banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 24
1  Plan de Terra / Tekhos Metropolis / Re : Serpent et Cobra, quel Poison est le meilleur? PV: Poison le: Avril 24, 2018, 07:36:42
L'impatience était une sorte de défaut chez la Vipère des Sables, dont l'envie était grandissante. Impatiente au lit, hormis quand elle devait y porter une certaine attention, comme lorsqu'il fallait dominer ou qu'il y avait un jeu coquin avec la particularité d'exciter sur la durée son partenaire. S'habiller dans sa robe usuelle, par exemple, excitait assez facilement les hommes comme les femmes, surtout avec l'aura de sensualité qu'elle dégageait en chaque instant. La jeune femme sentit Poison éjaculer finalement et elle poussa un petit cri de plaisir qui aurait été bien placé dans le film qu'ils devaient tourner aujourd'hui.

Se retirant de Poison, elle laissa celle-ci se lever pour aller se préparer du café. Eris réajusta un instant sa chevelure qu'elle lissa de geste de la main habile et experte. Il fallait bien prendre en compte la beauté, et, en un rien de temps, d'un geste de la main, sa robe vint faire son apparition. Comme si elle l'avait toujours portée, le tissu se matérialisant, ainsi que les bijoux qu'elle portait. Reprenant un air digne, malgré les traits un peu fatigués de la reine du désert. La porte de l'appartement s'ouvrit et en reconnut la voix de la nouvelle arrivée. Se dirigeant calmement vers la cuisine aussi, elle eut un petit sourire en observant Virus, avant de s'approcher de la jeune femme calmement.

-Bonjour, Virus.

Sans plus attendre, quand elles eurent fini de parler, Eris enlaça calmement la femme aux cheveux blancs. Mine de rien, elle se révélait être quelqu'un avec qui il était agréable de discuter. Jusqu’à maintenant, Eris et Virus n'avait rien fait ensemble au lit, se contentant de discuter de bien des choses dans un climat calme. Elle avait appris plus ou moins son passé, et n'avait pas chercher  plus loin. Aveugle de naissance. La libérant de son étreinte presque adorable, Eris leur offrit ensuite son plus beau sourire.

-Il me tarde de revoir les associés de Poison. Elles ont été adorables avec moi, même si je leur ai donné l'interdiction de se toucher pour le tournage. Je doute cependant qu'elles attendent sagement. Maintenant, j'imagine qu'elles doivent faire les cent pas pour ne pas tenter de se sauter dessus.

Jouer avec la volonté d'une personne relevait de la magie agissant sur le mental, comme une sorte de promesse que l'on fait magiquement en soi pour asservir sa volonté en l'autre, en possédant une plus grande que la sienne. Elle ressentait leurs envies et leurs fantasmes. Mine de rien, elle avait été une sorte de dominante que par sa simple prestance. Royale tout en étant sociale, noble comme sociale avec la 'caste' basse. Elle respirait la confiance. Sans magie, elle s'était imposée - certes, pas aussi intensément comme Poison – parmi les actrices comme une perle qui pouvait en boucher un coin. Quand le café fut préparé, Eris dégusta le sien avant de se diriger vers une voiture qui les emmènerait sur les lieux du tournage.

Assise entre Poison et Virus, elle réfléchissait, et doucement, la Reine du Désert connecta son esprit avec celui de Poison quand elle fut dans la moitié du chemin. Vouloir accélérer le processus se révélerait dangereux pour l'esprit. En toute quiétude, la voix d'Eris se fit entendre, dans l'esprit de Poison, alors que la femme pouvait ressentir une sorte de sensation le long de sa colonne vertébrale, comme si de l'eau froide mais agréable lui coulait dans la colonne.

-Ma magie n'est pas que pour le domaine du sexe, tu le sais, Poison... Elle est aussi dans plusieurs autres domaines. Comme la santé.

Doucement, prudente, Eris continua sur sa lancée mentale, le ton de la voix était douce et se répercutait en écho dans la conscience de l'actrice pornographique.

-Si jamais Virus en aurait l'envie... Je pourrais m'assurer de lui rendre la vue. Malgré la technologie futuriste de cette cité, je ne sais pas si elle voudrait en avoir la vue, par implant cybernétique ou par remplacement, mais, dans tous les cas, si elle en manifeste le désir de récupérer la vue... Tu pourras me contacter. C'est une gentille fille.

La communication fut terminée, et quand le véhicule les amena vers le studio, Eris sortit quand Poison fut la première a en sortir, et accrocha son bras au sien, avec un sourire d'ange et d'innocence.

-Guidez-moi, madame.
2  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Avril 24, 2018, 05:51:25
-Moi, tenir le rythme ? Évidemment que je le peux ! Sinon, l'on ne m'appellerait pas la Succube du Désert pour un rien !

Son bassin donnait des coups, suivant les ordres et les envies du corps et de l'esprit. Pourquoi se retirer dans un tel moment ? Pourquoi se priver d'un plaisir qui se révélera absent pendant un long moment, durant ce voyage. Un long voyage avec un but conséquent : retrouver un membre d'une famille royale perdue quelque part, probablement piégé par leur poursuivant et ceux qui recherchent l'annihilation de la contrée de Rhian Thoris avec l'aide d'une créature légendaire, le Warlock. Autant s'amuser une bonne fois pour toute. Eris ne savait pas si elle survivrait. Si elle se sentait en danger, elle fuirait, et dans le cas où elle ne le pourrait pas, elle combattrait.

-Avoue, tu adores que je te prenne, hein !?

Pourquoi fuir une telle princesse qui sautait joyeusement sur sa grosse queue lisse et ferme ? Elle était confortable et diablement énergique. Laissant son membre la tirailler de l'intérieur en laissant de temps en temps un rugissement de plaisir, un mauvais sourire vicelard au visage, ses mains glissant partout sur le corps de la princesse. Sans grande surprise, Eris se montrait violente. Il fallait bien une dominante pour régler le tout. Pour donner des coups. Pour satisfaire cette petite princesse. Une soudaine claque aux fesses alors qu'elle continuait de la chevaucher. Lui rendant ce baiser si intense.

-Retire-toi, et appuie toi sur les rebords.

Accompagnant son ordre d'une claque aux fesses, Rhian dandinait délicieusement son fessier devant le visage d'Eris. Ne voulant pas accélérer davantage les choses, elle décida d'abord de caresser les deux monts de chair de celle-ci avec ses doigts, et d'y apposer des baisers calmement. Léchant, mordillant, avant d'écarter les fesses pour coller sa bouche contre l'anus de la princesse. D'abord, elle y déposait des baisers, chauds, langoureux, tout en jouant avec la chair de la femme. Puis, doucement, elle y apposait sa langue, léchant les contours tout comme le trou. L'anulingus se révéla plaisante pour la princesse, alors qu'Eris s'appliquait de la faire plaisir, avant de décider de passer aux choses sérieuses. Se relevant, elle fit coulisser un instant son membre entre les cuisses de la femme, avant de lentement y glisser son membre dans son intimité féminine.

-Aaaaah...

Eris passa de nouveau dans son mode de dominante. Un coup sec fut ensuite suivi, profond et violent. Un autre coup sec. Un autre. Un rythme bien plus ralenti que ce que la princesse désirait, mais donnait paradoxalement de la puissance lorsqu'elle bougeait des hanches. Un autre. Un autre. Donnant parfois des claques, le mouvement remuant l'eau. Grondant, désirante, elle continuait de la prendre ainsi. Rhian jouit en premier, dans un long cri, mais Eris ne faiblissait pas le rythme pour autant. Elle n'avait pas encore joui, et n'en avait pas envie pour l'instant. Tout ce qu'elle désirait était de la faire jouir, elle. La reine du désert continuait de la prendre, et l'orgasme seconde de la princesse de Papua vint. Eris se retira avec lenteur.

-Alors, on aime se faire prendre en levrette, petite pute ? Je vais te refaire le portrait.

Sur ses propos, la bronzée plaça le gland de son membre contre l'entrée lubrifiée par ses coups de langue, puis la pénétra avec lenteur. Goutant au plaisir de sentir la chair s'écarter doucement sur son passage pour se refermer autour de son membre, le glissant lentement alors dans son cul. La sodomisant peu après, en de long et lent mouvement sensuel, soufflant lourdement, agrippant un sein et jouant avec le fessier de l'autre.

-Hmm... Oui...

Elle donna une claque.

-Tu adores ça, hein ?
3  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Avril 22, 2018, 05:53:25
L'air était frais, dans les vestiaires. Heureusement que c'en était ainsi. Eto, bien qu'habituée aux climats chauds, sentît qu'aujourd'hui serait une chaude journée vue l'éclat puissant du soleil dans le ciel. Et heureusement qu'ils étaient dans un parc aquatique. Le Japon était réputé pour avoir de chaudes journées, même quand l'hiver pointait le bout de son nez, ne requérant que porter une veste et une jupe descendant davantage aux genoux. Eto était solide, après tout. Sportive, endurante et possédant une certaine volonté dans son esprit, elle était connue comme une sportive dont la volonté n'avait d'égale que la résilience du métal.

Elle avait notifié bien des choses sur son amie qui avait changer... Et pas qu'un peu. Elle ne voulait pas l'interroger davantage. Mais elle avait remarqué que son membre avait augmenté de volume, en longueur comme en largeur, et elle pouvait en dire de même avec les deux grosses boules dans sa jolie bourse de cuir. Lisse et ferme, épaisse, visiblement empli de ce nectar de luxure et de désir. Elle était belle. Surtout avec ses yeux dorés. Mais elle se tenait inflexible, bien qu'elle appréciât la vue tout en restant bien en contrôle. Après tout, elle ne voulait pas se faire expulser ! Et elle avait une bonne volonté. Surtout en voyant l'accoutrement que choisissait Natsumi'. N'offrant qu'un sourire.

-Je vois. Tant mieux ! Relaxons-nous durant ce temps !

En sortant des vestiaires, Eto repéra rapidement ce dont il voulait le plus. Un petit air avec deux parasols et deux chaises longues. L'air environnant était déjà assez chaud. S'y dirigeant avec Natsumi' avant de la faire allonger sur l'une des chaises longues, avant de sortir de son petit sac de la crème solaire. Badigeonnant le dos de Natsumi avec l'onguent en longueur comme en largeur. Épaule, flancs, bras, dos, nuque, avant de la retourner. Toujours avec ce sourire calme et tranquille, elle en badigeonna ensuite le ventre, le torse, les jambes puis le cou et un peu au visage. L'air de rien, elle s'amusait de la pincer, comme au bon vieux temps, enfant.

-Voilà. Maintenant s'il te plaît...

Elle lui tendit la crème.

-Met en moi aussi !
4  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Avril 21, 2018, 06:47:45
Une douce chaleur émanait du corps de la soldate Tekhane qui était au repos, pour l'instant. Ce petit moment de tendresse était suffisant pour qu'elle puisse reprendre un tant soi peu quelque force, mais profitait encore de l'instant. Ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait se le permettre. Se reposer, quand on prenait en compte les talents, aptitudes et l'expérience de Lena, était une denrée rare dans une armée continuellement en guerre avec les Formiens et les autres éventuels soucis du genre. Au bout d'un moment cela dit, ce fut Mira qui brisa ce moment de tendresse par une demande qui ne fit que faire sourire Lena.

En moins de deux, se mouvant agilement et avec fluidité, elle fit ce qu'elle voulait : mettant bien son membre entre ses deux boules de chairs. Ni trop gros, ni trop petit, tout simplement bien équilibrer comme il le faut. Jouant cela dit avec la reine et son membre, la torturant un tant soit peu dans cette belle manœuvre pour lui faire plaisir. La jeune femme continuait ainsi pendant de longues minutes avant de finalement en finir avec la Reine, augmentant soudainement la vitesse de sa branlette espagnole. Elle fut récompensée par son visage et sa poitrine qui fut maculée de semence.

-Hmm... Me donner une fessée ? Mais allez-y donc, fit-elle dans un ronronnement séducteur.

S'exécutant, se positionnant sur les cuisses de Mira, une fessée vint. Puis une seconde. Et une autre. D'abord doux au début, D'abord, elle ne gémissait pas. Se contentant de mordiller sa bouche et ses joues, puis les fessées devinrent de plus en plus dures. Couinant de plus en plus, alors que son fessier rebondissait doucement, encore et encore sous les coups.

-Hmmm ! Oui ! J'ai été une vilaine fille !

Les coups devinrent de plus en plus dur. Quémandant parfois de se faire fesser un peu plus fort. Sa capacité de régénération se chargeait de guérir les coups calmement, le rouge disparaissant assez vite, avant que Lena ne décider de changer de place. Doucement, elle allongeait la jeune fille sur le lit, puis, après l'avoir embrassé, lui murmura.

-Tu pourras me fesser comme tu veux... Tout en t'occupant de moi.

S'asseyant sur son visage, Lena Oxton s'ajusta ensuite avant de doucement s'abaisser pour prendre ce membre en main, effectuant de douce masturbation avant de commencer par lécher le membre assez langoureusement, en ayant une bonne position de soixante-neuf.

-Hmm...
5  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Avril 18, 2018, 08:11:18
Eto éteignit alors son téléphone tandis qu'elle envoyait en message texte l'adresse de leur prochaine rencontre. Attendant sagement sur un banc en train de siroter une bouteille d'électrolyte, la jeune fille emprisonnée dans le corps androgyne s'occupait en jouant un jeu sur son ordinateur. S'étant réveillée avec l'étrange absence de Natsumi, elle avait dû faire une constatation toute seule : son propre trait androgyne s'était accentué, on aurait dit une sorte de poupée mignonne au niveau du visage maintenant. Heureusement qu'elle avait pu cacher son changement facial inopiné avec l'aide d'un foulard improvisé, ou elle aurait eu des comptes à rendre avec des personnes du lycée.

-Natsu' !

Elle se leva finalement en apercevant son ami la rejoindre. Cependant, malgré la distance, elle remarquait... Le doré dans ses yeux. Elle sembla surprise, mais reprit contenance. Non, il ne fallait pas en parler, il fallait profiter de cette journée tout simplement ! Quand sa meilleure amie fut finalement proche, le sourire d'Eto ne fut que plus grand, la saluant, amenant avec elle un assez gros sac.

-Vite, viens ! Je nous ai dégoter des passes VIP ! Une fille de l'équipe de cheerleading me devait quelques faveurs pour l'avoir aidé à se caser avec un mec de l'équipe de natation. On aura un accès illimité dans chaque coin du parc et il n'y aura pas besoin de payer pour la bouffe qu'on commandera !

Le duo outrepassait aisément la ligne qui s'était débutée en montrant les billets VIP, passant devant une allée spécialement faite pour eux. Les billets pris, on leur donna des cartes avec leur photo et leur numéro d'identification personnel pour pouvoir profiter du parc pleinement. Prenant Natsumi par la main, Eto dirigea sa meilleure amie dans un lieu pour changer de tenue. Elle ouvrit le sac et s'habilla alors sobrement. Un simple short assez large pour ne pas montrer qu'elle avait un membre, et un haut blanc de sport, moulant un peu son torse, ainsi que les muscles qu'étaient ses abdominaux. Merci le sport !

-Alors, ma tenue me va bien ?! Demanda-t-elle avec un gros sourire qui se voulait moqueur, avant de regarder Natsu'. Hmm... Je me demande ce qui t'irait : un bikini bien serré ou un short comme moi pour surprendre d'éventuels gars ou quelques demoiselles imprudents !

Elle lui fit un clin d'œil amusée, avant de continuer sur sa lancée.

-Aujourd'hui, pas de lycée, de devoir ou autre souci de la vie réelle ! Aujourd'hui, tout ce qu'on fait, c'est...

Elle prit Natsu' par les épaules et lui fit un sourire rassurant.

-S'amuser !
6  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Avril 18, 2018, 07:34:05
Frustrée était le mot. La soldate Tekhane n'avait pas eu un si bon coup au lit depuis longtemps, et sentir ce membre épais entrer en elle était quelque chose de salvateur pour une femme comme Lena Oxton. Aucunement nymphomane, mais le stress des missions pouvait beaucoup peser sur ses épaules, ainsi que sur son mental. Elle n'était qu'une humaine, malgré ses améliorations génétiques, et avait un besoin constant de confort physique. Après tout, combattre des Formiens ou des humains comme elle lui demandait beaucoup d'énergie, notamment mental, pour ne pas céder aux sentiments primaires, comme la peur ou une envie de violence.

-HMMM, OUI ! BORDEL !

La sensation de la pénétration était, encore, tout simplement délicieuse. Lena Oxton, alias Tracer, en hurlait de plaisir. Toute en étant malaxé par les mains expertes de la reine de Ghibli, elle bougeait ses hanches en rythme pour suivre ceux de la brune, recevant sans peine ces coups de queue puissants en elle. En un rien de temps, son orgasme vint en un hurlement puissant, et Lena aussi jouit. La vague de chaleur l'envahit encore, et encore. Comme si l'enfer s'était déchaîné sur son pauvre corps. Plusieurs fois, Lena subit les assauts de la Reine.

-DÉFONCE-MOI. OUI ! DÉFONCE-MOIIIII !

Quand la reine Mira en fut finie avec la brune, en ayant éjaculé une dernière fois dans son trou, elle fut marquée. Lena se mordit doucement la lèvre inférieure et se colla bien contre la Reine.

-Probablement que je le suis... Après tout, je suis sûr que ta semence doit être forte et puissante.

Elle ficha le visage de Mira entre ses seins et soupira ensuite en sentant les baisers sur ses boules de chairs, ainsi que les dents qui mordillaient ses tétons.

-Oh, putain... Des mois que je n'ai pas couché ainsi, avec une si bonne partenaire, et bien équipée. Combattre des Formiens et des gangs importants... c'est difficile.

Elle retira ensuite Mira de sa paire de seins pour l'embrasser en douceur, mais sans rien tenter d'autre. Mélangeant sa salive, tournoyant sa langue avec la sienne, pendant un long moment, avant de doucement reculer sa bouche de la sienne, une petite traînée de salive liant leur bouche. Lena Oxton se pourlecha la babine et sourit doucement.

-Dis-moi, ma grande, tu serais capable de continuer ainsi le temps que la navette se prépare pour la descente ? On en a pour plusieurs heures, rien que pour essayer d'éviter des mauvaises surprises dans les airs... Mine de rien, les wyverns aiment fréquenter le désert.
7  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Visite houleuse dans une mer de sable [Pv ~ Eris Langnar] le: Avril 12, 2018, 06:18:35
Du temps avait passé depuis la venue de Keleth. Beaucoup de temps. Deux mois, pour apporter des précisions. Deux longs mois pour Eris, dont le corps avait été mis au défi par le miracle de la biologie et de la nature humaine : la conception d'une vie infantile dans son ventre, alors qu'un bébé y prenait de plus en plus de place. Eris pouvait encore porter son enfant avec sa robe, la petite rondeur ne s'y remarquait presque pas vu la blancheur de la soie qu'elle portait, bien qu'un peu transparente. Elle avait vomi. Elle avait pleuré. Elle avait réagi souvent de manière irascible parfois. Mais elle était guidée par sa famille... Qui furent choquées.

-Tu sais bien que ce genre de chose... entachera probablement le nom de notre famille, mais aussi celle de Bayra ? Fit son père, qui avait un aspect davantage bien plus intimidant qu'un certain Olgierd Von Everec.

-… Oui, père. Je ne le sais que trop bien.

Elle n'avait aucunement besoin de savoir ce qu'il pensait. Elle le savait déjà. Eris était un peu impulsive au niveau des pulsions primaires qu'était la luxure, mais elle ne s'était pas doutée que la première fois qu'elle aurait un enfant aurait été avec Bayra. Elle avait toujours eu une relation amicale avec le jeune elfe qui avait toujours eu un penchant pour d'autres femmes, malgré sa beauté. Il était parti depuis un moment pour sa convocation auprès de son père, un puissant et ancien elfe que peu de gens, même au sein de l'Empire Ashnardien, voulait affronter : Thranduil. Un puissant guerrier, excellent roi et stratége, qui possédait une aura royale et tout simplement... Grandiose. Surtout dû au fait qu'il ait affronté des adversaires plus grands que lui. Des dragons, notamment. Mais surtout connu pour un tempérament irascible quand on l'offensait.

-Ta mère t'aidera pour bien gérer... Cet enfant en toi. Pour bien t'en occuper. Bien te nourrir aussi. Je ferais venir les meilleurs plats les plus importants en nutriment et vitamines pour mon futur petit-fils ou petite-fille. Et augmenterait ta garde personnelle.

Malgré tout, elle se prit en train de sourire, le regard ayant été rivé vers le bas. Malgré l'aura de commandant et d'autorité qui émanait de lui, il restait malgré tout son père. Quelqu'un qu'elle aimait profondément et dont le sentiment était réciproque. Un ancien et vieux guerrier qui n'a pu combattre davantage en raison d'une blessure importante causée par une entité magique oubliée. Quand l'audience pour Eris fut terminée, elle se hâta de retourner chez elle, au sein de son palais, a Ghibli. Mais en entrant dans la chambre, elle vit... un Démon. D'abord, elle ne bougea aucunement. Puis elle allait hurler quand le démon brandit une lettre.

La signature énergétique de l'enveloppe était bien connue de la Langnar, qui était celle de Keleth. D'abord méfiante, elle s'approcha lentement, sens en alerte. Mais le démon ne céda aucunement. Elle regardait Eris avec une sorte d'ennui dans ses yeux, l'air de dire 'allez-y, essayez, je ne vais rien faire'. Après un moment, Eris prit la lettre, et comme le démon était venue, il disparut ainsi dans un nuage rougeâtre de fumée. Surprise, elle ouvrit prudemment la lettre en usant de sa magie... Et la lut.

-Oh, par les … Dieux...

Elle émit un déglutissement. D'abord, elle pensa avec une certaine panique. Non seulement engrossée une personne importante dans le royaume des Sables Blancs, mais en plus une démone possédant une puissance de combat intimidante et impressionnante ? Elle n'allait aucunement révéler l'existence de Keleth et de son enfant, pour ne pas créer davantage de scandale, vu leurs races. Mais Eris la lit encore et encore. La garder avec elle... Oui. Elle allait le faire. Sans tarder, elle écrivit sa réponse.

Étant donné qu'une Langnar doit se marier avec l'homme qui l'a engrossée, vu la rareté de la chose vu nos capacités magique et l'Entité veillant sur nous, qui sélectionne plus ou moins les descendants de notre lignée, l'homme qui aurait réussi à m'engrosser aurait automatiquement eu un statut de noblesse et aurait fait partie de notre famille. Mais celle de Bayra est bien plus ancienne que la mienne, et elle est assez... Conservatrice, sur certains points. Mais ce n'est pas encore nos soucis. Pour votre enfant, bien que j'éprouve de la tristesse, je m'assurerais de sa sécurité et de sa santé, acceptant votre demande de la garder avec moi et son géniteur. Elle sera en sécurité avec moi et le premier qui tentera de lui faire du mal, démon ou non, aura affaire aux Langnar, aux Scorpions Dorées, a moi... et a Bayra, qui, mine de rien, j'en suis sûr, peut se révéler être un lion s'il s'agit de protéger sa progéniture ou ses amis.

Nous en discuterons davantage plus tard.

Signé, Eris Langnar, Vipère des Sables, Succube du Désert.

La lettre écrite, Eris sortit d'une petite table, d'un compartiment secret, un serpent fait en cristal pur. Un minéral très sensible en la présence de magie, et, du bout des doigts, injecta sa pensée, sa volonté, en le reptile cristallin, qui prit vie, et observa Eris de ses yeux transparents.

-Porte cette lettre discrètement a Keleth... Tu sauras où aller.

Prenant l'enveloppe en main, elle le tendit au serpent de cristal, qui le prit entre ses crocs sans transpercer la feuille, délicatement, et la reine du désert déposa celui-ci au sol. Le serpent se mit alors en mouvement, créant un portail de sa propre personne, avant de partir. Direction Keleth, dans la grande discrétion imaginable.

Et Eris s'enfuit d'ailleurs au passage pour vomir un coup, mais sans un sourire quand elle revint dans sa chambre pour dormir.

Elle n'allait pas avoir d'enfant avec Ellipsis. Elle n'avait jamais pu. Mais elle se disait qu'au fond que celui-ci aurait voulu qu'elle continue de vivre sans lui, et de fonder sa propre famille.
8  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Avril 12, 2018, 05:15:10
-Hmmm ! Bordel ! Mira !

Lena Oxton était tout simplement au paradis alors que la langue de la reine s'affairait au plaisir de la soldate de Tekhos. Elle était encore jeune, mais sexuellement parlant, elle était bien plus active que certaines. D'ailleurs, elle n'avouait jamais coucher avec de véritables hommes qui s'avéraient meilleurs que la plupart des femmes de Tekhos, mais en voyant les habiletés de la reine en ce moment, et au vu du manque de sexe qu'elle avait eu récemment en raison de combat intense, elle prenait sacrément bien son pied. Mais le bouquet vient quand finalement, la Reine décida de passer aux choses sérieuses : la pénétration.

-Aaaah ! Oui !

Elle fut lente, douloureuse, mais tout aussi plaisante, Lena Oxton possédant un certain niveau de masochisme lorsqu'il s'agissait de mêler sexe et domination ainsi que douleurs physiques. Elle était solide, en raison d'expérimentation génétique dans des laboratoires de Tekhos, et possédait une certaine capacité de guérison. Ainsi donc, les sodomies étaient toujours aussi serrées, pour le plus grand bien de Lena Oxton qui levait bien son fessier en l'air pour donner un meilleur angle de tir pour la brune. Elle hurlait, gémissait, couinait, sous les coups comme les fessées.

-Hmm ! Mira ! Oui !

Vint finalement la jouissance, alors qu'elle hurlait aussi en synchronisation avec la Reine, qui finit par se retirer. Haletante, elle fut excitée quant aux propos de la brune, et se mit alors au travail. Son petit trou se refermant aisément, se régénérant. Mais elle entama alors une dance qui s'avérerait tout simplement un délice aux yeux de la reine, un twerk bien exécutée, contrairement aux danses ridicules que l'on pouvait voir sur les réseaux sociaux de Tekhos ou sur Terre. Lena Oxton agitait fluidement son cul pour le bon plaisir de la Reine, devant ses yeux, l'excitant alors. Et la provoqua aussi en frottant son fessier contre le membre, mais sans aller dans la pénétration.

Quand la Reine lui ordonna de s'allonger finalement pour écarter ses jambes, Lena Oxton le fit, lentement, avec cette lueur joueuse et suave dans son regard, avant d'écarter doucement les jambes. En sentant d'abord la langue de la Reine sur son intimité, elle laissa échapper un souffle de plaisir profond, signe qu'elle n'avait pas eu quelqu'un dans son lit récemment. Elle était douée, et ne contribuait qu'au plaisir qu'elle ressentait depuis le début.

-Hmm ! Oui ! Ma Reine !

Elle continuait de gémir, en s'étant débarrassée ensuite de son haut, ayant une poitrine ni grosse ni petite, bien équilibrée. Elle se triturait les seins, alors que Mira s'occupait de sa chatte, tout en la tenant par les fesses, jouant toujours avec eux. Au bout d'un moment, Lena Oxton finit par lâcher un puissant cri tandis qu'elle orgasmait. Haletante, elle n'eut pas le temps de se reposer que Mira se glissa au-dessus de la brune, et écarta les jambes vivement... Avant de sentir le membre la pénétrer.

-AAAAAH ! OUI !
9  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Avril 12, 2018, 04:11:33
Eris sourit en voyant la prostituée et l'éclat de confusion dans le visage androgyne du beau Lorelei, en apercevant ce beau bijou de chair et de luxure qui plaisait aux hommes rien qu'avec sa simple présence et son plus beau regard aguicheur et qui entichait bien des hommes et probablement des femmes de ce village. Elle n'était qu'une simple prostituée récemment envoyée depuis sa ville, une femme qui ne voulait que vivre de son emploi dans un lieu plus tranquille et moins chaud que la ville de Ghibli. Ainsi donc, Eris, en ayant pensée à elle, et pour dédommager plus ou moins l'aubergiste, avait user d'un portail magique pour la faire venir ici et la faire discuter avec celui-ci.

-M'entretenir personnellement avec vous ? Je ne dis pas non, mon cher, répondit-elle avec l'habituelle sourire sulfureuse qu'elle pouvait user, tandis qu'elle s'éloignait en compagnie des deux androgynes, après avoir fini de servir les hommes qui demandaient leur alcool tant adoré.

Suivant ensuite dans la chambre, s'installant sur le lit comme on la montra. Et en regardant l'androgyne puis Eris, elle sourit, sachant ce que cela voulait dire. La prostituée savait qu'Eris ne ferait qu'observer ce beau spectacle, pour savoir comment Lorelei se débrouillerait au lit et surtout comment son corps réagirait en fonction de la situation. Pour l'instant, Lorelei semblait bien posséder de bonnes fonctions motrices, une conscience un brin plus accentuée sur la sexualité, mais rien de bien méchant. Alors, sous cette nouvelle personne qu'était Lorelei, la prostituée lui rendit un baiser chaud et passionnée, alors qu'elle lui caressait son dos, en silence, tandis qu'Eris s'était versé une coupe de vin non loin, observant le spectacle en le buvant.

Inversant ensuite les places, Lorelei fut allongé sur le lit, alors que la prostituée prenait soin de lui en le couvrant de baiser chauds et passionnés. D'abord au cou, puis au visage, sur sa bouche, avant de lentement descendre, de plus en plus... Et en un clin d'œil, elle avait déshabillé l'androgyne pour qu'il soit nu. Prenant le membre de Lorelei depuis sa base, elle entreprit alors de le masturber en douceur, pour bien l'habituer, mais en voyant les sensations faire son effet sur le visage de l'elfe, qui se contorsionnait parfois en grimaces de plaisir vu la sensibilité de son membre, elle se dit qu'elle n'aurait aucun souci pour cette partie. Sans perdre de temps, elle passait sa langue de haut vers le bas, sur le membre de Lorelei, caressant parfois sa belle paire de couilles épaisse et qui contenait le saint nectar de la luxure.

-Hmm...

La prostituée avait une voix chaude et une intonation vocale qui incitait aux choses les plus indécentes. Avec ce membre en bouche, elle prouvait son efficacité en faisant un excellent rythme de mouvement, lui procurant un plaisir inoubliable pour une première fois, sa langue travaillant sur les contours et le gland de sa lance de chair. Exécutant aussi parfois des gorges profondes, serrant bien sa gorge autour de ce membre, avant de reprendre ses va-et-vient. Se retirant après un bon moment, pour doucement embrasser le jeune homme.

-Laissez-moi vous montrer comment je danse...

S'installant sur le beau brun en califourchon, la prostituée releva ses hanches et sa robe, guidant avec une main la lance de chair vers son entrée féminine, avant de lentement s'empaler sur l'androgyne dans un long soupir empli de plaisir, murmurant tout simplement un langoureux 'oui...'. Bien installée, la brune entreprit ensuite de lentement faire des mouvements de rotation, donnant de nouvelles sensations en l'elfe, de plaisir, qui parcourait tout son corps. Posant ensuite ses mains sur la poitrine de Lorelei, avant de commencer par s'empaler sur ce membre.

-Ah ! Oui !

Un rythme lent et langoureux, au début. Pour pouvoir faire durer le plaisir. Embrassant souvent l'elfe, avant de lentement augmenter la cadence. Le lit émettait des grincements sous le poids et les actions combinés des deux jeunes gens, la prostituée gémissant assez fort pour que l'on puisse entendre hors de la chambre, mais pas assez pour que cela soit un hurlement. La prostituée aidait Lorelei pour bien bouger ses hanches, lui montrant comment bien bouger son membre en elle, agissant comme une professeur.

-Oui ! Oui ! Encore !

Elle apprenait vite, en tout cas...
10  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Avril 12, 2018, 02:29:14
La sensation de muscles reposés dans de l'eau chaude et agréable, avec une bonne senteur dans les airs, libéraient aisément des endorphines stockées dans le corps de la reine du désert. Après tout, il fallait être complètement froid que de croire que ne pas réagir en présence du corps nue de la reine de Papua, ainsi que stupide, sauf dans certaines circonstances. Elle était véritablement un petit joyau. Un petit joyau qu'Eris prendrait tout simplement le temps de polir, sous toutes les facettes possibles, pour ne pas en laisser une trace de saleté. Ainsi donc, l'ambiance leur prêta toute l'énergie, la patience et l'attention pour ce genre de chose.

-Tu as bien le don de chauffer les gens, Rhian...

Sentant sa bouche contre sa peau, qui subissait les petites attentions de la princesse, la reine du désert gémit alors longuement et sensuellement, dans un souffle tremblant, puis, doucement, fit un mouvement de la main dans l'air. Insonorisant la salle qui leur avait été attribuée et modifiant mentalement l'esprit des curieux pour qu'ils aillent voir ailleurs pour ne pas les déranger. Et se fit pousser une verge dans le temps, aussi, sous l'eau, qui tapa doucement contre le cul bien ferme de la princesse.

-Je t'ai rincée... N'oublie pas de me rincer la aussi.

Sentant la princesse bouger de sorte qu'elle puisse atteindre le membre, Eris ferma les yeux en sentant Rhian prendre les choses en main, créant des mouvements de frictions, de va-et-vient sur son membre, masturbant la reine Langnar qui soupirait, doucement, de plaisir. Au bout d'un moment, cependant, Eris réajusta sa place dans le bassin, atteignant une sorte de petit banc, permettant de s'asseoir en quelque sorte, son membre sortant hors de l'eau. Eris fit signe à Rhian d'utiliser ses seins, et bientôt, eut une masturbation espagnole, le membre confortablement bien installé entre les seins de la princesse de Papua.

-Hmm, oui... Nettoie-moi bien ma lance, ma jolie...

Un gémissement partit de la bouche d'Eris en sentant Rhian englober une partie de son membre dans la sienne, procurant une fellation des plus excellente et des plus délicieuse, surtout lorsqu'il s'agissait de titiller le gland. Eris gémissait doucement, triturant parfois avec ses propres seins, bougeant ses hanches de haut en bas pour suivre le rythme de la princesse de Papua. Par les dieux, qu'elle était douée ! Elle ne lésinait pas, et le regard dont elle faisait part était tout simplement délicieux. Ainsi, la reine du désert finit par jouir dans un gémissement puissant à l'intérieur de la bouche de Rhian.

-Aaaah ! C'était... C'était délicieux, Rhian. Maintenant, installez-vous confortablement sur moi... Comme ça... Et... Voilà !

Rhian, qui s'était installée sur la Reine de nouveau, fut soudainement transpercée par le membre de la Reine du désert, qui, dans un râle puissant, marqua le plaisir qu'elle ressentit en la prenant ainsi, sentant les chairs intérieures se refermer autour de cette lance de chair. La Reine, posant ses mains sur les hanches de la princesse de Papua, gémit puissamment et entama des mouvements en rythme avec ceux de sa compagne du soir, gémissant, grognant, mordant parfois les seins de celle-ci dans le but de la faire jouir, la griffant aussi. Son membre tapait contre chaque zone sensible, bougeant ses hanches de façon a ce qu'ils puissent donner un excellent angle d'attaque.

-Oui ! Oui ! Rhian !
11  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Avril 07, 2018, 12:55:52
L'ambiance avait drastiquement changé en quelques mots. Lena Oxton était une femme d'habitude très joyeuse et qui avait toujours le sourire. Mais en voyant cette Reine qui semblait au plus bas dans sa morale, elle perdit un peu de ce sourire, écoutant alors avec patience les propos peinés de la si belle brune. L'alcool rendait les choses plus faciles, avec le relâchement mental et la perte d'inhibition, et pourtant, il y avait en elle cette claire lueur de clarté d'esprit, signe qu'en vérité, elle disait la vérité de son point de vue. Car Lena Oxton croyait plus ou moins ce qu'elle disait.

L'aspect nihiliste et désespérée des propos de Mira Crone lui faisait de la peine, bien qu'elle ne fût pas si proche que cela de la Reine en soi. Elle était tout simplement empathique, mais avait toujours tendance de voir les bonnes choses en chaque personne, monde ou objets, malgré les défauts mentionnés par la Reine sur sa fille, d'une ingratitude dégueulasse selon elle, mais dans les faits, elle tenta d'expliquer alors la réaction de la foule.

-Hmm, être reine n'est pas vraiment facile dans les faits, je dois l'accorder... mais probablement que toutes les erreurs dont tu as dû avoir fait au cours de ton règne doit avoir eu l'effet boule de neige, ma grande, et l'erreur dont tu as fait était celle de trop, et une avalanche s'en est ensuivi. Et il en est probablement de même pour ta fille... Une réaction plus ou moins justifiée. Je sais très bien ce que peut faire une famille ainsi.. Je l'ai vécue.

Voyant l'alcool que Mira avalait avec une facilité déconcertante, Lena Oxton s'empressa d'essayer de la convaincre de ralentir.

-Oh, là, ne bois pas trop, ou tu risques de vider tes tripes au sol. M'enfin, il y a toujours les méchas et le vide spatial pour s'en occuper...

La jeune femme écouta ensuite les propos suivant de Mira et ne put s'empêcher d'afficher un fin sourire amusée et empli d'une certaine lueur joueuse en eux. Elle ne réagit pas quant au baiser, sauf par de douces répliques.

-Elles ont été bonnes, les fesses de mes camarades ? J'imagine que oui. Surtout, quand on sait qu'elles consommaient beaucoup de quantité d'une certaine drogue que l'on appelle 'Sensinerve'. Non seulement elles étaient d'une sensibilité conséquente et bien plus active sexuellement avec toi, car en vérité, tu es d'une endurance peu commune... Mais en plus, elles deviennent davantage fertiles.

Elle lui murmura ensuite chaudement contre ses lèvres, alors qu'elle chauffait Mira comme pas possible.

-Mais tu le savais déjà, n'est-ce pas ? Tu adorais fourrer ta queue en elles, encore et encore, éjaculant des litres de foutres

Toujours, chaudement, elle lui murmura ensuite.

-Tu veux voir mes fesses ? Dans trente minutes. Mes quartiers.

Ainsi donc, Lena quitta le bar comme une ombre après avoir vidé son verre.

Des quartiers bien décorés de posters et de diverses maquettes de jouets dans des émissions de Tekhos comédiques, de dessins animés et autres, avec des affiches de band rock divers. Et quand Mira entra, elle vit simplement Lena Oxton sans son attirail, simplement en un haut de sport blanc et son éternel pantalon moulant orange vif, les jambes croisés une par-dessus l'autre. Elle tenait dans sa main un comprimé blanc et lui fit signe de l'approcher, avant de le mettre dans sa propre bouche pour ensuite embrasser pleinement Mira qui fut assez près, la forçant d'avaler le comprimé. Du Sensinerve. Mira put alors sentir son corps devenir plus endurant, plus en forme, plus excitée aussi... Et débarrassée de toute la confusion que l'alcool aurait pu lui donner. Et davantage plus fertile, effet traduit par cette excitation enivrante.

-Tu vas clairement mieux, ainsi...

Elle débarrassa les collants de Mira puis entreprit alors de s'occuper de son membre avec l'aide d'une belle fellation sensuelle et douce, sur ses genoux, au sol, alors que Mira attrapait la tête de Lena après un moment pour lui baiser sa gueule. Lena Oxton se laissait faire, s'occupant d'affairer au plaisir de la Reine, lui montrant un certain savoir dans l'art de donner une bonne fellation. Que Mira se servait d'elle ainsi l'excitait davantage que cela ne lui faisait du mal. Bruits grivois, baves coulant de son menton, couilles tapant contre son visage.

-Hmm... Glblglgl...

Lorsque la Reine finit par éjaculer dans la gueule de Lena Oxton, la jeune Tekhane avalait tout ce délicieux jus tirée des couilles royales de Mira avant de se retirer, pour ensuite tourner le dos envers la Reine. S'allongeant ensuite dans le lit, dans une position davantage plus séductrice et qui faisait clairement un appel, faisant bondir ses jolies petites fesses.

-Alors, tu les voulais ? Les voilà donc.

Elle détourna le regard, regardant le mur devant elle. Elle entendit la Reine s'approcher, puis simplement déchirer son pantalon moulant de ses propres mains, avant de sentir une bouche contre sa rondelle. Lena Oxton poussa un souffle de plaisir, tandis qu'elle sentait Mira jouer avec ses fesses tandis qu'elle lui dévorait le cul.

-Non seulement tu voulais me prendre et faire de moi tienne en m'engrossant, mais tu voulais gouter à mon cul ? Ce n'est pas surprenant !

Vu l'attention dont ses fesses recevaient, rien qu'avec sa langue, elle savait que la Reine prendrait son temps pour s'occuper de sa rondelle avec une telle ferveur.
12  Plan de Terra / Tekhos Metropolis / Re : Serpent et Cobra, quel Poison est le meilleur? PV: Poison le: Avril 05, 2018, 07:40:43
Les doux soupirs de Poison. Son odeur. Son charme. Son visage lors d'un réveil, quel qu'en soit le contexte, qui était toujours aussi magnifique, ses yeux vifs et perçants, son sourire de requin qui savait qu'elle était maîtresse de la situation. Une bonne Tekhane qui, malgré tout, ne semblait pas avoir de préjuger sur les hommes, étant donné qu'elle en avait couché avec en sa présence durant tout ce beau temps, qu'il soit des 'traps' ou des mâles purs et dures. Une bonne compagne de chambre et une femme qui se révélait plaisante avec qui discuter de nombreux sujets malgré tout, et bien qu'elle ait parlé de son lointain royaume de sable, elle n'avait jamais fait grande mention de sa vie personnelle, s'intéressant davantage aux expériences de vies de Poison, et pas que sexuellement.

-Hmm... Bien sûr que je sais que tu adores ça, Poison.

En un rien de temps, leurs corps étaient entremêlés, alors que soupirs d'extase et de plaisir s'échappait de leurs bouches. La chambre de Poison était assez grande, et c'était cependant un champ de bataille vu leurs parties de jambes en l'air. Elle bougeait ses hanches pour mieux recevoir le membre de Poison en elle, s'ajustant dans un angle plus réceptif pour mieux la recevoir en elle, arquant son dos en douceur. Les paroles de Poison l'excitaient et répondaient par des gémissements chaque fois, tant elle était bonne en tapant son membre contre ses points sensibles.

-Je le porterais, oui, et je m'assurerais que l'enfant sache que sa maman est une sacrée grande bais-Aaah !

Un bon coup de hanche, et un autre, et un autre. En moins d'une minute, Eris interchangea leur position pour qu'elle se retrouve au-dessus de Poison afin de mener la danse. Et que les dieux savaient qu'Eris était une excellente danseuse, agitant son bassin en rotation doucement et langoureusement, avant de s'empaler sur le membre de Poison de haut en bas, grognant, la queue créant parfois de jolies bosses sur son bas-ventre tant elle était bien juteuse.

-Oh, oui ! Poison !

La douceur était toujours au rendez-vous, et Eris savait encore se déhancher malgré la fatigue qui n'était pas encore dissipée. Elle sentit une claque sur son fessier de rêve et la brune couina, mais continua toujours de s'empaler sur ce beau membre.

-Hmmm ! Oui ! Crache-moi de ton poison, comme tu sais tant le faire !
13  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Avril 05, 2018, 07:03:47
Le changement avait été conséquent et radical. Eris s'en voulait un peu, en voyant l'expression de surprise sur le visage de Lorelei, en l'ayant transformée ainsi. Mais elle avait voulu lui donner une chance, elle qui avait été utilisée comme une vulgaire pute de bas-étage par de nombreux clients et par l'aubergiste du coin. Elle ne pouvait punir celui-ci comme elle le voulait, car elle n'était plus dans son royaume, mais autrement, elle l'aurait punie par une peine suivante : emprisonnement dans une cage pendant deux semaines sans bouger, sans manger, avec tout simplement de quoi boire pour survivre chaque jour. Elle était radicale. Elle se le devait.

Elle vit un début de rage sur le visage de la femme maintenant homme, qui se mua ensuite pour un tout autre sentiment, alors que Lorelei s'observait sous tous les angles possibles pour observer son cœur. Eris ne se priva pas d'ailleurs d'observer aussi ce beau petit corps de cet elfe, maintenant. La soudaine réaction de celui-ci la surprit un instant, avant de reprendre contenance avec un sourire rassuré, quoi qu'au fond, elle ressentait de l'appréhension. Un brusque changement, ainsi, pouvait se révéler assez catastrophique, mais elle se rassurait que tant que Lorelei l'écouterait, tout irait bien. Elle lui rendit le baiser fou qu'il lui donna, calmement, et maîtrisait encore ses propres pulsions, qui avaient été calmés hier soir.

-Je n'ai aucunement le droit de te donner un nouveau nom, Lorelei, finit par dire Eris calmement, mais sans se départir de son sourire charmeur. C'est ta vie, je n'ai qu'intervenu comme il le fallait pour t'en aider. Tu choisiras ton nouveau nom, et tu seras alors cette personne. Mais je me dis parfois que c'est le passé qui fait de nous ce que l'on est aujourd'hui. Alors... garderas-tu ton nom ou en trouveras-tu un autre ? De cela, seul toi peux le décider.

Sentant le frottement, Eris ne fit qu'émettre un petit ricanement amusé avant de se relever.

-Vu que tu as l'air excité, je vais donc te proposer quelque chose : de passer tes envies naissantes sur une prostituée de l'auberge. Après tout, tu n'as jamais goûter au con d'une femme en étant un homme. Viens. Et habille-toi un peu.

Ceci fait, Eris emmena alors Lorelei en promenades pour ladite prostituée dans l'auberge, marchant devant quelques chambres ouvertes et s'écartant du passage de quelques nouveaux arrivants. La jeune femme cachée dans le corps d'androgyne magiquement créé lui montra alors une sorte de grande alcôve de luxe dans cette petite auberge du coin, et avec elle, une femme d'une grande beauté en son sein qui servait, en compagnies d'autres personnes de sexe féminins de diverses races. Elle avait des cheveux bruns, une robe rouge s'ouvrant en V sur ses cuisses bien galbées, une belle poitrine et qui possédait vraisemblablement un beau cul.

-Regarde-la comme elle est belle... Murmura Eris aux oreilles de Lorelei. Vas-y. Essaie de l'amener dans son lit. Tu verras à quel point c'est tout simplement magnifique d'avoir une queue bien fourrée. 
14  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Avril 04, 2018, 07:38:25
Dieu que cette sensation était tout simplement agréable. Si tendre, si ferme, si délicieuse. Enculer quelqu'un était tout cela à la fois, tout en ayant ce degré de sauvagerie qui se révélerait au fil du temps. Eris avait des pensées de plus en plus lubriques. Elle grognait, elle défonçait, elle prenait Lorelei pour sienne. Dans sa luxure, elle ne voulait que Lorelei pour soi-même, mais dieu qu'elle aimerait tant la libérer. Lui donner une position de pouvoir, quand elle sortira d'ici, mais sans trop lui en accorder, politiquement parlant ou militaire. Socialement, cela dit, être concubine d'Eris Langnar avait ses avantages. Tout en la défonçant, elle eut alors une idée plus ou moins bonne. Lui donner un air d'androgyne... Mais cela se révélerait un brin plus compliqué. Dans les cordes de la Reine, mais qui prendrait toute une nuit.

-TU VEUX QUE JE TE BAISE ?! ON VA BAISER, ALORS !

Une nouvelle bordée d'énergie pure et Eris rugissait, la prenant complètement pour sienne. Heureusement qu'elle avait pu insonoriser la chambre, pour ne pas déranger les autres. Eris grogna, et de plus en plus, s'enquerra alors de sa force magique en elle pour débuter le sort.

-Je JOUIS !

Un grand sentiment de bien-être s'empara d'elle et sentit sa semence emplir son cul. Pour les derniers efforts, elle avait usé d'une partie de sa force magique en elle pour augmenter son endurance, pour endormir Lorelei, ce qui marcha. Et pour faciliter la métamorphose qui se déroulerait au beau milieu de la nuit. Elle commençait déjà d'ailleurs, avec les oreilles qui devenaient de plus en plus pointues.

Le lendemain...


Vers le milieu de la matinée, Lorelei put alors se réveiller pour constater qu'Eris n'était plus dans le lit, mais non loin de celui-ci, assis sur une chaise près d'un petit bureau, un verre de vin en main, observant la 'nouvelle' Lorelei, avec un petit sourire. Vers sa gauche, un miroir. Qui représentait tout simplement cette nouvelle version. Une sorte de demi-elfe de petite taille d'apparence androgyne... Avec un sacré membre entre ses jambes. Presque digne de celui d'Eris.

-J'ai décidé de t'emmener avec moi... Mais pas sans t'avoir accordé quelques choses. D'une part, je n'aime pas le fait que tu puisses devenir... 'mon esclave'. J'appellerais davantage cela maintenant une concubine et un serviteur, et cette apparence n'a que pour excuse celle-ci : une meilleure place en ce monde en tant qu'homme. La femme n'étant pas primairement libre dans plusieurs royaumes de l'Empire et d'ailleurs...

Eris perdit un instant un sourire, avant de continuer sur un ton plus sérieux.

-En aucun cas, tu ne seras une esclave, chez moi. Tu auras les mêmes droits que la plupart des citoyens vivant sous la tutelle de ma famille, dont malheureusement, je ne t'ai pas encore révélée qui ils sont, pour quelques raisons. Tu pourras te déplacer ou tu veux, quand tu veux, faire ce que tu veux, mais tu seras sous ma gouverne. Le comprends-tu ?

Puis un petit sourire vint illuminer son visage androgyne un instant.

-Je ne peux te dire qu'une chose : j'ai dû user un peu de magie pour te transformer pendant l'orgasme. Le reste s'est déroulé au cours de la nuit. Cette apparence te plaît ?
15  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Avril 04, 2018, 07:09:32
Isabella était sans pitié. Elle lui avait pardonné beaucoup de choses, de nombreux actes qui s'était avérer inutilement cruelle et inhumain. Car, il y avait-il seulement une excuse pour justifier un comportement totalement odieux et stupide. Voir sa propre maman ainsi en aurait fendu le cœur de plus d'une personne. Mais Isabella était habituée de vivre dans une cage dorée, protégée plus ou moins de la réalité depuis sa tendre enfance, avant qu'elle ne s'aperçoive du règne dictateur de sa propre mère. Bercée dans l'illusion de l'innocence, elle n'avait vu que bien trop tard de cet écart de conduite scandaleuse. Et que voyait-elle en ce moment ?

Cette même femme qui avait subi bien des affronts, des revers dans son règne, des défis qui semblaient insurmontables, des soucis politiques qui étaient légions s'asseoir sur le lit et verser des larmes chaudement. Mais le visage d'Isabella était ferme, emprisonné dans cette expression furieuse et froide, comme si elle se retenait de la frapper, de la blesser, de lui faire énormément de mal. Isabella se retenait avec grand peine, en vérité, de ne serait-ce que lever la main de nouveau sur cette femme. Dont les larmes étaient, pour son propre avis, hypocrite.

-J'ai vécu depuis toute ma vie des situations compliquées en raison de ton régime politique, et de tout ce que tu as pu faire subir aux gens de ce peuple, comme ailleurs. Le sais-tu seulement ? Savoir ce que cela fait d'avoir sa propre mère qui agit ainsi, qui bafoue la mémoire de sa bien-aimée ? Tu dis avoir été privée d'Eris. Il est vrai que tu en as été privée. Mais moi, je n'ai jamais pu la voir. Ni la sentir. Je ne me souviens aucunement d'elle. L'on parle d'elle comme d'un serpent démoniaque aux idéaux bien fondés qui ne lésinait pas sur les moyens, et qui malgré tout, possédait un bon cœur. L'on parle d'elle comme d'une enchanteresse aux grands pouvoirs. Beaucoup se souviennent d'elle, de sa famille, de ses amis. Mais moi ? Moi, je ne me souviens de rien. Rien, hormis des portraits, des statues, des contes en son encontre.

L'éclat doré dans ses yeux semblait s'intensifier et d'elle, émanait un air chaud et presque enflammée. Le feu, en termes de magie, avait toujours été un attribut pour elle, une habileté naturelle. Elle s'enflammait aisément, maintenant, en raison, probablement, de tout ce refoulement émotionnel.

-J'ai souffert, tout autant que toi, dans cette histoire. Et les gens du peuple aussi. Ceux qui l'ont connue comme ceux qui ne l'ont pas connue, de près de loin, de par nom ou par de vues. C'est une erreur que peu te pardonneront, quand bien même il soit compréhensible, de faire ce genre de chose, c'est inacceptable. Politiquement comme moralement, de ne pas lui donner une juste sentence, que de tout simplement agir ainsi. Tu avais franchi cette ligne. Tu t'es abaissé au niveau qu'il était. Ni plus ni moins.

Et Isabella lui tourna le dos, continuant sur sa lancée, sortant de la chambre royale.

-J'ai besoin d'être seule pour un long moment.

Un mois plus tard...


-… ainsi donc, beaucoup de suspects ont pu être appréhendés dans cette nouvelle émeute dans votre capitale, votre Majesté.

L'officier en chef, une Tekhane, se tenait devant la reine Mira Crone, dans son uniforme moulant noir. Elle avait une mine droite et fière, digne d'une militaire de renom, et avait une posture tout simplement sobre et respectueuse. Trois jours après la sentence publique de l'homme, une émeute avait violemment éclaté dans la cité de la reine. La foule hystérique, dans leur folie, s'en était prise aux principaux officiers et proches des dirigeants politique gouvernant avec Mira Crone, les pendant, les empalant, les tuant sauvagement. Ceux-ci, dans le chagrin, avaient décidé de répliquer violemment envers le peuple en l'accord avec la Reine. Plusieurs fois, émeutes il y avait eu, et plusieurs fois, ces émeutes ont été tues brutalement et appréhendés agressivement avec l'aide de quelques unités Tekhanes en raison de leur récente attaque contre eux.

Sans le savoir cependant, et toujours dans l'ignorance en ce moment, les effectifs des rebelles sous la coupe d'Isabella furent drastiquement abaissés avec les réponses violentes qui ont démoralisé, mais, paradoxalement, ragaillardi chacun de ceux qui ont survécu, promptant au recrutement tout en ayant des difficultés en raison de la peur planante dans l'air. Les discussions diplomatiques avec l'officier de liaison de la cité de Tekhos se déroulaient principalement dans un vaisseau en orbite, dans l'espace.

-J'espère que vous appréciez notre aide. Avec la réplique que nous leur avons mis, je ne pense pas qu'ils recommenceront derechef. Sur ce, je vous laisse vous vagabonder dans le vaisseau comme votre guise. Le bar vous sera toujours ouvert. La descente dans votre territoire commencera dans plusieurs heures.

L'officier effectua un salut militaire et sortit d'une des salles assez bien décorée pour les discussions entre personnes importantes ou pour les visites officielles et d'invités. Mira put sortir ainsi de la salle pour marcher comme elle le souhaitait. Son séjour au sein du vaisseau avait été particulièrement bien agréable, en raison de la beauté qu'elle avait. Beaucoup de Tekhanes avaient cédé aux charmes de la Reine, et chacune d'entre elles ont pu finir dans son lit ou dans le sien, pour des heures de plaisir tout simplement extraordinaire pour la Reine. Chacune d'entre elle ayant été dominée par celle-ci. Et chacune d'entre elle ayant été obligée de rentrer chez elle.

Le bar s'offrit devant elle, large et bien garnie. Lorsqu'elle s'assit pour commander un verre, une ombre furtive l'avait rejointe, alors qu'un robot mécanique flottant dans l'air s'occupait de la servir.

-Eh bien, ça fait un moment que je ne t'ai pas vu !

Lena Oxton. Brillante soldate et excellente éclaireuse. Une petite beauté dans ce vaisseau. Qui lui avait résisté. Elle était magnifique. Des cheveux bruns en bataille, un regard brun empli d'une lueur joueuse et énergique, débordante de positivité, et... un corps d'enfer. Surtout en ce qui concernait ses longues jambes et son cul tout simplement divin, qui n'avait rien à envier aux dames au royaume de la Reine. Plusieurs fois, Mira avait pu apercevoir celle-ci la reluquer ou bien agiter son petit popotin pour elle par moment, avant de repartir en mission ailleurs pour aider une unité prise au piège ou bien outrepasser des lignes ennemies.

-Je peux me joindre à toi ? Boire en solitaire ne doit pas faire du bien !

L'accord obtenu, Lena s'installa sur un tabouret non loin et on lui apporta alors son verre, qui fut un alcool assez fort. Mais elle avait un corps bien solide et une santé de fer, buvant donc sans prudence.

-Wouh ! Ça chauffe, ça !

Tournant son regard brun vers la reine, elle lui sourit.

-Alors, la vie de reine ? C'est si épuisant que ça ?
Pages: [1] 2 3 ... 24
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox