banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 32
1  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Help me ! [Pv Samara] le: Octobre 16, 2018, 01:09:31
Deanna avait joué, elle avait perdu. Face à Samara, elle s’était écrasée, comme une paire de deux face à un flush royal. Elle s’était contentée de se soumettre, allant même jusqu’à perdre le droit de s’appeler Deanna. Non, face à Samara, elle était Choupette. Un terme offensant, humiliant, qui était venu tout naturellement à l’esprit de Samara. L’Archimage avait bien des choses à faire, bien des activités sur lesquelles s’occuper... Mais, ce soir, elle n’avait qu’une seule envie, lancinante, qui revenait régulièrement lui traverser l’esprit : défoncer cette femme. Baiser cette insolente et arrogante humaine qui avait eu l’outrecuidance de croire qu’elle pourrait rivaliser avec elle. Quelle insolence ! L’humaine était maintenant rabaissée à sa juste place, et Samara la pénétra donc, faisant hurler Deanna. Ici, dans son appartement, il n’y aurait personne pour la sauver. Samara avait certes des esclaves, mais personne ne viendrait sauver la jeune humaine, bien au contraire.

Si Deanna avait essayé de protester au début, le désir qui se mit à exploser en elle l’amena à s’écraser sur place, et à aboyer joyeusement, amenant toute contenance, tout contrôle d’elle-même, et ce pour le plus grand plaisir de la démone. Un sourire radieux sur les lèvres, la démone avait enfoncé sa trique dans son corps, sentant l’étroit cul de Deanna se serrer sur son membre, et continua à la prendre. Ses mains serraient ses fesses, palpant sa chair, et l’Archimage s’amusait régulièrement à la battre, frappant son cul, gémissant tout en s’exécutant, sentant sa partenaire couiner, se tortiller sur place...

« Ah, sale chienne, tu aimes ça, hein ? Quand... Quand je t’insulte, hm... ! Foutue pute ! »

Samara se régalait à l’insulter ainsi. La démone était une femme autoritaire et perverse, et, du côté des gestes, elle n’était clairement pas en reste. Quand elle n’utilisait pas ses mains pour meurtrir le corps de la jeune femme, c’était sa queue caudale qui s’en chargeait. Celle-ci se déplaçait, ondulait sur place, et s’abattait brusquement sur le fessier de sa proie, lui arrachant des soupirs supplémentaires. Et, tandis que le temps passait, la verge de Samara continuait à s’enfoncer profondément, défonçant le cul de la jeune femme, jusqu’à se planter à la garde en elle.

« Hmmm... Ça, vraiment, hmmm... Je n’arrive pas à m’en lasser ! »

La démone se mit à soupirer encore, et, pour faire bonne figure, gifla à nouveau la belle Deanna ! Autant dire que ce rodéo de sexe ne faisait que commencer !
2  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Rencontre Démoniaque [PV Samara] le: Octobre 15, 2018, 12:51:20
Comme Samara l’avait annoncé à Karla, elle laissa à cette dernière le temps de la réflexion. Trois jours après, elle envoya donc Kazuha pour voir si Karla était d’accord pour passer un pacte avec elle. Du côté de Samara, chaque journée était bien remplie. Il fallait aussi admettre que, outre son poste d’Archimage, Samara avait beaucoup à faire. Elle était une haut-fonctionnaire, proche d’Emhyr var Emreis, l’un des plus influents Conseillers Impériaux de l’Empire, mais aussi une ambassadrice, proche de la Déesse Sha. Toutes ces multiples casquettes faisaient qu’elle avait des journées chargées, et était régulièrement invitée à des soirées, ou en organisait. Hier, elle s’était ainsi rendue à la soirée du Maréchal Koenig, visant à célébrer une obscure bataille, et surtout à renouer des alliances politiques. Samara était une puissante démone, mais aussi une politicienne avisée et affutée, qui baignait dans les intrigues de cour, et s’en délectait cordialement. Elle adorait ça, tout simplement, ce qui la rendait encore plus efficace.

Kazuha se rendit donc au domicile de Karla, qui avait su profiter de ces trois jours pour commencer à évoluer dans la haute société. Samara avait ainsi appris que la jeune femme s’était rendu aux Doigts De Fée, où elle avait fait la connaissance d’Anjalbert Gonfalon, un homme à femmes qui était connu pour donner généreusement de l’argent à ses amantes. Karla n’avait toutefois pas oublié sa séance avec Samara, et, quand Kazuha lui proposa une heure pour un entretien avec Samara, Karla accepta.

C’est ainsi que Karla se retrouva dans la salle d’attente du bureau de Samara au sein de l’Académie Impériale. Elle était dans une séduisante robe écarlate, et attendit quelques minutes avant que la porte ne s’ouvre.

« Karla ! Quelle joie de te revoir, ma belle ! »

Samara lui fit signe d’entrer. Quand Karla entra, la porte se referma toute seule derrière elle. Le bureau de Samara était légèrement parfumé, avec des étagères remplies de grimoires, de livres, de notes personnelles, de carnets et de parchemins. Plusieurs plantes décoraient son bureau, ainsi que des tableaux représentant quelques sommités du monde magique, comme un portrait de la redoutable Francesca Findabair, une magicienne de renom, qui dirigeait Dol Blathanna, une vallée elfique magique. Samara s’assit sur un fauteuil derrière le bureau.

« Cette robe te va à ravir, Karla ! Tu commences déjà à prendre goût aux paillettes et à la luxure, hein ? »

La démone était toujours assez chaleureuse, et invita Karla à s’asseoir. De la main, Samara attrapa une pomme rouge qui traînait sur un panier, et, tout en posant ses jambes sur son bureau, et en les croisant, elle alla droit dans le vif du sujet :

« Alors... Tu as réfléchi à ma proposition, trésor ? » demanda-t-elle, tout en croquant dans sa pomme.
3  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Nouveaux pouvoirs [Limma Darts] le: Octobre 13, 2018, 08:24:00
Il y avait un temps pour parler, et un autre pour agir. Un temps de la discussion, et un temps de l’action. Là, Mélinda était décidée à passer au temps de l’action, et c’est en ce sens qu’elle commença à vraiment bourrer Limma. Maintenant que sa jeune esclave avait accepté l’idée de goûter à un sexe, il était temps de lui faire goûter au plaisir suprême. Mélinda était donc partie la pénétrer franchement, enfonçant sa trique dans son corps, et la prenait à même le bureau. Mélinda soupirait doucement, et sourit en voyant que Limma appréciait profondément ce qu’elle lui faisait. Les gémissements de son esclave emplissaient la pièce, et Mélinda accéléra donc, sa queue s’enfonçant en elle, jusqu’à taper le col de l’utérus de la jeune femme.

« Haaaa… Hmmmm… Hmmmm… !! »

Limma avait même apprécié ses fessées ! C’était un fantastique progrès pour la jeune esclave, qui avait été si timide et si réservée en entrant dans son harem… À terme, Mélinda espérait bien faire d’elle une véritable perverse, et qu’elle se relâcherait autant avec les clients qu’avec elle-même. Pour l’heure, la vampire savourait chaque victoire, et observait avec délice le visage de Limma se contorsionner sous le plaisir, son corps se tordre sur place. Incapable de retenir son plaisir, Mélinda se pencha en avant, et embrassa la femme sur les lèvres, sa main se déplaçant pour saisir les cheveux de la femme.

Mélinda banda alors ses muscles, et souleva Limma, la maintenant contre elle, son autre main venant en appui sur les fesses. Elle se déplaça ensuite, et s’aida du mur pour continuer à baiser Limma. Sa jeune esclave se retrouva ainsi contre le mur, et, dans cette position, Mélinda continua à la prendre, tout en lui offrant de nouveaux baisers, pressant fortement ses lèvres contre les siennes.

« Ohhh… Limma, ma chérie, haaa, tu es… Si bonne, si étroite, hmmm… !! Oui, haaaaannn… !! »
4  Discussions / Blabla / Re : J'offre mon corps à....dix le: Septembre 24, 2018, 11:31:08
Si, une autre démone Grimaçant
5  Plan de Terra / Le palais d'ivoire / Re : Dans le froid des geôles, la chaleur. [PV Samara}] le: Septembre 17, 2018, 12:59:03
Maîtresse... Samara sourit devant l’usage de ce terme. C’était un excellent choix de mot ! Certes, la démone aurait pu y aller plus lentement, préparer le terrain, mais... Elle savait très bien qu’Hysella était en manque. Tout ce dont elle avait besoin pour aller mieux, c’était, justement, la fornication. Du sexe intense, énergique, rythmé, endiablé ! Rien de mieux pour une succube en manque d’énergie sexuelle ! Kazuha était là pour l’aider, et, ensemble, les deux femmes prenaient la démone en sandwich, défonçant sa chatte, mais aussi son fondement ! Kazuha gémissait doucement en se blottissant contre elle, sa verge tendue se nichant dans le cul d’Hysella, défonçant les parois, lui arrachant des soupirs et de légers cris, qu’elle étouffa en mordillant la chair d’Hysella, plantant ses dents dans sa peau.

Quant à Samara, elle sentait des frissons de plaisir la traverser, des vagues de joie refluer en elle. Elle frissonna donc sur place, continuant à planter son chibre en elle, dans le con de la femme. Hysella avait un corps magnifique, et la succube ne tarda pas à gémir, à soupirer, tandis que les deux femmes la prenant continuaient leur office. Samara gémissait longuement, et l’embrassa sur la bouche, déplaçant ses mains pour les poser sur les fesses d’Hysella.

« Hmmm...
 -  Hnnnn... !! »

De son côté, Kazuha posa ses mains sur les seins d’Hysella, appuyant fermement dessus, et donna un coup de reins supplémentaire, grognant sur place. Les deux femmes faisaient volontiers durer le plaisir, continuant à pénétrer mutuellement la femme, sans jamais s’arrêter, la remplissant progressivement avec leurs verges. Pour Samara, les choses étaient claires : elle voulait relancer l’inspiration d’Hysella, et, plus elles feraient l’amour, et plus Hysella se nourrirait.

Ainsi, la démone allait pouvoir progressivement reprendre ses esprits...
6  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Nouveaux pouvoirs [Limma Darts] le: Septembre 11, 2018, 01:29:06
Mélinda voyait chaque coup de butoir comme une victoire personnelle, comme un triomphe de l’amour invétéré que Limma vouait à sa Maîtresse sur ses phobies profondes. Elle la pénétrait donc avec amour, accélérant progressivement le rythme, et sourit légèrement quand Limma évoqua le nom de son hypothétique enfant avec Sya : Symma. Un nom adorable... Même si, encore une fois, la propension de Sya à pondre des enfants comme une poule pondait des œufs avait tendance à l’irriter un peu. Comme quoi, et aussi perverse puisse-t-elle être, Mélinda avait un fort côté familial, qui l’amenait à voir avec suspicion le rôle d’une mère se transformant en usine à bébés. Mais, après tout, Limma méritait bien d’avoir une fille. Mélinda la pénétra donc encore, souriant doucement, et hocha la tête, avant d’aller l’embrasser.

« C’est un nom parfait, oui... »

Quelques minutes passèrent encore, avant que Mélinda ne retourna Limma, et ne la plaque doucement contre le bureau. La jeune esclave se retrouva allongée dessus jusqu’au bassin, ses jambes pendouillant alors sur le sol Mélinda, se tenant dans son dos, la prit ainsi en levrette, ce qui lui permit d’accélérer le rythme, de donner des coups de reins plus profonds, tout en posant ses mains sur les fesses de la femme, les griffant doucement. Elle se pinça les lèvres, et la laboura donc, jusqu’à entendre Limma pousser de délicieux hurlements.

Mélinda souriait malicieusement, continuant ses coups de reins, faisant remuer le bureau.

« Là, Limma, oui, lààà, hmmm... Ohh, tu es si étroite, ma chérie, haaaa... »

La vampire gémit encore, et releva sa main, avant de donner une légère gifle sur le cul de la petite femme.

« Vas-y, vas-y, ma chérie, hnnn... Hurle-moi ton plaisir, lààà, vas-y... !! » gémit-elle encore.
7  Plan de Terra / Royaume Terranide / Re : L'Entrevue [PV] le: Août 19, 2018, 10:01:51
Pour Samara, cette entrevue représentait aussi une étape cruciale. Emhyr var Emreis avait longuement planifié cette rencontre, choisissant précautionneusement le lieu, l’interlocuteur, et la personne chargée de le représenter. Pour Samara, c’était clairement un honneur, et un nouveau défi de plus. Elle avait déjà servi à bien des reprises : négocier avec la Déesse Sha*, résoudre la crise majeure à Inferis**, plus récemment encore avec l’apparition d’un royaume aux portes d’Ashnard***. Cette fois-ci, elle était sur un dossier important, le plus sensible qui soit : Nexus.

Ashnard et Nexus étaient deux super-puissances en guerre depuis plus d’un siècle, maintenant. Une guerre qui avait connu des périodes de relâchement, mais qui était maintenant dans une période d’aggravation. La raison de ce renouveau de la guerre : la destruction de l’ancien royaume de Gilead. Considéré comme le premier royaume humain, historiquement parlant, Gilead avait, à une époque lointaine, régné sur la majeure partie du continent principal de Terra, formant une vaste fédération incluant humains, elfes, nains, et Terranides. Un rêve qui avait perduré peu de temps, jusqu’à ce que le royaume ne se reconcentre sur ses baronnies, et ne tente d’intervenir pour résoudre le conflit entre les deux nations. Les négociations avait mené à une réunion diplomatique à Gilead qui s’était terminée par un carnage monstrueux, un véritable génocide qui avait été imputé à tort à Ashnard. Depuis des années, des enquêtes avaient été menées. Qui avait commandité les troupes ayant massacré les Gillois ? Une frange extrémiste du Conseil Impérial ? Les var Emreis, l’une des plus influentes et des plus anciennes familles impériales, présentes au sein de l’Empire depuis sa fondation, n’avaient jamais cessé d’enquêter.

Récemment, Emhyr avait fait de nouvelles avancées, et s’en était entretenu avec un homologue nexusien. Même si Ashnard et Nexus avaient chacun fermé leurs ambassades diplomatiques, il subsistait encore des canaux, des moyens de discussion officieux entre les deux pays. Samara avait reçu quelques éléments, mais elle-même ignorait encore le tableau d’ensemble. Tout en observant les créatures devant elle, elle notait déjà leurs différences. Le port altier, précieux, la pose plus sensuelle, mutine, et la pose plus inexpérimentée, en cherchant visiblement à s’inspirer de la blonde. Samara sourit brièvement, jambes croisées, tandis que Kazuha se déplaçait lentement, remplissant les verres, se penchant exagérément à chaque fois, mettant ses magnifiques seins en valeur.

« Il fait plutôt froid ici, je ne suis pas habituée à ça, même si ma peau est conçue pour supporter de telles températures.
 -  Être une démone présente donc des avantages physiques...
 -  Oh, mais bien sûr, cher Baron ! Enfin... Trinquons donc à cette rencontre... Exceptionnelle ! »

Les verres s’entrechoquèrent, puis Samara but quelques gorgées.

« Permettez-moi néanmoins de préciser une chose... Ceci n’est pas ma demeure. Je loue cette suite, tout simplement. Pour ces raisons, je suis d’ailleurs venue avec ma petite famille, puisque je suis là depuis une bonne semaine. Permettez-moi d’ailleurs de vous le présenter... »

Samara émit un sifflement, et, jaillissant du bureau, un jeune garçon approcha. Efféminé, le bel éphèbe avait des gants en latex, un justaucorps moulant, et portait une culotte. Théodore fronça les sourcils devant cette apparition dont il n’avait jamais entendu parler. Tête basse, le jeune homme, qui répondait au nom de Max, était un garçon vagabond que Samara avait involontairement recueilli chez elle, et adopté****.

« Va dire bonjour, Max ! »

Le jeune homme se rapprocha encore, et fit le baise-mains à chacune des trois femmes, les saluant d’une petite voix tendre, très efféminée. Théodore, de son côté, cherchait sans doute à comprendre quel sortilège secret ce jeune homme avait, et, après que Max eut fait le tour, Samara sourit encore, son regard croisant alors celui de Selvia.

« Je crois que Max vous apprécie, Dame Pascoale. N’y tenez là nulle rigueur, Mesdames, c’est juste que sa chevelure blonde lui rappelle la Princesse de Sylvandell, qui aime lui faire des gâteaux et des câlins quand elle vient nous rendre visite. N’est-ce pas, Max ?
 -  Je... Oui, Maîtresse...
 -  Accepteriez-vous de le prendre dans vos bras, Dame Pascoale ? Max n’est pas méchant, mais il a grandi dans la rue. Orphelin de guerre à Ashnard, c’est très dangereux. Il souffre d’un manque d’affection que je m’efforce de combler autant que possible. »

Max rougit donc, et grimpa sur les genoux de Sylvia, la remerciant poliment, avant de se coller doucement contre elle, comme une sorte de peluche. Toutefois, croire que Samara en restait là était mal la connaître. Ses doigts remuèrent imperceptiblement, et Max sentit une vague de désir le saisir. Il rougit alors en se pinçant fortement les lèvres, retenant un soupir, mais ne pouvant empêcher une belle bosse de se frotter contre les cuisses de la femme. Samara n’avait eu aucun mal à libérer en lui une belle érection.

« Alors, les filles, le voyage n’a pas été trop difficile ? Nexus et Ancarla, c’est une sacrée distance après tout... »

Très clairement, ces trois beautés intriguaient beaucoup la sensuelle démone...



* : Cf. RP « La mécène d’une démone »,
** : Cf. RP « Négociations »,
*** : Cf. RP « Le siège d’Hyrule »,
**** : Cf. RP « Gavroche ».
8  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Enfant perdu [PV : Samara] le: Août 18, 2018, 10:29:43
Samara savait déjà que Zadon était un mage très puissant. Le passé de cet individu était assez mystérieux, car il était isolé du reste du monde depuis un certain temps, mais les recherches de Samara témoignaient qu’il avait accompli de redoutables exploits. Il le prouvait en ce moment, tenant tête à deux puissantes démones. Samara n’avait que des raisons de vouloir se surpasser, car, non seulement elle affrontait ce mage, mais elle le faisait face à sa mère ! Sa mère ! Le plus grand mystère de son existence venait de se résoudre, et ce au pire des moments ! Sa mère avait clairement un don inné pour apparaître pile quand il ne fallait pas. Zadon les affrontait avec son sceptre, après avoir invoqué de puissants serpents. Samara avait réussi à tuer le sien, et Asmiel utilisa une sorte de puissant sort de déconstruction cellulaire, pulvérisant le serpent, avant de générer des fouets. Samara se concentra, déployant de multiples sorts de magie élémentaire, attaquant les protections de Zadon, qui contre-attaquaient, déclenchant de véritables tempêtes magiques. Éclairs et bourrasques meurtrières fendillaient l’air, aveuglant Samara, qui se concentrait, générant des boucliers contre lesquels des cristaux de glace générés par Zadon se brisèrent.

*Quelle puissance, c’est incroyable ! Moi, l’Archimage Samara, je suis mise en difficulté par cet individu !*

Elle en était même arrivée à se demander si elle aurait pu le vaincre seule. Zadon se focalisait sur elle, et Asmiel en profita pour l’attaquer, générant de multiples fouets.

« Qu’est-ce que... ? Fourbe démone ! »

Les fouets enflammés lui arrachèrent alors son sceptre, avant de s’enrouler sur ses membres. Zadon hurla en sentant ses membres s’écarter les uns des autres, tandis qu’Asmiel tirait encore. Des éclairs intenses jaillirent des paumes du mage noir, frappant le plafond, provoquant des fissures... Puis Asmiel tira encore, et démembra Zadon dans un hurlement. Ses bras et ses jambes furent séparées de son tronc dans des gerbes de sang, une explosion sanguine, d’os, d’organes, de muscles et de ligaments... Au milieu de ce cauchemar, Samara crut enfin pouvoir se reposer... Mais une onde d’Air la frappa brusquement dans le ventre, la repoussant dans un hurlement, puis Zadon réapparut dans une brume, sa main attrapant la gorge d’Asmiel, la plaquant contre le mur.

« Misérable, penses-tu pouvoir vaincre Zadon avec un tel tour ? Crois-tu que j’ai besoin de mon sceptre pour te vaincre ? Ah ! »

Zadon serra le poing, des éclairs crachotant entre ses doigts. Samara éternua, et sentit soudain une force invisible la soulever. L’autre main de Zadon était tendue vers elle, et il avait recours à la télékinésie pour soulever la femme. Celle-ci grogna alors, cherchant à se débattre, tandis que du sang coulait des orbites de Zadon.

*Merde, son sceptre...*

Les deux démones avaient cru que ce sceptre abritait une orbe magique permettant de canaliser les pouvoirs de Zadon... Mais ce bâton magique contenait en réalité une orbe de restriction, de contrition magique.

« Vous ne comprenez... PAS ! Depuis des siècles, j’entends les voix, encore, encore et encore ! Les voix des vivants, leurs pensées ! Leur force me nourrit, mais leurs voix me hantent... Je suis venu ici, dans cette ville abandonnée, pour ne plus entendre les voix, mais elles reviennent, elles reviennent sans cesse... »

Un génie magique. Zadon était né avec un potentiel magique exceptionnel, ainsi que de grands pouvoirs psychiques. Sa télékinésie, tout comme sa magie, l’avaient toutefois dévoré, ce qui, hélas, était très courant. Combien de jeunes magiciens en herbe se suicidaient après avoir exterminé leur propre famille en utilisant involontairement un sortilège ? La magie était une force terrible, et Zadon avait été corrompu par elle. Il avait sombré dans la folie, et sa magie était en train de s’enflammer, le rendant aussi plus instable, ce qui leur offrait une chance de survie.

Des éclairs jaillissaient de son autre main, faisant hurler Asmiel. Samara pinça les lèvres en percevant la douleur de sa mère, et ferma les yeux, avant de se concentrer.

« Stupides mages ! Il me faut le Cœur Noir, j’en ai besoin ! Pour stabiliser mon esprit... ! »

Samara fit le vide dans sa tête... Et se téléporta alors. Elle atterrit à côté de Zadon, générant dans sa main son épée démoniaque, une épée avec une lame noirâtre, et bondit brusquement. L’épée trancha dans le vif, et sectionna le bras de Zadon, celui qui tenait la gorge de sa mère, puis elle le repoussa en frappant avec sa queue caudale, queue qui s’auréola de flammes et de pointes osseuses. Un coup de bélier qui repoussa Zadon au ventre, tandis que ce dernier, le bras en moins, tombait au sol.

« MAMAN ! » hurla Samara.

Les éclairs de Zadon auraient tué n’importe quel humain, et de la fumée suintait d’ailleurs du corps de sa mère. Samara attrapa ses épaules, tandis que, dans leur dos, le bras de Zadon se reconstruisait, des os apparaissant, puis des tendons, des muscles, de la chair...

« Plus on l’affrontera, et plus il va être puissant... Mais il va perdre le contrôle. On aura alors l’occasion de le tuer... Ensemble, Maman ! »

Samara était bien décidée à préserver sa mère, et à parler ensuite avec elle. Elle avait après tout beaucoup à lui dire.

Zadon ricana alors, crachant du sang de ses lèvres, des gouttes de sueur roulant le long de son corps.

*Il n’est plus habitué à stocker autant de magie en lui... Il perd le contrôle !*

Zadon se concentra encore, et ferma le poing, générant une sorte de tourbillon d’air qui aspira les éléments autour de lui. Déstabilisée, Samara manqua bien tomber, puis Zadon ouvrit sa paume, envoyant un véritable rayon magique violet. Samara généra un bouclier doré pour se protéger, et sentit le rayon s’aplatir violemment dessus. D’ores et déjà, le bouclier commençait à se fissurer, et elle serra les lèvres, espérant que sa mère viendrait la soutenir pour consolider le bouclier...
9  Plan de Terra / Royaume Terranide / Re : L'Entrevue [PV] le: Août 13, 2018, 07:16:32
Le petit groupe avait enfin rejoint la vallée d’Ancarla, une vallée enneigée perdue à des milliers de lieues de Nexus. Ils avaient accompli ensemble un long voyage, éprouvant, qui les avait souvent amené à affronter des monstres. L’époque où les routes de Terra étaient toutes sûres était de plus en plus révolue. Désormais, les caravanes marchandes disposaient toujours d’une garde rapprochée pour accomplir sans risque les longues traversées, et c’était encore plus vrai quand on se rendait vers Ancarla, une région encore assez isolée. Les marchands commençaient à s’y rendre, mais les routes et les voies y menant n’étaient pas encore totalement sûres. En rejoignant le centre-ville, Théodore vit plusieurs gardes, ainsi que des autochtones, et des touristes. Secrètement, il espérait que tout cela ne soit pas un piège. Après tout, la confiance qu’on pouvait avoir avec les Ashnardiens était forcément limitée. Le chariot s’arrêta devant les écuries, et Théodore laissa sortir les trois filles, avant de descendre à son tour.

La première chose que nota Théodore fut le froid. Venant de Nexus, une région au climat tempéré, il n’était pas habitué à des conditions climatiques si rugueuses. Pourtant, il n’y avait pas de tempête aujourd’hui dans la vallée, mais un beau ciel bleu. Malgré cela, le froid ambiant l’impressionna, tout comme la vue permanente de la neige autour de lui. Un garde s’approcha ensuite, et leur annonça qu’ils étaient attendus à l’intérieur de la maison close.

« Fort bien. Allons-y, Mesdames. »

Accompagné des trois dames, Théodore rejoignit l’intérieur du manoir. C’était un établissement de charme, reconnaissable à la lanterne rouge à l’entrée. D’après ses informations, cet établissement était géré à distance par le clan Warren. Il y avait peu de chances de rencontrer Mélinda Warren en personne, car elle avait chargé un autre membre de son clan, Claudia Warren, de gérer les lieux. Il ne fut pas surpris de voir des gardes. De ce qu’il savait, Ancarla était une région dangereuse, et le choix de déployer une vampire qu’on disait venir de la Horde des Amazones ici n’était pas anodin.

Le petit groupe évita la salle commune, d’où on pouvait percevoir quelques rires, des soupirs, ainsi que des odeurs d’encens derrière de multiples paravents, pour passer dans un coin. Un rideau dissimulait l’accès à un escalier qu’ils franchirent, grimpant une série de marches pour rejoindre des quartiers plus cossus. La décoration était de circonstance, avec des tableaux érotiques, des statues suggestives, dont certaines suscitèrent l’attention des trois dames.

Selvia lui demanda s’ils allaient être séparés, ce à quoi le baron acquiesça :

« Oui, je ne pense pas tenir la chandelle pendant que vous vous rapprocherez de Dame Samara. »

C’était, en un sens, une forme de prostitution, mais Théodore savait que c’était la spécialité de Selvia. Elle obtenait souvent des informations par ce biais, usant de son corps pour jouer la femme fragile, suscitant l’admiration et l’amour des hommes suffisamment naïfs pour croire à la sincérité de ses soupirs. Théodore ne se sentait donc pas particulièrement coupable de les envoyer entre les doigts d’une démone, car il savait qu’elles étaient demanderesses. C’était pour elles, non seulement une occasion de se faire bien voir de la Couronne, mais aussi d’avoir des alliés puissants.

Ils arrivèrent jusqu’à une double porte que le garde ouvrit, en les laissant passer. Celle-ci se referma derrière eux, les conduisant dans un vestibule où une femme les attendait. Théodore leur en avait parlé, et la servante de Samara, Kazuha, se tenait devant eux. Elle portait une tenue extrêmement courte, ne se constituant en réalité que de sous-vêtements noirs avec des armatures métalliques, ses cheveux blonds, particulièrement longs, noués en une longue natte tombant le long de son dos.

« Sire Langford, Dame Pascoale, Dame D’Alérion et Dame Blagorodnova, ma Maîtresse, Dame Samara, est heureuse de vous accueillir. Je suis Kazuha, son humble servante et garde du corps. »

Théodore essaya de ne pas trop loucher sur ses formes en hochant gravement la tête.

« Le plaisir est partagé. Aurons-nous l’honneur de voir Dame Samara aujourd’hui ? »

Un léger gloussement agita les lèvres de Kazuha, qui regardait surtout les trois dames.

« Évidemment. Dame Samara vous attend derrière cette porte. »

Ils y étaient. Dès qu’ils avaient croisé Kazuha, c’était comme si Samara était là. Cette femme était son esclave, venant de l’un des centres de dressage les plus élitistes de l’Empire. Et Samara était une Archimage, qui avait sûrement relié son esprit à celui de Kazuha, et voyait donc à travers son esprit. Il n’aurait pas été surpris d’apprendre que Samara pouvait également contrôler son corps. Quoi qu’il en soit, Kazuha ouvrit la double porte, et les laissa rentrer.

De l’autre côté, il y avait une grande chambre, très élégante, avec un balcon, et plusieurs tapisseries et autres tableaux, ainsi qu’une grande statue en marbre représentant deux femmes en train de s’embrasser. Une même base, puis qui se séparait en montant, formant deux bustes en courbe, pour se rejoindre au sommet, avec un baiser. Un grand lit à baldaquin se tenait là, et une porte ouverte sur la gauche conduisait à un bureau, tandis qu’une autre, sur la droite, menait aux sanitaires. Plus qu’une simple chambre, c’était une véritable suite, et Samara apparut sur la gauche.

L’aspect des lieux empêchait toute rencontre solennelle. Pas de fanfares ni de gardes à foison, pas de cérémonial interminable, juste une démone à la peau rouge, aux yeux jaunes, dans un corset moulant en cuir, et Kazuha qui récupérait un plateau en argent avec plusieurs verres de vin et un pichet pour le poser sur une table basse dans le coin salon.

« Mesdames et Monsieur les Nexusiens, permettez-moi de vous souhaiter de nouveau la bienvenue en personne, et de vous dire que j’avais très hâte de nous rencontrer. »

Les mots n’étaient pas choisi au hasard. Ce « de nouveau » confirmait les appréhensions de Théodore. Parler à Kazuha, c’était s’adresser à Samara. Le message était reçu, et Samara prit place sur un fauteuil. Il y avait un autre fauteuil sur sa gauche, et un grand canapé devant elle, là où les trois filles devaient prendre place, soit sous le regard de la démone. Celle-ci s’installa donc, la démone en profitant pour remuer sa queue caudale, dont la pointe glissa le long des robes des trois courtisanes.

« Je vous en prie, prenez place. Avec le froid qui règne dehors, vous ne serez pas contre un peu de vin chaud pour vous réchauffer, non ? »

Théodore sentit une pointe de nervosité le traverser. La rencontre venait de commencer.

Ashnardiens et Nexusiens face-à-face dans la même pièce...
10  Plan de Terra / Royaume Terranide / Re : L'Entrevue [PV] le: Août 08, 2018, 05:57:03
Ashnard et Nexus étaient deux nations en guerre. Une guerre qui avait commencé il y a plusieurs siècles, de manière lointaine et diffuse, avant de connaître une accélération il y a un siècle, quand les deux nations s’étaient officiellement déclarées la guerre. Depuis lors, le conflit avait connu des hauts et des bas, avec des périodes de relâchement où, devant l’impossibilité des Ashnardiens à percer les murs nexusiens, une paix avait été envisagée. C’est à cette époque que le premier royaume humain, historiquement parlant, situé au cœur de Terra, le royaume de Gilead, avait choisi d’intervenir. Gilead était alors un royaume assez connu, car c’est là que l’Ordre Immaculé avait vu le jour, ainsi que la civilisation humaine et ses valeurs. À travers ses chevaliers, ses pistoleros, Gilead avait pendant des siècles défendu les terres de Terra contre les monstres, les Orcs, les bandits, les Barbares, et quantité d’autres monstres. Nexus fournissait alors à Gilead vivres et ressources, tout comme Tekhos, en vertu d’un pacte ancestral.

Lorsque la guerre avait éclaté, Gilead, sous la houlette de son dernier Roi, le Roi Steven Deschain, avait organisé des négociations à sa capitale.  Les négociations avaient plutôt bien abouti, car le Roi de l’époque, qui était alors le père de Liam Ivory, avait reçu une missive transmettant un avant-contrat et les grandes lignes d’un traité d’armistice. Le Roi avait répondu en ordonnant à son ambassadeur, son propre frère, de signer. Las, entre-temps, un drame terrible avait marqué la nation gilloise. Le royaume avait été violemment attaqué, et, comme à son habitude en pareil cas, Gilead avait regroupé l’ensemble de ses sujets dans sa capitale.

Les Nexusiens avaient afflué sur place aussi vite que possible, pour constater, avec effroi, qu’il n’y avait plus que des cadavres. La ville toute entière était perdue, et envahie par des monstres redoutables. Les investigations menées sur place avaient permis de trouver des cadavres ashnardiens en armure, notamment le corps d’un puissant baron, frère d’un Conseiller Impérial, ainsi que des drapeaux ashnardiens. Même si l’Empire avait toujours officiellement proclamé son innocence, Nexus avait très rapidement conclu à la responsabilité de l’Empire. Gilead toute entière avait été massacrée, ne laissant plus aucun survivant, permettant ainsi de déstabiliser les terres centrales de Terra, faisant d’elles des contrées sauvages et inhospitalières, idéales pour permettre aux Ashnardiens de s’étendre. Une forfaiture qui avait relancé la guerre.

C’est cette histoire que le baron rappela aux trois impertinentes tandis que le chariot continuait doucement son approche. Un léger vent se levait toutefois, contraignant le convoi à avancer plus lentement.

« De la même manière, la populace accuse les Ashnardiens d’avoir provoqué le cyclone qui a provoqué la mort du Lion de Nexus et de l’ensemble de la famille Ivory, à l’exception de sa fille, l’actuelle Reine Elena Ivory. »

Une histoire tragique, qui avait grandement affaibli la Couronne et le pouvoir royal, et, par extension, l’État tout entier. Encore une fois, Ashnard apparaissait comme le coupable le plus évident.

« Pour ne rien vous cacher, je soupçonne une force plus sombre d’agir à l’intérieur de l’Empire. Enfin... Monsieur De Meizière et d’autres comme moi le pensons. C’est pour cette raison que nous avons pris contact avec des Ashnardiens, et plus particulièrement avec Emhyr var Emreis, qui... Qui a partagé nos appréhensions et nos soupçons. Ce que je veux, mes chéries, c’est que vous vous rapprochiez de Samara, et que vous me disiez si ces gens sont fiables ou non. Car, si nos soupçons se confirment, il existe au plus haut sommet de l’Empire une branche d’individus qui sont hostiles à la paix, et qui ont œuvré dans l’ombre pour que nos nations respectives continuent à s’entredéchirer. »

Les trois jeunes filles devaient commencer à prendre conscience de l’importance, maintenant, de cette entrevue confidentielle. Théodore se racla doucement la gorge, tandis que le chariot atteignait enfin l’entrée de la vallée. Le baron se tut pendant quelques secondes, laissant ainsi les jeunes femmes observer l’étendue de neige devant eux. De multiples maisons enneigées apparaissaient, avec divers structures plus ou moins grosses, des installations militaires, des miradors et des tours de guet...

...Puis le chariot amorça doucement sa descente.

« Samara est une démone puissante, qui ne se déplace jamais sans sa servante et tueuse personnelle, Kazuha. Évitez de vous fier à son apparence svelte, elle est aussi dangereuse que vous trois réunies, et est la personne de confiance de Samara. N’essayez pas de la soudoyer contre elle. Kazuha ne se révoltera pas contre Samara, et, si elle feint de la trahir pour vous, sachez que ce sera un piège.
Pour le reste, je vous présenterai comme mes dames de compagnie. Inutile de masquer votre identité, elle le découvrira rapidement. Quant à ses goûts sexuels... Je pense que la seule idée de coucher avec des nobles lui plaira, mais c’est une démone, et la mécène d’une vampire ashnardienne disposant d’un lupanar de luxe, Mélinda Warren. Alors, ne pensez pas que quelques tours de passe-passe suffiront. Vous n’aurez pas comme cliente un simple bourgeois gras qui s’ennuie au lit avec sa femme, mais une femme accomplie, une manipulatrice. Il faudra manier votre verve et votre langue.
»

Théodore se tut pendant quelques secondes, comme pour les laisser méditer sur ce qu’il venait de dire, avant de conclure :

« Un défi intéressant pour vous trois, non ? » sourit-il lentement, presque amusé de la situation.
11  Plan de Terra / Royaume Terranide / L'Entrevue [PV] le: Août 02, 2018, 10:29:11
Vallée d’Ancarla

Théodore Langford était un influent baron nexusien. Il était le baron de la province de Coalfell, une région agricole nexusienne très productive, très fertile. À cet égard, sa venue à la vallée d’Ancarla n’était pas anodine, même si, officiellement, il s’agissait d’une simple semaine de vacances. La vallée d’Ancarla était après tout une superbe vallée enneigée. Elle se trouvait à bonne distance de Nexus et du cœur ashnardien, près des régions polaires, au milieu d’une chaîne de montagnes. Dirigée par Dame Evangeline, la vallée d’Ancarla s’était récemment ouverte au monde à l’occasion d’un grand bal diplomatique ayant réuni beaucoup de sommités ashnardiennes*. Nexus en avait entendu parler, et, suite à ça, la vallée avait ouvert plusieurs installations touristiques. Il y avait notamment un grand centre culturel géré par le clan Warren, comprenant une maison close, et d’autres activités.

Pour Langford, il s’agissait donc, en apparence, de vacances parfaites. Mais, à bien y regarder, il arrivait également la même semaine qu’une femme de grande influence, une démone qui venait inspecter la structure posée par le clan Warren. Après tout, Samara, une puissante magicienne démoniaque, Archimage, membre du Conseil de l’Académie magique impériale, haute-fonctionnaire impériale, était aussi la mécène et la protectrice de Mélinda Warren. Il était donc tout à fait normal qu’elle se rende sur place pour examiner les lieux, surtout après avoir appris qu’Evangeline était proche de la Déesse Mania, Déesse de la Folie*, et après avoir appris qu’Ancarla avait fait appel aux services de Sylvandell**.

C’était donc une heureuse coïncidence… Sauf que, en réalité, c’était tout, sauf une coïncidence, comme Langford le répétait aux trois dames assises face à lui. Selvia Pascoale, une Castelquisiannienne sophistiquée, Fauve d’Alérion, une Celkhane au tempérament explosif, et Anna Blagorodnova, une cuisinière hors pair. Trois amies inséparables, trois intrigantes qui représentaient le meilleur atout de Langford tandis que son chariot, escorté par quelques chevaliers, remontait un canyon enneigé menant droit vers la vallée.

« Samara est une démone qu’on dit lesbienne, expliqua-t-il. Enfin, elle s’est récemment soignée, mais je ne saurais imaginer cette discussion sans vous, mes belles. Je compte sur vous pour user de vos plus beaux charmes et de votre réputation pour vous rapprocher d’elle. »

Nexus comprenait beaucoup de nobles et de militaires ne voulant pas discuter de paix avec Ashnard. La destruction de Gilead, imputée à Ashnard, avait pendant longtemps brisé toute tentative de paix entre les deux nations. Et, alors que Nöly Ivory était favorable à une issue diplomatique, la mort du Lion de Nexus et de la Reine, également imputée à Ashnard, avait relancé le conflit comme jamais auparavant. Mais, au sein de Nexus, il existait toujours des gens qui espéraient mettre fin pacifiquement à ce conflit, reprendre les négociations engagées à Gilead, et qui auraient pu aboutir sur la signature d’un traité de paix. Langford faisait partie de ces gens-là. Il ne siégeait pas au sein du Conseil de Régence, mais était proche du Grand-Duc Arnaud de Meizière, membre du Conseil de Régence, et favorable à une solution diplomatique.

« Il n’existe encore rien d’officiel, mais la démone Samara est proche du Conseiller Impérial Emhyr var Emreis. Vous avez sûrement entendu parler de lui, Mesdames, il est le deuxième homme de l’Empire… Si ce n’est le premier. Son influence est considérable, et c’est lui qui a envoyé Samara pour converser avec nous. »

Théodore observa encore la fenêtre. Des montagnes à perte de vue, et du blanc immaculé à foison. Un décor radicalement différent de ses vallées verdoyantes ou des plages de Nexus.

« Inutile de vous dire que c’est une mission de grande importance, je compte sur vos talents de persuasion et sur… Votre talent naturel pour vous rendre sympathiques avec n’importe quel interlocuteur. »

Langford ne leur avait pas encore tout dit, car il savait très bien que ces trois donzelles étaient très bavardes, et conservait encore savamment les informations supplémentaires dont il disposait pour justifier d’un rapprochement entre ces deux grandes nations en guerre.



* : Cf. RP « Le Bal des Poupées »,
** : Cf. RP « Les Poupées Diplomates ».
12  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : L'Enfant perdu [PV : Samara] le: Juin 22, 2018, 07:34:53
Les deux démones allaient devoir parler, s’expliquer. Samara devait comprendre ce qui lui était arrivé, pourquoi sa mère n’avait jamais cherché à la retrouver. Elle était bien placée pour savoir que l’éducation démoniaque pouvait être très sévère, et qu’il était, somme toute, assez fréquent que des démons soient exilés ailleurs, pour pouvoir ensuite mieux revenir. Zadon savait visiblement des choses, mais le mage noir était bien trop dangereux pour qu’on le laisse vivre. Asmiel attaqua la première, générant dans le creux de ses douces mains des fouets enflammés, et les lança vers le sceptre du mage. Les fouets s’enroulèrent autour du sceptre. Samara se concentra alors à son tour, et des cônes de glace se formèrent au-dessus de sa tête, cristaux redoutables qui fusèrent tout droit vers Zadon.

« Assez ! Pour qui me prenez-vous ?! »

Les cônes explosèrent brusquement en l’air, et le sceptre se mit à scintiller, crachant une onde magique qui vaporisa également les fouets. Zadon s’éleva alors dans les airs, et généra entre ses doigts des arcs électriques. Les éclairs crépitèrent entre eux, jusqu’à former une sphère magique, que le puissant mage lança au milieu de la salle, déclenchant une tempête d’éclairs. Samara se protégea derrière un bouclier magique, et vit les éclairs remonter dessus. Elle contre-attaqua en frappant le sol avec un sort de Terre, défonçant plusieurs dalles et coupant le nuage d’éclairs, puis vit ensuite Zadon invoquer des créatures.

Depuis les murs de la pièce, deux gros serpents apparurent alors, faisant des trous pour passer. Des serpents géants, qui filèrent chacun vers les deux démones. Samara se téléporta de quelques mètres, évitant ainsi la gueule béante d’un serpent, qui planta ses crocs dans le vide, et apparut à côté. Elle généra alors dans sa main son épée de combat, une épée magique à la lame noire, et bondit en hauteur. Son intention était de la planter dans la cuirasse du serpent, mais, au même moment, Zadon tendit un doigt vers Samara, et envoya un rayon énergétique, un fin trait redoutable qui frappa Samara à la poitrine, et la repoussa au sol, où la jeune femme rebondit sur plusieurs mètres.

Le temps que Samara retrouve ses esprits, des liens noirâtres jaillirent du sol, agrippant ses poignets et ses chevilles.

« Est-ce là tout, démones ?! »

Indéniablement, la réputation de Zadon n’était pas déméritée. Le serpent géant se rapprocha rapidement de Samara, qui, sans laisser la panique l’installer, généra un nouveau sort de Terre depuis sa tête, frappant le sol pour défoncer ce dernier, ce qui lui permit de se libérer des tentacules noirs. Elle roula ensuite sur le sol, évitant in extremis l’attaque du serpent. Samara se redressa ensuite, s’envolant dans les airs en déployant ses ailes démoniaques, un fait suffisamment rare pour daigner d’être notée.

Une boule de feu jaillit de sa bouche, fusant droit vers Zadon, qui la repoussa à l’aide d’un sortilège, coupant la boule de feu en deux, puis brandit son sceptre. Le cristal situé dessus scintilla encore, et un puissant éclair jaillit de ce dernier, frappant Samara au ventre, la faisant cracher du sang de la bouche, l’éclair perçant son bouclier magique.

*Quelle puissance !*

Leurs options semblaient plutôt limitées, et la démone se mit à grogner, sentant la colère monter doucement en elle. Le serpent la poursuivant s’éleva alors vers elle, cherchant à la bouffer dans son dos... Une gueule démesurée s’ouvrit derrière elle, et, alors qu’elle allait se refermer sur la pauvre démone, celle-ci se retourna brusquement, et cracha une puissante boule de feu dans sa gorge, avant de se téléporter, évitant de justesse les crocs empoisonnés du serpent.

La boule de feu fila dans la gorge du serpent, et explosa à l’intérieur du monstre, liquéfiant ses organes. Le serpent géant se tordit de douleur en sifflant douloureusement, brûlant de l’intérieur. Samara vit le serpent s’effondrer lourdement sur le sol, puis reporta son attention sur Zadon... Et laissa les flammes s’envoler. Ses cheveux se mirent à brûler, tout comme ses ailes.

« Tu commences à me faire chier, Zadon ! C’est moi qui avalerai ton âme, foutu sorcier ! »

Le sceptre de Zadon se mit à nouveau à scintiller, mais, cette fois, Samara était prudente, et évita soigneusement chaque tir électrique, tout en concentrant encore sa magie, générant des blocs de Terre, qu’elle lança sur l’ennemi, accompagnant cela de cônes de glace, mettant le bouclier magique de Zadon sous pression.

Avec le soutien de sa  mère, il ne faisait aucun doute, à ses yeux, qu’elles allaient toutes les deux réussir à briser le bouclier du mage noir...
13  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Rencontre Démoniaque [PV Samara] le: Juin 18, 2018, 07:41:44
La démone n’avait aucune raison de mentir au sujet de Shelob. Cette créature était une araignée ancestrale, un démon très ancien, datant probablement de l’époque de la Guerre des Grands Anciens, vu que même les démons se méfiaient d’elle. De simples flammes ne pouvaient en venir à bout. Libre toutefois à Karla d’y retourner ensuite, mais Samara ne serait pas là pour la couvrir. En tout cas, la jeune démone demanda un léger temps de réflexion, ce qui fit sourire doucement Samara. Visiblement, la perspective d’être redevable était difficile à concevoir. Samara haussa les épaules, décidée à montrer patte blanche à la jeune femme, qui, en ce moment, l’amusait plus qu’autre chose.

« Si tu veux. Kazuha te fixera un rendez-vous dans mon bureau sous quelques jours, alors. Si tu viens, je considérerai que tu acceptes mon offre. Si tu ne viens pas, c’est que tu auras réussi à trouver une autre solution. »

Laquelle ? Samara n’en savait rien, mais elle n’avait aucune raison particulière de faire pression sur Karla. Autant que la jeune femme voie par elle-même. Ashnard avait beau être une ville se disant « libre », quand on était une inconnue débarquant ici, sans aucun soutien, sans aucun mécène, les choses étaient parfois tendues. Samara pensait qu’elle devait tout de même avoir un visa étudiant, ou une autorisation quelconque, puisqu’elle l’avait trouvé à la bibliothèque, mais il allait falloir qu’elle trouve, en trois jours, soit quelqu’un qui accepterait de payer pour elle les frais d’inscription, soit de réunir les fonds nécessaires... Et ce sans garantie d’être prise, car, outre les fonds, en passant par la voie normale, il fallait aussi monter un dossier d’inscription, et prouver ses compétences.

Quoi qu’il en soit, pour Samara, leur séance était terminée.

« Au plaisir de te revoir, Karla. »

Cette démone disposait de pouvoirs assez surprenants. Ils suscitaient la curiosité de Samara, mais elle n’allait pas pour autant lourdement insister et faire pression sur elle. Autant la laisser cogiter un peu. Kazuha avait cherché l’agenda de sa Maîtresse, et nota une heure et une date pour un rendez-vous avec Karla, puis la raccompagna à la sortie.

Qui sait ? Peut-être allaient-elles effectivement se revoir...
14  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Nouveaux pouvoirs [Limma Darts] le: Juin 15, 2018, 07:34:06
« Ah... Oui, en effet, vu comme ça... »

Mélinda était plus amusée que surprise. Si c’était Sya qui avait encouragé Limma à porter un enfant, il ne faisait aucun doute qu’elle avait dû également proposer la méthode. Et, effectivement, si c’était Sya qui portait l’enfant, il n’y aurait, en soi, aucun problème. Mélinda hocha donc la tête. Elle désapprouvait un peu la vie de bohémienne que Sya menait, à avoir des enfants dans chaque ville. Ce n’était pas sain pour l’avenir de ses enfants. Une conception qui exprimait toute l’importance que Mélinda vouait à la notion de « famille », et qui était moins palpable chez Sya. Certes, Mélinda avait entendu parler de son grand rêve utopique, faire  des enfants à peu près partout pour former une grande fratrie, mais la vampire était bien placée pour savoir que les seuls liens du sang ne servaient pas à fonder une famille. Il fallait de l’amour avant tout, et, pour ça, il fallait être présente. Or, avec une fratrie à Caelestis, une autre à Ashnard, et probablement d’autres encore dans d’autres bouts du monde, Mélinda avait du mal à voir comment Sya arriverait à son but... Surtout qu’elle-même ne se sentait pas particulièrement proche de sa famille située à Caelestis.

Limma avait donc un plan, mais s’inquiétait surtout du croisement entre Ange et Démon. Mélinda lui sourit encore, et caressa son doux visage, pour l’embrasser sur les lèvres.

« Tu t’inquiètes effectivement trop, mais c’est le signe que tu tiens à cet enfant. Le croisement d’un Démon et d’un Ange... Ça fait un Nephalem, Limma. Il en existe quelques-uns à Ashnard, mais ton enfant sera très exceptionnel, tu sais, très particulier... Un peu comme sa mère, finalement. »

Il est vrai que Mélinda n’avait pas beaucoup d’esclaves similaires à Limma, capable de changer d’apparence et de personnalité sans prévenir. Elle lui sourit donc, et l’embrassa une nouvelle fois.

« Et, pour le reste... Je pense que ça dépendra surtout laquelle de tes personnalités vient engrosser Sya. Mais je ne crois pas que tu transmettras à ton enfant ta... Ta particularité spirituelle. Après, tu sais... Un enfant peut se développer avec un caractère totalement opposé à celui de ses parents, rien n’est jamais écrit à l’avance dans ce genre de situations. La seule chose qui importe vraiment, Limma, c’est que tu aimes ton bébé, et que tu sois prête à l’élever et à être près de lui. Un enfant ne demande rien de plus qu’on l’aime et qu’on s’occupe de lui. »

Elle se tut pendant quelques secondes, avant de conclure :

« Tu penses que c’est dans tes cordes ? »
15  Plan de Terra / Dictature d'Ashnard / Re : Nouveaux pouvoirs [Limma Darts] le: Mai 14, 2018, 10:07:47
Limma était très maigre, anorexique, et à la limite de la famine. Malheureusement, il lui était difficile de prendre du poids, car, à chaque transformation, elle retrouvait son poids initial. La jeune esclave ne le savait pas, mais Mélinda avait déjà demandé à Samara de travailler aussi là-dessus. Le fait est que les femmes cadavériques n’étaient pas très attirantes au harem. Prendre du poids aurait amélioré les formes de Limma, un esclave famélique et décharné. Si on ôtait ses vêtements, on pouvait voir ses côtes saillir le long de son corps, de sorte qu’elle était très rarement nue, portant régulièrement des combinaisons ou des robes mettant ses formes en valeur, et évitant d’insister sur son manque de poids. En fait, c’était surtout ça qui risquait de poser problème.

« Oui, ça ne m’étonne pas que l’idée vienne de Sya... Elle aime beaucoup enfanter, tu sais. Elle intrigue même activement auprès de ses fréquentations pour me donner un enfant. Elle qui a horreur des mâles, elle est même prête à voir Emhyr en personne si cela peut m’aider. »

Au sein du harem, tout le monde connaissait la stérilité de Mélinda, qui était sa malédiction. Elle aurait pu être jalouse que d’autres femmes qu’elle tombent enceinte, et, effectivement, elle l’était, mais elle était toujours heureuse d’avoir des enfants. Elle fonctionnait comme ça, et chaque esclave savait que Mélinda assistait à chaque naissance, et qu’elle adorait tenir entre ses bras les nouveau-nés. Sya était donc prête à offrir une fille à Limma, mais il y avait un problème. Même Sya ne pouvait rien contre le fait que le corps de Limma était trop maigre pour enfanter. De plus, avec sa capacité à changer de corps, qui sait ce qu’il arriverait du fœtus ? Le plus probable était que le fœtus ne meure à la première transformation, puisque chaque transformation modifiait et nettoyait en profondeur le corps de Limma. Pour autant, au-delà de ces considérations, Mélinda savait pertinemment qu’une seule chose tracassait véritablement Limma : l’accord de sa Maîtresse.

Sur ce point, elle entreprit donc de rapidement la rassurer, en caressant d’une main son visage et ses cheveux. Mélinda déposa ensuite un baiser sur son front, et lui sourit tendrement.

« Oui, Limma, il est évident que je t’autorise à avoir une fille... Et sache que je suis très fière que tu souhaites le faire pour moi, mais je veux avant tout que tu le fasses pour toi. Cet enfant... Ce sera ton enfant. Et ça, tu dois bien le comprendre. Tu devras l’éduquer, l’aimer, le chérir, et lui consacrer ta vie, et être prête à mourir pour lui. Je serais sa Maîtresse, mais tu seras sa Maman. »

Et, là-dessus, Mélinda serait intransigeante. C’était quelque chose qu’elle n’appréciait pas forcément chez Sya, qui avait tendance à multiplier les enfants, mais sans vraiment chercher à assumer son rôle de mère. Le fait qu’elle ait une famille à Caelestis et cherche à en développer une à Ashnard en était d’ailleurs une bonne illustration. Pour la vampire, rien n’était plus important que les liens du sang.

« Alors, dis-moi... Est-ce que tu es sûre de vouloir avoir un enfant ? »
Pages: [1] 2 3 ... 32
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox