banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Quelle est ta notion du temps? (Shad Hoshisora)  (Lu 1512 fois)
Tilsith
Dieu
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« le: Janvier 16, 2013, 11:30:43 »

Tic... Tac... Tic... Tac... Le son des aiguilles d’une horloge se répercutait dans la grande salle de marbre. En fait, plusieurs horloges fonctionnaient mais toutes étaient réglée en même temps, d’une précision telle qu’un simple tic semblait résonner de partout. Pourtant, la pièce des horloges avait été faite pour que ça en devienne un son mélodieux, presque une douce musique à écouter le soir avant de s'endormir. Tilsith balançait son doigt de droite à gauche en même temps que le bruit des aiguilles résonnait un peu partout. La tête posée sur sa main qui ne balançait pas, il observait le monde des mortels... Terra plus particulièrement. Sentant l’ennui le prendre, il descendit de son palais divin pour rejoindre le monde. Il avait beau être un dieu, l’ennui le prenait comme tout un chacun. Il avait envie de s’amuser, de se promener et, qui sait, trouver de quoi s’occuper un instant.

Une fois descendu de l’Olympe, il prit sa forme animale et se mit à courir dans les terres sauvages. Le cadran d’horloge qui pendait à son cou se balançait, envoyant un léger tic tac périodique. Après quelques heures à courir, il ralentit et se mit à marcher, calmement, silencieusement. Il était devenu aussi furtif qu’un lion chassant sa proie dans la savane. Son cadran continuait d’indiquer le temps qui passait mais silencieusement cette fois, on eut dit un jouet qui tournait sans réellement indiquer l’heure. Ce bijou, si tant est que l’on puisse l’appeler comme ça, n’était pas pour passer inaperçu dans ce monde moins évolué que la terre... Enfin, moins évolué, excepté Tekhos. Cette société féminine ultra protégée pour garder ses secrets si seulement elles savaient que leur système était si fragile, si éphémère.

Finalement, le dieu se coucha au pied d’un arbre et observa les alentours. De hautes herbes, quelques arbres venant briser la platitude du terrain, le soleil haut dans le ciel... Il utilisa une de ses pattes pour placer son cadran devant ses yeux... Midi, comme il l’avait dit en observant l’emplacement du soleil. L’astre brûlant était à l’heure ou était-ce l’heure qui était parfaitement coordonnée? Il s’en fichait, il la coordonnerait encore une fois dans le pire des cas. Le temps était si malléable pour lui et tellement inatteignable pour les mortels, un rêve pour certains, un cauchemar pour d’autres. Certains mortels avaient essayés de trouver des formules magiques pour se hisser à son niveau, pour devenir maître du temps mais leur folie les faisait payer et le dieu n’allait pas se laisser faire si facilement. Un mortel qui voulait se hisser au niveau des dieux... Quelle pathétique idée, quelle soif irréaliste. Ils n’avaient rien de mieux à faire que de vouloir tenter l’impossible, c’était l’une des raisons qui rendaient si aigri le dieu du temps envers les races éphémères.

Il était en train de ruminer leur manque de réalisme lorsqu’il entendit du bruit non loin de lui. Rapidement, il tourna la tête et vit une okami se promener. Elle semblait si calme, elle semblait prendre le temps de vivre le moment présent contrairement aux autres membres de sa race. Cette terranide l’intriguait et il se mit à l’observer un moment, se demandant quand elle allait se mettre à courir, bondir, reprendre sa nature pressée.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Janvier 16, 2013, 07:02:46 »

Elle avait quitté le harem il y’a de là déjà  un mois. Oh, elle y était restée un long moment, y faisant des rencontres et surtout reprenant peu à peu foi en elle. Autant dire que l’Okami avait changé, elle n’avait pas désiré restée auprès de l’elfe, malgré tout, elle aimait vivre à l’extérieur, se sentant comme oppressée au sein d’une demeure. Bien entendu, le mode de vie était différent, mais elle s’en contrebalançait, elle se faisait fit maintenant des remarques qu’elle pourrait entendre. Qu’on la traite de sauvage, elle, elle profitait de la vie, rien de plus.

Cela faisait quelques heures qu’elle marchait, profitant du vent légèrement frais présent en cette saison et en parlant de saison dans laquelle était-elle en ce moment ?  Elle se stoppa un instant, observant les alentours, les herbes étaient d’apparences grasses  et hautes, les arbres étaient feuillus, le ciel bleu dénudé de tout nuage et le soleil de plomb. Nul doute, la saison présente était l’été.  S’étirant un instant, elle reprit par la suite sa marche avant de s’arrêter devant un arbre.

Au début presque accolée au tronc, elle recula de deux pas observant vers la cime, puis sans un bruit, s’élança rapidement, grimpant en s’aidant des branches et s’en allant  cueillir deux fruits bien mûrs qui n’attendaient que d’être récoltés dans l’objectif d’être mangés et les graines rejetées au sol pour qui sait, avec de la chance, donner naissance à un arbre similaire. Profitant de la vue que l’arbre que la cime de l’arbre lui octroyait, elle observa un instant le paysage avant de finalement descendre.

Cependant,  malgré ce qu’on aurait pu penser, elle ne mordit pas directement dans l’un des fruits, gardant l’un dans sa main gauche, et faisant voler l’autre dans sa main droite comme une balle qu’on lance et qu’on rattrape machinalement, faisant quelques pas avant de s’arrêter, déclarant  à haute voix après avoir stoppé le mouvement du deuxième fruit :

« C’est très impoli d’espionner les gens, vous savez ? »

Elle donnait sans doute l’impression d’être insouciante mais elle connaissait néanmoins la région et ses dangers. Ainsi, la Terranide restait néanmoins sur ses gardes et l’odeur du  lion divin, bien qu’elle ne pouvait pas savoir qu’il était de cette nature, ne lui était pas passé inaperçue. De plus, son observation au sommet de l’arbre lui avait encore confirmé la présence d’une autre personne, les reflets turquoise et par-dessus tout le cadran avaient  été réfléchis par les rayons de l’astre céleste.

Pourtant, elle n’avait pas connaissance si elle parlait à un animal, certes singulier ou à un être doué de polymorphie. Haussant les épaules, elle s’octroya malgré tout une légère pause, allant s’adosser contre le tronc d’un second arbre, fixant sans broncher les hautes herbes qui dissimulaient le dieu du temps, attendant qu'il daigne se montrer ou bien qu'il rebrousse chemin.
« Dernière édition: Novembre 05, 2013, 04:53:57 par Shad Hoshisora » Journalisée

Tilsith
Dieu
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Janvier 23, 2013, 02:03:34 »

« C’est très impoli d’espionner les gens, vous savez ? »

Alors comme ça elle l’avait repéré, pas étonnant après avoir pris de la hauteur. Il se leva, tranquillement, et se dirigea vers l’okami. Ses pas étaient lents, silencieux dans la brousse et il vint s’asseoir devant Shad. Ses yeux turquoise l’observaient maintenant de plus près et il plongea ensuite son regard dans celui de la terranide. Pendant un moment, le silence s’imposait, seulement perturbé par le tic tac incessant du cadran.

« Vous avez raison mais je ne peux m’en empêcher. Surtout que vous êtes une bien curieuse okami. »

Quelle ironie pour lui de dire ça alors qu’il était certainement encore plus bizarre qu’elle. Au moins, elle se fondait dans la nature de ce monde normalement. Lui, avait l’apparence d’une créature introuvable et, en plus, il se mettait à parler comme une personne humaine. Il enroula sa queue autour de ses pattes et restait là, à ne rien faire d’autre que l’observer. Elle était plutôt jolie mais mortelle, elle finirait par être avalée par les ravages du temps. Pourquoi semblait-elle si insouciante, là était la question et aussi l’intérêt que lui portait le dieu. Il posa calmement sa lourde patte sur l’épaule de son interlocutrice et se remit à parler.

« Je ne vous veux pas de mal, juste comprendre pourquoi vous prenez autant votre temps alors que les autres spécimens se dépêchent. »

Il remarqua qu’il parlait comme un scientifique, comme quelqu’un qui passait sa vie à étudier des sujets plus ou moins nombreux. Ce qui, d’une certaine façon, était le cas mais lui ne se prêtait pas aux expériences, il voulait juste comprendre et apprendre sans agir. Parfois, c’était tellement plus intéressant de parler avec quelqu’un pour comprendre ses actes que d’aller dans son passé pour l’observer. Le passé ne révélait pas toujours la personnalité, il expliquait bien les choix pris dans le futur mais la personnalité, les gens venaient au monde avec. Même influencée par les autres, elle restait à peu près pareille tout au long de la vie et les discussions permettaient souvent d’en apprendre beaucoup sur ce point là.

« Au fait, généralement on m’appelle Chronos dans cette région et vous ? »

La région désignait tout Terra en réalité mais s’il lui disait ça, comment le prendrait-elle ? Voilà encore une chose qu’il voulait vérifier mais pas maintenant, il voulait d’abord savoir comment elle voyait le temps, pourquoi elle était si… Calme. Il ôta sa patte et la reposa au sol en continuant de l’observer. C’était peut-être impoli mais il était un dieu, il pouvait l’observer sans même qu’elle le sache alors autant profiter de sa présence pour la connaitre un peu mieux.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Janvier 23, 2013, 07:01:05 »

La louve observa l’étrange animal s’approchait et prendre place devant elle. Yeux azur et yeux turquoise se jugèrent en silence. Un léger sursaut presque imperceptible naquit de la Terranide quand le dieu posa sa patte sur elle. Le geste n’était pas violent et ne montrait aucune envie de lui broyer les os, elle resta donc comme elle était, l’écoutant parlé, bien sûr surprise au début. Mais après tout,  ils étaient sur Terra et les créatures douées de paroles étaient plus que commune même dans les terres sauvages.

« Je ne vous veux pas de mal, juste comprendre pourquoi vous prenez autant votre temps alors que les autres spécimens se dépêchent. »


Elle haussa un sourcil de surprise et de questionnement. Ainsi il l’observait car elle prenait son temps ? Car elle n’était pas en train de courir, bondir ? Qu’elle ne restait pas plus de cinq secondes sur  place comme elle le faisait il y’a encore quelques mois ? Elle eut un sourire amusée et répondit directement à son interlocuteur sans détour :

« Pourquoi je passerais encore le reste de ma vie à courir et à ne pas profiter du temps que j’ai ? J’ai passé plus d’un tier de ma vie à vivre à 100 à l’heure pour quoi ? Rien. Maintenant je n’ai plus envie de me préoccupée de ce genre de chose, je veux juste prendre le temps comme il vient et..En profiter le plus possible, savoir faire une distinction entre « rapidité » quand le besoin se fera sentir et « lenteur » quand je pourrais profiter de la vie comme tantôt »

Elle n’avait aucune idée sur comment le dieu présent devant elle, après tout elle lui avait dit la vérité, ce qu’elle ressentait, elle était épuisée de passer sa vie à courir pour survivre et à voir le temps défilé sans qu’on puisse l’arrêter, en somme, ne pas profiter de la vie.

« Au fait, généralement on m’appelle Chronos dans cette région et vous ? »

Une seconde, deux secondes…un léger  moment de réflexion rapide. L’Okami faillit s’étrangler mais pourtant ne laissa rien paraître. Un dieu ! Elle était en présence d’une divinité ! Et pas n’importe laquelle s’il vous plait ! Celle du temps ! L’être qui peut décider de vous renvoyer à l’état d’embryon ou de vous faire devenir un joli tas de cendre. Une fois la surprise passée et bien que le maitre du temps devait également «  attendre » une réponse, elle répondit à son interrogation.

« Pour ma part, vous pouvez m’appeler Shad, mais vous êtes sûr qu’on ne vous appelle pas également « Chronos «  dans les autres plans de Terra ainsi que sur …Terre ? »


Elle avait passée quelques années sur cet autre plan et avait entendu parler de la mythologie ancienne, le nom de Chronoss ne lui était pas inconnu, bien que  comparé à Terra, sur Terre le seul dieu vivant ou plutôt « prié » était le fameux «  Dieu ». Il n’y avait plus tous les anciens dieux de l’Olympe dans la vie de tous les jours, comment réagirait les Terriens  s’ils savaient que les dieux qui ne priaient plus, existaient toujours et avaient leur vie entre leurs mains ?
Le silence s’imposa un instant, l’Okami tendit l’un des fruits qu’elle avait cueillit précédemment, haussant simplement les épaules.

« Ca ne doit pas être aussi bon que ce que vous avez l’habitude de manger là-haut je pense… »


Oui, bien sûr ma fille, parle comme si de rien n’était au maitre du temps !  L’appendice caudal battait doucement contre le sol, suivant le tempo du « tic-tac » du cadran accroché au coup de l’animal divin, après tout que pouvait-elle dire ? Elle avait en partie répondu à sa question, pourtant elle en avait également une pour le dieu :

« Hmm..je pourrais vous demander ce qui vous amène ici, mais j’ai plutôt envie de vous poser une devinette qui répondra également à votre question : « Quel animal mange les lapins, les cerfs, les herbes et mêmes les fleurs ? Et qui réduit en poussière  même les rochers les plus anciens ? »


Allez une petite partie de devinette avec le dieu du temps !  L’Okami avait vraiment du «  temps » devant elle pour oser pareilles fantaisies, oui elle  devait être complétement dérangée sur ce coup et pourtant, elle l’avait fait.
Journalisée

Tilsith
Dieu
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Janvier 24, 2013, 11:54:53 »

« Pour ma part, vous pouvez m’appeler Shad, mais vous êtes sûr qu’on ne vous appelle pas également « Chronos «  dans les autres plans de Terra ainsi que sur …Terre ? »

Il semblait désormais évident qu’elle avait compris qu’il était le dieu du temps même si le choc de ce nom lui avait déjà pris deux secondes. Il hésita alors à prendre sa forme humanoïde mais jouer à l’innocent pouvait aussi être amusant, se faire passer pour une simple bête, singulière certes, mais une bête sauvage portant le même nom que le dieu était tout à fait probable. Les coïncidences étaient légions dans le bas monde. Néanmoins, elle était trop étrange pour qu’il se permette cette fantaisie. Il balaya alors les alentours d’un revers de la patte.

« Quand je parlais de région, tout Terra est la région mais il est vrai que l’on avait pour coutume de m’appeler ainsi dans l’autre monde. »

Il laissa un moment de silence, ce temps dont les mortels avaient besoin pour accepter les choses était toujours amusant, leur esprit était si opprimé par leur courte existence. Il en profita pour se demander ce qu’il ferait si lui aussi était un mortel mais, finalement, les habitudes de son statut divin lui revenaient et il se dit qu’il serait certainement comme la population pressée. Il prit le fruit et remercia la jeune femme.

« Ca ne doit pas être aussi bon que ce que vous avez l’habitude de manger là-haut je pense… »

« Vous vous faites beaucoup d’idées sur ce que l’on mange là-haut comme vous dites. Un petit plaisir d’ici bas n’est pas de refus, savez-vous. »

L’étrangeté de son comportement avait été effacée par ses réponses, elle prenait son temps parce qu’elle semblait en avoir marre de courir… C’était à la fois amusant et intéressant. Il hésita un moment à ralentir légèrement le temps autour d’elle pour lui permettre de vivre plus longtemps mais ne le fit pas. Dérégler l’écoulement du temps juste parce qu’une personne était intéressante lui paraissait si égoïste mais ce serait fort d’enrichissements de continuer à l’observer à l’avenir. Surtout qu’elle lui parlait comme si elle parlait à une personne tout à fait normale en connaissance de sa nature divine. Étrange spécimen, elle pouvait bien faire partie des mortels qu’il appréciait.

« Hmm..je pourrais vous demander ce qui vous amène ici, mais j’ai plutôt envie de vous poser une devinette qui répondra également à votre question : « Quel animal mange les lapins, les cerfs, les herbes et mêmes les fleurs ? Et qui réduit en poussière  même les rochers les plus anciens ? »

Elle lui proposait une devinette, à lui ? Amusant, même si la réponse ne fit pas deux tours dans son esprit. Il souleva son cadran.

« Le temps ma chère, le temps… Mais est-ce comme cela que vous le voyez ? Comme un animal rongeant la moindre chose se trouvant dans son sillage ? Si tel est le cas alors quelle sorte d’animal pensez-vous qu’il soit ? »

Elle l’avait mis de bonne humeur et lui aussi allait se mettre à jouer, il y avait tellement de visions du temps différentes et pas une seule fois on lui avait proposé le temps comme un animal. Le voyait-il sauvage, docile, libre, enfermé ? Même en se concentrant sur une seule image le représentant, il y avait encore des tas de possibilités. Il se dressa sur ses pattes arrières, la crinière commençait à disparaitre, les cornes rapetissèrent, et les pattes devinrent des pieds et des mains. L’animal sauvage qu’il était fit place à un elfe, les couleurs de l’animal restaient là, présentes, le cadran émettant son tic tac était toujours accroché à son cou mais il était désormais caché par ses vêtements ayant pris la place des poils du fauve. Il lança alors le fruit et le rattrapa, plusieurs fois. Ce petit jeu de lancer dut durer une minute, une seule minute durant laquelle le fruit sauta soixante fois, une par seconde. Au bout de la minute, il mordit dedans et savoura la chaire tout en écoutant sa nouvelle connaissance.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Janvier 25, 2013, 08:56:39 »

Qu’il ne trouve pas la réponse à cette devinette aurait été une sacrée surprise ! Mais comment le maître du temps pouvait être déjoué sur un sujet qui le correspondait ?  Et c’était à son tour de lui rendre la pareille, enrichissant sa devinette avec une interrogation sur « comment voyait-elle le temps ? Comme un animal ? ». Pendant que l’animal devenait elfe, la louve observa le changement tout en réfléchissant, sa main droite sous le menton, songeuse.  Il était vrai que des nombreuses réponses vaquaient dans son esprit et ce ne fut qu’au vingtième rebond du fruit qu’elle prit la parole :

« Disons qu’on peut le voir sous deux formes : On sait que le temps est lié à la mort, quand notre temps est venu cela signifie que nous devons..hem..trépasser, donc temps et mort sont liés. Ainsi, on peut s’imaginer la mort comme le chasseur et le temps comme..le chien de chasse ? L’animal qui traque ce que son maître lui indique de chasser »

L’Okami marqua un léger temps de silence, semblant chercher ses mots, semblant buter sur un point. Puis, soupirant un instant, mordant également dans la chaire du fruit à son tour et avalant le morceau, elle continua :

« Après si on prend le temps comme individu seul, j’avoue avoir du mal à imaginer quel animal il pourrait représenter. Je le vois plutôt comme « une meute », qui s’éparpille pour chercher les êtres qui doivent partir, ce qui pourrait faire penser aux proies, afin de nourrir la nouvelle génération, car si on a un temps de vie limité, quand il est fini, ce dernier n’est-il pas donné à un autre être, qui a son tour, mourra quand son temps sera écoulé ? »

Un léger bruissement vint rompre le silence qui s’était installé depuis une demi-seconde, tournant sa tête vers les hautes herbes, la réponse ne se fit pas attendre. Un simple oiseau. Les joies des terres sauvages. La louve se mit à sourire, légèrement amusée.

« A vrai dire,  le temps est tellement… dur à comprendre que l’imaginer en temps qu’animal est assez compliqué, puisqu’il peut s’attaquer aussi bien qu’aux faibles qu’aux êtres robustes et pleins de vitalité…Enfin, j’espère avoir répondu plus ou moins à votre question ».


Elle mordit une nouvelle fois dans le fruit, profitant de la chaire juteuse et du goût légèrement sucrée qui s’en dégageait. Parler avec le dieu du temps sur le temps était vraiment une situation loquace, après reste à savoir comment il la voyait, était-elle une perte de temps pour lui ? Que pouvait-il penser d’une réponse d’une simple Terranide comme elle ?

[hrp : Allez prochain post on essaye de ne pas écrire le mot " temps" xD]
Journalisée

Tilsith
Dieu
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Février 21, 2013, 01:57:49 »

Vingt secondes de réflexion, pas mal. C’était à la fois court et long, très court car ça ne représentait rien sur une vie complète et long dans une discussion pouvant se terminer à tout moment. Un chien de chasse au service de la mort et enfin une meute. L’image de la meute le fit penser à des loups, jusqu’au moment de l’éparpillement. Une meute de loups ne se séparerait pas pour traquer, elle resterait, au contraire, en groupe. Enfin, selon sa vision, ce serait un animal de meute chassant seul et toujours en chasse… En somme un traqueur solitaire dans une meute tout aussi solitaire. Bizarrement, il n’avait aucune vision de quel animal pourrait correspondre à ces critères et fixa un moment l’oiseau dans les herbes.

« Alors ne l’imaginez pas comme un animal. Personnellement, je n’en ai aucune vision, il est mon outil, il fait partie de moi, je fais partie de lui. Je pourrais dire que c’est moi, que c’est l’épée tombant sur la tête des condamnés mais il ne s’arrête pas à la mort de quelqu’un, non. Quand quelqu’un meurt, sa vie s’arrête. Dès lors, ce n’est pas pour autant qu’il cesse d’être dans l’écoulement du flux temporel. »

Il chercha alors quelque chose, un exemple et se dit qu’il devait faire plus précis. Parler sur un tel sujet était parfois assez dur et les explications ne semblaient pas assez claires.

« Tenez, par exemple, cet oiseau là. Sa vie suit son cours, il va, voletant dans les airs sans se soucier de ce qui pourrait lui arriver. Maintenant, imaginons que ce frêle petit être meurt soudainement. Sa vie cesse mais il reste encore en ligne, son corps se décompose, d’autres êtres viennent le manger. Pour les humains, ils meurent mais leurs ongles, par exemple, continuent de pousser dans la tombe. Le traqueur ne les laisse donc pas tranquille, même après leur vie. »

Il avait conscience que son exemple ne devait pas être des plus agréables mais ainsi, elle saurait que tout ne s’arrête pas à la fin de la vie. En réalité, Chronos avait pour avis que rien ne s’arrêtait à la fin de la vie, tout continuait mais avec un être en moins, ce qu’il avait apprit par le passé. Il observa encore un instant l’okami et posa une main sur son épaule.

« C’est bien de ralentir la cadence, de vivre au jour le jour sans se soucier de ce qu’il pourrait arriver à l’avenir tout en restant sur ses gardes. »
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Février 24, 2013, 09:22:33 »

L’elfe divin posa sa main contre son épaule, après qu’il eut fait la même chose avec sa patte sous sa forme animale il y’a une vingtaine de minutes de cela.  Pour l’Okami ce geste avait une symbolique, d’un « père » voulant réconforter son « enfant », il n’y avait pas de sensation de prise de pouvoir, de domination, juste un soutien. Mais après tout il était un dieu et elle n’était qu’une mortelle, peut-être se trompée t’elle, néanmoins, elle  fit sauter un bref instant le fruit entamé dans sa main.


« Dans tous les cas, maintenant je sais à quoi il ressemble…ce fameux «  temps » »


Elle mordit une énième fois, finissant ainsi le fruit, lâchant les graines qui, d’un coup de vent, furent emportés et qui sait, donneront dans quelques jours une petite pousse qui évoluera en un arbre dans plusieurs années qui fera également germé des fruits comme celui où ce fruit avait été cueilli. L’okami ne put s’empêcher de penser à voix haute, même si cela était également adressé indirectement,  au dieu lui-même.

« Nous verrons bien si le temps est favorable avec ses graines… »

Pour elle, c’était en bravant le temps que ses graines pourraient croitre, mais encore fallait elle qu’elle subisse d’innombrables intempéries et épreuves. La Terranide écouta attentivement les explications de Chronos, s’imaginant également la scène du cadavre dont certaines parties continuaient de vivre.

« Oui, enfin,  notre corps ne continue qu’à vivre  que jusqu’à ce qu’il a était entièrement « utilisés » par les autres organismes, dans ce cas, pour vous, l’enterrement est bien plus prolifique que la crémation ? Vu qu’un tas de cendre ne dois pas remplir les mêmes critères, les mêmes missions qu’un corps en..et bien décomposition ? »


Décidément parler de cadavres avec un parfait inconnu, qui aurait pu prévoir un acte pareil ? Un fait si insensé ? Et pourtant c’est bel et bien ce qu’elle faisait sans détours.

Journalisée

Tilsith
Dieu
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Septembre 27, 2013, 03:20:03 »

« Oh, pour moi la crémation ou l'enterrement ne change rien. Je ne m'occupe pas de la vie ou de la mort des personnes. Je vérifie simplement que personne ne dérange les fils du temps. On a incinéré quelqu'un? Eh bien soit, c'est qu'un autre en avait décidé ainsi. »

Le dieu regarda alors l'endroit où les graines furent retombées et resta silencieux un moment. Ce qu'il venait de dire lui semblait être les paroles d'un gardien qui ne faisait qu'accomplir sa mission sans pouvoir interférer sur les évènements. Alors les paroles de l'okami retentirent encore dans son esprit. Elle avait parlé d'un temps favorable avec les graines, pour que plus tard un arbre pousse à cet endroit précis. Et pourquoi pas après tout. Enfin, encore aurait-il fallu que la nature laisse pousser ces graines, qu'aucun animal ne vienne perturber leur croissance, que la civilisation des mortels n'empiète pas sur cet emplacement. Il y avait tellement de facteurs différents, tellement de choses qui pouvaient se passer pour en empêcher la croissance que le dieu détourna le regard. Il n'avait pas besoin de ça pour continuer à vivre et se contenterait d'être un simple observateur.

« Par contre, vous n'avez pas vu à quoi ressemble le temps, vous avez l'image d'un dieu, celle qu'il veut bien vous faire voir. Le temps n'est pas aussi simple à saisir que ça. Avez-vous déjà vu des toiles d'araignée d'assez près? Chacune est différente car chaque araignée crée selon sa personnalité. Le temps, c'est plus ou moins pareil. Pour certains, c'est une grande toile qui regroupe tout et tout le monde, ces personnes peuvent utiliser les différents fils de la toile pour se déplacer. Pour d'autres, c'est un portail reliant le passé, le présent, le futur. D'autres encore disent que c'est un fil continu. J'ai ma petite image également, certainement la plus proche de la réalité que tout ce que les mortels peuvent penser. »

La fin de ces paroles sonnaient comme si c'était quelqu'un de prétentieux qui parlait, remplaçant le coté plus sympathique précédemment présenté. Quelque part, ça révélait un peu plus sa nature divine, sûr de lui, sachant qu'il valait mieux que les mortels, qu'il leur était supérieur sur ce point de connaissance, sur les pouvoirs, sur la durée de vie. Enfin, il n'en voulait pas forcément à toutes ses personnes condamnées en naissant mais certaines ne méritaient tout simplement pas qu'il s'occupe de leur sort. Cette créature, la mi humaine mi animale avait l'air gentille, il était content de ne pas être tombé sur une autre personne qu'il aurait encore détesté, qui lui aurait renforcé sa condescendance envers les mortels.

Chronos tourna alors son regard vers Shad et l'observait, dans les trois étapes du temps. Ses yeux semblaient voir des choses insaisissables pour les êtres normaux alors qu'il ne bougeait pas. Une petite lueur vacillait dans ses yeux, dansant de droite à gauche tel une flamme secouée par la bise. Peut-être que pour qu'elle se fasse une idée de ce qu'il voyait il devait l'emmener là où son regard était, loin dans l'avenir, loin dans le passé. Et si rien de tout ça ne s'était passé comme l'Histoire en a voulu. Il sourit alors et revint à maintenant.

« Dites moi, voudriez-vous changer quelque chose dans votre vie? »
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Septembre 27, 2013, 05:09:10 »

La louve laissa parler l’être divin, ne lui coupant pas la parole, écoutant ses explications. Le temps serait comme une toile d’araignée ? Elle essaya de s’imaginer ce que signifiait la métaphore. Il était vrai que chaque espèce d’arachnide tissait sa toile d’une façon et que chaque individu d’une autre qui lui était propre, comme une sorte d’empreinte digitale mais constitués de soie.  Certaines toiles étant plus complexes que d’autres, reflétant ainsi la dure réalité du temps. Pour la Terranide, elle s’imaginait sur le  coup une version semblable dont elle fit part à Chronos :

« Je m’imaginais également le temps comme un long sentier formé de plusieurs chemins.  Le sentier principale étant celui qui devrait suivre l’individu mai les petits sentiers étant plus comme..les aléas de la vie, ce qu’on ne peut diriger..Mais vous avez raison, je ne sais pas à quoi il ressemble, pas autant que vous, après tout je ne suis qu’une mortelle en ce bas-monde ».

L’Okami haussa un sourcil quand elle vit le maître du temps la fixait et n’eut pas de mal à voir ses pupilles qui allait de gauche à droite comme s’il lisait un livre. Penchant légèrement sa tête sur le côté comme un loup curieux, elle se demanda ce qu’il faisait, était-il en train de lire en elle comme un livre ouvert ? De visualiser des étapes de sa vie ? Après tout, il en était capable et n’avait nullement besoin de son autorisation pour le faire. La question du dieu m’y fin à son questionnement :

« Dites moi, voudriez-vous changer quelque chose dans votre vie? »

Changer son passé ? Etait-ce que le dieu venait de lui proposait ? Lui faire connaître une vie différente, une meilleure vie ? L’Okami s’apprêtait à dire oui avant de demander que sa rencontre avec l’esclavagiste Don n’ait jamais eu lieu mais elle ne prononça pas sa demande, songeuse. Et si cela n’était pas si bénéfique que cela ?  Et si après tout c’était une chose à ne pas modifier ?  L’hybride réfléchissait, pesant le pour et le contre avant de finalement donner sa réponse à Chronos :

« Non…Après tout, je sais qu’on mon passé a était douloureux, semé d’embûche, mais je le connais, je sais ce que j’ai vécu  et c’est lui qui m’a formé. SI vous changiez ce dernier, qui me dit que mon autre futur ne serait pas pire ?  Par contre…-elle laissa couler quelques secondes, hésitante à poser la question- si je pouvais avoir une indication sur un fait futur ? Oh qu’il ne soit pas détaillé, juste un petit indice, si bien évidemment, cela m’en ai permis « .

Actuellement la louve ne voulait pas regarder dans son passé mais plus vers l’avenir. Quel évènement l’attendait ? Qui allait-elle rencontrer après le dieu ? Resterait-elle à jamais dans cette région aride à vivre d’une manière semi-sauvage ? Tant de question dont seul le divin avait la réponse.
Journalisée

Tilsith
Dieu
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Octobre 03, 2013, 04:16:05 »

« Oh tiens donc, vous ne voulez pas bouger à la toile de vie mais savoir où elle va vous mener? »

La réponse de la louve était impressionnante, tant par sa décision que par la facilité qu'avait le dieu à pouvoir parler de ce qui allait se passer sans entrer dans les détails. Un défi se posait alors à lui, comment parler d'un fait futur sans lui donner les détails? Tilsith réfléchit un moment, il devait choisir un évènement spécial mais sans dire ce qu'elle allait y vivre. Il y avait tellement de possibilités, tellement de choix qu'il hésitait sur lequel prendre.

« C'est une décision pleine de sagesse que vous venez de prendre, aussi je vais vous donner un indice sur votre avenir. Et pour ne pas modifier le futur, je n'expliquerai en aucun cas le fait que je vais vous indiquer. Ainsi vos décisions resteront vôtre sans que vous n'ayez l'impression que je vous dire de faire telle ou telle chose. »

Le dernier point lui semblait important, il ne voulait pas forcer cette terranide à suivre une voix du passé, l'avis d'un être qu'elle aurait rencontré par le passé lorsque la situation se présenterait. Il avait beau ne pas apprécier les mortels comme il le devrait, il restait néanmoins hors de leurs histoires autant qu'il le pouvait. Les tuer ou leur dire de faire quelque chose étaient deux tabous qu'il ne voulait pas franchir... Enfin, plus franchir. Pas depuis sa dernière aventure dans leur royaume en tout cas. Lorsqu'il choisit enfin ce qu'il allait dire, des questions s'imposèrent à son esprit, des interrogations auxquelles il essayerait d'avoir les réponses plus tard.

« Le chaud deviendra froid et au milieu du froid, vous trouverez de la chaleur. Intriguant n'est-ce pas? Chanter et danser sous le soleil au milieu d'un blizzard n'est pas courant. »

En parlant des chants, il se demandait d'où pouvait venir de telles mélodies et se disait qu'il avait encore quelque chose à apprendre finalement. Il devait trouver cette "Terre" et voir à quoi ça pouvait bien ressembler. Finalement, cette rencontre était enrichissante pour lui aussi. Il apprenait à connaître un peu mieux ce monde qu'il avait autrefois côtoyé et apprenait également qu'il ne connaissait pas tout comme il le pensait encore il n'y avait pas si longtemps.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Octobre 07, 2013, 01:46:31 »

« C’est en effet très…surprenant…je doute que cela puisse arriver mais si c’est le cas…et bien j’aurais une pensée pour vous, Dieu du temps »

Il était vrai que ce que lui avait prédit Chronos était un peu…étrange ?  Comment pouvait-il avoir du soleil et de la chaleur au milieu du froid et du blizzard ? C’était complétement insensé ! La louve tentait de s’imaginer par quel moyen, pareil fait, pareille magie serait possible. Magie ? Est-ce que cela avait un lien avec la magie ? Tant de questions en suspension et sans réponses…L’okami fit un bref geste de la main, chassant ses pensées. Après tout, elle verrait bien plus tard.  Souriante, elle invita le dieu à entamer une marche sur les chemins de la région,  réfléchissant aux mots qu’elle allait dire :

« Et si…enfin imaginons, supposons que quelqu’un ou quelque chose arriverait à vous tuer, qu’arriverait-il ? Le temps repartirait à l’instant de votre création et tous ce qui a était fait et vécu serait à nouveau jouer jusqu’à votre mort dans une boucle sans fin ? Ou alors deviendrait il rapide pour certains ? Lent pour d’autres ?  Ou bien serait-il complétement déréglé pouvant passer très lentement pour nous et d’un coup nous amener en une seconde à notre mort ? »

Elle s’arrêta, passant une main gênée dans ses cheveux d’ébènes, ses oreilles de louve légèrement dirigées vers l’arrière. La Terranide pouvait craindre le courroux du dieu, elle parlait de sa mort, une chose qui était impossible pour un être divin ! Surtout celui du temps, ce dernier voyait le futur, il pouvait donc prévoir les fait, ne jamais être surpris.  Se mordant la lèvre inférieure, elle s’inclina, en signe de pardon :

« Mes excuses, mes questions étaient un peu déplacée, après tout, nous n’avons pas besoin de penser à cela, non ? »

Allait-il néanmoins répondre à ses interrogations ou faire fi de la question ? Avait-elle pu le contrarier ?  La louve s’en voulait de ne pas avoir  tourné sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Elle était devant le dieu du temps merde !  Une seule mauvaise parole et elle pouvait se retrouver à l’état de vieille rachitique. Mais d’un côté, l’Okami ne s’imaginait pas Chronos ainsi. Ils parlaient tous deux sur le temps, il était logique qu’elle l’interroge sur ce point non ?
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox