banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 26
1  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Août 05, 2018, 03:24:25
Le deuil était un véritable poison pouvant donner forme aux pires cauchemars possible, car Bayra était encore en deuil depuis sa mort. N’ayant jamais su passer au-dessus, comme bon nombre de personnes l’ayant connu et ayant pu faire preuve de son étonnante sagesse pour quelqu’un ayant été jeune. Morte si jeune, en laissant un royaume en émoi et une enfant sans véritable présence maternelle. Isabella, pauvre petite fleur, pensait l’elfe en serrant pendant un instant ses poings. Mais il se détendit, alors que la Reine prit ses mains, et son regard bleuté se posa sur le doré des siens, et un sourire navré vint sur son visage. Oui, personne n’aurait dû mourir, ce jour-là. Mais s’il avait pu faire quelque chose, alors il se serait pris la dague en plein cœur.

-J’espère en ce cas-là que je pourrais rester des vôtres, votre Majesté. En particulier avec Isabella.

Un appareil volant vint soudainement entre eux pour leur informer qu’un intrus venait tout juste de pénétrer sans permission dans les lieux du palais, et aussitôt, Bayra fit apparaître son bâton en main. De fer sombre avec des gravures et arabesques en elle, elle avait une allure peu amicale, et pour cause. Bayra obéit aux ordres de sa Majesté et se dirigea prestement vers la chambre d’Isabella, le blond sommant deux Scorpions de l’accompagner. La recherche de l’intrus ne prit que quatre bonnes minutes, mais ce ne fut point un rebelle, ni une quelconque personne aux sombres intentions. Mais un ancien messager des Scorpions Dorés, disparus depuis plusieurs semaines dans le désert.

*

-Ils m’ont emprisonné dans une forteresse abandonnée...

Isabella, Bayra et quelques officiers de haut rang se trouvaient dans une salle avec le disparu en question, le laissant boire et manger, car son corps était véritablement un squelette desséché sur pattes. Il était proprement mieux habillé.

-Les rebelles... ont tendu un piège à mon corps d’éclaireurs alors que l’on se reposait en pleine nuit. On avait été massacré, et une partie de nous furent fait prisonnier. Ils nous ont ensuite amené dans Al-Khezar, la forteresse abandonnée, au sud d’ici, près d’une vallée. Ils nous ont fait subir des supplices comme l’écartèlement et des os qui se brisaient sous les coups de marteau, pour nous faire parler. Je n’ai rien dit. Mais les autres... Ils ont été plongés dans des marmites d’huiles bouillantes et finissaient par dire la vérité sous la douleur.

L’éclaireur poussa piètrement son bol de soupe fini et poussa un soupir tremblant, se rappelant visiblement de chaque détail de ce qu’il s’était passé.

-J’ai pu réussir à m’enfuir en profitant d’une tempête des sables et ait mis des jours pour arriver dans la ville en essayant de ne pas me faire repérer. Ils ont des espions, je le sais ! Il nous faut les attaquer. Ils n’ont pas encore bougé, je le sens, je le sais, ils sont encore là-bas, pensant que je suis probablement mort ! Ces enfoirés doivent payer, votre Majesté. Ils ne verront aucunement venir notre attaque si on déplace des petites troupes en pleine nuit !

La main de Bayra se posa sur l’épaule du soldat qui se calma alors lentement, le blond usant d’une certaine magie pour tenter de le raisonner, ce qui eut l’effet escompté. L’éclaireur continua alors.

-C’est comme ça qu’ils s’approvisionnent. En déguisant leurs attaques en attaques de vers des sables et de chimères, ou de dragons ! Ils doivent aussi s’en prendre aux caravanes marchandes.

-Calmez-vous, mon brave... Vous devriez aller vous reposer maintenant.

L’éclaireur fut escorté par deux Scorpions dorés hors de la salle où ils se trouvaient. L’un des officiers prit alors la parole, calme et froid.

-La forteresse d’Al-Khezar, hein... La forteresse est censée devenir abandonnée et dangereuse depuis longtemps. La région est infestée de wyvernes et de chacals d’une taille monstrueuse, et de quelques vers des sables. C’est un lieu aussi risqué qu’avantageux pour tenir une défense et une sorte de QG secondaire. La traversera se révélera difficile, même avec l’aide de la magie, et l’on se fera probablement remarquer.

Il y eut alors une sorte de discussion, jusqu’à ce que Bayra finisse par hausser le ton après avoir réfléchi.

-La voie des airs semble être la meilleure des manières, je crois. Si on use des drones de notre Majesté comme sortes de montures pour arriver là-bas, nous nous ne ferions pas remarquer, et ils nous seront d’une grande aide pour repérer les ennemis. Ils n’ont pas notre technologie. Du moins, je le crois. Qu’en penses-tu, Isabella ?

Isabella sursauta soudainement, prise par surprise, dans ses pensées, et répondit alors, ayant entendu en partie la conversation, en regardant Bayra dans les yeux.

-C’est un bon plan, je le conçois... Mais qui ira et combien d’hommes y iront ? Et avec quoi ? Des armures lourdes, quelque chose du genre ?

Et Bayra tourna son regard vers Mira, lui offrant un adorable sourire. Sourire qui semblait faire rougir Isabella, et les dieux savaient que son sourire avait quelque chose d’attirant et de craquant.

-Avez-vous des drones capables de transporter, disons... une quinzaine d’hommes, et d’installer des moyens de neutralisation rapides sur eux ? 
2  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Août 05, 2018, 03:18:16
-Moi, une pute ?! Je ne me retrouve pas prise ainsi, Rhian !

Un rire cristallin et séduisant quitta la bouche d’Eris, alors qu’elle accompagnait ses mouvements de hanches en rythme avec ceux de son double, qui était pourvue d’une sorte de conscience propre, une demi-conscience, celle d’Eris, et l’autre demi-représentant simplement sa volonté. La seconde Eris prit tout simplement plaisir de défoncer le petit cul de Rhian, élargissant allégrement son trou fripé, tandis que la véritable Eris s’occupait tout simplement de bien remplir le con de Rhian avec sa grosse queue, de bien élargir ses parois internes.

-Graaaah ! Foutu salope de princesse ! On adore se faire tringler, n’est-ce pas ?!

La seconde Eris mit une claque aux fesses, alors qu’elle accélérait soudainement les coups de hanches pour mieux pénétrer en Rhian profondément, la véritable Eris suivant ensuite la cadence du mieux qu’elle pouvait. Mais au vu du visage de son double, celle-ci allait jouir, et la véritable Eris avait encore un assez bon self-control pour pouvoir bien résister. La double Eris, au bout de deux bonnes minutes, finit par jouir dans un rugissement puissant. Une épaisse chute de crème blanche en elle remplit son fondement. Au bout d’un moment, aussi, la véritable Eris finit par jouir dans un petit cri de plaisir au fond de Rhian. La princesse du désert respirait, alors que son double s’évanouit comme si elle n’avait jamais existé, détendant au maximum son corps, se retirant de Rhian qui était toujours au-dessus d’elle. Attirant celle-ci contre elle.

-Bordel... C’était génial.
3  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Août 05, 2018, 03:16:43
L’endroit qu’était cette chambre respirait totalement le sexe, par la sueur et le foutre qui y régnait. Un véritable petit champ de bataille, ou divers meubles et vêtements étaient saccagés par une quelconque force de la nature instoppable dans sa soif d’apaisement de sa libido. Force de la nature étant sa petite esclave qui, de temps en temps, profitait pour avoir du bon temps. Beaucoup de bon temps. En vérité, telle avait été la mission de Lorelei, de se lier intimement au personnel, et dieu qu’elle savait s’y faire. Eris avait été la spectatrice de ce genre de mission plus d’une fois au moyen d’un miroir magique, observant comment Lorelei se débrouillait. Comment vivait-elle, et surtout, comment pensait-elle.

-Hmm, évidemment que tu adores baiser des catins, surtout avec un corps aussi mignon !

Le sourire d’Eris s’agrandit quand Lorelei l’attira dans ses bras, et elle lui rendit son baiser. Chaud. Tout comme l’était son corps, empreint de sueur, son membre frottant contre ses cuisses par inadvertance. Lui rendant un baiser doux et tendre pendant une bonne minute, avant que le contact ne se brise, un petit filet de salive liant leurs bouches ensemble. Mais celle-ci, lentement et sensuellement, finit par se mettre au sol sur ses genoux pour bien approcher son visage de l’entrejambe d’Eris, caché par un bout de tissu, ce qui n’arrêta pas cependant Lorelei dans sa course pour exciter Eris.

-Je me montrerais très... Coopérative.

Eris eut un sourire, alors qu’elle entreprit de baisser avec douceur son morceau de tissu, lentement, dévoilant alors un mandrin d’une taille respectable que Lorelei s’empressa évidemment de s’occuper. Au début, de simples baisers, rapides mais doux, sensuel, avant de laisser la petite langue travailler. Allant de partout, sur les côtés tout comme sur la longueur, entreprenant de bien rendre heureuse la petite Eris, qui poussait des soupirs, tenant bien en main la tête de Lorelei.

-Ah... Oui...

Et alors, Lorelei prit davantage en bouche le membre d’Eris, et alors, la princesse du désert débuta des mouvements de hanches.

-Comme ça...
4  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Août 05, 2018, 03:15:06
Lena Oxton se sentait terriblement excitée en cet instant. Sportive de nature, elle prenait beaucoup de plaisir de dépenser son énergie dans diverses activités, sur des choses plus simples comme courir, jouer au foot ou bien sûr, des sports plus demandant. Le saut en parachute, le parkour, le patinage sur glace dans des lieux plus froids et aux couches plus fines, mais elle se devait de dépenser son énergie. Notamment en courant ou en nageant. Et elle n’aurait pas su dire si le liquide sur ses cuisses était sa propre mouille ou bien l’eau. Lena était une femme... Bien active. Très active. Surtout en ce moment.

-Ah, ouais... Comme ça...

Lena Oxton poussait de gros soupirs, alors qu’elle allongeait le haut de son corps sur le sol, ses jambes bien enroulés autour du cou de la belle androgyne qui lui dévorait l’entrecuisse avec avidité et expertise. Sa féminité se moulait bien contre son maillot, et elle put deviner facilement que celui de Natsu’ était déformé par une trique conséquente. Un sourire vint sur le visage de Tracer, alors qu’elle stoppa Natsumi dans son élan, l’intimant de venir. Sortant celle-ci de l’eau pour se cacher dans un stand non-occupé, en gloussant, tout en embrassant férocement la brune, avant de l’allonger au sol, se retrouvant au-dessus d’elle.

-Interdiction de me pénétrer...

Un sourire malicieux se retrouva sur le visage de la brune, qui enleva son maillot de bain, avant de contourner Natsumi, pour... s’asseoir sur son visage en poussant un soupir de contentement, quand la bouche de l’androgyne rencontra sa féminité aux lèvres gonflées respirant la jeunesse et la santé, alors qu’elle s’abaissa pour baisser le bikini de Natsumi pour en prendre le membre vers la base avec sa main. Un petit sourire au visage, alors qu’elle entreprit de masturber ce membre, toujours en poussant des gémissements de plaisir, alors que les mains de Natsumi pétrissaient son cul ferme et généreux.

-Tu adores ça, hein ?

Et sa langue parcourra ensuite la base de la hampe jusqu’au pique rosé et bien gonflée, laissant bien cette lenteur évidente, pour s’amuser à la torturer, tout en prenant goût au membre. Notamment lorsqu’elle laissait sa petite langue travailler sur les contours du gland, avant de se mettre à suçoter celui-ci, sans prendre le membre en bouche dans une plus grande surface.
5  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Juillet 26, 2018, 05:56:53
 La véritable Eris était bien plantée au fond de la bouche de la princesse et observait Rhian avec un sourire de piranha carnassier qui voyait là son repas du soir. La princesse du désert et la Reine de Ghibli continuaient alors de simplement baiser la gueule de la princesse de Papua, tandis que son clone débutait alors des mouvements de hanches pour s’enfoncer en elle. La pénétration rendue plus facile de par la mouille qu’avait dégagée Rhian en ayant eue la gueule baisée. Le bruit de la chair contre la chair se faisait entendre, et le lit alors émettait des plaintes sous le poids de leurs corps.

-Bon sang de salope !

Une main claqua le cul de Rhian, alors que la véritable Eris empoignait la tête de la princesse pour mener cette danse, afin de se faire plaisir. Rugissante de plaisir, lui baisant la gueule comme une forcenée, en ne lui laissant peu de temps pour respirer, adorant cette sensation autour de son membre quand elle était enfoncée au fond d’elle, et la seconde Eris adorant personnellement la manière dont son cul se refermait autour du membre. Divers soupirs et gémissement, alors, se faisaient entendre, accélérant la vitesse des coups, parfois en ralentissant, mais paradoxalement, augmentant la force des coups. Le duo, alors, se retira du corps de Rhian, mais réajusta la position. La véritable Eris s’allongeant sur le lit, et la seconde se trouvant sur ses genoux derrière une Rhian qui s’était installée à califourchon sur la véritable Eris.

-Hmmm, aaaaah !

Toute deux poussèrent un joli cri de plaisir tandis que Rhian s’était empalée sur le membre de la brune, et que la seconde Eris s’était de nouveau glissée dans son anus, les mouvements, alors, reprirent, de plus en plus vite, de plus en plus violent. Une main de la seconde Eris se glissa pour empoigner un des seins de Rhian, l’autre pour frotter et jouer avec le clitoris de la princesse. La vraie Eris se relevant alors sur son séant pour mordre, embrasser et sucer le téton du sein libre de la brune, une main jouant avec le cul de Rhian, l’autre griffant le dos de la princesse de Papua.

-Rhaaa ! Petite salope ! 
6  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Juillet 26, 2018, 05:54:53
Le visage d’Eris s’étira alors en un fin sourire en voyant celui de Lorelei devenir ravie en se sachant enfin entre les mains de quelqu’un. Eris ne pouvait se permettre de la laisser toute seule. Quand bien même elle partirait hors de ces lieux avec cette apparence, rien ne dit qu’elle ne retomberait pas dans ce cercle vicieux, celui de vouloir posséder une quelconque utilité afin de ne pas mourir de faim, de froid ou de solitude. De chagrin. Le cœur de la reine de Ghibli était un peu trop grand, parfois. Et elle en payait le prix. Pour autant, cela ne voulait pas dire que cela n’en valait plus la peine.

-Tant mieux, si devenir ma dame de compagnie te plaît. On part dès demain !

*


Deux semaines avaient passés depuis le recrutement de Lore dans le monde d’Eris Langnar, non fait que de luxure, mais aussi de politiques et d’intrigues. Intrigues qu’Eris aimait gagner en envoyant Lorelei faire sa dame de compagnie aux différentes servantes d’un certain domaine important. Les affaires diplomatiques signifiait souvent devoir avoir une main de fer sur certains lieux ou certaines personnes afin de ne pas leur laisser développer des idées qui ne plairaient pas forcément aux alliées ou membres de la maison Langnar. Le domaine en question était non loin d’un joli lac en plein creux d’une vallée, riche comme Crésus en raison d’une mine de fer abondante non loin, constamment en activité en raison d’un emploi du temps chargé et des travailleurs motivés.

-Hmm...

Eris se réveillait alors d’un profond sommeil presque réparateur. Presque, puisqu’elle avait un peu trop bu lors d’un festival qui se prolongeait encore pour une bonne semaine, célébrant l’arrivée de l’été. En parlant de célébration, Eris se releva prestement, s’habilla le plus sobrement possible, même si son apparence androgyne la rendait toujours sexy, et sortit alors de sa chambre. Un plancher au carrelage d’échiquier blanc et noir, ses pieds nus atteignant le sol silencieusement, marchant sans rien dire dans divers couloirs avant d’atteindre une porte qu’elle ouvrit. Porte qui donnait sur un lit assez grand.

Lit qui était occupé par une servante nue aux seins généreux et aux courbes alléchantes, ainsi qu’une petite elfe sexy qui s’occupait allégrement du cul de la servante qui ne voulait pas gémir, mais respirait profondément et de manière audible. Eris ne fit qu’observer, accotée contre l’encadrement de la porte, avant que la servante ne jouisse dans un petit cri de plaisir. Laissant ensuite son corps faiblement retomber sur le matelas. Lorelei se retira de la servante, sortit de son lit, toujours nue, le membre mou ballottant entre ses petites cuisses, s’approchant d’Eris.

-Salut, mon joli.

Eris eut un sourire et apposa un joli baiser sur la bouche de l’androgyne, avant de se retirer, mais non sans avoir savouré l’alcool sur ses lèvres.

-Alors, on a trop bu aussi ?

La main de la Langnar rencontra le cul de Lorelei, claquant celui-ci.

-Comment va la séduction de la femme du seigneur ?
7  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Juillet 26, 2018, 05:48:42
Lena eut un grand sourire en voyant Eto’ accepter sa proposition, et l’occidentale alors claqua des mains ensemble, l’air ravie. Natsumi plongea dans l’eau d’une manière relativement impressionnante pour quelqu’un qui ne semblait n’avoir jamais fait autant de natation qu’elle. Lena Oxton se remit en déplacement dans l’eau aussi, atteignant une extrémité de la piscine géante. Le signal donné, et celui faisant trois longueurs aller-retour gagnerait, Lena partit alors en trombe, montrant son expérience. La sensation qu’elle ressentait, digne d’une lance taillant aisément son chemin dans l’eau, était tout simplement incroyable.

-Bah, allez, ne me dit pas que t’es une sardine !

Lena Oxton fit un joli retourné dans l’eau, pour ensuite poser ses pieds sur la surface du mur, avant de se propulser ainsi vers l’autre extrémité de nouveau, pour nager avec rapidité. Mais chose étonnante, alors qu’elle entrevit Natsumi nagé plus vite qu’elle ne l’aurait cru. Surprise une seconde, elle put laisser ainsi l’androgyne la rattraper, mais elle reprit ses esprits. Lena Oxton avait été championne de son lycée et n’allait pas se laisser avoir par l’androgyne si aisément ! La brune entreprit d’user alors davantage de ses ressources intérieures. Taillant dans l’eau, plongeant, sautant, se propulsant en atteignant l’autre mur, et débutant alors une course effrénée.

-AH OUAIS !

Lena Oxton venait alors de gagner la course de près, très près, en ayant atteint la ligne d’arrivée alors que Natsumi allait presque gagner, par un grand coup de chance. Sortant ensuite de l’eau pour s’asseoir sur le rebord de la piscine, pour ensuite observer une Natsumi dans l’eau. Souriante, elle lui fit signe de s’approcher d’un mouvement du doigt, ce qu’elle fit, mais toujours sans monter sur le rebord.

-J’ai gagné. Et voilà ainsi donc mon gage : tu iras en rendez-vous avec moi.

Mais elle eut un sourire davantage plus malicieux et se pencha, pour lui murmurer alors aux oreilles.

-Tout en portant une robe sans petite culotte.

Relevant ensuite son dos, toujours en observant Natsumi avec cet air si malicieux au visage.

-Mais bien sûr, je me dois te récompenser avant, vu la ténacité dont tu as fait preuve !

Et sans avertissement, écartant un peu plus des jambes, Lena Oxton prit la tête de Natsumi entre ses mains et enfonça ensuite celle-ci entre ses cuisses, contre son intimité aux lèvres gonflées, moulant quelque peu contre son petit bikini jaune, ses cuisses bien galbées enserrant sa nuque un instant.

-Aaaaah...
8  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Juillet 26, 2018, 05:44:53
Qu’était le devoir d’un Instigateur Royal ? S’assurer de la sécurité du royaume et de la bien portance du dirigeant ou de la dirigeante dudit royaume. Un travail compliqué et dangereux sur bien des points. Quiconque se devant assurer de la sécurité du royaume se devait alors de couper quelques nuques. Chose que Bayra détestait absolument faire. Le meurtre gratuit n’avait jamais été dans sa nature, et les alliées de Mira ne s’en privaient pas pour le faire, surtout lorsqu’il s’agissait de s’occuper de ceux troublant l’ordre des divers seigneurs et dames.

-Plus d’une fois, un royaume voulait voir un roi ou une reine délaisser la royauté. Plusieurs fois, ce fut des rois et des reines voulant la paix et ce qu’il y avait de meilleures pour le royaume. Je crois que mine de rien, vous ne vouliez que du bien en ce royaume en protégeant votre fille et en tentant de retrouver les meurtriers d’Eris, ainsi que des kidnappeurs de sa famille.

L’elfe éleva ensuite ses mains en guise de défense quand elle lui fit des remontrances, et quand elle accepta son invitation, le blond débuta alors sa marche en sa compagnie. Il y avait bien une chose encore magique en ces lieux, et c’était les jardins du palais. En raison du calme presque féerique qu’il y régnait, et la tranquillité d’esprit qui s’en rapportait. Et pourtant, en voyant cette tombe si solitaire, il se sentit abattu. Mais pas autant que ne l’était Mira. En silence, comme pour apporter son soutien, le blond posa une main sur l’épaule de la Reine en poussant un soupire.

-Elle nous manquera toujours.

Bayra se retint d’en rajouter. Qu’en vérité, cette voix d’outre-tombe, celle d’Eris, qu’avait entendue Mira, venait de lui. Une magie d’illusion, alors qu’une nuit, il avait discuté avec Isabella, au moyen d’un miroir magique servant pour communiquer. Pour lui redonner le courage. Pour lui redonner l’énergie d’avancer. Bayra se tint silencieux encore un moment, respectueux, avant d’enlacer toujours aussi chastement la Reine de Ghibli, comme quelqu’un ayant compris sa peine. Quelqu’un ayant été bien proche d’Eris comprenait la véritable sensation de l’avoir perdue.

-J’aurais aimé la protéger.

Une voix si calme, mais si vide, comme si un trou béant encore présent avait avaler toutes les émotions possibles dont il avait éprouvé auparavant.

-Un jour, lors d’une séance de magie, nous nous sommes promenés en ces jardins. Je me rappelais encore de l’odeur qu’exaltait sa chevelure. Un parfum de vanille et d‘orange, et elle aimait jouer dans les miens, par pure envie de m’embêter. Encore son rire se trouve dans mon esprit. Elle avait été la mère que je n’ai jamais eue.

Bayra libéra alors Mira de ses bras, et l’observa avec un sourire franc et triste.

-Je suis tellement désolé de ne pas avoir pu la protéger... J’aurais aimé prendre la dague à sa place.
9  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Juillet 16, 2018, 09:02:46
Le soleil était un véritable fourneau des astres. Même dans ce lieu où l'on venait pour se rafraîchir. Car oui, Lena Oxton était une véritable dure, difficile de la tanner. Mais quand c'était question de chaleur, c'était autre chose. Elle, qui avait vécu dans des lieux aux climats froids, passait beaucoup de temps sous les parcs aquatiques ou dans des lieux qui avaient de puissants climatiseurs. Cependant, dans cette eau, en observant Natsumi, elle se sentait... tout simplement chaude. Chaude et très dérangée par cette vue qu'offrait alors le membre viril de ce petit trap, si juteux et lisse en le regardant.

-Ce que j'ai remarqué ? Je ne remarque que ceux qui sont spéciaux. Et tu es spécial, Natsumi.

Roulant le nom du trap sur sa langue de manière sensuelle, elle eut ensuite un sourire, remontant le rebord pour s'asseoir dessus, vers la droite de Natsumi, qui eut tout le temps de voir un fessier ferme et rebondie. La brune tourna son regard vers les yeux de son compagnon du moment et lui offrit un chaleureux sourire.

-Qui plus est, j'ai bien besoin d'un guide pour la ville, si tu en as envie. Je suis un pauvre agneau sans bergère. Ou plutôt... Berger.

Elle eut un sourire moqueur, et s'allongea alors le long de son dos, et ses seins, de tailles moyenne, plaisant aux yeux. Lena Oxton ferma doucement ses paupières avant de les rouvrir, pour se rasseoir soudainement et observer Natsumi avec un grand sourire.

-Ça te tente de faire des longueurs avec moi ?! Le perdant devra faire un gage ! N'importe quoi. Je ne suis pas une petite prude.

Elle cligna des paupières de manière féminine tout en le regardant.
10  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Juillet 14, 2018, 07:53:17
La jolie princesse de Papua était toute faible, quand on la voyait ainsi. Épuisée et en sueur, le corps éprouvé par un ouragan animal et de désir, on aurait pu s'attendre qu'elle fasse la grande étoile pendant que quelqu'un la prendrait, le quelqu'un en l'occurrence étant une Eris qui fut en effet assez excitée lors de ce coït tout simplement bestial. Rhian fut tout sourire en sentant les deux grosses queues des deux Eris la frôler. La seconde Eris alors lui rendit un baiser particulièrement féroce et affamé, menant une violente bataille de langue entre elles.

-Hmm, les Vipères ne sont pas connues pour être des amantes... Honorables. Ouvrez grand votre bouche, Rhian !

Quand la princesse le fit, les deux jeunes femmes eurent un sourire et alors, glissèrent leurs deux queues dans la bouche de la princesse, chacune poussant un soupir d'extase terriblement bruyant, vu l'étroitesse de la chose et la sensation, alors que Rhian avait tout juste de l'espace pour respirer. Empoignant bien la chevelure de Rhian Thoris, le duo de Reine de Ghibli débutèrent alors leurs mouvements d'avant en arrière, en poussant divers soupirs en divers moment, entreprenant de baiser avec vigueur la gueule de la princesse. La seconde Eris se retira alors, laissant Rhian respirer plus proprement, et eut un sourire en se mouvant dans le dos de la princesse, relevant bien sa croupe, y donnant une belle claque au passage.

-Préparez-vous bien, Rhian !

La seconde Eris écarta alors le fessier ferme, mais bien rond de la princesse,y déposant le gland sur l'entrée fripée de la brune, avant de soudainement s'y enfoncer, tandis que la première Eris continuait de baiser la gueule de Rhian. La seconde Eris poussa un puissant rugissement de plaisir, avant d'entreprendre de bouger de manière énergique son corps pour pouvoir satisfaire Rhian.

-Oh, oui ! Vous aimez vous faire prendre en sandwich ?!
11  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Juillet 14, 2018, 07:08:31
La salle avait un effet calmant sur l'esprit du demi-elfe qui devait gérer plusieurs choses en une journée. Comme le comportement des nobles et des personnes puissantes qui sont inféodés envers la famille Langnar et ses proches alliées, la gestion des ressources et de la sécurité du pays, taches répartis équitablement avec le gouvernement de Mira et de quelqu'un comme Bayra. Après tout, il était le mieux placé pour ce genre de chose, la plupart du temps, ayant été le plus proche d'Eris et donc, connaissait mieux la plupart des rouages du cercle proche de feu la Reine de Ghibli.

-Pourquoi je... ?

Le blond releva son regard, interrogateur vers la présente reine de Ghibli, le bleu océan de ses orbes plongés dans les eaux dorés de Mira Crone. Alors, la question suivante lui fit naître un sourire sur son visage. Sympathique et compréhensif, alors qu'il répondit, dans un souffle presque amusé.

-En quelque sorte en rapport avec votre fille, mais pas totalement, puisque vous êtes la principale concernée en ce moment.

Alors, Bayra prit quelques biscuits secs sur une assiette, pour le croquer, mettant un instant pour répondre aux interrogations de la Reine.

-Vous m'inquiétez, tout simplement. Vous avez l'air de plus en plus fatiguée, et nous savons tous que la plus grande faiblesse d'un dirigeant sur le long terme est la lassitude. Et en ce moment, malgré les événements, j'ai toujours une certaine peur que vous aussi, vous disparaissiez. Non seulement Isabella est privée de sa mère, mais en plus, elle est trop aveuglée par sa colère et son chagrin pour pouvoir mieux vous apprécier. Alors, si vous deviez mourir par inadvertance...

Bayra lui offrit un sourire amer et un peu triste, tournant son regard vers la brune, avant de prendre un autre morceau pour manger, sereinement.

-Qui plus est, cela me peinerait de voir la dernière relique la plus proche d'Eris mourir ainsi. Et de quelqu'un ayant apprécié sa beauté tout en étant soi-même magnifique.

Compliment tout juste discret glissé dans la conversation, alors qu'il approcha une main sur la joue de Mira pour en retirer une saleté s'était disséminé la, le pouce ayant glissé un instant sur la ligne de sa mâchoire. Prenant une coupe d'eau pure pour en boire, avant de regarder Mira avec le sourire de nouveau.

-Allons donc, manger un morceau, votre Majesté. C'est bien. Et si vous le voulez, une petite promenade pour digérer le tout, une fois fini ? 
12  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Juillet 05, 2018, 03:50:06
Le changement avait définitivement marqué Lorelei dans son mental. Et son physique aussi d'ailleurs, les transmutations organiques semblaient bien passer, sans aucun encombre dans le corps. Eris avait été témoin de diverses personnes ayant été mutés plus ou moins selon le niveau de magie du mage. Les Sorceleurs étaient un bon exemple de ce genre de pratique. Bien qu'ils aient de nombreuses aptitudes physiques et mentaux pour ceux ayant survécu, il y avait alors là quelques autres destins bien plus sombres. La mort, par exemple, ou bien rester dans un état végétatif pour l'éternité, ou pire, en sortir avec des séquelles physiques horribles, ainsi que mentaux, comme un comportement plus violent et psychopathe que la plupart des Sorceleurs en général. Mais Eris, bien que jeune, était encore une excellente magicienne, un véritable prodige.

Elle avait visiblement pu changer le corps de Lorelei sans séquelle. Mais elle n'était pas sans blessure, puisque laissée en solitaire par ce qui avait été... sa déesse ou quelque chose dans le genre. Tant d'orgueil et de pouvoirs en une seule personne pouvait corrompre plus d'un, et de manière rapide, ou lentement, mais dangereusement. Mais Eris était une dirigeante qui se devait de montrer l'exemple. De fait, depuis l'enfance, elle avait été soumise en diverses épreuves. Comme vivre en solitaire pendant un long moment en dehors des cités et avec ses propres moyens, afin de pouvoir mieux apprécier ce qu'elle avait, ou bien avait été souvent dans des situations qui demandaient une réflexion, et non agir sur un vulgaire moment de sentimentalisme.

-Comme je te l'ai dit Lorelei, jamais avec moi, tu ne seras un esclave, ni un simple objet de passion que je peux utiliser pour passer le temps, répondit Eris en laissant le vent jouer dans ses cheveux. Mais soit. Si tu veux me servir, quand on arrivera... dans mon royaume, je te ferais suivre quelques leçons importantes.

Eris, dans son corps d'androgyne, lui fit un beau sourire avant de boire un trait de sa bière glacée et qu'un homme vint lui apporter un petit plateau de nourriture. De quoi commencer bien la journée, et Eris, d'un geste de la main, invita Lorelei de se servir. Il y avait ici divers aliments, comme des fruits, un peu de viande, du fromage, quelques huîtres fraiches et délicieuses, puis entreprit alors de déguster le fromage calmement.

-La notion de maniement de l'épée, par exemple, ou bien l'utilisation de certains domaines de magie. Un peu comme enchanter ton arme, ou, dans certains cas... La magie rose.

Les derniers mots flottèrent un instant dans le silence, avant qu'Eris ne continue, toujours avec ce sourire.

-Car après tout, je suis sûre que tu auras de nombreuses conquêtes.

Les yeux de la princesse vagabondèrent un instant sur le visage de 'l'elfe' devant elle, avant de continuer.

-Dis-moi... Cela te dirait de me suivre jusqu’au royaume où je dois m'y rendre ? Affaires diplomatiques. Je crois que tu ferais une excellente... Dame de compagnie.

Sourire joueur, alors qu'elle avalait ensuite sa nourriture.
13  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Juillet 05, 2018, 03:27:54
La libération, douce sensation alors que son membre crachotait des tas de filins de spermes blancs épais en son amie, tenant fermement bien celle-ci contre elle, son membre bien plongé dans son fessier ferme, petit, mais si bien formée, taillée pour bien mettre au confort n'importe qui voulant s'y loger, comme Eto, en ce moment. La jeune fille maintenant androgyne jouissait longuement au sein de la belle brune, et avec une infinie douceur, finit par se retirer de son cul dans un soupir de soulagement, ayant usée de toute sa volonté pour ne pas vouloir crier. Tout juste venait-il de remonter son short qu'Eto fut attirée vers Natsu' pour un baiser bien profond et ardent, qu'elle le lui rendit avec passion et force, dans un sourire adorable.

-Hmm, avec une queue comme la mienne, on n'en trouve pas des Eto 2.0 ailleurs...

L'androgyne eut un sourire et passait alors une bonne minute avec Natsumi pour se rouler des pelles d'enfer, digne des démons de luxure, tant ils étaient affamés de leurs corps. Mais Eto cessa alors toute activité, et reprit alors une position de relaxation. Parce que c'était ça, cette journée. De la relaxation, de l'esprit comme du corps. Les derniers jours s'étaient avérés beaucoup trop pesant pour les deux personnages, notamment quand il fallait aller en classe et rester pour les clubs du soir, Eto' étant celui de la natation, excellente nageuse de fait. Pendant leur relaxation, Eto ouvrit un œil et aperçut du coin de l'œil une jolie vue.

-Natsu'… On te mate.

Ladite personne était une jeune fille visiblement américaine, ou occidentale, tout du moins. Une stature un peu plus grande que la moyenne des japonaises, des cheveux d'un brun éclatant, une peau claire et un corps qui pouvait en tourner plus d'un de l'œil, un regard enjoué, un maillot assez révélateur, elle était en train de faire des longueurs avec une vitesse impressionnante tout en faisant des figures parfois en sautant d'un grand tremplin sur une dizaine de mètres. Elle jetait des regards assez prenant et curieux sur Natsumi, et vu le sourire qu'étirait sa bouche, ce n'était pas par curiosité polie.

-Je crois que tu devrais aller lui causer, Natsu'. Je suis sûre que tu as une bonne chance avec elle ! Dit Eto' avec un clin d'œil coquin.

Quand Natsumi se fut décidé d'aller la voir, l'inconnue nageait gracieusement dans l'eau, alors que le soleil projetait ses rayons lumineux sur l'eau bleutée et propre de la piscine, créant une sorte de kaléidoscope assez beau, mais quelque peu aveuglant. La brune finit alors par remonter en surface en respirant soudainement, et eut un sourire en voyant Natsumi ainsi, avant de nager vers le rebord et de poser ses avant-bras sur ceux-ci, levant un regard joueur vers l'androgyne.

-Salut ! Moi, c'est Lena Oxton ! Je suis en voyage au Japon.

Penchant sa tête de côté, Lena réajusta sa chevelure brune et continua alors, toujours avec ce sourire.

-Je n'ai pas pu m'empêcher de te remarquer tout à l'heure. C'est rare de voir une bouille comme toi dans le coin, aussi craquant. Tu t'appelles... ?
14  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Juillet 05, 2018, 12:37:32
Sous elles, le banc se secouait sous leurs mouvements erratiques, sous le poids de leurs corps s'entrechoquant et s'entre glissant entre eux, sous leur propre passion. La concubine aux cheveux de charbons et aux oreilles bougeait et couinait en rythme avec les mouvements de la Reine du désert, Mira Crone Langnar, et enserrait bien ses cuisses contre les hanches de la reine aux yeux d'or. Le membre passait de manière délicieuse en son sein, et la Neko gémissait, encore et encore, le nom de son adorable Reine, de sa magnifique Reine, qui se montrait si désireuse et charmante en ce moment. Elle sentit Mira accélérée, mais Sulfure repoussa gentiment la Reine, l'allongeant sur le tapis au sol, et se posa sur elle en califourchon.

-Hnnn... !

S'insérant de nouveau et s'installant bien, Sulfure débuta alors une longue et langoureuse danse au début. Ses mains posées sur le ventre de la reine, qui était ferme en raison de ses muscles, mais qui conservait une apparence de ventre plat. Sulfure aimait sentir les mains de Mira sur son fessier plus que ferme et bien rond. Elle bondissait, encore et encore, sous sa passion, laissant ce membre bien la pénétrer, atteignant des points sensibles que peu d'hommes et de femmes pouvaient atteindre. Sulfure poussait des petits cris de plaisir, haletant, couinant, continuant de chevaucher, sa jouissance arrivant avec vitesse, miaulant bruyamment.

-Nya ! Votre Majesté, je vais... je vais... !

*

-Aujourd'hui, nous sommes dans une impasse, mes amis ! Notre rêve, notre but, notre idéal, est en danger !

Isabella observait la foule devant elle, alors qu'ils étaient dans un réseau souterrain dans une section condamnée. Grande comme une paroisse et large comme telle, elle dominait le peuple de par sa prestance en se tenant debout sur une estrade aménagée par elle, et la princesse de Ghibli laissait son regard flamboyant de passion et de détermination glisser partout sur chacune des personnes présentes. Ces hommes et ces femmes l'avait rejointe par envie de se libérer de Mira Crone. Elle avait été leur cheffe, et elle comptait rester ainsi, pour les mener vers l'ultime objectif.

-La Reine, ma mère, raffermit ses positions. Elle se sait piégée, sinon, jamais elle ne nous aurait donner des droits ! Quand un lion est piégé dans un coin, il se débat avec tout ce qu'il a ! JE DIS QUE NOUS DEVRIONS PRENDRE LES ARMES ! DANS LES JOURS QUI SUIVENT, JE DONNERAIS LE SIGNAL QUI DÉBUTERA ALORS NOTRE CROISADE POUR LA LIBERTÉ, POUR RENDRE HOMMAGE AUX LANGNAR, DIGNE SEIGNEURS ET DAMES DE CETTE CITÉ ET DE CE DÉSERT ! LONGUE VIE AUX LANGNAR !

Le peuple rugit alors dans des applaudissements sonores et puissant, comme un tonnerre grondant. Isabella leur dit alors de préparer des armes pour les jours qui vont suivre, comme des lances fait avec des bouts de piques fait de matériaux recyclés et trouvés un peu partout, ou des massues. Les Scorpions Dorées étaient encore aussi efficace qu'ils ne l'étaient lorsqu'Eris avait décidé de fonder cette légion fait d'esclaves et de gens désabusés par ce monde, et l'était encore davantage avec l'aide de Tekhos. Mais elle avait un plan, et elle avait la population avec elle. Ce sera une bataille terrible, une révolution d'os et de sang.

*

-Ma Reine, un visiteur vous attend.

Bien plus tard après que Sulfure ait été satisfaite par la reine, celle-ci fut appelée par un des Scorpions pour l'annoncer qu'une personne d'importance l'attendait, avant de partir, non sans dire qu'elle serait présente pour le souper en privé. Quand Mira put se débarrasser de ce qu'elle avait comme activité, elle put arriver dans une salle prédestinée pour manger avec un invité, d'allure paisible et propice à la relaxation.

http://images6.fanpop.com/image/photos/36600000/Armin-Arlert-image-armin-arlert-36683489-820-768.jpg

-Ah, votre Majesté.

Bayra eut un sourire en la voyant. Bayra avait été l'apprenti d'Eris en termes de magie, et avait hériter de beaucoup de ses connaissances. Depuis sa disparition, il s'était davantage démené pour prouver qu'il était et serait le meilleur étudiant qu'Eris n'aurait jamais eu, afin de lui rendre honneur, et son allégeance était donc envers Mira Crone. Quand il eut acquis assez de connaissance et surtout d'expérience, Bayra était devenue l'Instigateur Royal, chargé de rendre visite chaque royaume du Sultanat charger de faire respecter la parole du Sultan, mais aussi celle des Langnar, qui occupait une position précieuse, mais précaire depuis la disparition de l'entièreté de la famille depuis la mort d'Eris par de 'mystérieuses ombres', enlevant chacun d'entre eux, pour une raison mystérieuse.

Le blond était d'une efficacité remarquable, malgré son apparence plus qu'androgyne et aux mouvements gracieux comme ceux d'une femme, ou quelqu'un d'efféminée, en raison de sa nature de demi-elfe, fils d'un roi elfique lointain du nom de Thranduil, et aux capacités de combats magique redoutable. Mais en ce moment, ce n'était qu'un simple homme portant une chemise blanche et un pantalon permettant de le laisser respirer. Rejoignant ensuite Mira, prenant sa main et y déposant un baiser, avant de reculer d'un pas et de sourire a Mira.

-Cela faisait longtemps. J'avais presque oublié ce que cela faisait de se trouver quelque part que je peux considérer comme une maison. Manger avec moi, je vous en prie, je n'ai pas envie de manger tout seul.

Certains aurait pu considérer qu'il aurait pu inviter Isabella. Après tout, il était connu que la princesse et lui avait une relation qui évoluait plus ou moins vers celui du sentier de l'amour. Et avec une telle bouille comme la sienne, qui ne pourrait pas tomber sous son charme ? Bayra n'était pas le plus musclé de tous, mais certainement l'un des plus affectueux compagnons que l'on pouvait avoir. S'installant sur une chaise, il continua alors sur sa lancée, regardant la Reine.

-Vous avez l'air exténuée. Vous devriez prendre du lait chaud et un peu de miel avant de dormir. Ou tout du moins, du lait de pavot, pour un somnifère plus immédiat.
15  Plan de Terra / Tekhos Metropolis / Re : Serpent et Cobra, quel Poison est le meilleur? PV: Poison le: Juillet 05, 2018, 12:30:49
Elle avait évidemment attendu le refus de Poison. Elle était intelligente, mais n'avait aucunement user d'une magie mentale pour tenter d'en savoir plus. Virus avait ses propres raisons et Eris n'avait aucun droit de s'infiltrer dans l'esprit d'un autre. Avoir des capacités magiques est une chose, savoir en user modestement en était une autre. Avec ses talents en magie, plus d'une personne en aurait été corrompue par la puissance qu'elle contenait, cela ou bien par les possibilités infinies d'en tirer une opportunité égoïste qui les aurait corrompus. Mais depuis son enfance, elle avait été forcée d'apprendre bien des choses. Comme l'humilité, malgré son envie d'aider.

Les pensées d'Eris furent rapidement balayées par Poison mentionnant une horde de futa bien en manque, et Eris eut alors un sourire amusé. C'était divertissant de voir qu'une horde de femmes l'attendait ainsi, en chaleur, leur ayant intimé de ne pouvoir jouir avec un sort de sa magie, les ayant donc torturés pendant des jours en entier. Sur le chemin, la Reine du désert avait consulté l'état de l'esprit des pauvres actrices qui furent au comble du débordement. Littéralement. Même en ne les touchant pas, en observant simplement leurs trépignements, Eris pouvait deviner que leurs testicules étaient tout simplement remplis. Mais comme une cheffe de meute, Poison envoya balayer les actrices pour se préparer au tournage.

Ainsi donc, Eris s'attelait d'aider les actrices et comédiennes ayant demandé son aide. Évidemment, la plupart des demandes concernaient une exacerbation de la sensibilité de la peau pour devenir plus sensible au plaisir, ainsi qu'une certaine endurance sexuelle lors de l'acte, une sorte de surplus d'énergie et l'esprit qui en devient plus ou moins accroc. Une belle sensation qu'Eris aimait utiliser lors d'orgies. Eris se fit alors aborder par Poison plus tard, alors qu'elle avait fini par aider quelques autres actrices, et l'écouta avec un sourire.

-Des hommes et femmes qui se masturbent sur mon image ? C'est déjà fait, trésor. Tu ne crois tout de même pas que je ne suis pas... reconnue ailleurs ? Toi qui me dit être une perle. Et je crois que je viendrais pour la fin... pour jouer un peu.

La princesse du désert eut un sourire énigmatique et s'installa sur une chaise non loin, pour observer le spectacle. Alors la Langnar prit une posture plus royale. Plus droite. Plus rigide. Tout en étant dans un état d'esprit détendu et bien calme. Le spectacle qui se déroula devant les yeux d'Eris était digne d'une des plus grandes orgies que pouvait s'offrir les différentes maisons royales au travers du désert lors de festival d'été. Alcool, drogue, nourritures, et luxure. Voir ce spectacle de queues, de spermes, de laits et d'autres fluides douteux ne la dérangeait pas, mais l'amusait, car on ne l'appelait aucunement Succube du Désert pour rien. Plusieurs fois, du regard, elle avait été invitée, pour toucher d'autres ou bien pour y participer. Mais personne ne sut mouvoir Eris de sa place.

Eris devait bien avouer une chose. Poison était aussi bonne au lit qu'elle ne l'était dans la réalisation de ce film. Un véritable petit génie du sexe. Une profession honorable, qui avait le but de faire plaisir aux différentes personnes dehors, le temps d'un instant. Eris se releva finalement de son siège, et les maquilleuses voulurent aider Eris, mais celle-ci les congédia d'un simple geste de la main polit. Et en tournant sur elle-même, sa tenue changea, pour une robe rouge s'ouvrant en un V sur ses cuisses galbées, offrant une belle vue plongeante sur sa poitrine généreuse, tout en laissant respirer son corps, et portait encore quelques ornements d'or dans ses cheveux. Rejoignant ensuite la scène, tandis que Poison 'jouait' encore un peu avec quelques filles.

-Que vois-je ici ? Fit la voix d'Eris, mystérieuse, délicate, et pourtant si sensuelle, de la soie sonore, une véritable onde sonore divine aux oreilles.

Un sourire gracieux étira ses lèvres, alors que Poison fit les présentations, toujours en s'occupant de ses filles. Eris observa chacune de celles-ci devant ses yeux, et doucement, marcha vers l'une d'entre elle, qui fut particulièrement attirée par la beauté d'Eris, alors la poussant sur une chaise non loin.

-Pourquoi me regardes-tu, ma mignonne ? T'ai-je seulement donné la permission de poser tes yeux de chienne sur moi ? Tu as beau être la présidente d'une société de ventes d'armes... Tu restes une belle esclave pour moi.

Doucement, relevant une de ses longues jambes gracieuses, Eris finit par poser un pied délicat sur le membre gorgé de sang de la belle, mais de sorte qu'elle l'écrasait presque, jouant avec le délicieux membre, humiliant quelque peu le personnage de l'actrice qui gémissait et s'agrippait comme une forcenée a la chaise.

-Tu bandes simplement en sentant mon pied sur ton membre... Comme quoi, tu ne changeras jamais, malgré tes airs supérieurs, dit Eris avec un sourire si poli en penchant la tête.

Mais bientôt, Eris fut entourée de trois femmes, et chacune d'elle furent satisfaite par Eris. Une glissait en douceur sa queue entre les cuisses de la reine après permission, alors que ses deux mains astiquaient les queues des autres femmes, mais toujours en continuant sa petite humiliation sur la belle femme assise sur la chaise.

-Et toi, Poison, ma chérie... Tu les défonces bien ? Ronronna-t-elle de manière amoureuse et dominatrice. 
Pages: [1] 2 3 ... 26
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox