banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 61
1  Préliminaires / Prélude / Re : Je viens vous .. Gazer *ok je sors* [Valicidée !] le: Janvier 10, 2018, 05:33:18
je t'ai à l'oeuil toi  Grimaçant
2  Préliminaires / Prélude / Re : Stalkeuse le: Janvier 10, 2018, 05:32:53
je suis en sécurité, on a pas de téléphone nous les sirènes Souriant (re ?) bienvenue
3  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Zone Sous-Marine / Re : Qu'est-ce qu'on s'éclate, sous l'ocean ♫ [Feat Lyli] le: Janvier 07, 2018, 11:27:08
Des mains contre mes fesses, ses mains ? Oh, si elle a tant envie que ça de les occuper elle serait bientôt ravit du petit cadeau que j'allais lui offrir, mais avant il fallait aller au bout de ce que nous avions commencé. Lucie, comme elle m'avouait enfin s'appeler, semblait bien impertinente, mais pas assez pour s'emballer. Ce genre de rébellion avait même son charme et forgeait un vrai caractère, c'était quand même mieux qu'une coquille vide qui m'aurait supplié de remonter à la surface non ? Enfin, toujours est-il qu'il nous fallait de quoi la stimuler d'avantage si ça ne lui suffisait pas, alors... Pourquoi ne pas lui donner un aperçu du danger qui l'attendait avant l'heure ? Avec une bonne dose d'adrénaline, le plaisir monterait plus vite et elle prendrait peut-être la situation plus au sérieux.

Ses algues sont bien trop tenaces à mon gout, si on augmentait les enjeux tout de suite ?

Rien de bien méchant pour commencer, un simple baiser sur le bout de ses lèvres rouges, avec un petit rire en coin qui laisse imaginer une mauvaise idée en tête. Mauvaise pour elle assurément, amusante pour moi. Le premier aperçu s'en dessina en une de mes mains, se plaquant contre cette bouche que je venais d'embrasser. Aucune réelle incidence jusque là, on aurait même pu prendre cela pour un  " tais-toi ". Mais voila que cette main bien fixé contre ses lèvres commence à refermer le pouce et l'index lentement, pinçant inévitablement son nez. ses deux seules voies respiratoires ainsi obstruées fermement, il lui sera bien difficile de capturer l'oxygène présent autours d'elle, même avec l'algue. Pour-être plus précise, elle sera surtout incapable de d'expirer et donc de renouveler l'air naturellement présente dans l'algue comme il le fallait. Un coups à s'étouffer à petit feu.

Cette main ne bougera pas, tant que tu ne te seras pas laissé aller entre mes fesses, hi hi !

Mes mouvements reprennent alors avec une activité remarquable contre sa verge, malmenée, pressée, roulée sous mon derrière sans retenue. Quel idée de porter une telle tenue quand on a un service complet enter les cuisses... pour ainsi dire. De toute façon elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle, tout comme la cruelle main qui obstruait son inspiration et ses expirations. L'autre, beaucoup plus gentille, alla simplement se poser contre un de ses seins pour le tordre et jouer avec comme si ma vie en dépendait. Alors qu'en réalité, c'était plutôt la sienne pour le coups...

Allait-elle céder à la jouissance ou s'étouffer avant ?
4  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Zone Sous-Marine / Re : Qu'est-ce qu'on s'éclate, sous l'ocean ♫ [Feat Lyli] le: Janvier 06, 2018, 09:51:14
C'est qu'elle profitait bien cette petite garce ! allongée là, à ne rien faire de ses mains ! Elle pourrait au moins essayer de s'occuper un peu de moi mais non même pas ! Avec tout le mal que je me donnais pour lui faire du bien pourtant... Bon, même s'il fallait l'avouer, c'était avant tout pour moi que je donnais ces grands coups de langues, que j'embrassais toute la longueur de sa verge et le bout de son gland à travers la combinaisons rouge. Bientôt pourtant, mon attention se jeta sur ses deux grosses bourses ronde et pleines, que je commença à saisir à pleine main d'un geste vigoureux, l'air hautain au coin de l'oeuil. tout en la regardant ainsi, l'autre main appuie sa verge contre son propre ventre. Sa pauvre verge était captive.

Tu as l'air bien calme, trop calme à mon gout. J'ai hâte que ces algues ne s'estompent, pour voir combien de temps tu retiendras ton souffle.

Je riais déjà d'avance à l'idée de voir ses joues devenir rouge, sous le besoin pressant de respirer. Au moins, elle serait assortie à la couleur de sa combinaison, Ah ah ! Jusque là, je n'allais pas me contenter d'attendre et de serrer de ma poigne de fer ses bourses, j'allais opter pour une position plus favorable, en m'asseyant sur son ventre par exemple. Le but ? Faire pression sur sa virilité avec mes fesses, masturbant du postérieur ce long bâton emprisonné. La sensation était des plus étrange, je pouvais la sentir rouler sur mon popotin, se frayer un chemin entre pour finalement y entrer le gland, en vain. le latex l'en empêche et le gland bute à chaque fois entre mes fesses sans vraiment y entrer, de quoi la faire languir comme il se devait.

Lorsqu'elle semblait habitué aux mouvement, un large coups de reins en arrière lui rappelait qu'elle était à ma merci pour finalement presser de tout mon poids ses bourses, qui devaient être douloureuse ainsi comprimé sous mon derrière. Le tout, avec ce même regard hautain qui semble la désigner maintenant comme la proie.

Pas que ça m'importe mais je me demandais, c'est quoi finalement ton nom l'idiote ?

Les deux mains ancrés sur sa poitrine, confortablement assise sur ce qui finirait tôt ou tard par craquer et la souiller de sa propre semence, j'attendais de pouvoir mettre un nom sur son visage, et également de savourer ce moment ou elle ne compterait plus que sur ses réserves.
5  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Les alentours de la ville / Re : Séduction en eau trouble. [Lucy Wings] le: Janvier 04, 2018, 04:09:03
Le piège fonctionne à merveille. Les yeux fermées, la main tendu vers la surface comme un hameçon prêt à harponner sa proie, je sens tout à coups une main m'agripper. C'est une douce main de femme qui me hisse contre ses épaules, mais jouant le jeu de l'inconscience je ne peux même pas me permettre de sourire ou d'ouvrir les paupières par curiosité. J'espère que j'aurais le droit à ses lèvres une fois sur le sable, et qu'elle ne paniquerait pas en appelant l'hôpital le plus proche. Une interrogation à laquelle j'eus bien vite une réponse : hors de l'eau, je sens mon visage être manipulé et tout de suite après, une sensation douce épouser mes lèvres. Je ne réagissais pas, pour pouvoir profiter d'un second round et de cette sensation rafraichissante que m'envoyait son souffle. A la troisième tentative, il était temps.

D'un geste saisissant, mon bras enlace sa nuque pour presser d'avantage son dernier " baiser ", jouant de mes lèvres en réponse, la capturant dans cette spirale. Tant que je le peux, j'embrasse l'inconnu à pleine bouche avec une intensité remarquable, la piégeant en sachant qu'elle me pardonnerait si je jouer la carte de la maladresse. Je n'étais rien qu'une jeune fille ayant perdue pied, raccrochant mes lèvres à ce que je pouvais sous la panique... rien de plus hi hi !

* J'en ai bien assez profité, la pauvre... *

La pauvre ou plutôt la veinarde ? Quoi qu'il en soit il était temps d'ouvrir lentement les yeux en relâchant cette pression sur ses lèvres, Un jeu qui en valait la chandelle. d'aussi près, la rousse semblait bien plus belle que je ne l'avais d'abord cru. Une satisfaction qui se traduisit par un petit sourire.

Désolée de m'être emportée, j'étais en train de rêver qu'une jolie princesse aux long cheveux flamboyant m'embrassait. Je découvre que ce n'était finalement pas un rêve.

Un clin d'oeuil qui aurait pu paraitre charmeur si je n'avais pas tirer la langue d'une façon espiègle en même temps, de quoi laisser perplexe et déstabiliser. De plus, par ma nature de sirène, elle devait bien sentir cet aura étrange qui m'entourais, cette sensation déboussolante d'être attirée.

Plaisanterie à part... je t'en dois une je crois. J'ai fais tomber un objet auquel je tenais dans les vagues, alors je me suis mis en tête d'aller le récupérer et de retirer mes vêtements pour les garder au sec. Résultat je n'ai pas récupéré ce que je cherchais, mes vêtements ont étés emportés au large et j'ai faillit me noyer. Ca n'en valait pas la peine.

Bon il s'agissait d'un odieux mensonge mais lui faire entendre " je suis une sirène et j'ai jouer la comédie pour attirer ton attention " m'aurait surement valut un séjour en hôpital psychiatrique. Il était donc préférable de jouer la carte de la jeune fille parfaitement normal, et de profiter de cette situation de faiblesse pour l'amadouer un peu. Sortant à peine de l'eau, je devais bien avoir une bonne heure devant moi avant de sentir le manque d'eau m'affaiblir, je n'étais pas pressé de retourner à l'océan.

Est-ce que... ce serait trop demander de m'accompagner jusque chez moi, j'ai encore un peu la tête qui tourne ? Dans mon état et mon accoutrement j'ai bien peur d'attirer de mauvaises personnes... et je ne serais pas de refus contre l'idée de boire quelque chose de chaud en chemin, pour connaitre un peu mieux mon ange gardien.
* Boisson que tu devras me payer bien sure ! Pensais-je.
Tu peux m'appeler Lyli
6  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Zone Sous-Marine / Re : Qu'est-ce qu'on s'éclate, sous l'ocean ♫ [Feat Lyli] le: Janvier 04, 2018, 01:21:18
Elle restait pourtant étrangement calme malgré la situation de danger. En plus du décompte invisible pour conserver son souffle le plus longtemps possible, je venais de la ceinturer comme une véritable prisonnière, ne lui laissant aucune échappatoire. Aimait-elle autant se retrouver entravée entre mes bras pour ne pas se débattre ? Nul doute que j'aurais fini par la couler à force de temps, si je n'étais pas tomber sur une particularité qui capta mon attention. C'était mou, quoi qu'un peu dur en prenant le temps d'appuyer dessus. Long, et gagnant en épaisseur sous mes doigts agiles. Cette mystérieuse humaine ne s'arrêtait visiblement pas au sexe féminin.

Oh intéressant... alors nous ne sommes pas si différente finalement. Lui dis-je étouffé dans un rire en la relâchant.

Bon pas si différente à part son idiotie bien sure, mais elle découvrirait plus tard qu'elle n'était pas la seule à posséder un petit bonus entre les cuisses. Ce qui était d'avantage amusant sur le corps de la belle inconnue : Cette verge en début d'érection et totalement confinée par sa combinaison allait être amusante à torturer.

Mais les projets restent les même, tu seras souillée par tes propres fluides.

Avec ce nouveau jouet sous la main, l'idée de la garder étreinte entre mes bras s'envola et je m'attelais à plonger plus vite. Ainsi, allongée contre le sable compact, sous une pression qui aurait déjà rendu folle n'importe qui d'autres, je pu allonger celle dont je ne connaissais toujours pas le nom. Sans autre cérémonie, mes mains écartèrent avec vivacité ses cuissardes sur les côtés, m'ouvrant un large coups de langue sur toute cette verge à moitié endurcit. Le bout du gland quant à lui se retrouva prit aux pièges par mes lèvres, couverts de baiser qui ne pouvaient directement l'atteindre à cause de cette tenue étouffante, qui comprimait la verge dans sa prison. Je profitais grandement des effets de ce revêtement qui entourait son corps, en pinçant ses cuisses par exemple : une simple diversion qui une fois l'attention attirée, me permettait d'aller mordiller à pleine bouche cette verge, jusqu'à en faire irrésistiblement grincer le latex entre mes dents, dans ses sons si caractéristiques.

Je comptais faire exploser cette verge à l'intérieur de cette combinaison, je voulais la voir palpiter sous cette prison rouge et moulante pour me supplier de la libérer. Et si elle n'était pas contente de la situation, elle pouvait au moins se consoler d'être libre de tout ses mouvements, cette fois-ci...
7  Discussions / Blabla / Re : Pour le futur de LGJ le: Janvier 02, 2018, 10:11:20
1°) Comment avez-vous découvert le forum ?

y a longtemps, c'était juste sur google ^^ en tapant forum rp h.

2°) Que proposeriez-vous pour sa promotion ? Qu'est-ce qui vous semble être le plus efficace ?

Alors, tenant un forum depuis maintenant 4 ans et des brouettes, je peux te dire que les partenariats ont représentés une part infimes de nos nouveaux membres, ce n'est généralement pas ce qui marche le mieux. En revanche, les top site, c'est ce qui fait plutôt bien marcher. Par exemple il y a des joueurs d'autres forum qui ne connaissent même pas le nom de LGJ malgré sa bonne activité, dut à son absence sur les top-site. Pour ça il y en a 2 plus spécialement qui marchent bien et qui sont dans le H, mais c'est aussi une bonne idée de placer le forum sur des top site rp tout cours ( certains joueurs rp n'ayant jamais fait de H sont parfois tentés d'essayer en tombant dessus, surtout qu'ont peut y faire autre chose que des rp ce genre ici ^^ )
8  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Zone Sous-Marine / Re : Sous l'océ... Merde, déjà fait... [PV Lyli] le: Janvier 02, 2018, 03:02:14
Elle a l'air bien sure d'elle pour une créature se retrouvant face à une sirène, ne connait-elle pas les légendes à notre sujet ? Elle est bien téméraire, d'autant qu'elle commence à s'aventurer sur mon corps, posant ses mains contre mes fesses sans une once de gêne. Et bien, normalement c'est moi qui me montre si entreprenante avec mes proies pas l'inverse, elle ne manquait pas de culot ! Ce qui avait un côté plaisant il fallait l'avouer. En réponse, je lui fit balloter sa poitrine en la pressant à deux mains, avant de relâcher d'un coups. Et si elle aimait tant mes fesses elle pouvait en profiter grâce à mes petits déhanchés contre ses doigts.

Ou alors tu t'es bien faufiler ? Tu as l'air agile après tout, mais passons. Si tu as saisit que je suis une sirène tu devrais avoir peur, sous l'eau je pourrais faire ce que je veux de toi... ça ne t'effraies pas ?

Pour une petite démonstration, deux mains pressés contre les tuyaux de son matériel de plongé suffisaient, coupant le renouvellement d'air pour ne lui laisser que le CO2. De quoi vite gêner la respiration et m'amuser à lui faire tourner la tête si je le voulais. Je restais d'ailleurs un moment les mains autours cette fois, histoire qu'elle en éprouve vraiment des difficultés avec un petit sourire joueur qui montrait tout de même que je ne lui voulait aucun mal.

Ce masque pourrait-être gênant si tu ne compte pas t'arrêter à mes fesses. Dis-je en la laissant enfin respirer correctement, reportant l'attention sur sa poitrine moelleuse et rebondit.

Mais je ne savais toujours pas ce qu'elle voulait en fin de compte. Une simple exploration ? Possible, mais toucher les fesses d'une inconnue n'était pas un geste anodin qu'ont faisait pour saluer... Mais si c'était vraiment son but, il y avait une chambre derrière après tout.

Bon et sinon t'es venue faire quoi ici ? Chasser une sirène pour lui peloter les fesses ou t'avais d'autres projets?
9  Préliminaires / Prélude / Re : Andros Magganon, prince héritier de Raghos le: Janvier 01, 2018, 11:02:57
La force du fruit !
10  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Les alentours de la ville / Séduction en eau trouble. [Lucy Wings] le: Janvier 01, 2018, 02:16:19
Peu osaient se baigner à l'approche des saison froides, ce qui signifiait également un cruel manque de choix pour me divertir. Comme tout prédateur qui se respecte, j'avais donc moi aussi ma période creuse pour la chasse, et devais souvent me jeter sans réfléchir sur la première proie à porté. Seulement là, ça commençait à être vraiment long. Trois jours, trois long et maudits jours que je tournais en rond dans de vaines tentative d'y trouver une courageuse, une folle qui viendrait affronter le froid en trempant le bout de son orteil. Lors que je ne guettais pas je dormais, tout simplement, rêvant des futures belles saisons qui s'annonceraient et qui me manquaient déjà tant.

Je devrais vérifier près des côtes rocheuses... sait-on jamais.

Les parois rocheuses et escarpées sur lesquels se jetaient les vagues étaient des zones plus dangereuses, rabaissant les chances d'y voir qui que ce soit. Quoi qu'encore, la visite d'un plongeur en quête d'oursin me fit mentir. Un homme, cheveux déjà grisonnant, c'était même à se demander comment il pouvait nager dans toute ses vagues avec sa carrure peu costaud. Je n'étais pas encore en manque de proie à ce point non plus et de toute façon il s'éclipsa bien vite, sans faire office de ma présence. A défaut d'y trouver mon salut, l'endroit était au moins aussi calme que les plages, je pouvais bien me cacher sur le fond encombré et y faire ma petite sieste. C'était sans compter sur la providence qui décida de se mettre sur mon chemin aujourd'hui, sous l'apparence d'un vrai mirage.

Non, elle était bien réelle. Derrière les rochers escarpés et la petite pente qui donnait accès à l'eau, une silhouette aux cheveux long empruntait le chemin du bord de mer, seule. Impossible qu'elle soit là pour se baigner vu les conditions, et me présenter à elle en lui demandant de se jeter à l'eau paraitrait bien trop étrange. Je devais attirer son attention autrement.

Bon, pas le choix.

Il ne me restait plus que ma dernière carte, l'irrésistible situation de la femme en détresse. Si elle marchait mieux avec les hommes, il y avait également peu de femmes enclins à laisser se noyer une autre. Je commençais donc à agiter les bras dans tous les sens en hurlant le plus fort possible, et en y mettant le plus de crédibilité. Je criais de toutes mes forces que j'étais tombé à l'eau, que je n'arrivais pas à nager , jusqu'à me laisser finalement couler, ne laissant qu'une main s'agitant frénétiquement à la surface. J'espérais qu'elle m'avait entendu et qu'elle se précipiterais à mon secours, peut-être que j'aurais même le droit à un petit bouche à bouche si je faisais semblant de rester inconsciente ? Une idée exquise à laquelle je succomba en fermant les yeux, cachant le sourire qui essayait de se dessiner sur mes lèvres en pensant à ce petit bonus.

J'espérais qu'elle soit aussi belle qu'elle en avait l'air de loin...
11  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Les alentours de la ville / Re : Un invocation qui tombe à l'eau [ PV Hysella ] le: Janvier 01, 2018, 01:17:32
Je rêve ou elle me menaçait ? Elle était bien plus amusante lorsqu'elle était occupée à s'étouffer sous l'eau, au moins là, la succube semblait plus enclin à m'écouter. Dommage pour elle, je savais garder mon sang froid et mon bon esprit de déduction, sortant une main de l'eau pour presser sa poitrine comme un agrume plein de jus. C'était une façon de lui dire que je ne l'écoutais même pas ou du moins, qu'elle ne me faisait pas peur. Mon regards sévère et à la fois amusé s'étira alors dans un large sourire. J'allais lui rappeler ou elle était.

Un peu trop hargneuse non ? Mais je ne crois pas une seconde que tu me feras du mal. Réfléchis un peu, la surface est si loin que tu ne pourras jamais remonter, je suis la seule capable de te sortir des fonds marins.

De l'autre main j'attrapais sa queue, celle même qu'elle m'avait interdit de toucher, comme pour la défier une ultime fois en bombant ma poitrine contre ses mains. Elle ne l'avait peut-être pas fait exprès, mais ses mains étaient plutôt bien installées là.

J'ai entendu un tas de choses sur les succubes mais j'ai seulement retenu qu'elles étaient des amantes inoubliable. Donc je veux profiter de tes compétences, je veux que tu me montre à quel point les succubes peuvent-êtres de bonnes amantes, et moi en échange je te sauverais...

Je lui lâche sa longue queue pour saisir son menton, mais garde la pression sur sa poitrine. C'est une créature magnifique, et la lueur rebelle dans ses yeux ferait frémir n'importe qui. Cette succube risquait d'être une amante sulfureuse, et j'avais vraiment hâte de découvrir tout son savoir faire. Peut-être même que j'apprendrais quelques petits tours intéressant ? Cependant, même si je restais admirative, je devais tout de suite lui montrer que je pouvais me montrer sévère envers les vilaines filles... Qu'elle devait payer pour ses menaces.

Ca m'attriste beaucoup, mais comme tu n'as pas été très poli je dois te montrer que je ne plaisante pas. Tu va plonger et me montrer ce que tu sais faire avec ta langue petit succube. Mais interdiction de sortir la tête de l'eau, si tu veux respirer il faudra me demander pitié avec un regard de chien battu.

De quoi mettre sa fierté à rude épreuve, mais je voulais voir ce qu'elle avait dans le ventre et si elle irait vraiment jusqu'à m'implorer la pitié contre le besoin de respirer. Quant à l'ordre, il était bien assez explicite pour savoir ou elle devait fourrer sa langue, si ma main qui tordait sa poitrine à travers le cuirs ne l'aidait pas à comprendre, mes jambes qui s'écartaient, elles, devaient la guider sur le chemin.
12  Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre / Zone Sous-Marine / Re : Qu'est-ce qu'on s'éclate, sous l'ocean ♫ [Feat Lyli] le: Décembre 31, 2017, 03:15:44
En profiter ? Ca il ne le fallait pas me le demander deux fois, quand à ses origines de sorcière je ne l'aurais pas deviner tout de suite. Enfin peu importe, sorcière ou non son corps restait celui d'une humaine et restait donc l'esclave des limites de celui-ci. Elle devrait respirer tôt ou tard. Il fallait donc qu'elle reste sage si elle voulait que je l'aide à garder son souffle au moment venu, je le lui rappelait avec une fessée plus appuyée après qu'elle ai ordonné de me taire.

Bien mais ne va pas pleurer si tu manques de souffles, avec le traitement que je te réserve tes algues vont très vite se consumer.

Je laisse alors du répit à ses fesses et l'attrape férocement par derrière, passant mes bras autours de son torse pour venir y saisir ses deux seins, que je maltraite bien vite dans le latex. De cette position ma poitrine collée à son dos frotte la tenue rouge et moulante, durcissant d'avantage mes mamelons, qu'elle pourras bientôt deviner. Enfin, si elle arrive à réfléchir clairement car ses seins à elles se retrouvent malmenées, pressés, tirés dans tous les sens jusqu'à en fuir couiner le latex sous les torsions. J'y prends un malin plaisir je dois l'avouer, surtout lorsque je commence à enrouler mes jambes dans les siennes, bloquant ses longues cuissardes contre mes cuisses.

Lyli, c'est le nom que tu pourras crier quand j'aurais souillé cette tenue. Dis-je en couvrant sa nuque de baiser tout en glissant une main tout le long de son ventre, l'autre restant malmener sa poitrine menue.

Ces doigts qui glissent le long du corps trouvent bien vite son pubis et s'y frottent, pendant que son corps prisonnier dans le miens coule, accentuant la pression. Je comptais bien comme dit, souiller sa tenue, il fallait par là entendre que je la ferais jouir dedans, sans même lui retirer un seul vêtement. Pas idiote, elle devait comprendre la manoeuvre quand je commençais à caresser ses lèvres intimes, pour ensuite y simuler des pénétration. C'était une sensation étrange que de sentir mon doigt la pénétrer difficilement, sans même toucher sa peau, de sentir le latex se frotter à l'intérieur en suivant mes mouvements comme une parfaite copie. Pourrait-je la faire jouir comme ça ? C'était quand même une drôle de situation pour celle qui était à la base, seulement venue récolter quelques algues.

La pression ne te fait pas tourner la tête ? Car nous ne sommes pas encore arriver ma belle.

Son cul lui aussi était souillé, avec mon sexe qui mouillait littéralement dessus, excitée par cette étreinte.
13  Plan de Terra / Les contrées du Chaos / Re : Quel genre de trésor? [PV Lyli] le: Décembre 31, 2017, 02:28:24
En effet, il y avait tout à un tas de choses à sous entendre, je lui dressais donc un petit résumé complet sur les lieux, sur tout ce que j'en savais ainsi que les zones d'ombre. Je commençais par lui donner une idée de la structure des salles parfois labyrinthique et immergés, dont certaines piégées devenaient des cul de sac sans issus aux pièges mortel. Imaginez vous tromper de chemin et sentir une énorme dalle en pierre coulissante refermer le seul passage juste derrière ? Un vrai tombeau aquatique dans lequel personne ne voulait finir ses jours. Mais, ce n'était pas le plus inquiétant une fois qu'ont connaissait bien les chemin non, le plus inquiétant était surement les salles à moitié immergées, en apparences moins dangereuses puisque l'ont pouvait y marcher et respirer, avec le niveau d'eau qui ne caresserait que sa poitrine. Pourtant, ds terribles cris inconnus et troublant s'étaient échappés du fond des couloirs la dernière fois que j'avais tenté une expédition, rappelant ceux des créatures amphibiennes.

Tu vois un peu plus dans quoi on va se fourrer ça y est ? Et encore ça c'est seulement si tu possède assez d'agilités pour passer les premières salles. Elles sont le nid de créatures marines rares, qu'ont pourrait presque qualifier de monstres marins. Des serpents aquatiques géants qui s'enroulent autours de leurs proies.

Dans un petit rire, je saisis une main gantée dans la mienne et l'autre, se porte à son menton, un air taquin au visage.

L'idée de te voir entravée en proies à l'une de ces créatures parait quelque peut excitant, je dois te l'avouer. Je te sauverais, mais je prendrais tout mon temps...

Elle était de loin la plongeuse la plus aguichante que je n'avais jamais vu avec cette tenue, un vrai plaisir pour les yeux et... au toucher. Si bien que je ne pu m'empêcher d'avoir quelques idées lubriques quant à la nature du payement.

Comme tu l'as compris je t'accompagne, ce ne sera pas moi le prédateur pour aujourd'hui. Cependant, tu as intérêt à proposer un gain intéressant ma belle, parce que les sirènes n'ont que faire des l'or et trésors brillants de valeurs. Nos lèvres sont si proches que mon souffles s'écrase contre ses lèvres, et que ma poitrine peut se blottir contre son corset en latex. Un vrai délice, accompagné par son regards aussi envoutant qu'une sirène. Je ne pouvais vraiment pas la laisser périr dans une expédition aussi dangereuse de toute façon, une si belle créature était rare, et m'en attirer les faveurs serait surement bénéfique.

Ravie, Rouge. Tu peux m'appeler Lyli et comme tu l'as compris je suis une sirène, pas les gentils des comptes mais passons. Je serais sage avec toi aujourd'hui, sauf si tu me demande d'être vilaine Lui envoyais-je avec un petit clin d'oeuil.

Le mieux pour nous sera surement de passer par les cavités inférieurs, j'ai remarqué que moins de serpents s'en échappent, ça devrait être plus facile de gagner la grade salle submergé. Ensuite on se fraye un chemin comme on peut vers des salles moins émergées, ou tu pourras respirer sans ton matériel. Ca devrait être plus facile pour toi.

Avant de sceller le contrat et de partir, je me permet tout de même de poser une bain sur son bas ventre et d'appuyer légèrement dessus pour lui montrer l'étendue de ma force physique, liée à l'eau. Un regard plus sérieux qui voulait à lui seul tout dire, se plongea dans les prunelles bleues de l'hybride.

Je te guide, je te protège, mais tu as intérêt à m'offrir une récompense qui en vaux franchement le coups, quoi qu'ont y trouve au bout... Enfin tu ne vas pas me duper n'est-ce pas ? Mon visage redevient plus clair, prête à en découvre lors de cette exploration. On explore dès que u es prête.
14  Préliminaires / Prélude / Re : Brisons la lignée des fragiles princesses... le: Décembre 31, 2017, 01:10:47
Link était plus gentil Triste
15  Préliminaires / Prélude / Re : Brisons la lignée des fragiles princesses... le: Décembre 31, 2017, 01:03:26
dans mes poches ? Souriant une sirène ça a pas de poches Triste
Pages: [1] 2 3 ... 61
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox