banniere
 
  Nouvelles:
LGJ invite les membres motivés à postuler pour les places d'Administrateurs ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1]
1  Préliminaires / One Shot / Le piège d'une fliquette en manque (avec Capitaine Hawk) le: Juin 04, 2018, 02:58:01
Fraîchement promue au sein de la police locale en commençant en tant que gardienne de la paix-stagiaire puis officière confirmé avant de finir inspecteur-détective, vu son palmarès, elle aurait pu devenir capitaine de la police en dirigeant un groupe mais suite a un manque de confiance en soi a la dernière minute, elle craignait de ne pas être a la hauteur... Elle laissa donc cette possibilité a des recrues se trouvant en fin de parcours prendre cette étape. Harlee Santos avait un peu de mal a trouver une bonne entente au sein de sa brigade, bien qu'elle avait une autorité ferme en plus de prendre des décisions et de réagir comme un homme, elle fut la cible constante de murmures a voix-basse dans les couloirs quand elle devait aller chercher un dossier ou prendre de la paperasse administrative (bien entendue, ce petit jeu cessa quand elle passa devant les individus), en aller et retour quand elle n'est pas sur le terrain, c'est toujours comme ça que ça se passe. Ayant couper les ponts avec sa famille bureaucrate et de traders qui n'ont pas voulue que leur fille fasse un métier aussi dangereux en étant saper comme une pétasse, ils tentèrent plusieurs fois de la faire changer d'avis mais tête de mule comme elle pouvait être, elle ne céda pas jusqu'au bout et lorsque vint sa majorité, elle quitta le nid familiale pour aller prendre son indépendance, elle enchaîna les parcours scolaire, entra en formation, exerça divers profession pour pouvoir finaliser son permis et elle passa un concours et parvint en fin de compte a bosser au sein de la police. Cela doit faire une dizaine d'année qu'elle n'avait pas passer de coup de fil a ses proches, si encore la famille Santos avait peu de temps a consacrer miss Harlee, ce serait exceptionnel si un jour l'un d'eux lui rend visite.

*La beauté est seulement de l'apparence. Je pense que ce qui est vraiment important c'est de trouver un équilibre entre dans la mentalité, le corps et l'esprit*

La jeune femme se fit une réflexion et se souvint qu'elle avait connus une seule et première fois sa relation avec un homme... Harlee avait connu un bel homme qui est informaticien et aussi manutentionnaire dans le dépôt de l'entreprise TransdeV', ce fut le grand amour entre eux par le passé, l'ouvrier l'avait sauver in extremis quand un lourd caisson s'est détacher d'un camion, le garçon fut occuper avec un client qui devait signer sur un bon de livraison quand il repéra miss Santos qui parla bruyamment au téléphone, a partir de la seconde ou il l'aperçut, il ne put cesser de l'observer toute les minutes et c'est dans le plus grand des hasard qu'il avait remarquer qu'un caisson en équilibre bancale sur une palette abîmé allait tomber sur la fille, il se jeta sur elle et l'a sauva de peu d'une mort certaine. Harlee se releva sans trop de bobos et se tourna tous sourire vers le bel homme en le remerciant, seulement son sourire disparut quand il entraperçut un badge qu'il n'eut aucun mal a identifier, il se sentit un peu au dépourvu (chose que miss Santos) enfin quoiqu'il en soit, ce fut le début d'une liaison basé sur la confiance et la romance. Harlee passa le plus clair de son temps au boulot et disposa de moins en moins de temps a se consacrer personnellement au niveau de ses sentiments en dépit des nombreux message que lui laissa son copain (sans parler des appels manqués), bien qu'elle aima son homme, elle choisi de rattraper son temps en profitant d'un jour de congé et sortir en amoureux avec son petit-ami ouvrier. Souhaitant lui faire une surprise, elle se rendit a son lieu de travail et cru tomber sur son chéri mais il n'est pas au dépôt (probablement en réunion) de toute manière, elle ne s'est pas tromper de jour et sait qu'il bosse aujourd'hui. Harlee n'en attendit pas moins et se mit a visiter les lieux, histoire de tuer l'attente. Elle vit un truc bizarre en se penchant près d'un carton et elle crut voir des ordinateurs datant des années 90' alors qu'en l'an 17', les pc ont grandement évoluer, elle jeta un œil sur les autres cartons pré-emballés et vit qu'il s'agissait d'un ancien modèle informatique se nommant Microsoft Windows 98'. Qui dans cette génération toucherait utiliserait cette camelote de gros écran ? Ça n'a aucun sens ! Bref, elle songea a faire demi-tour quand un détail attira son attention au sol, elle découvrit un sachet blanc au sol et en sentant de près, du cannabis ! Des trafiquants inconnus se servit d'un nouveau procédé de déplacement, entreposer des sachets a l'intérieur de gros écran et ainsi, le trajet peut s'effectuer pépère et sans contrôle en toute sécurité.

(...)

Laissant de coté ses sentiments, elle appela du renfort et fit coffrer tous les travailleurs (y comprit son soi-disant petit-ami qui continua de clamer son innocence et qui disait ne rien savoir de cette magouille) et boucla l'entreprise. Elle secoua ses cheveux frisés pour revenir dans la réalité, son ami incarcérer pour une durée de dix ans d'emprisonnement, bien qu'elle avait accomplie de rôle de flic, elle fut malheureusement en proie a une rumeur qui dirait qu'elle a oser fréquenter un dealer et que elle grattait des stupéfiants en secret et suite a un problème inconnu, elle a choisi de faire du chantage avant de finalement balancer son chéri elle-même sans remords ni le moindre sentiment de culpabilité. Nageant dans sa quarante-septième année, elle a l'age d'être mère de famille et pourtant rester célibataire lui plaisait bien ou pas du tout... Elle garda les yeux rivés sur l'écran éteint de son PC de bureau jusqu'à ce que le son du téléphone fixe ne retentisse a son bureau, elle prit l'appel. Au bout de la ligne, une voix timide, fluette et tremblante d'une fille angoissés, elle cru d'abord a un canular mais au fur et a mesure qu'elle prit note des informations, elle comprit que la fille fut dans une impasse... Logiquement, si cette victime fait partie d'un gang et que ses membres s'en sont rendue compte qu'elle a oser appeler la police, la première des réactions serait de la buter sans suite. Harlee hésita a faire appel a deux officiers afin de l'accompagner et s'en ravisa dernièrement. Elle choisi alors d'opérer en solo, après avoir fixer une heure de rendez-vous dans la matinée au centre commercial près d'une boutique de prêt-à-porter féminin dans un dépôt en cours de travaux, elle prit sa Mégane Phase II et s'en alla sans traîner. Elle se gara dans un parking extérieur et en sortit de manière provocante (étant persuadé que la zone est sans doute surveiller), elle relâcha ses cheveux roux  et se débarrassa de son manteau en vinyle , elle s'épousseta le bas de sa combinaison rouge vif en tapant du sol de sa botte noire et mit les voiles vers le magasin, elle ne mit pas longtemps pour arriver sur les lieux et sortit son pistolet de son étui en faisant sorte de faire le moins de bruit possible, sa grosse poitrine sua beaucoup a cause de la chaleur du bouchon qu'elle a rencontrer en cours de route et elle fut exposé pendant une demi-heure a la lumière du soleil depuis le pare-brise. Elle retenu au mieux les bruits des talons haut de ses bottes et resta prudente en attendant de repérer la dénommé Julia car c'est ici que le rendez-vous fut fixer, il faut juste qu'elle attende qu'elle arrive a son tour tout en surveillant la zone et d'éviter des risques inutiles. Là encore elle ne savait pas si le coup de fil reçut était un montage et qu'en réalité un homme bizarre voudrait juste la violer mais elle n'avait pas le choix que d'aller vérifier.
2  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Mars 07, 2018, 04:50:31
La mentalité de sa sœur avait changer en seulement une demi-heure après le début de la prise de contact lentement mais surement les lambeaux de son passé perdue d'enfance se renouèrent petit a petit. A leur époque, Jenna se demanda seulement quels aurait été la réaction des parents si jamais, ils avaient appris que ces deux-là s'aimaient en secret... Logiquement parlant, leur séparation aurait été immédiate et sans sommation ! La véritable question serait plutôt de savoir qui a oser faire le premier pas dans cette liaison interdite. Imaginons que la vérité fut sortie du puits, personne ne s'est dénoncer alors le coupable aurait été désigner manuellement. Qui sait qui ne porte pas d'attitude exemplaire et tant qu'aînée et qui n'a eut aucun sens du respect ou de l'autorité parentale de l'enfance a l'adolescence ? Shanya, bien évidemment ! Elle tenta d'ailleurs d'aborder le sujet sur sur la questions de ses géniteurs mais bizarrement, la jeune femme se tut et n'en parle que vaguement, comme si elle avait eut des histoires avec eux ou sinon une tragédie est arriver... A moins que... Non ! Elle ne pouvait imaginer sa cadette ayant assassiner les parents (puis faisant peut-être parti de la police, masquer les preuves et nettoyer les scènes d'un crime, c'est facile). La réflexion fut couper court quand sa sœur se mit a la pousser sur le matelas, perdant l'équilibre, elle bascula en même temps qu'elle, le temps de rouvrir les paupières mi-clos, Vanessa fut déjà sur elle. La sensation de se faire prendre par une autre femme n'est pas un crime en soi, après tout tous le monde est libre de s'aimer selon leur désirs (si ce n'est que l'inceste qui est quelque de pas très courant comme pratique).

Entendue...Si tu m'as autant aimée, pourquoi ne pas t'être lancer a ma recherche... Je ne sais pas dans quoi tu bosse mais vu que tu m'a l'air farouche dans tes mouvements avec moi, je dirais que tu est une officière a vue d’œil

Pas étonnant que miss Coleman ait pu apercevoir en partie l'attirail de Vanessa, sous cette carapace qui a masquer sa dureté impassible au début de leur rencontre s'est révéler être une vilaine perverse qui a attendue toutes ces années de partager sa couche avec sa moitié. Cela veut dire qu'elle est vierge ? Shanya ne se posa pas encore la question. Vanessa a ôter le tissu de son haut-du-corps laissant a l'air libre sa poitrine, Jenna la regarda un court instant, sa sœur attrapa ensuite les mains pour toucher sa poitrine, elle fut douce et câline, un homme ordinaire n'aurait pas attendu pour les tripoter mais Shanya n'est pas un mâle dominant. Shanya écarta un peu les cuisses afin que celle-ci puisse "s'insérer" sans risquer d'avoir un handicap (elle est pas contorsionniste) physique, elle voulait lui faciliter les choses. L'ancienne fraudeuse resta sans voix quand sa sœur finit par lui avouer ce qu'elle cacha au profond d'elle depuis une douzaine d'années. Elle est amoureuse d'elle et serait prête a tout pour elle ? C'est un peu risqué mais elle se sentait aussi en sécurité avec sa charmante officière des services secret. Shanya regarda tendrement Vanessa, elle se mit a caresser légèrement les mamelons, ne faisant que les effleurer avant de revenir vers les rondeurs de ses seins, de les saisir et de les malaxer doucement et en augmentant la pression avec un peu de vigueur.

Je t'aime bien Vanessa, je t'ai aussi aimée... Tu a raison, j'éprouve encore un peu de rancune mais ce n'est que passager et cela me passera... Jusque là, il n'y a que toi et moi qui sommes au courant de notre relation, pense-tu que ce secret restera confidentiel perpétuellement ?

La jeune femme se redressa alors de moitié pour venir planter ses lèvres sur le sein gauche de la poitrine de Vanessa. Elle délia ses mains des siennes pour l'étreindre doucement contre elle, elle lui fit un bisou sur le cou et pencha sa tête contre elle comme le ferait une femme avec un homme dans leur couple. Elle demeura pensif un moment, en lui caressant l'abdomen et abaissa sa main pour frôler l'intimité de Vanessa. Shanya n'avait pas encore pleinement accepter l'amour de sa sœur a son insu et le fait d'avoir vider son sac fut un peu soudain comme réaction pour miss Coleman, la jeune fraudeuse promet d'y donner une confirmation pendant la suite de leur soirées ensemble dans cette chambre d’hôtel.
3  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Septembre 01, 2017, 09:44:02
L'inceste existe depuis plus d'une centaine d'année et même qu'avant la première guerre mondiale, des gosses adoptaient déjà des relations interdite en discrétion et personne ne saura si par le passé, ces gamins se sont fait pincer en pleine action par quelqu'un ou par leur proche. Ce qui est sure, c'est que cent après, ces galibots se sont transmis ces gènes de génération en génération, si bien que ces choses ont finit par sombrer dans l'oublie avec le modernisme et la technologie. « Est-ce que j’ai le droit de faire l’amour avec ma sœur ? » L’inceste c’est le fait d’avoir des relations sexuelles avec un membre de sa famille, alors que c’est interdit. Ça fait partie des grands tabous de l’humanité. C’est une définition complexe qui peut avoir différentes valeurs selon les cultures et les époques. A l’adolescence ces attirances sexuelles peuvent resurgir de façon inconsciente – c’est-à-dire qu’on ne s’en rend pas forcément compte. Alors ce n’est pas grave en soi d’avoir à un moment donné envie d’embrasser son père/sa mère ou de se marier avec, l’important c’est de ne pas le faire ! Pour Vanessa, ce fut sa première fois et apparemment elle n'avait jamais entendue parler de ça ou encore moins l'avoir connu en pratique. Elle est seule avec elle dans un hôtel bas de gamme et personne n'est au courant de se qui se passe ici... Et dans sa hâte a vouloir jouer aux perverse, elle en a ignorer qu'elle ne pouvait se restaurer alors qu'elle crève la dalle mais pas de problème, ça peut attendre. Par ailleurs, Shanya ne comprit plus la réaction de sa sœur, elle ne voulu pas s'adonner a ce genre de plaisir fraternel au début et la voilà qui a brusquement changer d'avis ! La jeune rebelle n'y voyait aucun mépris et pour un coté, ça l'arrangea !

Je le fais parce que je veux savoir ce que ça te fait d'embrasser une meuf et puis désolée si tu est mariée ou fiancée mais ton gendre n'en saura rien. Tu m'héberge donc chez toi ? Je ne m'attendais pas a ce que cette idée te vienne a l'esprit. Tu sais au moins cuisiner plutôt que manier un flingue ? Et nos vieux ont clamser ou ils en ont plus pour longtemps ?

Le vent a tourner et c'est maintenant miss Coleman qui se faisait dominer par sa cadette. Elle n'eut pas le temps de finir que Jenna fut pousser par le baiser voluptueux de Vanessa vers le matelas et sous l'effet de la surprise, sa bouche ne pouvait plus emmètre de mots de rejet ou d'insistance pour freiner la progression sensuelle de sa petiote sur sa silhouette corporel. Les mains de Shanya se raidirent, elle se sentit nerveuse mais ne voulu pas la stopper, Vanessa l'embrassa a présent comme un chat qui lapait du lait dans une assiette en fermant les yeux malgré que Jenna, elle, garda les mirettes ouvert durant cette échange de fluide salivaire. De toute manière, elle avait aussi envie de voir comment cette débutante de sœur se débrouille dans une liaison intimement érotique, peut-être qu'elle ne savait que embrasser et rester sans suite. Shanya décida de lui filer un coup de pouce, elle descendit sa main sur son pantalon bouffant de type "Flares" en arquant légèrement les cuisses et les jambes, elle glissa sa main sur la fermeture éclair et l'abaissa avec un petit bruit zippé, elle attrapa ensuite la main de la dominante et la fit glisser dans le trou du textile venant d'être ouvert et la fit toucher sa culotte, elle retira alors ses deux mains en maintenant la tête de sa sœur et se mit aussi a l'embrasser langoureusement puis de manière sauvage en remuant sa tête avec le cou en insérant sa langue dans son palais dentaire pour aller a l'encontre de la sienne et s'en suivre un ballet de danse de langue en la fixant intensément, attendant que cette meuf de sang familiale puisse faire la même chose que Jenna en la baisant cette fois-ci.

4  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Février 21, 2017, 01:35:01
Dite donc, il y a un truc qui ne tourne pas rond dans la caboche de Vanessa ou sinon elle a du être hypnotiser par le retour imprévu de sa sœur, si bien qu'elle en a perdu ses sens. Shanya ne s'attendit à un changement de personnalité rapide comme ça mais ça ne veux pas dire qu'elle va être sentimentale et larmoyante pour la bercer doucement dans les bras, suivez son regard. Dans la logique que l'histoire se passe entre deux hommes/femmes, l'on veux que ça soit toujours le premier qui réagissent de manière hostile et c'est après que le second suit le mouvement en restant dans un premier temps en mode défense avant de passer a l'attaque au tour suivant mais ici avec sa sœur, c'est comme si elle se laissait faire, elle n'a aucune dignité et elle osa même prononcer son prénom maternelle avec une lueur de malice au fond de l’œil ? Shanya ne devait pas céder à la tentation ni tomber dans le panneau, elle avait besoin de lui montrer qu'elle est sérieuse a cette petite capricieuse ! Elle lui donna une tape sec avec sa main a la joue en se mettant à califourchon au-dessus d'elle et de l'autre, elle lui tenu les deux bouts de son débardeur à la main gauche après avoir approcher son visage sur dix centimètre d'elle en respirant bruyamment et son haleine sentit la fraîcheur d'un Hollywood chewing-gum. Il est vrai que miss Coleman ignora totalement tout de la vie de Vanessa et elle mettrait sa main a couper que cette mijaurée aurait facilement réussi a se défaire de sa prise mais l'instinct fraternel veille et du coup, elle n'osera jamais essayer de renverser la situation a son avantage, elle ne saurait pas dire si a l'époque de leurs enfance Vanessa fut une personne faible mentalement mais elle la suivait toujours dans ses magouilles sans broncher ou refuser... Il reste à savoir si c'est toujours le cas mais ça l'étonnerais honnêtement.

Owi... Estime-toi plutôt heureuse d'être en vie car j'aurais pu t'écorcher vif si je n'avais pas souhaitée d'entendre parler, mauvaise langue !     

Et si Vanessa s'est tout juste laisser prendre au jeu le temps que miss Coleman ait sa garde baissés en attendant un moment propice ou une ouverture pour agir afin de la neutraliser ? Pleins de questions nageait dans son cerveau mais comme d'habitude aucune réponse, pourquoi Vanessa se laissait intentionnellement faire, c'est comme si on lui demandait de dépecer son corps et de subtiliser ses organes sans anesthésie durant une opération chirurgicale. Shanya baissa son visage contre elle se mit à l'embrasser en fermant les yeux en se serrant tout contre elle après avoir changer de posture et d'avoir lové un bras sous le corps de sa sœur et continua à la cribler de bisous et d'embrassade humide, de son autre main valide elle le dirigea vers le sein droite et se mit à la lui pincer exprès dessus.

Tu sera assez surprise de voir ce que je te réserve bientôt mais en attendant, tu va devoir remuer ton petit cul et veiller à mon confort parce que je suis ta reine, Vanessa. J'espère pour toi que nos vieux (parents) t'ont enseigner au moins la cuisine, et je voudrais que tu m'en fasse sur le champs ! Tu va devoir renoncer a ta dignité et te vêtir d'un tablier traditionnel comme dans les mangas en en faisant ton devoir de femme au foyer comme ça, je pourrais admirer tes fesses tout comme te donner la fessée si jamais, tu m'as déçu.

Shanya lui empoigna fermement le sein avant de la pincer puis ensuite, elle s'écarta du matelas en lui libérant le passage en attendant de la voir en activité comme demandé.
5  Discussions / Blabla / Re : Horloge parlante le: Février 20, 2017, 03:32:55
14h32

je dois bouger pour des démarches administratives cette après-midi :c
6  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Février 20, 2017, 03:31:00
Jenna resta un moment troublée par ce qu'elle venait d'entendre et si c'est le destin ou Satan qui lui avait accorder une chance de se retrouver ? Elle ne cessait pas de mentionner le prénom de "Shanya" pendant son récit et si par pur hasard, cette fille n'est autre que Vanessa elle-même  ? Sa soi-disant sœur éclatera en sanglot a l'idée de la revoir après tant d'années et il en sera normalement de même pour Jenna... Malgré cela, elle va devoir remettre a plus tard ses effusions car l'heure est venu de régler les comptes ! Il est temps pour miss Coleman de se venger de ce qu'elle a du subir a cause d'elle et faire rejaillir toute la haine et jalousie cumulé avant sa disparition. La jeune femme regarda longuement sa petite sœur devenue aujourd'hui adulte et professionnelle et lui caressa les cheveux, il serait malheureux de continuer a penser négative mais tant que Jenna n'aura pas évacuer son stress, elle ne pourra pas rester tranquille. Voilà pourquoi, elle tira alors les cheveux de sa sœur pour l'allonger sur le lit de force en faisant attention de ne pas la blesser et se pencha sur elle en la humant à partir de son épaule puis en laissant promener son nez vers le cou avant de remonter vers la joue. Elle s'allongea presque sur elle et se mit à frotter sa joue sur la sienne en inspirant et en expirant comme une perverse, elle passa sa main sous le t-shirt de la jeune femme et sentit son soutien-gorge lui faire obstacle mais qu'importe ! Elle palpa doucement le tissu avant de la regarder longuement avec un sourire sinistre qui se matérialisa au visage. Elle retira alors vivement la main comme si elle avait toucher quelque chose de dangereux pour aller saisir la barre de céréale dont elle défit le papier en l'arrachant d'une dent.

Merci pour l'aliment petite sœur, tu me sauve la vie ! Cependant, ne t'attends pas a ce que je te serre dans mes bras après tant d'année en cavale, je vais te faire payer tous ce que j'ai du subir a cause de toi petite garce !

Elle parla différemment et avait hausser le ton, elle se releva du lit pour se mettre devant elle et tout en mangeant, elle leva sa jambe pour l'appliquer sur son ventre dont sa botte à plateforme cranté toucha le textile, tout en en se tenant debout en prenant appuie sur la cuisse pour ne pas perdre l'équilibre. Elle toisa durement sa petite sœur comme si elle le défiait, elle a vécut de belles années dans leurs enfance et c'est clairement des souvenirs inoubliables mais les temps ont changer.

Je suis contente de te revoir et Satan à entendu ma prière, il m'a accorder le don de la vengeance, je sais que tu est plus forte que moi mais jamais tu n'osera lever la main ou blesser ta grande sœur chérie, parce je sais que tu m'aime toujours au fond de toi... Mais tu est désormais ma soumise et pendant une semaine, tu va devoir subir mon courroux et m'obéir sans me contre-dire parce que je vais te donner des ordres et rassure-toi, il ne t'arrivera rien. Si tu m'aime vraiment, tu a intérêt à accepter ma domination sur toi, peau de vache !

Shanya se mit à ricaner comme une déjanter en finissant de graille ce qu'il restait de la barre avant de balancer le papier vide par-terre, elle n'avait pas encore décider ce qu'elle allait faire d'elle mais elle le saura surement quand sa gamine aura ouvert la bouche pour donner son affirmation sur sa requête.
7  Discussions / Vous nous quittez déjà ? / Re : Je réussis ma prépa Graphisme Multimédia le: Janvier 29, 2017, 09:23:44
Déjà que tu fut absent le quart de l'année dernière et cette fois-ci jusqu'au milieu de l'année 17', ça va faire un an et demi que je t'attends >.< mais Soit. Je te souhaite bonne chance et espère que tu aura dans ta main ta paperasse diplômante xD
8  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Les alentours de la ville / Re : L'Antre Du Dragon [Shanya Twain] le: Janvier 29, 2017, 07:54:28
Pourquoi ces imbéciles de riche fortunés avait besoin de s'isoler du monde civilisé ? Craignaient-il de se faire cambrioler ou voulaient-ils se prendre pour Celui-qui-est ? (le Créateur a d'ailleurs un monde infinie et plus vaste encore que celui des vivants). Cette idée ne serait jamais arriver par hasard car ce fut un jour typique comme les autres, Shanya discuta avec un collègue de boulot japonais et bien qu'elle aime fumer et siroter en silence, un employé séduit par la beauté de la jeune femme et qui s'estima heureux de communiquer en anglais espéra décrocher un rendez-vous galant avec la belle princesse. La voleuse n'en avait rien a faire de cet asiatique mais il pouvait peut-être se rendre utile mais aussi afin de ne pas éveiller les soupçons, elle changea de sujet de discussion et lui demanda si le Japon ne posséderait pas un objet unique en son genre comme un genre d'artefact ou de relique ancienne, celui-ci se souvint alors que dans une île perdue se trouvant dans les archipels japonaise d'Hokkaido qu'il existait un objet mystique provenant d'un savoir ancien de l'époque féodale ou de l'ère Meiji, sa mémoire lui joua des tours car ce qu'il apprend a la jeune femme remonte bien a une trentaine d'année du temps ou il fut scolarisé en primaire mais quoiqu'il en soit, cet item s'apparenterait a un bijoux contenant des pouvoirs maléfique et qu'il aurait la forme d'un cristal, jamais personne n'y a mit les doigts dessus (sauf son propriétaire mais qui est désormais poussière depuis l'arrivée des temps modernes) et qu'il serait mise en exposition au public dans une vitrine avec d'autres objets issue du patrimoine de l'ère Meiji et dont la propriétaire actuelle actuel des lieux serait une tyrannique bonne femme à la tête d'une organisation secrète avec des yakusas. Jenna eut alors un regard étoilé a l'idée de son récit et souhaita alors s'y rendre...



*Qu'est-ce que j'aimerais que ce cristal soit mienne !... Oups.. euh...*

Le hic, c'est qu'elle avait penser a haute voix mais heureusement rien de machiavélique ne fut sorti de sa bouche, elle s'est retenu a temps ! La jeune femme fut alors embarrassée et le jeune cadre essaya de se montrer professionnel en faisant style (histoire de l'impressionner) en lui rétorquant que prochainement, il mettra les voiles à Hokkaido. Il ne faisait pas partis des riches célébrités ou étant une personnalité influente dans le milieu sociale mais comme il aime exercer de la chute libre en haute altitude et en plus un adepte des sensations forte, il s'était dit que si il en parlait un peu plus d'une autre facette caché de sa personnalité a sa collègue, il est quasi-certain que Jenna s’intéressera a lui ! Chose qui arriva plus vite que prévue, Shanya rentra alors dans son jeu en lui disant que ça serait bien si il pouvait l'emmener avec lui, vu qu'elle ne passait le plus clair de son temps entre le taf et chez elle, elle n'avait pas prit le temps de visiter le pays et a moins de comprendre le japonais ou du moins qu'elle puisse trouver un habitant qui parle l'anglais, elle ne sera pas sortie de l'auberge. Elle le questionna si il serait possible de ne pas faire un saut pas loin de cet archipel d'Hokkaido histoire de pouvoir prendre un beau cliché a eux deux et si il était d'accord avec sa requête, elle voudrait bien sortir avec lui. L'individu se nommant Rokujou alias "Rock" accepta avec joie et voulu bien l'embrasser sous le coup de l'émotion mais miss Coleman lui désigna plutôt la joue et qu'une bise amicale serait beaucoup plus simple pour une première approche relationnel et après avoir conclue son marché avec l'employé et de s'être informer sur les préparatifs de départ, elle lui fit un clin d’œil et retourna au bureau gratter les papiers.

Une semaine s'écoula depuis leurs accords respectif sur leur objectif et voilà qu'à présent les compères s'en allèrent a destination d'Hokkaido a bord d'un petit avion discret et normale, Rock fut vêtue d'une tenue sportive au couleur flashy et miss Aquinas habillait différemment de lui, tous deux vérifièrent que le package fut parfait et une fois que le pilote les prévint que l'endroit signalé ne fut très loin, son partenaire se lança le premier et en second Shanya. Une fois dehors, Jenna crut que son corps allait se faire happer par le ciel l'instant d'une seconde et heureusement pour elle qu'elle porta une paire de lunette translucide qui l'isola du vent glaciale qui souffla vers le bas comme une puissante tempête alors qu'en faite c'est le poids de sa masse qui joua sur la pesanteur et il fallait qu'elle respire doucement sinon elle se retrouvera avec une mort soudaine dans les airs a cause d'une crise cardiaque, Rock qui avait déjà parcourue le saut en vol plané avait une assurance a tout épreuve et avec l'inexpérience de miss Coleman qui ne fut encore que débutante dans ce domaine n'en mena pas large, elle tourna un regard angoissé vers son compagnon et quand elle vit que ce dernier agitait les mains vers les harnais, elle comprit qu'elle devait activer son parachute, elle ne savait pas comment faire et ce Rock qui montra l'exemple, il tira sur le harnais et il disparu brusquement tiré vers le haut par une toile rouge et blanche, Shanya voulu faire pareil, elle tira mais rien ne se produisit, elle tira encore une fois et plusieurs fois d'affilés mais la nacelle resta coincé et pour une raison énigmatique qu'angoissante, la toile de la parachute ne s'ouvrit pas...

L'employé prit sa caméra pendue a son cou par une ficelle et filma le paysage nuageux mais quelque chose le titilla, il remarqua l'absence de sa collègue, ce n'est pas normale et elle aurait du le rejoindre depuis une minute... A moins qu'il ne se passe quelque chose d'anormale, il eut une idée suicidaire, il sortit un flingue de type 50-AE "Double Eagle" de son holster et tira en l'air. Sur une puissante détonation "PAW !" , le parachute de Rokujou se troua et il perdit alors de l'altitude en tombant au sol comme un piquet. Shanya crut que sa dernière heure a sonner et le paysage montagneux avec ses pleines criblés de roche se rapprocha dangereusement, brusquement quelque chose s'arrima a son dos et elle aperçut alors son compagnon de route venue a son secours, il essaya de tirer a son tour désespérément sur le harnais mais il semblerait que la fermeture soit bloquer par un bout de textile et ne trouvant pas le temps d'y remédier car chaque seconde qui s'écoule est compté, il rangea son arme a feu et sortit un couteau de montagnard et découpa le textile du sac, alors qu'ils ne fut tous deux a moins de quatre-vingt mètre du sol, Shanya ressentit une forme de nausée lui monter en elle et elle se plaqua les mains sur sa bouche a travers les cheveux qui lui masqua le regard, elle n'avait pas idée de ce que gringalet de bureau avait derrière la tête mais elle lui fit confiance.

KKKKYYYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!   

Elle poussa un cri si aigu a faire rentrer les poussins dans leur coquille que même Rokujou avait les tympans de ses oreilles en feu, il avait réussi a trouer le sac obstrué de Shanya et avait actionner le parachute qui se déplia en une seconde comme un parapluie et ils remontèrent dans le ciel mais malheureusement pour eux le parachute fut déployé tardivement et avec le contre-poids de l'employé qui se trouva agrippé au cou de miss Twain, la jeune femme devint si blême qu'elle en perdit presque connaissance et rien qu'en voyant son visage, il crut qu'elle allait mourir et fit pression sur son ventre en se ceinturant vers son estomac en tentant de se protéger les yeux en gardant les paupières fermé par le frottement de l'air qui lui serait fatale et c'est sur un "BOUM" générale que les rescapés purent atterrir sur le sol sans trop de casse, Jenna qui s'était déjà retenue difficilement durant le plongeon ne put se retenir davantage et se vida instantanément vers le bas, Rokujou pour sa part s'étant cogner la tête mais sans trop de bobos allait pour sa part bien... Shanya fut soulagé d'être arrivé au sol saine et sauve avec son compagnon mais elle alors qu'elle voulu se relever sur une main, la surface du sol devint doux et moelleuse comme plastifié... Shanya baissa alors les yeux sur ses mains et qu'elle fut sa surprise de découvrir une femme blanche au visage recouvert de sécrétion immonde (et oui, Shanya avait le mal d'air en altitude et ce n'était pas sa faute si elle a gerber mais chut !...), visiblement, elle ne devait pas être d'ici ni une touriste, Rokujou avait un air effaré et avait un regard bizarre, miss Twain hésita a lui mette une gifle mais elle choisi plutôt de suivre son regard. Une combinaison moulante en cuir ou latex, des bottes a talons, un petit col de fourrure neige et un harnais comportant plusieurs poches a compartiment renfermant divers objet utile et des armes a feu ? Cette femme au regard maculé de gerbe fut surement pas une civile ordinaire car sa tenue sexy avait l'air de parler autrement au regard des tourteraux...
9  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Janvier 27, 2017, 10:46:54
La fille lui retira le revolver de sa main pour aller le ranger en lieu sure, bien que miss Coleman jouait parfaitement la comédie de la meuf suicidaire, elle n'avait jamais eut l'intention de mettre fin a ses jours car elle souhaita profiter de sa jeunesse et que ça serait trop bête de crever a seulement vingt-huit ans et ce sur un coup de tête... Cette femme devait surement se sentir très seule au point de rester indifférent au soucis des autres ou que tout simplement, elle a connue une rupture douloureuse avec son ancien petit ami et qu'elle a décider de ne plus accorder de valeur à la vie humaine mais son attitude resta inadmissible pour Jenna qui se sentit piqué a vif ! Ces agissements et réaction demeura celle d'une fliquette procédant a l’interrogation d'un suspect et a ses yeux, Shanya en était bien une et elle ordonna celle-ci de se tourner le temps qu'elle ôta sa serviette et de se changer, cependant la fenêtre se trouvant devant elle faisait office de miroir a cause de l'éclairage des réverbères qui jouèrent sur la vitre et projeta le reflet de la propriétaire des lieux entrain de se dénuder. Elle avait un beau corps et une belle poitrine, miss Coleman ne se gênera pas de caresser sa peau en la parcourant avec douceur mais elle doute que l'anonyme apprécierait ce genre d'approche. Elle ne savait pas si elle devrait répondre la première a ses questions et attendre que l'autre demoiselle ne le fasse a son tour (ou si au contraire de ça quelle restera muette comme une carpe), qui sait ce qui se passera si elle devait lui dire qui elle est et ce qu'elle fait réellement dans la vie en dehors de son job qui n'est qu'une activité de couverture, la suite ne se pensera même pas puisqu'elle se fera certainement coffrer.

Je m'appelle Jenna Coleman de nationalité anglaise, j'ai fuis mon pays et mon foyer car mon père me battait assez souvent et fut même a ma recherche, le pays du soleil levant ne pouvait qu'être mon unique salut et surtout que j'adore les déguisements que porte les japonaise et je suis venue voir ça de plus près car avec un peu de chance, ma famille pourra toujours me chercher mais jamais, ils n'auront l'idée de me retrouver au Japon et vous, c'est quoi votre nom ? 

Elle a en partie dit vrai mais pas sur la totalité de sa réponse car on ne peut s'attendre qu'au désastre suite a une erreur de jugement ou de croire que tout se passera bien. Jenna recula vers le lit en se grattant un sein par-dessus le textile de son t-shirt et se mit à bailler en s'asseyant et croisa sa jambe en prenant appuie sur le matelas d'une main en attendant que la fille se présente a son tour malgré que son ventre se mit a gargouiller en brisant le silence de la pièce car elle avait faim et n'avait rien manger depuis son atterrissage a l'aéroport de Seikusu.
10  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Janvier 23, 2017, 10:59:58
Bizarrement la demoiselle qui est apparemment la propriétaire de ces lieux réagit froidement à son insu et lui répondit sec comme si elle était une fliquette, c'est vrai qu'elle avait un flingue sur elle mais ça ne peut pas l'authentifier comme étant une poulette de la Loi, Shanya n'avait rien a craindre d'elle car elle ne respirait pas la méchanceté ni la haine, c'est peut-être son autorité qui fait qu'être au sein de la police a du faire forger son caractère et miss Twain n'avait pas l'envie de nuire ni de déclencher des hostilités car c'est juste une civile ordinaire comme les autres. Le plus troublant c'est que elle parlait d'avoir eut des similitudes avec une proche lointaine mais la communication a son sujet s'arrête a partir de là, a croire que la pauvre dulcinée a du périr dans d'affreuse circonstance ou encore quelle fut simplement porté disparue... Revenons a nos moutons, l'inconnue ne sembla pas accueillir la nouvelle de la présence de Jenna d'un bon œil et haussa même le ton pour montrer qu'elle ne plaisantait pas mais il en fallait plus que ça pour impressionner miss Twain et pas seulement d'une autorité judiciaire ! De toute manière, si Shanya venait a mourir en étant assassiner de la main de cette résidente, ça ne lui ferait ni chaud ni froid et ça fait longtemps qu'elle aurait du rejoindre le territoire des ombres, c'est juste son quotidien qui fait obstacle en la maintenant en vie, peut-être que le geste de la voleuse déplut fortement a Celui-qui-est mais pas le contraire du Malin qui voit son méfait comme une forme de satisfaction, peut-être que Satan envoie ses démons déjouer "la Mort" dans le monde des vivants depuis les Enfers. Bon, il commence a se faire tard et Jenna est encore fatiguée et elle ferait de s'occuper du cas de cette femme de suite car elle ne pourra pas supporter davantage ces cris ou ces aboiement pour être plus clair car c'est une chienne qui aboie pour rien comme si il a croiser un intrus.

Ma chérie... Ecoute, écoute le vieux propus.. Ce n'est la faute de personne, le grand cercle de la vie a commencer a tourner , les gens ne sont pas tous des personnes mauvaise, c'est seulement qui depuis ton job qui a prit habitude de voir le monde comme un panier de crabe, redescends un peu de ton bureau de police et regarde-moi attentivement, ais-je l'air pour toi d'être une bandit ou une terroriste ou une genre de serial-killeuse ?? Ben tue-moi mais tu sais que dans la minute qui suit, tu sera inculpé de meurtre pour avoir tuer de sang froid une innocente civile venue demander asile et que tu risque la prison a vie et même si tu t'en tire en donnant des pots-de-vins a tes collègues corrompues jusqu'à l'os, sache que moi, je reviendrais des ténèbres pour te ramener avec moi au territoire des ombres.

Shanya s'approcha alors de la résidente pour reprendre son arme de la poitrine et le faire glisser dans la main droite de la propriétaire puis elle guida la main droite armé de celle-ci et le plaça dans son ventre en y faisant enfoncer presque profondément le canon du pistolet qui déforma son t-shirt en velours noir pour être sure qu'elle ne ratera pas le tir et surtout que la balle fera de gros dégâts une fois qu'elle sortira du flingue. L'anonyme se méfiait d'elle après tout donc pourquoi ne pas lui prouver que miss Twain n'avait pas froid aux yeux et donc qu'elle pouvait être sérieuse, surtout mourir par quelqu'un qui a la peau blanche comme elle est un rare privilège quand on se retrouve dans un pays ou il n'y a personnes qui nous connais donc en étant seule...

Et bien, je dirais que ça sera la dernière fois que vous m'aurez vu m'introduire chez vous, alors qu'on en finisse... Tuez-moi sur le champs, bougresse !

Ne sentant pas que la femme lui obéira aveuglément sur un coup de tête et se décida a prendre les choses en mains, de la main gauche elle appliqua sur le pistolet et pressa presque la détente du pistolet qui avec la main droite, elle le bloqua toujours au fond de son abdomen malgré qu'elle commença a avoir un peu de ce bout de métal qui lui fit mal aux intestins.
11  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Re : Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Janvier 21, 2017, 09:28:13
Décidément même en apparaissant comme étant une touriste venant de l'étranger venu visiter le pays, l'on ne pouvait jamais avoir la paix. Shanya avait piquer un somme depuis moins de trente minute, ça ne fait pas une heure qu'elle fut entrer illégalement dans cette masure que déjà une lumière blafarde inonda la salle de son éclairage en brisant la belle pénombre qui y régna et miss Twain fut presque aveuglé sur une portion de son regard et du fermer l’œil en grognant, elle se releva péniblement et regarda le mur en mettant sa main en visière devant le front et se rendit compte qu'elle s'était tromper de zone, il y avait bien une voix féminine qui avait interrompu sa sieste et se retourna face au lit en se frottant les paupières et qu'elle fut sa surprise de tomber nez-à-nez avec une femme... blanche ? (au moins, elle n'avait plus a s'inquiéter puisqu'il y avait au moins une personne de sa couleur de peau). Elle ouvrit un oeil pour mieux la cerner mais elle avait oublié que la myopie la gagne a force d'avoir trop user dans sa vue dans les jours ensoleillées, sa vue a un peu baisser et elle avait besoin de porter des lunettes, enfin qu'importe ! Il n'y avait pas le soleil dans cette chambre alors pourquoi en faire tout un fromage ? La fille fut a moitié nue avec une serviette enroulé autour de la taille, chercherait-elle a s'exhiber ou l'inconnue se serait-elle rendue compte que le client qui devait être présent au rendez-vous ne fut pas arriver et qu'il a du s'égarer quelque part. Laissons maintenant, les bricoles de réflexion de coté et revenons dans la réalité ! La femme avait fait tomber un flingue par-terre donc rien qu'à partir de là, il va falloir faire gaffe et avoir la langue dans la poche ou sinon au risque de se prendre une balle perdue en pleine tête n'en serait que mortel comme fin. L'inconnue avait prononcer un prénom qui n'existe pas ou qui est censée ne pas exister... Qui-est-elle ? Serait-ce une coïncidence ou un signe dramatique du destin ? Non, impossible, il est clair que la flingueuse faisait erreur.

Vous faite erreur mademoiselle, je m'appelle Jenna Coleman et je ne sais pas qui vous êtes..Quoiqu'il en soit, je m'excuse d'avoir "squatter" votre chambre mais comme vous pouvez voir qu'il pleut dehors et ne trouvant personne à la réception, je me suis permise d'entrer sans vous consulter

Elle se leva du lit en ajustant sa veste longue bleu marine de son pantalon Bootcut et se pencha pour ramasser l'arme a feu au sol et revint vers son interlocutrice, elle marcha calmement vers la femme qui avait le regard encore troublé, comme le bruit de ses bottes plateforme furent isoler par le biais d'une moquette il n'y avait donc pas de sons (ou du moins, ils parurent étouffés avec le textile), elle souffla sur une mèche de cheveux en la toisant du regard en se pinçant la lèvre. Mon dieu, elle ne savait pas qu'elle faisait presque la taille d'un homme alors qu'elle aurait souhaiter avoir une taille normale.. Elle voulu être vicieuse même avec une inconnue, elle glissa le pistolet entre les seins et la serviette en pointant le canon de l'arme vers le bas mais fit attention de ne pas presser la détente avec un petit sourire narquois au visage.
12  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Centre-ville de Seikusu / Retrouvaille pas si émouvant que ça (avec Vanessa) le: Janvier 20, 2017, 08:02:46
Pourquoi avoir choisi le Japon ? Parce que la police asiatique n'a pas les sens aussi aiguisé que les flics anglais ? Ou parce que la Loi est différente de celle des occidentaux ? La jeune femme n'est pas raciste et elle trouve les jeunes femmes aux yeux bridés superbe et presque aussi belle et jolie qu'elle même... Bon, miss Twain n'a pas fait tous ce chemin pour séduire le premier venu ou pour se caser avec un asiatique en voulant rechercher l'homme idéale qui fera sa vie mais pour échapper a la prison bien évidemment ! C'est pourtant mal de voler et Celui-qui-est n'apprécie pas du tout ce geste mais elle est désormais toute seule et n'a pas de ressources pour assurer sa subsistance pour les jours et semaines qui arrive, elle ne possède qu'un sac-à-dos de montagnards avec une valise regorgeant uniquement de textile et de vêtement personnels... Elle ne s'imagine pas faire la manche dans la rue comme dans le métro et rien ne dit que les mâles de ce pays sont tous des hommes pures et innocent (a moins de se laisser embobiner dans leur histoire a dormir debout et de se faire baiser)... Shanya soupira en traînant sa valise a roulette derrière elle et entama sa recherche de logement. L'on ne peut pas dire qu'elle soit a sec vu quelle possède près de  soixante-quinze mille dollars en liquide et qu'elle ne savait pas a combien cette argent étrangers pouvait valoir la différence en yens japonais (alors que normalement le résultat doit donner près de 8596963,6 yens dans un convertisseur standard). Les heures passèrent comme un rien et le poids de ses affaires commençaient a peser sur les mains et les épaules et elle du faire une halte, bien que ne sachant pas parler en japonais, elle trouva un stand sur bicyclette qui fut tenu par un vieux boui-boui  avec des boissons, il y en avait plusieurs variétés mais ne pu se risquer de goûter a n'importe quoi, elle désigna la canette de coca du doigt avec un timide sourire, elle sortit un billet d'un dollar et le tendit en croyant que le vieux grisou allait lui refuser mais au contraire, il prit le billet en l'admirant sous le soleil de cette fin d'après-midi en le levant en l'air (comme si c'est la première fois de sa vie qu'il voyait un dollar américain) et le fourra dans sa poche.

"C'est bon de se rafraîchir et je ne pense que ça va être aujourd'hui que je vais trouver le pavillon de Roberta..."

Elle se posa près d'un banc en buvant et s'enfonça dans les vannes de sa mémoire afin de fouiller les lambeaux de son passé perdu et se rappela de ses proches comme la femme de ménage Roberta et sa présence auprès d'elle depuis sa naissance jusqu'à la fin de son adolescence et désira pas trop se rapprocher de ceux qu'elle souhaita moins voir (pareil pour un souvenir). Elle se souvint encore du visage de sa sœur cadette jusqu'à leur année de lycée mais c'est après ça qu'elle a disparue de la circulation et qu'elle n'a plus jamais revus sa famille, désirant ardemment vivre par elle-même loin de la surveillance et des désaccord du père coq mais l'on ne peut pas dire en plus que sa vie actuel est des meilleurs car c'est la galère de se débrouiller par soi-même si il n'y a pas d'aide a proximité de soi. Qu'importe la famille de fous ! Shanya se demanda ailleurs ce qu'est au moins devenue Vanessa après toutes ces années, s'est-elle mariée avec un chic type ou sinon fut-elle devenue huissière de justice ? As-t-elle fourrer son nez dans les affaires de son vieux pour devenir aussi membre de la communauté du business ? Une nouvelle star avec une voix chevrotante de bique ? Bon, stop de délirer là ! Vanessa ne fut probablement que la source de sa haine envers les parents qui l'ont privilégié la cadette que l'aînée en question. Si a l'époque, elle avait pu comprendre le sens du mot jalousie, il est certain qu'elle l'aurait tuer mais il ne s'est rien passer de tous ça et avait continuer a mener une complicité sans faille avec elle. Le passé reste dans le passé et revenons au présent, miss Twain a pu arriver devant un taudis en assez bonne état qui est plutôt un petit bâtiment a trois étages enfaîte.



Elle ne trouva personne dans le comptoir mais voulu entrer quand même car durant la nuit, le temps est un peu glaciale et donc pas indispensable pour pouvoir tenir la nuit dehors, le réceptionniste étant absent et trop fatiguer pour monter plus haut que ça, elle emprunta la clé de la chambre 12 en faisant en sorte de retenir les sons de ses bottes a talons afin qu'il ne trahisse pas sa présence car se faire éjecter par le propriétaire des lieux cette nuit serait mal vue, elle monta en flèche et introduit la clé dans la serrure et dans un petit cliquetis métallique, la porte s'ouvrit et elle y entra en le refermant derrière elle, déposa ses affaires sur le sol, elle fut si fatiguée de sa journée depuis l'aéroport de Seikusu avant de quitter les lieux et d'arriver ici que elle n'avait pas la force de lever un doigt ce soir, elle n'alluma que la lumière du couloir et trouva a sa droite un lit vide dont quelques tissus se trouvait sur le bord du lit, elle jeta son sac et sa valise a coté de la table, la salle fut plongé dans la pénombre et difficile a dire si il y avait personne ici mais la fatigue fut trop forte pour y réfléchir a deux fois et c'est avec un sommeil de plomb que Shanya se laissa tomber sur le matelas a plat ventre en étant tout habillé. Sa soeur n'avait aucune chance de se trouver ici de toute façon vu qu'elle roupille bien au chaud dans la modeste demeure de la famille a des milliers de kilomètre d'ici donc bon, rien ne sert de penser a elle du coup malgré qu'elle aurait voulu lui dire ce qu'elles pensait d'elle et de son regret mais qu'importe, c'est désormais du passé et rien ne va être changer !
13  Préliminaires / Prélude / Jenna la fille pécheresse de la nuit [ValiHTMLisée] le: Janvier 17, 2017, 09:59:25
Identité : Shanya J. Twain



Âge : 28 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Sexualité : Bisexuelle

Physique :
Shanya est une grande femme (bien que dans le public féminin, il est rare de voir des filles faire la taille d'un homme), elle mesure un mètre soixante dix-huit soit pratiquement un mètre quatre-vingt  au bas-mot, elle ne pèse pas si lourde mais n'est pas loin des soixante-trois kilos, elle est d'allure fine avec des jambes élancés mais n'est pas sportive pour autant mais elle arrive a se mouvoir en souplesse et en se contorsionnant comme un félin (sachant que le chat peut bouger son corps ou l'adapter selon l'endroit ou il se trouve alors que les chiens n'ont pas cette possibilité). Elle possède une chevelure brune mi-longue qu'elle teint parfois si l'envie lui en vient, elle ne se maquille pas tellement et préfère garder un teint naturel. Le visage n'aura pas besoin d'être définit dans sa composition puisqu'elle est humaine et non alien mais a mon avis, il n'y aura rien a savoir parce qu'elle ne possède dans son fasciés une mâchoire arrondie, d'un nez en trompette, de fines lèvres, des yeux couleur noisette (mais afin de passer inaperçue a cause des flics qui dispose souvent de caméra a reconnaissance oculaire, elle met des lentilles de divers couleur pour tromper la surveillance des autorités) et pour souligner la totalité de son apparence, elle est une chatte féline en tout ! Elle ne porte dans sa vie que deux mode de tenue vestimentaire, (bien que dans le passé, étant petite d'age primaire, elle arborait de jolies robes et de vêtement discret en compagnie de sa sœur mais tous ça est désormais révolue puisqu'elle a bientôt la trentaine). Dans ses journée de chômeuse de son appartement, elle n'est qu'une civile ordinaire qui porte comme d'habitude les vêtements habituels qui est un une-pièce de type "Jumpsuit" composé d'un haut sombre sans manche qui descend sur un pantalon de couleur bordeaux ou noir également sur des manches de type bootcut, elle accompagne sa tenue de civile d'un manteau léger mi-longue et de quelques bijoux fantaisie, ses souliers ne sont pas énormes mais elle porte parfois des bottines à semelle crantées ou des talons Patent à plateforme sur bout ronds, parfois d'une salopette en jean a peu près l'essentiel pour se fondre dans la masse sans risquer d'être rechercher par la Loi. Quand le jour devient nuit et que la lune remplace le soleil, elle devient agent double en passant de civil à malfrat ! Elle porte une combinaison en vinyle d'aspect cuir bien élastiqué avec un serre-tête japonais qui mime un neko et d'une paire de botte plateforme noire, elle possède avec elle un sac et une corde mais pas d'arme à feu et d'une liasse importante de faux-billet au cas ou elle se ferait prendre par des gens douteux la main dans le sac, ainsi elle pourra elle-même payer sa rançon en étant fausse-monnayeuse mais avec du flouze réaliste en poche.

Caractère : Comment expliquer son caractère si ce n'est qu'elle est double-face ? Le caractère d'une personne aujourd'hui se détermine à son vécut par le passé, comment qu'elle a pu vivre dans sa jeunesse ou bien un événement grave ou traumatisant est survenue (ou a du se produire) ce qui fait qu'en grandissant à l'adolescence (si il n'y a pas de fermeture de page) lors du passage a l'âge adulte, la personne finit par sombrer du coté obscure de la force et ne changera plus de mode de vie... Pour le cas de Shanya, c'est déjà le cas de le dire parce que en public (notamment avec la Loi), elle se comporte normalement avec les gens et n'a créer d'attache sociaux avec personne (car elle n'a pas confiance en eux, si un jour un jour elle devait leur faire part d'un sale coup en privé, elle sera certaine d'avoir les flics dans le dos dans le jour qui arrive). Cependant il reste bien une personne unique dans ce bas-monde a qui elle pourra toujours communiquer en sincérité ou en mensonge comme compter sur cette dernière si elle devait se trouver en mauvaise posture, c'est sa sœur cadette bien entendue. Il lui arrive de penser parfois à l'époque ou elles étaient complices et inséparables (bien que c'est la grande sœur qui avait tendance a l’entraîner dans les bêtises), elle l'aurait très bien pu montrer le bon exemple en restant droite sans dévier de sa route mais sa liberté et son indépendance dans le style "ne dépendre de personne et profiter de sa jeunesse fut sa seule idée et c'est pour ça qu'elle a laissé tomber la famille et voulu mener sa propre vie. Shanya sait comment faire pour manipuler les gens pour leur faire les poches ou dérober leur biens sans que ces derniers ne s'en rende compte, elle n'a jamais tenter l'expérience du vol auprès de la gente féminine mais uniquement avec les vieux mâles voûtés et riche en les séduisant en usant de son charme, quitte a se laisser tripoter et en supportant leur doigt ridés sur sa poitrine en la faisant glapir comme une lapine et couiner en gémissant que ça soit dans leur domicile en public, elle s'en fout car elle profite de ce court laps de temps pour glisser sa main dans la poche intérieur de leur veste en dissimulant les porte-feuilles ou billets dans son soutien-gorge ou sa culotte (d'ou le fait qu'elle porte toujours des pantalon de type "Bootcut" ou des tenues Jumpsuit pour l'occasion.


Histoire :
Shanya Naquit en Angleterre, sa famille elle n'en avait pas tellement contact et fut élevée (comme si elle fut mise de coté) par les gouvernantes et le personnel de service tout comme le fut pour son éducation, la jeune fille ne saura jamais pourquoi sa mère et son père parurent si distant dans sa cinquième année mais se rapprochèrent d'affection avec la cadette.. Shanya avait souvent besoin d'être dorloter chaque soir avant le dodo de la nuit et elle ne comprit pas pourquoi sa sœur cadette ne dormait pas dans la même pièce qu'elle et l'était dans une chambre a part, bien que les servantes furent aimable et gentille envers elle, il lui manquait la présence de ses parents et elle en fit même part une fois a une de ces bonnes femme de chambre mais elle s'abstint quand elle vit qu'un carreau de ses lunettes fut fissuré elle demanda ce qui a pu se passer et celle-ci lui fit savoir que le maître de maison fut mécontent de son manque de responsabilité (elle avait fait casser un pot de fleur en descendant d'un escalier a cause d'une perte d'équilibre) et le chef de famille lui a lancer à la figure les plantes abîmés avec force et les lunettes sont tombé par-terre... Shanya lui prévint qu'elle comptait parler a son père pour exprimer son autorité qu'elle trouva abusive envers les domestiques mais la domestique du nom de Roberta ne voulu qu'il ne lui arrive des ennuis (elle ne pensait pas pour elle mais plutôt pour la correction que le paternel risquerait de lui infliger pour avoir oser jouer aux grandes personnes), elle li demanda c'est comment la vie d'adulte hors du manoir familiale dans le monde extérieur. Roberta lui renseigna que la vie n'est pas le même qu'ici, les gens bougent là ou ils ont envie d'aller, personne ne les retient et passe plus de temps avec leurs amis. Une idée tilta alors dans la tête de la loupiote et lui demanda son âge, celle-ci lui dit qu'elle venait de faire ses vingt-deux ans donc la bonnette est dans sa majorité. La jeune fille jeta le bouquin sur le lit et lui demanda comment se passe le lien avec sa famille malgré que la servante avait relever la couverture pour lui indiquer l'heure du sommeil et Shanya interrompit son geste, curieuse comme jamais et avide de savoir, Roberta jetant alors des regards inquiet vers la porte en espérant ne pas voir surgir monsieur Twain et décida de simplifier les choses en allant au vif du sujet en lui apprenant qu'elle eut avant une famille mais suite à un désaccord relationnel faite par son père par rapport à son petit ami qui voulu l'appeler en ville afin de construire leur vie ensemble au grand refus de son père qui fut contre cet avis de devoir la laisser partir en quittant la campagne et abandonnant leur famille pour un meilleur mode de vie sans vouloir les aider en retour... Elle partit du jour au lendemain et étant majeur au nom de la Loi, son père pouvait être passible de faire la prison pour séquestration et violence sur personne majeur. Son amant fut son seul amour mais suite a un mauvais œil lancer probablement par le père, l'homme mourut dans un accident de voiture en traversant la route a cause d'un automobiliste ayant perdu le contrôle de son véhicule... Depuis ce jour, elle fit son deuil en jurant de ne jamais tomber amoureuse et de se couper de ses liens familiaux qui eut raison de la mort de son homme et lui rendre hommage en ne vivant que pour elle-même.

Roberta ne sut pas quelles sont les arrières-pensés de la louve puisque celle-ci fut endormie comme si elle avait écouter une histoire, la jeune femme choisi d'oublier ce qu'elle vint de lui dire en ne s'occupant que de son job. Les années passant et dix ans s'écoula, la petite fillette précoce jouant a la dînette et à la poupée avait fait place a une jeune adolescente dynamique et pétillante de vitalité, nageant sur sa Seizième année, elle fut encore mineur mais cela ne l'empêcha de faire des bêtises dans le milieu scolaire, elle n'avait pas d'amis a proprement parler mais passa son temps a traînasser avec la bande des gars en séchant les cours et en se contant les pires de problème de banlieue, parfois elle se laissait attendrir en se faisant palper les fesses ou même donna carte blanche pour que les mecs puisse glisser leur main sous son t-shirt afin qu'il puissent éprouver les sensations qui pourrait nourrir leur fantasme quand elle se faisait malaxer volontairement un sein mais la seule chose qu'elle refusa catégoriquement, c'est l'échange de baiser qu'elle réserva que pour une personne particulière, bien qu'elle fut vierge, elle n'avait jamais partager de couche avec quelqu'un de son école dans un hôtel ou autre. Un jour en étant au lycée, elle aura fait une bêtise et comment les parents accueilleraient la nouvelle lorsqu'ils sont convoquer par le proviseur qui leur fera part des désagrément apporter par l'enfant en question dans l'établissement scolaire ? La colère et le ressentiment est déjà présent a la vue du rapport qui a été fait mais en dépit du chef de famille qui œuvraient dans les affaires n'avait guère le temps de calculer ce problème mais cependant, il en va de sa réputation qui s'y perd si ses collègues venait a savoir que la fille du valeureux homme d'affaire est enfaîte une cancre en bonnet d'âne a l'école bien qu'aucun d'eux savait qu'il fut un homme marié mais aucun d'eux ne surent combien qu'il avait d'enfants a charges...

Les années passant et rien ne changea même qu'après que la demoiselle fut majeur, elle n'avait désormais plus de respect envers quiconque (pas même a ses vieux qui l'ont fait naître) quant a sa sœur, elle en fut secrètement amoureuse depuis l'époque ou elle fut gamine mais n'aura jamais eut le courage de l'avouer sans se prendre de dommage collatéral mais quand quelqu'un devait s'amener a proximité d'eux, elle se montra plus dure et agressive, n'hésitant pas a lui tirer les cheveux et a lui faire cogner la tête contre la table afin que les domestiques ne se rendent compte de rien car n'ayant aucunement confiance en eux (sauf a Roberta) car ces gens peuvent être des balances, bien naturellement la jeune femme n'avait pas droit a avoir d'argent sur elle, les gens de la haute société ne se pavanait pas en public pour se faire les magasins en se mélangeant avec la population locale et riche comme elle est, elle pouvait avoir ce qu'elle voulait en étant cloîtré entre ces murs. Bien que dans la logique Shanya pouvait être choyé comme une princesse mais la véritable princesse de ces lieux fut le trésor des parents que fut Vanessa. Jalouse et ivre de colère envers celle-ci et étant bloquer justement dans le domicile familiale, elle ne pouvait rien exercer d'ici et son salut ne serait qu'en prenant son envol du nid. Elle eut en tête un plan infaillible pour y arriver et même Roberta accepta de lui prêter main-forte pour son évasion, elle avait assembler quelques affaires personnels en fin de soirée, Roberta circula dans sa salle commune avec un chariot de corbeille drapé pour récupérer le textile sale, Shanya y glissa ses sacs et petite valise (petite taille donc peu encombrante et moins voyant) en le recouvrant bien pour aller les déposer vers la lingerie hors du manoir familiale derrière les jardins, il y a un petit portail d'accès qui permet aux jardiniers-paysagiste de circuler discrètement sans risquer de déranger les environs pendant leur travail d'évacuation des branchages et tontes. Shanya sortit de son lit lorsque le chariot vint encore une fois vers sa chambre, les nuits pouvait être glaciale donc c'est pourquoi, elle s’emmitoufla dans des vêtements chauds et sa cacha sous le chariot avec les draps du matériel roulant qui l'a couvrit totalement, et c'est ni vu ni connu qu'elle disparu grâce a l'aide de la servante et qu'elle affronta son premier jour dans le monde extérieur dans la ville hors de chez elle.

A présent qu'elle fut désormais seule et après avoir remercier grandement Roberta, un merci tout court ne serait pas suffisant pour sa part et vu qu'elle avait subtiliser la carte de crédit de son père, elle lui proposa de la payer avec la somme de son choix mais bénéficiant déjà d'un salaire, il est inutile de frauder de cette manière mais la servante lui proposa une requête simple, celui de passer un jour si elle avait le temps chez elle dans sa terre natale qu'est le Japon au sein de sa résidence a Seikusu, elle accepta avec enthousiasme mais retint son excitation en lui précisant que si sa famille venait a reconnaître une proche de la famille ou elle travaille mais celle-ci mit un doigt sur la lèvre que même les parents de celle-ci ignorent ou elles bossent si ce n'est qu'à l'étranger bien évidemment mais ne sont au courant d'aucune autre information quelconque a ce sujet. Shanya lui fit un dernier sourire en hochant du regard et après une courte effusion avec une étreinte amicale, elle s'en alla avant que la nouvelle de sa disparition ne s'ajoute a l'oreille du vieux (pire, qu'il ne bloque sa carte lorsqu'il verra qu'il est plus dans son porte-feuille). Shanya ne sut pas si elle aura la police a ses trousses si jamais un avis de recherche est lancer dans la ville et c'est pourquoi afin d'éviter d'être identifier par la Loi anglaise, elle disparaîtra de la circulation  en portant un pseudonyme du nom de Jenna Coleman. La jeune femme aura appris qu'il y aura des caméras de surveillance devant les distributeurs des banques et il serait sage de passer inaperçue sinon c'est la prison assuré ! Elle savait déjà à l'avance le mot de passe du compte de son père donc pas de soucie pour récupérer, elle pensa tomber sur de l'argent en livre sterling anglais mais l'écran afficha cent-mille dollar américain... Elle en fit immédiatement le retrait de tout le pactole et heureusement qu'elle avait son sac et plaça le fric dedans avant de se barrer illico ! (les gens commençait a la regarder de manière louche du genre "Qu'est-ce qu'elle va bien pouvoir faire avec tous ce blé ?").

Shanya vécut maintenant dans sa vingt-cinquième année d'existence, possédant une petite somme rondelette, elle n'en avait toucher aucun billet depuis son vol à la tire mais intelligente comme elle est, elle a opter pour une autre tactique, elle n'a sorti de ses affaires que mille dollar afin de faire son quotidien, elle a pu avoir accès a un domicile bas de gamme et payer un loyer après s'être dégoter un job de vendeuse (activité de couverture) et pour être sure que personne ne la reconnaîtra a l'avenir, elle a fait couper sa chevelure longue tout en gardant une mi-longue et se maquiller plus que d'habitude, non pas pour attirer des mecs mais pour faire bonne impression. Elle qui jadis avait refuser tout contact sociale, elle a décider de retourner sa veste et d'avoir quelques connaissances mais en modérant ses paroles lors d'une discussion animé, il se pourrait que parfois elle se voit interroger par des collègues de boulot sur son passé familiale mais elle n'avait jamais parler de la sienne et a toujours dit a tout le monde qu'elle est orpheline de naissance et passer sa vie en foyer avant de pouvoir devenir autonome et responsable. La nuit tombé Jenna pratique un autre job, elle fait le plus beau métier du monde nocturne, elle est voleuse, pas au niveau professionnel en cambriolant dans les bijouteries ou joaillerie d'exposition mais dans de petite maisonnette isolé, elle ne subtilise pas des trucs de valeur car ça craint et elle n'est pas assez équiper pour faire un grand coup. Au total, elle aura fait neuf cambriolage grand maximum en plus de sa vie professionnelle qui commence dans la journée, elle avait migrer vers le Sud de l’Angleterre et y avait passer le quart de sa vie mais un jour en rentrant d'une soirée arrosé, elle remarqua que la police patrouillait un peu trop dans le secteur alors que le quartier est normalement paisible comme chaque soir, la jeune femme songea que c'est sans doute a ses  activités et que les policiers avait probablement établit une piste exploitable et qu'ils ont un portrait-robot du suspect mais peut-être que ce n'est pas en rapport au vol mais qu'ils sont là pour voir qu'il n'y ait pas de casse ou de dealer un truc du genre mais rien n'est sure et il serait prudent de ne pas courir le risque...

Elle n'avait pas le choix et il fallait qu'elle disparaisse pour de bon avant de se faire épingler ! Jenna réfléchit alors a l'idée de la prochaine destination a prendre, il serait risqué de faire un tour en France ou de mettre les voiles pour le Brésil, elle opta alors pour un pays neutre dont elle n'a jamais su la culture et décida de faire un voyage au Nippon, elle s'occupa des préparatif de départ et se hâta de laisser les quatre-vingt mille dollar en liquide y comprit les quinze-mille qu'elle a reçu de plus en les récupérant de la vente des montres de luxe d'occasion au black et toucha du talon pour la première fois le sol japonais. Ici au moins sur Seikusu, elle sera sure d'être en sécurité et aucune chance que les flics anglaise ne suive sa trace au Japon vu que ces étrangers ne parlait même pas un mot en asiatique. Elle ne saura jamais ce qu'il est advenue de sa famille ni même de sa sœur, elle sait au moins qu'elle a bien une proche qui réside dans ce pays, il s'agit bien sure de son ancienne femme de chambre qu'elle avait sympathiser il y a une dizaine d'année dans le passé, si elle pouvait repérer son adresse, elle sera sure d'avoir un toit pour les jours a venir et aussi le temps de refaire sa vie loin de l'Angleterre mais comme toute débutante quelle pouvait être, elle ne savait rien de ce pays et elle devait profil bas si elle ne veut pas que les ennuis arrive... Le temps qu'elle trouve ses repères et peut-être une trace infantile de son passé (mais encore faudrait-il savoir si ses proches se sont établit dans les environs) qui sait ?
Pages: [1]
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox