banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 69
1  Discussions / Vous nous quittez déjà ? / Re : Il y a du chamboulement... le: Novembre 12, 2018, 09:06:10
bon repos : )
2  Discussions / Vous nous quittez déjà ? / Re : C'est nul le dimanche le: Novembre 12, 2018, 07:56:46
Coucou je passe moins en ce moment, j'ai trouvé un chaton pas sevré dans des cartons ça demande beaucoup d'attention au niveau de sa santé et surtout du dressage pour qu'il garde pas son instinct sauvage. Je pense que je devrais être de retour d'ici une grosse semaine, à cette age là ils s'habituent plus vite.

PS : c'est toujours aussi nul le dimanche
3  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Le parc et son sous-bois / Re : La douce chaleur du chant des sirènes [Lyli] le: Novembre 04, 2018, 03:02:44
J'avais presque fini par oublié que nous n'étions pas en sécurité ici, je n'étais plus sur mes gardes et n'avais même pas remarqué la vilaine perverse qui nous espionnait. Si ça avait été le cas, peut-être que je l'aurait elle aussi charmé pour qu'elle nous rejoigne, bien que cela aurait été un peu trop gourmand... Shiro était déjà une amante qui réclamait une endurance à toute épreuve malgré sa mignonne petite bouille d'ange. Pour preuve, j'étais déjà un peu essoufflée, pas que j'en avais eu assez loin de là mais rester hors de l'eau me demandait déjà en temps normal un effort alors dans cette situation, mes ressources s'étaient épuisées plus vite et le besoin vital de retourner à l'eau ne tarderait pas.

Oh Shiro... tu es incroyable... ta présence est comme une drogue...

Sa peau, sa voix, les substances que dégageaient son corps de la moindre petit perle de sueur jusqu'à sa cyprine... tout semblait n'être qu'un merveilleux poison qui m'enivrait. Et plus j'y goutais plus j'en avait envie, qu'importe si j'en franchissait la dose létale... il fallait juste que Shiro ne s'éloigne pas de moi. Elle m'excitait d'ailleurs tant que mon corps commençait à réagir tout seul sans même que je m'en rende compte. Alors que je commençais à laper de longs coups de langues félins son intimité pour en récolter la cyprine, que je suçais ses délicieuses lèvres comme un bonbon acidulé jusqu'à en épuisé la substance... une bosse se forma au dessus de mon sexe féminin. Je ne m'en était pas rendue compte car généralement ma verge de créature hermaphrodite se formait seulement lorsque je le désirais de moi même. Alors qu'elle apparaisse ainsi sans même que je m'en rende compte montrait vraiment à quel point mon corps n'était plus guidé que par le plaisir, et non plus la raison.

Je pense que nos cris... ont du être entendu... Tu penses que c'est dangereux ?

Je posais cette question tout en me délectant de ses liquides , toujours inconsciente que la verge traçait son chemin. Comme je m'étais relevée pour que Shiro puisse respirer correctement, elle put au moins la voir se développer de toute sa longueur bien qu'encore à moitié molle. Sa taille n'était pas aussi monstrueuses que certaines futanari bien que plutôt long et large, il y avait donc largement de quoi faire sans lui procurer une douleur intense... Toujours est-il que je m'en rendais enfin compte lorsque je sentie l'appendice de chaire se frotter contre son visage. Dans un sursaut, sans réfléchir, je bondit sur le côté. Non pas par honte, ni par pudeur, mais plutôt par respect pour mon amante car à vrai dire je ne savais pas encore si j'étais la première futanari qu'elle rencontrait, peut-être était-elle sous le choc.

Dé...désolée Shiro j'étais trop excitée... mon corps a réagit tout seul. Mais si ça te gêne je peux toujours la faire disparaitre...

Elle pouvait en tout cas avoir une belle vue dessus, puisque j'étais assise sur le sable, les deux cuisses écartées en sa direction, expirant et soupirant de fatigue... mais surtout d'excitation.
4  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Quel genre de trésor? [PV Lyli] le: Novembre 04, 2018, 02:03:48
Le baiser fougueux  me fit ouvrir de grand yeux et je serrais les mains dans les siennes en pensant naïvement que celui-ci durerait. Nos langues se liaient enfin surtout la mienne en admirant ses yeux envoutant maquillés de ce fabuleux mascaras bleue... Mais la suite ne se passa pas comme prévue. Etouffé par le baiser, le cri ne pu quitter mes lèvres tandis que je me sentais chuter dans le tas d'or. Bon avec ses talons haut elle a du perdre l'équilibre sur quelques pièces, rien de plus normal me dis-je... Mais la position de ses fesses ne laissait vite plus aucun doute sur ses motivations. J'aurais pu-être en colère, tenter de la repousser mais à la place je pris un regard amusé en entendant sa voix toujours si joueuse et envoutante. Il fallait du cran pour essayer de prendre l'avantage à 1000 lieux sous les mers, dans une pièce certes épargné par l'inondation mais tout de même, elle n'avait peur de rien. Cette vague de courage méritait bien que je lui laisse les commandes, mais ce n'était qu'à charge de revanche.

* Puis la position n'est pas si mal... *

Sentir son cul moulé dans le latex contre mon visage était une sensation des plus excitante, inutile de mentir par fierté. Mon seul regret fut plutôt de n'avoir accès qu'à l'arrière de son corps, mais je devais au moins lui être redevable de m'avoir laissé ce peu de liberté dont je pourrais me servir. Car loin de seulement profité de ses coups de langues qui me faisaient déjà mouillé, je lui rendait l'appareil en embrassant du bout des lèvres ses fesses. J'aimais cette sensation, le latex était décidément une matière formidable, je comprenais pourquoi certains humains aimaient autant cela.

* Si je suis excitée ? Qu'elle aille gouter... elle verra bien que ça n'as pas que le gout de la flotte...

Les coups de langues cambraient mon corps sous l'excitation, la cyprine se diffusait sur sa langue alors que je soufflais mon plaisir sur ses fesses, qui obstruaient toujours mon visage. C'était bon, sa langue était un délice mais repenser aux caresses de ses mains gantées me fit frémir. Je me demandait si ses doigts recouverts de latex allaient s'introduire en moi, que ce soit dans mon intimité ou dans mon derrière... J'en avais tant envie ! Si elle le faisait je jouerais surement en un instant éclair !

* Je vais te pousser à être plus vilaine... *

Je gratifie son derrière d'un large coups de langue le long de son anus, mouillant sa belle tenue brillante. Mais ce geste affectueux accompagnés bien vite de nouveau par les baisers sur son derrières, deviennent peu à peu de petites morsure qui font se crisper le latex sous mes dents, tirant la matière et aussi ses chaires. Elle avait mis ses fesses à dispositions alors autant que je me montre gourmande. Je le lui dévorait ainsi en alternant avec de petites fessées qui avaient le mérite de bien claquer contre cette matière. J'aimais beaucoup jouer avec ses fesses ainsi, je me montrais la plus vilaine possible avec elles pour la provoquer et qu'elle me montre ce dont elle était capables. Les seuls moments de pures douceurs étant ma langue qui appuyait entre son cul pour tendre le latex dedans, et les ondulations de mon bassin pour caresser sa poitrine contre ma peau.

Pour le moment je n'avais pas encore touché à son sexe bien que j'aurais pu, imaginant l'intérieur de sa tenue toute mouillée de cyprine. Je comptais la faire jouir à l'intérieur de sa combinaisons moulante le moment venu.
5  Préliminaires / Prélude / Re : Tout feu tout flamme, incendiaire en approche ! le: Novembre 04, 2018, 01:25:01
*Lyli attaque avec pistolet à eau, c'est super efficace* j'ai joué à pokémon je sais comment ça marche l'avantage sur les type héhé ! heu... ouai bon rebienvenue : D
6  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Le parc et son sous-bois / Re : Sous l'eau, le vice est invisible... [PV une jolie sirène] le: Novembre 04, 2018, 01:23:39
Ses capacités tactiles ne sont pas celles d'une débutantes, la succubes a parcouru le corps de nombreux amantes te amantes c'est une certitudes. Je me demande alors combien ont succombé, combien sont devenus fou de plaisir en sentant les gants recouvrant ses mains caresser leurs parties les plus intimes. En les imaginant saisir une verge et en faire le pantin de ses désirs entre ses doigts le plaisir montait, oh comme j'avais hâte de lui montrer ma capacité d'hermaphrodite, j'aurais l'occasion de voir comment elle est capable de s'occuper des deux sexes... un pur bonheur ! Mais pour l'instant c'est bel et bien mes seins qui étaient capturés dans ses assauts. Je pointais déjà avec fermeté, peut-être même plus que ceux de la succubes qui se forgeait une place dans son corset en cuir. Quel dommage, de ma position je ne pouvais les saisir, je ne pouvait qu'y frotter mon dos en me pinçant la lèvre inférieure entre mes dent, imaginant ce que je pourrais lui faire en une meilleure position.

Je serais ravie d'apprendre de nouvelles choses, belle sirène... Je suis toute à toi...


Ces mots furent comme un déclencheur et alors que je laissais un cri envoutant et suaves s'échapper de mes lèvres, en sentant ses mains gantées stimuler le fond de mes parois intimes, mes deux mains tiraient d'un coups plus violent sa queue de démone, comme si celle-ci était le clé de sa jouissance. Je la tirait vers l'arrière d'une seule main alors que l'autre remontait pour caresser sa chevelure rose. J'aurais voulu rester ainsi à la laisser me mordiller, capturée entre ses bras mais... elle venait de lâcher du leste, de me dire que j'étais tout à elle... Alors je ne peux résister à l'envie de tirer assez fort sur sa queue pour qu'elle me lâche, et que je puisse me blottir contre elle, face à face. Poitrine contre plus poitrine, il est déjà plus plaisant de s'y frotter qu'en utilisant le dos comme précédemment.

Alors prends ton souffle belle succube.

Puis je m'enfonce dans un baiser langoureux tout en agitant mon buste contre le siens, pendant que je nous dirige lentement sous l'eau. Progressivement nous sombrons, mais en restant proche de la surface tout d'abord pour l'habituer. Je n'y reste que quelque seconde avant de remonter et de couper ce baiser langoureux lors duquel ma langue tournoya avec la sienne. Un léger filet de salive relie nos langues et s'étale sur sa poitrine pour démontrer à quel point j'ai été gourmande. Mon regard est intense puis je disparais sous l'eau avec un sourire pour remonter par derrière et la saisir de la même manière qu'elle l'avait fait plus tôt.

C'est mieux si on inverse les rôles non ? Toi avec ta queue, tu peux toujours me stimuler même prisonnière de mes bras...

Et c'est cette fois-ci le grand plongeon. Toutes les deux étalées comme des feuilles, nous sombrons au fond du lac, à la seule différence que je n'ai moi pas besoin de retenir ma respiration. Mais le fait qu'elle soit en apnée ne me fera pas accélérer le rythme ni même me presser, au contraire, je comptais bien prendre mon temps, de toute façon je pouvais subvenir à ses besoins d'air même au fond de l'eau alors aucun soucis à se faire. Je pouvais me concentrer sur cette fabuleuse descente lors de laquelle je pétrissais avec amour sa poitrine, avec une main. Je pouvais enfin tirer sur ses tétons dur, les pincer tout en malaxant généreusement sa poitrine moelleuse. Maintenant que l'eau avait mouillé son corset, le cuir était en plus d'avantage moulant, se resserrant contre sa peau.... s'en était que plus divin. De l'autre main, je caressais ses cuisses avec une certaine tendresse et lenteur, voguant le bout de mes doigts entres celles-ci.

Je ne connaissais pas ses capacités en apnée mais entres quelques bisous sur sa nuque et le creux de ses épaules, je lui susurrais à l'oreille la douce promesse d'un plaisir infini, d'une voix envoutante.

Tu vas sentir l'excitation grandir... grandir encore et encore au fur et à mesure que l'oxygène s'envolera... Ta perception ne sera plus la même, l'adrénalyne boostera ton plaisir et t'offrira un orgasme puissant, ma succube chérie...

Cet douce promesse ne vient pas seule, et alors que ma main dérape sur sa queue pour la caresser tendrement et me demander ce qu'elle allait en faire pour me donner du plaisir... je dérape finalement sur son intimité et y glisse l'index tout le long. Si ce doigt-ci tournoie sur son clitoris avec douceur, le majeur lui s'ancre sans retour arrière à l'intérieur de ses lèvres, et s'y agite...
7  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Il était un petit navire... [PV] le: Novembre 04, 2018, 12:19:27
Les pirates, ces maudits scélérats, ces pilleurs qui sévissaient aussi bien sur la terre ferme que sur les mers... même pour les sirènes ces individus étaient sources d'ennuis et de profanation, pour exemple, un navire était tombé lors d'une expédition sur un trésor sous-marin, s'accaparant celui-ci en profanant les vieilles structures de l'épave engloutie. Le coffre plein de bijoux ancestraux fut remonté à l'aide de matériel à bord avec l'équipage la vieille, et si ce n'était normalement pas un problème pour une sirène qui n'en avait rien à faire de l'argent et des objets de valeurs, l'acte de pillage était une honte qu'il fallait punir, un affront ! Nul ne retirait à l'océan ce qui lui appartenait, l'eau engloutissait ce qui lui revenait de droit et le gardait à jamais. Dans le but d'une vengeance à hauteur des espérances et pour donner un exemple convainquant aux autres pirate, j'avais suivis l'embarcation toute une journée durant. Loin de se douter du danger qui planait en profondeur, le capitaine continuait à suivre la route maritime habituel, jusqu'à ce qu'un bruit sourd ne tape le dessous du bateau avec violence, formant une secousse.

- Wowww tu as sentie ça ?
- La mer ne devait pas être calme ?
- C'est cette elfe, j'avais dis qu'elle porterait malheur, cette sorcière va finir par invoquer le kraken.

Les autres corsaires et moussaillons rient, certains déjà enivrés par les bouteilles de rhum. Mais un nouveau coups retentit avec la même puissance avant le grand silence. Plus rien, puis un cri sur le pont. Tout le monde s'arrête de travailler et un énorme tentacule s'abat sur l'avant du bateau en brisant au passages les rambardes en bois sur les bords.

- Nous sommes attaqués ! A vos postes, défendez le navire... Un violent coups derrière la tête assomme soudainement le capitaine. Les tentacules surgissent de toutes parts et l'un d'eux se dresse lentement au dessus de la surface. Je suis assise sur celui-ci, il me dépose sur le bateau devant le regard stupéfait des corsaires qui ne se sont pas encore jetés à l'eau. Certains crient à la sorcière des eaux, d'autres ont bien compris au vu du charme naturel que je dégage que je suis une sirène, même dressée sur mes deux jambes.

- Je vais laisser chacun d'entre-vous partir sain et sauve, ne suis-je pas clémente ? Par contre, je garde votre capitaine comme butin...

A l'unisson, ce qui reste de l'équipage prends la fuite sur les canots de sauvetage, trop effrayés par les puissants tentacules de mon " animal de compagnie marin ", gesticulant encore autours du bateau comme de puissants fouets prêts à frapper. Direction la salle du trésor pour remettre le butin à l'océan...

Je descend la première cale, ondulant sensuellement dans mes dessous violets et sur un sons de clapotements laissé par l'eau. Ce n'est pas la salle des trésors visiblement mais plutôt des sortes de geôles.

- C'est ton jours de chance. Dis-je en me saisissant de la clé sur le mur pour ouvrir sa cellule. Et alors que je m'apprête à chercher de nouveau la salle du trésor mon corps se fige. Quel beauté... cette prisonnière est surement la pièce ultime de ce bateau, le trésor parmi les trésors. Je m'avance à l'intérieur des barreau un doux sourire au visage, jusqu'à appuyé mes deux mains à coté de son visage, contre le mur.

- Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà vu si belle créature...

Ses oreilles élancées rappellent celles d'une elfe, mais même pour une titulaire de cette race la beauté et la pureté d'ame qui émane de la créature est au delà de ce que j'ai pu voir jusqu'ici. Soigneusement, mon pouce et mon index se saisissent de son menton pour le surélever et la toiser droit dans les yeux, mon souffle s'écrasant sur la peau blanche de son visage.

- J'imagine que ton destin était de finir à la vente... mais je peux t'éviter ça. Tout ce qui m'intéresse est de rendre à l'océan le trésor qui lui appartient, rien de plus, je vais donc laisser ta cellule ouverte d'accord ? Une caresse sur sa joue et un petit baiser sur l'autre viennent conclure ce pacte tandis que je prends les escaliers pour remonter sur le pont. Les derniers mousses s'empressent de montrer dans les canots et certains autres hurlent " ne regardez pas la sirène dans les yeux ! " Craignant un envoutement. Avant de monter la dernière marche et de chercher le coffre, je m'adresse une dernière fois à l'elfe.

- Je vais laisser le capitaine de ce navire rentrer sain et sauve, elle me servira d'exemple en racontant aux autres pirate ce qui vient de se passer. Alors tu devrais en profiter pour t'échapper toi aussi, en barque tu devrais atteindre la terre ferme en quelque jours si tu ne rencontre pas une tempête ou d'autres pirate, hi hi ! Mais bon, c'est toujours mieux que de rester avec la capitaine pour finir vendu comme esclave non ?

Bon et maintenant, ou était cette foutue cale à trésor ? Ce bateau était grand et je me sentais déjà perdu comme dans un labyrinthe.
8  Discussions / L'Art / Re : Il faut une bonne signature pour faire régner la justice le: Octobre 30, 2018, 01:38:19
si t'es sages : x Et un grand merci à Darth Vallon pour son travail sur la signature  Sourire
9  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Le parc et son sous-bois / Re : Sous l'eau, le vice est invisible... [PV une jolie sirène] le: Octobre 29, 2018, 09:17:16
Les succubes sont des créatures entreprenantes c'est un fait, mais de là à venir prendre l'initiative sur mon corps dans l'eau... dans mon propre milieu, celui ou je contrôlais d'habitude toujours tout... Il fallait quand même une sacrée dose d'audace. Ce n'est pas comme si je lui avait caché pourtant, elle était bel et bien consciente qu'elle tripotait une sirène. Intéressant, j'aurais pu l'attirer au fond de l'eau tout de suite, mais sa prise de risque méritait au moins bien de la laisser découvrir un peu mon corps. D'ailleurs, cherchait-elle à jouer un rôle ou la succube était vraiment une créature qui aimait dominer ? Par sécurité, je ne sortirais pas de l'eau pour vérifier... juste au cas ou.

Tu n'as vraiment peur de rien belle succubes... n'as tu jamais entendu ces histoires ou les vilaines sirènes noient leurs proies après leurs dernier orgasme ?

Je n'étais bien sure pas de celle-ci heureusement pour elle, ni même l'une de ces sirènes qui dévoraient leurs proies. Non, je n'étais qu'une sirène en quête de luxure et de liberté, si bien qu'ont m'avait déjà toisé du nom de " succube des mers " à diverses reprises. Un surnom bien amusant, mais qui ne me déplaisait pas. Pour le moment la succubes des mers que j'étais se laissais faire juste pour voir jusqu'ou la démone irait. Ca commençait lentement avec de petites caresses jusqu'à ce qu'elle me coince la cuisse d'une main, me coupant toute retraite. Oh alors elle voulait jouer au jeu de la capture ? Mais j'allais lui faire lâcher prise moi, j'avais déjà repérer l'une de ses points faibles. Avant de me libérer je pouvais cependant bien profiter de quelques doux instant à me faire masse la poitrine de manière érotique. J'aimais son doigté, et je ne l'aimais que d'avantage à l'intérieur de ses gants de cuir. Ses gouts vestimentaires étaient excellents et maintenant qu'elle avait mis les pieds dans l'eau avec elle ne devrait pas compter sur moi pour que je la laisse sortir. Elle les garderait sur elle jusqu'à ce que je les enlèves lentement de mes propres mains, hi hi ! Oui, je ne portait aucun autre vêtements que des dessous mais j'aimais beaucoup les textiles humains, je trouvais certaines tenus très gracieuses et excitantes. Tant pis pour elle si elle les mouille maintenant.

En parlant de mouiller je sentais une certaine humidité émanée d'entre mes cuisses, autre chose que de l'eau. Mes tétons réagissaient aussi sans se faire prier entre les doux doigts de la succube, se durcissant et enflant pendant que je me commençais à lentement frotter mon dos contre son buste. Elle aussi avait bien le droit à un peu de caresse, d'ailleurs son corset semblait un tout petit peu chaud à l'intérieur, comme si la chaleur l'avait déjà rendu un peu plus moite.

Tu m'as trouvé hein ? Je sais pas ce que tu veux de moi mais... une sirène ça se mérite ma belle.

Rester prisonnière contre son corps ok, mais restée à ne rien faire et seulement profité hors de question. Je voulais lui montrer que je savais répondre aux attentes même dans cette position captive. Alors mes fesses ainsi que mon sexe féminin se frottait à l'une de ses belles cuisses en simulant de petit gémissements gourmand. Je me léchais même les lèvres pendant ces déhanchés sur sa cuisse et sa poitrine.

Mais tu sais, tu ne vas pas me garder en place très longtemps belle succube.

Car mes deux mains étaient encore libres et de nos position il n'était pas très difficile de tirer mes bras vers l'arrières pour aller les poser sur ses fesses. C'est qu'elle avait de belles formes la créature des enfers ! C'était très plaisant de les masser avant de passer aux choses sérieuses. Dans un petit rire, je me resserre vers le milieu, m'approchant de son anus et... Pouf, en un instant je saisi délicatement la bases de sa queue à deux mains. Je l'avais bien compris, il s'agissait d'une zone très érogène et je comptais bien lui faire lâcher prise grâce à cette appendice je commençais à caresser d'abord tendrement.

Aller ma belle lâche prise... je suis sure que même une succube comme toi n'as jamais partagée ses draps avec une sirène... je vais te montrer les sensations qu'ont peut éprouver à faire l'amour sous l'eau... Tu apprendras de nouveaux jeux vicieux dont tu ne te doutais même pas...

Les petites caresses se transforment bientôt en ce qui ressemble à une masturbation. Du mieux que je le pouvais de ma position, je masturbais littéralement sa queue de démone comme s'il s'agissait d'une verge, toujours en ondulant contre son corps...
10  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Le parc et son sous-bois / Re : La douce chaleur du chant des sirènes [Lyli] le: Octobre 29, 2018, 11:53:30
J'éprouve des difficulté à savoir ce qui m'étonne le plus, est-ce son index dans le cul qui me fait subitement sortir d'entre ses cuisses pour lâcher un cri presque mignon de surprise ? Ce même index qui oblige mon cul à se crisper et à faire un bon vers l'arrière avant de retomber lourdement sur son visage comme une punition ? Ou alors est-ce plutôt le fait qu'elle ait jouit juste en se faisant pénétrer l'anus par deux doigts ? Si son derrière était si sensible elle serait bien gâtée plus tard aucun doute là dessus, mais pour le moment présent je en voulais surtout pas abandonner cette position.

*J'espère qu'elle a une bonne endurance...*

Je serais en effet assez déçu de la voir s'épuiser au bout de 2 ou 3 orgasmes. Ce genre de choses pouvait en effet arriver à des humaines normales mais Shiro n'en était pas une n'est-ce pas ? En tout cas je l'espérais, je ne voulais pas la voir manquer d'énergie au point de précipiter les choses de peur qu'elle ne s'effondre avant. J'allais donc lui faire confiance, partir du principe que son endurance était très développée et donc reprendre ma position... Avec plus d'ardeur cette fois. Si deux doigts avaient pu la faire jouir et que je me délectais encore de sa cyprine partout entre ses cuisses et sur mon visage, voyons voir comment elle réagirait face à quatre.

*Elle tellement creusé le sable en bougeant... j'ai l'impression que... nous sommes en train de nous enfouir...

Nous enfouir dans le sable mais également un monde de bonheur et de chaire tendre. Car si sa poitrine moelleuse me manquait déjà ses fesses et ses cuisses avaient tout pour me distraire comme il le fallait. Un peu comme elle, qui pinçait et fessait la chaire tendre de mon cul depuis tout à l'heure, me déclenchant des sursaut de plaisirs et des battements de coeur intenses. Comme promis si elle voulait jouer à ce jeu je pouvais moi aussi être féroce et les doigts ancrés sur son cul, qui ne servaient qu'à prendre appuis, commençaient à se crisper pour tester l'élasticité de son derrière. Je le lui griffais légèrement comme une féline en chaleur, j'y enfonçait mes doigts avec une telle envie que mes dents firent de même. Oui, telle une tigresse je m'arrêtais occasionnellement de sucer son bonbon juteux pour mordiller l'intérieur de ses cuisses, cette chaire moelleuse et tendre qui se retrouvaient bientôt avec quelques marques de dents montrant clairement que je ne pouvais plus me canaliser. Je n'allais bien sure pas jusqu'au sang, on pouvait plutôt parler de petties morsures érotiques comme on en ferait à son amante dans le cou.

* Je... je peux plus me contenir... je vais devoir...*

Céder... Je n'en pouvais plus et mordilla encore une fois sa chaire pour essayer de me calmer mais rien n'y fait. Les fessées et surtout l'index qui procurait un plaisir coupable que j'avais du mal à taire eurent raison de moi. Elle avait du le remarquer, mais mon anus était très sensible et surtout très étroit. Rare étaient les amantes qui avaient eu le privilège de s'y introduire, je ne le permettais qu'aux femmes d'exception, qu'à celles envers qui j'éprouvais un grand feeling. Ce ne fut donc pas étonnant de me voir noyer son visage de cyprine, en relâchant la morsure pour crier sans aucune retenue. Au diable cette Melinda ou n'importe qui d'autre, si elles voulaient venir qu'elle vienne, mais je criais à gorge déployée mon plaisir en contractant mes cuisses autours de sa tête, pour être sure qu'elle reste bien en place et qu'elle ne perde aucune goutte de ma cyprine. L'orgasme est puissant et remplit aussi bien l'intérieur de sa bouche que le sommet de son petit nez. C'est une véritable vague que je décharge, que j'essaye de canaliser en crispant mes deux index loin dans ses fesses. Ca ne suffit pas, alors je tiens enfin ma promesse et y introduit aussi les majeurs pour élargir son cul de quatre doigts en même temps. Je n'y vais pas de mains morte, prise d'une grande frénésie jusqu'à ce que la jouissance retombe enfin en même temps que me cuisses ne se desserrent...
Quant aux doigts, ils restent eux bien à leurs places au chaud dans son fondement pendant que mon visage s'écrase entre ses cuisses en expirant fort et chaudement. Seuls quelques petits mouvement du bout du nez pour caresser son clitoris humide prouvent que je suis encore bel et bien consciente.

Je sais pourtant que je ne peux pas me reposer sur mes lauriers, nos cris et surtout les miens, vont bientôt trahir notre présence. Il faudra être prête à aller nous cacher s'il le faut.
11  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Le parc et son sous-bois / Re : Sous l'eau, le vice est invisible... [PV une jolie sirène] le: Octobre 29, 2018, 11:11:53
Non... pas tout de suite... Attends encore un peu Sélène...

Entre le sommeil et le réveil, je murmure doucement au fond de l'eau quelques paroles, pendant que Sélène est allongée érotiquement contre moi. Ca c'est dans le monde onirique car dans la réalité je suis allongée dans un tapis d'algue, mon corps piégé dans ce rêve érotique avec Sélène, une elfe qui avait partagée ma longue nuit. Elle était la raison pour laquelle j'allais si souvent m'aventurer au lac du grand parc ces temps-ci, il était devenu un point de rendez-vous chaque semaines que je ne manquais jamais. Hier soir encore nous avions partagés beaucoup de moments intimes dans la faible lueur des lucioles, sur la berge, ou sous l'eau, nous avions encore fait des folies partout. Si bien que j'en rêvais encore jusqu'à ce qu'un bruit sur la berge ne me réveille. Ca pouvait paraitre anodin vu de l'extérieur mais comme le sons se propageait mieux dans l'eau et que mes sens étaient plus aiguisés dans celle-ci, ça avait eu le don de me tirer de mon léger sommeil.

Sélè... Mhhh ? Ah oui ce n'était qu'un rêve... elle est repartie sur terra après que nous... Mais plus important c'était quoi ce bruit ?

Je devais faire attention maintenant et rester discrète, me cacher au fond du lac jusqu'au soir. En journée, je n'aurais que peu de chance de regagner l'océan sans problème avec la chaleur encore assez élevée, je me voyais forcée d'attendre la fraicheur de la pleine nuit. C'était l'un des revers de la médailles lorsque l'on était une sirène, alors je devais bien faire attention à qui s'invitait dans le lac pour éviter les mauvaises surprises. Nageant vers la source des bruits, je découvre une silhouette retirant de longues bottes avant de plonger à l'eau. Comme ce n'était pas le genre de chaussure que les humains portaient habituellement cela me rendait curieuse et je m'avançais encore, pour essayer de démasquer cette femme, aux contours encore cachés par les aveuglants rayons du soleil. Juste un peu, juste encore un peu et elle n'y verra rien... Et mince, je crois que j'ai effleuré sa jambe, ça n'as pas loupé. Tant pis, je prends le risque, elle en sait pas encore que je suis une sirène de toute façon alors je sors la tête de l'eau avec un sourire radieux.

Dommage que tu ai retiré ces bottes, j'aimais beaucoup... Un instant, mes yeux s'éclaircissent devant cette superbe chevelure rose. Mais ce qui me captive se trouve à l'intérieur, une paire de corne qui me fait briller les yeux de curiosité. Je me redresse soudainement hors de l'eau pour aller les saisir et les caresser.

Waaaaaaaaaaaaaah ! Mais tu as des cornes, et ce sont des vrais... Alors ça veut dire que. Et effectivement, en jetant un oeuil par dessus son épaule je croire le regard avec une longue queue dont le bout est en coeur. Je la saisit pour la caresser affectueusement avant de me rappeler que ces appendices sont souvent sensibles, voir érogènes chez certains type de démon. Je la relâche donc très vite en m'excusant.Wah désolée mais c'est que... j'adore les démones, les succubes et tout ça ! Vous êtes vraiment des créatures magnifiques, et vous possédez tant de connaissance et d'ouverture d'esprit dans les domaines sexuels...

On aurait presque pu croire à une groupie ayant rencontré son artiste de rock préféré, mais en réalité cette admiration était du même ressorts que les humains ou autre créatures avaient à mon égards. Les sirènes étaient autant connu que les succubes pour leurs danger et leurs charmes.

Bon si t'es pas une humaine y a aucune raison de te mentir je vais tout de suite éclaircir tes doutes. Si tu ne m'as pas vu arrivé c'est parce que je suis une sirène. Tu vois, je suis bloquée ici jusque la nuit tombe... toute seule... Je fais mine d'entortiller une mèche dans mon index pour parraitre mignonne, comme si je lui demandais de briser cette solitude en la charmant. Alors c'est pas un problème si tu veux rester ici et continuer à te baigner ! Tu pourras me raconter qui tu es et d'ou tu viens. Je suis curieuse de savoir ce qu'une succube fait en ville... De nouveau, j'aventure mon corps dans l'eau, la faisant ruisseler sensuellement sur mes courbes, mes cheveux et mes lèvres humides. Aurait-elle envie de rester maintenant ?
12  Discussions / L'Art / Il faut une bonne signature pour faire régner la justice le: Octobre 28, 2018, 01:35:30
La folle justicière serait bien venu vous le demander elle même mais bon comme elle est pas validée elle m'envoies vous faire la demande suivante :

Serait-il possible à quelqu'un de faire une signature pour mon DC avec les images suivantes ? Merci d'avance si c'est le cas sinon tant pis pour moi : x

https://www.zupimages.net/up/18/43/5cdu.png
https://www.zupimages.net/up/18/43/y0ql.png
13  Préliminaires / Prélude / Re : La Fut'-Corp ouvre ses portes ! le: Octobre 27, 2018, 01:10:21
vu comme elles sont membrées j'aurais plutôt dis " ça va bien passer " Souriant
14  Préliminaires / Prélude / Re : La Fut'-Corp ouvre ses portes ! le: Octobre 26, 2018, 09:31:01
Bon heu... ben bonjour x) bienvenue
15  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : La Belle Sirène [Lyli] le: Octobre 21, 2018, 01:19:19
Soit les anges étaient naïves soit Cupidon était l'exception parmi le peuple céleste. Je pensais lui faire comprendre mon réel but en lui avouant ne pas faire route pour Arcnos, mais au lieu de ça elle crut à un simple détour. Devais-je en rire ? J'étais tentée de tout lui avouer moins subtilement sur le champ, mais ce qu'elle fit m'intrigua beaucoup. Comment avait-elle apprise à parler sous l'eau ? Il y avait bien une autre algue pour ça mais je ne lui en avait pas donné, et à ma connaissance seules des sirènes aux pouvoirs plus avancés connaissaient les sortilèges secrets des océans.

Oh tu... tu parles ? Ca alors, je ne m'attendais pas à ce que tu connaisse ce genre de sortilège.

Cyanée hein ? C'était surement cette sirène qui lui en avait tant apprit, mais elle n'avait pas eu le temps de lui apprendre un sortilège de respiration aquatique puisqu'elle avait eu besoin des algues. A moins qu'elle ne le connaisse pas en tant que sirène, c'était une formule bien plus complexe que prononcer de simple paroles au fond des océans. Ouf, voila qui est rassurant, si cette Cyanée n'est pas une aquamancienne de niveau supérieur j'aurais moins à craindre de mes arrières en trompant son amie.
Rassurée, je répondit à son baiser en replongeant sur ses lèvres à mon tours, un air espiègle, mélange d'amusement et de duperie. Une main caresse une des oreilles pointues pendant que je la contemple ainsi, toisant sa peau claire et ses cheveux roses qui ondulaient tout autours de son corps. Il n'y avait rien de plus magnifique qu'une longue chevelure ondulant gracieusement dans les courant des eaux, Cupidon était sublime.

Je voulais dire par là que nous n'allons pas du tout à Arcnos. Tu appartiens à l'océan désormais petit ange...

Je ne veux pas la brusquer d'avantage, alors je ne lui parle pas encore de l'algue aux effets écourtés pour qu'elle ne panique pas. Elle s'en rendra compte par elle même une fois que sa capacité de respiration aquatique s'estompera peu à peu, jusqu'à se dissiper totalement. Ca n'allait surement pas tarder et après la révélation que je venais de lui faire je ne savais pas très bien comment elle le prendrait.Si elle m'avait avouée ne pas être très bonne nageuse, je préférais pour autant la garder captive entre ma queue de sirène. enfin, ce n'est pas comme si elle était assez longue pour complètement l'enrouler, disons plutôt que je passa celle-ci entre ses cuisses, passant sur, et frottant son intimité de mes écailles lisses. Une sensation surement très agréable qui glissait très lentement, gracieusement, jusqu'à fouetter ses fesses du bout des deux nageoires. Oups, un peu trop fort peut-être... Je ne contrôlais pas toujours la force de cette longue queue cyan et écaillée, j'espère ne pas l'avoir trop bousculée. Les prochains petits coups sur son derrières furent plus mesurés.

Au fond de l'eau entre les bras d'une sirène, tu as peu de chance de t'en aller... Et puis...

Ce n'est pas vraiment une prise, mais ma queue fermement collée entre ses cuisses et allant jusque sur ses fesses offrait l'appuie nécessaire pour me blottir facilement contre l'ange. J'empoignais un de ses deux jolis orbes de chaire pour le lui malaxer tendrement, en allant mordiller son oreille pour murmurer la suite.

... Tu ne voudrais tout de même pas laisser un peu d'eau gâcher cette merveilleuse aventure...

Puis je descends le long de son cou tandis que mes écailles prennent doucement une teinte plus lumineuses au niveau du bassin. J'étais excitée, et si elle m'aidait à l'être d'avantage elle finirait par découvrir l'autre transformation dont mon corps était capable. Une petite bosse encore plate pouvait déjà se faire sentir là ou les écailles scintillaient, comme une petite plaine endurcit. Elle était la base de ma transformation hermaphrodite et se frottait à ses lèvres intimes avec grande douceur.

Dans ce monde aquatique et silencieux, l'union de nos deux corps restera la plus secrète...
Pages: [1] 2 3 ... 69
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox