banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 66
1  Préliminaires / One Shot / Re : Make a Bimbo out of Me... [PV] le: Octobre 15, 2018, 08:13:11
Sarah était au bord de l’inconscience. Le manque d’air, le fait que sa gorge se faisait forcer aussi fortement, tout était fait pour la faire perdre pied avec la réalité. Elle ne parvenait plus à lutter et son esprit s’envola bien qu’elle continuait de sentir, au loin, que son corps était violé. Il n’y avait pas d’autres termes possibles ; il s’agissait là d’un viol en bonne et due forme. Seulement, les choses étaient très particulières car Sarah était dans une transe étrange, le cerveau comme déconnecté, l’esprit anesthésié par cette strangulation. Sa gorge lui faisait atrocement mal mais ce n’était pas le pire ...

Elle sentit son sexe se faire forcer. Ce n’était qu’à ce moment-là que le viol était réellement devenu réalité. Sarah n’avait clairement ni la force ni les moyens de riposter. Cindy la pénétrait de toutes ses forces, profitant de son état léthargique pour profaner tout ce qu’elle avait de plus intime et secret. Sans parler de l’état dans lequel elle la laissait ; le visage et la bouche couvert de foutre, le maquillage coulant et bientôt, le sexe à l’air et bien dilaté par cette queue aux proportions dantesques. Si Sarah n’était plus vraiment consciente du monde autour d’elle, son corps lui l’était. Il réagissait même beaucoup ... Sa féminité s’enflammait à chaque coup de rein, savourant cette trique juteuse venant lui rendre visite. Un visiteur bienvenu, tellement ils étaient devenus rares !

De telle sorte qu’elle mouilla très rapidement et que malgré elle, malgré Sarah, malgré son rejet ... Son corps lui fit subir un orgasme au même moment que celui de Cindy. La femme éjacula pleinement en elle et une sensation de libération, de bien-être tabou et interdit s’empara de Sarah qui définitivement entra en transe, déconnectée de la réalité. Elle remarqua à peine le dangereux petit jeu de la femme, quand celle-ci partit chercher de curieuses et inquiétantes seringues. Sarah n’émit qu’un faible gémissement plaintif au contact de la piqûre sur sa peau, sentant un liquide couler en elle, mais sans plus. Puis ... Plus rien. La pièce se retrouva plongée dans le noir, et elle était à présent seule avec elle-même. Seule et sans espoir.

Comment s’était-elle retrouvée là ? À servir de poupée gonflable pour une bande de salopes, de bandits ? Comment allait-elle s’en sortir ? Elle n’en avait aucune idée. La fatigue et la douleur s’empara brutalement d’elle alors que nue, le corps violé, elle restait là, attachée à sa chaise. Ce ne fut qu’au matin – bien que dans cette pièce elle perdait la notion de temps – qu’elle se réveilla. Ce fut la visite d’Audrey qui la réveilla. Encore dans les vapes, Sarah reprenait lentement conscience. Elle écarquilla néanmoins ses yeux quand la rousse s’attaqua à sa poitrine. D’une part elle n’était toujours pas résignée à servir de poupée et d’autre part, la sensation était très différente ... Sa poitrine était bien plus sensible qu’auparavant ! Au point qu’elle en rougit subitement en sentant une douleur très typique, avant de se reprendre et se fermer.

« Ne me touchez pas ! » S’exclama-t-elle, avant de découvrir avec stupeur que sa poitrine avait effectivement gonflée, et que sa perle féminine – son clitoris – en avait fait de même. Elle s’en rendit particulièrement compte quand Audrey se mit à la caresser par ici tout en jouant de sa bouche sur ses nouveaux seins. « Ahh ! A-Arrêtez, vieille v-vicelarde ! » Dit-elle en rougissant, tentant le plus que possible de se refuser à toutes ces sensations. Audrey enfonça le clou en venant retirer son seul vêtement qui cachait son sexe, pour venir présenter celui-ci à la jeune femme. Tout en lui demandant, comme si de rien n’était, de la lécher. « Je ... Je vous ferai payer tout ça ... Espèce de folle ! » Dit-elle, la voix sensiblement moins agressive. Serait-ce la fatigue ? Ou bien un effet secondaire de cette drogue qui venait de changer sa poitrine ? Quoiqu’il en soit, Sarah était incapable de décrocher son regard du corps d’Audrey, malgré son apparente hostilité.

C’était bel et bien son corps qui lui réclamait de s’en mettre plein les yeux. Mais, elle parvenait encore à résister et à ne pas approcher davantage son visage de cette chatte qui lui était offerte ... À ses risques et périls.
2  Préliminaires / One Shot / Re : Make a Bimbo out of Me... [PV] le: Octobre 10, 2018, 10:59:24
Qu’est-ce qui était en train d’arriver à Sarah. La jeune femme se revoyait en train de sortir de ce bureau, de faire quelques pas avant d’entendre des voix. Elle se souvenait d’avoir été choquée par ce qu’elle venait d’entendre. Néanmoins, que s’était-il passé ensuite ? Le néant. Le trou noir. La femme peinait à recoller les morceaux dans sa tête mais parvint, finalement, à se souvenir de quelque chose. Une main forte et puissante s’était collée contre son visage, avec pour intermédiaire une sorte de chiffon imprégné d’une très forte odeur. Du chloroforme. Ses yeux s’écarquillèrent alors, se rendant alors compte de la situation pour de bon ...

Elle venait d’être kidnappée ! Par ces femmes, par ces truandes avec qui elle avait failli conclure une affaire. Elle devait à tout prix sortir d’ici et les dénoncer mais, c’était plus facile à dire qu’à faire. Sarah était solidement attachée à une chaise, autant par les poignets que par les chevilles. Il n’y avait pour le moment qu’une maigre chance qu’elle puisse s’en sortir ... Chance qui s’envola alors que Cindy, l’une des quatre femmes entra dans la pièce. Pétrifiée, apeurée, Sarah n’osa dire quoique ce soit ; surtout avec son bâillon en place. Elle ne put que plisser des yeux quand le projecteur s’illumina droit sur sa face, et gémir de douleur contre son bâillon quand on lui tira les cheveux en arrière.

C’était un cauchemar. Elle était en train de cauchemarder ... Pourtant, ce crachat était très réel. Se sentant humiliée, Sarah tenta de se débattre mais, en vain. Cette femme venait de lui cracher dessus ! De quel droit osait-elle ... C’était si humiliant. Sarah grognait contre elle mais à part faire cela, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Quand Cindy expliqua alors qu’elle se situait dans la pièce de nouvelle vie, Sarah ne put que paniquer davantage. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Et surtout, qu’allait-on lui faire ... Finalement sa bouche fut libérée du bâillon et Cindy retira également son manteau, laissant alors la captive sans voix. Stupéfaite et apeurée en même temps, son regard se figea complètement quand elle aperçut le corps de Cindy, vêtue uniquement d’un body qui la serrait énormément. Et qui permettait aussi de retenir un pénis !

« Mais qu’est-ce que ... Qu’êtes-vous au just ... ! » S’exclama Sarah interrompue quand sa bourrelle décida de lui retirer de force sa chemise, sa jupe et ses sous-vêtements. Sarah rougit furieusement, de gêne, de honte et de colère. « A-ARRÊTEZ ! » S’exclama-t-elle encore, avec le vain espoir de faire changer d’avis Cindy. « Ça ne changera rien à ce que j’ai entendu ! Je vous dénoncerai, je vo - ... » Dit-elle, interrompue à nouveau mais cette fois-ci par un geste qui la fit écarquiller grandement des yeux. Cindy se pencha et vint lui rouler une pelle en bonne et due forme, perturbant Sarah au plus haut point et la coupant dans son élan. « Hmpf !!! » Gémit-elle, tentant de se refuser à Cindy, de ne pas céder à ce geste obscène et forcée. Mais d’une part elle en était incapable par sa situation et d’autre part, son corps menaçait de la trahir.

Elle crispa ses cuisses quand la grande et plantureuse femme décida de caresser sa poitrine au même moment, mais se vit forcée de les rouvrir quand une main baladeuse décida de venir chercher son sexe. « HMMM ! » Rugit Sarah contre les lèvres de Cindy, contestant comme elle le pouvait. Elle tentait de refermer ses cuisses mais, la poigne était trop forte. Ses joues rougirent d’un seul coup et son souffle s’accéléra alors qu’elle luttait corps et âme contre ces doigts qui étaient en train d’aller et venir en elle. La pauvre Sarah luttait pour ne pas tomber dans le piège, pour ne pas céder à ses plus instincts, à ses années et années de frustration sexuelle. Néanmoins Cindy arrêta tout d’un seul coup, laissant un très court répit à Sarah qui haleta. « Qu-Qu’allait vous me faire ... Pitié je ... HAAN ! » Gémit-elle d’un coup, se crispant alors qu’une langue se glissa en elle.

Tout allait vite. Tout était trop soudain. Sarah peinait à comprendre le but de tout ceci. Allait-elle être violée ? Être tabassée ? Ou pire, se faire tuer ? Elle ne savait rien. Après que Cindy l’avait amené au bord d’un orgasme forcée, non consentant et donc humiliant, celle-ci se décida à utiliser son sexe qui de toutes évidences, n’était pas d’origine. Sarah se remettait à peine qu’elle hoqueta quand un jet de foutre chaud éclaboussa son visage, coulant ensuite lentement sur sa poitrine. « V-Vous le paierez ! » S’insurgea-t-elle. Même si Cindy plaqua ensuite sa trique contre son visage, Sarah lui adressa un regard agressif. Mais il aura suffi à la femme de lui rappeler à quel point elle était moche, pas sexy, pas désirable, pour commencer à la déstabiliser.

C’était vrai. Sarah n’avait jamais été attirante ... Au point que même ses violeuses la trouvaient peu sexy. Une humiliation de plus mais qui, cette fois-ci, fractura l’estime de soi de Sarah. Elle n’eut donc aucun temps pour réagir face à la soudaine fellation forcée, encore moins à la strangulation qui l’accompagnait. Sarah couinait, ses yeux étaient révulsés alors que sa gorge se déformait, lui faisait horriblement mal. Mais, avec l’air qui lui manquait, sa tête devenait légère ... Très légère. Ses pensées devenaient confuses, plus troubles. Elle perdait pied avec la réalité, résultant du fait qu’elle ne se débattit pas, sa gorge aspirant donc la juteuse queue de Cindy.

De fines larmes coulèrent sur les joues de Sarah qui sombrait petit à petit à mesure que l’oxygène alimentait de moins en moins son cerveau. Son mascara commença à couler, lui donnant ainsi une piètre apparence. Fait du manque d’oxygène ou pas, Sarah sentit son corps réagir à tous ces stimulus et malgré elle, malgré sa dignité qui s’érodait, sentit un feu commencer à se déclarer entre ses cuisses, la forçant à les crisper l’une contre l’autre ...
3  Préliminaires / One Shot / Re : Good Girl [PV: Miranda Forge] le: Octobre 09, 2018, 08:28:12
Une nuit entière avec la célèbre et redoutable Miranda Forge ... Chloé en avait de furieux frissons. Miranda était bien plus qu’un simple désir sexuel. Elle était bien plus qu’un fantasme aux yeux de l’adolescente. Elle était presque un fétiche ! La jeune fille ressentait tout un tas de choses à son égard, allant de l’admiration au désir sexuel pur et dur. Il y avait tant de choses qu’elle rêvait de lui faire. Combien de nuit Chloé avait rêvé de cette femme, combien de fois s’était-elle masturbée en pensant à son idole ; à s’imaginer elle-même en train de se faire tringler, à s’imaginer être forcée à lui lécher les chaussures puis les pieds, à s’imaginer devenir qu’une vulgaire petite poupée entre les puissantes mains de cette femme.

Peut-être que tout ceci allait enfin devenir réalité. Chloé peinait à exprimer à quel point elle était heureuse et excitée mais, le simple fait qu’elle était collée à la trique de Miranda, en train de la lécher de toutes ses forces et de toute sa vigueur, en disait long. L’adolescente déployait sa langue sur cette chaire rigide mais si tendre, si appétissante. Chloé suçait cette verge avec tant de dévotion et de soin, on aurait dit que sa vie en dépendait. Indirectement c’était le cas ; Cette nuit était un examen, un test, dont le résultat déterminerait son futur à GWC et plus précisément, son futur aux côtés de Miranda.

« Hmm ... Oui ... *Sluuuurp* ... Si bon ... » Dit-elle tout bas, continuant de lécher sa délicieuse glace très particulière. Néanmoins Chloé finit par en avoir davantage envie et se décida à creuser ses joues en venant enfourner le gland de sa maitresse directement dans sa chaude et accueillante bouche. Ainsi, elle entama à nouveau une longue et langoureuse fellation, désireuse de montrer ses talents à son employeuse de prestige. La jeune et juvénile adolescente creusa lentement ses joues puis pompa sensuellement cette trique, filant dessus en prenant tout le temps nécessaire pour que sa maitresse savoure l’instant. Bientôt, ses vas et viens se faisaient plus longs, plus profonds, tapant et raclant au fond de sa bouche.

Chloé trouvait sincèrement que cette queue était délicieuse. Elle avait beau avoir la senteur et la saveur d’une verge comme une autre, le simple fait qu’elle appartenait à la sublime Miranda Forge suffisait à Chloé pour en inventer un goût particulier. Un goût dont elle était follement et éperdument accro. De plus, elle raffolait d’ores et déjà de la semence de sa maitresse, plus que jamais désireuse d’en boire des litres et des litres. Ainsi donc la voilà qu’elle était en train de sucer en bonne et due forme ce sexe, sa tête montant et descendant, ses joues se creusant alors que sa gorge commençait – enfin – à se tordre et se gonfler. Chaque fois Chloé manquait d’air et se sentait asphyxiée de telle sorte qu’elle en devenait euphorique.

La jeune stagiaire, très dévouée dans ses nouvelles fonctions, se mettait donc à pomper le dard de sa patronne de toutes ses forces. Cependant, après de longues voire de très longues minutes, Chloé décida de prendre quelques initiatives. Elle retira dès lors sa bouche et empoigna de sa petite main le membre rigide de sa maitresse. Son regard se leva vers le sien et sans plus tarder elle se mit à masturber ce membre de toutes ses forces. Sa main s’agita très rapidement, astiquant furtivement cette queue dans le seul et unique but de lui faire cracher sa précieuse semence ... Directement sur son visage ! C’était ce que son regard malin et malicieux laissait sous-entendre en tout cas ; elle désirait que sa maitresse adorée lui jouisse généreusement dessus.
4  Préliminaires / Le coin du chalant / Re : Make a Bimbo out of Me... [Appel à joueur: OS] le: Octobre 06, 2018, 05:53:44
Appel clos ! Le joueur a été trouvé.
5  Préliminaires / One Shot / Make a Bimbo out of Me... [PV] le: Octobre 06, 2018, 05:52:42
Sarah Hopkins était une femme à la carrière brillante. Sortie de hautes-études en commerce international, c’était une femme active et intelligente, qui ne jurait que par ses propres performances professionnelles. En d’autres termes, elle était très douée en affaire ; au point où elle fut recrutée dans une très grande entreprise après quelques années. Sarah avait fait ses preuves et elle était devenue ni plus ni moins qu’une importante directrice ! Avec un tel parcours, on ne pouvait que lui trouver des qualités et des éloges ... A quelques détails près. Si professionnellement elle était réussite, et si même intellectuellement elle était très bien lotie, il demeurait un point sur lequel Sarah était très en retard.

Le social. En effet, elle n’avait jamais vraiment eu de réelles expériences en la matière. Non pas qu’elle était asociale ... Mais, le plus simple aurait été de dire que de par son implication dans ses études autrefois, de par son sérieux qui lui avait permis d’être aussi instruite et bonne élève, Sarah avait dû sacrifier sa vie sociale. Ce qui eut pour résultat qu’elle était assez fermée aux autres, et qu’elle ne ressentait pas spécialement le besoin de faire le premier pas. Pas beaucoup d’amis, très peu fêtarde, Sarah cumulait ces petits défauts par-dessus un qui était là depuis sa naissance. Ce n’était pas un défaut en soi mais, il avait parfois porté préjudice à la jeune femme. Dans un milieu où les apparences comptaient plus que tout, Sarah ne pouvait rivaliser avec ses collègues féminines.

Elle était, physiquement, banale. Ni laide, ni belle. Pour elle cela n’avait jamais été un problème mais dans ce monde de concurrence, si ce n’était pour sa grande intelligence et ses excellentes compétences, elle n’aurait jamais pu faire son chemin. Ceci étant dit, tout s’apprêtait à changer. Tout était venu si subitement, si soudainement. Elle n’avait rien vu venir ... Ou du moins, n’avait pas prêté assez attention. Car quand elle s’était rendue chez un futur partenaire commercial, elle ne fut pas plus étonnée de voir que la réalité était différente de l’image qu’elle s’était faite de cette entreprise. Lors de ce voyage d’affaire, Sarah devait se rendre chez un club extrêmement réputé ; un établissement de luxe, où les plus fortunés se donnaient rendez-vous la nuit pour y passer les fêtes et les soirées les plus extravagantes du pays, et le jour pour afficher toute leur fortune dans un bar branché, où le soda pouvait frôler le prix à deux chiffres.

Sarah était sur le point de répondre à un appel d’offre des plus juteux qu’il soit pour son entreprise. C’était l’affaire du siècle. Un partenariat exclusif avec ce club, qui permettrait de générer des bénéfices conséquents. La visite aurait dû se passer normalement ... Mais, ce ne fut pas le cas. Sarah aurait dû avoir la puce à l’oreille quand dès son arrivée, elle se rendit compte que le club n’était pas dirigé par un homme ou une femme, mais par un groupe ! Un groupe d’associées. Mais, cela n’avait pas suffi à l’alerter. Cela n’avait pas suffi à lui faire éviter le pire. Après toute une journée de visite, de formalités professionnelles, Sarah s’apprêtait à repartir avec le précieux contrat en poche mais, il n’aura fallu qu’une seule minute d’inattention pour tout faire échouer. Malencontreusement, la directrice laissa trainer ses oreilles à la sortie du dernier meeting avec les associées dirigeant ce club.

Ce qu’elle entendit lui fit froid dans le dos ; Sarah s’apprêtait en réalité à passer un contrat avec un groupe de malfaiteurs. Ces femmes utilisaient leur club comme façade pour effectuer toutes sortes d’activités illégales et immorales comme la prostitution organisée, le trafic de drogue, et pire encore. Horrifiée par cela, Sarah tenta de garder son calme malgré tout mais, fut débusquée par l’une des associées qui l’avait surprise en train d’écouter. La suite ? Un trou noir. Sarah se rappela uniquement d’un poids qui se plaqua à son dos, puis d’une main puissante puis colla un chiffon puant le chloroforme. Sarah s’évanouit. Il se passa un certain temps, pendant lequel ses souvenirs s’étaient envolés. Elle ne se rappelait plus de grand-chose quand elle finit par se réveiller.

Son réveil fut cependant perturbé quand Sarah découvrit, avec horreur, qu’elle était attachée à une chaise et bâillonnée ! « HMPF ! » Meugla-t-elle au travers son bâillon, s’agitant sur sa chaise, tentant de se libérer en vain. Ses yeux balayèrent la pièce à droite et à gauche. Elle parvint à une effroyable conclusion ; elle venait d’être enlevée ... Et enfermée dans une sorte d’antichambre remplie d’étranges armoires et accessoires. Elle se mit à paniquer, à gémir, craignant pour sa vie. Qu’allait-il donc lui arriver ? Qu’est-ce que ces femmes allaient bien lui faire ? Et surtout, comment allait-elle parvenir à s’échapper d’ici et dénoncer ce qui se passait ici ?

Pour le moment la réponse n’était pas évidente. Sarah était fermement attachée à une chaise et elle était bâillonnée. Etrangement, on lui avait retiré ses chaussures et son tailleur, ne la laissant qu’en chemise, jupe et collants ...
6  Préliminaires / Le coin du chalant / Make a Bimbo out of Me... [Appel à joueur: OS][Clos] le: Octobre 03, 2018, 10:30:11
Appel à joueur : OS

Salutations ! Comme le titre de ce topic l'indique, je lance un appel au joueur pour un OS. L'idée est simple mais, comme à ma grande habitude, je ne peux m'empêcher d'exposer à l'avance les thèmes du RP, afin de ne surprendre personne ! Grimaçant

Pour celles et ceux qui RP avec moi, ça commence à devenir une habitude Grimaçant Mais, cet OS rassemblera toutes sortes de fétiches qui j’apprécie. C’est une histoire parlant de transformation du protagoniste, de changement mental drastique[/b] voire même de possession si on tourne la chose d’une certaine façon. On pourrait aussi parler de drogues à effets divers et variés, qui justifieraient (peut-être) les mésaventures du personnage. L’idée en soi est plutôt banale et assez passe-partout, mais elle permet de mettre en scène tout ces beaux sujets Grimaçant Et promets aussi beaucoup de sexe. Beaucoup.

Bien sûr quand je parle de fétiches, j’inclus aussi ceux d’ordres sexuels. Of course. Vous êtes avertis.

Synopsis : Make a Bimbo out of me...

L’histoire porte sur une protagoniste et un groupe de personne avec lequel elle va interagir. Notre femme se prénomme Sarah et est une riche et intelligente femme d’affaire, qui a réussie dans la vie grâce à ses diplômes, à son parcours, à son réseau et bien sûr, ses talents. Sarah est une femme très active qui passe son temps au téléphone à conclure des affaires, à jongler entre les avions ou encore à donner des conférences. Quel est le bémol, dans une si brillante carrière et vie ? Tout simplement ... Sarah, bien que très fûtée et compétente, est quelqu’un de coincée. Pas au point d’être associable, mais juste de quoi l’empêcher de s’offrir aux quelques occasions en or qui lui sont passés devant. Son physique, bien que très appréciable, n’est pas non plus extraordinaire et cela a tendance à la faire complexer face aux hommes ... Et aux femmes.

Un jour elle effectue un énième voyage d’affaire pour rencontrer un nouveau partenaire commercial. Il s’agit d’un club très réputé, fréquenté uniquement par des gens dont l’argent n’est tellement plus un soucis qu’ils pourraient s’en servir papier-toilette. Un club de haute-volée, connue pour ses soirées très exotiques et surtout très survoltées. Le jour, il se transforme en bar branché ; les femmes qui le soir et la nuit étaient alors des danseuses et plus si affinité deviennent des servantes très aguicheuses. Lors de ce voyage d’affaire, Sarah pensait alors rencontrer une seule personne, qui serait le ou la responsable. Elle découvre qu’en réalité, l’établissement est dirigé par un groupe de personne plutôt qu’une.

Pas vraiment alertée, elle passe deux jours sur place afin de finaliser l’affaire. Mais au soir du deuxième jour ... Sa vie prend un tournant majeur. Elle fait une terrible découverte sur l’envers du décor, en surprenant une conversation entre deux des patronnes ; l’établissement possède un second fonds de commerce. Prostitution, trafic de drogue, affaires avec des cartels, etc. Elle n’aurait du jamais entendre tout cela et fatalement, elle se fait prendre. Sarah se retrouve assommée et se réveille attachée à une chaise, prête à vivre une longue, très longue nuit qui la changera à jamais ...

Mais concrètement ? ...

L’histoire, pour résumer ; Sarah est une businesswoman intelligente et friquée, mais coincée et moyenne physiquement. Elle se rend un jour dans club très select’, très branchée et bankable pour conclure un partenariat avec mais, se rend compte qu’il est dirigé par un groupe (de femmes) plutôt qu’une seule personne. Elle entend ce qu’elle n’aurait jamais du entendre, à savoir que c’est un nid à corruption, trafic de drogue, prostitution, etc et PAF, elle se fait kidnappée puis enmenée dans le sous-sol pour se faire dresser.

Si vous avez suivi ce que j’ai dit en préambule, vous vous doutez que non seulement le RP démarre là mais aussi, que Sarah va se faire transformer en bimbo écervelée. L’intelligente deviendra alors superficielle, la prude deviendra salope mais la bof-bof deviendra bombe sexuelle et enfin, la riche femme d’affaire deviendra pute travaillant dans ce club ! Voila. Il faut simplement retenir que Sarah va devenir son opposée et que le sujet principal est sa transition forcée de la femme intelligente vers la bimbo superficielle. L’idée est que durant toute une nuit, elle se fasse torturer sexuellement, droguée (des trucs irréalistes qui peuvent permettre de provoquer un changement mental, des métamorphoses physiques, etc) voire même conditionnée afin qu’elle oublie sa vie d’avant et embrasse sa nouvelle vie d’employée au club.

Mais le RP ne s’arrête pas là ! En réalité, c’est que la première partie. Car cette folle nuit sera succédée par la plus grande soirée que le club ai organisé ... Ca sera synonyme, pour Sarah, de baptême du feu ; la nouvelle danseuse du club va devoir se taper tout ce qui bouge, et sceller à jamais son sors en embrassant corps et âme ce qu’elle est devenue.

Les protagonistes ...

Le joueur devra jouer le club ; c’est-à-dire le groupe de femmes qui gère celui-ci ! Quant à moi, je jouerai Sarah.

Pour les avatars, je veux restreindre ceux-ci à de la 3D ! Car j’ai des artistes bien en tête, et tout simplement car ... J’aime ça Tire la langue On peut toujours discuter évidemment. Voici quelques propositions en vrac pour Sarah et les dirigeantes du Club (en vrac, y’a du NSFW et même du Futa’ donc, faite gaffes en ouvrant) :

https://smz-69.tumblr.com/tagged/brecca
https://smz-69.tumblr.com/tagged/Dolly
https://smz-69.tumblr.com/tagged/cheyenne
https://smz-69.tumblr.com/tagged/Cody
https://smz-69.tumblr.com/tagged/jessica
https://smz-69.tumblr.com/tagged/maya
https://ladyspektra.tumblr.com/post/169156297063/preparing-for-tonight | https://ladyspektra.tumblr.com/post/172164130563/send-me-an-angel-newprofilepic
https://66.media.tumblr.com/04799d84a68a24763552b64c5bcd3d23/tumblr_pf87p6NnzN1wiyq0xo1_1280.jpg
https://66.media.tumblr.com/84e9419d39a65bf42cc0b7eac3b300e9/tumblr_pcpcuw7O2a1wiyq0xo1_1280.jpg | https://66.media.tumblr.com/7c0dad7283688cab808eaf24eabe30c9/tumblr_pcpcuw7O2a1wiyq0xo3_1280.jpg | https://66.media.tumblr.com/d661373d2ec9cb06ca9b1a075c808ccf/tumblr_pcpcuw7O2a1wiyq0xo4_1280.jpg
https://66.media.tumblr.com/1fbb51ef7476d8201dec1da3fe1cd7b3/tumblr_p8mqktjEsm1u4nhuio4_1280.jpg | http://stevencarson.tumblr.com/post/173733532932/this-and-future-sets-will-be-available-on-my | http://stevencarson.tumblr.com/post/175996042447/its-a-few-examples-of-the-many-variations | http://stevencarson.tumblr.com/post/173099733417/if-you-like-my-work-and-want-to-support-then-you | http://stevencarson.tumblr.com/post/171625445162/its-a-few-examples-of-the-many-variations | http://stevencarson.tumblr.com/post/170347245502/if-you-like-my-work-and-want-to-support-then-you

Si vous avez des questions - n'importe laquelle - n'hésitez pas à me MP sur mon compte principal (Vanessa White) !
7  Préliminaires / One Shot / Re : Abandon de soi [PV] le: Septembre 30, 2018, 03:17:14
Il était évident que Maria découvrait ses talents de maitresse en même temps que Vanessa découvrait ses talents de soumise. L’une comme l’autre expérimentait des choses ce soir, et se découvrait plus en profondeur mutuellement. Il était aussi évident qu’il y avait un lien fort entre elles, qui s’était développé depuis de nombreux mois et qui en cette soirée allait atteindre maturité. La télépathe ne saurait dire si c’était de l’amour ou un simple désir sexuel mais en tout cas, Maria ne l’avait jamais laissé indifférente. Elle lui vouait une grande admiration et au-delà de cela, lui était très obéissante.

Même dans la vie privée comme elle était en train de lui démontrer. L’agente lui était soumise, docile et était en train d’assumer pleinement son rôle. Vanessa se retrouvait le visage proche de son entrejambe, s’apprêtant à venir apporter monts et merveilles à sa supérieure, à sa maitresse. Une fois que celle-ci lui donna son feu vert, l’agente put enfin se lancer. La jeune femme s’approcha encore un peu puis gratifia l’intimité de Maria d’un second baiser, directement sur son bourgeon intime où ses lèvres se pressèrent doucement, enveloppant le tout dans un écrin de sensualité et de volupté.

Ses doigts de fée glissèrent plus en bas, atteignant sa fine fente qu’elle commença à caresser tout en se mettant à lécher sa perle. Autrement dit, Vanessa se mit à jouer de ses doigts et sa langue de concert. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait cela à Maria et elle savait qu’à chaque fois, cela lui faisait toujours effet. La télépathe était à cent pourcent dans l’optique de lui apporter le plus de plaisir que possible, à tout faire pour qu’elle jouisse et prenne son pied le maximum. Car tel était ainsi sa mission, désormais ... Servir Maria, aveuglément, et assouvir le moindre de ses désirs.

« Hmm ... » Ronronna donc sensuellement Vanessa alors qu’elle doigta finement la fleur secrète de sa maitresse, enduisant progressivement ses doigts de son nectar féminin, faisant lentement briller le latex de son gant. Sa bouche était monopolisée par son bouton délicat, à devoir le lécher, l’embrasser et le presser. Tout ceci était furieusement excitant et les soupirs de Maria ne faisait que faire frémir Vanessa davantage, au point où elle commençait à sensiblement frotter ses cuisses l’une contre l’autre, avec l’espoir de soulager le début d’incendie en son bas-ventre. Finalement, elle passa aux choses sérieuses quand elle remplaça ses doigts par sa langue, et se mit à l’introduire directement en Maria. À cet instant, Vanessa déploya tout son savoir-faire et sa délicatesse.

Sa langue écarta lentement les chairs intimes de sa maitresse alors qu’elle se mit à remuer dedans, à user de ses lèvres pour venir embrasser son corps tout en jouant encore et encore de sa langue. Ses mains se replacèrent sur les cuisses de Maria de manière respective, afin de lui donner un meilleur appui.
8  Préliminaires / One Shot / Re : Good Girl [PV: Miranda Forge] le: Septembre 23, 2018, 04:18:28
Chloé peinait encore à réaliser ce qui lui arrivait. Si elle n’avait jamais eu l’audace de venir piquer quelques affaires à sa patronne, jamais elle n’aurait pu parvenir à un tel résultat. C’était tout simplement incroyable. Se faire prendre sa virginité par son idole, par la célèbre Miranda Forge qui était, à Tekhos, une véritable icone pour bien des gens ... C’était fou. Mais pourtant c’était ce qui lui arrivait. Plaquée contre le large bureau de sa patronne elle subissait ses coups de trique avec grand plaisir, avec grande joie et avait fini par craquer en jouissant.

Mais c’était loin d’être fini. Très loin. Miranda ne comptait pas la laisser filer ainsi et lui fit alors part d’une proposition surprenante. Chloé émergeait de son orgasme alors qu’elle entendit Miranda lui rappeler qu’elle n’était pas une simple madame mais qu’elle était, véritablement, sa maitresse. Docilement, Chloé hocha la tête puis écouta la suite. Le défi que lui soumit sa patronne la laissa anxieuse pendant un moment ; elle n’était clairement pas au même niveau de performance que cette femme ! Comment parviendrait-elle à tenir ? C’était presque une mission impossible. Pourtant c’était à chaque fois comme ça que ça marchait avec Miranda Forge ; élitiste, elle n’accordait d’importance qu’à celles qui étaient capables de faire leurs preuves.

C’était donc la seule et unique chance pour Chloé de prouver qu’elle n’était pas une fan comme une autre et qu’elle était, justement, à la hauteur. D’autant plus que la perspective de décrocher un véritable emploi à la fin de son stage était alléchante ! Chloé se tût un moment puis afficha finalement une mine sérieuse et déterminée. « Bien, Maitresse. Je serai à la hauteur ... Je serai votre poupée jusqu’au bout ! » Dit-elle, tâchant d’apparaitre confiante et fière. Il le fallait bien après tout ; apparaitre faible et hésitante devant une femme aussi exigeante et élitiste que Miranda Forge était la pire chose à faire.

Ceci étant dit, Chloé lorgna bien rapidement sur la queue toujours dressée de sa maitresse. Elle sentit des palpitations en elle, une chaleur irrépressible et un feu embrasant petit à petit son bas-ventre rien qu’en observant ce sexe. Finalement la jeune femme plia des genoux devant sa patronne puis s’approcha, son visage se retrouvant à hauteur de cette trique. « Je n’arrive pas à résister, Maitresse ... Je ... J’ai encore envie de vous ... » Dit-elle, comme hypnotisée, avant qu’elle ne cède à ses désirs pervers et plaque tendrement sa bouche contre cette juteuse matraque de chair. Chloé commença alors à lécher et parsemer ce si délicieux sexe, jetant de temps à autre un regard à sa maitresse, cherchant l’approbation sur ce qu’elle était en train de faire.
9  Préliminaires / One Shot / Re : Mienne. [PV : Jessica Lou] le: Septembre 22, 2018, 06:11:57
Si seulement Jessica connaissait la vérité. Si seulement elle savait que Leslie prenait un malin plaisir à la voir craquer, à la voir céder à ses propres pulsions. Chaque fois qu’elle craquait à cause de Leslie, c’était une petite victoire pour celle-ci. Son idée, son but voire son désir le plus cher, était que cette fille devienne sa petite poupée entièrement dévouée. De telle sorte qu’elle et elle seule ait le droit de la faire jouir, ou non. Que seule Leslie ait le droit de lui autoriser à coucher avec telle ou telle personne. Mais elle était encore loin de ce résultat ... Malheureusement. Cependant elle travaillait durement pour amener lentement Jessica à ce stade.

Tout naturellement, son regard était à la fois inquisiteur et autoritaire mais non hostile. Une attitude un peu hautaine et supérieure mais qui était étonnamment amicale. Leslie était floue sur bien des points mais son amitié était l’une des rares choses sincères ; Elle avait jeté son dévolu sur Jessica, à un point qu’elle n’avait encore jamais ressenti auparavant. C’était une relation sincère dans le sens où son fondement même, à savoir l’amitié avec Jessica, était réelle. Mais néanmoins Leslie jouait une fine comédie et manipulait avec un vicieux plaisir son amie pour l’amener là où elle le désirait.

Ainsi donc quand elle fit sa confession sur la soirée de la veille, Leslie prit son air autoritaire et inquisiteur. Oui, Jessica s’était servie d’elle. Oui, elle avait fait une faute ! Mais heureusement pour elle, sa nouvelle meilleure amie avait une large bonté. La jeune femme fut ensuite un peu surprise de voir à quel point Jessica était dans tous ses états. Malgré tout, elle peinait encore à croire à quel point cette fille avait un petit problème de libido de cette envergure ... C’était parfois déroutant. Mais parfaitement à son goût. A chaque moment que remémora Jessica, les images revinrent dans l’esprit de Leslie et lui rappelèrent à quel point elle avait adoré cela.

Elle avait adoré quand sa Jessica avait décidé de se servir de son visage pour son propre bien. Elle avait tout adoré ... Absolument tout. Mais contrairement à son acolyte, elle ne pouvait pas le montrer. Tandis que Jessica craquait et se caressait malgré elle, Leslie se contenait mais ne pouvait pas freiner le rouge qui lui montait aux joues. « Je vois. » Dit-elle simplement, croisant ses bras sous sa poitrine. Que faire, à présent ? La vue était très, très envoutante. Jessica émoustillée, le corps moulé dans son élégant maillot de bain bleu, la peau légèrement humide par la nage qu’elle venait de faire. Mais aussi ses pointes qui transparaissaient au travers le textile artificiel, ou bien encore sa main qui se mit à caresser son sein.

« Ma pauvre Jessica ... Je pensais que tu étais rassasiée après notre petite échauffourée de la veille. Mais de toutes évidences ... » Dit-elle, d’un ton énigmatique avant de venir saisir la main de Jessica qui pelotait son propre sein. Leslie l’attrapa puis la dégagea d’un geste vif, presque réprobateur, tout en adressant un curieux regard à l’intéressée. « Ce n’est pas le cas. » Finit-elle par dire, complétant sa précédente phrase. Un petit silence s’écoula entre les deux femmes, avant que Leslie décide de prendre les choses en main. Au sens propre. Elle vint doucement poser respectivement ses mains sur la poitrine de son amie, se mettant à la masser lentement, mais avec beaucoup de soin et de doigté.

« J’ai dit vouloir t’aider, ma chérie. Et c’est ce que je vais faire ... Mais je ne veux pas non plus te rendre chaste et prude. Même si je le voulais, je crois bien que c’est impossible ... N’est-ce pas ? » Dit-elle, regardant intensément Jessica alors qu’elle pinça soudainement ses deux pointes, les pressant tendrement entre ses pouces et index respectifs. Un nouveau silence s’écoula avant qu’elle revienne à la charge. « Je ne veux pas que notre sortie soit perturbée par tes pulsions. Donc ... Tu vas me laisser arranger ça, Jessica. » Dit-elle, toujours de son habituel ton autoritaire mais non moins amical. Leslie lui adressa un dernier regard, avant d’user de ses mains déjà en place pour venir tirer les bretelles de son maillot, afin de le faire glisser. Relayant Jessica au simple statut de poupée ne pouvant que se laisser faire, Leslie ne retira pas entièrement la pièce ; elle ne fit que dégager le haut.

La jeune femme se pencha ensuite puis, avec douceur mais volonté, déposa ses lèvres sur le sein droit de Jessica. Elle l’imprégna d’un baiser, puis d’un autre, entourant sa pointe toute érigée et rigide. Quand elle décida d’utiliser sa langue pour venir le taquiner, elle déplaça également sa main libre. La faisant glisser le long du ventre de Jessica, caressant sa peau au travers son maillot, elle atterrit finalement à la frontière de son entrejambe, ne faisant que l’effleurer, mais de manière suffisante pour provoquer des réactions chez Jessica. Même à cette hauteur, elle sentait une intense chaleur et une humidité bien plus présente qu’ailleurs sur son corps ... Ce qui lui donna le sourire, alors qu’elle décida de venir lécher et embrasser pour de bon la poitrine de son amie.
10  Préliminaires / One Shot / Re : Passion inavouée et romance androgyne {Vanessa White} le: Septembre 22, 2018, 04:59:28
Dans quel pétrin Miku était en train de se fourrer ... Le garçon se demandait bien quelle mouche l’avait piqué pour qu’il accepte de se travestir ainsi. Mais il y avait des choses dans la vie qui étaient inexplicables. Il n’y avait aucun moyen, pour Miku, d’expliquer ce qu’il ressentait et ce qui l’avait poussé à accepter ce délire. Du moins, il n’y avait aucune explication possible à ce moment précis. Miku venait en réalité de mettre le pied dans un monde qu’il rêvait, inconsciemment, d’explorer depuis fort longtemps. Il venait de démarrer une longue quête qui allait aboutir sur une meilleure connaissance de sa propre personne.

Et immanquablement sur des révélations qui allaient à jamais le changer. Bien que pour le moment la seule chose qui le changeait était la tenue de lycéenne qu’il portait et qui le rendait mignon, aux dires d’Akira. Le garçon ne savait même pas quoi dire face à ça ... Devait-il être content et se sentir flatté ? Ou devait-il avoir honte au point où on parvenait à le confondre avec une fille ? Il déglutit et ne dit rien, rouge comme une tomate et rigide comme une planche. Sans compter qu’à cause de tout ça il avait la trique, et luttait corps et âme pour la dissimuler au regard d’Akira par peur de passer pour un petit pervers.

En fin de compte, est-ce que ça comptait réellement ? Pas vraiment à ce stade-là. Miku restait donc là, immobile et muet, avant que son ami vienne lui proposer d’apporter une touche finale à son camouflage ; du maquillage. Ses yeux s’écarquillèrent devant cette audacieuse proposition. « Akira je ... Je ... Hum ... D’accord ... » Dit-il, hésitant comme toujours mais incapable de refuser. Il ne pouvait pas stopper ce qui avait été mis en marche ! Ainsi donc, le garçon androgyne se laissa faire et ne bougea pas d’un poil pendant qu’Akira laissa exprimer son savoir-faire.

Il sentit alors la douce brosse venir caresser ses joues, déposant une fine et délicieuse pellicule rosée dessus. Puis il sentit une sensation plus étrange mais non moins agréable sur ses lèvres ; pour parfaire son déguisement, son ami était en train de lui passer une petite couche de gloss, ce qui le rendrait assurément féminin aux yeux de tout le monde. Le cœur de Miku battait très fort d’appréhension et d’excitation. Mais contre toute attente, ce ne fut pas la vue du résultat qui le perturba le plus ! Non, ce fut quelque chose de bien plus inattendu et surprenant. Pris au dépourvu, il sentit Akira venir entourer ses petites joues par ses mains puis déposer ses lèvres sur les siennes, lui offrant un léger baiser pendant de longues secondes. « Hm ! » Couina-t-il subitement, écarquillant ses yeux.

Tétanisé par la surprise et la stupeur d’un tel geste, le garçon ne repoussa même pas son camarade. Cependant il avait bien noté le frottement de sa trique contre sa cuisse, trahissant donc les émotions d’Akira sur le moment ... Et les siennes aussi. Complètement chamboulé par tout ceci, par ce baiser, par la beauté d’Akira malgré qu’il s’agissait d’un garçon, il ne sut quoi dire ni faire. C’était très perturbant. D’un côté il se persuadait qu’il n’était pas homosexuel, et de l’autre, il était en train de bander face à Akira car il le trouvait aussi mignon et attirant qu’une fille pourrait l’être ! C’était peut-être ça au fond ; la féminité très réussite d’Akira le rendait confus. Confus au point qu’il avait aimé ce baiser, en particulier la sensation douce des lèvres de son ami sur les siennes. Miku était complètement retourné et ne savait plus quoi faire.

Ce fut alors pour cette raison qu’il laissa ses émotions prendre les commandes malgré lui. Ceci expliqua alors pourquoi il se pencha puis vint embrasser Akira à son tour, pressant son petit corps contre le sien. « Hmm ... » Couina-t-il tout doucement, rougissant encore et encore alors qu’il embrassait doucement son ami, laissant ses pulsions et émotions prendre totalement le pas. Jamais il n’aurait pensé un jour embrasser un autre garçon et pourtant, c’était ce qui était en train de se produire. Même si, l’apparence féminine aidait beaucoup. Son membre se dressa malgré lui et il ne parvint plus à cacher son érection, qui forma une bosse très visible à la surface de sa jupe ... Et qui vint se frotter directement à celle d’Akira quand Miku se pressa contre lui. Le fait de sentir son sexe se frotter au sien, même avec des couches de tissu les séparant, le fit couiner subitement et provoqua une sensation inhabituelle mais très agréable ...
11  Préliminaires / One Shot / Re : Ensemble et pour l'éternité [PV] le: Septembre 16, 2018, 01:17:38
Bloquée contre le mur, Camille ne pouvait rien faire d’autre que de subir les violents coups de butoir de Mirella. Celle-ci était en train de la pénétrer avec force et rapidité. Ses hanches allaient et venaient à vive allure et son corps claquait contre celui de la jeune étudiante. La voix de celle-ci se perdait en cris aigus, tellement la professeure était en train de lui arracher des sensations et un plaisir qu’elle n’avait jamais ressenti jusque là. Que c’était bon de sentir cette étroitesse autour de sa queue ... La douleur se transformait en plaisir et poussai Mirella à la fourrer encore plus sauvagement.

Elle poussait des râles voire même des grognements. Mais elle n’en démordait pas et fourrait généreusement sa proie, la maintenant fermement contre le mur, lui mettant plein tarif. Sa queue entrait et sortait rapidement, allant à chaque fois jusqu’au fond. Elle faisait remuer tout le corps de la jeune Camille au rythme de ses coups de trique. Sa poitrine écrasait la sienne, procurant par ailleurs d’autres et savoureuses sensations chez les deux femmes. « Hmm ... Petite pute ! » Ne put s’empêcher de dire Mirella, affichant un sourire carnassier.

Puis elle décida de se pencher pour venir monopoliser les suaves lèvres de Camille. La plantureuse blonde scella ses lèvres à celles de la jeune fille et plongea sa langue bien profondément, l’entrainant dans un baiser endiablé et très humide. Les langues se tordirent entre elles et les salives se mélangèrent, alors que Mirella continuait de la pilonner fermement. Sa queue surchauffait et elle sentait l’orgasme pointer son nez. La douleur l’envahit à son bas-ventre et elle sentait la moutarde lui monter au nez de plus en plus ...

Et ce qui devait arriver arriva finalement. « HAA ! » Rugit alors Mirella, se crispant contre Camille alors qu’elle enfonça sa trique généreusement en elle, la maintenant enfoncée pendant son orgasme. La jeune femme se mit alors à éjaculer de toutes ses forces, de tout son être, déversant un tsunami de foutre dans le con de Camille. Tout son corps vibra alors qu’elle lui déchargea une belle cartouche blanche, et qu’elle sentit la tant désirée délivrance foudroyer son corps tout entier pendant de nombreuses minutes. Son sexe continua de cracher encore et encore son nectar, par salves rapides mais intenses.

Elle éjacula tellement que cela finit par déborder et couler au sol, maculant celui-ci. Finalement elle reprit son souffle et termina de rouler sa pelle à Camille. Ses lèvres restèrent suspendues aux siennes, déposant des baisers plus délicats et doux après cet intense coït. « Hmm ... » Ronronna Mirella, glissant ensuite vers le cou de sa jeune et juvénile proie, bombardant lentement et sensuellement celui-ci de baisers chauds et ardents.
12  Préliminaires / One Shot / Re : Secret friend [Vanessa] le: Septembre 16, 2018, 11:27:04
À vrai dire, Firiël ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait. On l’avait encouragé à venir ici pour aller à la rencontre des gens mais, il n’avait pas de but précis au fond. Que faire ? Que demander, maintenant qu’il était face à une charmante marchande ? L’elfe ne savait pas. Il avait maladroitement demandé si c’était bien du cuir qui se trouvait sur son étale, ce qui était évident. C’était une question sans but derrière, uniquement là pour déclencher la conversation. Cependant, la marchande semblait d’avis de l’aider dans cette tâche ardue et décida de lui répondre avec amabilité.

Néanmoins la fin de sa réponse fut surprenante pour Firiël, qui écarquilla légèrement ses yeux. (Plus exotique ?) Pensa-t-il, déglutissant en silence, regardant la femme dans les yeux. Que voulait-elle dire par là ? À quoi pouvait-elle bien penser ... Le seul moyen de le savoir c’était encore de parler et d’accepter la demande. Firiël n’osait rien dire mais pouvait encore bouger sa tête. Il hocha donc celle-ci mais voyait bien que c’était insuffisant. Ainsi, il prit son courage à deux mains puis ouvrit la bouche, faisant un effort incroyable pour faire face à sa timidité légendaire.

« T-Très bien. Montrez-moi alors ... Je suis curieux. » Dit-il finalement. Il ne savait pas à quoi s’attendre ni quoi faire à présent. La marchande allait lui montrer des produits exotiques et il ne savait pas vraiment à quoi cela correspondrait. C’était aussi troublant la façon dont elle lui avait déclaré qu’elle ne le jugerait pas. C’était en soi gentil mais, étrange. Pourquoi dire une telle chose ? Firiël réfléchissait peut-être un peu trop, en fin de compte. En tout cas il était curieux de voir ce que l’humaine avait à lui proposer.

Il était loin de se douter de la réelle nature de la situation. Il était même loin de se douter que cette humaine n’était pas ce qu’elle prétendait être physiquement ! Ses yeux le trompaient depuis le début ... Seulement, il était trop stressé pour le voir. Mais le visage de cette femme n’était pas exactement comme celui des autres. Il y avait un quelque chose inexplicable, pour le moment. Firiël n’y prêtait pas attention mais, dès qu’un moment de lucidité allait lui venir, nul doute qu’il commencerait à se poser des questions ...
13  Préliminaires / One Shot / Re : Evil Night Together [PV Vanessa] le: Septembre 12, 2018, 09:25:33
Sombrer dans le péché, des mots qui faisaient de plus en plus écho en Chloé qui sentait qu’elle n’avait autre choix, ni désir, que de céder. S’abandonner à Desmina pour de bon, la laisser prendre le contrôle de tout et de rien. Le contrôle d’elle-même, le contrôle de la situation ... Le désir de simplement avoir une puissante femme, qui lui était indéniablement supérieure, au-dessus d’elle à la manipuler comme une petite poupée. L’idée était séduisante voire envoutante. Elle s’insinuait en la jeune femme tel du venin à mesure qu’elle ne pouvait plus se contenir ni se retenir.

Chloé avait besoin de sa maitresse. Elle avait besoin d’elle et de ses vices, besoin de se faire libérer de toute sa tension sexuelle. Besoin de se faire prendre ! Et justement, après son ultime déclaration où elle affirma vouloir sentir Desmina faire ainsi, les choses prirent un tournant encore plus sulfureux. Le souffle haletant, les joues rouges et la bouche entrouverte, Chloé se laissa docilement faire quand Desmina décida de lui bander de nouveau les yeux par sa fine culotte. Elle en poussa un délicat soupir et se laissa porter par sa sublime maitresse, par cette créature supérieure. Une créature qui la déplaça à bout de bras jusqu’à la plaquer férocement contre un mur à l’autre bout de la pièce.

« Haa ! » Gémit soudainement Chloé, sentant la démone venir se plaquer contre elle ensuite. Ses fesses rougirent au contact des belles mains de Desmina, alors qu’instinctivement, Chloé décida d’enrouler ses douces jambes autour des hanches de sa maitresse, et ses bras autour de son cou. Suspendue à elle, n’ayant plus aucune accroche à part son amante, Chloé frémissait de toute part grâce au contact et au frottement contre le corps gracieux de la démone. Le plus intriguant et surprenant restait néanmoins à venir ; Chloé n’y vit que du feu alors que la créature infernale plongea puissamment ses lèvres contre les siennes, l’emportant dans un baiser furieux, enragé et affamé. Oui, Chloé n’avait autre choix ... Et elle aimait cela. Ne plus avoir le choix, ne plus avoir le fardeau de choisir, pour avoir le privilège et la chance ultime de laisser une femme comme Desmina décider à sa place.

Ainsi donc elle embrassa furieusement sa maitresse en retour, se laissant aller à ses pulsions et ses désirs envers elle. Chloé fourrait tendrement sa langue et roulait une merveilleuse pelle à Desmina, ne sentant guère – au début – quelque chose remuer à son bas-ventre. Puis après quelques temps, voilà qu’elle poussa un hoquet de surprise alors que quelque chose caressa sa cuisse puis sa féminité ... Qui s’embrasa aussitôt. Chloé n’eut le temps de rien dire qu’une épaisse et délicieuse queue s’enfonça en elle, lui arrachant un douloureux mais extasié râle. Puis quand sa vénérable maitresse lécha et embrassa son cou, l’humaine fondit comme neige au soleil. « Haaaa Maitresse ! Oui, O-Oui !!! » Gémit-elle de pur bonheur et extase.

Son corps se faisant fermement plaquer contre le mur à chaque coup de butoir de Desmina qui, à ce moment, était en train de la pénétrer avec force et fougue. Chloé se sentait partir, devenir folle et incapable de réfléchir à quoique ce soit si ce n’était le sexe et le plaisir que cette queue lui fournissait. Elle s’accrochait à sa maitresse de toutes ses forces et se faisait ainsi baiser par elle, comme jamais personne ne lui avait fait. « HMMMMM ! » Cria-t-elle comme demandé – ordonné – par Desmina. Puis elle rassembla le peu de raison qui lui restait pour répondre à sa dernière question ... Dont la réponse était sans équivoque. « J-JE VEUX ... HAAAAAAANNN ! Je – Je ne suis qu’une p-pute qui ... HMMMM ... Adoo-OOOORE se faire ... Faire ... HNNNNN – BAISER PAR VOUS ! J-Je veux lécher v-vos pieds jusqu’à perdre sa-salive ! Je veux l-les sentir jusqu’à bout de s-souffle et ... Et ... HAAAA !!! !!! JE VEUX ETRE VOTRE SALOPE !!! » Finit-elle par déclarer, se libérant de tout ce qu’elle avait sur le cœur tout en réaffirmant qu’elle était belle et bien une sacrée perverse, désormais esclave soumise à cette démone qui avait tous les droits sur elle ...
14  Préliminaires / One Shot / Re : New life, new body[PV] le: Septembre 09, 2018, 05:29:06
Cette jeune femme était vraiment très curieuse et inattendue, pour Natsumi. Il parvenait encore difficilement à réaliser qu’il était en train de lécher le sexe d’une femme, en étant un garçon ! Il peinait encore et encore à réaliser pleinement qu’en dépit de son apparence très androgyne, il était malgré tout un véritable garçon ... La transformation était encore soudaine et même s’il tentait de se convaincre qu’il parviendrait à inverser cette malédiction, il voyait de jour en jour que sa situation s’aggravait. Il prenait de plus en plus plaisir à se servir de ses nouveaux atouts.

Natsumi était coincé entre les cuisses de la belle Lena et celle-ci ne semblait pas décidée à le laisser filer de sitôt ! Bien au contraire, elle le serrait en étau entre ses fermes cuisses et l’encourageait à venir dévorer son sexe si bien moulé et gonflé au travers le textile de son maillot. C’était humide mais, impossible de détermine s’il s’agissait d’eau ou de mouille. Peut-être les deux ? En tout cas, Natsumi couinait et rougissait à mesure qu’il sentait sa trique le lancer férocement, signe qu’il commençait à apprécier tout ça. Son bikini était caché dans l’eau mais, il était d’ores et déjà grotesquement déformé par une belle bosse qui ne cessait de faire frémir le garçon.

Finalement, alors qu’il continuait à plaquer son visage, à donner des coups de langue, voilà que sa partenaire décida de changer un peu les choses. Les deux tourtereaux finirent ailleurs qu’à la piscine, dans un stand inoccupé, à l’abri des regards. Ne comprenant pas trop l’enchainement des évènements, le garçon se retrouva néanmoins bien vite sous Lena ; celle-ci avait décidé de prendre son assise sur son visage, le forçant à nouveau à plonger ses lèvres contre son sexe si généreux et appétissant. Mais en contrepartie la voilà qu’elle était au niveau de la queue de Natsumi ... Une position donc très intéressante !

« Haaa ! » Couina-t-il encore alors que Lena se mit à lécher lentement son sexe, descendant et montant jusqu’à sa cerise qu’elle prit délicatement en bouche, sans pour autant trop s’aventurer. C’était comme si elle cherchait juste à le provoquer, à le pousser dans ses limites. Mais cela ne découragea guère l’androgyne dans son labeur ... En effet, sa langue repartit à l’assaut de Lena qui était cette fois-ci sans maillot ! Natsumi put donc réellement goûter à sa féminité et cela lui procura un terrible plaisir, un terrible frisson qui le poussait à la lécher encore plus tendrement tandis qu’il bandait très férocement en parallèle.

« Hmmm L-Lena ! » Gémissait-il, bougeant doucement ses hanches pour mimer un va et viens, sans pour autant qu’il force le passage entre les suaves lèvres de sa nouvelle partenaire ...
15  Préliminaires / One Shot / Re : Mienne. [PV : Jessica Lou] le: Septembre 02, 2018, 03:17:41
Evidemment le coup du collier fut très inattendu pour l’intéressée. Mais cela amusa beaucoup Leslie de voir son amie réagir ainsi ; elle ne dit rien et se contenta de l’observer triturer cette pièce en cuir, tenter de la retirer en vain, sans y parvenir. C’était un collier spécialement conçu pour cela ... Le seul moyen de l’extraire était soit le déchirer – ce qui était très dur vu la qualité du cuir – soit de tout simplement utiliser la clé. Mais celle-ci était détenue par Leslie, et elle ne comptait pas la donner de sitôt à Jessica. Dire qu’il y avait à peine quelques instants, la jeune fille était en train de la remercier de toute part pour lui avoir accordé une seconde chance. Peut-être qu’elle le regrettait, maintenant ? Cela n’allait rien changer pour autant.

Leslie était décidée à précipiter un peu les choses tout en faisant attention à ne pas faire fuir sa précieuse proie. « Ne t’inquiètes pas Jessie. Ça pourra surprendre certaines personnes de te voir porter ça mais, les plus sceptiques diront que c’est un accessoire ... Juste atypique. Il te va très bien en plus ! » Dit-elle, effleurant le bout de cuir tout en caressant innocemment la peau de Jessica. Quant à savoir jusqu’à quand elle allait le porter, c’était déjà une question plus sensible. Leslie prit une mine songeuse, et regarda son amie. La vérité était qu’elle n’allait probablement jamais le retirer ; car il s’agissait d’une marque, d’un témoin. Le signe qu’elle appartenait d’ores et déjà à Leslie ! Sauf que pour le moment elle ne pouvait pas lui dire ça, bien évidemment.

« Tu porteras ça jusqu’à ce que j’estime que tu n’en auras plus besoin ! Ce qui n’est pas encore le cas de toutes évidences ... » Dit-elle alors simplement, laissant volontairement planner un voile de mystère sur ce collier et sur quand il pourra être retiré. Une fois cela dit, Leslie sourit finement à son amie puis la voyant désuète, face à ce collier qui lui était imposé par la force des choses, la jeune fille décida de s’avancer puis doucement la prise dans ses bras. Plaçant sa tête sur son épaule, Leslie câlina Jessica un petit moment puis recula un peu, mettant fin au câlin. Elle plaça une main sur son épaule, mais cela ne l’empêcha guère de la remuer sensiblement pour faire une petite caresse dessus. Cependant malgré toutes ces délicates attentions, le ton et les gestes de Leslie demeuraient avec un fond de froideur, ou plutôt, de sévérité. Elle était encore dans l’optique de montrer à Jessica qu’elle était son amie, mais aussi, celle qui devait l’aider à se corriger, de gré ou de force.

« Après les cours, on ira se changer les idées toutes les deux. J’ai très envie de passer un petit moment avec toi. Mais maintenant dit-moi très sincèrement ; as-tu aimé ce qui s’est passé hier ? As-tu aimé, en dépit de t’être lâchée, faire tout ce que tu as pu me faire ? Dis-moi réellement ce que tu ressens ... » Finit-elle par demander, curieusement. Son ton n’était ni réprobateur, ni spécialement amical. Elle était là simplement en train de poser une mystérieuse question, à regarder Jessica dans les yeux sans sourire ni tirer la tête.
Pages: [1] 2 3 ... 66
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox