banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: C'est payé comme job ? [Hadès]  (Lu 4145 fois)
Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Février 05, 2013, 01:17:35 »

Hades soupira intérieurement alors qu'il vit la réaction de Blanche. Elle adorait ça. Enfin, pas au début, il avait vu que son commentaire l'avait outrée, et sa réaction avait bien servi à donner l'impression qu'elle était bien une captive, une esclave. Elle se débattit lorsqu'il l'avait attrapée par les cheveux, sans trop de surprise puisque ça devait faire plutôt mal. Mais quand il expliqua aux démons ce qu'il allait se passer, et surtout pendant le baiser, il put sentir son excitation. Elle voulait ça, elle avait adoré qu'il parle d'elle ainsi, et sa phrase de soumission le montrait. Il avait reconnu cette expression, elle le pensait vraiment. Quel genre d'ange Apollon lui avait-il envoyé au final? Il lui sourit de manière condescendante, un air légèrement amusé sur son visage.

- Aussi peu d'énergie démoniaque et tu es déjà aussi soumise?

Il laissa échapper un rire malsain, qui résonna avec ceux des démons qui regardaient encore la scène. Enfin, si elle prenait plaisir à ça, il pouvait bien faire un petit quelque chose de plus pour marquer sa domination avant de rejoindre son aile privée. Sa main nue glissa sur la joue de Blanche et il glissa deux doigts entre ses lèvres, les plongeant doucement dans sa bouche.

- Puisque t'es si excitée l'ange, commence par sucer ça. Une fois dans mes quartiers et que j'aurai jugé ta technique assez bonne, tu pourras passer au plat de résistance.

Il resta quelques secondes de plus avec au même endroit avant de disparaître avec sa garde rapprochée. Aussitôt, ils réapparurent dans ses quartiers, et les gardes prirent leurs position en dehors de la pièce, les laissant seuls. L'endroit était vide pour l'instant, mais il sentait qu'il était lié à sa volonté, à son pouvoir. Une seule pensée et il pouvait en faire ce qu'il voulait. Hades regarda Blanche, avant de retirer doucement ses doigts de sa bouche, et de les lécher lui même, un petit sourire amusé au visage. Normalement il n'aurait pas réagi comme ça, mais avec le changement de palais, et la situation précédente, il n'était pas vraiment contre suivre une partie du programme qu'il avait annoncé aux démons. En moins violent, bien sûr, mais ça pouvait être intéressant. Il regarda Blanche, avant de glisser sa main contre sa joue.

- Ça va mieux? Je suis désolé si je t'ai trop brusqué mais il fallait bien que je montre ma dominance, et c'était le meilleur moyen de le faire.

Il sourit doucement après ça, montrant un peu d'amusement.

- Même si je ne pensais pas que ça te ferait cet effet là. Tu le pensais vraiment ce que tu m'as dit là bas huh? J'aurais jamais fait le coup des doigts si ce n'était pas le cas.

Il attendit sa réaction, sa main toujours contre la joue de Blanche, son pouce lui caressant doucement la peau. Il avait tout son temps après tout.
Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Février 06, 2013, 01:13:16 »

Finalement, ce n'était pas étonnant qu'en Olympe on pense qu'Hades était cruel et assoiffé de sang étant donné le comportement qu'il avait en ce moment. Mais c'était sans doute nécessaire pour se faire respecter des démons. Ça, la demoiselle pouvait le comprendre même si elle aurait préféré ne pas en être directement la victime pour offrir du spectacle à tous ces êtres monstrueux. Elle n'était pas du tout à l'aise et pourtant, sans vraiment comprendre pourquoi, elle parvenait tout de même à être émoustillée par les paroles du Dieu. Elle avait un peu honte mais ce n'était pas quelque chose qu'elle contrôlait vraiment.
Hades continua de jouer son rôle et se moqua un peu d'elle et de ses paroles, ainsi que tous les démons autour. Blanche rougit encore davantage. Qu'est-ce que ça pouvait être gênant tout à coup ! C'est alors que le maître des lieux glissa sa main sur sa joue, puis deux doigts devant ses lèvres et dans sa bouche. Surprise, l'ange ouvrit de grands yeux ronds mais n'osa pas le repousser. Ça ferait sans doute louche une esclave se révoltant face au Dieu des enfers, non ?
Ah... le but était apparemment de sucer ces longs doigts entre ses lèvres en attendant le plat de résistance. Voilà qui ajouta encore davantage de trouble chez la jeune femme qui, après réflexion, préféra s’exécuter, prenant soin de ne pas croiser un seul regard démoniaque.

Et tout à coup, ils se retrouvèrent ailleurs, à l'intérieur du palais, certainement dans les quartier d'Hadès. Ouf, enfin ! La bouche de l'ange fut libérée et elle put enfin inspirer une longue goulée d'air et se détendre un tant soit peu. L'absence des démons était une charge immense de moins sur ses épaules et elle se sentait beaucoup mieux. Par contre elle avait toujours aussi chaud. Elle s'éventait le visage rapidement alors que le Dieu reprenait la parole, apparemment amusé de sa réaction de tout à l'heure. Mince ! Il avait remarqué. Est-ce qu'elle avait réellement pensé ce qu'elle avait dit tout à l'heure ? Elle aurait aimé mentir mais ce n'était pas nécessaire, il connaissait déjà la réponse. Blanche se pinça les lèvres tandis qu'Hadès caressait délicatement sa joue. Avalant difficilement sa salive, la demoiselle tenta de prendre un air détaché avant de répondre :

- Et bien... il y avait sans doute un peu de vrai là-dedans. Je suis désolée...

Quelle honte ! Se comporter comme un animal en chaleur c'était pitoyable. Bon ça lui était déjà arrivé mais jamais devant un Dieu ! Que faire ?
Sans doute rouge comme une tomate, elle essaya de regarder ailleurs mais ne put s'empêcher d'ajouter :

- C'est simplement que ça m'a donné... des idées.

Elle commença à se mordiller la lèvre inférieure. Flûte et zut ! Elle aurait mieux fait de se taire, non ?
Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Février 06, 2013, 01:39:46 »

Hades garda son sourire alors qu'il vit la réaction à ses mots, la manière dont elle avait pâli légèrement, puis rougi immédiatement lorsqu'il lui avait dit qu'il savait qu'elle avait aimé ça, le pincement de lèvres et la déglutition avant qu'elle ne prenne la parole. Il avait tout vu, et c'est pourquoi il ne répondit pas lorsqu'elle s'excusa de son comportement. Il savait pertinemment qu'elle n'était pas désolée, il le voyait à son comportement, à sa légère honte à se comporter comme ça devant lui. Apollon lui avait envoyé une ange qui avait pas mal d'expérience et d'envie apparemment. Il chassa ce train de pensée de son esprit. Apollon était un idiot, et il songeait sérieusement à essayer de convaincre la petite ange de changer de propriétaire. Il n'allait pas la forcer par contre, juste lui demander de considérer l'option.

Elle était devenue vraiment... mignonne, il n'y avait pas d'autre mot, la manière dont elle avait détourné le regard et rougi comme une pivoine. Elle était expérimentée, il s'en doutait un petit peu, mais si innocente en même temps. Et puis la manière presque honteuse dont elle avait affirmé qu'elle avait eu des idées. Hades lui prit le menton entre les doigts en fixa son regard dans celui de Blanche, le soutenant sans fléchir, sans cligner des yeux.

- Dis moi tes idées, n'en oublie pas une, je le saurai.

Il ne pouvait bien sur pas lire l'esprit de Blanche, mais la manière dont il la regardait, elle pouvait penser ça. Et si elle pensait pas, elle ne lui mentirait pas, elle dirait tout ce qui lui est passé par la tête. Il était curieux de voir comment elle allait réagir à la possibilité d'étaler ses fantasmes devant la personne à qui elle pensait. Allait-ce l'exciter, l'énerver, l'attrister? Il espérait le premier cas, mais tout était possible.
Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Février 06, 2013, 02:34:13 »

Olala mais pourquoi elle avait dit un truc pareil, hein ? C'était pas digne d'un ange ça, vraiment pas ! Quoique, remarquez, tous les anges n'étaient pas de blanches colombes, ça se saurait.Mais bon ce n'était pas une raison. Le mieux serait peut-être de 'excusez à nouveau et de s'éclipser ? Oui mais comment ? En demandant l'aide d'Hades ? Il le prendrait peut-être mal... Oh et puis zut, il fallait bien qu'elle assume ce qu'elle venait de dire après tout.
Le sexe était l'une des choses géniales qu'avait découvert la jeune femme en se baladant sur terre et sur terra. Il y avait eut son créateur, bien entendu, mais son expérience s'était développée en bas, parmi les mortels. C'est dingue le nombre de chose qu'elle avait put tester. Elle adorait ça c'est vrai mais pas question de l'avouer au Dieu qui lui faisait face ! Même si, tôt ou tard, il allait finir par s'en douter.
Et voilà que soudain, la forçant à le regarder, il lui demanda de lui exposer toutes les idées qu'elle avait eu sans en oublier. Hein ?! Blanche était surprise mais surtout encore plus mal à l'aise. Oh non pas ça... c'était pas cool ! Est-ce qu'il pouvait vraiment détecter ses oublis ou ses mensonges ? La jeune femme préférait ne pas prendre de risque cela dit. La question ne se posait donc pas.
Toujours aussi gênée, Blanche réfléchit un peu puis pris son courage à deux mains. Allez, fallait pas avoir honte, elle n'était pas la seule à avoir des idées perverses de temps en temps, si ?

- Je... je me suis vue en train de sucer votre sexe. Et puis j'ai imaginé que j'étais enchaînée à un lit et que vous me preniez de force. Je me suis imaginée assouvir tous vos fantasmes...

De rouge, elle avait du passer au cramoisi ou une couleur de ce genre. Quelle gêne alors ! Mais où était la sortie ? Et si il se mettait en colère, hein ? On ne sait jamais, les Dieux sont si imprévisibles parfois !
Si elle avait pu, Blanche se serait enterrée six pieds sous terre !
Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Février 06, 2013, 09:04:31 »

Hades soutint son regard pendant une seconde, avant se laisser échapper un petit rire amusé et de la lâcher, clignant des yeux. Elle avait mordu, et malgré le peu qu'elle lui avait dit, elle n'avait sans doute pas réfléchi à ce qu'ils pourraient faire beaucoup plus que ça. La partie où elle avait dit qu'elle imaginait qu'elle assouvisse tous ses fantasmes était particulièrement amusante. Après près de six millénaires de mariage, elle pensait qu'il avait encore des fantasmes à assouvir? Son amusement était visible à ce point, et il ne put s’empêcher de commenter doucement.

- Tu penses qu'après un mariage aussi long, j'ai encore des fantasmes à assouvir?

Sa main nue glissa une fois de plus contre la joue de la belle ange.

- J'ai tout fait, sous la forme d'homme, sous la forme de femme, j'ai tout fait subir au corps de Perséphone et en retour elle m'a tout fait subir. Il n'y a presque rien que je n'ai pas essayé durant ma longue existence.

Mis à part la nécrophilie. Sérieusement, il ne voulait même pas envisager cette idiotie, ça n'avait pas vraiment d'intérêt pour lui, et c'était totalement irrespectueux des morts. Il se concentra de nouveau sur la personne face à lui, et sa main glissa contre sa joue, son pouce en profitant pour caresser ses lèvres. Cela n'allait plus tarder avant qu'elle ne soit à lui, du moins pour la journée. Elle était sans doute pas loin d'être prête à se jeter sur lui. Il ne manquait sans doute qu'une légère poussée dans le bon sens.

- La grande question au final, n'est pas ce que je veux te faire subir...

Hades s'approcha d'elle, ils étaient joue contre joue maintenant, et il put murmurer doucement à son oreille.

- C'est que veux-tu que je te face subir petite ange?

Normalement ça devrait suffire. La présence démoniaque dans l'air était suffisamment diluée pour qu'elle puisse se lâcher sans crainte, et il l'avait sans doute encouragée à le faire. La suite était entre les mains de Blanche.
Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Février 06, 2013, 01:37:25 »

Blanche avait vraiment chaud, sans doute parce qu'elle avait encore cette envie plutôt gênante en elle. Mais elle se demandait si c'était une bonne idée. Apollon l'avait-il vraiment envoyé à Hadès dans ce but-ci ? Sans doute. Mais ce n'était pas n'importe qui... c'était le Dieu des enfers ! Au même rang que Zeus ou Poséidon, l'une des plus grande divinité  ! Avouez que c'était un peu intimidant. Il lui fit une remarque qui ne manquait pas de bon sens. Evidemment, ses fantasmes, ça faisait bien longtemps qu'il les avaient assouvis. Mais bon, ça, elle y avait pas réfléchit sur le coup ! Il lui avait posé une question, elle avait répondu. Tirant la moue, elle répondit d'une petite voix :

- Oui, ça tombe sous le sens...

Il s'approcha soudain un peu plus d'elle, éveillant encore un peu son trouble et la couleur de ses joues. Il fallait qu'elle se reprenne, ça ne lui ressemblait pas cette pudeur ! Alors la véritable question pour le Dieu, c'était en réalité ce qu'elle-même voulait qu'elle lui fasse subir. Oh.
Blanche réfléchir à cent à l'heure puis se calma petit à petit. Ce qu'elle voulait ? Elle n'en savait trop rien. Et puis elle se souvint d'une chose qu'elle n'avait jamais vraiment tenté en 99 ans d'existence et qu'elle n'aurait sans doute pas envie de tenter avec d'autres que le Dieu des enfers. Après tout, le contexte y était largement. Elle se mordilla la lèvre, puis apporta ses mains à la tunique qu'elle portait pour la laisser glisser à terre et se retrouver entièrement nue. Ce fut alors à sont tour de lui souffler à l'oreille :

- Faîtes comme tout à l'heure. Traitez-moi comme votre esclave. Ne craignez pas de me faire mal... et faîtes-moi prendre l'apparence qui vous conviendra le mieux.

L'excitation était revenue tout à fait dans son corps. Sa demande était peut-être bizarre, certes, mais c'était ainsi qu'elle voulait qu'il la prenne. Et pas autrement. Qu'allait-il en penser ?

Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Février 06, 2013, 10:01:46 »

Hades fixa la jeune femme nue du regard, et lui sourit simplement. Il ne s'attendait pas à ça, mais ça pouvait rendre les choses intéressantes. A sa proposition de changer sa forme pour qu'elle ressemble à ce qu'il désire, il hocha de la tête et lui posa la main sur l'épaule, la transformant en sa forme de prédilection, sans ses vêtements bien entendu. (celle là http://img15.hostingpics.net/pics/259278309881872919B4zNGaah.jpg ) Il ne lui laissa pas le temps de s'inspecter avant de poser ses lèvres sur celles de Blanche, lui volant un baiser. Enfin, voler était un bien grand mot, et elle semblait plutôt d'accord pour continuer, mais il se retira et hocha de la tête.

- Si tu veux jouer à ça, je ne te laisserai pas te cacher derrière une apparence de mon choix. Ce sera toi que j'aurai en tant qu'esclave, ton corps, ton visage, et pas celui d'une illustre inconnue.

Il semblait plutôt content de la situation, et si elle avait proposé ce changement de forme pour se dérober, être quelqu'un d'autre alors qu'il la dominait, c'était raté. Il la voulait à elle comme il l'avait dit. Il posa ses doigts sur le front de l'ange, et lui transmit une infime partie de ses pouvoirs, juste assez pour contrôler le décor de la pièce. Il s'adressa ensuite à elle.

- Il ne reste donc que deux points à discuter. Le premier est la location. Tu peux voir que cette pièce est vide. Elle... réagit à mes désirs, et pour l'ensemble de la soirée pour les tiens. Tu vas choisir le lieu dans lequel tu t'offriras à moi et deviendra mienne. Tout ce que tu veux, à portée de main. Et le deuxième point...

Il devint sérieux à nouveau, et elle pouvait sans doute remarquer que c'était important pour lui.

- Je... ne suis pas un violeur. J'ai fait une fois cette erreur, mais plus jamais. Tu vas penser à un mot, un mot que tu ne dirait jamais par hasard, et puis tu vas me le dire. Que tu pleures, crie de douleur et de désespoir pendant l'acte, et je ne ferai qu'intensifier mes actes. Par contre, un seul murmure de ce mot et tout s'arrête.

Il attendait de voir le décor qu'elle allait choisir et le mot de sécurité, et puis il allait enfin pouvoir s'amuser avec elle.

Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Février 06, 2013, 11:24:34 »

Blanche ferma un instant les yeux alors que le Dieu changeait son apparence. En fait, elle n'eut pas réellement besoin de voir à quoi elle ressemblait. Elle pouvait sentir avec certitude qu'elle avait l'apparence de toute à l'heure. Celle qu'elle aimait prendre en général et qui était, en quelque sorte, son physique d'origine. A peine l'eut-elle comprit qu'Hadès emprisonna ses lèvres dans les siennes. L'ange sentit une douce et brusque chaleur monter en elle. Il lui spécifia alors qu'il désirait qu'elle sera esclave sous son vrai visage et pas celui d'un autre. Elle sourit, amusée mais aussi excitée. D'un certain coté, elle préférait cela. Hadès posa alors ses doigts sur son front et la jeune femme ressentit un grand pouvoir pénétrer en elle. C'était d'ailleurs quelque chose d'assez impressionnant. Elle ignorait ce qu'elle était sensé pouvoir faire avec cela mais c'était certain qu'il lui avait transmis quelque chose. Elle lui jeta un regard sans trop comprendre. Il voulait lui préciser quelque chose.
La première information lui fit comprendre qu'elle pouvait meubler cette pièce à sa guise et lui donner l'image qu'elle voulait. Elle hocha la tête pour lui montrer qu'elle avait comprit. L'autre point semblait un peu plus important pour lui. Il précisa qu'il n'était pas un violeur et qu'il voulait qu'elle lui communique un mot qu'elle pourrait prononcer  si jamais àa se passait mal et qu'elle voulait que tout s'arrête.
Blanche le tranquillisa un léger sourire et répondit :

- Très bien. Je sais que vous n'êtes pas un violeur et qu'au fond, il n'y a rien de mauvais en vous. Je vous fait confiance. Pour ce qui est du mot ce sera... Apollon. Vous pouvez être certain que je n'ai pas l'habitude de prononcer son nom dans ce genre de cas. Pas même avec lui.

Elle esquissa un sourire malicieux puis ferma les yeux. Elle devait trouver un nouveau décor à cette pièce vide. Oui mais lequel ? Elle réfléchit quelques courtes secondes, puis le décor apparut : http://img15.hostingpics.net/pics/852864DragonsProphet6001010856.jpg
Une grande pièce circulaire et un peu sombre. Elle y ajouta un très grand lit au milieu, puis tout autour des tas chaines, d’accessoires, de cordes et autres instruments de domination.
Elle rouvrit alors les yeux et sourit de nouveau.

- Est-ce que cela vous convient... Maître ?

Elle était plutôt impressionnée d'avoir fait un truc comme ça. Hadès avait vraiment des pouvoir incroyables !
« Dernière édition: Février 06, 2013, 11:38:29 par Blanche S. Kitade » Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Février 06, 2013, 11:57:05 »

Hades fronça des sourcils à son choix de mot. Non, ça n'irait pas, pas du tout même. Il la laissa choisir le mobilier, et un sourire amusé remplaça son expression, avant qu'il ne lui attrape le menton de ses doigts. Lui levant assez la tête pour la forcer à se mettre sur la pointe des pieds, il s'approcha jusqu'à ce qu'elle puisse sentir son souffle chaud contre sa peau.

- Ecoute et écoute moi bien esclave. Je vais être clair. Tu es a moi ce soir, rien qu'à moi, et l'idée que tu puisses penser à un autre nom que le mien...

Il ferma les yeux et les ouvris de nouveau, serrant un peu ses doigts autour de son menton. Ça devait légèrement lui faire mal maintenant, et il avait visiblement commencé à entrer dans son rôle. Il espérait que ça lui plairait.

- Tu vas changer ton mot de sécurité et me donner le nouveau de suite, et ça n'aura rien à voir avec lui, j'espère que je suis bien clair.

Il la lâcha et resta debout face à elle, la regardant alors qu'elle était en face de lui, à peine à un mètre. Il aurait pu la toucher, la forcer comme elle le souhaitait, mais il voulait d'abord qu'elle se soumette à sa volonté.

- Une fois que tu m'auras donné ce nouveau mot de sécurité, on pourra vraiment commencer ce petit jeu, donc je te conseille de te dépêcher. Plus tu me feras patienter, moins tu appréciera ce que j'ai en réserve pour toi.

Il resta face à elle, sans bouger, son expression restant de marbre. Il était sympathique avant, mais maintenant il était celui qui allait la prendre de force et lui infliger moult tourments. Si elle n'avait pas compris de suite, ça n'allait pas vraiment tarder.
Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Février 07, 2013, 12:19:12 »

Apollon. Ça lui était venu comme ça et avec le recul, oui ça paraissait évidemment stupide comme idée. Sans doute parce que son esprit était occupé à autre chose qu'à trouver un mot d'alerte. Après tout, elle était prête à vivre quelque chose qui l'excitait, elle était complètement nue, et Hadès ne lui facilita pas la tâche lorsqu'il lui prit durement le menton pour la redresser et lui parler comme à une esclave. Un nouveau frisson la traversa et sembla s'arrêter entre ses cuisses. De simples mots et la voilà toute émoustillée ! Il en avait des pouvoirs, ce Dieu des enfers, même sans le vouloir. Quoiqu'en fait, il devait bien se douter que ça lui ferait de l'effet. Le souffle en suspens, elle l'écouta en le regardant droit dans les yeux. Un autre mot alors... oui ça coulait de source. Franchement l'idée avait été nulle et très inadaptée. Avant qu'il ne la lâche, elle souffla à la fin de ses paroles :

- Très clair, Maître.

Oui, elle avait bien compris le message. Et elle ne devait pas tarder à en trouver un autre. Non seulement parce que le Dieu lui fit comprendre qu'il se montrerait de plus en plus dur si elle tardait mais également parce que l'excitation devenait insoutenable. Tout son corps appelait au touché, elle était à fleur de peau.
Alors elle chercha aussi vite que possible une autre idée. Mince, c'était pourtant pas un exercice si difficile ! Au bout d'un peu plus de cinq secondes, elle prononça :

- Rouge.

Bah quoi ? Une couleur, c'était simple, court, et en plus c'était la couleur de l'urgence. Et c'était bien improbable qu'elle puisse prononcer un mot pareil en plein acte sexuel. A moins d'être tordue. Elle espérait que ça convienne au Dieu car sincèrement, les mots de tout à l'heure l'avait excitée. Déjà, elle sentait son intimité produire de la cyprine et la pointe de ses seins commencer à se durcir. Le souffle court, elle attendait avec impatience de passer aux choses sérieuses.
Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Février 07, 2013, 12:42:37 »

Hades inclina la tête, acceptant le mot, c'était un peu commun mais il ne voyait pas vraiment comment elle pourrait le dire dans le feu de la passion sans le vouloir vraiment. Très bien, il pouvait passer aux choses sérieuses. Il lança un sourire de requin vers Blanche, exposant ses dents blanches vers l'ange. Sa main agrippa ses cheveux et il la força à le regarder droit dans les yeux.

- Je vais laisser passer ce coup ci, mais c'est parce que tu n'étais pas au courant. A chaque fois que tu t'adresses à moi, tu finiras ta phrase par maître. Est-ce bien compris?

Il la laissa répondre et puis il lui lâcha les cheveux et lui tourna autour, semblant l'inspecter.

- Et bien, tu es un bien beau spécimen, tu as de la chance d'être tombée sur un maître comme moi. Qui sait ce que d'autres auraient pu te faire... Pas un bruit.

Après ces mots semblant dénués de sens, Hades enfonça brusquement deux doigts dans l'intimité de son esclave. Il avait hâte de la goûter pour savoir si l'intérieur était aussi appétissant que l'extérieur. Si elle se taisait, il continuerait son inspection sans interruption, sinon... et bien, ce serait la première punition de la soirée. Il ne la pensait pas capable de retenir tout bruit vu combien elle était excitée, mais elle pourrait le surprendre agréablement.
Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Février 07, 2013, 12:56:23 »

Hadès sembla accepter le mot puisqu'il n'exprima aucun refus. Bon... elle saurait s'en souvenir en temps utile. Elle avait choisit un mot court et peu compliqué, donc facilement enregistrable. L'aventure pouvait donc commencer. Le Dieu des enfers arbora un sourire très expressif qui accentua le trouble délicieux qu'elle ressentait. C'est alors qu'il agrippa ses cheveux pour tourner correctement son regard vers le sien et lui précisa qu'elle devait terminer toute ses phrases mais "Maître". Pas besoin d'être devin ou très éclairé pour comprendre que si elle ne le faisait pas, ça allait sacrément chauffer pour elle. Blanche avala doucement sa salive, le souffle un peu malmené, puis répondit d'une voix gémissante, à la fois à cause de sa situation inconfortable mais aussi à cause de son état d'excitation avancé.

- J'ai compris, Maître.

Il la lâcha alors et lui tourna autour en souriant, annonçant qu'elle était un beau spécimen. c'était rassurant de le savoir. En même temps, Apollon avait toujours eu énormément d’exigence en matière de physique et lorsqu'il l'avait crée, il y avait mit beaucoup d’application. C'était au moins ça. L'ange resta silencieuse alors qu'il terminait sa phrase plutôt suggestive et qu'il ne lui demande de ne pas faire de bruit. Pourquoi ça ?
Elle comprit rapidement lorsque que le Dieu enfonça soudain deux doigts dans son intimité. La demoiselle dut faire appel à toute sa concentration pour ne pas laisser échapper un petit cri de plaisir. Pour cela, elle se mordit la la langue et ferma les yeux, se détendant alors un peu en soupirant très lentement. Quelle sensation ! Et quelle torture en même temps ! Difficile de retenir les sons de plaisir qui désiraient sortir de sa bouche. Mais mieux valait ne pas décevoir le Dieu dès le début...
Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Février 07, 2013, 01:12:11 »

Il n'en laissa rien paraître à l'extérieur mais il était assez content d'elle sur le coup là. Il fit un couple de va et vient profonds dans son intimité avant de ressortir ses doigts, couverts de cyprine. Il plaça un de ses doigts en bouche goûtant les sécrétions de son esclave et les trouvant à son goût, puis il plaça le deuxième doigt sur les lèvres de Blanche.

- Hum, tu n'as pas mauvais goût, c'est un plus. Nettoie moi ça vite fait et on va passer à la suite.

Son doigt pressait contre les lèvres de Blanche, et ce n'était pas vraiment une option pour elle, donc il ne réagit même pas lorsqu'elle le prit en bouche et commença à le nettoyer de sa langue. Il appréciait plutôt pas mal le contact de cette langue sur sa peau, il devrait lui ordonner ça plus tard. Une fois le doigt nettoyé selon ses standards, il le retira de sa bouche avec un léger 'plop' et l'essuya entre les seins de Blanche sans même réagir au contact avec sa peau nue. Il lui sourit ensuite, et alla s'asseoir sur le lit, la regardant fixement.

- Je suppose que tu as de nombreux talents, mais je n'en ai que faire. Pour l'instant je veux que tu danses pour moi. Même si tu ne sais pas danser, je veux que tu me fasses la danse la plus sensuelle, la plus érotique, ou bien même la plus obscène que tu peux imaginer, sans me toucher une seule fois. Tu sauras que tu as bien fait ton travail si je me lève et te prends à même le sol comme un animal. Je suis sûr que tu adorerais ça, n'est-ce pas esclave?

Il était toujours totalement habillé, pas une pièce de vêtement absente alors qu'elle était nue et dansait pour lui. Il aimait bien cette journée tiens. Ça et ça faisait longtemps qu'il 'avait dominé personne. Perséphone avait passé ce stage il y a de ça bien des siècles, et ça lui manquait un peu.
Journalisée
Blanche S. Kitade
Avatar
-

Messages: 38


Angel


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Février 07, 2013, 01:44:19 »

Blanche entrouvrit sa bouche lorsque le Dieu effectua des vas et viens courts mais profond dans son intimité. Que c'était bon ! C'était assez frustrant qu'il se retire aussi tôt mais après tout, c'était lui qui commandait. Il lécha alors un de ses doigts couvert de cyprine puis présenta le seconde devant sa bouche. Elle retint sa respiration durant une seconde alors qu'il complimentait son goût et lui ordonnait de nettoyer le second avant de continuer. Bien entendu, Blanche se garda bien de refuser. D'ailleurs elle se voyait mal refuser quoi que ce soit pour le moment. Elle s’exécuta alors, donnant toute d'abord un coup de langue dessus, puis prenant le doigt en bouche pour le sucer doucement. Le goût était âpre mais pas foncièrement désagréable. Hadès retira finalement son doigt une fois satisfait et l'essuya entre ses seins. Elle fut parcouru d'un frisson mais ne bougea pas. Elle était véritablement sensible à n'importe quel touché. Puis il sourit et la regarda dans les yeux après s'être assis sur le lit. Elle se tourna vers lui et il lui demanda de danser. Danser ? Il fallait qu'elle danse, de façon sensuelle et sexy au possible. Et si elle le satisfaisait, il disait qu'il se lèverait et la prendrait sur le sol comme un animal. Waow. Blanche avait vraiment envie de savoir ce que cela ferait. En tous les cas, l'idée lui plaisait en effet. Pour répondre à son interrogation, elle souffla :

- Oui, j'aimerais beaucoup Maître.

Ça oui ! Mais pour ça, il fallait qu'elle danse. Elle inspira une goulée d'air puis s’exécuta. Elle savait faire ça très bien mais cette fois-ci elle devait se surpasser. Elle commença alors à se déhancher doucement, caressant sa peau de ses cuisses pour remonter sur ses hanches, ses seins avant que ses mains ne se perde dans ses cheveux. Son corps ondulait gracieusement et parfois de façon provocante. Près de lui, elle se retourna pour qu'il puisse admirer son joli petit cul et recommença à onduler. Elle descendit vers les bas, puis se pencha et se redressa lentement.
Sa danse continua alors que ses mouvements devenaient de plus en plus sensuels et attirants.
Blanche redoubla d'effort et de provocation, espérant sincèrement recevoir le traitement dont il avait parlé. A cette idée, son corps s'échauffait encore et ses seins pointaient légèrement. Durant sa danse, lorsqu'elle se retrouvait face à lui, elle ne lâchait pas son regard.
Journalisée

Hades
Dieu
-

Messages: 626


maître des âmes défuntes


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Février 07, 2013, 04:14:48 »

Hades resta impassible au début, la regardant simplement danser. Elle n'était pas particulièrement mauvaise, mais il sentait qu'elle n'était pas vraiment rentrée dans sa dance. Pour l'instant elle dansait parce qu'il lui avait ordonné et parce qu'elle voulait la récompense. Il voulait qu'elle aille plus loin, qu'elle danse pour lui faire plaisir, qu'elle danse parce qu'elle voulait danser. Puis il put voir qu'elle commençait à se prendre au jeu, ses mouvements étaient plus gracieux, plus sensuels, et il sentit le désir monter en lui. Il n'en était pas au point de perdre le contrôle, mais au final il savait très bien que ça ne serait jamais arrivé. Il avait tout simplement trop d'expérience pour perdre le contrôle de ses pulsions. Non, il allait la laisser s'épuiser, voir combien de temps elle mettrait avant de commencer à ralentir, à montrer des signes de faiblesse. Et au moment ou elle croirait qu'elle avait échoué, qu'elle n'avait pas atteint ses standards, il la prendrait subitement. Rien que le fait de la fatiguer avant de commencer les ébats montrerait toute sa dominance, et son but était de faire en sorte qu'à la fin de cette soirée elle doive lutter pour ne pas s'évanouir ou tomber de fatigue, tout en subissant le plaisir qu'il allait lui infliger.

Il regarda Blanche, du désir dans les yeux et sortit son sexe tendu de son pantalon, lui montrant qu'elle avait bien de l'effet sur lui. Il lui sourit alors qu'elle faisait de son mieux afin de soutenir son regard, enroula sa main négligemment autour de son pénis et commença à faire de lents mouvements de va et vient? Malgré le fait qu'elle dansait devant lui, il ne quittait pas ses yeux du regard, ne posant jamais un oeil sur son corps. Si elle n'était pas trop excitée pour réfléchir, peut être pourrait-elle s'en rendre compte et comprendre ce qu'il voulait vraiment. De toute manière elle n'avait pas le choix, il avait donné son ordre.

- Ne t'arrête pas, continue esclave.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox