banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 7
1  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / L'aéroport / Re : Rattraper le coureur de vague [PV] le: Septembre 17, 2018, 12:59:24
Micha et Emeralde sont sur sa trace, et sont désormais proches de lui, le pirate aura-t-il le temps de partir ? De fuir ? Où voudra-t-il se confronter à la personne qui l’a prise en chasse ? Pendant qu’il constate ce qui semble être des dégâts dans la base de données, les filles se rapprochent elles. Le message à son attention n’était pas forcément le plus compliqué du monde, il allait y arriver en peu de temps. Emeralde s’installait tranquillement, démontrant la facilité de l’empire à localiser les choses et en prendre le contrôle. La batterie retirée avait cependant coupé net le processus. Emeralde était faite d’énergie, mais sans la batterie, les circuits étaient coupés net ! Impossible pour elle de circuler, elle se cacha donc dans les condensateurs qui garderont assez de sa charge électrique pour qu’elle ne s’efface pas. Et de toute façon elle s’était déjà installée dans les mémoires mortes, au prochain démarrage de cet appareil, elle reprendra son fonctionnement.

D’ailleurs la femme en jaune, qu’il passa, sembla ne pas le remarquer. Micha se contente d’entrer dans le bar, elle ne scanna la pièce, aucune trace de sa cible. Aucune trace non plus d’Emeralde, elle sort alors sa tablette et ressort, en contact avec Emeralde elle fait le topo de la situation. Emeralde n’est pas totalement installée, leur cible est en fuite et la qualité des caméras de cette ville ne permet pas de le tracer depuis sa sortie. Comme il n’est pas un, habituer le barman ne sait rien de sa cible. Elle scanne l’endroit encore une fois, aucune ne trace de cette personne. Elle décide alors de sortir, Jonathan pouvait sentir le frisson dans sa nuque, quelque chose était en chasse, et il était la proie ! Micha était une vieille unité, mais une excellente chasseuse. Élancée, rapide, petite, elle courrait dans la foule se cachant sous son imperméable.

Jonathan pouvait entendre derrière lui des cris, des gens se plaignant qu’on les bouscule, mais il aurait beau regarder, rien ne semble se démarquer. Elle est trop petite une fois qu’elle court, penchée en avant, fonçant en scannant les personnes qu’elle croise. Elle ne ralentit que pour les plus grandes. Car oui, l’homme qu’elle cherche n’est pas d’ici, il n’a pas la taille habituelle des habitants de la région. En plus avec les informations qu’elle a, elle sait qu’il n’a pas de téléphone en fonction sur lui ! Elle éliminait donc avec Emeralde toutes les personnes en communication téléphonique dans cette rue. Elle courrait si vite, qu’elle finit par percuter une personne sortant d’un autre bar. Cela la ralentit donc et sa capuche tomba laissant sa longue chevelure blanche s’exposer. Un éclair à cet instant révéla un peu la dame en blanc. Son étrange diadème avec des antennes. Son oreillette sortie d’un film de science-fiction.

Elle avait aussi un exosquelette dans le dos donc quelque partie se voyait sur l’avant. Elle continua sa course le visage à découvert, la bousculade avait ouvert son imperméable dans la foulée, désormais c’était une femme tout habillée de blanc qui chassait le coureur de vague. Qui était-elle ? Que voulait-elle et puis c’était quoi ces deux armes parfois visibles à sa ceinture ? Les gens sur le chemin s’éloignaient d’elle, sa vitesse ne leur laissait pas vraiment le temps de comprendre. Arrivée à une intersection elle regarde de tout les cotés, puis l’aperçoit, il est temps de le poursuivre ! Elle sait qu’il va dans les petites rues, elle le suit au visuel et maintenant qu’elle sait à quoi il ressemble c’est encore plus simple ! Elle constate alors qu’il ne semble pas savoir où il va ! Elle commence même à le rattraper, il faut dire, avec un GPS embarqué ça aide !

Il pouvait courir, une dizaine de minutes déjà, s’il n’y avait pas tant d’obstacle cela ferait longtemps qu’elle l’aurait chopé. Micha allait trop vite, elle devait ralentir à chaque tournant et faire un détour sur chaque obstacle qu’elle ne pouvait pas sauter ! Elle se plaignait un peu sur la manière dont cette ville était organisée c’était un vrai chantier ! Elle le vit passer un croisement, cette fois plus d’obstacle en vue ! Elle commence à sprinter, droit vers lui ! Arrivée au croisement par contre, elle ne vit pas arriver la camionnette tout phare éteint. Le véhicule allait assez vite lui aussi, était-il en fuite ? Allez savoir, elle fut frappée de plein fouet par l’aile avant droite du véhicule en marche et envoyée contre un mur. Elle entendit le véhicule continuer, elle n’avait pas de dégâts graves et se recula de quelques pas pour se situer. C’est là que l’accident arriva, la camionnette en fuite était poursuivie par ce qui semblait être des brigands, ou des membres d’un gang. Pas vraiment le genre de personne à se soucier de la vie d’autrui, ils foncèrent sur la jeune femme en hurlant et criant à sa mort ! Frappée de plein fouet elle vola par dessus le premier véhicule, heurta le second sur le capot et le parebrise, puis tomba au sol. Le véhicule en parebrise brisé recula, puis lui roula dessus avant que deux autres véhicules, une jeep et un pickup-up ne fassent de même.

Micha au sol avait la tête sur le côté, sa nuque n’était pas brisée, ses voyants internes étaient au rouge. Ses yeux étaient passés de leur bleu cyan à un gris foncé. Elle avait les bras brisés, le gauche arraché. Ses armes étaient au sol, ses jambes étaient également écrasées. Les dégâts étaient très importants, elle n’était plus en état de se relever. Sa veste jaune s’était fait arracher par les roues d’un des véhicules ne laissant au sol qu’une carcasse fumante dans cette nuit froide. Il y avait un peu de fumée qui s’échappait, grise, sentant le plastique en feu et les composants électroniques surchauffés. Et alors que le corps semblait inerte, c’est une explosion qui se fit entendre, des étincelles sortirent de sous son corps accompagné d’une lumière assez importante. Au sol il y avait une sorte d’huile qui se rependait. Et la fumée sortant du ventre venait des batteries liquides percées  et qui avaient grillé d’autres circuits avec leur acide. Ce n’est pas un hasard si les unités modernes sont fournies en série avec un réacteur à fusion froide bien plus stable…
Une fois toute la fête finie, et les fumées au sol dissipée, il verra plus qu’un tas de métal, de plastique et de latex.

S’il la retournait sur le dos il verra en effet que sous sa cage thoracique quelque chose a brulé dans une cour-circuit, les batteries en fait, au nombre de deux. Et sans doute destinée à du haut voltage avec une grande intensité. Les membres fonctionnaient avec des systèmes électriques, moteurs, servomoteurs, électroaimants. Rien ici n’était à piston, c’était assez fou d’imaginer une machine allez à cette vitesse juste avec de l’énergie électrique. Son visage avait une peau dont la texture faisait totalement humaine, pareil sous la tenue. Mais au niveau du ventre et du torse, le feu avait révélé le subterfuge. La peau n’était qu’un simili en un matériau proche du latex, elle avait fondu sur le ventre et le torse, sa poitrine n’était elle qu’une partie plus épaisse de ce tissu. Sous la poitrine c’était bien du métal et la poitrine en elle-même n’était que du silicone rien de plus.

Qui que ce soit qui ait fabriqué cette chose, disposait de technologie proche des humains. Mais à un niveau très différent, la base était semblable, le modèle pour le corps était humain, mais qui diable sur Terre pourrait avoir fabriqué un tel engin ? Et maintenant cet engin était inerte, froid comme l’air ambiant. Seul le compartiment à batterie qui avait subi un gros choc était encore chaud. Son squelette semblait fait d’un matériau similaire aux fibres de carbone avec des renforts métalliques. Enfin s’il tentait de porter un morceau comme le bras gauche arraché, il verra vite que le poids est ridicule, cette machine a été faite pour la vitesse, la discrétion et certainement l’assassinat. Elle doit à peine peser plus d’une trentaine de kilos avec toutes les pièces réunies.
2  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / L'aéroport / Re : Rattraper le coureur de vague [PV] le: Août 21, 2018, 01:03:06
Micha et Emeralde étaient donc en chasse, une chasse qui prend du temps, mais dont la distance entre eux et leur proie, rétrécis à chaque pas de l'androïde Micha. Au milieu des humains, personne ne semble remarquer plus que cela l'androïde. Cachée sous les habits elle pouvait passée pour humaine, une capuche en plus et elle passait incognito, au pire elle aurait l'air d'une femme se promenant en costume pour un tournage. Elle devait porter des lunettes pour cacher la faible lueur de ses yeux dans le noir et la nuit. Les humains n'étaient pas conscients de la présence de l'Empire sur Terre, et mieux valaient qu'ils le restent !  Emeralde invisible et faite d'information électrique se promenait sur les réseaux sans laisser de trace involontaire. Elle buvait l'information et l'assimilait instantanément.

Il avait en plus mordu à l'hameçon, voilà qui était intéressant, peut-être que finalement cette entité, un humain supposé, n'était pas bête. Il avait mordu au plan, les informations trouvées étaient simples... Le nom n'était que des numéros, l'adresse et tout le reste était semble-t-il erroné... Non, il devait sans doute le voir ma la séquence n'était pas prise au hasard, il y avait un motif et tout était juste crypté. Et il y avait fort à parier qu'il avait déjà la clé pour décrypter le message. Il n'y a pas de place pour l'erreur, les chiffrent forment une adresse, similaire à une adresse matérielle, mais comment s'y connecter ? L'adresse n'existe pas près de lui, en tout cas elle ne correspond à aucune téléphone ou tablette dans son entourage sans fil...

Et alors qu'il termine sans doute ses affaires, et que son café refroidit, il peut alors le sentir. Comme un vent froid qui souffle dans son dos, son instinct le lui disait, quelque chose à trouver sa piste. Sans doute, car il a mordu à l'hameçon, mais pire encore, son téléphone s'éteignit alors. Avait il était piraté ? C'était tout de même étrange, il redémarra pourtant lentement, et son logo avait changé. Ce n'était plus le petit robot, ou la pomme, ou encore la fenêtre... Ou tout autre logo de fabricant superposé au système. Une console s'afficha par dessus le logo en fond, un logo représentant un drapeau coloré, d'une nation inconnue.

Les lignes de commandes qui défilaient étaient dans un alphabet inconnu, comme si son système était désormais remplacé par quelque chose d'autre. Des séquences se répétaient au début de chaque ligne, c'était bien une console puis il vit son fond d'écran revenir, ses applications et tout semblait parfaitement normal. Une seule chose avait changé, enfin en apparence, il y avait une icône représentant la tête d'une jeune fille en 3D avec des cheveux bleus, l'icône portait le nom "Emeralde", mais était pour le moment grisé. Il était temps de partir pour lui, quoi que ce soit la chose qui l'a trouvée, elle a pirater son téléphone en moins de dix secondes...

Micha elle, était bientôt arrivée au café, couverte d'un imperméable, caché sous sa capuche, elle était armée de deux mitrailleuses attachées à ses hanches. Il peut l'apercevoir, un imperméable jaune dans la rue ça ne passe pas inaperçu... Que faire ? Avait-il le temps de partir ? Fallait-il laisser le téléphone ici ? Il n'était pas formaté et contenait surement des choses préjudiciables... La chose en jaune avait disparu des fenêtres, elle n'avait fait que passer, était-ce celle qui le poursuit depuis tout ce temps ? Où bien commence-t-il à devenir paranoïaque ? Cette chose l'aurait rattrapée aussi vite ? Ça ne fait que quelques secondes, minutes au plus depuis qu'il a mordu à l'hameçon, si c'était la chose, alors elle l'avait retrouvée depuis plus longtemps et avait du faire en sorte qu'il reste sur place...
3  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Que s'est-il passé ici ? le: Juillet 25, 2018, 11:45:07
Mikasa était là pour le bien de son maitre, elle pensait vraiment qu'il était son maitre, pourquoi en doute ? Elle baisa avec lui des heures entières durant cette nuit, tandis que Yulia s'était reposée. Au matin Yulia avant tentée de rassembler assez de débris métalliques pour faire une antenne, sans émetteur ce n'était pas très utile, mais les androïdes avait leurs émetteurs intégrés de toute façon. Après, certes, même si ça la rassure un peu, elle se doute qu'une antenne de cette taille ne pourra pas joindre un vaisseau en orbite. Et elle n'a pas les matériaux adéquats pour en faire une plus puissante pour le moment. Se contentant donc de cela, elle avait répondu son désaccord au "maitre" de Mikasa.

Il proféra donc des menaces aussi, la bonne ambiance ! Elle soupire un peu, puis hausse les épaules, il a tort sur toute la ligne, mais ça ne vaut pas la peine d'en parler. Il pouvait visiblement se soigner, grand bien lui fasse, au pire elle peut encore s'autodétruire en passant en mode "combat". Et au final, c'est lui qui finira seul, avec Mikasa, un semblant d'être vivant qui n'a aucune âme et n'est qu'une poupée sexuelle à présent. Enfin tout cela fut bousculé par deux "droïdes" à en croire Grayle. Yulia observa alors, car Mikasa était trop en mode sexe pour s'en inquiéter le moins du monde. Bref, tout continua rapidement, explosion, digne d'un grand film.

Le petit monde fut secoué, le linge détruit, Yulia elle soupire un peu et se dit que ces machines sont débiles quand même... Détruire le linge et repartir ensuite au lieu de pourchasser celui ou celle à qui il appartient ? Tirer à vue sur Grayle et ne pas confirmer sa mort ? Une chose est certaine, ce n'est pas des machines de Silduriennes ! Enfin, la seule chez eux avec cette politique c'est une unité grosse comme petite voiture et armée de canons capable de pulvériser des chars d'assaut ! Donc bon, non ce n'est pas leur truc de tirer sans vérifier si ça fait mouche. Yulia ensuite, ne s'inquiéta pas le moins du monde pour Grayle, il semblait pouvoir survivre à cela.

- Il va falloir trouver un moyen de contacter les nôtres alors, et vite, car Mikasa et moi ne sommes pas armées pour ce genre d'adversaires.

Mikasa d'ailleurs nue, était collée à son maitre le regardant de près pour s'assurer qu'il n'était pas blessé non plus !
4  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Juin 21, 2018, 03:23:45
Jedi, mais pas de sexe, alors pourquoi lorgnait-elle autant sur les androïdes et leur jolis fessier ? Si elle s'entrainait à résister aux tentations, cela semble être un échec cuisant ! Nanoha lui avait expliqué le nécessaire pour se réveiller à l'heure, maintenant elle pouvait donc la laisser se reposer. Après tout les androïdes ne dorment pas et Nanoha est en grande partie mécanisée, alors elle et le sommeil, ça fait presque deux. Elle l'écouta donc la remercier, hoche la tête doucement, se demandait si c'était une inVitation pour du sexe, ou autre chose ? Car Nanoha avait sa propre chambre dans le vaisseau, alors pourquoi irait-elle se reposer ici ? Puis elle avait clairement parlé d'envie... Ce n'était pas anodin !

Nanoha la laissa donc seule, s'étira hors de la chambre et marcha dans les couloirs croisant un tas d'unité en mission. Elle vit cependant passer la demande pour une "orgie" et soupira un peu, voyant les invitées s'étouffa presque de rire. Jibril, ça passait encore, mais Emeralde... C'était un programme, elle n'a même pas d'enveloppe charnelle ! Nanoha souriante, vit alors les réponses circuler, et les interrogations aussi, c'était tellement "étrange" ce genre de choses que c'était devenu le potin numéro un de tout le navire ! Si la pauvre Jedi pensait être discrête, c'était clairement raté, et elle ne le saura que demain, avec de la chance.

Et chance elle avait,car Jibril vint intriguée par l'annonce, accompagnée d'une unité Vita et chance ou pas... De Delphine qui semblait la plus sérieuse ici. Vita avait l'air humaine, ainsi que Delphine, Jibril par contre, était clairement l'androïde qui n'avait l'air d'avoir sa place dans une partouze. La porte s'ouvrit sans prévenir, et les trois jeunes et moins jeunes femmes entrèrent alors à l'intérieur observant l'organisatrice. SI Delphine semblait bien savoir quoi faire, d'ailleurs elle avait mis une belle robe à volant, les deux autres encore en uniforme... Vita et Jibril portaient donc de petits uniformes à jupe courte, et si Vita portait des bas collants Jibril elle n'en avait pas besoin puisque son corps était clairement mécanique. C'est d'ailleurs Vita qui prit parole souriante :

- On est là pour la partouze ! Ça marche comment, faut faire quoi ?
5  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / L'aéroport / Re : Rattraper le coureur de vague [PV] le: Mai 29, 2018, 08:59:48
Cela prenait du temps, et surement un peu de ce facteur nommé chance par les formes de vies naturelles. Mais pour Micha et Emeralde, un tel facteur n'existe pas, il suffit de prendre du temps et ce facteur n'a plus aucune importance. Micha se promenait donc, prenant les bus, trams, métro, tendis que Emeralde attaquait les réseaux et les surveillait en chemin, tout ça pour retrouver une trace éventuelle de cet inconnu qui avait tenté de se connecter à Micha. Après tout rien ne pressait, surtout si la cible est encore dans un autre pays. Micha se procura donc de l'argent aussi, le plus simple pour cela fut de s'en prendre à distance à un distributeur, une machine reliée au réseau interne des banques. Mais pas une machine facile à pirater à cause de du fait qu'elle n'émet pas de réseau public, ni n'y est reliée.

C'est donc Emeralde qui s'occupa de cela à l'aide de nanomachines contrôlée à distance et imperceptible. Cela devait avoir un côté magique, car on ne peut voir ces choses à distance, et de près il faut un matériel adapté pour les voir. Bref, avec cela il était donc possible de contrôler ce qui normalement ne répond pas par les voies normales. Cela fait-elle eut son argent, et en profita pour infiltré ce réseau aussi et rentrer dans les banques. L'avantage de ce monde, c'est justement cela, tout y est connecté pour faciliter la vie des utilisateurs, mais tout est encore préhistorique aux yeux de l'empire. Mais là une chose se manifesta... Dans les heures suivant le piratage de l'empire et sa surveillance, une nouvelle fois ce code et cette série d'instructions...

C'était lui ! Emeralde n'avait pas besoin de spider ou d'espion pour surveiller cela, elle s'en rendit simplement compte quand il retira de l'argent. Les déplacements étant d'autant plus anormaux, que le compte donneur d'ordre n'avait aucun lien avec le précédent. Oh, ce n'était pas un fait rare, les gens qui achètent sur le net usent aussi ce moyen pour échanger l'argent, et ils ne se connaissent pas avant. Mais ce qui chance ici, c'est le temps, le code utilisé et le lieu de la connexion initiale. La réponse était simple, la cible avait bougé, elle n'était plus en France, mais comment était-elle arrivée ici ?

C'est Emeralde qui répondit à cette question, la voie aérienne était la plus rapide, il fallait donc croiser les différents vols en avions possibles entre les deux périodes de temps, et trouver les destinations. Sauf que ! Ces fichus humains avaient une armada d'avion plutôt impressionnante l'air de rien, civils, militaires, publics. Ça ne suffira pas, impossible de confirmer si ce code vient de la même entité ou non. Micha marquait pourtant donc vers la nouvelle piste, l'avantage c'est que c'était le même pays, la même ville aussi. Maintenant le souci est de retrouver ce qui est supposément un individu, dans une ville de plusieurs millions de ces "humains".

Par élimination bien sûr, mais Emeralde n'a pas ici la puissance de calculs suffisante pour traiter toutes les données de cette nation à elle seule, demander l'aide de l'ordinateur central serait bien... Mais il n'y en a pas sur cette planète, et le vaisseau en orbite est trop loin pour une connexion normale... Et vu que Micha est un vieux modèle son transmetteur hyperspatial n'est pas au top, Emeralde elle, est limitée par la tablette sur laquelle elle est stockée. Et aussi puissantes soient les tablettes de l'empire, elles ne peuvent faire ce traitement, elles auraient besoin d'avoir d'autres unités sous la main pour réunir la puissance de calcul...

Lancer un hameçon ? L'idée était tentante, s'il y a une chose à savoir sur les humains, en particulier ceux qui sont dans l'informatique... C'est qu'ils sont très fiers de leurs actes ! Oh bien sûr ils ne se font pas avoir par de simples moqueries, non il faut être plus fin que ça. Un compte en banque apparut alors, il n'était pas spécialement riche, quelques milliers de yens, franchement trois fois rien. Mais ce qui était intéressant avec ce compte était son nom, sa date de création aussi. Le nom était le prompt "Ml(#@-9551@EOS7.56" et la date de création qui une fois traduite en chiffre donnait l'heure exact à la milliseconde près, où il avait rencontré ce prompt. Et bien sûr pour que ce compte lui tombe sous le nez, il était apparu dans la banque qu'il venait d’hacker, et apparaissait sur la liste des comptes qu'il pouvait hacker avec son programme.

Le tout étant de savoir s'il verra cette manipulation avant de se déconnecter ou non, l'important n'étant alors plus qu'il soit connecté ou non... Mais qu'il s'intéresse à ce compte mystérieux.
6  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / L'aéroport / Re : Rattraper le coureur de vague [PV] le: Mai 27, 2018, 08:07:57
Micha n'était pas sur terre par le plus grand des hasards, on ne parcoure part un pan entier de voie lactée pour le seul plaisir de faire du tourisme. Encore que ça oui, mais quel androïde ferait du tourisme quand elle fait partie intégrante d'un immense empire militarisé ? On ne s'amuse pas à voyager par des ponts spatiaux ouverts grâce à l'effondrement d'étoile massive juste pour le plaisir de prendre un raccourci, le touriste, il fait la route bien longue avec escale sur Val'Hala & Ho`Nolu`Lu deux petites semaines chacun et profite d'un peu de tourisme sexuel à Shan'Gaÿ paradis de la jeune fille parfaitement légale puisque leur croissance est très longue. Bref, Micha n'avait pas fait se voyage par le fruit du hasard, unité d'infiltration elle n'allait pas sur une planète "alliée" sans une bonne raison.

Et ici il ne s’agit pas d'allez faire de l'espionnage industriel, même si les humains sont une race intéressante, ils sont technologiquement très inférieurs à l'empire. Et bien que ce dernier pourrait gagner en étudiant leur psychologie et leur relation sociale, ce n'était clairement pas le but de ce dernier. Évidement on ne débarque pas sur terre à l'aide d'un grand transporteur, en retard technologique certes, mais pas sans système de communication spatiale, satellite de surveillance et surtout un programme entier dédié à la détection des objets en approche. Autant dire que venir avec un vaisseau est difficile, il faut se rendre furtif ou ralentir suffisamment une fois entré dans la ceinture de Keppler. Nom donné par les humains à la ceinture de débris autour de leur système solaire.

Ensuite, il faut passer en furtif et ne laisser aucune signature radar, procédé accomplit par un champ électro-magénitique déviant les ondes, on passe pour une anomalie, voir pour une tache sombre, mais pas pour un gros rocher mettant en danger la planète. Et bien sûr, on n'envoie pas les unités une par une ! Certaines déjà en place assurent la liaison, l'empire possède quelques bâtiments qu'ils louent selon les "règles" humaines. Ils s'en servent ensuite comme point de réception pour les téléportations courte portée. Car oui, aussi évolué que l'on soit, téléporter des machines complexes sur des distances énormes reste un souci autant en énergie, qu'en risque de perturbation. Ainsi la solution était souvent d'approcher le vaisseau de l'atmosphère de la planète, le faire rebondir dessus et profiter de ce laps de temps pour téléporter les unités à bord.

Pourquoi ne pas utiliser des capsules de débarquement ? Bha à cause de la couverture radar et satellite humaine ! La téléportation quantique n'est pas vraiment détectable, au mieux comme une simple perturbation dans le fil du sub-espace-temps. Micha, ainsi que d'autres unités débarquaient donc dans un quartier de la ville de Seikusu. Chacune sa mission, celle de Micha ? Surveillance d'une organisation qui met en danger la couverture de certaines de leurs unités notamment une Vita. Vita étant une jeune adolescente aux yeux du public, mais qui a été prise dans les filets d'une ville organisation qui veut faire d'elle une esclave sexuelle. En temps normal l'empire ne s'en soucierait pas, l'unité peut garder sa couverture et passer pour une humaine indéfinitivement, enfin sauf quand on remarquera qu'elle ne vieillit pas... Et c'est bien là le souci !

En effet cette unité Vita en péril avait été prise par des cyberterroristes qui voyaient en elle une sorte de messie ! Micha en mission se chargeait donc de retrouver un moyen de pression pour faire sortir Vita, l'empire comptait employer des méthodes humaines, une rançon, leurs données si précieuses et ne pas les balancer aux autorités humaines, contre le retour en bonne et due forme de leur unité Vita ! La mission n'avait de compliqué que la partie visant à garder secret l'existence de l'empire au public. Le reste, c'était d'une facilité déconcertante. Une fois dans la ville, Misha ne tarda pas à rentrer dans les réseaux, lancer des araignées vicieuses pour surveiller les liaisons et ensuite recouper les informations.

Croiser tout cela demandait un peu plus de puissance de calcul que celle de cette unité seule, aussi elle était assistée à Emeralde qui reposait dans une tablette, une fraction de la réelle entité qu'est "Emeralde", mais bien assez pour casser les codes et programmes humains, détourner les protocoles et circuler au coeur des électrons pour prendre le contrôle du réseau. Emeralde pouvait ouvrir les ordinateurs de l'intérieur, lire le contenu d'un disque depuis le contrôleur et le télécharger vers une unité plus puissante encore disposant de la puissance de calcul pour en déchiffrer les contenus. Autant dire que se connecter au serveur ennemi fut une partie de plaisir.  C'était sans effort, sans résistances, bon, les terroristes ce n'était pas non plus la CIA ni le FBI, mais c'était triste à voir ! Surtout pour des "cyberterroristes" en fait.

Le hic ? Aucun en fait, mais la connexion avait connue des perturbations, et la mécanique quantique était très claire là dessus, tout observateur, corrompe le résultat par sa seule présence. Cette petite perturbation dans le flux d'information, ces bits en trop... Oui un humain n'aurait rien vu, pas sans avoir des programmes spécialisés sur le coup, mais pour Emeralde c'était une autre histoire, elle était le programme, elle est tout un tas de programmes se promenant au sein même des flux d'information électrique des réseaux. Micha avait donc peu d'information sur l'incident, mais Emeralde à ses côtés avait trouvé une piste, remonté un fournisseur, un réseau et pire encore... Lut une adresse "MAC" derrière des codes réseau entre un routeur et la machine qui y était connectée à cette heure précise.

Mais comme prévu, l'adresse fut sans réponse, elle était faussée et visiblement clonée vu qu'elle avait servir sur un certain nombre d'appareil. C'était donc peine perdue de ce côté. Cependant il restait une autre piste, remonter le temps et trouver les choses qui se sont produites à cette heure, car il avait coupé la connexion correctement. Il fallait donc comprendre d'où il venait, la France d'après les informations, alors pourquoi l'androïde est à Seikusu ? Bha déjà, car c'est un point d'arrivée pour les unités de l'empire. Mais depuis la perte de la trace en France, plus rien de nouveau. Micha retourna donc à sa mission d'origine, surveiller et pirater les terroristes et leur faire rendre l'unité prisonnière. C'est pourquoi elle se connectait encore à leurs serveurs, passait les sécurités et continuait sa mission tout en parcourant les rues de jour comme de nuit.
7  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Mai 04, 2018, 04:29:19
Nanoha lui avait donc donné encore quelques renseignements, et désormais elle écoutait les réponses, les Jedis ne faisaient donc pas attention au genre, donc leur armée était mixte. Ce qui était le cas de plus en plus souvent de par l'univers connu. Nanoha hoche un peu la tête, puis elle sourit doucement et écoute la suite, Nanoha répond donc à sa demande et puis doucement se relève de sa place, et marche vers la sortie. Et il faisait bel et bien nuit, le vaisseau était réglé à l'heure de l'empire, une heure basée sur leur planète mère. Et on comptait ainsi le temps de deux façons, les heures planétaire, propre à chaque planète et qui peut être convertie en heure de l'empire ? Et enfin on pouvait aussi user l'heure universelle de l'empire qui était synchronisée de manière informatique d'un bout à l'autre de l'univers, et ce en tenant compte des distances intersidérales entre les référentiels.

- Par ici, direction les quartiers.

Elle guida donc leur invitée dans le vaisseau, direction un coin calme, très calme, car contre à cause de toutes les portes-isolants des bruits et hermétiques en plus. Une fois quelques couloirs passé Nanoha lui ouvrent l'une des petites chambres du vaisseau, c'était spartiate, minimaliste, un petit évier, un lit, et une étagère au-dessus du lit. Le réveil était dans le mur, faisant partie d'un écran avec plein d'autre fonctionnalité. La lumière se contrôlait par la voix et même s'il n'y avait pas de fenêtre, les murs pouvaient afficher un paysage lointain pour éviter la claustrophobie.

- Et voilà pour toi, tu règles le réveil sur l'écran, si tu veux contacter quelqu'un tu demandes ) l'ordinateur de bord, il peut contacter toute personne sur le vaisseau. Sauf celles qui dorment, mais bon, les androïdes ne dorment pas, donc tu auras toujours quelqu'un pour répondre à tes appels.
8  Préliminaires / Le coin du chalant / Re : [ouvert]L'empire est là! [2.0 - Arrivée des forces masculines !][06.04.18] le: Avril 06, 2018, 01:30:26
L'empire est mis à jours, dites bonjour au nouveaux androides masculins qui nous ont rejoints ! (Si si, de leur plein gré je vous assure !)

Et l'empire cherche toujours du rp !
9  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Avril 06, 2018, 11:52:14
Bien sûr que les excuses étaient vrai, mais pour les machines les mots n'ont pas une très grande valeur. Les actes comptent beaucoup plus, après tout ils sont une nation martiale ! Ils fonctionnent au mérite, une unité est fabriquée tant qu'elle fait ses preuves et est utile. Elle sera alors maintenue à jour, entretenue, mais une fois inutile, elle n'est plus qu'entretenue et ne subit que les mises à jours critiques. Bref, les excuses étaient donc acceptées, et Nanoha elle n'était pas une machine. Donc elle prenait cela plus sérieusement que l'unité concernée. Occupée à manger elle laissa l'invitée faire son choix, après tout ce n'est pas ce qui manquait dans l'empire Sildurien. Ils avaient des unités pour presque toutes les demandes, tous les rôles, sauf peut-être masculin à y réfléchir, une chose a corrigé dans les prochaines mises à jour de l'empire. Mais pour le moment, manger !  Nanoha hausse les épaules et mange bien tranquillement son étrange plat.

Cela fait-elle regarde l'autre femme et puis répond alors :

- Pas encore, mais une réforme est en cour, pour l'empire la question du genre n'a jamais eut lieu. Ils étaient basés sur des androïdes féminins, mais de nos jours de plus en plus de monde trouve cela sexiste. L'empire prévoit donc l'ajout de modèles masculins, mais je ne sais pas pour quand ?

C'était tout ce qu'elle savait de l'histoire, elle n'avait jamais fait très attention à cela. Même pour elle, une sorcière, magicienne, qu'importe comment on les nomme. Elle était souvent considérée comme une "magical girl" une chose très prisée sur Terre, tout particulièrement au japon. Et personne ne s'étonne du coup que ces filles bas soient des filles, ça semble aussi naturel que le lait blanc d'une vache. Cependant en dehors de la base il y avait des hommes.

- Cette impression vient aussi du fait que l'empire recrute peu d'unité "vivante" et vu que les armées sont souvent masculines, ça doit faire un sacré choc. Je veux dire, c'est renforcé par cette croyance qu'une armée ne comporte que, ou pratiquement que des hommes, alors qu'ici on a une armée de jolie fille d'un certain point de vue.

Nanoha sourit un peu sur la fin, c'était peu discrèt et clairement adressé à l'apprentie. Son repas fini Nanoha but encore un peu, il était déjà temps d'allez se reposer ? Elle ne savait trop, elle n'avait plus vraiment la nécessité de dormir autant qu'avant avec ses implants.
10  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Mars 08, 2018, 02:11:11
Comme bien souvent avec les criminels en fuite, il faut attendre une erreur de leur part pour les trouver. L'empire n'avait pas encore de personne omnisciente en son sein, et il ne cautionne pas la divination. Bref, pour le moment l'enquête bloque, mais l'empire restera vigilant, et à la moindre erreur cette personne se fera attraper et sera remise à qui de droit. Pour le moment, la réunion terminée, Nanoha ayant fini de parler aussi, tout le monde pouvait se détendre. Elle écouta donc les excuses qui sonnaient étrange avec ce mélange de compliment, n'était-ce pas là une façon de se décharger de sa culpabilité en repoussant la faute sur le physique de l'autre personne ? Du cela rendait les excuses caduques non ? Nanoha n'allait pour le moment pas lui en tenir rigueur, pour elle cela n'avait que peu d'importance, quant à Vita. Elle répondit non chalament que les excuses étaient reçues, et acceptées.

- Bon, tu dois avoir faim, allons au réfectoire manger un bout, puis on ira dans ta chambre relâcher la pression.

Dit Nanoha comme si c'était parfaitement naturel, la jeune femme aux airs de gamine innocente ne l'était peut-être pas tant que cela. Mais son physique semblait être celui d'une ado et cela ne collait pas avec sa personnalité beaucoup trop calme et réfléchie. Une fois au réfectoire Nanoha se prend doucement un repas, une patte nutritive au gout assez neutre en guise de purée et du gigot d'agneau pour les protéines. Puis elle se rend à table avec comme boisson un verre d'eau au Nani, une sorte de citron local de couleur bleue, mais avec le gout du citron.

- Bon, du coup, tu veux quoi ce soir, une Vita ? Ou une autre unité, tu veux revoir le catalogue ?

Dit-elle en lui tendant une tablette avec la liste des unités disponible de l'empire, ce qui n'incluait presque que des machines ? La plupart des humaines étant en mission importante dans des hauts postes de l'empire. Puis Nanoha commença à manger tout naturellement, l'unité Vita elle s'était séparée n'ayant aucun besoin réel de manger à vrai dire.
11  Préliminaires / Annonces du Staff / Re : Re : [LGC] Le Grand Chantier le: Février 14, 2018, 02:52:26
Sur la mise en avant des créations personnelles

Sous réserve d'un avis contraire du Staff, l'un des axes envisagés, pour être très concret, est de créer des sous-forums sur la partie RP pour les États des membres. Il y aura bien sûr des gardes-fous, à savoir que ces États doivent avoir fait l'objet d'un complément de script permettant de les présenter, ne sont pas incohérents avec le BG, et sont toujours actifs. L'idée est ainsi de permettre aux membres de faire évoluer le BG et d'avoir leur petite marque sur le forum, outre permettre, à titre plus matériel, une meilleure lisibilité du forum en organisant mieux les RPs.

Voilà qui semble intéressant, l'occasion pour moi d'aprofondir mon background et l'emmêler à celui du forum (ce qui est déjà fait, mais de façon très "basique"). En plus avoir une zone autre "espace" serait sympa pour situer des rps dans le milieu de l'empire. Je m'en réjouis d'avance !
12  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Février 08, 2018, 01:57:14
Glad IS souriait un peu, elle avait beau dire que non, qu'elle n'était pas une violeuse... Elle avait la tête à l'emploi en ce moment, peut-être un manque à combler dans le fond ? Hochant un peu la tête d'un air peu convaincue elle l'écouta encore et semble pensive, puis elle sourit et répond finalement :

- Oh, elle doit être dans ses quartiers, chambre 34c aile ouest au second étage. Enfin elle peut aussi se déplacer, vous aurez besoin de moi pour la retrouver dans ce cas.

Elle fit alors apparaitre une tablette transportée par une unité Vita faire la livraison.

- Gardez cette tablette avec vous, elle nous servira d'interface.

Puis elle disparut, et réapparut au-dessus de la tablette de la taille d'un téléphone moderne. Elle continue de la fixer, la regardant fermer les yeux et se faire une sieste. Glad IS la laissa donc se reposer, et passa en veille, finalement elle resta seule un moment, combien de temps ? Allez savoir, quelques heures à priori, car c'est l'odeur du chocolat chaud qui la réveillait déposer par Nanoha en personne !

- Yo la perverse, tu devrais prendre des forces, ta cible ne s'est pas manifestée encore, mais si elle est aussi perverse que toi, alors on a peut-être un moyen de la piéger.

Vita était là aussi, totalement silencieuse dans le fond de la salle à lire des rapports et Yulia était revenue dans le fond du tableau occupé à regarder les caméras de surveillance et le nombre de points orange était en chute libre depuis quelques heures.

- Il nous reste cinq cents suspect intéressants, et plus de deux mille potentiels, une idée pour les filtrer ?

C'était toujours Nanoha qui parcourait une liste du bout des doigts, les suspects n'avaient pas tous des photos, certains n'avaient pas de nom complet. Il devait bien exister un moyen de le trouver, les Jedis ne croyaient-ils pas en une force qui les guides ? Une forme de sagesse pouvant leur dévoiler la vérité ? Où bien celle présente ici, était-elle trop envahie par la perversité qu'elle ne parvenait pas à ce contrer. Nanoha la fixa un moment, puis se pencha vers elle :

- Allez déjà présenter vos excuses à qui de droit, et une fois la journée finie on reparlera frivolité petite Jedi perverse...

La journée, oui elle avait dormi un peu trop sans doute. Dehors le voile de la nuit se répandait, pourtant personne ici ne semblait ressentir de fatigue, sans doute de par leur nature... Nanoha elle-même semblait bien en forme et éveillée.
13  Préliminaires / Le coin du chalant / Re : « Destiny is a game, is it not? And now you await my latest move... » le: Février 06, 2018, 11:09:33
Alors alors, une liche à exterminer, ça fera 50Po, merci !

Plus sérieusement, je peux te proposer plusieurs choses :

1 - L'empire Sildurien est embauché pour te tuer, sauf que l'empire ne connais pas vraiment la magie, les androides sont mises à mal, tu en violes autant que tu veux, et on fait ça façon donjons d&d qui tourne mal et fini en viol des personnages.
2 - L'empire peut aussi t'aider dans ton projet de royaume, tant que tu arrives à les persuader que tu n'est pas un être foncièrement maléfique.
3 - Édéline est une sorcière malchanceuse, elle pourrait vouloir te vaincre sans prendre conscience de tes pouvoirs et finir esclave sexuelles le temps d'avoir ton pardon !
4 - Hikari Wataru, est un magicien d'un certain niveau, il peut avoir été envoyé te chasser, tu le change en fille et lui apprend la vie à la dure ? Où tu le forces à se changer lui-même puisqu'il sait le faire.

A noter que ce ne sont que des idées, pour lancer le rp, pas des scenarii complet.
14  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Janvier 18, 2018, 08:09:32
Glad IS continuait les recherches, cela donnait donc un temps mort à tout le monde, une pause en somme. La jeune Jedi elle, devait choisir parmi un catalogue pour recevoir l'androïde qui lui plairait, l'offre de Nanoha était simple et tangible. Enfin, pas encore tangible pour le moment, mais cela pourra venir assez vite. Nanoha d'ailleurs nota le manque de tact de la Jedi, mais aussi son côté trop... puéril, elle prenait vraiment l'unité Vita pour une gamine ? Voilà qui allait poser des soucis à l'avenir, Nanoha attendit donc encore un peu en silence. Mais son air devenait de plus en plus vexé par les propos de Nadia, pour qui ou plutôt quoi, les prenait-elle ? Regardant la main approcher Nanoha soupira intérieurement, cette femme se pensait digne de la toucher ? Où bien la prenait-elle encore pour une gamine ? Elle semblait clairement délirer, pour une entité supposément sage et guidée par la justice et la "force", elle ressemblait plutôt à une perverse guidée par des désirs salaces.

- J'ai d'autres choses à faire, comme enquêter sur votre fugitive...

Insista Nanoha visiblement pas d'humeur à plaisanter joyeusement après un tel manque de tact et de grâce de la part de cette visiteuse qui prenait un peu ses aises par ici. L'écouta encore Nanoha soupira, cette femme était folle, déjà elle venait de perdre toute crédibilité face à l'une des plus grandes magiciennes de l'empire. Une magicienne qui avait mieux à faire que de perdre son temps et qui était maintenant vexée elle aussi. Rapidement la Jedi vola en arrière, allant s'écraser doucement dans une chaise, comme remise à sa place par une force pure et brute...

- Assez perverse ! Je ne suis pas là pour ce genre de chose, continuer ainsi et nous trouverons votre cible, et l'abattrons à votre place !

Clair et net, l'empire pouvait se passer d'elle s'il le voulait. Mais elle ? Pouvait-elle rentrer chez elle sans l'aide de l'empire ? Pouvait-elle trouver sa cible toute seule ? Visiblement non, et plus elle s'éloignait de sa mission, moins elle sera capable de rattraper ses erreurs. La Vita n'était pas revenue, Glad IS n'était qu'un hologramme, et Nanoha étaient vexés également, à se rythme cette femme finira seule pour de bon. Nanoha avait fait une offre pourtant généreuse déjà, le genre d'offre qui devait lui éviter de subir un tel affront... Et pourtant la Jedi avait osé la provoquer encore et encore. Nanoha la regardant toujours furieuse de sa tentative de contact gonfla les joues et avant de piper mot, disparut en un clignement d'oeil.

Elle se retrouva donc toute seule, dans une salle silencieuse, peut-être réfléchira-t-elle sur ses actes à présent, car à part se provoquer des ennuis, elle ne parvenait à rien du tout de la sorte. Glad IS l'observa en silence, avant de finalement lui parler :

Vous savez, si vous continuez de vous comporter en perverse, vous finirez seule, personne ici n'a envie de se faire violer, ni d'être traitée sans le respect qui lui est dû. Toutes ces filles se sont investies pour vous aider, et vous, vous vous contentez de les adresser sexuellement... Pas brillant.

La voix était calme, posée, elle disait cela sans arrêter ce qu'elle avait à faire à côté. Comme une grande soeur qui donne un simple conseil, la Jedi se pensait sans doute adulte face à des gamines, mais ici... C'était un peu le monde à l'envers, elle était la plus jeune, et rien n'est plus ennuyeux qu'une jeune personne qui ne sait comment se comporter en société.

- Bref, si vous ne voulez que du sexe, je peux convoquer une unité adaptée à vos désirs, ou peut-être devrais-je en convoquer une qui vous violera encore et encore, des heures durant, car c'est ce que vous sembliez prête à faire à Nanoha...
15  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Janvier 03, 2018, 02:32:27
Nanoha faisait une excellente tacticienne, et Glad IS apportait un support de taille pour gérer les données, c'est là qu'on comprenait la puissance de cet empire. Gérer des quantités infâmes d'informations, sans se perdre dans la masse, ou être débordé. Nanoha avait terminé de répondre sur le fait qu'elle était l'une des seules personnes vivantes dans cette pièce, les autres n'étant en gros, que des androïdes. La jeune Vita lui avait apporté un café, histoire qu'elle reprenne des forces la Jedi ! L'androïde Vita la regarda donc donner une réponse étrange, pour quoi apporter de l'eau faisait-elle d'elle un amour ? La Vita analysa donc rapidement les choses, puis sembla comprendre, la dame la prenait pour une petite fille sans aucun doute, mais quand même c'était gênant ! Elle entend la suite et puis hausse un sourcil, elle était au boulot quand même, forcément qu'elle reviendrait.

- Ne vous en faites pas, nos unités de logique nous permettent de savoir de qui vous parler lorsque vous prononcez notre nom, je n'ai pas de nom personnalisé, mais un matricule : "UV56-5642-a", mais je pense que Vita est plus facile pour votre cerveau.

En effet, ça sera surement plus simple pour une humaine, ou presque humaine, de retenir un petit nom qu'une série de chiffres à priori sans aucun sens pour elle. Cela répondu elle vit l'unité Vita se retourner avec son plateau, ni chaud, ni froid, totalement neutre en émotion, elle restait une machine occupée à faire une tâche précise ! Enfin Nanoha écouta l'histoire d'éviter les caméras, elle eut presque envie de rire, cela revenait à dire que leur cible serait restée tout ce temps à l'extérieur des villes de ce monde. Oh, c'était possible en fait, mais ça impliquait des conditions de vie difficile et dangereuse, faune sauvage, flore toxique, climat froid quand même...

- Hmm, oh moi, je pense que votre question est plutôt suis-je sexuellement assez mature pour le sexe ? Oui j'ai vu vos yeux parcourir les unités Vita, la réponse est oui, et même si ce corps à mon apparence lorsque j'avais 13 ans, j'ai aujourd'hui plus de dix fois cet âge. La Vita qui vous a apporté le café avait cent trente-huit ans, Glad IS cache son âge, mais elle déjà plus de deux siècles au sein de l'empire. Bref, vous êtes je le pense, le plus jeune ici, donc cessé je vous prie de nous prendre pour des gamines, vous avez vexé Vita à cause de cela.

Enfin elle fit apparaitre un hologramme comme un écran flottant et y rentra des informations dans la langue des Silduriens, puis elle envoie l'écran voler jusqu'à Glad IS qui prit en charge la suite des opérations. Nanoha s'assit en fin sur le bord de la grande table de réunion, puis observe la Jedi :

- Bon, on va pouvoir faire une pause, Glad IS continuera les recherches on va vous trouver des quartiers pour vous reposer, et si vous souhaitez tant que ça une de nos unités pour vous satisfaire sexuellement alors voilà le catalogue.

Elle tendit la main, et une tablette numérique se matérialisa avant de voler vers la jadis, la tablette était simple à l'emploi et servait de catalogue de "produit" en quelque sorte. Il y avait une présentation de chaque unité de l'empire en service, si elles étaient disponibles ou non, leur capacité souvent non sexuelle.

- Vous n'avez qu'à me dire laquelle ou lesquelles vous intéressent, et je la matérialise pour vous avec une matrice de personnalité de votre choix, petite soeur câline, grande perverse, timide, chaleureuse, enfin vous avez compris. Ma magie ne se limite heureusement pour vous... Pas à tout détruire.

Car oui, en regardant à Nanoha parmi les unités, elle pouvait voir qu'elle était une unité spécialisée dans le bombardement terrestre, et orbital... Sous-entendant qu'elle peut raser des villes entières !
Pages: [1] 2 3 ... 7
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox