banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 25
1  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Juillet 16, 2018, 09:02:46
Le soleil était un véritable fourneau des astres. Même dans ce lieu où l'on venait pour se rafraîchir. Car oui, Lena Oxton était une véritable dure, difficile de la tanner. Mais quand c'était question de chaleur, c'était autre chose. Elle, qui avait vécu dans des lieux aux climats froids, passait beaucoup de temps sous les parcs aquatiques ou dans des lieux qui avaient de puissants climatiseurs. Cependant, dans cette eau, en observant Natsumi, elle se sentait... tout simplement chaude. Chaude et très dérangée par cette vue qu'offrait alors le membre viril de ce petit trap, si juteux et lisse en le regardant.

-Ce que j'ai remarqué ? Je ne remarque que ceux qui sont spéciaux. Et tu es spécial, Natsumi.

Roulant le nom du trap sur sa langue de manière sensuelle, elle eut ensuite un sourire, remontant le rebord pour s'asseoir dessus, vers la droite de Natsumi, qui eut tout le temps de voir un fessier ferme et rebondie. La brune tourna son regard vers les yeux de son compagnon du moment et lui offrit un chaleureux sourire.

-Qui plus est, j'ai bien besoin d'un guide pour la ville, si tu en as envie. Je suis un pauvre agneau sans bergère. Ou plutôt... Berger.

Elle eut un sourire moqueur, et s'allongea alors le long de son dos, et ses seins, de tailles moyenne, plaisant aux yeux. Lena Oxton ferma doucement ses paupières avant de les rouvrir, pour se rasseoir soudainement et observer Natsumi avec un grand sourire.

-Ça te tente de faire des longueurs avec moi ?! Le perdant devra faire un gage ! N'importe quoi. Je ne suis pas une petite prude.

Elle cligna des paupières de manière féminine tout en le regardant.
2  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Juillet 14, 2018, 07:53:17
La jolie princesse de Papua était toute faible, quand on la voyait ainsi. Épuisée et en sueur, le corps éprouvé par un ouragan animal et de désir, on aurait pu s'attendre qu'elle fasse la grande étoile pendant que quelqu'un la prendrait, le quelqu'un en l'occurrence étant une Eris qui fut en effet assez excitée lors de ce coït tout simplement bestial. Rhian fut tout sourire en sentant les deux grosses queues des deux Eris la frôler. La seconde Eris alors lui rendit un baiser particulièrement féroce et affamé, menant une violente bataille de langue entre elles.

-Hmm, les Vipères ne sont pas connues pour être des amantes... Honorables. Ouvrez grand votre bouche, Rhian !

Quand la princesse le fit, les deux jeunes femmes eurent un sourire et alors, glissèrent leurs deux queues dans la bouche de la princesse, chacune poussant un soupir d'extase terriblement bruyant, vu l'étroitesse de la chose et la sensation, alors que Rhian avait tout juste de l'espace pour respirer. Empoignant bien la chevelure de Rhian Thoris, le duo de Reine de Ghibli débutèrent alors leurs mouvements d'avant en arrière, en poussant divers soupirs en divers moment, entreprenant de baiser avec vigueur la gueule de la princesse. La seconde Eris se retira alors, laissant Rhian respirer plus proprement, et eut un sourire en se mouvant dans le dos de la princesse, relevant bien sa croupe, y donnant une belle claque au passage.

-Préparez-vous bien, Rhian !

La seconde Eris écarta alors le fessier ferme, mais bien rond de la princesse,y déposant le gland sur l'entrée fripée de la brune, avant de soudainement s'y enfoncer, tandis que la première Eris continuait de baiser la gueule de Rhian. La seconde Eris poussa un puissant rugissement de plaisir, avant d'entreprendre de bouger de manière énergique son corps pour pouvoir satisfaire Rhian.

-Oh, oui ! Vous aimez vous faire prendre en sandwich ?!
3  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Juillet 14, 2018, 07:08:31
La salle avait un effet calmant sur l'esprit du demi-elfe qui devait gérer plusieurs choses en une journée. Comme le comportement des nobles et des personnes puissantes qui sont inféodés envers la famille Langnar et ses proches alliées, la gestion des ressources et de la sécurité du pays, taches répartis équitablement avec le gouvernement de Mira et de quelqu'un comme Bayra. Après tout, il était le mieux placé pour ce genre de chose, la plupart du temps, ayant été le plus proche d'Eris et donc, connaissait mieux la plupart des rouages du cercle proche de feu la Reine de Ghibli.

-Pourquoi je... ?

Le blond releva son regard, interrogateur vers la présente reine de Ghibli, le bleu océan de ses orbes plongés dans les eaux dorés de Mira Crone. Alors, la question suivante lui fit naître un sourire sur son visage. Sympathique et compréhensif, alors qu'il répondit, dans un souffle presque amusé.

-En quelque sorte en rapport avec votre fille, mais pas totalement, puisque vous êtes la principale concernée en ce moment.

Alors, Bayra prit quelques biscuits secs sur une assiette, pour le croquer, mettant un instant pour répondre aux interrogations de la Reine.

-Vous m'inquiétez, tout simplement. Vous avez l'air de plus en plus fatiguée, et nous savons tous que la plus grande faiblesse d'un dirigeant sur le long terme est la lassitude. Et en ce moment, malgré les événements, j'ai toujours une certaine peur que vous aussi, vous disparaissiez. Non seulement Isabella est privée de sa mère, mais en plus, elle est trop aveuglée par sa colère et son chagrin pour pouvoir mieux vous apprécier. Alors, si vous deviez mourir par inadvertance...

Bayra lui offrit un sourire amer et un peu triste, tournant son regard vers la brune, avant de prendre un autre morceau pour manger, sereinement.

-Qui plus est, cela me peinerait de voir la dernière relique la plus proche d'Eris mourir ainsi. Et de quelqu'un ayant apprécié sa beauté tout en étant soi-même magnifique.

Compliment tout juste discret glissé dans la conversation, alors qu'il approcha une main sur la joue de Mira pour en retirer une saleté s'était disséminé la, le pouce ayant glissé un instant sur la ligne de sa mâchoire. Prenant une coupe d'eau pure pour en boire, avant de regarder Mira avec le sourire de nouveau.

-Allons donc, manger un morceau, votre Majesté. C'est bien. Et si vous le voulez, une petite promenade pour digérer le tout, une fois fini ? 
4  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Juillet 05, 2018, 03:50:06
Le changement avait définitivement marqué Lorelei dans son mental. Et son physique aussi d'ailleurs, les transmutations organiques semblaient bien passer, sans aucun encombre dans le corps. Eris avait été témoin de diverses personnes ayant été mutés plus ou moins selon le niveau de magie du mage. Les Sorceleurs étaient un bon exemple de ce genre de pratique. Bien qu'ils aient de nombreuses aptitudes physiques et mentaux pour ceux ayant survécu, il y avait alors là quelques autres destins bien plus sombres. La mort, par exemple, ou bien rester dans un état végétatif pour l'éternité, ou pire, en sortir avec des séquelles physiques horribles, ainsi que mentaux, comme un comportement plus violent et psychopathe que la plupart des Sorceleurs en général. Mais Eris, bien que jeune, était encore une excellente magicienne, un véritable prodige.

Elle avait visiblement pu changer le corps de Lorelei sans séquelle. Mais elle n'était pas sans blessure, puisque laissée en solitaire par ce qui avait été... sa déesse ou quelque chose dans le genre. Tant d'orgueil et de pouvoirs en une seule personne pouvait corrompre plus d'un, et de manière rapide, ou lentement, mais dangereusement. Mais Eris était une dirigeante qui se devait de montrer l'exemple. De fait, depuis l'enfance, elle avait été soumise en diverses épreuves. Comme vivre en solitaire pendant un long moment en dehors des cités et avec ses propres moyens, afin de pouvoir mieux apprécier ce qu'elle avait, ou bien avait été souvent dans des situations qui demandaient une réflexion, et non agir sur un vulgaire moment de sentimentalisme.

-Comme je te l'ai dit Lorelei, jamais avec moi, tu ne seras un esclave, ni un simple objet de passion que je peux utiliser pour passer le temps, répondit Eris en laissant le vent jouer dans ses cheveux. Mais soit. Si tu veux me servir, quand on arrivera... dans mon royaume, je te ferais suivre quelques leçons importantes.

Eris, dans son corps d'androgyne, lui fit un beau sourire avant de boire un trait de sa bière glacée et qu'un homme vint lui apporter un petit plateau de nourriture. De quoi commencer bien la journée, et Eris, d'un geste de la main, invita Lorelei de se servir. Il y avait ici divers aliments, comme des fruits, un peu de viande, du fromage, quelques huîtres fraiches et délicieuses, puis entreprit alors de déguster le fromage calmement.

-La notion de maniement de l'épée, par exemple, ou bien l'utilisation de certains domaines de magie. Un peu comme enchanter ton arme, ou, dans certains cas... La magie rose.

Les derniers mots flottèrent un instant dans le silence, avant qu'Eris ne continue, toujours avec ce sourire.

-Car après tout, je suis sûre que tu auras de nombreuses conquêtes.

Les yeux de la princesse vagabondèrent un instant sur le visage de 'l'elfe' devant elle, avant de continuer.

-Dis-moi... Cela te dirait de me suivre jusqu’au royaume où je dois m'y rendre ? Affaires diplomatiques. Je crois que tu ferais une excellente... Dame de compagnie.

Sourire joueur, alors qu'elle avalait ensuite sa nourriture.
5  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Juillet 05, 2018, 03:27:54
La libération, douce sensation alors que son membre crachotait des tas de filins de spermes blancs épais en son amie, tenant fermement bien celle-ci contre elle, son membre bien plongé dans son fessier ferme, petit, mais si bien formée, taillée pour bien mettre au confort n'importe qui voulant s'y loger, comme Eto, en ce moment. La jeune fille maintenant androgyne jouissait longuement au sein de la belle brune, et avec une infinie douceur, finit par se retirer de son cul dans un soupir de soulagement, ayant usée de toute sa volonté pour ne pas vouloir crier. Tout juste venait-il de remonter son short qu'Eto fut attirée vers Natsu' pour un baiser bien profond et ardent, qu'elle le lui rendit avec passion et force, dans un sourire adorable.

-Hmm, avec une queue comme la mienne, on n'en trouve pas des Eto 2.0 ailleurs...

L'androgyne eut un sourire et passait alors une bonne minute avec Natsumi pour se rouler des pelles d'enfer, digne des démons de luxure, tant ils étaient affamés de leurs corps. Mais Eto cessa alors toute activité, et reprit alors une position de relaxation. Parce que c'était ça, cette journée. De la relaxation, de l'esprit comme du corps. Les derniers jours s'étaient avérés beaucoup trop pesant pour les deux personnages, notamment quand il fallait aller en classe et rester pour les clubs du soir, Eto' étant celui de la natation, excellente nageuse de fait. Pendant leur relaxation, Eto ouvrit un œil et aperçut du coin de l'œil une jolie vue.

-Natsu'… On te mate.

Ladite personne était une jeune fille visiblement américaine, ou occidentale, tout du moins. Une stature un peu plus grande que la moyenne des japonaises, des cheveux d'un brun éclatant, une peau claire et un corps qui pouvait en tourner plus d'un de l'œil, un regard enjoué, un maillot assez révélateur, elle était en train de faire des longueurs avec une vitesse impressionnante tout en faisant des figures parfois en sautant d'un grand tremplin sur une dizaine de mètres. Elle jetait des regards assez prenant et curieux sur Natsumi, et vu le sourire qu'étirait sa bouche, ce n'était pas par curiosité polie.

-Je crois que tu devrais aller lui causer, Natsu'. Je suis sûre que tu as une bonne chance avec elle ! Dit Eto' avec un clin d'œil coquin.

Quand Natsumi se fut décidé d'aller la voir, l'inconnue nageait gracieusement dans l'eau, alors que le soleil projetait ses rayons lumineux sur l'eau bleutée et propre de la piscine, créant une sorte de kaléidoscope assez beau, mais quelque peu aveuglant. La brune finit alors par remonter en surface en respirant soudainement, et eut un sourire en voyant Natsumi ainsi, avant de nager vers le rebord et de poser ses avant-bras sur ceux-ci, levant un regard joueur vers l'androgyne.

-Salut ! Moi, c'est Lena Oxton ! Je suis en voyage au Japon.

Penchant sa tête de côté, Lena réajusta sa chevelure brune et continua alors, toujours avec ce sourire.

-Je n'ai pas pu m'empêcher de te remarquer tout à l'heure. C'est rare de voir une bouille comme toi dans le coin, aussi craquant. Tu t'appelles... ?
6  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Juillet 05, 2018, 12:37:32
Sous elles, le banc se secouait sous leurs mouvements erratiques, sous le poids de leurs corps s'entrechoquant et s'entre glissant entre eux, sous leur propre passion. La concubine aux cheveux de charbons et aux oreilles bougeait et couinait en rythme avec les mouvements de la Reine du désert, Mira Crone Langnar, et enserrait bien ses cuisses contre les hanches de la reine aux yeux d'or. Le membre passait de manière délicieuse en son sein, et la Neko gémissait, encore et encore, le nom de son adorable Reine, de sa magnifique Reine, qui se montrait si désireuse et charmante en ce moment. Elle sentit Mira accélérée, mais Sulfure repoussa gentiment la Reine, l'allongeant sur le tapis au sol, et se posa sur elle en califourchon.

-Hnnn... !

S'insérant de nouveau et s'installant bien, Sulfure débuta alors une longue et langoureuse danse au début. Ses mains posées sur le ventre de la reine, qui était ferme en raison de ses muscles, mais qui conservait une apparence de ventre plat. Sulfure aimait sentir les mains de Mira sur son fessier plus que ferme et bien rond. Elle bondissait, encore et encore, sous sa passion, laissant ce membre bien la pénétrer, atteignant des points sensibles que peu d'hommes et de femmes pouvaient atteindre. Sulfure poussait des petits cris de plaisir, haletant, couinant, continuant de chevaucher, sa jouissance arrivant avec vitesse, miaulant bruyamment.

-Nya ! Votre Majesté, je vais... je vais... !

*

-Aujourd'hui, nous sommes dans une impasse, mes amis ! Notre rêve, notre but, notre idéal, est en danger !

Isabella observait la foule devant elle, alors qu'ils étaient dans un réseau souterrain dans une section condamnée. Grande comme une paroisse et large comme telle, elle dominait le peuple de par sa prestance en se tenant debout sur une estrade aménagée par elle, et la princesse de Ghibli laissait son regard flamboyant de passion et de détermination glisser partout sur chacune des personnes présentes. Ces hommes et ces femmes l'avait rejointe par envie de se libérer de Mira Crone. Elle avait été leur cheffe, et elle comptait rester ainsi, pour les mener vers l'ultime objectif.

-La Reine, ma mère, raffermit ses positions. Elle se sait piégée, sinon, jamais elle ne nous aurait donner des droits ! Quand un lion est piégé dans un coin, il se débat avec tout ce qu'il a ! JE DIS QUE NOUS DEVRIONS PRENDRE LES ARMES ! DANS LES JOURS QUI SUIVENT, JE DONNERAIS LE SIGNAL QUI DÉBUTERA ALORS NOTRE CROISADE POUR LA LIBERTÉ, POUR RENDRE HOMMAGE AUX LANGNAR, DIGNE SEIGNEURS ET DAMES DE CETTE CITÉ ET DE CE DÉSERT ! LONGUE VIE AUX LANGNAR !

Le peuple rugit alors dans des applaudissements sonores et puissant, comme un tonnerre grondant. Isabella leur dit alors de préparer des armes pour les jours qui vont suivre, comme des lances fait avec des bouts de piques fait de matériaux recyclés et trouvés un peu partout, ou des massues. Les Scorpions Dorées étaient encore aussi efficace qu'ils ne l'étaient lorsqu'Eris avait décidé de fonder cette légion fait d'esclaves et de gens désabusés par ce monde, et l'était encore davantage avec l'aide de Tekhos. Mais elle avait un plan, et elle avait la population avec elle. Ce sera une bataille terrible, une révolution d'os et de sang.

*

-Ma Reine, un visiteur vous attend.

Bien plus tard après que Sulfure ait été satisfaite par la reine, celle-ci fut appelée par un des Scorpions pour l'annoncer qu'une personne d'importance l'attendait, avant de partir, non sans dire qu'elle serait présente pour le souper en privé. Quand Mira put se débarrasser de ce qu'elle avait comme activité, elle put arriver dans une salle prédestinée pour manger avec un invité, d'allure paisible et propice à la relaxation.

http://images6.fanpop.com/image/photos/36600000/Armin-Arlert-image-armin-arlert-36683489-820-768.jpg

-Ah, votre Majesté.

Bayra eut un sourire en la voyant. Bayra avait été l'apprenti d'Eris en termes de magie, et avait hériter de beaucoup de ses connaissances. Depuis sa disparition, il s'était davantage démené pour prouver qu'il était et serait le meilleur étudiant qu'Eris n'aurait jamais eu, afin de lui rendre honneur, et son allégeance était donc envers Mira Crone. Quand il eut acquis assez de connaissance et surtout d'expérience, Bayra était devenue l'Instigateur Royal, chargé de rendre visite chaque royaume du Sultanat charger de faire respecter la parole du Sultan, mais aussi celle des Langnar, qui occupait une position précieuse, mais précaire depuis la disparition de l'entièreté de la famille depuis la mort d'Eris par de 'mystérieuses ombres', enlevant chacun d'entre eux, pour une raison mystérieuse.

Le blond était d'une efficacité remarquable, malgré son apparence plus qu'androgyne et aux mouvements gracieux comme ceux d'une femme, ou quelqu'un d'efféminée, en raison de sa nature de demi-elfe, fils d'un roi elfique lointain du nom de Thranduil, et aux capacités de combats magique redoutable. Mais en ce moment, ce n'était qu'un simple homme portant une chemise blanche et un pantalon permettant de le laisser respirer. Rejoignant ensuite Mira, prenant sa main et y déposant un baiser, avant de reculer d'un pas et de sourire a Mira.

-Cela faisait longtemps. J'avais presque oublié ce que cela faisait de se trouver quelque part que je peux considérer comme une maison. Manger avec moi, je vous en prie, je n'ai pas envie de manger tout seul.

Certains aurait pu considérer qu'il aurait pu inviter Isabella. Après tout, il était connu que la princesse et lui avait une relation qui évoluait plus ou moins vers celui du sentier de l'amour. Et avec une telle bouille comme la sienne, qui ne pourrait pas tomber sous son charme ? Bayra n'était pas le plus musclé de tous, mais certainement l'un des plus affectueux compagnons que l'on pouvait avoir. S'installant sur une chaise, il continua alors sur sa lancée, regardant la Reine.

-Vous avez l'air exténuée. Vous devriez prendre du lait chaud et un peu de miel avant de dormir. Ou tout du moins, du lait de pavot, pour un somnifère plus immédiat.
7  Plan de Terra / Tekhos Metropolis / Re : Serpent et Cobra, quel Poison est le meilleur? PV: Poison le: Juillet 05, 2018, 12:30:49
Elle avait évidemment attendu le refus de Poison. Elle était intelligente, mais n'avait aucunement user d'une magie mentale pour tenter d'en savoir plus. Virus avait ses propres raisons et Eris n'avait aucun droit de s'infiltrer dans l'esprit d'un autre. Avoir des capacités magiques est une chose, savoir en user modestement en était une autre. Avec ses talents en magie, plus d'une personne en aurait été corrompue par la puissance qu'elle contenait, cela ou bien par les possibilités infinies d'en tirer une opportunité égoïste qui les aurait corrompus. Mais depuis son enfance, elle avait été forcée d'apprendre bien des choses. Comme l'humilité, malgré son envie d'aider.

Les pensées d'Eris furent rapidement balayées par Poison mentionnant une horde de futa bien en manque, et Eris eut alors un sourire amusé. C'était divertissant de voir qu'une horde de femmes l'attendait ainsi, en chaleur, leur ayant intimé de ne pouvoir jouir avec un sort de sa magie, les ayant donc torturés pendant des jours en entier. Sur le chemin, la Reine du désert avait consulté l'état de l'esprit des pauvres actrices qui furent au comble du débordement. Littéralement. Même en ne les touchant pas, en observant simplement leurs trépignements, Eris pouvait deviner que leurs testicules étaient tout simplement remplis. Mais comme une cheffe de meute, Poison envoya balayer les actrices pour se préparer au tournage.

Ainsi donc, Eris s'attelait d'aider les actrices et comédiennes ayant demandé son aide. Évidemment, la plupart des demandes concernaient une exacerbation de la sensibilité de la peau pour devenir plus sensible au plaisir, ainsi qu'une certaine endurance sexuelle lors de l'acte, une sorte de surplus d'énergie et l'esprit qui en devient plus ou moins accroc. Une belle sensation qu'Eris aimait utiliser lors d'orgies. Eris se fit alors aborder par Poison plus tard, alors qu'elle avait fini par aider quelques autres actrices, et l'écouta avec un sourire.

-Des hommes et femmes qui se masturbent sur mon image ? C'est déjà fait, trésor. Tu ne crois tout de même pas que je ne suis pas... reconnue ailleurs ? Toi qui me dit être une perle. Et je crois que je viendrais pour la fin... pour jouer un peu.

La princesse du désert eut un sourire énigmatique et s'installa sur une chaise non loin, pour observer le spectacle. Alors la Langnar prit une posture plus royale. Plus droite. Plus rigide. Tout en étant dans un état d'esprit détendu et bien calme. Le spectacle qui se déroula devant les yeux d'Eris était digne d'une des plus grandes orgies que pouvait s'offrir les différentes maisons royales au travers du désert lors de festival d'été. Alcool, drogue, nourritures, et luxure. Voir ce spectacle de queues, de spermes, de laits et d'autres fluides douteux ne la dérangeait pas, mais l'amusait, car on ne l'appelait aucunement Succube du Désert pour rien. Plusieurs fois, du regard, elle avait été invitée, pour toucher d'autres ou bien pour y participer. Mais personne ne sut mouvoir Eris de sa place.

Eris devait bien avouer une chose. Poison était aussi bonne au lit qu'elle ne l'était dans la réalisation de ce film. Un véritable petit génie du sexe. Une profession honorable, qui avait le but de faire plaisir aux différentes personnes dehors, le temps d'un instant. Eris se releva finalement de son siège, et les maquilleuses voulurent aider Eris, mais celle-ci les congédia d'un simple geste de la main polit. Et en tournant sur elle-même, sa tenue changea, pour une robe rouge s'ouvrant en un V sur ses cuisses galbées, offrant une belle vue plongeante sur sa poitrine généreuse, tout en laissant respirer son corps, et portait encore quelques ornements d'or dans ses cheveux. Rejoignant ensuite la scène, tandis que Poison 'jouait' encore un peu avec quelques filles.

-Que vois-je ici ? Fit la voix d'Eris, mystérieuse, délicate, et pourtant si sensuelle, de la soie sonore, une véritable onde sonore divine aux oreilles.

Un sourire gracieux étira ses lèvres, alors que Poison fit les présentations, toujours en s'occupant de ses filles. Eris observa chacune de celles-ci devant ses yeux, et doucement, marcha vers l'une d'entre elle, qui fut particulièrement attirée par la beauté d'Eris, alors la poussant sur une chaise non loin.

-Pourquoi me regardes-tu, ma mignonne ? T'ai-je seulement donné la permission de poser tes yeux de chienne sur moi ? Tu as beau être la présidente d'une société de ventes d'armes... Tu restes une belle esclave pour moi.

Doucement, relevant une de ses longues jambes gracieuses, Eris finit par poser un pied délicat sur le membre gorgé de sang de la belle, mais de sorte qu'elle l'écrasait presque, jouant avec le délicieux membre, humiliant quelque peu le personnage de l'actrice qui gémissait et s'agrippait comme une forcenée a la chaise.

-Tu bandes simplement en sentant mon pied sur ton membre... Comme quoi, tu ne changeras jamais, malgré tes airs supérieurs, dit Eris avec un sourire si poli en penchant la tête.

Mais bientôt, Eris fut entourée de trois femmes, et chacune d'elle furent satisfaite par Eris. Une glissait en douceur sa queue entre les cuisses de la reine après permission, alors que ses deux mains astiquaient les queues des autres femmes, mais toujours en continuant sa petite humiliation sur la belle femme assise sur la chaise.

-Et toi, Poison, ma chérie... Tu les défonces bien ? Ronronna-t-elle de manière amoureuse et dominatrice. 
8  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Juillet 05, 2018, 12:26:48
L'animal était perdu dans ses pulsions primales. Rhian était une princesse au corps magnifique, et le loup ne pouvait que se délecter de la chaire intérieure de la brune du désert. Son membre allait d'avant en arrière en elle, et les mouvements étaient précis, rapide et fort. Erykal n'était peut-être pas un Don Juan, mais il savait au moins faire plaisir les quelques rares femmes ayant pu passer dans son lit, pour une soirée agitée et énergique. Rares étaient les fois où il pouvait en profiter, alors autant en profiter pleinement, surtout en ces temps cruciaux, puisqu'il avait des ordres de la part d'Eris. Il ne pourrait les accompagner.

-Quelle jolie voix j'entends en ce moment ! Continue de supplier, encore ! Et encore !

La princesse de Papua, le Joyau, une véritable beauté, était en train de se faire prendre par un animal. Certes magique, mais en apparence, il restait bel et bien un animal qui avait des capacités normales, au premier coup d'œil. La princesse des Langnar eut un sourire assez satisfait de voir cette vision, délicieuse comme elle l'était. Le loup géant entreprenait de la défoncer comme il se le devait, encore et encore, la prenant en diverses positions. La levrette était sa favorite, mais Rhian eut aussi la chance de le chevaucher, en s'ajustant convenablement, et pour plaire un maximum. Eris, pendant ce temps, avait observé en silence ce spectacle, toujours en sirotant son verre de vin. Son propre corps était devenu davantage plus chaud en voyant tout ce beau spectacle, mais elle restait calme.

-Je vais... Je vais... !

Le loup géant prenait Rhian contre une table, alors que celle-ci était allongée dessus, sa croupe bien offerte au loup géant. Erykal se mouvait de plus en plus rapidement, grondant de manière audible et puissant, roulant dans sa gorge, avant qu'il ne cesse subitement de bouger. L'orgasme fut puissant, alors que le loup poussait un rugissement digne d'un loup-garou. Heureusement d'ailleurs qu'Eris avait insonorisé la chambre pour que les autres ne soient pas dérangés, sinon, les cris auraient pu alerter les passants et occupants aux alentours. Les lèvres de la Reine de Ghibli s'étirèrent alors que le loup finit par se retirer, en laissant une Rhian bien... élimée. Le loup haletait, et les consignes qu'il reçut de la reine par pensée furent reçues, et dans un tourbillon de lumière blanche, disparut.

-Quelle magnifique pute tu faisais, Rhian Thoris, fit Eris en se levant, déposant son verre de vin avec un sourire

S'approchant de la princesse, elle releva la tête de celle-ci en tirant doucement sur ses cheveux, la forçant à la regarder droit dans ses yeux.

-Mais nous n'avons pas encore fini. Car vois-tu, j'ai encore envie de ... m'amuser.

Et Rhian put sentir une autre paire de main sur ses épaules, une seconde Eris, un clone magique, ayant apparu, tout aussi belle que la reine de Ghibli originelle.

-Moi aussi, j'ai bien envie de m'amuser, fit la seconde.

Et le sourire de l'Eris originelle fut collé sur le clone.
9  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Mai 10, 2018, 07:41:13
-Sulfure est présente, dans l'aile d'or, fit une jeune femme avec un sourire poli en observant la Reine de Ghibli. Elle vous y attend.

Quand Mira atteignit la salle de l'aile d'or, une suite réservée généralement pour y flâner et s'y reposer de nombreuses heures, elle y découvre un spectacle habituel. Des décorations d'une belle facture, datant de bien avant le règne d'Eris, divers coussins et chaises longues faite de velours dans du bois, Sulfure y était allongée sur l'un d'entre eux, ventre nu dans sa tenue, l'air calme et relaxe. Dans une main, elle y fumait une sorte d'opium qui calmait grandement l'esprit et le corps, avec l'aide d'une longue pipe en bois ouvragée et comportant de fines arabesques.

-Hmmm... Votre Majesté ?

Les yeux dorés de la Neko s'ouvrirent alors. Légèrement dilatés, possédant une certaine résistance aux drogues, la Neko avait cependant un esprit bien clair, utilisant cette drogue davantage comme moyen récréatif que pour un réel besoin de se calmer. Déposant la pipe après en avoir éteint la flamme, dans un coffret, puis le referma avant d'accueillir sa maîtresse avec un beau sourire et un baiser infiniment doux. Le baiser continua, et bientôt, elle en sut la teneur. Assez rapidement, la Neko se mit sur ses genoux et se débarrassa des collants de la reine en les baissant, avant de sentir la queue tomber sur le côté gauche de son visage, tapotant sa joue.

Toujours avec son sourire, la petite Neko entreprit alors d'en lécher le tranchant, de la base jusqu’à la pointe, comme elle le faisait habituellement, avant de débuter quelque chose : polir l'épée de sa belle reine sous tout les angles possibles, laissant sa douce et agile langue faire le travail, surtout en léchant les contours sensibles du gland. Au bout d'un moment finalement, la petite Neko prit le membre en entier dans sa bouche et serra le fessier de la brune en bougeant d'avant en arrière sa tête, en gémissant de plaisir. La concubine, aidée des mouvements de la reine qui devenait de plus en plus rapide, débuta alors la phase suivante : une gorge profonde bien experte et le plus plaisant possible.

-Hmm...

Émettant aussi des bruits grivois lorsque la reine lui baisait la gueule, la concubine bougeait en rythme avec la Reine. S'assurant de bien lui donner du plaisir, et quand elle enfonçait sa trique tout au fond, sa gorge enflait sous la taille de la queue de la reine. Griffant la peau des fesses de celle-ci calmement, laissant aussi sa langue dans sa bouche travailler sur le membre. Elle levait ses yeux vers Mira, les plissant un peu, afin de se donner un air plus sexy. C'est en sentant la queue de la reine tressailler qu'elle accéléra aussi la cadence, et qu'elle eut du sperme dans sa gueule. Elle éjaculait bien beaucoup, et retira doucement le membre hors de sa bouche, recevant un peu de sa semence sur son visage au passage.

-Nyaaa... Votre Majesté est bien énergique.

Elle eut un sourire et défit alors sa robe, en dévoilant son corps assez délicieux, et qu'elle s'allongea sur l'un des canapés, nue, jambes légèrement écartées, se mordant doucement la lèvre inférieure avec un sourire d'enfer.

-Vous m'avez manquée.
10  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Mai 10, 2018, 07:10:42
-Tu appellerais ça une forte impression ? J'appellerais ça une entrée remarquée, personnellement, répondit ensuite Eris aux propos de la princesse.

La Reine du désert rendit ensuite les quelques baisers de la princesse de Papua avec son calme habituelle, et son sourire de vicelarde. La brune, une fois séchée, prit la main de Rhian dans la sienne quand le joyau de Papua la lui tint, et lui donna ensuite un léger baiser, avant de quitter la salle de bain. Elles étaient toutes les deux nues et bien en chaleur. Au début, personne ne rencontrait le duo de femmes, mais en montant au second étage, endroit de leur chambre privée, elles prirent divers passages pour rejoindre la chambre de la belle en rencontrant divers voyageurs qui leur étaient inconnus, remuant leurs beaux fessiers pour eux en guise de spectacle.

En entrant dans la chambre, après un petit moment de dédale, la jeune femme ferma la porte et embrassa alors Rhian calmement, enserrant sa taille dans ses bras en la rapprochant. Un long baiser bien chaud avant qu'elle ne retourne la princesse de Papua pour la faire pencher contre une table non loin, et écartant ses fesses, se mit alors au travail de lui donner un excellent anulingus, ce qu'elle savait faire aux femmes pour leur faire plaisir. Sa langue travaillait sur ce trou fripé avec aisance et agilité, comme tout à l'heure, et avec envie surtout. Car en vérité, Rhian avait un sacré beau cul. Elle continua son action pendant un long instant avant d'y mettre fin, et que le loup géant, Erykal, ne fasse son apparition par magie dans un petit nuage de fumée blanc comme neige.

-Ma Reine, fit-il simplement de sa voix grave et profonde, apaisante, en regardant Eris.

-Vous connaissez le reste, Rhian et Erykal...

Elle posa un baiser sur la joue de la princesse et lui indiqua alors de se mettre sur ses genoux non loin du lit. Lorsque ceci fut fait, le loup s'approcha en regardant droit dans les yeux la princesse de Papua, profond et froid comme l'acier, avec cette lueur dominatrice et sauvage en eux, avant qu'il ne l'embrasse en enfonçant sa langue canine dans la gueule de la princesse, alors qu'Eris observait le spectacle en étant assise sur une chaise non loin avec le sourire au visage. L'animal continuait d'échanger un baiser chaud et baveux avec la princesse, alors qu'il sentit sa grosse pine rouge gonfler.

Évidemment, Rhian en notifia la présence et avait masturber ardemment le membre viril de l'animal, Erykal émettant des grondements profonds pour marquer son plaisir, la sensation agréable de la main de la princesse sur son épée était tout simplement délicieuse. Au bout d'un moment, Erykal cessa alors de l'embrasser et lui intima d'ouvrir la bouche télépathiquement. Ceci fait, il posa ses pattes sur les épaules de la brune, s'y servant d'appui, alors qu'il enfonça son membre rouge et épais dans le gosier de la brune. Il était d'une taille conséquente et laissait tout juste d'espace pour pouvoir y respirer plus ou moins bien. Rhian put alors sentir le loup se déchaîner dans ses mouvements de hanche.

Grondant et presque rugissant sous le plaisir, les babines retroussées, Erykal débutait un baisage de gueule sauvage et violent. La princesse de Papua eut alors tout le loisir d'expérimenter de nouveaux ce qu'Erykal savait faire : marquer son territoire sur une femelle en la prenant comme si elle était sienne. Que les dieux sachent que les envies d'Erykal étaient souvent féroces et puissantes, et qu'elle en goûtait ne serait-ce qu'une partie. Ses mouvements étaient rapides, son membre taillait son chemin dans la gorge de la princesse, chaque fois qu'il le poussait tout au fond, on voyait la gorge gonfler sous la largeur du membre.

Vint alors le plaisir soudain. Une grosse vague de foutre chaud et épais vint emplir la bouche de la princesse qui n'eut d'autre choix que d'avaler toute la quantité de cet épais nectar. Quand elle en eut fini, Erykal se retira, et lui intima de s'allonger sur le lit, en écartant bien les jambes, avec une voix profondément emplie de désir. Ceci fait, le loup vint se placer au-dessus de celle-ci et dans un grondement puissant, pénétra Rhian brutalement, lui arrachant un puissant gémissement. Une immobilité de cinq secondes s'ensuivit avant qu'il ne débute les mouvements de hanches en prenant bien son temps pour s'enfoncer dans le con de la brune. Ce fut ainsi au début, pendant quelques minutes, des pénétrations langoureuses et lentes, leurs regards fixés l'un dans l'autre, avant que le loup n'entreprenne des mouvements de plus en plus violents.

Le lit en tremblait, et cognait presque contre les murs de bois. Le loup grondait et mordait parfois un des seins de la brune en le léchant, avant de retourner embrasser fougueusement la belle princesse. L'animal démontrait une force et une vigueur surhumaine, continuant de labourer le con de Rhian Thoris. Il n'y avait plus de conscience et d'intelligence, alors que le loup laissait parler ses instincts primaires.

-Hmm... Hmmm ! Hurlez mon nom, humaine ! Fit le loup mentalement en l'adresse de Rhian avec une voix déformée par l'envie et la rage animale, toujours en la prenant. HURLEZ-LE !

-Faite bien attention, Rhian, fit Eris en chantonnant, tout en sirotant un verre de vin fort, avec un sourire et une lueur dans ses yeux. Erykal accorde une importance particulière dans la fécondation de ses femelles... Soyez une bonne femme, une bonne petite pute, et offrez-vous entièrement ! 
11  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Un nouveau jour [PV : Eris Langnar] le: Mai 01, 2018, 09:25:35
Le lit grinçait sous le poids des deux amants qui se faisaient l'amour sous les yeux de la Reine de Ghibli, qui observait le spectacle en faisant tourner un verre de vin. Quel beau spectacle qu'était-ce là, de voir un petit oisillon découvrir les joies de posséder une belle femme et de la pénétrer avec un membre juteux, épais, chaud et vibrant de vie ! La prostituée se tortillait gracieusement sur son membre. Mais les choses prirent une tournure bien plus drastique. Comme elle l'avait prévue, Eris vit Lorelei inverser la position et prendre une allure de dominante.

-AH OUI ! OUI ! OUI !

Chaque coup de reins était puissant et secs, comme elle le faisait, faisant trembler le lit de bien des parts, le déplaçant de centimètres par centimètres en faisant grincer le plancher de bois. Sa queue la labourait en profondeur, observant son nouvel ami la prendre comme si c'était qu'une simple chienne. Il n'en fallut pas longtemps pour qu'elle finisse par jouir dans un grand cri de plaisir. La prostituée se laissa ensuite tomber sur le lit, haletante, et Eris ne fit que sourire.

-Bien... Bien. Je vois que tu apprends bien vite et que tu t'adaptes bien avec ton corps. Cependant, je crois qu'une leçon supplémentaire ne te ferait pas de mal.

Eris claqua plusieurs fois des doigts et de la porte émana alors deux servantes de l'auberge, particulièrement charmante et jolies, qui gloussèrent en rejoignant Lorelei sur le lit. Disant un ' à bientôt ' à la nouvelle androgyne.

*


Plusieurs heures avaient passé depuis la transformation de Lorelei, et Eris était en train de boire une bière glacée sur une terrasse donnant une vue sur une plage non loin, propriété de l'auberge. Elle avait l'esprit clair, réfléchissant, avant de finalement tourner son regard vers son nouvel ami qui avait fini avec les servantes, après quelques heures de sexe.

-Alors, comment c'était ? 
12  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Mai 01, 2018, 08:54:02
Partager était une belle notion que l'on devait apprendre dans l'enfance. Ce n'est pas en gardant tout pour soi que l'on obtenait que des bonnes choses. Elle voulait partager Rhian avec Erykal, son grand loup en armure pouvant la protéger dans ces contrées éloignées et arides, hostiles et rudes. Il était un loup endurant et fort, magique, aux pouvoirs et aux capacités dont il ne fallait pas sous-estimer. C'était une créature tout simplement fascinante, et Eris était ravie d'avoir un tel compagnon et un tel atout dans sa poche. Voulant lui donner ce qu'il voulait pour tous ses bonnes années de service.

Rhian, cependant, ne semblait aucunement pas fatiguée. Et Eris s'en était vite aperçue plusieurs fois au cours du temps passée avec la princesse de Papua. Celle-ci, aucunement satisfaite, ou tout du moins pleinement, décida de s'empaler de son propre chef sur le membre d'Eris, s'installant sur ses cuisses. La princesse du désert poussa un long soupir d'aise et de contentement, avant d'observer Rhian dans ses yeux. Souriant calmement. Surtout quand elle l'embrassa, et la Vipère lui rendit un baiser bien évidemment puissant et bien teintée d'envie, avant qu'elle ne finisse par répondre.

-Et je suis heureuse d'avoir fait ta connaissance... plus en profondeur. Maintenant, Rhian... danse !

L'ordre fut donné et Eris se laissa bien reposer contre la paroi du bac de bois, gémissant parfois en silence. Observant la belle brune danser sur sa queue qui avait repris de l'énergie et de son excitation. L'eau remuait, encore et encore. Laissant les mains parcourir la peau de la perle de Papua, calmement, avant de donner des coups, d'étrangler parfois légèrement la petite brune tout en l'embrassant furieusement, ajoutant une superbe danse de la langue avec celle de Rhian, avant de la laisser respirer de nouveau. Ce fut ainsi pendant une bonne heure, faisant fi de l'eau devenue froide, éjaculant plusieurs fois en la personne de Rhian.

-OUI ! BORDEL !

Eris finit par éjaculer une bonne fois pour toute de nouveau dans la petite chatte de la princesse dans un puissant râle. Doucement, elle haleta, bien excitée, et bien satisfaite, avant de se retirer doucement, décidant de quitter finalement le bain. S'essuyant ensuite, mais non sans oublier d'essuyer la belle petite Rhian, en lui murmurant calmement.

-Ce sera Erykal qui nous achèvera toutes les deux...
13  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Mai 01, 2018, 07:32:13
Évidemment, il s'y était attendu. Au début, sa garde s'était tout juste rabaissée. Les mains de Natsu' étaient sans intentions perverses et faisaient bien leur travail, mais quand elle atteignit les basses parties du corps de Natsu', ce fut une toute autre histoire. S'attardant langoureusement sur les cuisses et le torse du brun, tout en l'accompagnant de quelques compliments, Eto se disait alors que finalement, ce serait une journée de détente et de relaxation avec des méthodes de massage... spéciaux. Spéciaux dans le sens que, dans ce lieu public, ce genre de chose pourrait les faire expulser.

-Hmm... En effet, j'ai bien envie de toi, mais je voulais bien oublier un instant notre ét--

Le membre s'était rigidifié relativement bien vite, et sentir la bouche bien humide et serrée de l'androgyne autour de son membre le coupa dans son élan de discussion, laissant alors échapper un simple gémissement de plaisir. Cette bouche si accueillante s'occupait si bien d'elle, et dieu que Natsu' était douée dans la danse buccale. Elle s'en était amélioré, visiblement, ayant pris en compte ses divers réactions passées pour bien davantage gémir et ressentir du plaisir. Posant ses mains sur Natsu', l'aidant dans ses mouvements, grognant. Son membre était chaud et quémandait beaucoup d'attention.

-Hmmm, oui... Viens par ici.

Elle détacha en douceur Natsumi de son membre, et prit celle-ci par les hanches, la soulevant délicatement, s'allongeant le long de son dos sur la chaise longue. Puis, alignant son membre contre son entrée, et dégageant le tissu de son bikini, Eto laissa Natsu' s'empaler sur son membre et poussa un bon gros soupir de plaisir. Sentant les mains sur son torse et le corps de son amie s'activer ainsi, elle posa ses mains sur son fessier ferme et moelleux, accompagnant celle-ci dans la danse qui s'ensuivit. D'abord, elle fut langoureuse, mais comme toujours, comme une mélodie dans un opéra, cela montait en crescendo. Évidemment, Eto lui avait intimé de ne pas crier, afin de ne pas se faire expulser du parc. Le membre taillait son chemin dans le petit trou de l'androgyne, gémissant doucement. Une main était serrée autour de la queue de Natsu', la branlant ainsi, alors que l'autre continuait de serrer les fesses de la belle.

-Bordel ! Oui !

Elle se mordait la lèvre pour ne pas crier davantage et donnait de plus puissant coup de queue, plus profond, afin de lui faire plaisir. Dieu que c'était bon ! Surtout érotique, vu la sueur qu'elle avait sur son corps en voyant la température extérieure. Grognant, l'embrassant souvent, avec passion, continuant de donner de bons coups.

-Dégage, Natsu'…

Sur ces mots, elle repoussa son amie et changea de position, pour la levrette, sur la chaise longue. Reprenant alors sa position de dominante, grognant doucement, la pénétrant de nouveau. Une main la tenant bien par la hanche, l'autre lui masturbant assez bien son membre, preuve que son activité sexuelle était assez élevée, bien avant sa transformation. Haletant, gémissant, donnant parfois quelques claques aux fesses, Eto prenait son pied.

-Hmmm, ouais... Comme ca, petite pute !
14  Préliminaires / One Shot / Re : Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE le: Avril 28, 2018, 10:25:24
Les endorphines faisaient calmement leur effet sur l'organisme de la soldate. Hormone pouvant procurer la sensation de bonheur et de bien-être chez quelqu'un, pouvant rendre n'importe quel instant, quand l'hormone faisait bien son effet, un pur moment de délice. Rien que le fait de pouvoir sentir l'odeur de la Reine – qui lui rappelait celle du lilas et de la vanille, étrangement - et de l'entendre parler lui procurait un certain plaisir. Combiné avec le fait que le sujet de la grossesse l'excitait plus ou moins, Lena avait évidemment un gros sourire sur son visage.

-Moi, comment je le verrais ? Une petite boule d'énergie avec des cheveux bruns, et des yeux légèrement dorés. Et pour un garçon... J'adorerais le voir avec tes yeux et tes cheveux. Et probablement avec ce petit air sur ton visage que tu as parfois, je ne saurais dire quoi.

Lena tourna ensuite son regard vers le plafond. Une possibilité de subir une grossesse était énorme, surtout avec la Sensinerve.

-J'ai déjà vécu plus dur, au niveau du physique... Mais cela me demandera quelque chose au niveau du mental, je le crois bien.

Puis elle écouta les propos de la Reine de Ghibli au calme. Elle réfléchissait vite, mais elle réfléchissait bien, tout comme se le devait tout bon éclaireur et bon soldat. Ne pas céder aux émotions. Lena Oxton resta silencieuse une bonne trentaine de seconde avant de finalement formuler sa pensée.

-Vu ainsi, je ne pourrais dire non. Mais je me dois de servir l'armée Tekhane, Mira, et l'on ne me donne pas d'ordre de rester ainsi longtemps. Après tout, je suis un élément précieux pour l'armée. Je ne crois pas que ce serait possible de pouvoir rester dans la cité de Ghibli. Néanmoins, s'il advient que je devienne véritablement enceinte... Alors je crois que je pourrais avertir ma supérieure de me donner congé. J'ai bien servi l'armée, et les congés de maternité ne me seraient pas refusé, surtout qu'ils seront payés. Alors durant ces congés, je viendrais te voir, le temps de voir l'enfant naître et grandir avant de repartir au combat... Cela t'irait, d'après toi ? Il faut bien un juste-milieu, après tout.
15  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Odyssée de Papua [Eris Langnar] le: Avril 25, 2018, 08:20:44
-Hmmmmpf ! Bordel de merde ! Rhian !

Le bruit de la chair contre la chair alors qu'elle bougeait des hanches de plus en plus rapidement. Le plaisir montait en flèche, le corps de la princesse de Papua était parcouru de soubresauts, et celui d'Eris d'éclair électrique signe qu'elle prenait plaisir dans cet instant intime. Dieu qu'elle était bonne ! De chair comme d'esprit, Rhian était un plaisir que l'on fréquentait, quelqu'un avec qui l'on pouvait parler. La reine du désert prenait donc davantage de plaisir pour la baiser, vu que la brune avait une voix particulièrement toute mignonne et adorable quand elle hurlait son envie principale : de se faire baiser comme une vulgaire catin.

-Qu'il en soit ainsi !

Eris se décida alors de la traiter comme elle le voulait. Comme une vulgaire pute. Ainsi donc, l'intensité des coups augmentaient de plus en plus rapidement. Coups secs, rapide et ferme, alors qu'elle s'enfonçait de plus en plus dans la brune. L'eau débordait souvent du bassin de bois, alors que les mouvements donnaient la marge de manœuvre. Heureusement que la salle de bain était insonorisée par sa magie. Elle était certaine qu'autrement, non seulement des clients et des employés les regarderaient avec un drôle d'air dont le ton varierait selon la personnalité, mais en plus, probablement qu'elles auraient reçus des plaintes ! Cela dit, cela n'avait le don que de faire une chose : exciter davantage Eris.

-Ah bordel ! Je vais jouir !

Au bout d'une minute, elle finit enfin par jouir dans l'intérieur de la belle princesse, ne se retirant qu'une fois qu'elle fut sûre de bien s'être vidée dans son fondement, et se rasseyait au fond du bassin en haletant doucement. S'aspergeant un peu le visage avec l'eau, puis finissant par parler.

-Tentons de ne pas trop se montrer énergique... Il faudra bien en donner à Erykal...
Pages: [1] 2 3 ... 25
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox