banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 7
1  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Janvier 18, 2018, 08:09:32
Glad IS continuait les recherches, cela donnait donc un temps mort à tout le monde, une pause en somme. La jeune Jedi elle, devait choisir parmi un catalogue pour recevoir l'androïde qui lui plairait, l'offre de Nanoha était simple et tangible. Enfin, pas encore tangible pour le moment, mais cela pourra venir assez vite. Nanoha d'ailleurs nota le manque de tact de la Jedi, mais aussi son côté trop... puéril, elle prenait vraiment l'unité Vita pour une gamine ? Voilà qui allait poser des soucis à l'avenir, Nanoha attendit donc encore un peu en silence. Mais son air devenait de plus en plus vexé par les propos de Nadia, pour qui ou plutôt quoi, les prenait-elle ? Regardant la main approcher Nanoha soupira intérieurement, cette femme se pensait digne de la toucher ? Où bien la prenait-elle encore pour une gamine ? Elle semblait clairement délirer, pour une entité supposément sage et guidée par la justice et la "force", elle ressemblait plutôt à une perverse guidée par des désirs salaces.

- J'ai d'autres choses à faire, comme enquêter sur votre fugitive...

Insista Nanoha visiblement pas d'humeur à plaisanter joyeusement après un tel manque de tact et de grâce de la part de cette visiteuse qui prenait un peu ses aises par ici. L'écouta encore Nanoha soupira, cette femme était folle, déjà elle venait de perdre toute crédibilité face à l'une des plus grandes magiciennes de l'empire. Une magicienne qui avait mieux à faire que de perdre son temps et qui était maintenant vexée elle aussi. Rapidement la Jedi vola en arrière, allant s'écraser doucement dans une chaise, comme remise à sa place par une force pure et brute...

- Assez perverse ! Je ne suis pas là pour ce genre de chose, continuer ainsi et nous trouverons votre cible, et l'abattrons à votre place !

Clair et net, l'empire pouvait se passer d'elle s'il le voulait. Mais elle ? Pouvait-elle rentrer chez elle sans l'aide de l'empire ? Pouvait-elle trouver sa cible toute seule ? Visiblement non, et plus elle s'éloignait de sa mission, moins elle sera capable de rattraper ses erreurs. La Vita n'était pas revenue, Glad IS n'était qu'un hologramme, et Nanoha étaient vexés également, à se rythme cette femme finira seule pour de bon. Nanoha avait fait une offre pourtant généreuse déjà, le genre d'offre qui devait lui éviter de subir un tel affront... Et pourtant la Jedi avait osé la provoquer encore et encore. Nanoha la regardant toujours furieuse de sa tentative de contact gonfla les joues et avant de piper mot, disparut en un clignement d'oeil.

Elle se retrouva donc toute seule, dans une salle silencieuse, peut-être réfléchira-t-elle sur ses actes à présent, car à part se provoquer des ennuis, elle ne parvenait à rien du tout de la sorte. Glad IS l'observa en silence, avant de finalement lui parler :

Vous savez, si vous continuez de vous comporter en perverse, vous finirez seule, personne ici n'a envie de se faire violer, ni d'être traitée sans le respect qui lui est dû. Toutes ces filles se sont investies pour vous aider, et vous, vous vous contentez de les adresser sexuellement... Pas brillant.

La voix était calme, posée, elle disait cela sans arrêter ce qu'elle avait à faire à côté. Comme une grande soeur qui donne un simple conseil, la Jedi se pensait sans doute adulte face à des gamines, mais ici... C'était un peu le monde à l'envers, elle était la plus jeune, et rien n'est plus ennuyeux qu'une jeune personne qui ne sait comment se comporter en société.

- Bref, si vous ne voulez que du sexe, je peux convoquer une unité adaptée à vos désirs, ou peut-être devrais-je en convoquer une qui vous violera encore et encore, des heures durant, car c'est ce que vous sembliez prête à faire à Nanoha...
2  Préliminaires / Le coin du chalant / Re : L'empire est là ! Rejoignez-le ! [ouvert] le: Janvier 03, 2018, 02:33:27
L'empire est encore disponible pour RP !
Ne soyez pas timides !
3  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Janvier 03, 2018, 02:32:27
Nanoha faisait une excellente tacticienne, et Glad IS apportait un support de taille pour gérer les données, c'est là qu'on comprenait la puissance de cet empire. Gérer des quantités infâmes d'informations, sans se perdre dans la masse, ou être débordé. Nanoha avait terminé de répondre sur le fait qu'elle était l'une des seules personnes vivantes dans cette pièce, les autres n'étant en gros, que des androïdes. La jeune Vita lui avait apporté un café, histoire qu'elle reprenne des forces la Jedi ! L'androïde Vita la regarda donc donner une réponse étrange, pour quoi apporter de l'eau faisait-elle d'elle un amour ? La Vita analysa donc rapidement les choses, puis sembla comprendre, la dame la prenait pour une petite fille sans aucun doute, mais quand même c'était gênant ! Elle entend la suite et puis hausse un sourcil, elle était au boulot quand même, forcément qu'elle reviendrait.

- Ne vous en faites pas, nos unités de logique nous permettent de savoir de qui vous parler lorsque vous prononcez notre nom, je n'ai pas de nom personnalisé, mais un matricule : "UV56-5642-a", mais je pense que Vita est plus facile pour votre cerveau.

En effet, ça sera surement plus simple pour une humaine, ou presque humaine, de retenir un petit nom qu'une série de chiffres à priori sans aucun sens pour elle. Cela répondu elle vit l'unité Vita se retourner avec son plateau, ni chaud, ni froid, totalement neutre en émotion, elle restait une machine occupée à faire une tâche précise ! Enfin Nanoha écouta l'histoire d'éviter les caméras, elle eut presque envie de rire, cela revenait à dire que leur cible serait restée tout ce temps à l'extérieur des villes de ce monde. Oh, c'était possible en fait, mais ça impliquait des conditions de vie difficile et dangereuse, faune sauvage, flore toxique, climat froid quand même...

- Hmm, oh moi, je pense que votre question est plutôt suis-je sexuellement assez mature pour le sexe ? Oui j'ai vu vos yeux parcourir les unités Vita, la réponse est oui, et même si ce corps à mon apparence lorsque j'avais 13 ans, j'ai aujourd'hui plus de dix fois cet âge. La Vita qui vous a apporté le café avait cent trente-huit ans, Glad IS cache son âge, mais elle déjà plus de deux siècles au sein de l'empire. Bref, vous êtes je le pense, le plus jeune ici, donc cessé je vous prie de nous prendre pour des gamines, vous avez vexé Vita à cause de cela.

Enfin elle fit apparaitre un hologramme comme un écran flottant et y rentra des informations dans la langue des Silduriens, puis elle envoie l'écran voler jusqu'à Glad IS qui prit en charge la suite des opérations. Nanoha s'assit en fin sur le bord de la grande table de réunion, puis observe la Jedi :

- Bon, on va pouvoir faire une pause, Glad IS continuera les recherches on va vous trouver des quartiers pour vous reposer, et si vous souhaitez tant que ça une de nos unités pour vous satisfaire sexuellement alors voilà le catalogue.

Elle tendit la main, et une tablette numérique se matérialisa avant de voler vers la jadis, la tablette était simple à l'emploi et servait de catalogue de "produit" en quelque sorte. Il y avait une présentation de chaque unité de l'empire en service, si elles étaient disponibles ou non, leur capacité souvent non sexuelle.

- Vous n'avez qu'à me dire laquelle ou lesquelles vous intéressent, et je la matérialise pour vous avec une matrice de personnalité de votre choix, petite soeur câline, grande perverse, timide, chaleureuse, enfin vous avez compris. Ma magie ne se limite heureusement pour vous... Pas à tout détruire.

Car oui, en regardant à Nanoha parmi les unités, elle pouvait voir qu'elle était une unité spécialisée dans le bombardement terrestre, et orbital... Sous-entendant qu'elle peut raser des villes entières !
4  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Que s'est-il passé ici ? le: Décembre 20, 2017, 04:02:42
HAA, Mikasa, toujours à être bienveillante pour son maitre, le prévenant quand il va faire une grosse bêtise. Câlinant ce dernier elle continuer de le provoquer caressant sa verge et le gland pour le garder exciter. Continuant donc avec son oreille l'androïde se fit doucement plaquer au sol, le mal allait donc reprendre ses actes féroces et pervers. Plaquée elle l'écoute, sourit un peu et baisa avec lui des heures durant, elle n'avait pas vraiment besoin de dormir après tout, pas comme Yulia qui elle dormait comme un petit enfant à côté d'eux. L'écoutant elle hoche la tête et à ces mots elle se couche vers lui prêtre à dormir, écoutant les dernières instructions pour le lendemain. Elle hoche la tête et puis accepte ne trouvant rien à redire à cela. Elle se mit donc en veille, s'endormit aux yeux du monde, puis se synchronisa avec Yulia. Cela fini elle dormit pour de bons, mais se réveilla rapidement, à peine quelques heures après.

Elle se déplaça donc entre les cuisses du maitre, puis se pencha quand elle sentit Yulia s'éveiller. L'homme dormait encore, elle le suça alors caressant sa chose, et quand ça commence à bander, elle le prend en bouche. Elle le suce donc alors qu'il se réveille aussi, Yulia elle n'était pas choquée, non, elle avait eut vent de la demande et s'était contentée de faire sa vie. Réveillée elle avait fait un tour des environs, et était revenue assez vite. Elle semblait juste assise, éveillée, mais ne leur prêtant aucune attention. Mikasa continua donc à la demande du maitre, puis avala son foutre bien chaud avant de nettoyer sa grosse verge. Enfin elle alla remettre ses habits pour la journée à venir, ils n'allaient surement pas rester là à ne rien faire.

Cela terminer Mikasa et Yulia le suivent, le groupa marcha vers un vieux centre commercial en ruines envahit par une verdure séculaire au minimum. Yulia semblait attentive à l'environnement, cherchant visiblement des repères et nota mêmes des restes d'escaliers mécaniques. Enfin dans l'après-midi elles écoutèrent les paroles de Grayle, Mikasa arrivée au point d'eau se dénuda donc sans perdre de temps. Tandis que Yulia resta avec Graulhet silencieuse, elle était toujours en contact avec Mikasa par leurs points d'accès internes. Donc rien à craindre, le seul pouvant réellement être isolé était clairement Grayle ici. Mikasa pensant au camp chercha donc un terrain idéal, pendant que Grayle donnait sa lessive à Mikasa. Elle trouva un terrain intéressant, plat et isolé du vent, elle y dressa donc quelques plantes pour faire un abri, puis alla faire le tour pour poser des pièges. Elle avait toutes les bases de survies en mémoire, et pleines d'autres choses encore.

Elle commença également la construction d'une antenne relais pour plus tard, histoire de contacter les siens. Mais sentant des mains elle soupire et les repousse alors.

- Je sais ce que j'ai à faire !

Puis elle reprend son travail toujours en robe et le laisse faire sa danse toute seule n'ayant rien à faire avec lui. Mais finalement attrapée il eut la mauvaise surprise de découvrir que ce petit clone frêle en apparence était tout de même en bonne partie machine. Elle le repoussa sans mal, puis elle le pointa d'un doigt qui s'ouvrit pour laisser voir une pointe acérée. Elle fit ensuite de même avec les autres ses yeux virant au rouge :

- Je ne suis pas un modèle de combat, mais j'ai tout le nécessaire pour vous tuer si je le désire...

Tout son corps semblait sur la défensive, les lumières d'habitude si paisibles de son corps semblaient pulsées de rage dans un bleu plus électrique que jamais. Et synchrone avec sa partenaire, c'est Mikasa qui débarqua gonflant les joues, toutes nues encore :

- Maitre, je vous ai déjà dit de ne pas violenter Yulia, elle n'est pas un androïde sexuel, si elle dit non, c'est non...
5  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Arrivée impromptue... le: Décembre 15, 2017, 12:56:47
La distance était longue, très longue, mais il était au moins libre de ses mouvements et compte tenu de ladite distance, c'était un miracle que cela ne dure que si peu de temps. Mais à se concentrer sur le mauvais on oublie souvent ce qui est bien ! Il était entouré de jolie fille, de technologie le dépassant de loin, et de choses à apprendre. Après tout, l'empire avait des milliards d'ouvrages dans ses bases de données, des dizaines de fois plus de savoir dans les fiches et les mondes explorés. Les douches partagées étaient pourtant une chose commune sur les bâtiments militaires, mais cela devait sembler étrange pour sa première fois à bord. Emeralde l'observait attentivement, voyant le moindre changement possible dans son faciès et ses émotions. Quant à savoir si la compétition sera équilibrée avec des machines... déjà, allez savoir pourquoi elle s'embarrasse à ressembler à leur créateur... Depuis le temps, pourquoi les imiter encore ? Pourquoi s'entrainer la musculature quand celle-ci est factice ? Enfin, elle eut sa réponse et capta à nouveau la ve en Lorenzo, rassurée elle étudie donc ses courbes et diagrammes médicaux.

- En effet, vous semblez en bonne santé.

Elle le regarde alors s'assoir et le sent perplexe, sans doute étaitil submergé par les informations ? Oui c'était un souci des humains, leur capacité d'apprentissage était souvent limitée par le débit et le temps. Elle attend donc, puis doucement il peut la voir disparaitre du téléphone, comme si elle en était sortie. Sans doute une forme de veille, ou peut-être était-ce pour qu'il ne se sent pas surveiller en permanence. Autour de lui le vaisseau vivait, comme une immense cité volante, les androïdes circulaient librement, discutait comme des gens normaux. À vrai dire, faire la différence entre le vivant et le mécanique était compliqué par ici !

- Alors, on s'habitue à la vie ici ?

Dit une voix étrangement jeune, c'était Felicia petite dame blonde aux yeux bleus, portant sur elle une tenue de sorcière, qui si elle n'avait pas des jupons, aurait bien pu poser pour une tenue de maitresse sado-maso avec un chapeau de sorcière. Elle le salue de la main et rentre dans la chambre, la porte se fermant derrière elle tout seule. Elle sauta d'un petit bon et un bâton apparut sous elle pour la porter, sans doute son bâton de magicienne. Elle claqua alors des doigts, et pouf, un plateau volant avec du café, du thé et des biscuits, le tout encore chaud, se matérialisa :

- Ils ont plus de neuf millénaires, et ils ne savent toujours pas offrir un café... Y'a un truc qui leur manque c'est certain... aux Silduriens. Moi c'est Felicia, si tu veux une visite ou discuter, j'suis là, et je suis vivante oui.

C'était bon à précisé par ici ! la sorcière savait qu'on avait vite tendance à la prendre pour une machine avec sa tenue remplie de truc lumineux. Et en vérité elle n'est plus totalement vivante, elle est un cyborg. C'était une différence fondamentale !

6  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Arrivée impromptue... le: Décembre 06, 2017, 01:14:24
À bord du Mother

Nova avait rencontrée Lorenzo, une drôle de chose que ce dernier, pas totalement humain, voir pas du tout même. Plus proche d'un amas de cristaux qu'autre chose. Il avait en tout cas une carte d'identification au sein de l'empire à présent. Et vu sa constitution il ne devait ni avoir besoin de manger, ni de boire. Sa prime versée sur la carte, et la carte en main, il fut laissé libre de ses mouvements. Le bracelet également en sa possession il pouvait faire ce qu'il voulait, du moins pendant le trajet vers New Caledie. Deux longs mois de trajet, pour atteindre un portail de saut galactique qui le conduira plus proche de chez lui. Mais pas encore chez lui, de là il faudra encore du chemin. Rapidement il fut entendu par Nova, qui analysa sa phrase sur la distance.

- Notre vaisseau se déplace en vitesse supra luminique à nonante pourtant de la vitesse de la lumière. Mais en hyper espace nous pouvons atteindre douze fois la vitesse de la lumière. Le temps de trajet a été calculé avec ces paramètres.

En gros, les deux mois, c'était à pleine vitesse sur ce croiseur de guerre. Et autant dire qu'un croiseur de guerre hors de la ligne de front, c'était anormal pour l'empire. Mais l'une de leurs priorités était la préservation des formes de vies. Et ce même si ça nécessite de déplacer un gros vaisseau faute de mieux.

- En effet, bon séjour alors.

Et elle le laissa partir dans le dédale, guidé par son bracelet qui pouvait afficher la carte complète du vaisseau. Et il y en avait des choses à voir sur ce vaisseau. Les quartiers d'équipage étaient proches de son postillon, ainsi que les vestiaires où il pourra croiser des unités Vita toute nu se rendant à la douche ou en révision. Certaines avaient des membres endommagés, ou du revêtement détruit. D'autre encore se promenaient avait de véritable trou de part et d'autre du corps à cause des combats et se rendaient vers les salles de réparation. En plus des Vita, il pouvait croiser des "Little Rabbit" désarmée portant une simple tenue moulante à souhait et qui s'entrainaient dans des salles de musculation. Chose encensée soit dit en passant pour des machines. Mais sans doute était-ce là la part "humaine" ou presque d'un programme qui se voulait rassurant.

Enfin vers les quartiers résidentiels, ou plus simplement, les "cellules d'habitation" de véritable minuscule appartement, il peut croiser des Mikasa et Shaina, les premières en train de prodiguer des soins à des unités vivantes ou ayant des parties vivantes. Les secondes en train de lire des rapports holographiques et discuter des façons les plus sordides de découper des cibles avec leurs terribles queues tranchantes... Mais tout ce qu'il croisait pour le moment était ... des machines, et bien que nombre d'entre elles semblaient humaines, cela restait des machines. Emeralde, elle apparut sur le bracelet comme un hologramme, l'observant et suivant son regard, tout en attendant les questions éventuelles sans rien dire pour le moment. Mais finalement elle prit parole quand il arriva devant sa zone d'habitat qui était trois cellules fusionnées en un petit appartement.

- Voilà votre domicile pour ces deux mois de voyage en notre compagnie. Sachez que vous douches seront partagées avec les unités de l'empire, nous n'avons pas encore de douches personnelles dans nos vaisseaux de guerre. Si vous souhaitez participer aux activités sportives, voici l'horaire.

Et un horaire s'afficha sur le mur de sa chambre. D'ailleurs ici pas de fenêtre sur l'espace, évident, car une fenêtre dans un vaisseau de guerre était une faiblesse, et puis... Ils étaient presque au centre de l'immense vaisseau.

- Vous pouvez aussi continuer de vous promener, par contre je ne parviens pas à avoir votre pouls ni votre respiration... quelque chose doit clocher dans mes capteurs.
7  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Décembre 06, 2017, 12:43:03
Glad-IS était déjà au travail, sur l'un de mur de la salle on put voir apparaitre des dizaines d'images, la surveillance de la ville. Nanoha alla voir la carte pour sa part et sembla se frotter le menton comme si elle était pensive face à la masse d'information. Yulia, elle n'était pas du genre à traiter autant d'information de ce type, mais elle restait utile grâce à son accès à toutes les archives de l'empire. Tendis que les réponses tombaient, les androïdes cherchaient la cible, Nanoha elle commença à faire filtrer la carte, restreindre des zones également, inutile de chercher sur toute la planète.

- On pourrait réduire le rayon de recherche à ses 16 blocs, il est peu probable que la cible soit dans le reste de la ville.

Dis alors Glad-IS à distance dans la salle. Rapidement on pouvait sentir la logique des androïdes se mettre en route pour trier les informations, chaque quartier fut divisé et exposé sur les murs et dans l'espace de la pièce. Des projections holographiques. Les pouvoirs connus, et surtout le dernier; la réponse de Nanoha fut simple en déduction.

- Notre cible sera facile à trouver à présent. Déjà elle ne possède aucun matricule de l'empire, Glad, efface toute cible immatriculée et qui suit des motifs de déplacement habituel. Cela éliminera toutes les personnes innocentes allant simplement à leur rythme de vie quotidienne. Ensuite tu peux retirer des calculs tous les androïdes, ils ne peuvent être manipulés par la pensée.

Rapidement les cartes encombrées de points lumineux devenaient plus claires à lire. Rapidement les points prirent des couleurs, vert pour les citoyens, rouge les androïdes en train de participer aux recherches, blanc pour les formes de vie plus simples comme les animaux. On retira alors les blancs, puis les points bleus, qui étaient des VIP de l'empire.

- Inutile de chercher parmi les catégories une à quatre, tous les VIP, touriste et habitant ont des puces ou des bracelets d'identifications par ADN. Il ne reste à notre cible que les catégories cinq & six pour se cacher. La cible voudra certainement un moyen de ne pas se faire voir, elle doit donc très probablement cacher son visage aux caméras, cherche donc une forme de vie non identifiée circulant d'un quartier à l'autre. Notre cible doit chercher une cachette, elle est donc mobile.

Encore une fois les cartes s'ajustent en temps réel, l'étau se resserrait à chaque instant, rapidement sur les 16 blocs, deux feux retirés, l'un était un quartier riche et surveillé, l'autre une usine entièrement utilisée par des androïdes et quelques humains avec des identifications.

- Bon, il ne reste que quatorze blocs, et un peu moins de trois mille cinq cents cibles potentielles. Mais notre cible cache ses mauvaises intentions, donc on peut encore éliminer tous les criminels notoires pour des délits courants, drogue, vol, viol et autre délit de rang civil un à trois. On peut aussi éliminer tous les enfants de moins de douze ans de notre recherche, mais également toute personne immigrée il y plus de trois ans.

Rapidement la carte s'adapta encore, un des blocs fut éliminé directement au dernier filtre, tandis que des groupements de points, sans doute les écoles, se vidaient rapidement. Enfin Nanoha demanda une confirmation :

- Avez-vous une idée, même vague de l'arrivée de votre cible sur cette planète ? Ou à défaut, au sein de l'empire ? Avec une date plus précise, nous pourrons rapidement identifier la personne. D'ailleurs, Glad, élimine aussi les gens qui résident ici depuis plus de dix ans, notre cible est arrivée il y a moins que ça.

Et paf, la carte se vida drastiquement, presque plus aucun point vert, plein de rouge, et quelques points orange avec des points d'exclamation au-dessus. Les cibles potentielles, rapidement des visages s'affichaient par dessus, prises par des caméras de surveillance, ou les androïdes dans les rues.

- N'ayez crainte, notre cible ne nous échappera pas, nous avons fait fermer les spatioports en prétextant une tempête de vents solaires. Aucun aéronef ne peut décoller, notre cible est clouée au sol, maintenant nous cherchons parmi les trois mille points orange, celui qui est le plus probable...

Dis alors Glad-IS à travers les haut-parleurs de la salle. Nanoha opina du chef avant de prendre un bloc et le regarder attentivement. Ces hologrammes étaient comme des maquettes tangibles, on peut les tourner, zoomer dedans, les découper pièce par pièce pour examiner en détail, et une fois qu'on appuie sur une personne on voit une image. Nanoha proche de la jeune Jedi répondit alors finalement à une tout autre question :

- Loin de là, la plupart des habitants de ce monde sont vivants. Mais vu le féminin de votre question, oui je suis la seule unité purement biologique présente dans ce bâtiment avec vous. Enfin, sachez que les unités de type infiltration, dont les Vita que vous avez croisées en grands nombres... Sont presque vivante, elle peuvent manger, boire, faire l'amour et bien plus encore. Glad-IS est vivante, bien que cybernétisée aussi, mais elle se troue à plusieurs années-lumière d'ici. Yulia quant à elle... est un androïde, particulière, en fait elle est son propre clone avec une conscience partagée et synchronisée entre les clones.

Nanoha avait répondu tout cela pour être claire, pour autant elle avait parlé assez bas pour que seule la cible y fasse attention. Désormais, l'enquête avançait, mais cela faisait déjà presque une bonne heure de tri sélectif, et il restait encore du travail. Nanoha regarda donc encore les cartes, tendis qu'une unité Vita toute mignonne alla voir la jeune Jedi avec un plateau sur lequel se trouvait du jus de fruit, de l'eau, du café.

- Tenez madame, il reste encore plein de travail et vous ne devez pas vous déshydrater.
8  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Que s'est-il passé ici ? le: Novembre 18, 2017, 01:17:02
Mikasa faisait de son mieux, en bonne machine dévouée, infatigable, impossible à démotiver, même à repousser. Elle avait pris les dessus et continuant de lui faire du bien, sans jouir, car tel était sa demande. Ce qui en réalité n'était pas dur, elle jouait désormais la comédie, mieux que n'importe quelle actrice. Elle se retenu donc en gémissant bien fort et criant parfois le nom de son maitre, bondissant sur sa grosse queue bien dure. Puis il vint à jouir, comme une bête, elle pouvait facilement sentir qu'il n'avait pas joui depuis longtemps, tellement longtemps... Elle se retrouva rapidement pleine de foutre chaud, cela débordait de son petit utérus et ressortait partout dans le vagin, sur ça bite, sur son pubis... Il y en avait bien trop. Mikasa avait donc joui avec lui, le serrant un peu fort entre ses doigts à ce moment, elle respirait plus vite, reprenait son souffle après un gros effort. Tout cela était tellement bien simulé que ça semblait véritable. Elle continua de jouir un moment quand il continua de la baiser durant une bonne heure, c'est fatigué qu'elle finisse par tomber à côté de lui. Fatiguée clairement de tout cela, en apparence du moins, elle regarda son maitre, en sueur, épuiser lui aussi.

Elle l'écoute donc parler de Yulia et puis fait non de la tête, elle dormait et n'était pas un androïde, cela serait donc du viol. Et en tant qu'androïde droit et incorruptible, elle se devait d'empêcher cela et prévenir son maitre. Elle se redressa alors, plus aucune ne trace de fatigue. Elle se redresse doucement, machinalement, puis son corps couvert de foutre et de sueur elle va se coller au dos de son maitre. Elle le redressa hors de Yulia assurant :

- Vous ne pouvez pas faire cela, c'est un viol et c'est mal, prenez-moi toute la nuit à la place maitre, s'il vous plaît.

Dit-elle en lui mordillant une oreille, et le câlinant écrasant sa poitrine généreuse sur son dos bien droit et dur. Elle porta une main à sa verge et la caressa doucement, jouant du pouce sur son gland bien rouge et sensible.
9  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Novembre 09, 2017, 12:05:53
L'empire ignorait tout des Jedi et des Sith, de son côté de l'univers il n'existait tout simplement pas. De fait il fallait désormais étudier la chose, et trouver un moyen de les localiser. Nanoha écouta donc cela attentivement, regardant la drôle de personne qui venait témoigner et apporter des informations. Ainsi le suspect jouera l'innocent, pouvait être de tout sexe, toute ethnie et toute origine. Dur dès lors de pouvoir dresser un profil précis de la cible, ce qui était ennuyeux au plus haut point. Mais un élément restait en tête de Nanoha, la cible était "vivante", peut importe qu'elle change d'apparence, peu importe combien elle pouvait être dangereuse, vivant égal mortel. L'arme fut alors démontrée, un faisceau de lumière, un laser tout simplement, l'empire avait des choses similiaires, mais pas à ce format. La question était de savoir si la lumière était contenue, ou alors se dissipait au bout tout simplement. Mais l'un ou l'autre n'avait pas d'importance pour le moment. Ainsi le sabre pouvait varier de couleur, mais encore une fois ce n'était pas du tout pertinent de savoir cela. Au mieux savoir que l'adversaire possède une chose de ce genre est déjà pas mal en soi. Cette arme ferait fondre l'acier sans mal, comme les lasers de découpe industrielle.

Enfin elle aborda la question de l'énergie électrique, oh, ça devait sembler naturel, mais au final... C'était plus dangereux pour les vivants que pour les machines. Car si l'on a tendance à croire que toute machine est affectée par l'énergie électrique... En fait c'est une légende urbaine, déjà les machines electro-mécanique peuvent généralement très bien recevoir des grandes tensions. Seule l'électronique est sujette à des soucis avec la haute tension, c'est pourquoi toute machine au sein de l'empire fonctionne avec un principe de la cage de Faraday. En gros, les circuits internes sont isolés de l'enveloppe externe, et qu'importe la tension reçue par l'extérieur, elle n'affecte jamais l'intérieur. Cela est une évidence en termes de conception quand on fait des drones ou des machines dédiées au combat. C'est comme les voitures, elles isolent leur conducteur du courant venu de l'extérieur également. Un Sith pourrait donc attaquer sans relâche, cela serait... inutile.

- Ne vous en faites pas, l'électricité n'est absolument pas un souci pour nous, enfin, pour moi peut-être.

Après tout Nanoha était vivante, mais elle restait une sorcière de très haut niveau. Elle se préparera pour cet affrontement aussi bien qu'elle le peu. Reste à résoudre la question de la télékinésie, ça, c'est le plus gros souci, mais peuvent-ils arrêter des projectiles à pleine vitesse ? Comment si le projectile est plus rapide que leur perception ? Le détail sur les yeux fit réfléchir Nanoha, elle regarda Yulia et lui demanda alors de mettre Glad IS sur le coup.

- Glad IS nous épaulera, elle va surveiller toutes les caméras de cette planète, si ce Sith lève un peu trop le regard, et que ses yeux sont dorés, alors il sera repéré très rapidement.

Bien sûr il restait la possibilité des lentilles, pour cacher la vraie couleur des pupilles. Mais ça valait la peine de lancer les recherches quand même. Cela fait Nanoha demanda des précisions :

- Il nous faut savoir ce que vous pouvoirs télékinétiques peuvent stopper ou non, car nous avons des armes à projectile physique, certaines pouvant tirer à deux fois la vitesse du son. Et quelle est la masse déplaçable par un Sith ? En kilos ou tonnes, comme vous voulez. Car nous avons peut-être des unités suffisamment lourdes pour que votre Sith soit incapable de les déplacer.

Pour sur une unité Ravager proche de la demi-tonne rentraite dans cette catégorie. Le seul souci aux yeux de l'empire était la zone de combat, une ville... Ils ne pouvaient pas simplement tirer partout avec des armes transperçant des murs en béton comme du beurre... Encore moins abuser sur les explosifs ou encore compter sur l'appui aérien. Nanoha était plutôt sérieuse aujourd'hui, faut dire que la mission l'intriguait, jamais elle n'avait entendu parler de Sith, ni de Jedi, encore moins de la "force". La gamine fixait la Sith, puis sourit et proposa de manger un bout avant de lancer la chasse, il faut encore des informations, et si besoin appeler des renforts. La jeune fille qui avait l'air naturelle se retourna donc, et l'inVita à suivre vers la cantine ou... Toutes les androïdes se ressemblaient encore une fois, mais sur le trajet elle put voir la ville au loin. Là bas elle pouvait sentir de la vie, beaucoup de villes, des milliards d'êtres vivants de tout ethnie et genre. Cette planète était bien plus grande que la terre, et sa population largement supérieure, la mégalopole au loin était déjà plus grande qu'un pays comme la Belgique.

- Nous allons devoir chercher une aiguille dans une botte de foin, si ce n'était pas des êtres vivants j'aurais certainement rasé la ville.

Dit Nanoha en prenant un plateau pour le remplir de nourriture, ici par de nourriture e synthèses comme sur les vaisseaux de l'empire. Mais bien des aliments frais, cueilli dans la semaine et cuisiné par des êtres doués de consciences. Certains des androïdes mangeaient, notamment les unités Vita, mais pas les Angela.

- Bien, dites-moi en plus sur les pouvoirs de ces Siths, Yulia et Glad IS nous aiderons à optimiser les troupes.

La gamine parlait comme une grande chef militaire, choisir les bons pions pour la bonne mission en somme. On sentait une certaine expérience, quel âge avait-elle réellement ? Et pour une magicienne, elle n'avait ni grimoire, ni baguette, ni aucune arme sur elle. Angela était restée en salle de réunion, tendis que Yulia revint en hologramme sur la table. Le repas pouvait commencer, mais il semblait n'être que le prolongement de la réunion.
10  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Que s'est-il passé ici ? le: Novembre 02, 2017, 06:24:45
Mikasa obéissait aveuglément à son maitre, c'était la moindre des choses pour une machine parfaitement programmée en ce sens. Enfin, elle n'était pas non plus totalement idiote, elle ne tuera pas son maitre s'il le demande sans réfléchir, ou encore s'il demande des actes dangereux pour autrui. Sauf en cas de force majeure bien sûr, une machine obéissante, douée d'une capacité de jugement relativement bien pensée. Voilà ce qu'il avait à son service, et cette machine lui caressait la joue, proposait des choses salaces tout en lui caressant l'entrejambe. Yulia, elle avait deviné ce qui allait arriver, c'est pourquoi elle leur tournait le dos et s'isolait. Embrassée par Grayle Mikasa rendit le baiser avec passion, prolongeant cela pour calmer ses ardeurs, plaquée au sol elle l'observe une main toujours posée sur le sexe du mal. Elle n'allait pas dire non, quoi qu'il fasse, quoi qu'il demande de sexuel ou non, là il se frottait comme un animal, et elle le laissait faire. La robe salie sur le sol, dans la poussière, ce n'était pas grave, elle saura la nettoyer à la rivière. Car oui, elle a tous les programmes nécessaires pour être une bonne femme au foyer.

Les mains baladeuses de l'homme ne la laissent pas en froid, au contraire, elle sent sa poitrine mise à nue, sa robe était facile à enlever sans besoin de la déchirer. Sa poitrine ainsi exposée elle le regarde un peu, frémit à ses gestes, le sent caresser et sucer sa poitrine comme un pervers en manque. Elle le laisse faire, appréciant les caresses, puis sent sa robe lâcher l'emprise sur son corps. Rapidement elle finira nue, mais elle n'était pas du tout contre ce petit jeu. Elle le laisse l'observer alors que sa robe finit plus loin dans la pièce, en petite culotte elle sourit, les joues roses, pas vraiment timide comme fille. Bon elle n'en est techniquement pas une, mais ce n'était pas le moment d'y penser. Elle le sent alors déchirer les collants, un chiant quand même ! Elle n'en avait pas forcément en réserve, quel rustre ! Elle soupira un peu, retire sa culotte rapidement avant que ce pervers ne l'abime. Restant nue couchée sur le sol, elle l'observe, nu elle ressemblait à toute femme... Enfin, à deux détails prêts, sa queue de petite chatte, et ses oreilles de chat sur la tête.

Enfin elle eut l'occasion de le sentir revenir entre ses cuisses, elle gémit alors doucement, la langue chaude traversa sa fente humide sans le moindre souci, une texture parfaite, un gout plus que réel. Pour ce peuple de machine, la chimie du corps humain était très bien imitée. Impossible de penser qu'il avait à faire à un androïd, c'était bien trop réel, ce clitoris gonflé de sang, cette fente humide, les petits gémissements de la chatte, entre le miaulement et le gémissement féminin. Heureusement elle n'avait pas une voit de gamine, mais pas non plus de femme trop âgée. Non un juste milieu dans la vingtaine. Elle lui caresse doucement le visage, sourit un peu répondant mielleux :

- Hmm, j'adore déjà Maitre Grayle, continuez donc...

Et il continua de plus belle, dans un cunnilingus impressionnant qui la fit gémir fortement, il pouvait même jauger son excitation à la vitesse d'agitation de sa queue féline. Elle se roulait, serpentait, puis se tendait dans les moments critiques. Et ce, de façon simultanée aux gémissements de la chatte toute chaude à présent. Mais elle restait surprise, elle qui pensait qu'il allait juste la prendre brutalement, se vider les couilles deux ou trois fois et la laisser se débrouiller pour le reste... Il était plus humain et gentil que prévu, mais pour le mieux, elle le regarde alors se redresser, sourit un peu et lui caresse la cuisse de sa queue de chatte. Elle voit tomber le pantalon, sortir une grosse verge, ravie elle le regarde dans les yeux de façon salace.

- Hmm oui maitre, votre chatte veut son jouet !

En effet, c'est ce qu'elle attendait, elle écarta un peu plus les cuisses, sans avoir besoin qu'il n'y touche. Il rendra doucement, la fit crier, ça bloquait un peu, mais pas pour longtemps. Il finit par briser ce qui le bloquait, la fit gémir lourdement de plaisir, un cri si puissant qu'on peinait à la croire... androïde... Elle continua de gémir, l'écouta prendre son pied tout en couinant de plaisir sa queue fouettant l'air dans tous les sens.

- Ahh maitre ! Oui ! Encore, défoncer votre chatte... hmm... trop bon, encore !

Elle était perverse, sans doute une réponse inhérente à la perversité de cet homme. Elle continua ce genre de gémissements, de cris tendis qu'il la pillonet à en faire trembler la pièce... Si seulement le sol n'était pas en béton armé. Elle continua donc de se faire prendre comme la pire des chiennes, sa chatte se serrant autour de son organe quand elle gémissait trop fort, il pouvait clairement entrer entier et sans lui faire mal ! Il y avait bien des différences avec les humaines, mais en mieux ! Ici elle ne hurlait pas de douleur quand il heurtait son col de l'utérus de façon répétée, ni de pleurait de douleur pour sa virginité tout juste perdue. Il put pourtant voir un peu de sang sur sa verge à cause de cela, mais rien d'alarmant, cela fut vite dilué dans toute la mouille et le présperme de son côté. Elle continua de gémit, quand elle sentit que le rythme cardiaque du maitre allait trop vite... trop fort... Dangereux pour lui ! Elle le stoppa en le ceinturant de ses jambes. Sourit  son air étonné en mettant un doigt devant sa bouche pour lui intimer de se taire. Elle tapa le sol de ses deux mains, et se redressa en le faisant alors basculer en arrière.

- Hmm, je vais prendre le relais maitre, votre coeur bat trop vote c'est dangereux pour vous...

Un sourire encore échangé, et elle commença à relever son bassin, puis le renfoncer, et ce de plus en plus vite, mais pas que ! Elle s'arrêtait de temps en temps pour faire des petits cercles sur sa bite, la faisant frotter sur toutes ses parois intimes. Puis reprenait les mouvements verticaux, enfin elle se pencha sur lui pour l'embrasser et cette fois entama des mouvements horizontaux... Elle lui faisait ainsi découvrir nombre de sensations, et encore, là ce n'était que ces "fonctions" humaines... Elle avait bien des choses en réserve pour le plaisir de son maitre, entre autres, sa queue qui caressait les bourses du maitre de son poil si doux. Et dans cette position il avait toujours accès à sa poitrine très facilement. Aucune raison de se retenir, savait-il qu'elle pourrait même produire du lait pour nourrisson si elle le voulait ? Évidemment toutes ces fonctions avaient pris la place des fonctions de combat, mais son rôle était justement... Plus humain, plus sexuel...

- Ahh, hmm, puis-je jouir maitre ? Votre grosse verge me rend dingue, je n'en.. N'en peux plus !
11  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Que s'est-il passé ici ? le: Octobre 20, 2017, 04:11:44
Décidément cet humain était étrange, bien trop méfiant envers elle, Yulia n'aimait pas trop cela, mais pour le moment le mieux restait de coopérer, histoire que tout le monde s'entende sans s'entre-tuer. Enfin les androïdes avaient surement un certain avantage, encore que ce gars était surement costaud. Yulia laissa donc les choses se faire, suivit le mouvement à côté de Mikasa qui la tenait par la corde sans broncher aux ordres de son maitre. Tout le monde descendit donc les ruines par un vieil escalier en béton. Les androïdes n'avaient pas de mal à suivre du tout, elles marchaient juste plus lentement qu'un homme comme lui, aucune ne semblait se presser non plus. À sa demande Yulia lui explique l'histoire de cette lumière qui s'était ouverte sur leur chemin et les avait avalés, mais elle n'avait pas plus de détails pour le moment. Il faut dire que les trucs magiques et les androïdes, ça n'allait pas ensemble.

Cela fait elle continuent le chemin avec lui, tout semble bien se passer, l'endroit était mort. Il y avait bien des signes de vie, mais ça devait être ce camp de survivant. D'ailleurs l'homme en parait, le camp et celui qui le tenait. Au moins le bon côté était le fait qu'il n'y ait qu'un seul camp ici, ce que les androïdes avaient déjà noté pour leur part. Enfin son annone d'obéissance en disait long, Yulia l'observa méfiante, alors que Mikasa souriait ravie et hocha la tête assurant qu'elle sera parfaitement obéissante... Ce qui ne faisait aucun doute vu son programme d'obéissance plus haut niveau que son instinct de survie. Yullia ne répondit pas pour le moment, écoutant la suite, la radio était un bon plan, elle pourrait s'y brancher et s'en servir pour un tas de choses. Mais ce plan reposant sur trop d'inconnue, après tout la tour fonctionnait-elle encore ? Si oui, pourquoi aucune émission n'était-elle reçue par les androïdes ? Si non, quel souci technique a-t-elle qui l'empêchent de marcher, panne d'alimentation ou plus grave ?

- Je ne suis pas une androïde, je ne peux pas simplement pirater le système de communication comme ça... Et Mikasa n'est pas assez spécialisée pour cela.

Cela posait plusieurs soucis, elle semble y réfléchir, puis lève les yeux et commence à recenser les programmes qu'elle a en mémoire, ainsi que les données en attente de transfert. Elle avait le minimum pour les communications, et assez de connaissance pour réparer la plupart des appareils courant de ce monde.

- OK, j'ai encore en mémoire suffisamment de données sur les communications radio.

Puis elle hoche la tête, Mikassa allait certainement suivre le mouvement, aucun ne doute là dessus. Les deux reprirent alors la marche, mais de quelle menace parlait-il au juste ? Yulia en tout cas n'avait pas de gros souci à se déplacer, Mikasa elle semblait de temps en temps avoir de petit souci technique. Il faut dire que la chute fut rude, et Yulia n'était pas spécialiste en réparation d'androïdes. Enfin, il restait à espérer que les défaillances soient mineures et ne posent pas de plus gros soucis à l'avenir. La soirée se pointa donc doucement, Mikasa elle soupira un peu, ce marché n'était pas spécialement fatigante vu ses prothèses, mais elle n'aimait Paz se fatiguer. Mikasa, elle était parfaitement fraiche et souriante à tout moment. Finalement posées dans une cave, elles le regardaient attendant la suite. Yulia soupira un peu, toujours attachée. Une lampe éclairait la petite pièce, Mikasa le regarda manger Yulia aussi, mais aucune ne semblait avoir particulièrement faim.

- Bien sûr maitre, tout ce que vous désirez ! Une fellation ? Ou souhaitez-vous me baiser, m'enculer peut-être ?

Mikasa était faite pour cela aussi, et elle lui caressa le visage, et son autre main alla vers les cuisses de l'homme. Yulia soupira un peu, avant de bailler et se coucha dos à eux pour le moment.
12  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Z'auriez pas vu des Sith dans le coin? [PV L'empire Sildurien] le: Octobre 18, 2017, 12:58:33
L'empire Sildurien, parfois nommé les Silduriens tout court, était un empire galactique très étendu, très puissant, mais pas craint pour autant. Contre toute attente pour une armée d'androïdes, l'empire était pacifiste et préfère résoudre les conflits par la façon la plus économique possible. Entendez par là qu'ils règlent très rapidement les conflits et évitent les guerres d'usure. Pour autant ce ne sont pas des zélotes qui rasent toute forme de vie s'opposant à eux. Ils sont très puissants, et conscients de cela ils n'usent cette puissance qu'en cas de nécessité. Lorsqu'une civilisation s'oppose à eux, que ce soit par crainte, par religion, ou par incompréhension, alors l'empire passe son chemin. Il y a bien assez de planètes dans la galaxie que pour rester de bon voisin, mais force est de constater que l'empire est aujourd'hui l'unique puissance dans tout un bras de galaxie. Dès lors il allait de soi que le territoire de l'empire constitue un point de fui idéal. Pour un tas de raison, mais à commencer par la politique ouverte de l'empire qui aide ceux qui le veulent à voyager dans l'univers.

Enfin une seconde raison et pas des moindres, surtout quand on est doté de pouvoir psychique ou magique... C'est le fait que l'empire est pratiquement constitué uniquement de machine... Qui ne peut pas sentir cette magie, et ne sera donc pas à même de retrouver la personne qui souhaite se cacher parmi eux. Oh attention, ils savent retrouver rapidement toute personne enregistrée dans leurs bases de données, et encore plus rapidement toute personne en relation avec eux. Ce qui n'était pas le cas de la personne recherchée par Nadia, ce Sith ne s'était pas enregistré, il avait surement embarqué en cachette, et personne dans l'empire n'avait pu sentir sa présence. De plus l'empire à une politique de tolérances face au culte et religions, tant que ces derniers ne sont pas signalés comme un souci majeur sur une planète, ils laissent se débrouiller les habitants. En tout cas, chance pour Nadia, Adrienne & Ayumi, la planète où elles se trouvaient et, à les croire où se trouvait probablement leur cible, étaient composée presque uniquement d'androïdes.

Autour d'elle l'agitation était certaine, non pas qu'une guerre se prépare, mais surtout que cette planète était un des dépôts de l'empire. Et qui dit dépôt en temps de guerre, dit plaque tournante de matériel militaire et de vaisseau. En orbite elles avaient pu croiser une station de liaison. mais aussi l'une des effroyables plateformes de recyclage Eaters... Tout cela bien sûr n'était qu'une partie visible du champ de vaisseau en orbite de cette planète en zone limitrophe avec la base spatiale et Terra. Eh oui, même si le voyage avait déjà prit quelques jours dans l'espace, et ce en vol hyperespace. On n'était encore à la porte d'à côté en termes de distance galactique. Pas étonnant de fait que leur cible soit encore dans les parages, si elle ne s'est pas signalée alors elle se cache au milieu de toutes les androïdes en mouvement.

Et c'était comme chercher une aiguille dans une meule de foin, du moins à priori, car à bien y réfléchir on cherchait ici à trouver une forme de vie, unique, dans un endroit où tous les androïdes présentent n'en était pas. La conclusion était évidente, la cible pouvait se faire repérer à des kilomètres et les androïdes auront vite fait de se renvoyer l'information. Car machine oblige, elles sont toutes interconnectées, si l'une disparait subitement, ou que l'une repère la cible, alors la poursuite sera finie. Ce qui laisse donc à penser que la cible est très discrète, auquel cas les balayages radar depuis l'espace et par les stations à même la planète viendront en aide. Soit la cible est déjà partie ailleurs, hypothèse la plus probante pour une personne en fuite. Si la personne est douée d'intelligences alors elle aura pris un transport vers une planète plus à même de la cacher. Enfin, pour le moment la mission du jour était de prendre contact avec Nadia déclarée comme la chef du groupe d'investigation.

C'est donc après son arrivée au relai du spatioport, une sorte d'aéroport largement plus grand conçu pour recevoir les vaisseaux de l'empire sur le sol. Qu'elle fut contactée, alors qu'elle regardait des unités Vita faire du rangement ainsi qu'un tas d'autres modèles militaire léger. Autour d'elle il y avait toute sorte de vaisseaux, mais l'un des plus impressionnants, et qui pourtant n'était pas un vaisseau était cet immense bâtiment flottant au-dessus du sol. "Aldebaran" Une plateforme de tir lourde mobile et concue pour détruire des forteresse terrestre ou marine. Voir rasé des villes entières. et cette immense machine de destruction était en ce moment en train de renrer dans un vaiseau encore plus impresionnant, le Messie, Un éclaireur conçu pour... s'écraser sur le sol avec fracas et déposer ses unités, il va dessous qu'il est à l'épreuve des chocs et sait amortir ces derniers.

En tout cas, alors que la dame reluquait des fesses, une Angela se pointa, petite, mignonne, agitant ses ailes au rythme de ses respirations. Angela l'observa, puis fini par se présenter :

- Bonjour, vous devez être Nadia, celle qui nous a contactés pour retrouver une Sith.

Elle l'inVita alors à la suivre, puis la guida vers des structures plus accueillantes que le tarmac gorgé de vaisseau et où soufflaient des vents chauds à cause de tous ces réacteurs en activités. Le calme revint alors, le silence en premier, car oui, entre les grues, les réacteurs, les avions, les vaisseaux, les voitures et autres appareils en fonction, ici c'était paisible... Cela ne ressemblait pour autant pas à un aéroport, les unités qui passaient en escouade marchaient en rythme militaire, par dizaines, des Vita, des Angela, des Sephira armées de leurs immenses canons, ça et puis des véhicules terrestres faisant trembler le sol métallique de la zone. La guerre était active par ici cela pouvait se sentir, à l'odeur d'huile, de poudre, de fumée de réacteur ou encore celle des caisses de munitions. L'empire combattait un ennemi de tout le monde dans ce coin de la galaxie, les "Formiens" une race bien connue et peu appréciée.

Enfin elle fut invitée à attendre dans une salle de réunion vide, la modernité des lieux était imposante, vitres presque partout, des écrans d'informations défilaient un peu partout. Qu'il soit dans le verre, sur les murs, flottant autour des gens. Et finalement au milieu de cet enfer mécanique, là où une nouvelle forme de solitude devait gagner notre invitée... Elle put sentir une lueur de vie, quelque chose de vivant approchait, une vraie forme de vie, pas une petite plante ou un animal. Et autant dire que cette forme de vie était puissante, extrêmement puissante pourtant... La personne qui arriva depuis cette direction n'était qu'une gamine rousse, avec des petites couettes et un air tout mignon... Enfin, elle n'avait même pas une arme sur elle, jute un collier avec une perle rouge qui ressemblait à un simple gadget décoratif.

- Bonjour, on m'a dit que vous cherchiez à retrouver une vile créature ?

Nanoha sourit, puis referma la porte vitrée ce qui isola la pièce du son extérieur une nouvelle fois. Elle s'installa et puis fut rejointe par Angela de tout à l'heure.

- En effet, nous cherchons une forme de vie du genre "Sith", bien que notre invitée doive encore nous donner plus de renseignements.
 Yulia est sur le coup également, mais elle doute de pouvoir faire quoi que ce soit sans le signalement complet de la cible.


Nanoha acquiesça, puis reposa son regard vers l'invitée, Nanoha avait une jolie robe rouge et noir, avec une longue jupe et portait un veston par dessus. Elle ne ressemblait aucunement aux androïdes autour d'elle, plus petite, plus jeune, pourtant... Tout chez elle n'était pas vivant, on pouvait sentir une présence étrange dans son corps, comme si elle était partiellement une machine. En tout cas avant de ressembler les forces idéales pour cette mission, l'empire voulait en savoir plus sur le nouvel ennemi, et donc tous les membres de l'empire présent attendaient les infos, même Yulia qui apparut en hologramme et s'assit à la table de réunion également.
13  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Que s'est-il passé ici ? le: Octobre 06, 2017, 12:41:06
Yulia et Mikasa avaient du mal avec la langue locale, il leur faudra certainement plusieurs jours encore pour l'apprendre pour de bon. Mikasa en tout venait de s'activer, et l'homme prétendait parler toutes les langues. Voilà qui était surprenant, mais Mikasa elle n'y fit pas attention, Yulia elle réfléchit alors un peu, cet homme parlait une langue commune avec eux, et encore plus avec les langues terriennes. Mikasa attentive à l'homme l'écouta donc et hoche doucement, la tête à sa demande.

- Bien reçu Maître, ravie de vous servir.

Yulia elle, ne fut pas choquée de cela, les humains étaient connus pour ce genre de fantaisie, et pour le moment, elle s'en fichait. En tant que clone elle savait que tout ceci n'aurait de conséquences que si elle se synchronise avec ses doubles. Ce qui était peu probable dans ce trou perdu ! Elle attend donc, alors que la petite Mikasa semble attendre la suite. Yulia elle baille doucement, comportement étrange pour une machine, mais cela venait certainement de son esprit humain. Elle les écoute donc papoter, sait qu'il se trompe sur les androïdes, mais ne peut pas y faire grand-chose. Elle avait pourtant baissé les armes, elle écoute alors ce qui se raconte et lève les mains sur la tête. Que les humains étaient primitifs, elle n'eut même pas besoin de son hurlement pour le faire.

- Du calme, on n'est pas dangereuses.

Puis Mikasa se laissa attacher les mains par Yulia regardant l'homme :

- Ce n'est pas nécessaire vous savez, nous n'attaquons pas les humains.

Et puis à les regarder, elles étaient quand même bien frêles pour cela, mais lui semblaient se méfier encore de ces dernières. Cela terminé Yulia semble patienter, que faire de plus ? Elle pouvait communiquer avec Mikasa sans avoir à la regarder ou même que l'humain peut le savoir. Les deux androïdes entre elles le trouvaient donc étrange en termes de comportement, Mikasa le soupçonnait d'être atteint de trouble comportemental. Après tout Mikasa était une unité d'accompagnement pour des gens vieux ou ayant des soucis de santé, pour elle le comportement de l'humain s'expliquait donc de la sorte.

- Maitre, il est inutile de crier de la sorte, nous ne sommes pas de mauvais androïdes, loin de là.
14  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Une petite escapade ? le: Septembre 27, 2017, 11:27:01
Astrid était donc seule, dans une pièce à l'ambiance neutre, du gris, du blanc, des couleurs froides et propres à l'ambiance d'un vaisseau militaire. Elle fut donc laissée seule, avec de quoi utiliser tous les outils du vaisseau. Mais dans le fond elle n'était pas seule, Emeralde était encore présente, dans le téléphone, pour le moment elle se reposait, jusqu'à ce qu'Astrid la réveille en tentant de toucher l'écran. Se faisant Emeralde s'éveilla, sortit alors hors de l'écran, mais garda sa petite taille, pour elle l'écran était sorte de plateforme, elle s'étendit, toute nue, mais avec ses longs cheveux astucieusement placés pour couvrir ses tétons et son sexe. Elle l'écoute alors, sourit doucement et reste là à attendre, entendant la question elle demande alors :

- Tout dépend de ce que vous entendez par vous amuser, nous avons des jeux en réalité augmentée.

Elle sauta hors du téléphone, puis sortit un rackette de tennis et lança une balle vers la porte, la balle y disparut alors. Puis elle fit apparaitre sur elle une jolie robe à froufrous et créa un double d'elle-même, toujours virtuel, pour danser avec sur les airs d'une valse qui se fit entendre dans les haut-parleurs de la pièce.

- On a une salle de bal aussi, même si ce n'est pas courant de s'en servir. On a des jeux de hasard c'est très populaire pour gagner des crédits.

Puis elle fait apparaitre une table et des jeux de cartes, des jetons, bien sûr tout ceci est virtuel, des hologrammes, elle pouvait interagir avec, mais pas Astrid pour le moment. Mais si elle essayait avec attention, elle pourrait saisir une carte du paquet, une carte virtuelle.

- Enfin...

Elle fit apparaitre la séquence ou Astrid avait tenté de la saisir alors qu'elle était toute nue sur le téléphone.

- Quelque chose semblait vous troubler à ce moment, qu'était-ce madame ?
15  L'entre-deux Mondes / Base Spatiale / Re : Arrivée impromptue... le: Septembre 25, 2017, 11:16:27
Il tenait un gros livre, à en juger par l'épaisseur d'une trentaine ce centimètre pour les mille cinq cents pages, ou sans doute trois mille selon l'index du libre qui doit compter les rectos et verso comme des pages uniques. Sinon le livre ne ferait qu'une quinzaine de centimètres. En tout cas l'un ou l'autre, cela restait une brique sans doute lourde et encombrante face à ses équivalurent numériques, les bases de données. L'homme ne lâchait pas son recueil alors qu'il traversait les coursives, heureusement les androïdes étaient naturellement capables d'éviter les collisions, il n'eut donc à cogner personne sur le chemin. Il termina sa course sur la passerelle, avec Nova et un tas d'unité Vita assise devant des consoles alors que le vaisseau continuait son orbite stable autour de la planète. L'homme était énergique en tout cas, Nova plus formelle, bien que pleine d'entrain, l'observer attentivement. Pour les empires ce combat était naturel, le matériel qu'il avait usé était fait pour cela. Après avoir reçu sa carte d'identité au sein de l'empire, elle s'initialisa à son touché. Il put continuer ses remarques, protéger son monde ? Il parlait de la faille c'est certain, elle devait donner sur son propre monde, mais à cette heure la faille était fermée.

- Hé bien tant mieux, vous pouvez restez parmi-nous durant le voyage de retour, le trajet devrait durer deux mois pour atteindre l'une de nos bases de replis, New Caledie, dans votre langue.

Enfin à sa dernière question l'unité sembla pensive, que faire de lui pour tout ce temps, après tout il n'était pas une machine, devait manger et dormir, le voyage serait long et calme... Pour ne pas dire ennuyeux en fait. Elle va vers son siège, fait apparaitre une carte du vaisseau et puis lui tend un bracelet assez léger et au designer très simple, un anneau de métal gris de cinq ou six millimètres de largeur. Il était aplati à l'intérieur, et semblait être comme un bracelet te tissus en termes de dimension, elle lui donna expliquant alors :

- Ceci vous servira de carte, d'agenda, et répondra à la plupart de vos questions, il comporte une version portable de Emeralde, elle sera ravie de vous aider. Pour le reste faite comme chez vous, le voyage sera long, trouvez-vous un quartier libre pour vous reposer ?

Pages: [1] 2 3 ... 7
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox