaaaaa !!! Haaaaaa !!! Haaaaaa !!!

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Au château justement, le trio composé du commandeur, de la princesse et de sa belle-sœur, revenait de son pique-nique sous un ciel radieux, alors qu'une scientifique de Novac semblait attendre dans la petite cour à l'entrée... et s'impatientait en constatant que Sakura n'était pas avec eux. Elle accourut rapidement vers eux et s'exclama, assez énervée.

- Puis-je savoir où se trouve la princesse Sakura ? Vous savez depuis combien de temps je poireaute devant cette porte ?

Toutefois, elle ne sembla pas entendre la réponse, son regard étant attiré par le liquide verdâtre scellé et sinistrement familier...
« Dernière édition: Novembre 04, 2013, 02:38:48 par Sakura Korvander » Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Novembre 05, 2013, 04:02:30 »

SARAH KERRIGAN

La vision de Kerrigan fut assez rapide, se fondant sur certaines peurs qu’elle avait pu ressentir en sondant l’esprit de Sakura. La vision n’était pas totale, incomplète, car Sarah ignorait beaucoup de choses de Sylvandell, qu’elle voyait tout simplement comme un État arriéré, dirigé par un barbare, un petit royaume connu dans le monde entier par ses fameux dragons, des créatures redoutables et très puissantes, que les navires nexusiens redoutaient énormément. Après avoir disséqué cette vision, Sarah ordonna mentalement à Thorne de cesser ses balancements dans le fondement de la femme, de les ralentir. La manière dont cette dernière réagissait à la sodomie signifiait clairement qu’elle était loin d’être une petite vierge. Ceci dit, on disait que la Princesse de Sylvandell  était d’une redoutable beauté, et Sarah en savait assez sur la beauté pour savoir que la Nature ne rendait pas les gens beaux sans utilité. Toute chose avait une fonction dans la Nature, et la beauté en faisait partie.

Réussissant à parler, Sakura lui avoua, entre plusieurs soupirs, que sa vision était erronée. La Reine des Lames se contenta d’un sourire, et fit signe à Thorne, qui relâcha alors la femme. Sakura s’affala sur le sol.

« Dans ce cas, nous allons directement passer à la suite du programme... Je sens que tu es prête, ma mignonne... »

En théorie, Sarah n’aurait pas pu transformer une femme comme ça. Il fallait le faire au sein de la Fourmilière, et sous la main experte d’Abathur, son spécialiste en génétique. Abathur se chargeait d’améliorer ses Formiens, ainsi que de perfectionner la Reine des Lames. Aussi intelligent que repoussant, Abathur était celui qui avait transformé l’humaine Sarah Kerrigan en la belle et forte Reine des Lames. Cependant, Sarah sentait quelque chose de particulier dans le corps de Sakura... Une identité propre. Elle avait des gènes formiennes, mais, pour autant, elle n’appartenait pas à la Nuée, car Sarah ne sentait pas son esprit dans la symphonie délicieuse que représentait la conscience collective de la Nuée.

Un incubateur apparut dans un coin, s’ouvrant. L’intérieur était hérissé de tentacules

« Je vais t’ouvrir les yeux, jeune femme... Tu as toujours pensé n’être qu’une simple humaine, et il est temps de changer cela... »

Un tentacule jaillit de l’incubateur, noir et gluant, et s’enroula autour du cou de Sakura, la traînant sur le sol spongieux, l’emmenant vers l’incubateur. Elle se retrouva ainsi enfermée à l’intérieur, et ses membres se retrouvèrent paralysés par les membranes, à l’intérieur de l’incubateur. Un tentacule s’enfonça alors dans sa bouche, ainsi qu’un autre dans ses fesses, et un autre dans son vagin, tandis que d’autres tentacules, en forme de seringue, plantèrent dans son corps des sédatifs très puissants. Un liquide vert jaillissait également dans l’incubateur, le recouvrant progressivement. Sarah s’avança, et posa sa main sur la couche intérieure de l’incubateur.

« Nous nous reverrons bientôt... Ma belle Cérébrate. »

Arriverait-elle à transformer Sakura sans l’aide d’Abathur ? Il était toujours possible que des femmes se révoltent sans avoir été suffisamment préparées. En temps normal, Sarah ne s’y serait jamais risquée, mais elle avait senti cet écho particulier dans les entrailles de Sakura, et elle se disait que ceci pouvait l’aider. Une seconde couche vint se fermer, enfermant ainsi l’incubateur, tandis que Sakura, irrémédiablement, plongeait dans le coma. La Reine des Lames marcha alors, et grimpa sur son trône, veillant sur les œufs de sa couvée.

« Quelque chose me préoccupe concernant ce royaume... Sors, et surveille, Thorne.
 -  Bien, Mère. »

Thorne se retira alors, et s’écarta du nid.



ALICE KORVANDER

« On dirait un genre de chewing-gum translucide, comme dans ‘‘Star Trek’’. »

Alice, qui ne savait pas trop ce qu’était « Star Trek », ne répondit pas, et lui caressa brièvement les cheveux.

« Ne t’en fais pas, Ayano, je suis sûre que ta sœur trouvera rapidement de quoi il s’agit.
 -  Mais je voulais me baigner ! protesta Ayano. Qu’est-ce que je vais faire, moi ?
 -  Tu n’as qu’à prendre un livre...
 -  C’est chiant, de lire... »

Alice poussa un léger soupir. Elle était inquiète pour Sakura. Ce liquide verdâtre n’était pas normal, elle ne l’avait jamais vu à Sylvandell, et elle se demandait comment faire pour s’occuper de ça. Elle allait sûrement devoir aller voir l’Omniprêtre. Elle était soucieuse, raccompagnant Ayano vers ses appartements, quand elle croisa une scientifique en blouse blanche, avec des lunettes sévères et un air autoritaire. Alice cligna des yeux, se demandant de qui il s’agissait, avant d’avoir comme un déclic... Elle se rappela alors que cette date était l’examen mensuel de Sakura par les Novaquiennes.

*Fichtre, ça m’était complètement sorti de l’esprit...*

Oberyn considéra avec un certain intérêt la femme devant lui, surtout ses collants.

« Puis-je savoir où se trouve la princesse Sakura ?, demanda la femme, sur ce petit ton significatif propre aux Tekhanes. Vous savez depuis combien de temps je poireaute devant cette porte ? »

Alice haussa les épaules.

« Sakura ne va pas tarder à revenir, nous... Euh... On se baignait, ensemble, et... Je crois que ça a été plus long que prévu. »

La Novaquienne ne l’écoutait manifestement pas, ce qui irrita Alice. Les Tekhanes avaient trop souvent tendance à considérer de haut les autres habitants de Terra, voyant en eux des sauvages avec une technologie primitive, des barbares à qui il fallait parler lentement, pour qu’ils comprennent. C’était assez agaçant, et cette Novaquienne-là était un pur échantillon de ce comportement méprisable chez les Tekhanes.

« On a trouvé ce truc vert dans le lac, justement... Je comptais le montrer à nos magiciens pour qu’ils nous disent précisément de quoi il s’agit. »

Sans pouvoir se l’expliquer rationnellement, Alice avait un mauvais pressentiment... Comme si elle n’aurait jamais du laisser Sakura seule dans le lac.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 05, 2013, 04:05:51 »

Au bout d'un moment qui lui parût interminable, la femme derrière elle cessa de lui marteler le derrière, avant de finir par se retirer, comme ça, sans même atteindre l'orgasme ou la prendre dans une position, ce qui la surprenait quand même beaucoup... C'était bien la première fois qu'on la violait sans aucun aboutissement. Etalée sur le sol, Sakura leva difficilement les yeux vers l'autre femme, qui se tenait bien droite devant elle et lui souriait, bien que ce sourire ne laissait rien présager de bon pour la terramorphe.

- Dans ce cas, nous allons directement passer à la suite du programme... Je sens que tu es prête, ma mignonne...

- Prête... à quoi... ?

- Je vais t’ouvrir les yeux, jeune femme... Tu as toujours pensé n’être qu’une simple humaine, et il est temps de changer cela...


Qu'est ce qu'elle débitait comme connerie encore celle-là ? Depuis ses 12 ans, Sakura savait qu'elle était différente, de par sa capacité à adapter ses cellules à toutes les espèces. Et elle était plus encore depuis qu'elle était passée par Novac. Ce fut cependant en pensant à cette dernière, que quelques fragments de discours lui revinrent en mémoire. des fragments qui lui laissaient envisager ce qui allait lui arriver durant les prochaines heures.

« Votre ADN nous était nécessaire, car il présente quelques similitudes avec le code génétique d’une espèce qui a débarqué il y a quelques années sur notre monde, et dont la menace est de plus en plus pressante (...) Là où je veux en venir, c’est que nous ne connaissons à ce jour que deux espèces dans le monde entier qui ont la capacité de modifier leur ADN naturellement. Les Formiens le peuvent, et le font (...)

- Et quelle est l’autre espèce ?

- C’est votre citoyenne. Mlle Sakura Korvander.
»

Maintenant, elle en était certaine, son ADN allait encore évoluer et sans aucun doute se compléter définitivement, si celui-ci était bien en partie formien. Cependant, elle n'avait absolument aucune envie de perdre son humanité et ses proches par la même occasion. Sakura amorça un mouvement pour se redresser, mais un tentacule noir et visqueux l'en empêcha, s'enroulant autour de son cou et l'étranglant à moitié, avant de la trainer sans peine vers un incubateur, malgré ses efforts pour résister à la chose... ce qui n'était pas facile, avec ce sol organique, lisse et glissant. La terramorphe se retrouva donc rapidement dans une sorte de poche vivante, remplie de petit tentacules noir et d'autres plus imposant, qui pénétraient chacun de ses orifices. Les plus petit se plantèrent dans ses pores tandis qu'un liquide verdâtre, similaire à celui du lac mais plus transparents, comme du formol, remplis le cocon dans son intégralité, avec elle à l'intérieur. La femme lui parla à travers la membrane, mais Sakura n'entendit absolument rien, pensant très fort à Alice et Ayano, pour ne pas les oublier suite à sa transformation. La jeune femme savait que, comme elle, les Formiens était des Terramorphes. Elle ignorait ce à quoi elle pourrait bien ressembler, mais se doutait qu'elle serrait reliée mentalement aux aliens, prisonnière et à jamais changée. Et surtout, elle ne voulait pas participer au massacre de son propre foyer. C'est pourquoi, peu avant de sombrer dans le coma, Sakura mobilisa ses dernières forces pour briser l'enchantement de détresse qui les reliaient, elle et sa femme...

---------------------------------------------------------------------------------------------

La scientifique se demandait pourquoi c'était elle qui avait été désignée pour se rendre, avec son équipe, dans ces terres de bouseux, dirigés par un roi barbare et vulgaire qui ne respectait aucune convenances. Même ceux issu de la capitale de cet empire étaient plus civilisés que ce mâle. Dans le même temps, elle savait que, si elles étaient tolérées sur ces terres, c'était uniquement parce qu'elles venaient s'assurer de la santé de la femme de la princesse. Mais pour le moment, elle devait bien avouer que la santé de cette femme lui importait peu, face à cette inquiétante découverte.

- On a trouvé ce truc vert dans le lac, justement... Je comptais le montrer à nos magiciens pour qu’ils nous disent précisément de quoi il s’agit.

- Vos magiciens seront incapable d'identifier cette substance, pour la simple et bonne raison qu'il n'ont jamais eu affaire à celle-ci. Nous, si. Et si c'est bien ce à quoi je pense, alors vous et votre royaume êtes dans une merde abyssale. Passez la moi.


Sans attendre de réponse, elle l'arracha des mains du commandeur et entra au château, se dirigeant vers la petite pièce qu'on lui avait allouée pour ses travaux, à elle et sa petite équipe. Qu'est-ce qu'elle regrettait son laboratoire propre et ses technologies...

- Je l'aime pas. Elle est comme celles qui on enlevées Oneesan.

Tout ce temps, Ayano était restée accrochée derrière Alice, à regarder méchamment la scientifique au regard sévère. Toute courbaturée, elle sauta d'Eclipse, le cheval d'Alice, avec l'intension de paresser un moment dans son lit.

Sprotch !

- Bhêêêêêrk ! C'est dégueu ! J'ai écrasée un gros machin vert fluo !

Dégoutée, Ayano retira ses chaussures du bout des doigts et les laissa sur le pas de la porte, avant de courir pieds nus dans le châteaux.

Lorsque les intéressés entrèrent dans la salle transformée provisoirement en labo Novaquien de fortune, L'équipe était déjà occupée à analyser la substance, la scientifique en chef espérant au fond d'elle qu'elle se trompait, bien que cela arrivait assez rarement. Malheureusement, au bout d'une dizaine de minutes, le verdict était sans appel et c'est totalement blanche, qu'elle se tourna vers la princesse, ignorant superbement les hommes présents.

- J'ai une très mauvaise nouvelle pour vous, princesse. Cette substance que vous avez ramenée, c'est un pathogène utiliser par les formiens pour réaliser ce que nous nommons "bio-infestation". Ce qui signifie que vous allez subir une attaque Formienne. Heureusement, celle-ci ne semble en être qu'à la phase une. C'est une véritable chance, car généralement, celles-ci ne sont détectées par nos instruments qu'à partir de la phase trois, lorsque l'air et l'eau sont saturées par ces spores et que les morts commencent à s'empiler. Pour une fois, nous allons donc pouvoir intervenir bien plus tôt et sauver bien plus de vies...

Ce fut à ce moment là qu'Alice perçut le signal de détresse de Sakura dans sa tête.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Sakura ne sut pas combien de temps elle avait passée dans ce cocon, mais lorsqu'elle repris conscience, elle se sentait... différente, indéniablement. Son corps semblait à la fois solide et liquide, comme si elle était devenue une sorte de slime organique. Sa perception de la matière avait également changée. Autrefois, elle trouvait les tentacules profondément immonde et répugnant, à présent, elle en appréciait le contact et la texture... qui semblait similaire à sa peau. Ses sens étaient également plus affutés et, si elle avait eu l'impression d'être dans l'obscurité lors de son viol, elle y voyait à présent très clairement. Le tentacule dans sa bouche se retira alors que l'espèce de formol lui, était toujours présent, et s'engouffra dans sa gorge dès que le passage fut libérer. A sa grande surprise, elle ne se noya pas. Au contraire, cela semblait même lui fournir de délicieux nutriments, qui la renforcèrent un peu.

Quelques minutes plus tard, la membrane s'ouvrit et ce fut une femmes à la chevelure châtain/blonde, aux yeux bleus et aux oreilles elfiques, qui en sortit, s'étalant sur le sol organique. Son corps semblait être recouvert d'une couche noire et visqueuse, mais en réalité souple et douce, parsemée de veines argentées et de pierres bleus vives. Cependant, plus qu'une seconde peau, celle-ci semblait avoir fusionnée avec son épiderme, du moins jusqu'au cou. Les minutes passèrent et son Ouïe s'affina également, lui permettant d'entendre les grognements lointain et surtout, de les comprendre... Tout comme elle compris la créature postée à ses cotés.

- La Maitresse à été prévenue de ton réveil... Elle ne va pas tarder à revenir...

Relevant la tête, Sakura vit la créature. Quelques heures plus tôt, elle l'aurait trouvée repoussante et aurait pris ses jambes à son cou. Là, elle se rendait seulement compte que sa libido était devenue très importante, qu'elle avait une envie de sexe, et qu'une créature munie d'un sexe masculin se trouvait dans la même pièce qu'elle. Sans mot dire, elle se mit confortablement sur le dos et écarta bien grand les jambes, avant d'écarter ses lèvres intimes directement depuis la membrane/peau, qui laissa voir la chair rose et mouillée habituelle.

- Alors viens me satisfaire, en attendant...
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Novembre 06, 2013, 02:54:49 »

ALICE KORVANDER

Alice commençait à sentir son mauvais pressentiment s’assurer, se développer. Ce que la scientifique hautaine affirma en voyant la fiole ne fit que renforcer ce pressentiment, cette sensation d’angoisse :

« Vos magiciens seront incapable d'identifier cette substance, pour la simple et bonne raison qu'il n'ont jamais eu affaire à celle-ci. Nous, si. Et si c'est bien ce à quoi je pense, alors vous et votre royaume êtes dans une merde abyssale. Passez la moi. »

Oberyn n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que la femme prit la fiole, et se retira. Alice nota alors qu’Ayano se pressait contre son corps, et tourna la tête. La jeune fille était nerveuse, et Alice esquissa un léger sourire à son intention.

« Je l'aime pas. Elle est comme celles qui on enlevées Oneesan.
 -  Oui... Mais elles ne la prendront pas, ne t’en fais pas. »

Ayano bondit d’Éclipse, et écrabouilla un ver. Personne n’y fit vraiment attention, si ce n’est Alice, mais surtout parce qu’elle vit Ayano délaisser ses chaussures à l’entrée du Château, avant de filer. Elle se dit que sa belle-sœur devait vraiment, à l’avenir, faire un peu plus attention à l’endroit où elle marchait. Ce ver de terre était vraiment moche, et Alice ne pouvait guère se douter que, en réalité, Ayano venait, par sa maladresse, de détruire un agent biochimique qui comptait infester Sylvandell depuis le cœur du pouvoir : le Château royal. Oberyn se rapprocha de la porte d’entrée, et regarda Alice.

« Tout ça ne me dit rien qui vaille... J’ai beaucoup voyagé, Princesse... Et je ne connais pas beaucoup de substances sur lesquelles les Tekhanes sont aussi sûres d’elles. »

Alice déglutit. Elle se rappelait dans sa tête la conférence à laquelle elle avait assisté à Novac, au terme de laquelle les Tekhanes avaient reçu des Ashnardiens le plein concours des autorités publiques contre les menaces de bio-infestation formienne. Alice y avait assisté pour récupérer sa femme, tandis que les diplomates ashnardiens avaient espéré pouvoir bénéficier de la technologie tekhane, en insistant sur le fait qu’il serait plus facile, pour les Ashnardiens, de se défendre avec la technologie tekhane. Ces dernières avaient clairement refusé, et les Ashnardiens, en désespoir de cause, avaient du autoriser l’intervention légitime des Tekhanes. À vrai dire, les Tekhanes seraient quand même intervenues, et les Ashnardiens n’avaient aucune raison logique de refuser ça.

Le duo entra, et Alice cligna des yeux en voyant que la salle de banquet avait été transformée. Son père, Tywill Korvander, était dans la pièce, observant en clignant des yeux les appareils qui se mettaient en place. Des gros câbles électriques roulaient sur le sol, et des techniciennes, secondées par quelques soldats déboussolés, installaient des ordinateurs, des écrans le long de la salle de banquet.

« Mais qu’est-ce que c’est que ça ?! »

Éberluée, Alice s’avança lentement. D’énormes écrans plats avaient été installés, montrant des images satellites chevrotantes, tandis que des femmes discutaient entre elles, dans de petits appareils qu’Alice identifia comme des radios et des oreillettes.

« Améliorez la position du satellite, l’image n’est pas très stable !
 -  On repositionne les paraboles pour mieux capter. »

Oberyn semblait également surpris. Alice, toujours aussi estomaquée, se rapprocha de son père, qui était en train de fulminer dans son coin.

« ’Loperie de bordel de pétasses chaudes comme un putain de volcan en cloque... »

Tywill était relativement hostile à la technologie, et Alice comprit que se rapprocher de lui n’était pas une très bonne idée. Elle préféra s’avancer près de la table, regardant le grand écran plat. Elle reconnut vaguement Sylvandell, alors que l’image défilait, passant à travers plusieurs filtres. Félicitant son séjour sur Terre, qui lui permettait d’en savoir un peu plus sur ce qu’elle voyait, elle comprit que les Novaquiennes recherchaient quelque chose.

« Regardez... Position 23’-36’-XE.
 -  Il y a quelque chose de curieux…Une forte concentration…Veuillez cibler… Est-ce qu’on a le filtre 7 ?
 -  Il sera opérationnel d’ici une minute, mais je crois que c’est confirmé… Une telel concentration de chaleur ne peut pas être due à autre chose… C’est près d’une source d’eau importante. »

Une « source d’eau importante »... Il ne pouvait pas s’agir de grand-chose d’autre. Alice déglutit en comprenant que les Novaquiennes étaient en train de parler du lac dans lequel Alice, Ayano, et Sakura, s’étaient baignées. Elle sentit un frisson la parcourir, et revit finalement la Novaquienne s’approcher d’elle, pour confirmer ce qu’elle pressentait.

« J'ai une très mauvaise nouvelle pour vous, princesse. Cette substance que vous avez ramenée, c'est un pathogène utiliser par les formiens pour réaliser ce que nous nommons "bio-infestation". Ce qui signifie que vous allez subir une attaque Formienne. Heureusement, celle-ci ne semble en être qu'à la phase une. C'est une véritable chance, car généralement, celles-ci ne sont détectées par nos instruments qu'à partir de la phase trois, lorsque l'air et l'eau sont saturées par ces spores et que les morts commencent à s'empiler. Pour une fois, nous allons donc pouvoir intervenir bien plus tôt et sauver bien plus de vies... »

Au fur et à mesure que la femme parlait, Alice sentit un frisson désagréable la traverser. Sakura... Elle ignorait comment, mais elle sentait que Sakura était en danger. La scientifique continuait à parler dans le vide, Alice ne l’écoutant plus :

« ...Évacuation de la pop... »

Sakura ! Sakura était en danger, Alice en était persuadée ! Son cœur se mit à s’affoler, et elle parla rapidement :

« C’est au lac ! L’entrée de... Enfin, le cœur de ce... De cette bio-infestation, là... C’est dans le lac, et Sakura a plongé dedans ! Il lui est arrivé quelque chose, je le sens ! Il faut intervenir !
 -  Personne n’interviendra, l’interrompit la Novaquienne. À partir de maintenant, l’état d’urgence est déclaré sur votre royaume, et, en application de la convention sur les menaces xénos signée entre Ashnard, Tekhos, Novac, et d’autres États, et en vertu de l’article 4 de la présente convention, les autorités militaires tekhanes prennent le contrôle des opérations. Commandeur, réunissez vos hommes, et dites-leur d’aller dans les villages, et de regrouper les gens dans la partie haute de votre ville ! Nous avons appelé des renforts, qui arriveront d’ici quelques heures par hélicoptères. Un camp de décontamination sera mis en place, et... »

Alice ne l’écoutait plus. Elle savait qu’elle ne pouvait rien faire, mais elle était intimement convaincue que Sakura était en danger, que quelque chose de terrible lui était arrivé. De la sueur coulait le long de son front. Elle devait retourner au lac. Cependant, elle savait que les Tekhanes allaient désormais interdire l’accès à l’ascenseur menant à la partie basse de Sylvandell, et que tous les Sylvandins allaient être évacués vers la partie haute. L’article 4 de la convention disposait explicitement que, face à une menace de bio-infestation avérée, les autorités militaires tekhanes avaient l’autorité totale et absolue pour endiguer la crise, sous réserve des quelques dispositions prévues dans une annexe à la convention, parmi lesquelles on trouvait quelques ultimes limites, très faibles, très théoriques.

La panique s’emparait de son cœur, et elle entreprit de s’asseoir, perturbée.



SARAH KERRIGAN

Quand Sakura émergea, les Tekhanes n’étaient pas encore là. Le processus d’incubation ne dura qu’une heure, ce qui fut relativement plus rapide que prévu. La Reine des Lames veillait alors sur sa couvée. Thorne lui avait dit que les Novaquiennes étaient au courant de sa présence. La bio-infestation allait échouer, c’était indéniable... Mais Sarah ne comptait pas partir comme ça. Elle voulait se renseigner sur cette Sakura Korvander, et comptait poursuivre sa bio-infestation, notamment afin de donner l’illusion qu’elle chercherait à contaminer la région. Pendant que l’incubateur transformait Sakura, Sarah s’était pleinement renseignée sur elle, et avait ainsi su tout ce qu’elle avait besoin de savoir. Sakura Konoe, une ancienne lycéenne de Mishima, disposant d’un pouvoir qui en avait fait une esclave richissime : la terramorphose. Elle avait été une nageuse d’exception, avant d’être capturée par Hiro Atayashi, un esclavagiste nexusien. Elle avait fini par devenir la Princesse de Sylvandell en se mariant à Alice, et en étant bénie par le dragon d’Or de Sylvandell, une sorte de puissante créature que les Sylvandins, dans leur ignorance, assimilaient à une divinité. Elle avait vu que Sakura avait été brièvement capturée par une autre esclavagiste, Mélinda Warren, et que Sakura, tout en étant hostile à l’esclavage, appréciait secrètement l’idée d’être soumise... Ce que Sarah interpréta comme un héritage de son éducation japonaise, une éducation qui se caractérisait par la soumission, et par ses années de servitude auprès d’Hiro... Une sorte de plaisir inconscient qu’elle se refusait à admettre.

Elle avait continué à lire dans sa tête, et avait rapidement découvert l’existence d’une sœur, qui, visiblement, n’avait pas les mêmes capacités que Sakura. Ceci avait intrigué Sarah. Si Ayano était la sœur de Sakura, alors le génome si particulier de Sakura devait se retrouver dans celui de sa sœur. Alice Korvander était sans intérêt pour elle, mais Ayano... Elle avait pris la décision de trouver un moyen de la capturer, afin de pouvoir voir si, comme Sakura, elle était dotée de capacités terramorphiques latentes... En somme, elle voulait voir si Sakura et Ayano étaient bien les descendantes lointaines de Formiens qui avaient, un jour, existé, sur Terre. Une telle chose signifierait qu’il y avait eu des Formiens sur Terre, mais que ces derniers avaient disparu. Comment ? Pourquoi ? Quand ? Autant de questions que Sarah se posait. En offrant Sakura et Ayano à Abathur, il pourrait travailler sur leur génome, et obtenir des réponses plus précises.

Comme elle s’y attendait, Sakura sortit de l’incubateur en étant complètement transformée. Le phénomène avait bien marché, et elle était très appétissante. Parmi toutes ces formes, l’incubateur avait choisi d’utiliser le modèle elfique, car, du point de vue de Sarah, un elfe était à la fois un être noble et soumis, ce qui représentait bien l’image qu’elle donnait de ses Cérébrates. Dans sa tête, l’amour de Sakura pour Alice avait été reportée sur Sarah, qui lui avait offert la possibilité d’être pleinement libre, en acceptant pleinement ce qu’elle était. Sarah doutait que l’amour de Sakura pour Alice soit totalement mort. Ce genre de sentiments était difficile à éradiquer, surtout qu’elle n’avait pas Abathur sous la main.

En attendant, la nouvelle Sakura s’allongea sur le dos, en manque, devant le Chasseur xénomorphe. La créature noirâtre poussa un léger grognement, tandis qu’un chibre épais se formait entre ses belles jambes noires. Sa longue queue caudale glissa sur le sol, et l’imposante créature, faisant plus de deux mètres, se rapprocha, se penchant vers la femme. Son sexe noir était solidement tendu, faisant une trentaine de centimètres. Il aurait aussi pu la pénétrer avec sa queue caudale, mais il préférait la conserver pour ses fesses.

« Alors viens me satisfaire, en attendant... » lui souffla-t-elle.

Les mots de cette femme accrurent son érection, et la bête poussa un grognement satisfait, pliant les genoux, frottant son front contre sa tête, les faisant glisser sur ses lèvres, ainsi que sur son nez.

« Tes ordres sont miens, Maîtresse... »

Une longue langue gluante frotta la joue de la femme, et ses mains grandes et tranchantes se posèrent sur ses épaules. Il s’allongea sur elle, et la pénétra d’un coup sec, sans attendre plus longtemps, et glissa l’une de ses mains, pinçant le téton de la femme. Sa gueule se rapprocha ensuite de la bouche de cette femme, et vint la lécher, avant d’entreprendre ce qui pouvait se rapprocher le plus d’un baiser, de sa part.
« Dernière édition: Novembre 07, 2013, 02:25:17 par Sarah Kerrigan » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sakura Korvander
E.S.P.er
-

Messages: 738


Annexienne Terramorphe


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Novembre 07, 2013, 01:47:16 »

Elle devait être complètement folle pour se laisser prendre par cette chose, alors que cette dernière n'avait absolument pas chercher à la pénétrer, et attendais simplement à coté du cocon. Pourtant, lorsque Sakura sentit se sexe imposant écarter ses chaires et s'insinuer profondément en elle, elle sentit une chaleur particulièrement agréable se propager dans son corps. Pour une raison qu'elle ne parvenait pas à s'expliquer, la jeune femme avait envie de faire l'amour avec cet alien. Et, dans un éclair de lucidité, la terramorphe se rendit compte qu'elle était toujours maîtresse de ses pensées et de ses sentiments, qu'aucune voix ne s'insinuait dans son esprit pour l'influencer. C'était simplement son point de vu qui était différent, comme si elle avait retrouvée une partie d'elle-même. Une partie oubliée depuis longtemps...

- Tes ordres sont miens, Maîtresse...

L'alien débuta alors des vas et viens bestiales, sans aucune once de douceur. Mais plutôt que de hurler de douleur, Sakura se mit à gémir agréablement de plaisir. Un plaisir intense, tel qu'elle n'en avait encore jamais ressentit. Une langue visqueuse vint lui lécher le visage et la terramorphe ouvrit un peu plus la bouche, et usa de son muscle buccal pour en faire autant sur cette imposante langue. De ses mains, elle caressa ce corps si particulier, s'attardant sur le crane lisse de la créature. Son chibre était comme recouvert d'une carapace constituée de plaque, de régularité osseuse, comme une armure composée de jointure, ce qui procurait une délicieuse sensation de plaisir dans son vagin, désormais aussi humide qu'une fontaine. Ses seins étaient maltraités par des mains puissantes et aux doigts griffus. Avec une tell intensité, il ne lui fallut pas plus de dix minutes pour atteindre un premier orgasme, suivit par d'autres, avant que l'Alien ne finisse par se vider dans son jardin secret, ensemençant celui-ci avec un sperme particulièrement épais.

Lorsqu'il se retira, Sakura était pleinement satisfaite. Du moins, pour les prochaines heures. Car elle le sentait, elle était devenue une sorte de prédatrice sexuelle, qui avait régulièrement besoin de ce genre de moment pour se sentir mieux après. Mais ce qui l'étonna quand même un peu, c'est qu'elle sentit son organisme absorber cette semence de l'intérieur, de s'en nourrir. Etait-ce ainsi que les Annexiennes se nourrissaient ?

Sakura se rendit alors compte qu'elle ne connaissait toujours pas le nom des deux femmes qui l'avaient précédemment capturées, tout comme elle ne savait toujours rien de cet endroit. D'ailleurs, tout ce qu'elle savait des formiens, c'était ce qu'elle avait entendu à la conférence Tekhane. Et le fait que, dès sa métamorphose, elle aurait théoriquement dû se retrouvée connectée à cette entité supérieure appelée Overmind, ce qui n'était absolument pas arrivé. Se tournant vers la créature, elle croisa les bras.

- En attendant ta Maîtresse... Pourrais tu me parler de cet endroit et de ton espèce ? Je suis encore ignorante et j'ai besoin de savoir.

En un sens, ce n'était pas totalement faux. Sachant depuis un certain temps que son ADN était en partie formien – et qu'il l'était à présent totalement – Sakura avait un besoin viscéral d'en savoir plus sur ses origines possibles. Cette demande le surprendrait sans doute, interprétant cela comme une absence de connexion avec l'Overmind, ce qui était d'ailleurs vrai.
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 652



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Novembre 08, 2013, 12:39:09 »

Sans avoir de yeux, cette créature appréciait énormément la beauté de cette femme. Il ne l’appréciait pas par ses yeux, mais par son flair. Son visage proche de ses joues humait son odeur, un parfum délicieux, qui lui donnait toujours envie de coucher avec les femmes... Mais cette femme-ci avait une odeur particulière, plus forte que les autres, plus... Plus exotique. Il savait qu’elle était liée à sa Reine, à sa Créatrice, ce qui suffisait à l’exciter. Ses intentions initiales n’étaient pas de lui faire l’amour, mais lui avait suffi de l’entendre pour agir, pour exciter sa libido. Les doigts sinistres et beaux de la femme sur sa longue tête l’excitaient, et il la bourra donc, pétrissant ses seins, ses griffes s’enfonçant dans sa chair. Si cette peau avait été celle d’une humaine, elle aurait saigné, mais il savait que cette femme pouvait le supporter, car elle avait l’odeur de la Créatrice. Son membre remuait en elle, tendu et lourd, glissant dans son intimité. Il gémissait et grognait, jouant avec la petite langue de la femme, enfonçant la sienne dans sa bouche, l’enfonçant parfois tellement qu’elle se perdait dans sa gorge. Elle pouvait l’endurer, et il n’avait aucun remords. Il ne pouvait pas en ressentir. Son lourd corps s’écrasait contre elle, et il la sentit jouir, accroissant son rythme, soulevant le corps de la femme pour la renvoyer s’écraser sur le sol. Ainsi de suite, le Formien continuait à la prendre, jusqu’à jouir à son tour, répandant des litres et des litres de sperme en elle, jouissant pendant une bonne minute.

Sa sueur abondante avait ruisselé sur le corps de la femme, qui l’absorbait sans aucune difficulté. Sa peau était une sorte de douce texture noirâtre gélatineuse très agréable. Il se retira du corps de la femme, son sexe toujours là. Il s’écarta un peu, s’avançant sur le sol, sa longue queue caudale glissant sur les jambes de la femme. Ses hurlements et ses soupirs avaient été un délice divin. Il sentit la femme se relever, croisant les bras vers lui. Il grognait encore, grondant silencieusement, sa queue caudale remontant pour caresser les fesses de la femme.

« En attendant ta Maîtresse... Pourrais tu me parler de cet endroit et de ton espèce ? Je suis encore ignorante et j'ai besoin de savoir. »

Le Xénomorphe répondit assez rapidement, sa salive tombant sur le sol :

« Nous sommes... La Nuée... La nuée de la Conceptrice... Les Humaines... L’appellent Kerrigan... Sarah Kerrigan, la Reine des Lames. Elle t’a choisi pour t’offrir une nouvelle naissance. Tu es sa Fille, sa Cérébrate. Tes pouvoirs commandent aux miens, je suis ton servant... »

Sa queue continuait à remuer sur le fondement de la femme, la caressant lentement, lascivement. Son ton était rocailleux et glauque, s’échappant de sa gueule immonde. Les Xénomorphes étaient des créatures intelligentes, qui savaient se battre et communiquer. Le langage humanoïde était une chose qui leur échappait, du fait de leur gorge. La Cérébrate ne devait pas le réalise,r mais, si un observateur extérieur les voyait, il n’entendrait rien de plus que des hurlements, des baragouinements rocailleux... Le séjour dans l’incubateur avait permis au cerveau de Sakura de comprendre les borborygmes xénos, mais le ton était encore assez haché, le temps que son cerveau s’habitue.

« La Horde fait partie d’une immense famille... Universelle, éternelle, s’étalant dans l’Univers tout entier... Ce monde... A été choisi pour répandre la Nuée, pour s’y ingérer... Faire partie de l’Union. Nous ne sommes pas une espèce... Pas au sens où les Humains de ce monde l’entendent... Nous sommes Légion, la Multitude, unie sous l’autorité divine de la Conceptrice. Nous sommes ses créatures, tes créatures... Car ta voix est l’écho de la Sienne... »

Le Chasseur poussa un léger grognement, avant de continuer à marcher, et reprit à nouveau :

« L’incubateur n’a pas eu le temps de t’apprendre ton rôle, de t’en dire plus sur notre famille... »

Une membrane s’ouvrit alors dans un coin. La queue caudale glissant sur les fesses de la femme se retira alors.

« Mère t’attend... »

En traversant cette membrane rose, éclairée par des sortes de cristaux jaillissant de plantes, Sakura arriverait dans le nid, où Sarah Kerrigan était sur un trône... Et où quelqu’un léchait son intimité, entre ses belles jambes. C’était une belle femme presque nue, à l’exception de quelques morceaux d’armature sur ses seins et son intimité. Une femme qui vivait dans un royaume aquatique, une sorte de croisement hybride entre une sirène et une Humaine. Son royaume avait été attaqué par des hommes-poissons vouant un culte à Dagon, et elle avait été capturée par des pêcheurs, avant de finir par tomber sur Kerrigan. Ce n’était pas une Cérébrate, mais une servante, une esclave sexuelle. Tandis que Sakura s’approchait, Sarah la mit à l’épreuve, en lui envoyant dans son esprit les images mentales de son esclave, notamment son nom : Myraëth, la trente-neuvième fille du Roi-Poisson.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox