banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3
1  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 19, 2018, 06:16:14
Andros ne parvint pas à cacher un petit sourire devant la réaction du laniste qui recula en sursautant pitoyablement devant le "bouh" de la jeune femme. Normalement il aurait dû lui dire de respecter les autres hommes libres mais lui même n’appréciait ps vraiment le personnage et il laissa donc l'affront couler.

Une fois sortit il put entendre l'estomac de la louve grogner ce qui lui fit froncer les sourcils. Normalement les gladiateurs étaient plutôt bien nourris pour pouvoirs donner un meilleur spectacle lors de leurs combats. Soit aitre avait été un piètre laniste, soit elle lui faisait tellement peur qu'il préférait la garder affaiblie. Quand elle lui demanda qu'elle était le programme et mentionna sa fin et son envie de se décrasser le satyre sourit.

-Les deux sont prévus. Nous discuterons de ce que j’attends de toi plus tard. Nous allons aller à ma villa, là bas tu y mangera et y feras un brin de toilette, on te fournira aussi des vêtements neuf.
Il jeta un regard sur les loques qui vétissaient la jeune femme.

-Mes esclaves ont un certains standing à respecter. 

En marchand dans les rues de Raghos la jeune femme pour se rendre compte qu'au niveau des terres sauvages, la ville était une véritable métropole. La population dans les rues était nombreuses, la ville était organisée en quartiers, les rues étaient propres et des miliciens patrouillaient pour faire respecter l'ordre. Elle pouvait constater aussi que si la principale race de la ville était les satyres il y avait aussi des humains, surtout des femmes, qui marchaient dans les rues; certaines portaient un collier d'esclave, mais pas toutes. Bien sur la cité comptait aussi son lot d'émissaires, de marchands, migrants et aventuriers, ce qui expliquait en partie aussi cette diversité.

Ils arrivèrent alors à la villa du prince, très grande selon le standards de la ville.  Ils furent accueillit à l'entrée par une grande femme à la peau verte qui faisait la même taille qu'Andros, mais musclée, elle ne manquait pas de charme malgré ce que les gens pensaient généralement des orcs. Elle portait comme Natacha un collier d'esclave mais plus décorée. Elle les salua avec un sourire.

-Bonjour seigneur Andros.

-Salutation Raksana. Rien à signaler ?

-Un voleur seigneur, je suis contenté de lui briser le poignet avant de le laisser filer, histoire qu'il serve de leçon pour ses copains.

-Bonne initiative.
Commenta Andros avec un sourire.

Il se tourna ensuite vers Natacha.

-Voici la demeure où j'habite, c'est désormais la tienne. Tu y occuperas les postes que je te donnerai et accomplira les taches dont je te chargerais. En attendant allons manger.

Andros accompagna Natacha dans la salle à manger de la villa, une grande pièce avec des nombreuses tables. Le propriétaire lui fit signe de s'assoir et quelques minutes plus tard deux esclaves apportaient à Natacha de quoi se sustenter. De la viande de cerf rôtie accompagnée de légumes, du pain et un d'eau. Pas un plat exceptionnel, mais c'était que ce à quoi avaient droit de nombreux esclaves. Sans parler de ce qu'on avait servit à Natacha.


2  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Rencontre diplomatique entre Hyliens et Satyres [PV Zelda] le: Janvier 19, 2018, 03:54:05
Les choses commençaient plutôt bien, la princesse avait acceptée l'offrande de Raghos, ce qui était une bonne chose même si le Satyre s'était douté que la princesse ne cracherai pas sur les présents elle avait l'air de plutôt bien le prendre. Néanmoins le satyre sentait une certaine tension venant de la princesse, ce qui était tout à fait compréhensible, si il avait été dans sa situation lui non n'aurait pas été très enjoué. Son royaume était sans doute la plus faible puissance des environs et elle le savait. Et de ce que les satyres avaient entendus, Hyrule avait déjà reçut la visite d’ambassadeurs d'Ashnard et même si ils n'étaient pas au courant des termes ils savaient qu'Hyrule n'avait pas été vassalisé ou conquise par Ashnard, ce qui avait surprit tout le monde. Les satyres ayant autrefois été chassés de leurs terres d'origine par l'avancée de l'empire d'Ashnard ce dernier était depuis toujours considéré comme la principale menace et l'ennemi héréditaire des satyres. Ashnard les avaient oubliés, mais les satyres eux n'avaient jamais oubliés ou pardonnés. Que le puissant empire ait choisit de ne pas annexée le royaume avait suscité nombre d'étonnements et d'interrogations mais finalement on avait décidé de ne pas trop s'interroger sur ce coup du sort et d'envoyer la mission diplomatique dès que les éclaireurs confirmèrent que les forces d'Ashnard s'étaient retirées.

La princesse fit alors la proposition au prince de se reposer avant d'entamer les négociations, le prince réfléchit une seconde si il valait mieux attendre un peut avant de commencer les négociations ou les commencer sur le champ. Finalement il décida de refuser, les satyres étaient des marcheurs et des coureurs bien plus endurants que les humains. Il y aurait d"autres occasions de faire des poses et après tout, les négociations diplomatiques s'étalaient souvent sur plusieurs jour. Et on était déjà en début d'après midi.

-Je vous remercie pour votre sollicitude princesse. Nous avons fait bon voyage et nous ne nous sentons nullement fatigués. Je préfèrerai commencer les négociations le plus tôt possible si vous êtes d’accord.
3  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Achat et soumission [PV Alice et Betty] le: Janvier 17, 2018, 06:00:17
Andros observa l'esclave lui obéir tout en se tenant prêt à un éventuel coup fourré, elle avait peut être l'air soumise pour le moment mais Andros savait qu'il était rare que la volonté d'une esclave soit brisée aussi tôt, on n'était jamais à l’abri d'une mauvaise surprise à ce stade du dressage. Mais bon, cela faisait partie du jeux en quelque sorte.

Une fois assise, il prit deux menottes et s'en servit pour attacher la tyranide à la chaise.

-Bien, maintenant tu ne bouge pas et tu ne parles pas avant que je t'en donne la permission.

Il s'empara ensuite de la petite valise et en sortit une petite seringue. Il en possédait une dizaine, ces choses venaient de nexus, il les avaient achetés une petite fortune il y avait quelques années auprès d'une commerçante de Tekhos de passage. Même si il gardait un plaisant souvenir de sa nuit avec elle. Le contenu de ces petites seringues étaient un produit qui permettait de modifier le corps du sujet. Bon plus précisément de modifier le corps d'une femme en la faisant produire du lait. Le procédé visait à reproduire le procédé physiologique des Ushis, les terranides vaches. Utilisé ce procédé sur une esclave récalcitrante était porteur d'un message simple. "Ton corps m'appartient désormais, tu n'en a plus la propriété".

-Bon, il est temps de te modifier un peut. Tu es un peut plate, nous allons essayer de résoudre ce problème.

Le satyre planta la seringue dans le premier sein de la furry et y injecta une moitié de liquide et vida le reste dans le second. Bien, ils ne restait plus qu'à attendre que le produit face effet, les seins de la furry gonfleraient à cause ed la production de lait pour lui donner une poitrine plus proche de celle de son amie Alice. De ce que la tekhane avait dit à Andros après leur nuit suivant l'achat, il existait des antidotes contre ce produit, mais Andros
n'avait alors pas vu l'intérêt d'en acheter.

En attendant que le produit face effet, Andros retira le collier en cuir de Betty pour le remplacer par un collier en fer, léger mais résistant marqué de ses initiales, A.M. Puis il y accrocha une laisse en maillons d'acier. Une bien meilleur parure pour son esclave.

Une fois le collier fixé il se déplaça pour la voir de face et voir l'effet du produit sur la poitrine de Betty avec un sourire satisfait.

4  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 13, 2018, 04:00:02
Andros hocha la tête, il avait réussit à convaincre la jeune esclave et elle lui avait donné sa parole visiblement à contre coeur. Andros ne pensait pas qu'elle était vraiment sincère mais bon, au moins il ne s'était pas opposé à un refus nette. Cependant cela ne voulait pas dire qu'il allait lui faire confiance juste avec cette accord.

-Je te traiterais comme je l'entendrai esclave, que ce soit en bien ou en mal dépendra de toi ou de ton comportement
. Dit-il d'une voix ferme mais pas insultante pour autant.

Il se retourna alors pour se diriger vers la porte de sortie.

-Je reviens aussi tôt que possible, il faut que je face la procédure d'achat et que je règle un détail.

La porte refermée Andros alla voir le propriétaire de Natacha pour négocier son rachat. Ce dernier fut particulièrement surpris quelqu'un veuille acheter sa furie, surtout après que ce quelqu'un ait discuté avec elle. Andros qui s'attendait à devoir à engager des négociations, au moins pour la forme, fut très surpris de voir le laniste* lui proposer dès le départ un prix risiblement bas. Normalement les gladiateurs se vendaient chères, mais ce prix était à peine celui d'un esclave de travaille. L'empressement de l'homme à se débarrasser d'elle était perceptible.

Une fois le prix payé Andros se dirigea vers la sortie.

-Mais sire... Et votre acquisition ?

-Ne vous en faites pas, je dois juste régler quelque chose. Je viens vous en débarrasser juste après.

Andros partit au quartier des forgerons pour passer une commande spéciale.

-Il doit être en argent pure le collier ?
Demanda Hephaisten, le forgeron Satyre.

-Non, je veux pouvoir contrôler sa transformation, pas l'annuler complètement. De plus de l'argent pure la ferait terriblement souffrir au quotidien. Je veux la maîtriser, pas la torturer.


Hephaisten réfléchit quelques secondes.

-Cela devrait se faire prince.
Mais ce ne sera pas gratuit.

Andros haussa un sourcil en voyant la note. Ce collier lui coûtait beaucoup plus chère que l'esclave en elle même.

Deux heures après sa discussion avec le prince, la porte de la cellule de Natacha s'ouvrit à nouveau, cette fois ce fut une dizaine d'hommes qui entrèrent dans la cellule, armés d'épées en argent, de gourdins et de perches. Andros et le propriétaire entrèrent à leur suite.

-Commencez à la détacher
. Déclara le gros bonhomme ruisselant de sueurs. Visiblement cette situation ne le mettait pas très à l'aise.

Les gardes, tout en s'assurant de tenir Natacha en joue avec leurs perches et leurs épées commencèrent par lui retirer les fers qu'elles portait autour du cou, avant de le remplacer par un collier finement travaillé. Natacha pouvait ressentir une petite gêne en le portant mais rien de particulier. Ah si, une chose. Quand elle tenta de se transformer en loup garou, elle en fut incapable.

-Merci pour votre achat seigneur, bonne chance avec votre nouvelle acquisition.
Dit le marchand, une fois Natacha libérée de ses entraves, visiblement soulagé que tout se soit bien passé.

-Oui, oui, merci. Suis moi Natacha.
Il fit signe à sa nouvelle esclave de le suivre.

--------------
* le laniste est dans la Rome antique un marchand, entraîneur et propriétaire de gladiateurs.
5  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Achat et soumission [PV Alice et Betty] le: Janvier 12, 2018, 05:05:43
Andros hocha la tête en voyant la furry lui obéir. En ce moment ça devait être le trouble dans sa tête, elle sentait la douleur mais aussi le plaisir à chaque coup du chat à neuf queue. Cette objet avait couté assez chère à fabriquer à Andros mais il ne regrettait pas son investissement.

-Bien, je vois que tu commences à comprendre. Poursuivons, met toi à quatre pattes. je vais t'ordonner de te mettre dans diverses positions et à chaque fois tu me saluera et me remerciera pour t'apprendre où est ta place.

Et le dressage continua ainsi pendant près d'une heure, Andros ordonna à la furry de se mettre à quatre pattes, à genoux ou allongée. A chaque fois ces poses devaient plus humiliantes, la terranide devant lui exposer ses organes génitaux de façon suggestive. A chaque refus ou chaque tentative de discussion, le chat s'abbatait, provocant son mélange de douleur et de plaisir chez la jeune femme.

Une heure de ce traitement passé Andros pointa une chaise en métal du doigt.

-Assis toi sur cette chaise esclave.

Andros allait passer à la seconde phase de dressage concernant Bettty, mais pour cela il avait besoin qu'elle ne bouge pas trop et sois obéissante. C'était aussi pour cela qu'il avait prit une heure à lui inculquer l'obéissance avant de passer à cette partie.
6  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 10, 2018, 04:38:14
Andros consentit finalement à reculer de quelques pas pour laisser plus d'espaces à la jeune femme, il laissa déverser sa bile sans répondre. Qu'elle s'énerve si elle voulait, cela ne changeait rien à la situation. Elle refusait de réaliser sa situation et Andros le soupçonnait, ses capacités pour la résoudre. Il écouta sa proposition sans manifester de réaction enthousiaste. Comme il le pensait elle surestimait ses capacités et son utilité pour le moment.

-J'y ai déjà pensé figure toi. Et je pense au contraire que tu n'es pas vraiment taillée pour l'espionnage. Tu dis que tu es cultivé mais à quel point ? Je ne sais pas d'où tu viens mais de ce que je sais sur toi tu ne sais rien des sociétés de ce monde. Je ne ne suis même pas sur que tu saches à quoi correspond Nexus et Ashnard, et encore moins qui sont les personnes à leurs têtes. Tu es peut être cultivée là où tu viens, mais ici ce savoir ne te sert à rien.

Sa langue avait claquée comme un fouet, sec et impitoyable. Il lui expliquait froidement la réalité de sa situation pour qu'elle comprenne à qu'elle point elle était désarmée et faible dans le monde qui l'entourait.

-Tu sais lire et écrire ? La belle affaire. C'est appréciable pour une esclave et une agente mais loin de compenser t'es défauts. Tu es violente, impulsive et le sang chaud. Non, tu ferais tout sauf une bonne espionnes, et beaucoup penseraient aussi que tu te ferais une mauvaise esclave. C'est pourquoi tu as été envoyée amuser les foules ici jusqu'à ce que tu meurs. Je peux te faire sortir de là, mais ce sera selon mes conditions et mes règles.

 Andros ne comptait prendre de gants ou faire de compromis. Il comptait utiliser cette lycanthrope pour atteindre certains objectifs qu'il s'était fixés. Certes, elle était belle, mais il n'avait pas l'intention de l'acheter uniquement pour ça, telle qu'il voyait les choses l'utiliser comme esclave de plaisir ou domestique, même après l'avoir dressée aurait été un gâchis de ses talents. Avoir une lycanthrope à son service présentait bien d'autres avantages pour des tâches plus violentes. Mais cette emploi serait dans une relation de maitre à esclave, tout d'abord car si il l'affranchissait dès à présent il y avait des chances qu'elles partent sans exécuter les missions qu'il lui confie et ensuite parce que Aandros ne voyait pas l'intérêt de le faire pour le moment. Autant lui faire miroiter la liberté comme une possibilité qu'elle pourra atteindre à son service, de toute façon personne d'autre ne la lui accorderait ici.


PS : Désolé pour le temps de réponse, pas mal de problèmes et de manque d'inspiration ces derniers temps.
7  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Satyre satyre, mon bon ami satyre ! [Pv] le: Janvier 08, 2018, 02:33:27
Shad, c'était son nom. Andros n'arrivait pas à savoir d'où était originaire ce nom, elle pouvait donc bien venir d'à peut près n'importe où. Elle fit des efforts pour montrer qu'elle ne voulait pas lui porter querelle et le jeune satyre apprécia l'intention, elle lui expliqua aussi qu'elle avait traversée les terres arides pour arriver dans cette forêt. Là aussi, Andros était impressionné. Les terres arides portaient bien leurs noms, c'était des régions chaudes, désolées avec peut d'oasis, de végétation et de cours d'eaux, la seul chose dont cette région était riche, c'était les monstres. Cette femme montait encore une fois dans on estime ! Traverser les terres arides était bien entendu possible, mais le faire seul et sans escortes armées, voilà qui était impressionnant. Il sourit quand elle dit qu'elle avait gâché sa chasse.

-N'aillez crainte vous ne gâchez nullement ma chasse, si vous avez attrapés ce cerf avant mi c'est tout simplement que je n'étais pas un chasseur aussi bon que ce que je croyais.

Une autre chose importante à propos de la jeune fille était visiblement sa curiosité car elle se mit à assaillir Andros de questions, et même à lui proposer de l'aider à chasser un autre cerf, ce qui le fit rire.

-Pas besoin pour le cerf. Et oui mon espèce vit par ici, cette forêt fait partie de notre territoire mais en réalité nous vivons plus loin, à sa sortie se trouve des plaines et des collines fertiles où se trouve Raghose notre capitale qui est d'ailleurs...

« Attention derrière vous ! »

Le prince eut juste le temps de se retourner pour voir une gueule garnie de croc lui sauter à la gorge. Au moment où la bâte allait l'atteindre une boule de feux l'atteignit et l'envoya rouler dans l'herbe. Andros se retourna pour voir la jeune terranide main tendue... Elle lui avait sauvé la vie !

Cependant le loup garou se releva en grognant et en... reculant ? Non, Andros ne rêvait pas, le loup garou était vraiment effrayé par la terranide.
Et il y avait de quoi, celle-ci commençait à changer, à devenir plus grande, plus forte et plus... lupine ?

*Par les dieux est-ce qu'elle aussi est une lycanthrope ?*

Sur une injonction de Shad, le loup-garou manqua de fuir. Mais il se reprit et se mit à pousser un hurlement. Puis un, deux, quatre, non six autres loups garous sortirent de bois pour aider le premier.

*Une meute ! Une foutue meute ! Tu parles d'une forêt sur !*

S'il s'en sortait Andros comptait dire à cette imbécile de général chargé de nettoyer la forêt après la mort de sa mère ce qu'il pensait de sa "forêt sur".

-Cela va être compliqué, il va...

Shad passa à l'attaque avant qu'il ne puisse poursuivre pour engager le combat, alternant entre plusieurs formes pour affronter les loups garous... En fait il semblait même qu'elle n'avait pas besoin de son aide. Il aurait aimé en dire autant, Andros était un redoutable combattant, mais il 'avait ni ses armes habituelles, ni son armure. Peut être aurait-il put dans on état actuel affronter un des lycanthrope mais plus ? Il ne fallait pas rêver. Heureusement Shad attirait vers elle la plupart des monstres qui l'avaient considéré comme l'adversaire la plus dangereuse.

Mais deux d'entre eux se mirent à l'attaquer. Comprenant que son arc ne lui serait d'aucun recourt il chargea ses mains d'énergie magique.

-RAGHOS ! Hurla-t-il en lançant un sort de foudre qui s'abbatit sur ses ennemis.

Les lycantrhopes hurlèrent de douleur mais continuèrent à charger, Andros enchaina avec une boule de feux qui projeta l'un d'entre eux quelques mètres plus loin mais le second se rapprochait vite. Il s'empara alors de sa lance et chargea en hurlant. Il savait qu'il n'aurait droit qu'à une seul chance.

Les deux adversaires entrèrent en collision avec une force terrible. Andros sentit sa lance entrer dans le corps de la bête et se briser, le poids de celle-ci le jeta au sol et il s'attendit à se faire arracher la gorge à coup de crocs. Mais rien ne se passa. Il avait visé juste, il avait réussit à atteindre la créature pile au coeur. Si il avait été moins précis, si la lance avait ripée contre une cote ou manquée le coeur, il serait mort.

Alors qu'il se relevait il se rendit compte que le second loup garou en faisait de même... oui, la question de sa mort pouvait encore s'arranger en fin de compte. Préparant ses sorts il se prépara à se battre pour sa vie.

Il espérait que Shad s'en sortait mieux, car lui il ne pouvait pas l'aider pour le moment.
8  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Achat et soumission [PV Alice et Betty] le: Janvier 07, 2018, 07:01:55
La furry sortit de la cage sans faire d'histoires. Bien, elle se mit à genoux devant lui mais au lieux de garder la tête baissée elle le regarda droit dans les yeux et ne prononça pas un mot. Pas terribles comme salutations. Andros marcha alors tranquillement autour d'elle pour se placer derrière elle, et avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit abattit avec précision le chat à neuf queue sur ses fesses. Une vive douleur se répandit dans le corps de la jeune femme mais aussi une pointe de plaisir.

-Tu dois baisser la tête quand tu me salue et ne la relever que quand je t'en donne l'ordre.
Expliqua Andros du ton qu'utiliserait un professeur sur un élève récalcitrant.

Et avant que Betty ne puisse répondre quoi que ce soit, une nouveau coup s'abatis sur elle.

-Et je t'ai dit de me saluer, aurais tu perdu ta langue chienne ?

Il cessa d’abattre le fouet, d'abord car elle n'avait fait aucun autre faut pas mais aussi parce qu'il voulait laisser le temps aux effets du fouet de bien se propager. Beaucoup considéraient la magie rose comme inoffensive ou utile uniquement pour pimenter ses relations sexuels, mais elle pouvait se montrer très vicieuse dans ce genre de situation. Créant de la douleur en même temps que du plaisir elle permettait de troubler l'esclave visée, de lui faire perdre conscience de ses sentiments et de ses propres désirs en lui faisant confondre douleur et plaisir.

Et Andros comptait bien l'utiliser pour soumettre cette petite furry rebelle. A la fin elle serait totalement soumise et dévouée à lui.
9  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 07, 2018, 06:18:30
Les choses semblaient aller dans le bon sens, la jeune femme commençait à comprendre son intérêt à au moins écouter sa proposition. Andros refusa de se décoller d'elle quand elle lui demandait, il fallait qu'il lui montre sa supériorité s'i voulait la mater quelque peut. Il se doutait que la jeune n'apprécierait pas, mais pour l'instant il s'en moquait. Il laissa poser ses question et fronça les sourcils quand elle lui parla de... karater ? Sans doute un art martiale utilisé sur terre, une chose qu'il avait apprit lors de ses brefs séjours sur terre était que les humains qui pratiquaient leurs arts martiaux dans leur club apprenaient des arts martiaux très épurés, destinés surtout à les défouler et bien qu'ils pouvaient se révéler utile face à une agression légère n'étaient pas efficaces dans un vrai combat face à un agresseur déterminé ou qaund on se battait jusqu'à la mort. Cette façon de faire était abhérrente pour le prince, tout les satyres qui apprenaient à se battre, que ce soit à l'armée ou avec des entraîneurs privés apprenaient vite cette réalité. "Dans un combat il n'y a aucune règle, les coups doivent être donnés pour blesser et tuer".

La dernière proposition de la jeune femme lui fit cligner les yeux de surprise.

-J'ai vraiment l'air stupide à ce point ?

Comme si il allait libérer comme ça une lycanthrope qui avait faillit lui arracher la forge quelque minutes plus tôt.

-Je ne te fais pas assez confiance pour ça, et j'imagine que c'est réciproque. Tu tenteras de me tuer ou de t'échapper dès la première occasion si je te détache, c'est pourquoi tu resteras avec un collier jusqu'à ce que je décide du contraire. Jusqu'à ce que je le décide tu resteras une esclave, avec toutes les implications qui en découle. Je ne t'engage pas, je te rachète, je suis ton maitre. Je te chargerai de missions pour moi et tu les accompliras. Si je suis satisfait, peut être finirais-je par t'affranchir.

Il ne plaisantait pas, il avait déjà accordé l'affranchissement à des hommes et des femmes qui avaient été ses esclaves, même à celles qui lui était soumis. Soit parce qu'il y voyait de l'intérêt, soit par reconnaissance de services rendus. On pouvait dire ce qu'on voulait d'Andros mais il était honnête sur ce point et il respectait la loi.

-Pour ce qui est de t'es tâches elles seront de tuer les cibles que je te désignerai, servir d'agent pour moi et mon armée. Pour ce qui est du combat je pense que ta forme lycanthropique sera suffisante la plupart du temps. Mais tu as raison, il se peut que tu ne puisses pas toujours y avoir recourt. Je t'apprendrai l'épée et le Pancras.

Andros avait finit pour le moment, il laissa la jeune femme assimiler tout ce qu'il lui avait dit.
10  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Satyre satyre, mon bon ami satyre ! [Pv] le: Janvier 07, 2018, 12:43:51
Andros poussa un long soupir de satisfaction alors qu'il marchait dans la forêt. Les satyres étaient vraiment bénit d'avoir put se trouver un territoire aussi beau et fertile aussi proche des terres désolés. Depuis qu'Ashnard avait forcé leur peuple à fuir il y a des siècles, les satyres étaient parvenu grâce à leur détermination et leur adaptabilité  à se tailler un petit royaume et petit à petit à s'étendre à nouveau dans les forêts et les terres fertiles, tout en gardant les rites des anciens dieux. Andros était fier de ses ancêtres et de son peuple, et il était bien décidé à lui offrir la place qui lui était dû dans l'histoire de Terra.

Plus tard.

Andros était comme tout le monde, il avait parfois besoin de prendre du temps pour lui, de s'éloigner de la politique et des affaires courantes pour s'isoler de la vie citadine. Aussi s'était-il contenté de prendre son chariot, un mousquet, une lance et son yatagan pour partir chasser dans la forêt. Elles étaient désormais bien plus sur que du temps de sa mère où des loups garous  hantaient les bois. Après sa mort  les satyres les avaient vigoureusement chassés jusque'à les forcer à fuir.

Aussi après avoir adressé une prière et une offrande à Artemis déesse de la chasse, le satyre avait entreprit de commencer à pister un cerf, il lui avait fallut une bonne heure pour retrouver sa proie... Ou ce qu'il en restait. C'est à dire une carcasse entièrement dévorée.

Andros hébété observa alors la clairière pour se rendre compte qu'une terranide l'observait, visiblement sceptique et intriguée. Andros l'observa, retourna à la carcasse, puis à la terranide, puis hébété à la terranide.

C'était elle qui avait mangé un cerf entier ?

« Hum..bonjour ? »


Le satyre revint à lui à la salutation de la jeune fille. Il s'inclina alors respecteusement avec un sourire amicale.

-Bien le bonjour mademoiselle. Excusez mon impolitesse mais j'étais un peut... surpris. Je m'appelle Andros.
 Andros Magganon.


Et il était vrai que ça n'excusait rien, tout surprit et tous prince qu'il était de ne pas saluer une interlocutrice. Qu'elle était ses manières ?

-C'est vous qui avez manger ce cerf ? Permettez moi d'être admiratif devant votre appétit ! Madamemoiselle... ?


Il était curieux de savoir qui était cette jeune femme.
11  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 06, 2018, 10:31:49
Andros commençait à sérieusement remettre en cause son idée d'acheter la jeune louve. Au départ son idée avait été d'acheter la jeune femme pour ses capacités hors normes, avoir une lycanthrope à son service était terriblement utile, peut d'êtres pouvaient les vaincre en combat singulier et ils pouvaient faire des ravages dans les troupes ennemies. Andros avait à plusieurs reprise tenté de négocier avec des clans de loup garous sans succès. Donc acheter cette lycantrhope pour son service lui avait semblé être une occasion à ne pas manquer... Problème, le specimen en question n'était pas très coopératif et Andros était sur qu'elle tenterait de lui arracher à la gorge à la première occasion, sans même se transformer si besoin était. Une partie de lui lui conseillait de tout simplement la laisser là et la laisser mourir dans cette arène, mais d'un autre côté une telle opportunité ne se représenterai sans doute pas de si tôt.

Aussi il poussa un soupir et lui répondit du ton d'un professeur qui s'adressait à une élève idiote.

-Oui, oui, tu t'échappes et tu massacres tout dans un déluge de crocs et de griffes... Et après ? Tu cros que tu vas pouvoir survivre seul très longtemps ? Tu es dans les terres du chaos, dans une région plus civilisé et calme que la moyenne certes, mais tout de même remplit de bandits, esclavagistes et de monstres. Dont certains sont bien plus dangereux que toi. De plus tu restes législativement une esclave, donc le premier réflexe des forces de sécurités seront de te capturer, même si tu n'es as transformée. Le seul endroit à peut près civilisé où tu pourrais éventuellement te réfugier serait à Ashnard mais crois moi sur parole tu ne veux pas y aller. Tu trouves l'esclavage jusqu'à Raghos désagréable ? Tu n'as pas idée de ce qui t'attends là bas.

Il lui lança une seconde pour réfléchir à sa situation et comprendre le cul de sac dans lequel elle était.

-Ici tu vas mourir. Combien de temps crois tu pouvoir tenir avant qu'un adversaire sachant tuer les loups garous comme moi ne finisse par se pointer ? Ou tout simplement combien de temps resteras tu la chouchoute du publique jusqu'à ce qu'ils se lassent de toi et que ton maître  décide que tu ne vales plus les ennuis que tu lui cause ?

Il s'approcha de nouveau, au point qu'elle aurait put l'étreindre si elle le voulait. Et cette fois planta son regard dans le sien. Répondant à sa fureur par son assurance et sa détermination.

-Moi je t'offre un toit, le gite et le couvert. Je t'offre la possibilité de te battre et de d'avoir une vie meilleur que beaucoup de gens de ce monde. Je ne t'offre pas la liberté, mais la vie. C'est beaucoup plus que quiqu'onc ici est prêt à t'accorder.


Andros avait la main posée sur le pommeau de l'épée au cas où la lycantrhope voudrait tenter quelque chose de violent. Si elle devait lui arracher le visage ou la gorge il aurait au moins la satisfaction d'avoir le temps de lui planter son arme dans le ventre.

12  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 06, 2018, 02:20:01
Andros sourit à la réponse de la jeune femme. On pouvait dire qu'il l'avait cherché celle-là.

-Malheureusement Je n'ai pas les clefs. Répondit-il avec un sourire tranquille.

En réalité une partie de lui voulait se mesurer à elle en la libérant, et lui inculquer sa force par la magie et l'épée... Mais il retint cette pensée stupide. Il avait déjà tué des loups garous, mais quand  il l'avait il était en armure et bien armé en conséquence d'armes en argent. Certes, il n'aurait pas été le premier à accomplir l'exploit de tuer avec une épée et la magie un lycanthrope, mais il avait de bonnes chances d'être tué dans l'opération. Ou au moins estropié. Cependant il s'approcha.

-Dit moi, sais tu au moins ce que tu es ? Qui tu...

La tentative de morsure fut rapide. Presque trop pour qu'il puisse réagir à temps, même en s'étant préparé. cependant il eut le temps de dégaine son épée et de porter un coup.

Natasha eut mal, plus mal qu'elle avait jamais eut en temps que lycanthrope. La lame lui avait infligé une blessure superficielle à l'épaule, mais terriblement douloureuse. Quand elle comprit ce qui lui était arrivé la pointe de l'épée de son interlocuteur était posé sur sa gorge. Elle put alors remarquer que la lame était étrangement brillante.

Une épée en argent.

-Tu me pensais aussi stupide que le reste des imbéciles que tu as tué jusqu'ici ? Demanda le satyre d'une voix dure. Il appuya légèrement la pointe de la lame sur la gorge de la jeune femme, juste assez pour faire couler une goutte de sang.

*Putain, c'était juste* Il parvint à garder un calme et un regard assuré et à empêché sa main de trembler, donnant l'impression d'être un roc de confiance. Intérieurement il l'était beaucoup moins.

-Je suis Andros Magganon, prince héritier de Raghos, la citée dans laquelle tu te trouves. Et j'ai déjà chasser t'es semblables lycanthrope, je sais comment vous tuer. Oh vous êtes des salopards coriaces, je te l'accorde mais vous êtes loin d'être increvables quand on sait comment s'y prendre. Refait moi un coup comme ça et je t'égorge dans cette cellule crasseuse. Je suis bien assez riche pour dédommager ton propriétaire.

Sur ses mots il rengaina sa lame et lui tourna le dos pour faire quelques pas dans la cellule en faisant mine de l'examiner. C'était autant une façon de se donner un air détaché que pour s 'éloigner  d'elle sans précipitation. Malgré son air assuré il n'était pas sur de pouvoir recommencé deux fois ce qu'il avait fait.

-Plutôt rustique comme comme appartements. Répond à mes questions Louve, sais tu qui tu es et ce que tu es ? Et as-tu envisager t'es opportunités de carrière ?

La dernière question n'en était pas vraiment une, mais il voulait qu'elle s'oblige à regarder la réalité en face si ce n'était pas déjà fait. Qu'elle se rende compte que sa seul issue ici c'était la mort.
13  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Domptez la bête ? [Prince Andros Magganon] le: Janvier 06, 2018, 12:27:36
Les satyres adoraient les fêtes et s'amuser. Raghos possédait donc un amphithéâtre, de nombreux artistes de rue, une guilde de musiciens, d'acteurs et de danseurs... Et bien sur un Colisée et des gladiateurs. Pourquoi ? Parce que les dirigeants de Raghos avaient bien vite comprit que si il y avait quelque chose que le peuple aimait autant que critiquer ses gouvernants c'était une bonne exécution. Comme le jeux était aussi une part importante de la recettes pour éviter les contestations, les soulèvements et les révoltes, autant conjuguer les deux. Aussi depuis des siècle le peuple de Raghos pouvait se détendre en assistant aux combats entre volontaires et esclaves plu sou moins bien entrainés, plu sou moins bien équipés, plus ou moins féroces, qu'importe la foule avait toujours droit à sa dose de sang. L'engouement pour ces spectacles étaient tels que certains gladiateurs devenaient de véritables célébrités, des esclaves pouvaient s'affranchir et des volontaires devenir riches en quelques combats... A conditions qu'ils survivaient, et concernant les premiers du bon vouloir de leurs maitres.

Hors justement, une nouvelle étoile montait dans le cercle des gladiateurs de Raghos. On la surnommait "la louve écarlate" des rumeurs sur sa férocité et sa puissance était montée jusqu'aux oreilles d'Andros qui en bon civilisé appréciait assister à des spectacles, il avait donc décidé pour l'occasion de sortir avec ses esclaves favorites Aida et Alexa. Après avoir paillé une place honteusement chère pour sa place à la loge des membres de la Boulé il eut le déplaisir de s'assoir auprès d'Ammanèon. Un de ses opposants politiques les plus farouches, mais ici il fallait au moins garder une civilité de façade.

-Ah, notre jeune prodige. Vous vous décidez enfin à honorer l’arène de votre présence. Et dire que certains disaient que vous aviez l'âme trop délicate pour apprécier quelques petites effusions de sang.


Andros répondit à la provocation avec un sourire aussi hypocrite que celui de son interlocuteur, sachant très bien qui se cachait derrière ce "certains".

-Oh n'aillez crainte gerouste Ammanéon, c'est simplement que contrairement à ces "certains" je préfère observer le sang que je fais couler moi même. Je trouve ça plus gratifiant.

A la décharge du gerouste le sourire de celui-ci ne vcilla pas sous l'insulte mais son regard laçait des éclairs.

-Bien, quoi qu'il en soit je pense que vous allez apprécier le spectacle. Aujourd'hui on observe un duel au sommet. L'étoile montante la "Louve écarlate", une esclave lycanthrope toute récent, contre le "Marteau de la désolation" un redoutable vétéran. Un spectacle qui promet d'être à la hauteur.


Andros ne répondit en se contentant d'observer les combattants qui entraient dans l’arène. Un colosse armé d'un marteau de guerre à deux mains, cotte de maille et casque ridicule en forme de loup, contre une jeune femme sans armes ni armures.

-Il ne faut pas si fier à sa taille, cette petite est  redoutable une fois transformée mais d'un autre côté...


-La Louve va gagner.

Ammanéon observa quelques instants le prince en quêtant sa réaction. Il était de notoriété publique qu'il avait perdu sa mère, victime d'un lycanthrope lors d'une partie de chasse.

-Tient que diriez vous d'un petit paris mon prince ? Je paris 50 pièces d'or sur le Marteau.


-Si vous y tenez.

Le combat fut... décevant. Non par parce que les combattants étaient médiocres, mais parce qu'il avait été beaucoup trop rapide pour la foule; pas de suspens, pas de passes d'armes, juste un homme mis en pièce. Cependant, la foule acclama tout de même la championne.

Et pendant ce temps Andros tendant la main pour recevoir ses pièces d'or.

-Comment ?
Demanda Ammanéon rouge de colère.

-Les armes de ce type sont inutiles contre un loup garou. Beaucoup trop lente, un loup garou se déplace avec la vitesse et la rage d'un démon, inutile d'espérer le vaincre avec ça. Il vaut mieux privilégier les armes d'ast qui permettent de les tenir à distance... Ah et il faut qu'elles soient en argent ou magiques bien évidemment.

Finissant son verre de vin Andros se leva de sa place. Maintenant si vous voulez bien m'excuser gerouste, ce n'est pas que votre conversation m'ennuie mais j'ai à faire.

---------------------------------------

Enfermer dans sa cellule Natacha put finalement entendre des pas s'approcher. Sa porte s'ouvrit donc sur son maitre, et sur un satyre, habillé d'une élégante toge blanche, d'une cape rouge et d'une couronne de laurier sur la tête, entre ses cornes. Sa seul arme semblait être une épée qu'il portait à la hanche.

-C'est elle ?

-Ou... oui prince. Vous êtes sur de vouloir faire ça ?
Elle mord autant qu'elle aboie, même enchainée comme maintenant.

-Oui, oui n'ait crainte pour moi mon brave. Répondit Andros en lui lançant une petite bourse.

Andros dévisagea alors l'esclave plus profondément. Elle était belle, malgré la crasse et les privations; Mais il savait bien que cette apparence était trompeuse. les lycanthropes étaient redoutables.

-Alors c'est toi la "Louve écarlate" ? Sais-tu qui je suis ? Demanda-t-il pour la tester.
14  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Achat et soumission [PV Alice et Betty] le: Janvier 05, 2018, 07:51:54
L'esclave refusait visiblement de s'incliner. Andros répondit à sa bravade avec un sourire amusé.

-Intéressant. Peut être les ajouterais-je à mon harem, tu ne seras pas trop dépaysé comme ça.

Andros fit mine de réfléchir quelques instants avant d'ajouter.

-Je crois que tu es encore trop indisciplinée pour faire une bonne esclave. Je pense que je vais devoir changer ça. Raksana !

-Oui maitre ?
Demanda l'orc en s'approchant.

-Va l'attacher dans la salle de dressage je te prie.

-A vos ordres.


Raksana prit la furry par la laisse et la força à la suivre à travers la maison jusqu'à arriver dans une pièce froide et assez sombre remplit de cages, de pilori et autres joyeusetés.

-Tu n'auras plus besoin de ça
. Dit-elle en arrachant son string.

-Entre là dedans.
Raksana força la furry à rentrer dans une cage trop petite pour qu'elle puisse y tenir debout. Elle était obligée de se tenir à genoux, la tête baissée. le but était de créer un inconfort tout en l'obligeant à s'habituer à une position de soumise.

Andros prit son temps pour se préparer. Il arriva une heure plus tard dans la salle torse nue, avec un chat à neuf queue dans la main, et une petite valise qu'il posa sur un siège. Le chat à neuf queue s'il semblait ordinaire était en réalité imprégné de magie rose pour qu'à chaque coup de fouet du plaisir se mélange à la douleur. Il déverrouilla la porte de la cage et dit :

- Nous allons commencer par les bases. Sort et met toi à genoux devant moi pour me saluer. 

15  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Achat et soumission [PV Alice et Betty] le: Janvier 05, 2018, 02:42:59
Andros devait bien l'avouer, il avait été surpris par les paroles de l'esclave. D'abord le fait de se faire traiter de bête sauvage, premièrement parce qu'en tant que prince de Raghos c'était excessivement rare qu'on ose lui parler comme ça et ensuite parce ce que venant d'une furry ce genre d'insulte était très ironique, après tout si il y en avait un des deux qui avait le plus de caractéristiques animales c'était surement elle. Par contre sa tirade sur les forces de police de Tekhos le fit éclater de rire tellement l'idée lui semblait ridicule. Comme si Tekhos allait dépêcher des troupes pour des esclaves !

La gifle partit avant que la tyrannide ne comprenne ce qui lui était arrivé. Elle l'avait fait rire, mais l'insubordination ne pouvait être toléré.

- Je suis Andros Magganon, prince de Raghos esclave et je te nommerai de la façon qui me plait. Pour l'instant ce sera chienne. Toi tu peux m'appeler maitre à partir de maintenant. Et si t'avises de me menacer encore une fois et de me raconter des sottises il t'en cuira.

Il fallait l'admettre, elle avait du caractère pour oser lui tenir tête alors qu'elle était enchainée et qu'elle faisait trente bons centimètres de moins que lui, tant mieux, elle n'en serait que meilleur à briser.

-Tu es une esclave, t'es seuls ambitions désormais doivent être de m'obéir et me plaire. Si tu t'avises de me désobéir ou de me tromper un châtiment en conséquence te sera affligé. Viens maintenant.

Et sans la laisser discuter il se retourna et tira sur la laisse pour la forcer à le suivre.

En marchand dans les rues de Raghos la jeune femme pour se rendre compte qu'au niveau des terres sauvages, la ville était une véritable métropole. La population dans les rues était nombreuses, la ville était organisée en quartiers, les rues étaient propres et des miliciens patrouillaient pour faire respecter l'ordre. Elle pouvait constater aussi que si la principale race de la ville était les satyres il y avait aussi des humains, surtout des femmes, qui marchaient dans les rues; certaines portaient un collier d'esclave, mais pas toutes. Les gens se faisaient souvent l'image des satyres violent et libidineux qui ne savaient que violer et prendre de forces les femmes. Ce qui avouons le, était parfois vrai. Mais les satyres pouvaient aussi se révéler être doux, délicats et cultivés, c'est pourquoi beaucoup parvenaient à séduire des humaines de passage à Raghos, ou membres de peuples vassaux et alliés pour les épouser. Malheureusement pour Betty elle risquait bien de ne jamais voir cette facette des satyres. Bien sur la cité comptait aussi son lot d'émissaires, de marchands, migrants et aventuriers, ce qui expliquait en partie aussi cette diversité.

Ils finirent par arriver à la villa du prince de Raghos, une gigantesque villa selon les standards de la ville,  Andros l'avait construire il y a 5 ans après sa victoire sur le royaume de Thébia, finançant sa villa avec sa part des pillages et de ses revenus. Et il fallait le dire, il ne le regrettait pas.

Spoiler  

Une orc armée d'une épée et d'un bouclier, visiblement une garde le salua quand il entra.

-Bonjour seigneur Andros.

Elle portait elle aussi un collier d'esclave. Andros sourit et la salua.

-Bonjour Raksana. Rien à signaler ?

-Rien sire. Je continue à veiller sur vos bien.

-Je te fais confiance Raksana, continue comme cela.

Andros lâcha la laisse de Betty.

-Voici la demeure où j'habite, c'est désormais la tienne. Tu y ocupperas les postes que je te donnerai et accomplira les taches dont je te chargerais. Est-ce clair ?

Pages: [1] 2 3
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox