Le Grand Jeu

Préliminaires => One Shot => Discussion démarrée par: Mélinda Warren le Avril 20, 2016, 10:40:12



Titre: Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Avril 20, 2016, 10:40:12
Il y a quelques années, Mélinda Warren, qui avait appris l’existence de Failles dimensionnelles menant sur Terre, avait aussi appris qu’elle pouvait y aller pour trouver des esclaves. À cette époque, le harem qu’elle détenait était déjà l’un des harems les plus cotés de la ville, et c’était auprès de Samara, une puissante magicienne démoniaque, qui était sa mécène, qu’elle avait appris l’existence de Failles. De temps en temps, les autorités ashnardiennes appréhendaient des individus paniqués, qu’on prenait généralement pour des fous, ou pour des espions, en ce qu’ils affirmaient venir d’un autre monde. Avec le temps, les Ashnardiens avaient appris d’où ils venaient vraiment, et, plutôt que de laisser ces incontrôlables Failles dimensionnelles rester ingérables, les Impériaux avaient commencé à les réguler, notamment en se servant des esclavagistes. Sur Terre, les Ashnardiens avaient réussi à créer des sociétés fictives, à avoir des contacts, et Mélinda avait utilisé ces contacts, auprès de différentes administrations publiques, notamment le service de publicité foncière de Seikusu, pour obtenir, monnayant paiement, un titre de propriété sur un vieux manoir délabré situé dans les hauteurs de la ville. La femme avait reconstruit ce manoir, jadis fondé par des marchands anglais sur un style victorien. Il n’avait pas été très difficile d’acheter ce terrain à la commune, car il coûtait plus d’argent à Seikusu qu’il n’en ramenait. Mélinda payait ainsi ses impôts locaux, et, en contrepartie, disposait d’une base sur Terre.

Depuis cette base, elle avait récupéré de nombreux esclaves, et, à Ashnard, les prostituées venant de la Terre étaient plutôt bien vues des clients, apportant une sorte d’exotisme. Le principal lieu de recrutement de Mélinda était le lycée Mishima, un lycée où régnait stupre et beauté. Sur les milliers d’élèves composant le lycée, il ne devait y en avoir qu’une poignée qui ne savaient rien de la véritable nature de Mishima. Officiellement un lycée, Mishima était en réalité un temple de sexe, une activité rendue possible par le soutien actif dont le lycée bénéficiait de la part des notables de la ville.

Honoka Kimura (http://orig02.deviantart.net/39f8/f/2015/042/e/a/ryuubi_gentoku_render_by_bencdp-d8hmi3k.png), justement, était l’une de ces élèves. Elle appartenait à une riche famille de la ville, puisque son père, Kenji Kimura, était le gérant d’un important restaurant huppé de la ville. Douce et discrète, à l’image de son nom, Honoka avait un profil de soumise, ce que Mélinda avait rapidement remarqué. Soumettre cette jeune femme n’avait pas été compliquée, et, aujourd’hui, Honoka était son esclave depuis de nombreux mois.

Vierge quand Mélinda l’avait connu, la jeune s’était fait prendre de partout, et servait régulièrement de prostituée au harem. Et aujourd’hui était un jour particulier.

Honoka venait de recevoir une tenue qui avait été faite spécialement pour elle, et il tardait à Mélinda de l’essayer. Elle se hâtait donc vers l’un des salons du manoir, où Honoka l’attendait, dans sa tenue.



Honoka n’était toutefois pas seule, et était accompagnée par deux femmes qui venaient de l’aider à enfiler sa tenue : Akira (http://img110.xooimage.com/files/f/c/4/akira-4f248a6.jpg) et Mora (http://img110.xooimage.com/files/f/d/0/mora-4f248ac.jpg). Tandis que Mora mettait le collier, Akira, elle, enfonça la queue caudale dans les fesses de la femme.

« Voilà...
 -  Elle est parfaite comme ça ! Hein, ma chérie ? »

Caressant les joues d’Honoka, Mora l’embrassa doucement sur la bouche. Il n’y avait plus qu’à attendre, maintenant, l’arrivée de leur Maîtresse... Qui, de fait, ne tarda pas à arriver, puisque la porte s’ouvrit...

...Sur un magnifique spectacle (http://img110.xooimage.com/files/2/d/8/ikkitousen_artcards_003-4f2484d.jpg) !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Juin 05, 2016, 08:16:03
Depuis combien de temps elle côtoyait Mélinda ? Elle ne savait pas exactement mais elle se souvenait parfaitement de sa rencontre avec elle. Cela avait commencer avec quelques regards insistant dans les couloirs, ce qui la gênait et la flattait vu le sourire qu'ele affichait. Après un petit rendez-vous derrière le lycée, ce fut la découverte de son univers, très rose et luxuriant, assez intimidant aux premiers abords mais un monde des plus charmants ensuite. Si Mélinda l'aurait forcé, elle aurait détester cela mais comme elle avait doucement avancer dans ce drôle de monde, elle n'avait rien contre Mélinda Warren. Et sans mal une fois habitué à voir cela au lycée ou chez son amie qu'elle lui offrait sa virginité. S'en suivit d'innombrable échange avec Mélinda ou même pour elle. S'offrir avec ses nouvelles amies pour distraire Mélinda était un véritable plaisir. Avec le temps, elle s'est ouverte à ses nouvelles amies mais maintenant, Honoka était aussi soumise à Mélinda que n'importe laquelle de ses fidèles.

D'abord presque amoureuse d'elle, s'ouvrir à cet étrange monde – aussi bien la luxure que cet autre monde – avait fait à Honoka le plus grand bien et elle donnerait même sa vie à la vampire si elle le demandait. Mélinda était devenue comme une déesse pour elle. Elle n'allait pas jusqu'à la prier et la vénérer mais elle ne passait pas une journée sans elle. Sauf quand elle s'absentait sur Terra quand Honoka devait rester sur Terre et continuer de jouer les lycéennes. Elle comptait sur elle – aussi sur son héritage c'est vrai – mais elle savait que Mélinda n'irait pas faire de mal à elle ou sa famille pour l'argent. Et une journée sans Mélinda, c'était très long et pénible. Heureusement elle pouvait passer du temps au manoir avec ses autres amies. Et aujourd'hui était un grand jour ! Honoka avait une nouvelle tenue rien qu'à elle faite sur mesure ! Mora et Akira aidaient la jeune femme à s'habiller et à en profiter un peu avant Mélinda. Des deux, Honoka avait toujours eu une préférence pour Mora, plus douce et gentille que sa seconde partenaire. Mélinda était sa partenaire favorite mais des deux, c'était elle. Ravissante avec ses longs cheveux, sauvage quand elle se déchaînait mais très douce en général. Elle semblait elle-même avoir un petit faible pour Honoka. C'est ça aussi servir Mélinda, c'est trouver des femmes très gentilles toujours là, autour des autres.

« Haaaaa... M-Maîtresse va aimer ? »

Évidement, elle était même impatiente mais elle avait toujours ce petit doute à ne pas être à la hauteur des attentes. Justement, les portes s’ouvraient et Akira se retirait pour laisser la petite chatte faire son petit numéro qu'elle avait déjà répéter avec quelques nekos pour rendre cela plus naturel. Elle s'avança un peu maladroitement – car oui, elle était assez maladroite, surtout quand elle stressait -  en se dandinant un peu avant de jouer avec ses mains – ou ses pattes plutôt – les poings fermés, elle les agitaient doucement devant Mélinda alors que son collier était toujours dans la main de Mora, reliée avec une longue chaîne.

« N-Nyaaaaaaaaa ! … Je-je suis convaincante Maîtresse ? »

La grande question...


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Juin 06, 2016, 01:19:33
Honoka faisait partie de ce que Mélinda considérait comme étant les « perles de Mishima ». Ce lycée était une véritable aubaine pour l’esclavagiste perverse qu’elle était, perverses et même succubes s’y côtoyant régulièrement. Tout cela était fait sciemment par le conseil d’administration du lycée, conseil qui abritait les représentants des plus riches familles de Seikusu. Le lycée était une construction de Seikusu, et Mélinda était convaincue que ce qu’elle faisait, et, de manière plus générale, toutes les activités sexuelles qui avaient lieu, étaient voulues par le conseil d’administration. Honoka était une esclave que Mélinda aimait beaucoup, en grande partie pour le fait que la jeune femme voyait la vampire comme une sorte de Déesse. Mélinda répondait aux aspirations profondes d’Honoka, et, plus le temps passait, et plus Mélinda satisfaisait ses fantasmes profonds. Honoka adorait le sexe et les chats, et elle était donc proche des nekos de Mélinda. La vampire l’emmenait même parfois sur Terra, et Honoka avait passé un séjour à la villa des Karistal, entourée de chats et de nekos. Un séjour que la jeune femme avait énormément apprécié.

À tel point qu’on lui avait fait une costume de neko. En la voyant, Mélinda ne put que sourire.  Honoka se mit à quatre pattes, et s’avança lentement, adoptant le déplacement félin d’un chat. La queue caudale, qui était à la pointe d’un plug anal, était relevée, remuant un peu, animée par magie. Cette queue était passée entre les mains d’une consœur de Mélinda, Décatis Cryptinna, pour pouvoir s’animer comme une vraie queue dès qu’on l’enfonçait dans un anus. Il en allait de même pour les oreilles sur son serre-tête, et Mélinda ne put donc qu’émettre un beau sourire.

En simulant un miaulement, Honoka, toute belle, lui demanda si elle s’en sortait bien. La vampire, pour première réponse, fléchit les genoux, et sa main se posa sur la tête de la femme, venant doucement caresser ses cheveux.

« Hum... Évidemment, ma chérie... Tu as toujours eu envie d’être une chatte... Je le sais très bien, je te connais. Une belle petite chatte perverse rien qu’à ta Maîtresse. »

Mélinda lui fit un doux sourire, puis se redressa alors, et caressa son corps, jusqu’à rapprocher sa main de sa queue caudale. La vampire tira alors dessus, et constata que cette dernière était bien plantée. En tirant dessus, Honoka en frémit légèrement, et la belle vampire ne put que sourire. Akira et Mora les regardaient en souriant, amusées entre elles. La vampire posa ensuite sa main sur le beau petit cul d’Honoka, et le pinça un peu, avant de donner une petite tape dessus. Elle pouvait sentir ce latex, ce délicieux latex, qu’elle fit crisser entre ses doigts.

Un sourire perla alors sur les lèvres de Mélinda, qui posa son autre main sur le cul d’Honoka, et appuya dessus, le malaxant ensuite.

« Bien... Voilà le nouveau jeu auquel nous allons jouer, Honoka... Désormais, et sauf ordre contraire, tu devras toujours vivre et raisonner comme une chatte... C’est-à-dire que tu marcheras toujours à quatre pattes, mangeras dans une gamelle, et miauleras pour communiquer. Tu ne seras une humaine que quand nous devrons sortir en public, mais, dans ce manoir, dans mon harem, tu agiras comme une chatte. Si tu es convaincante, de temps en temps, je te ferais boire des potions qui feront provisoirement de toi une vraie neko. »

Les mains de Mélinda se serrèrent un peu plus fort contre le fessier rebondi d’Honoka, et elle alla lui donner une autre tape, avec une lueur malicieuse qui brûlait dans le creux de ses yeux.

« Est-ce que c’est bien clair, mon chaton ? »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Juillet 03, 2016, 08:15:28
Honoka était heureuse de préparer cette surprise pour Mélinda, sa maîtresse mais elle ne savait pas vraiment quelle directive elle avait en enfilant ce costume ? Devrait-elle rester elle-même en enfilant ce costume ou bien au contraire elle devrait se comporter comme une chatte, allant jusqu'à miauler, se balader à quatre pattes et même... faire dans une litière ? Un détail que personne ne soulignerais mais quand Honoka rêvait d'être une chatte, c'était de A à Z, sauf peut-être pour le coup des pâtées pour chats... Humilié en faisant cela dans une litière, ça lui procurait un plaisir honteux mais mangé ce truc puant et peu ragoûtant... non merci. Elle savait que, à moins d'avoir fait une grosse bêtise, Mélinda Warren ne pousserait pas le jeu jusque-là. Sa maîtresse étant arrivée, elle allait l’accueillir comme il se devait, aimant jouer la petite chatte pour elle, même si elle doutait de ses performances. Le plug dans les fesses ne l'aidait pas à bien se concentrer aussi mais elle allait y remédier petit à petit, le temps de s'en habituer. Mélinda la caressait en répondant à l'affirmatif sur son désir de vouloir devenir secrètement une neko, c'est vrai que c'était un rêve pour elle mais impossible pour bien des raisons.

Elle avait toujours de grands yeux émerveillés en regardant Mélinda, elle était un peu comme sa grande sœur qu'elle n'avait jamais eu. Des yeux verts, des cheveux bruns, il ne lui manquait que le côté asiatique pour que cela soit visible. Mélinda la caressait, surtout vers ses fesses en touchant à sa queue qui remuait plus ou moins selon ses désirs, comme ses oreilles, ses mains pinçant ses fesses, elle avait toujours eu ce petit faible pour les fesses mais elle ne lui en voulait pas. Si au début cela lui faisait un peu peur, dorénavant, elle appréciait et était prête à dire oui à cette pratique, aussi souvent que Mélinda le souhaitait. Prononçant ses ordres, elle écoutait le tout pour s'y appliquer à la lettre mais pour le moment, elle devait rester sage et jouer les chattes, comme elle le pensait. Même si elle avait une petite hésitation sur le fait de se balader à quatre pattes... en étant à genoux ou comme un vrai chat en se baladant mains et pieds au sol ? Cela lui donnerait un aspect étrange mais... plus réel.

Peu importe, elle obéirai à sa maîtresse et si ça ne va pas, Mélinda le lui fera savoir.

« Oui Maîtresse ! Je veux dire, Nyaaaaa ! »

Elle espérait que sa petite maladresse habituelle n'allait pas lui faire recevoir un premier mauvais point ? Elle commença donc à se coller contre Mélinda en frottant son visage contre son ventre, comme une vraie chatte. Elle était contre elle, comme une chatte, elle sentait sa délicieuse odeur, comme une chatte, elle demandait des caresses, comme une chatte, bref, elle était heureuse de servir Mélinda et toutes ses envies. Elle se demandait bien comment elle allait jouer car si cette idée d'avoir une Nek-Honoka devait plaire à Mélinda, après deux, trois jeux, elle se lasserait un peu de cette chatte ? C'était à la fois une crainte et une vérité, autant Mélinda était une femme très gentille, autant elle avait aussi d'autres chats à fouetter. Même si elle reviendra tôt ou tard à des côtés pour jouer avec elle, elle ne va pas rester à ses côtés vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Se frottant conte elle, sa queue se dressait en sentant cette main caresser ses petites fesses, impatientes de rendre heureuse la belle vampire.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Juillet 06, 2016, 11:13:57
En voyant Honoka se presser contre elle, frottant son visage sur son ventre, faisant crisser ce latex sur elle, Mélinda sentit son souffle s’atténuer, tandis que le désir se mettait à croître. Elle se pinça lentement les lèvres, et ses mains caressèrent les cheveux de la femme. Honoka était une amante d’exception, un magnifique cadeau qu’on lui faisait. Très soumise, extrêmement obéissante, elle était aussi très perverse, ne se refusant presque à rien. Bien sûr, Mélinda ne comptait pas faire d’elle une chatte permanente, mais de manière assez fréquente. Et il fallait bien admettre que sa combinaison était superbe. Comme d’habitude, les tisserands de Mélinda se surpassaient à chaque fois pour offrir à cette dernière de magnifiques tenues.

S’écartant un peu d’elle, Mélinda se mit sur le flanc, et caressa alors le dos d’Honoka, rejointe en ce sens par Mora. Mélinda tirait sur ce latex, tout en se déplaçant de plus en plus, jusqu’à rejoindre le dos d’Honoka, où elle lécha sa queue, avant de sentir cette dernière caresser son visage. Akira en profita pour prendre sa place, se mettant sur le flanc de la belle Honoka, et caressa également son dos, leurs mains glissant sur ce latex. Point encore de passage à l’acte, ce n’était qu’un échange de douceur, avant le début des hostilités. Mélinda se délectait des miaulements et des ronronnements de la femme, puis elle s’écarta alors.

« Câlinez-là bien, mes chéries, je vais me changer... Pour mieux éduquer notre chatte... »

Elle s’écarta, et Akira et Mora continuèrent à la câliner, grattant bien ses hanches, remontant jusqu’à sa tête, glissant leurs doigts entre ses cheveux, et frottant également son menton, là où les chats adoraient qu’on les câline. C’est ce qu’Akira fit, tout en incitant Honoka à lécher ses doigts :

« Tu peux lécher mes doigts, petite chatte... »

Et, pendant qu’Honoka le faisait, le temps que leur Maîtresse change, les deux femmes la complimentaient, déposant des baisers dans le creux de son cou, n’hésitant pas à tirer un peu sur sa queue, ou à caresser un peu ses fesses, même si elles se concentraient sur son dos, ses côtes, et sa tête :

« Oh oui, quelle merveilleuse chatte...
 -  Si bonne, si douce... Oui, tu feras une magnifique chatte, ma belle... Miaule encore, ma petite Honoka, montre-nous combien tu es heureuse.
 -  On te donnera des croquettes dans ta gamelle, et tu feras pipi dans ta litière... »

Les filles savaient très bien que les fantasmes d’Honoka impliquaient volontiers l’ondinisme, et il était donc normal qu’elles lui en parlent, tout en l’embrassant encore, mordillant un peu sa peau, grattant son menton. Et, après plusieurs minutes de ce doux traitement, des talons résonnèrent sur le sol, et une main vint claquer le fessier d’Honoka, résonnant dans la pièce. Une main gantée caressa ensuite le dos d’Honoka, tandis que Mélinda fit el tour, et posa finalement ses deux mains gantées sur le visage de sa petite chatte, redressant son visage, de telle sorte qu’elle vit les talons de sa Maîtresse, ses longs collants, et l’ensemble de sa tenue (http://img110.xooimage.com/files/9/d/e/m-linda_suit-49f4db1.jpg).

« Alors, comment trouves-tu ta Maîtresse, mon chaton ? »

Mora en profita pour murmurer quelques ordres dans le creux de l’oreille d’Honoka :

« Va lécher son intimité pour lui montrer ton amour, petite catin... »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Août 09, 2016, 08:22:59
Que de plaisir de servir sa Maîtresse, surtout quand cette dernière la traite comme une neko, c'était un de ses rêves, de ses fantasmes ! Honoka se sentait au paradis, même sans sexe, sentir les mains de sa maîtresse la caresser, quel plaisir divin. Que ce soit sa main ou le bout de ses doigts, elle était si heureuse de sentir cela. Même si Akira et Mora venaient-elles aussi se joindre à la partie, ça restait toujours aussi bon, là était le plaisir de cette dernière, des câlins, être traitée comme une neko, voici son désir. Avec du sexe, ce serait mieux mais même sans, elle adorait cela. Même si Mélinda s'absentait quelques instants, les deux autres étaient encore là, à lui gratter le corps, le menton, venant même de la part d'Akira de lui demander de lécher ses doigts. Honoka avait même envie de les sucer mais un chat ne suce pas, il lèche.

« Nyyyya... »

Elle s'exécutait en léchant le bout de ses doigts, gémissant toujours de plaisir sous les caresses – difficile de toujours ronronner – au moins comme ça, elle pouvait attendre sa maîtresse en douceur. Leurs baisers sur sa peau, leurs mots doux, elles savaient la faire gémir, elle en mouillait même sa culotte mais Mélinda le verra bien si elle est la première à lui retirer cela ?

« Nyyyyyaaaa-aaaaaa... »

Seigneur, que c'était déjà si bon. Voilà pourquoi les chats ont la belle vie, tout est si merveilleux ! Sortant de sa douceur, Honoka miaula de surprise avant de voir que l'auteur de cette fessée était Mélinda... dans une tenue qui l'aurait fait bander si elle avait été une futa. À défaut, elle mouillait en la regardant dans ses bas résilles et ce latex... Belle et sexy à la fois.

« Nyyyyyaaaaan ! »

Si belle. Honoka sentait Mora lui dire quoi faire et en haletant devant elle, elle se rapprocha doucement et à quatre pattes avant de se mettre à ronronner avant de sortir sa langue et lécher le sexe de sa maîtresse à travers sa tenue. Formant de plus en plus la forme de son petit minou, Honoka dandinait doucement ses fesses en léchant encore et encore cette même chatte. Avec ou sans tissu, elle adorait juste ça, elle prenait son pied, elle était si bien entourée.

« Mrrrraaaaa... »

Que sa maîtresse se rassure, Honoka était aux anges. Avec ses petits crocs, elle venait pincer la petite bsse qui se formait au-dessus de ses lèvres intimes, elle mordillait et elle suçait cela très fort aussi, pour mieux lui faire sentir le plaisir. Mais aussi car une chatte, c'est joueuse alors elle veut jouer ! Cessant de se metre au travail, elle se frottait contre son intimité quelques instant en miaulant de plaisir, le tout en regardfant la belle Mélinda... Sa vie aurait été si nulle sans elle...

« Nyyyyyuuuu. Nya nya nya ! »

Et hop, la revoilà accrocher à nouveau contre elle, à gémir contre elle, bavant même de plaisir en continuant de faire frotter sa petite langue contre elle, savourant la mouille qui glissait de sa tenue ou s'en imprégnait un peu. Elle aimait tellement sa maîtresse, le moindre de ses liquides était un délice. Sa mouille pour l'arroser, sa salive gentiment lâchée dans sa bouche ou sur elle comme une vilaine chatte, de même que l'urine, quand elle était vraiment vilaine. Ha, sentir ce liquide chaud couler sur elle la rendait toujours toute chose. Même si elle adorait ça sur le coup, une fois fini, elle avait besoin de se laver, sinon elle ne supportait pas. Il n'y a que le sang qu'elle ne lui avait jamais donné à boire mais si elle l'avait fait, Honoka suivrait sa maîtresse sans soucis.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Août 10, 2016, 12:15:25
Honoka était le type d’esclave dont tout esclavagiste rêverait. Docile, motivée, énergique, et terriblement perverse, elle avait, aux yeux de Mélinda, toutes les qualités du monde. Le must était que, quand Honoka était arrivée, elle était déjà très soumise, et Mélinda n’avait quasiment rien eu à faire, juste à profiter... Et Dieu sait qu’elle profitait, avec Honoka. Dans cette tenue, elle était tout simplement parfaite. Sa tenue en latex lui allait vraiment très bien, moulante à la perfection, illustrant chacune de ses formes. Elle était vraiment magnifique dedans, et les femmes présentes ici prenaient vraiment tout leur temps. Rien ne pressait, après tout, et un chat, ça aimait énormément les câlins, les caresses, les grattouilles, alors elles lui en avaient fait beaucoup, Mélinda ponctuant néanmoins ça de petites gifles sur son fessier. Elle percevait toute l’excitation d’Honoka, qui rebondissait avec la sienne. Honoka avait toujours aimé les chats, et Mélinda l’avait même emmené, une fois, au manoir des Karistal, rempli de nekos. De ce qu’elle avait cru comprendre, ça avait été l’un des meilleurs moments de la vie d’Honoka, et les Karistal l’avaient même transformé provisoirement en neko. Depuis lors, Honoka devait certainement rêver d’un changement définitif, et Mélinda, en réalité, y songeait aussi. Après tout, si c’était là le plus grand rêve de sa petite chérie, pourquoi ne pas la satisfaire ? Partager Honoka entre elle et les Karistal serait un bon moyen de se rapprocher encore davantage des Jumelles, même si le changement ne serait pas si définitif que ça. Honoka alternerait en réalité entre des périodes où elle est humaine, et d’autres où elle utilise les mutagènes des Karistal pour se transformer en neko.

Suite à la proposition de Mora, Honoka, qui miaulait et trépignait d’excitation, se rapprocha de sa Maîtresse, et lécha son sexe. Cette dernière soupira de plaisir, et ses mains caressèrent les cheveux de sa jeune esclave, tout en la laissant jouer. Honoka se pressait contre ses cuisses, léchant goulûment l’emplacement de son bassin, cherchant à épouser, avec sa salive, la forme de son sexe sur sa tenue. Le plaisir filait dans le corps de Mélinda, s’exprimant furieusement dans son corps, se distillant en elle. Fermant les yeux, la vampire soupirait longuement, crispant ses doigts sur les cheveux de la jeune esclave.

« Hmmm... Ma belle petite chérie, haaa... »

Sa petite salope était toujours aussi dévouée, allant même jusqu’à la titiller un peu, en cessant de la lécher, pour frotter tendrement son visage contre son bassin. Elle aimait vraiment beaucoup cette jeune femme, à tel point que Mélinda comptait bouleverser un peu son planning. La vampire continua donc à caresser et à frotter le visage d’Honoka, puis se concentra un peu... Et le bas de son justaucorps se déforma quand sa verge pointa. Elle se heurta contre la combinaison, et remonta le long de cette dernière, incapable de la déchirer. Son sexe alla ainsi se nicher contre son ventre, formant un bâton collé contre sa peau, et la vampire laissa sa petite chatte d’amour lécher ce bâton de chair, pendant encore un certain temps.

Le programme s’avançait, et, quand Mélinda relâcha Honoka, elle se retourna, et récupéra une petite gélule bleue.

« Tu reconnais ceci ? C’est un cadeau... De la part des Karistal. Elles t’apprécient beaucoup, et, quand je suis venue te récupérer à la fin de tes vacances, elles m’ont donné ça... Pour toi. J’aurais pu te les donner plus tôt, mais... Disons que je voulais réserver ça pour quand tu auras ta tenue de neko. »

Mélinda était une petite cachottière, et elle s’approcha de la femme, tout en apposant sa seconde main sur le bas de sa tunique, tirant sur la fermeture Éclair qui permettait d’accéder à son intimité. Elle glissa ensuite sa main dans l’ouverture, et tira sur son sexe, jusqu’à faire sortir son phallus, qui s’extirpa du cocon de latex. Esquissant un léger sourire, elle approcha ensuite la gélule d’Honoka.

« La tenue que tu portes a été faite en fonction de tes mensurations quand tu te transformes en neko. Elle devrait donc t’aller comme un gant. C’est mon cadeau, Honoka, mon cadeau pour te récompenser de ta fidélité, de ta soumission, de ta perversion, du fait d’être une super-salope, en somme. »

Sa main glissa alors la gélule dans la bouche d’Honoka, et Mora et Akira retournèrent caresser son corps dans tous les sens, grattant son dos, filant jusqu’à ses fesses.

« Chaque fois que tu mettras cette tenue, tu auras droit à une gélule, Honoka... Les Karistal seront vraiment ravies de te revoir comme ça. Peut-être même qu’elles viendront au manoir juste pour te voir, ma choupette... Ce serait chouette, non ? »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Septembre 15, 2016, 08:10:26
Honoka en avait de la chance, être amie avec Mélinda voulait dire beaucoup d'avantages comme celui de caresser son rêve. Elle aimait les nekos, elle voulait même en devenir une. Alors avoir passé ses vacances auprès des Karistal avait été un véritable plus. Et pour cause, être entouré d'autan de neko, c'était un vrai coin de paradis. Chanceuses, les jumelles ont même reçut le pouvoir d'une déesse neko pour en devenir une quand elles le souhaitait. Si ça ce n'est pas de la chance ! Jouer les nekos était aussi un de ses plaisirs comme Mélinda l'avait si aisément deviner. Elle continua de lever avec joie la marque entre ses jambes, miaulant et ronronnant sous les caresses des trois jeunes femmes. Même si elle se concentrait surtout sur Mélinda, rien ne l'empêchait d'apprécier les caresses des deux autres filles.

« Nyyyyyyaaaaaaaa... »

Demander à Honoka de jouer les nekos, c'est comme demander à quelqu'un de faire une activité qu'il adore, les chances d'entendre un non sont plutôt rare ! Avec un immense plaisir, elle jouait de sa langue sur l'entrejambe de Mélinda en se demandant quand même ce qui l'attendra un peu plus tard ? Quel genre de plaisir va se faire sa maîtresse avec une Hononeko ? Sentant la bosse se faire remarquer, elle ne cessait pas de lécher, continuant de se faire plaisir avec cette belle chose qu'elle avait souvent en bouche ou tout simplement en elle. Mélinda mit justement fin à ses coups de langue pour lui montrer un petit bonbon bleu ? Un cadeau des Karistal ? Mais quel genre ? Évidemment, cela concernerait les nekos mais il y a tant de possibilité, cela produit des phéromones de neko ? Cela la rend neko ? Tant de possibilités. Mais comme elle avait « sa » tenue de neko... Faisant sortir sa queue, elle s'apprêtait à lui donner cette mystérieuse petite chose, ouvrant la bouche pour l'obtenir, venant lécher les doigts de sa maîtresse en même temps. Elle avala la pilule, attendant que l'effet arrive sur son corps.

« Nya ! »

Naturellement qu'elle serait ravie de revoir les Karistal ! Elle les adorait presque autant que Mélinda ! Elle comprenait les jumelles et leur passion, elle les enviait, elles qui avaient des petites amies nekos et qui allaient même se marier un jour, quelle chance ! Doucement, elle sentait dans son corps diverses chatouilles un peu partout, surtout sur sa tête et vers ses fesses. Forcément, des oreilles et une queue qui pousse, ça se fait sentir. Elle ne se voyait pas un miroir mais elle sentait que cela poussait. De même que ses yeux avaient ses iris fendus et sa peau plus sensible aux caresses. Une délicate sensation éprouvait Honoka fasse à ses caresses.

« Mmmmrrrraaaaaa... »

Tiens, elle arrivait à ronronner naturellement ? C'est sympa. C'est vrai que chez les Karistal, Mélinda n'était pas là, espérons que sa maîtresse aime l'entendre ronronner alors qu'elle se frottait contre les deux beautés à ses côtés en observant Mélinda, aguichant cette dernière par son obéissance. Se mettant à genoux, elle posa ses pattes sur Mélinda, en se frottant contre elle, ce pseudo-câlin était pur la remercier, laissant son corps se frotter contre le sien, contre son entrejambe. Peu importe ce que Mélinda avait envie, la vampire savait que sa neko ne dirait pas non. Elle se frottait contre elle en ronronnant joyeusement.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Septembre 16, 2016, 10:56:22
Comment ne pas aimer Honoka ? Elle avait beau être encore jeune au sein du manoir, elle faisait déjà partie du meuble. Magnifique en tout point, la belle soumise était une grande perverse, qui allait à merveille avec les quelques autres nouvelles recrues de la vampire, comme Madison Broow, une magnifique blonde qui, elle aussi, était magnifiquement vicieuse. Mais, ici, en ce manoir, le vice n’était pas un mal, mais une condition naturelle d’existence. On ne se voyait pas rester au sein de ce manoir si on voulait rester prude, et Honoka n’avait eu absolument aucune difficulté à laisser tomber toutes ses inhibitions, comme si, inconsciemment, elle n’avait toujours désiré qu’être dans ce manoir. Sa passion pour les nekos était le petit côté « kawai » de sa perversion, que Mélinda avait réalisé quand elle s’était rapprochée de l’une des nekos du manoir.

Lui faire ce cadeau était une manière de raffermir son emprise sur elle, mais aussi de les aider à s’épanouir, car, et ce de manière paradoxale, Mélinda voulait des esclaves, mais voulait aussi que ces derniers puissent satisfaire leurs désirs. C’est ainsi qu’elle donna à Honoka la pilule, que cette dernière avala. Les Tekhanes fabriquaient des pilules de ce genre, et, pour une femme comme Mélinda, si pleine de ressources, il n’était guère difficile de se les procurer. Le corps de la belle d’Honoka ne tarda pas çà se changer, même si les modifications physiques ne furent pas perceptibles, masquées par son costume... Qui s’y adapta parfaitement, preuve que l’uniforme avait été fait sur mesure. Désormais, les oreilles pointues du costume ne renfermaient pas de l’air, mais il y avait bien, quand on les touchait, de vraies oreilles dessous, tout comme sa longue queue en latex.

« Oh oui, la tenue te va vraiment super bien ! Au centimètre près ! »

Akira fit cette constatation en caressant la queue de la femme, qui ronronnait de plaisir, avant de retourner près de sa Maîtresse, comme pour la  remercier, ce qui ne manqua pas de faire sourire Mélinda, dont la main alla frotter les cheveux de la jeune Honoka, les caressant doucement.

« Maintenant, Honoka, tu es notre neko à nous... »

Des assauts de caresses s’abattirent ainsi sur le corps de la femme, venant d’Akira, qui grattait son dos, pendant que Mora, plus réservée, avait surtout envie de frapper ce joli cul qui se dandinait sous ses yeux avec sa cravache. Elle s’en mordillait les lèvres, excitée surtout par cette queue qui remuait de droite à gauche, crispant sa main sur l’extrémité de son objet, éprouvant l’élasticité de sa cravache en la tirant vers l’arrière.

Mélinda, de son côté, sentait sa queue frotter les grandes oreilles d’Honoka, et finit par lui dire d’agir :

« Pourquoi n’irais-tu pas me remercier... En t’occupant de mon sexe ? Ma queue a très envie de se loger dans ta belle bouche, tu sais... »

Et, pendant qu’Honoka s’exécutait, et se redressait, Mora allait enfin pouvoir satisfaire ses pulsions sadiques, et lui donna des coups de cravache sur el bas du dos, sur les fesses, et sur les flancs. Honoka était si belle ainsi qu’elle méritait bien quelques coups de cravache pour honorer cette beauté !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Octobre 24, 2016, 08:41:21
Les nekos, c'est la vie. Même avant de devenir très copine avec les Karistal et partager son amour des nekos avec elle, Honoka n'en pensait pas moins. Que cherche chaque humain dans la vie ? Être heureux. Et un ou une neko, c'est fait pour ça ! Ça demande des caresses qui ne sont jamais une plaie à distribué, de gros câlins, c'est très affectueux et généralement très mignon/beaux, selon leur âge. Avoir une neko, c'est avoir une vie heureuse. Si cette vie était heureuse pour elle, pourquoi ne le serait-elle pas pour elle aussi en neko ? Voilà pourquoi Honoka voulait être une neko à vie, être la neko de Mélinda Warren. Elle se fiche de ne pas être sa petite amie, sa femme, sa maîtresse ou autre, elle veut être sa neko, sa petite chatte que Mélinda se fera une joie de caresser et dorloter. Elle s'amusera de son côté avec les autres nekos et autres filles du manoir ou du harem, elle aura la belle vie, tout simplement !

Elle ne se voyait pas dans un miroir mais cette tenue lui allait comme un gant, le fait d'être neko lui avait même affiné ou agrandi certaines parties du corps. Sa silhouette était plus fine – non pas qu'elle soit ronde quand elle est humaine – mais sa poitrine comme ses fesses étaient un tout petit peu plus rebondi. Elle était couverte de caresses de la part de sa maîtresse comme de Mora et Akira. Halala, la vie de neko, c'était terriblement bon. Comment fera-t-elle pour redevenir humaine après ça ? La vie lui semblera bien fade après tout cela. Mais au diable ce genre de penser, Honoka était la plus heureuse des filles pour le moment, devant jouer la chatte de Mélinda, elle ne pouvait pas demander mieux !

« Nuuuyyyyaaaaaaa ! »

Des caresses, des caresses, toujours des caresses ! La vie d'une neko est certes l'une des vies les plus simples mais pourquoi vouloir toujours plus de chose matérielle ? Le dernier portable à la mode qui coûte un bras ? La maison super grande qu'on ne finira jamais de payer dans une vie ? La voiture qui nous rend parano et nous fait grincer des dents à la moindre poussière sur le capot ? Honoka ne voulait pas de ce genre de vie, une Mélinda comme maîtresse, elle en neko, un toit et la santé, c'était peu demandé comparé aux filles trop matérielle de son âge. Mélinda venait à revenir sur une demande plus coquine qui fit remuer les oreilles d'Honoka. La sucer ? Un chat ne pourrait pas faire une telle chose, avec sa petite bouche et sa logique de chat, il lécherait, il ne sucerait pas... Enfin, elle n'avait jamais vu une chatte faire cela à un chat mais là, ce n'était pas le sujet... Après tout elle n'était pas une chatte mais une neko.

« Nya ! »

Amenant sa bouche sur sa queue, elle la suçait doucement avec plaisir, elle n'en était pas à sa première fois et c'était toujours tellement bon d'avoir cette queue en elle, peu importe l'endroit. À genoux, elle léchait et suçait doucement cette queue en ronronnant doucement, venant sentir son poil se hérisser sur son corps, miaulant doucement car sa bouche était occupée. Mora venait à user de sa cravache sur ses fesses. Ces mêmes fesses qui remuaient doucement sous les coups de fouet, par plaisir mais aussi par douleur. Elle avait la queue de Mélinda en bouche mais ce n'est pas grave, il faudra juste faire attention à ne pas la mordre mais tant qu'elle reste sur cette force, ça devrait aller. Puis elle était bien entourer, suçant Mélinda en recevant aussi des caresses sur la tête, elle avait un peu mal aux fesses à cause de Mora mais Akira venait lui caresser le dos et les épaules. Cette fille a toujours été douce avec elle, neko ou non, elle l'aimait bien, comme tout le monde ici mais elle avait un petit plus. Elle ne détrônait pas Mélinda mais dans cette pièce, elle était juste après Mélinda dans l'ordre de préférence. Désolé Mora.

« Hhhhhmmmm... »

Honoka cherchait parfois à pouvoir contempler Mélinda durant sa fellation mais ce n'était pas facile, elle devait se tordre un peu sans faire mal à sa queue, bref, c'était compliqué. Honoka faisait de douce fellation et quand Mora lui donnait l'occasion de souffler un peu, elle tentait les gorges profondes, elle n'était pas super douée pour ça mais elle s'entraînait au moins. Faisant apprécier à Mélinda ses progrès, la rendant de plus en plus forte en sexe. Subir ses ronronnements, se faire sucer, l'entendre gémir et la voir remuer contre elle, Mélinda était une des femmes les plus chanceuses de cette galaxie ! Sa petite chatte mouillait sur place, laissant les quelques gouttes de mouilles coulées peu à peu entre ses jambes, le long de ses cuisses et queues gouttes à même le sol. Ces vacances allaient être spéciales et dans le bon sens du terme !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Octobre 26, 2016, 12:39:46
Sur Terra, la magie était très puissante, ce qui, combinée à la technologie, avait permis de réaliser des miracles... Comme permettre à un humain de changer de race, au moins provisoirement. C’était ce à quoi Honoka avait eu droit, et, là, comme ça, dans son élégante tenue en latex, Honoka était la plus parfaite des nekos. Elle était aussi comblée que belle, et, magnifique, ronronnait furieusement, tout en approchant ses lèvres de la queue de sa Maîtresse, venant la prendre en bouche en miaulant. En soupirant, Mélinda écarta les jambes, et posa l’une de ses mains sur sa tête, fermant les yeux en poussant des soupirs. Elle ne lui avait pas menti, sa queue était bien tendue, trahissant son état d’excitation avancé. Comment ne pas être excitée, en même temps, face à trois beautés pareilles ? C’était la première fois qu’Honoka enfilait sa tenue de neko, et Mélinda savait déjà qu’elle reviendrait fréquemment la pénétrer avec, ou se promener. L’exhibitionnisme était un de ses fantasmes, et, ce que Mélinda adorait notamment faire, c’était se promener dans le parc, ou dans le centre-ville, avec ses soumises, en y allant tard le soir. Certes, Honoka n’était pas une chienne, et, à ce titre, n’avait pas besoin qu’on la promène, mais Mélinda pouvait faire comme si... Et puis, elle la présenterait aussi aux Karistal. C’était, non seulement une bonne excuse pour les inviter, mais il lui tardait de voir les trois filles se transformer en nekos, et ronronner et miauler contre elle. Oh oui, ce serait merveilleux !

Mais, pour l’heure, elle savourait la bouche d’Honoka. Sa jeune esclave s’entraînait aux fellations. Et le fait est qu’elle progressait très rapidement, se montrant particulièrement douée. Sa tête filait d’avant en arrière, cherchant à gober son phallus aussi loin que possible, tandis qu’Akira l’encourageait, caressant ses hanches, grattant ses côtes, remontant dessus. Elle faisait crisser le latex, et n’hésitait pas à s’appuyer sur le dos d’Honoka, de manière à pouvoir glisser ses mains sur son ventre, et presser sa généreuse poitrine. Elle ne s’occupait pas de la tête d’Honoka, car la main de sa Maîtresse s’y trouvait, appuyant sur ses cheveux, les doigts nichés dans sa masse de cheveux, entre ses oreilles, aidant ainsi, à sa manière, la fellation d’Honoka.

« Hmmmm... »

La vampire continuait à soupirer de plaisir, et à filer dans sa bouche, d’avant en arrière. De son côté, Akira, qui était restée étrangement inactive pendant plusieurs minutes, venait en réalité de récupérer un chat à neuf queues. Entre sa main gantée, elle serra la base des lanières en cuir, puis esquissa un sourire. Si Mora était une femme qui aimait les câlins, et le caractère affectueux, tendre, et mignon d’une neko, Akira, elle, adorait les fessées, le cuir, le latex, le côté plus brutal du sexe. C’était ça qu’elle aimait bien chez sa Maîtresse,  ce mélange des genres. Avec elle, on pouvait goûter à toutes les facettes du sexe, et c’était bien ça qu’Akira adorait.

Elle sourit en  voyant la mouille d’Honoka sur le sol, et prépara son fouet.

« Elle mouille comme une petite catin, notre neko-salope... »

Éprouvant la solidité de son arme, elle se retourna ensuite, et fit fouetter ce dernier contre les fesses d’Honoka.. Un gémissement sembla traverser le corps d’Honoka, tandis qu’elle commençait à se faire joyeusement fouetter. Mora, de son côté, finit par se redresser, libérant le dos de la jeune neko, pour lui permettre de sucer plus facilement sa Maîtresse. Pour autant, Mora ne resta pas inactive, et avança juste ses mains sous le corps d’Honoka, retournant pincer l’un de ses seins, appuyant sur le téton à travers sa combinaison, et caressa, avec son autre main, la base de son dos, grattant sa peau.

« Ooohhh... Honoka, haaaaannn... »

Mélinda gémit encore, et accéléra le rythme, multipliant les gorges profondes. Elle sentait la langue de son esclave glisser sur sa queue, lui procurant quantité de sensations exquises. La vampire poursuivait, se rapprochant de l’orgasme, et lui baisa la bouche pendant un certain temps, prenant ainsi les rênes en main. Elle filait d’avant en arrière, raclant les dents de la femme, atteignant sa gorge, où elle s’y positionnait pendant plusieurs secondes, enfonçant sa verge jusqu’à la garde, pour repartir ensuite en arrière, encore et encore...

...Jusqu’à ce que l’orgasme ne finisse par exploser. Dans un immense soupir, Mélinda alla se vider en elle, arquant son corps vers l’arrière, en balançant sa semence chaude et puissante, éclatant dans la bouche de la femme.

« Hmmmmmmmmmmmmm... !! »

Han, Dieu, que c’était bon !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Novembre 27, 2016, 09:15:37
Être une neko, au moins une fois dans sa vie elle aura réalisé son rêve, devenir une petite chatte humaine et se faire caresser et dorloter par les autres. Baiser aussi, mais ça restait aussi une preuve d'amour. Entre les jambes de Mélinda, elle se régalait en léchant et en savourait cette grosse queue bien dure qu sa langue semblait rendre encore plus résistante. Elle adorait ça, elle laissait son corps ronronner naturellement, continuant de faire un bien fou à sa maîtresse et être l'objet de nombreuses caresses de l'une de ses amies. Elle savait que la troisième était bien calme mais elle savait aussi que cela n'allait pas tarder à changer, sauf si cette dernière était plus d'humeur voyeurisme que sadomasociste ? Allez savoir. En tout cas, elle continuait de ronronner tendrement en léchant le sexe de Mélinda, de long en large avant que ses fesses ne se contractent en sentant sa copine avoir trouvé un nouveau jouet. Un jouet qui avait l'effet de la faire aussi miauler.

« Nyaaaaaan.... »

Cela devenait de mieux en mieux dit donc ! Mélinda pressait doucement sa main sur sa tête pour lui faire enfoncer sa queue, si elle était plus ou moins habituée à la sucer, faire une gorge profonde, ce n'était pas encore son point fort mais elle s’entraînait au moins et tentait de résister aussi longtemps que possible. Et vu le sourire de sa maîtresse, elle devait se débrouiller pas trop mal au moins, c'est toujours ça de bon pour elle ! Alors que sur ses fesses un fouet faisait joyeusement miauler la neko de douleur, Mélinda ne lui laissait pas tellement l’occasion de miauler puisque la neko avait la bouche occupé. Si en plus par-dessus tout ça, elle sentait de délicieuses caresses sur sa poitrine, elle était une neko très comblée !

« Mhhhhh, nyaaaan ! »

Plaisir, douleur, caresse, un subtil cocktail délicieux qui était servi à la neko, elle adorait cela, tout cela ! Elle se faisait royalement plaisir de tant d'attention rien que pour elle, même quand Mélinda augmentait le rythme au point de cogner sa queue dans sa gorge, chose qu'elle n'était pas habituée mais tentait quand même de résister jusqu'à sentir sa récompense remplir sa bouche et couler le long de sa gorge. Hum, délicieux ! Elle en frissonnait de plaisir alors que de chaque côté, on la laissait un peu plus respiré. Mélinda ne pressait plus sa tête, son cul n'était plus agrésser et même sa poitrine était laisser doucement de côté pour qu'on puisse observer la neko. Docile petite chatte qui avalait doucement le liquide blanc de Mélinda, même si elle toussait un peu, c'était à cause des coups dans sa gorge. Il va lui falloir encore un peu de temps pour s'en habituer. 

« Nyyyyyaaaaa... »

Reprenant son souffle, elle baisa doucement et lécha la queue de Mélinda qui était à présent moins dur, mais au moins elle se montrait toujours affectueuse et attentionné mais maintenant qu'elle avait joui dans sa bouche, elle avait d'autres envies de sa petite neko ? Avec elle ou sans elle, Mélinda n'était pas contre le fait de se régaler les yeux après tout. Akira et Mona ont à peine joué avec la neko alors, est-ce que la maîtresse va se reposer ou redoubler d'efforts pour satisfaire sa nouvelle petite chatte adorée ? Peu importe pour Honoka, tant qu'elle jouait et qu'elle reste un chaton, ça lui va bien pour continuer de s'amuser.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Novembre 28, 2016, 06:02:30
Honoka était vraiment une esclave magnifique. Mélinda aimait beaucoup sa petite chatte, qui avait bénéficié, depuis ses premiers jours, d’une enfance particulière. Kenji, son père, était, comme sa mère, des esclaves de Mélinda, qui, après avoir passé plusieurs années avec elle, avaient choisi de se marier, et de vivre ensemble. Il était donc normal qu’ils confient Honoka à celle qu’ils considéraient toujours comme leur Maîtresse. Honoka n’avait d’ailleurs que très peu revu encore ses parents, et Mélinda comptait d’ailleurs profiter des quelques moments s’offrant à elle pour organiser des retrouvailles... Rien qu’à y penser, son sexe se durcit encore, après avoir joui dans la bouche de son esclave. Déjà très belle, avec sa combinaison en latex, sa queue caudale, ses miaulements, ses ronronnements, elle était... Irrésistible !

Mélinda se pinça donc les lèvres, et décida de continuer à jouer avec elle. Endurante, Honoka pouvait encore en endurer, et la vampire fit un signe à Akira et à Mora. Comprenant ce que cela voulait dire, les deux femmes se concentrèrent, et poussèrent des soupirs, puis des verges s’étirèrent le long de leurs chattes, se redressant ensuite. Trois Futanaris entouraient donc Honoka, ce qui promettait, pour la jeune femme, un sacré gang-bang.

« Nous allons encore jouer un peu avec toi, Honoka, ma chérie... Tu mérites bien que nous t’offrons beaucoup d’attention, et que nous te fassions un très gros câlin ! »

Qui serait contre ? Avec trois femmes hermaphrodites, aussi belles que sensuelles, pour s’occuper d’elle,    Honoka allait rapidement être ravier. Mélinda se déplaça un peu, et entreprit de s’allonger sur le sol, face à Honoka, tandis qu’Akira se glissa dans le dos de la petite chatte, et que Mora se mettait à côté de Mélinda, jambes à gauche et à droite de la tête de sa Maîtresse. Mélinda était ainsi entourée par le latex, et pouvait voir la queue de Mora, qui avait, pour la dresser, dû retirer sa culotte. La vampire allait encore beaucoup s’amuser avec sa petite chatte, et, pour l’heure, elle allait avoir droit à un traitement spécial, puissant et intensif.

« Allez, Honoka, viens... Viens t’empaler sur ma verge, et nous allons te faire beaucoup de plaisir ensuite... N’est-ce pas, les filles ?
 -  Oh oui ! On va beaucoup te baiser, petite chatte !
 -  Beaucoup, beaucoup... »

Honoka obtempéra donc, et s’installa sur le corps de Mélinda, qui soupira en sentant sa chatte heurter sa queue. La belle neko de latex se mit à remuer, et fut rapidement encerclée par les deux autres. Se mettant sur les genoux, dans son dos, elle approcha sa virilité de ses fesses. Mélinda ayant déjà eu l’occasion d’explorer ce fessier, l’anus de la jeune femme était encore bien dilaté, ce qui lui permit de s’y enfoncer sans trop de peine.

Ainsi prise, il ne restait plus qu’à parfaire le tout, et Mora approcha donc sa queue de la bouche d’Honoka, comme pour inviter cette dernière à venir la sucer.

« Allez, ma chérie, viens... ! »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Janvier 03, 2017, 10:36:30
Honoka se sentait si chanceuse, elle avait toujours connu Mélinda, plus de la bouche de ses parents étant petite, voyant que cette femme une sorte de chef plutôt gentille et à son entrée au lycée, elle a vraiment appris à la connaître, face à face. La jeune femme n'avait donc aucun mal à confier sa propre vie entre les mains de la vampire mais ce n'était pas sa vie qui intéressait la belle, plutôt certaine partie de son corps. Moulée dans son costume, la belle chatte se faisait doucement caresser et prendre par Mélinda qui bien vite, avait envie de faire venir ses amies pour mieux s'occuper de la neko. Les deux autres venaient à sortir leur belle queue bien dressée sans pour autant les planter en elle, pour le moment, Mélinda voyait comment cela allait se produire. Si ses mots semblaient bien moelleux et douillets, elle savait que les gros câlins n'allaient pas être aussi doux que ça. Mais peu importe, elle adorait ça ! On ne devenait pas la petite chatte de Mélinda en étant sage comme une image.

« Nyyyyaaan ! »

Installée sur le sol, Mélinda invitait sa neko à prendre part à ce qui allait suivre, Mora et Akira l'encourageait elles aussi pour qu'elle arrive, ainsi, qu'elles puissent jouer ensemble, dans la joie et la bonne humeur. Honoka se rapprochait et venait s'empaler en miaulant doucement sur Mélinda, sentir sa queue se planter en elle était toujours un réel plaisir ! Comment elle pourrait s'en lasser ? Avant de vraiment commencer, Akira la rejoignait, se faufilant dans son trou anal que sa maîtresse avait déjà visité, rendant l'accès plus simple mais tout aussi bon. Elle tremblait doucement en sentant cette force dans cette queue mais aussi cette douceur, que c'était bon.

« Nyaaaan... »

Les deux femmes venaient remuer doucement, poussant Honoka à s'empaler sur une queue autant que sur l'autre mais si son bonheur avait pu s'arrêter là, Mora avait une belle surprise pour l'empêcher de miauler un peu trop souvent. La belle jeune femme avait des airs autoritaires qui poussait donc la neko à éviter trop l'ignorer. Alors que sa queue remuait doucement dans son dos, sa bouche venait engloutir la queue de la futa, sans lui offrir de gorge profonde. Non seulement il était encore un peu tôt pour cela et outre son amateurisme dans la matière, c'était surtout Mélinda qui y avait le droit. Il fallait bien que la maîtresse des lieux ai un avantage. Elle était agenouillée sur elle, sentant les mains comme les coups de reins de ses puissantes femmes en elle, alors que Mora imposait son rythme, ses mains sur sa tête, donnant pour le moment un rythme doux/normal mais elle savait que cette femme n'allait pas rester comme ça éternellement. Suçant la belle, elle venait à baver doucement, laissant quelques gouttes tombées, soit sur la vampire, soit à côté mais ce côté nympho ne devait pas déplaire à Mélinda, tout comme observé sa poitrine qui remuait au rythme de ses trois-là. Elle avait encore sa tenue en latex donc tout n'était pas à l'air mais ça n'empêchait pas que ça restait un beau spectacle.

« Mmmmhhh mmmmhhhaaaaaaaoooooouuuu... »

C'est toujours comme ça, à deux ou à plusieurs, ça commence toujours doucement avec Mélinda mais une fois la mèche allumée, l'explosion n'était plus très loin. Se tenant aux épaules de sa maîtresse, elle savait que son rôle de neko allait bientôt se transformer en rôle de sac à foutre. Cela était une simple constatation, pas une remarque. Et c'était le genre de chose qui lui faisait plaisir ! Elle va mouiller la petite neko, ce n'était ni Mélinda, ni Akira, ni Mora qui allait s'en plaindre, au contraire.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Janvier 04, 2017, 02:05:34
Mélinda comptait effectivement baiser très largement Honoka. Avec l’aide de Mora et d’Akira, la jeune neko allait avoir droit à un traitement royal. Trois queues remuaient ainsi dans son corps, témoignant de l’appétit d’Honoka, mais aussi de sa résistance... Car, pour supporter comme ça trois hermaphrodites aussi gourmandes que sa Maîtresse et deux de ses esclaves, il fallait avoir de sacrés reins. Et, de fait, Honoka était capable de l’endurer. Mélinda avait droit à un sacré spectacle, car elle voyait le beau corps d’Honoka se soulever et s’abaisser. Ses mains se crispaient sur ses cuisses, frottant ce latex, tandis que la petite neko suçait Mora... Ou, plutôt, se faisait baiser par elle.

« Haaaaa...
 -  Hnnnn...
 -  Ohhhh, c’est si bon... Ta petite bouche d’amour, haaaaa... »

Étant désormais une neko, Honoka ronronnait furieusement, au rythme des multiples coups de reins des trois femmes. Et les vibrations sonores qu’elle produisait formaient un délicieux fond sonore, dans lequel Mélinda s’imprégnait, tout en sentant sa verge se comprimer contre les parois serrées d’Honoka. Akira faisait le même constat, même si, compte tenu du fait que sa Maîtresse avait déjà sodomisé Honoka, ses parois s’ouvraient très facilement pour elle. Honoka se faisait donc joyeusement bourrer.

Elle dut ainsi subir ce rythme effréné pendant un certain temps. Le latex craquait, les ronronnements l’accompagnaient. Mélinda sentait également la salive de la femme glisser sur elle, et souriait. Comme Honoka l’avait escompté, peu à peu, le rythme s’accélérait. Jadis, Honoka aurait été incapable de pouvoir tenir la distance, et on ne pouvait donc que se féliciter de sa résistance, de sa puissante endurance. Elle avait de l’expérience, maintenant, lui permettant ainsi de tenir le cap, et d’arriver à supporter les trois femmes la pénétrant durement.

Rien ne lui était épargné. Akira posa ses mains sur les seins de la femme, les pinçant, tout en allant mordiller sa peau, léchant son cou, soupirant contre ses oreilles.

« Sa-Salope, haaaa... Petite pute de neko qui... Qui n’aime rien de plus que de se faire baiser bien fort ! »

Akira gémissait encore, et Mora, elle, continuait à accélérer, empêchant Honoka de parler, car, à l’image de son corps, secoué dans tous les sens, sa tête filait d’avant en arrière, retenue par les mains de la jeune femme.

« Oui, haaaa... Elle a une magnifique bouche de pute, cette... Cette chatte ! Hmmmm... !! »

Toutes se faisaient plaisir sur son corps, et Mélinda n’était évidemment pas en reste, griffant le corset de la femme. Sous un tel traitement, Honoka ne tarda pas, au bout de plusieurs longues minutes, à sentir plusieurs orgasmes successifs la remplir de partout. Mélinda se chargea de terminer, après les orgasmes successifs de Mora et d’Akira, qui se retirèrent. La vampire se redressa alors brusquement, et renversa Honoka, la couchant sur le sol. Du foutre fusait de ses fesses, formant une belle flaque sur le sol, mais le sperme n’eut pas le temps de sortir de sa bouche, car Mélinda l’embrassa, fourrant sa langue dans sa bouche, mélangeant ce sperme dans leurs bouches respectives.

Une main sur les cheveux d’Honoka, et l’autre sur l’un de ses seins, elle continua à la prendre, et jouit ainsi, tout contre elle, accélérant furieusement pendant les quelques secondes précédant son orgasme, et, quand elle sentit le foutre remonter dans sa verge, Mélinda s’arrêta lentement, décélérant, soulevant hautement sa verge, avant de l’abaisser encore, balançant quelques ultimes filaments de foutre.

« HHMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM... !! » avait-elle lancé en jouissant.

Et, pendant toute la durée de son orgasme, elle n’avait jamais cessé d’embrasser Honoka, de maintenir serrées ses lèvres contre les siennes. La vampire se calma ensuite progressivement, avant de rompre le baiser, souriant de manière épanouie et heureuse.

« Voilà, Honoka... Ça fait tellement du bien de jouer avec toi comme ça, ma petite chatte... »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Février 02, 2017, 08:22:18
Elle vivait son rêve, elle était une neko ! Pas n'importe laquelle en plus, celle de Mélinda et dieu que c'était bon. Elle n'était peut-être pas la neko exclusive dce la vampire mais qu'importe, elle était si heureuse d'être sa petite chose, de la sentir la baiser longuement. Sentir Mélinda en elle, ça n'avait pas de prix, elle ne trouvait pas les mots, elle était heureuse ! Voilà tout ! Alors si en plus les autres venaient jouer avec elle, c'était encore mieux. Mora et Akira en profitaient comme elles pouvaient mais la neko savourait chaque instant entre elles. Peu importe qui, ses trois-là lui procuraient un plaisir immense ! Cela sera toujours ainsi quand elle sera neko ici, c'est ça qui était le meilleur. Que ce soit la queue de Mélinda entre ses jambes, ou une de ses copines dans son cul, l'autre dans sa bouche, la neko ne pouvait Que ronronner de plaisir. Elle ne pouvait rien dire d'autres, même pas miaulé puisque sa bouche était bien bloquée par cette délicieuse saucisse.

Elle faisait en sorte que le plaisir soit bien partagé entre elles, l'une prenait peut-être plus son pied que l'autre mais Honoka faisait du bon travail avec son corps. Elle sentit Akira venir jouir entre ses fesses, faisant raidir ses muscles alors qu'elle sentait le foutre se loger dans son corps, de même devant, Mora ne tardant pas à déverser son flot de crème en elle. Elle en avala une partie mais la futanari se retira bien vite avant que Mélinda ne vienne la mettre sur le dos en l'embrassant. Sa langue se frottait contre la sienne même si comme ça, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avaler un peu de sperme. Mélinda ne lui en voudra pas puis sa bouche avait encore ses deux saveurs. La crème et la salive de la vampire. Ça plus le fait de se faire prendre encore, c'était tellement bon. Sa maîtresse était tellement bonne, tellement douée ! Se faire prendre par elle, c'était le bonheur absolu, Honoka ne demandait pas mieux. Quitte à rester une neko bonne à se faire baiser toute sa vie par Mélinda, elle en serait très heureuse. Elle continuait de ronronner de plaisir pendant que la vampire la baisait aussi fort qu'avec passion et puis vint le final...

Elle sentait le plaisir se déverser à nouveau en elle, entre ses jambes, cela lui procura un tel plaisir qu'elle se cambrait en arrière en relâchant les lèvres de Mélinda, sentant son corps se raidir de plaisir. Quand ce fut fini, elle se détendait, étant devenue nettement plus douce. Elle se forttait contre la vampire en ronronnant et en miaulant, passant ses pattes autour d'elle pour avoir un gros câlin et savourer le plaisir mêlée à la tendresse de sa maîtresse. Elle était si chanceuse d'avoir cette femme comme maîtresse.

« Nyyyaaaaaaaaa... »

Que le sexe reprenne après, pas de soucis pour la petite neko mais qu'on la laisse quelques instants en plus entre les bras de Mélinda. C'était tout aussi bon que le sexe après tout. La neko aimait sentir la peau chaude de cette femme, sentir ses doux cheveux sur sa peau, sa sueur aussi, ce n'était pas très propre mais elle savait que cela prouvait qu'elle se donnait à fond quand elle lui faisait l'amour. Avec sa petite langue, elle venait lui lécher la joue, restant contre elle aussi longtemps que la vampire le voudra. Tant qu'elle est avec elle, et qu'on s'occupe d'elle, Honoka n'en demande pas plus.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Février 04, 2017, 10:55:27
Baiser Honoka était un plaisir de tous les instants. Mélinda n’était pas une perverse redoutable pour rien. Elle faisait l’amour depuis des siècles, maintenant, et n’avait encore jamais réussi à se lasser de ses innombrables amants. Elle avait été jusqu’à utiliser sa perversion auprès des prêtresses de Lust, perfectionnant considérablement ses talents et ses performances. La vampire était devenue une amante terrifiante, redoutable d’efficacité, et Honoka, en ce moment, en faisait les frais. Sa belle humaine, transformée en neko, avait été prise par trois femmes en même temps, et se reposait maintenant contre sa Maîtresse, dans le creux de ses bras, léchant les joues de Mélinda en ronronnant.

« Oh, ma petite chérie… Tu étais vraiment en manque d’affection de la part de ta Maîtresse, hein ? »

Mélinda lui sourit, et l’embrassa tendrement. Un baiser plein d’affection, tandis que, avec l’une de ses mains, elle caressait ses cheveux. Sa main fila ensuite, et caressa les lèvres d’Honoka. C’était sa petite esclave, un magnifique cadeau de ses parents… Et il tardait à Mélinda de la pousser davantage dans les méandres de la luxure et de la perversion, de la faire sombrer plus loin encore.  Était-ce possible ? Bien sûr ! Il ne fallait pas sous-estimer, sur ce point, l’imagination débordante de Mélinda, qui retourna l’embrasser.

Sa belle et plantureuse neko ronronnait tout contre elle, et Mélinda, après de multiples baisers, se redressa un peu. Sa main caressait les hanches de sa tendre esclave.

« Alors… Que faisons-nous, hm ? »

C’était une question purement rhétorique, car, si les idées tournoyaient dans l’esprit de la vampire, elle savait ce qu’elle allait maintenant faire avec Honoka. En réalité, elle voulait juste attirer son attention, la sortir de la torpeur dans laquelle cette séance de sexe avait dû la plonger, surtout avec ce moment de détente qui avait suivi. Mélinda sourit donc, et embrassa Honoka sur le bout du nez, et poursuivit ensuite :

« Nous allons… Te promener ! »

Exultant de joie, la vampire se redressa, et attrapa Honoka à l’aide d’une laisse mise à un collier autour de son cou. Ceci fait, Mélinda s’approcha de la porte, et tira sur la laisse.

« Allez, ma neko d’amour ! Montrons à tout le domaine combien tu es belle ainsi ! »

Et c’est ainsi que le duo se retrouva à arpenter les longs couloirs du manoir. Le collier d’Honoka, pour parfaire sa tenue, portait aussi une clochette, qui émettait des ondes sonores à chaque fois qu’elle avançait, carillonnant pour annoncer sa présence. Mélinda avançait tranquillement, ayant remis sa belle robe dorée, qui frottait sur le sol, et le duo rejoignit finalement un premier salon.

À l’intérieur, il y avait une esclave qu’Honoka connaissait bien, Ai Aihara (http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=12995.0), qui était en train de butiner une autre esclave, la prenant par l’arrière, Noémie (http://img110.xooimage.com/files/b/b/6/c2hb2sluoaepjsa-5161b55.jpg), magnifique dans sa swimsuit noire moulante, revenant visiblement d’une séance de sport à la piscine de Mélinda, puisqu’elle était toute trempée. Un moment parfait pour qu’Ai puisse la prendre.

La jeune Futanari portait par ailleurs un superbe ensemble de haute lingerie (http://img110.xooimage.com/files/b/3/0/520e8ff7e42bf6284...-secrete-518a3ef.jpg), une tenue luxueuse faite sur mesure, et offerte par sa Maîtresse.

« Haaaaa… Ai-haaaaaa… !! »

Fidèle à son habitude, Ai passait ses soirées à butiner les culs des filles lui tombant dessus. Elles étaient dans un petit bar appartenant au manoir, et Noémie était prise contre le comptoir. Mélinda s’approcha lentement, et se retourna vers Honoka.

« Elles ne nous ont pas encore vues… Va te manifester auprès d’Ai, ma chérie… Tu sais combien elle aime te sentir près d’elle, non ? Sois une gentille chatte… »

Et Mélinda, elle, alla se féliciter du spectacle qui se déroulerait sous ses yeux…


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Mars 09, 2017, 09:11:21
Que le sexe était bon, surtout le repos qui venait juste après. Oh sa maîtresse l'avait déjà prise plusieurs fois de suite mais là, ce devait être un petit moment pour vider ses bourses, cela ne la dérangeait pas, elle avait droit à un délicieux câlin entre ses bras de ronronner contre elle et même de recevoir de tendres baisers. Elle l'adorait sa maîtresse. On pouvait dire qu'elle l'aimait. Honoka ne cherchait pas à faire d'elle sa petite amie mais au moins à avoir le plus possible de petits moments comme celui-ci avec elle. Entre ses bras, elle aurait pu dormir paisiblement, savourer le calme dans ses bras mais au bout d'un certain temps, la vampire voulait changer d'air en lui demandant ce qui allait se passer ? La neko pencha la tête sur le côté avant de la suivre en miaulant de plaisir face à son petit bisou sur le nez. C'était mignon !

Sa laisse en place, elle suivait Mélinda à quatre pattes comme lui avait demander cette dernière en commençant le jeu, si elle voulait la voir se lever, elle le fera. Elle était toute contente de se montrer comme ça aux autres, appréciant leurs petits sourires, leur caresses du bout des doigts. Arrivant dans un coin du manoir, la vampire lui montrait Ai qui se faisait une autre fille, c'est vrai qu'il était rare de voir cette fille seule, si elle l'était, c'était pour mieux se masturber en regardant d'autres filles se faire l'amour. Mélinda se pencha sur elle pour lui demander d'aller la voir afin de lui faire la surprise comme elle n'avait pas été vue. La futa était en pleine action, tenant fermement sa partenaire en plongeant sa tête dans sa poitrine, se frottant dessus. Y a pas à dire, elle adorait ce maillot de bain un peu trop petit pour sa poitrine qui débordait mais c'est aussi ça qui la rendait tellement sexy !

Sa queue continuait de remuer en elle, sortant sa ravissante tenue sexy offerte par sa maîtresse, elle se plaisait à changer chaque jour de tenue, se trouvant toujours plus sexy de jour en jour. Que ce soit ce genre de lingeries, des tenues plus classiques ou sur des thèmes différents – piscine, loli goth, uniforme, cosplay – elle se plaisait à baiser dans tout type de vêtements. Honoka se rapprocha donc à deux pattes, venant se blottir contre elle, passant ses mains autour d'elle en ronronnant et lui baisant le cou. Ai frémissait, une nouvelle venue dans son petit monde sexuel, ça faisait plus de plaisir encore !

« Huuuuum haaaaan, c'est boooooon ! »

Il ne lui manquait qu'une queue mais elle était quand même prise en sandwich entre deux corps chauds et bien doux, la poitrine compressée dans son dos était si agréable, elle savourait les caresses sur son corps, la rendant encore plus active contre Noémie qui subissait les assauts de sa partenaire. Son corps trempé avait encore rendu la chose plus excitante pour Ai qui n'avait toujours pas vu Mélinda. Mais quand elle était plongée dans la baise, elle ne voyait rien, pas avant d'avoir fini.

« Huuuum chaton... Han ! Lèche-moi le cul, haaaa... »

Honoka ronronna, détacha ses mains et fit glisser son corps le long du siens jusqu'à arriver à ses petites fesses en mouvement, toujours ee train de pillonner toujours plus fort la jolie demoiselle. Honoka commença à les léchers avec sa petite langue râpeuse avant de sentir la main de Ai la maintenir ici, rendant la neko obligée de passer sa langue entre ses petites fesses pour accroître son plaisir. Elle gémissait de plus en plus fort, venant étouffer ses cris dans la délicieuse poitrine de sa partenaire avant de finir par jouir, venant remplir de plaisir sa partenaire ! Ce n'était pas son premier orgasme de la journée, son ventre avait à peine une petite bosse. En temps normal, les premiers orgasmes rendent ses partenaires similaires à des femmes enceintes. Reprenant son souffle, elle restait encore en elle, venant l'embrasser avant de libérer Honoka qu'elle reconnut à peine, maintenant son plaisir fini.

« Oh c'est toi petite neko ? Vraie neko en plus... hum, ça te rend encore plus sexy... Oh, Maîtresse !!! »

Abandonnant Noémie et Honoka, elle fonça sur elle pour venir se câliner à elle. Ai aimait tout le monde mais pour Mélinda, elle voulait bien devenir sa petite chose et chaque jour, la vampire avait droit à un magnifique sourire et accolade de sa petite esclave. Souvent, il y a du sexe derrière mais même sans ça, Ai venait au moins la saluer comme ça tout les jours. C'était la moindre des choses pour lui dire merci.

« Vous l'avez changé en neko ? Elle est encore plus sexy comme ça et dans cette tenue. Mais je suis sûre qu'en vraie furry, elle doit être foutrement sexy... avec un poil tout doux... hum, surtout vers ses seins ou sa petite chatte... lui gratter le poil pendant qu'elle ronronne quand on la baise... la sensation de se frotter contre la boule de poil toute douce, han, et son poil collant ensuite, haaa-haaannn... »

La petite futa fantasmait tout éveillé, c'était bien la vraie Ai. Même en lui présentant une œuvre d'art, elle imaginait toujours mieux. Cela ne l'empêchait pas de savourer ce qu'elle avait sous les yeux mais elle se projetait toujours plus loin.

« Comment elle est en neko ? Son cul est plus étroit ? Elle mouille plus ? Et elle suce comment ? Sa langue est rapeuse mais, je suis sûre que comme avec les autres, ça donne des frissons de plaisir dans tout le corps, non ? »

Elle voulait les impressions avant de pouvoir peut-être essayer. Elle voulait savoir plus ou moins à quoi s'en tenir. De son côté, Honoka se sentait pas abandonner, elle s'était rapprochée de Noémie, venant lui lécher le minou crémeux qu'elle avait, c'était tout aussi délicieux et ça ne déplaisait pas à la jeune femme qui profitait encore un peu plus du plaisir.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Mars 12, 2017, 01:32:18
Sourire sur le coin des lèvres, Mélinda observa Honoka se rapprocher d’Ai et de Noémie. La jeune femme s’était vraiment très bien insérée dans le harem. La vampire en était ravie, et elle savait qu’Ai l’aimait bien. Ceci étant dit, Ai s’attachait aussi très facilement. Là, dans sa magnifique tenue de haute lingerie, faite spécialement sur mesure, elle était somptueuse, bourrant le corps de Noémie en étant aplatie contre elle. Ai était une petite lycéenne, et, plutôt que de tenter de tricher, de faire la dominatrice, elle usait de sa taille au mieux. C’était là ce qu’elle faisait en frottant son visage contre les seins de Noémie, tout en la pénétrant. En couchant avec des adultes, c’était ce qu’elle aimait faire.

Mélinda les regardait donc, et se pinça les lèvres quand Honoka se glissa dans le dos d’Ai, venant amoureusement se frotter contre elle. Ai lui proposa ensuite de lécher ses fesses, et la belle neko obtempéra immédiatement.

*Comme quoi, il faut toujours se méfier des gens de petite taille…*

Malgré sa taille, Ai savait commander, et se faire entendre. Elle n’était pas non plus la plus dominatrice des esclaves du harem, mais avait quand même une certaine importance. Souriant, Mélinda la vit donc continuer à remuer en Noémie, le plaisir continuant à croître… Puis elle finit par jouir, comme toujours avec une grande générosité, gonflant le ventre de la femme en balançant un épais chapelet de foutre. Noémie, en retour, s’écroula sur place, s’affalant sur le lit, sonnée, son ventre bien tendu et craqué, comme si elle était sur le point d’être enceinte.

Dans sa magnifique tenue, Ai se retourna alors vers Honoka… Et avisa soudain la présence de sa Maîtresse, ce qui l’amena naturellement à se ruer vers elle. Les bras de la vampire s’enroulèrent autour de sa taille, et elle l’embrassa tendrement, tout en voyant, du regard, Honoka se diriger vers Noémie.

« Oh, ma petite chatte, hmmm… »

La main de Noémie serra ses doigts sur les cheveux de la femme, venant la caresser, et ainsi l’encourager à continuer. Mélinda, quant à elle, reporta son attention sur Ai, qui lui demandait de plus amples informations sur Honoka, maintenant qu’elle était transformée en neko. La vampire lui sourit donc, et l’embrassa encore, sur le front.

« Honoka a toujours été très douée, tu sais… Je dirais que son corps ne change pas beaucoup, mais elle est beaucoup plus sensible. Ses fellations sont ainsi beaucoup plus intenses, mais, surtout, quand tu la sodomises, elle vibre de partout… »

Mélinda esquissa un nouveau sourire, une lueur malicieuse dans les yeux.

« Tu verras, c’est encore plus génial de la baiser comme ça… Tu peux la prendre dès que tu veux, c’est pour ça que je suis venue te l’amener ici. »

Et peut-être même qu’elle irait la rejoindre…


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Avril 12, 2017, 08:41:37
Que c'était bon, mais que c'était bon ! Pour Honoka, vivre en neko était si agréable, même sans sexe, elle se sentait bien. Mais venir lécher le minou à la crème de sa nouvelle copine de jeux, c'était aussi un véritable plaisir pour elle ! Et pour Ai,  être auprès de Mélinda était essentielle. Sans elle, Shii-chan serait une simple fille banale, mignonne et sexy, mais banale. Alors que là, sa rencontre avec elle l'avait amener à croiser Mélinda et à devenir volontairement son esclave. Profiter d'une telle palette de fille sexy qui veulent jouer avec elle, pourquoi qu'elle dirait non ? Ai était petite mais dominante. Loin de manier le fouet et le cuir – sauf que son envie de lingerie reste au placard pour quelque chose de plus corsé – elle savait se montrer autoritaire, même si face à certaines filles, elle n'avait pas le choix. Mais à part Mélinda pour qui elle irait volontiers se prendre pour un chien si elle lui demande, les autres filles ont plutôt intérêt à la maîtriser pour la soumettre. C'est là que sa petite taille était une bonne chose pour elles.

Écoutant la vampire, Ai restait contre elle en se frottant doucement, buvant ses paroles. Physiquement, c'est vrai qu'à part sa queue et ses oreilles qui étaient vrais cette fois, bah ça restait Honoka. Mais même sans rentrer dans les détails, elle avait envie de baiser Honoka. De toute façon avec Ai, tout était un prétexte pour coucher ensemble, avec ou sans lunette ? Avec ou sans tel vêtement, avec une coupe différente ? Ai était très gourmande et même avec son envie impressionnante de sexe et le nombre de fille ici, elle n'avait pas encore atteint son but, jamais elle ne pourrait conclure sa liste, même avec une seule fille ici. Et c'était tant mieux !

« Vraiment ? Hihi, je vais y aller alors, il ne faudrait pas qu'elle s'ennuie ! »

Malgré son envie, elle ne courait pas, elle s'approchait même lentement, observant avec passion, Noémi qui se faisait lécher le minou par la neko. Voir ses petites fesses en l'air, bien moulé, sa queue qui remuait... Même sans la permission de Mélinda, elle aurait sûrement essayer d'aller vers elle. Arrivant dans son dos, elle fourrait son nez entre ses fesses, venant frotter son visage contre sa belle paire de fesses, ses joues se frottaient dessus, ses mains palpait cette zone confortable, quel délice !

« Haaaa, Honoka-chan... ton cul n'a pas changé, huuuum ! »

Mélinda aimait dormir sur les poitrines de ses esclaves, Ai aussi mais même les fesses avaient ce côté si confortable. Cessant de trop jouer avec, elle se redressait en observant la même scène, sous un autre angle... toujours aussi formidable. Le sexe toujours en érection, Ai venait écarter la tenue de la neko pour s'y inserrer, faisant miauler la petite chatte qui se faisait sodomisé.

« Nyyyyaaaaaaaaa ! »
« Oh mais tu adore ça, ma chérie... Hum ! Ma Honoka-nyan ! »


Se tenant fermement à ses hanches, elle commença à doucement remuer en elle, la zone n'était pas si étroite et quelque peu glissante, Mélinda était sûrement déjà passer par-là ? Mais qu'importe, ça restait très bon ! La petite futanari entamait ses vas et viens, doucement en gardant toujours un œil sur la langue râpeuse de la neko qui léchait avec plaisir les lèvres de sa partenaire, en récoltant sa crème. Elle plaisait toujours aux nekos sa petite sauce blanches ! Même aux gourmandes en général !

« Huuum-ouiiii ! Tant que Maîtresse ne dit pas s-stop... je vais te remplir ma petite chaaaaatte ! Tu vas en-co-re êt-re tou-tes co-llaaaaaan-teuh ! »

Combien de filles ici se sont dit qu'Ai ne pouvait pas jouir à volonters, pas autant de foutre en tous cas. C'est vrai, les premières fois, c'était un véritable volcan blanc et après, ça diminuait. Mais son appétit égalait facilement celui des succubes alors forcément, elle en a remplit des filles ici, jusqu'à les faire déborder. C'est une chance que les futanaris aient un taux très bas de chance de procréer sinon Ai en aurait mis plus d'une enceinte déjà ! Reste à savoir si la partie allait continuer à trois ou à quatre ? Maîtresse pouvait savourer comme participer au petit show.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Avril 13, 2017, 08:54:56
La belle Ai allait passer à l’action. Depuis qu’elle était ici, Ai avait rapidement su s’imposer. Paradoxalement, tout en étant très récente, elle était aussi une amante très connue, car elle avait une activité sexuelle intense. Il lui arrivait parfois de faire l’amour tout un week end, sans rien faire d’autre, en se contentant juste de faire l’amour, encore, encore et encore. Sur c epoint, elle bénéficiait d’une vitalité incroyable, ce qui faisait que, quand elle et Sya se trouvaient ensemble, c’était une véritable tornade rose qui s’abattait sur le manoir. Il était fréquent qu’Ai et Sya se ruent sur d’autres filles, généralement des timides comme Shii, afin de les narguer, de les titiller... Ou, pire, de sortir, et d’aller aborder d’autres filles chez elles, ou dans les couloirs du lycée. Terriblement perverse, Ai faisait aussi partie du Futabu Club, un club sexuel du lycée Mishima, uniquement tourné vers le sexe et l’organisation d’orgies entre hermaphrodites.

Ai passait maintenant la plupart de son temps ici, et, même quand elle dormait chez ses parents, il arrivait souvent que Sya lui rende visite la nuit, et ne lui fasse l’amour, en s’amusant de la gêne subite d’Ai à l’idée que ses parents ne découvrent ses passe-temps nocturnes. Mélinda les connaissait, et elle savait qu’Ai aimait beaucoup coucher avec Honoka. Dès lors, elle se précipita rapidement vers la jeune femme transformée en neko, et la sodomisa proprement. Honoka se mit à gémir, tout en léchant le minou de Noémie, qui gémit également, en caressant ses cheveux et ses belles oreilles pointues.

« Haaaa... Ouiiii, hmm, tu lèches si bien, petite chatte... »

Avec la sodomie d’Ai, la tête d’Honoka s’enfouissait contre les cuisses de la femme. Faisant claquer ses talons, Mélinda se rapprocha alors du groupe, et se glissa dans le dos d’Ai, venant caresser ses épaules. Son corps se blottit ensuite contre le sien, et elle l’embrassa dans le creux du cou, léchant et mordillant tendrement sa peau, avant de déplacer ses mains, et de pincer les seins de sa belle Ai. Elle sentit la femme se tortiller, tout en continuant à remuer, provoquant une série de claquements et de frottements. Le latex sur le corps d’Honoka se pliait à chaque coup de reins de la femme.

Mélinda retira sa main des seins, en laissant un en place, et glissa son autre main contre ses fesses, caressant sa peau à travers les lanières de sa culotte.

« Remplis-là bien, Ai... Comme tu aimes si bien le faire... Mon petit volcan... »

Ses doigts pincèrent les tétons de la femme, et Honoka continuait à gémir. Noémie s’écarta à son tour, et caressa son dos, venant gratter sa peau. Bien sûr, Honoka aurait pu continuer à la lécher, mais elle voulait aussi l’entendre hurler et couiner de plaisir.

« Allez, miaule de plaisir, ma chérie... Miaule bien fort ! »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Mai 04, 2017, 05:27:46
Comme c'était bon ! Que ce soit Honoka qui jouait les gentilles chattes en léchant le minou de Noémie ou Ai qui savourait chaque petit mouvement dans son trou secret, le trio était aux anges. La petite neko ronronnait de plaisir en se délectant de ce goût unique de mouille et de sperme, un goût délicieux, pendant que derrière, sa queue remuait doucement en sentant avec joie son amie qui comme toujours, adorait faire plaisir aux autres. Sentir sa queue en elle était un délice, moins que quand c'était sa maîtresse mais ça restait quand même très bon. Ai se fichait bien du reste, elle couchait avec une nouvelle neko, savourant autant sa peau que sa tenue de vue comme au toucher, Ai était surement plus heureuse de coucher avec des filles encore habillée qu'entièrement nue. Son fétichisme se montrait surtout dans les tenues, certes, quand c'était léger, c'était très bien mais même une tenue de tous les jours, à peine découvert pour pouvoir faire l'amour tranquillement, elle adorait !

« Haaaaaaan, ouiiii encore ma petite chaaaaaatte ! Encore ! Alleeeeez, miaule et ronronne petite beauté!! »
« Mmmmmh, Nyyyaaaaaaaa!!! Nyaaaaa ! »


De quoi faire plaisir à ses copines comme à sa maîtresse. Cette dernière se rapprochait justement, caressant sa petite futa, caressant et pressant ses mamelons pour mieux la faire gémir alors qu'elle se remuait sur le derrière de la nouvelle neko. Pour Ai, tout était un prétexte pour coucher. Cette petite intervention pourrait bien être une excuse par exemple. Recommencer mais sans Mélinda, voir si c'était aussi bon ? Recommencer depuis le début en y ajoutant Mélinda, normal, discrète, plus actif ! Ai ne s'ennuiera jamais au manoir de Mélinda, même sans compter les filles qui allaient et venaient entre ici et son manoir, elle trouvait toujours une idée à mettre en scène. Autant dire que quand on se lassait, Ai savait toujours concocter de nouvelles idées pour mieux se faire plaisir tout en baisant !

Mélinda savait être aussi douce que sauvage mais elle laissait sa douceur parler et ses petits mots doux aux oreilles d'Ai étaient comme des caresses le long de son corps. Déjà que ses fesses étaient délicatement caressées, la vampire savait la caresser dans le sens du poil.

« Haaaan, M-Maîtreeeeeesse ! Han, je peux... hum la remplir ? Han, elle va... haa-haaa... Déborder si je... mhhh, continue ! »

Ai ne savait pas jouir normalement. Que ce soit un pouvoir ou un mystère qu'il entourait, elle était l'une des plus grosses éjaculatrice du manoir comme du harem. Si Mélinda la surnommait son petit volcan, ce n'est pas pour sa température corporelle. Même si à force de jouir, la quantité était bien moins importante à la fin de la journée, généralement sa semence se déversait en litre, minimum un ! Peut-être un peu moins mais on n'était pas loin de la réalité. Alors entre les caresses, les ronrons et les gémissements, la petite futa venait à se cambrer en arrière, maintenant le fessier de la neko contre elle en hurlant son bonheur pendant que le cul de la neko se faisait remplir de sa semence. Quand elle va s'en écarter, ça va surement couler. Mais qu'est-ce que Ai se sentait bien, reprenant son souffle en savourant le souffle chaud de Mélinda sur son cou, les gouttes de sueur qui coulaient le long de son corps. Le paradis...

Honoka aussi se sentait bien, tremblant légèrement, elle miaulait en ayant posé sa tête sur l'entrejambe de Noémie, reprenait aussi son souffle en savourant ce liquide qui remuait en elle. Sa journée de neko allait être chargé, quand trouvera-t-elle le temps de faire la sieste contre sa maîtresse ? La journée d'une neko n'est jamais facile comme le disent les Karistal et Mélinda était de cet avis, même si elle aura sa sieste et tout le bonheur qu'elle voudra, ce ne sera pas donné aussi facilement.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Mai 06, 2017, 12:44:38
La capacité éjaculatoire d’Ai était l’une des plus surprenantes que Mélinda avait vu. Ses filles avaient désigné cette capacité particulière sous un terme particulier : « pregnancy shoot ». Car c’était bien ça que faisait Ai. Chaque fois qu’elle jouissait dans un corps, elle balançait de telles quantités de foutre que le ventre de la personne enflait et grossissait, donnant l’impression qu’elle était enceinte. Et c’était précisément ce qu’Ai allait faire avec Honoka. La petite chatte de latex se tortillait sous le sol, prise en levrette, et Ai, avec Honoka devant elle, et sa Maîtresse lovée dans son dos, qui pinçait et palpait ses seins, ne pourrait guère se retenir trop longtemps. L’appel était tout simplement trop fort.

Le sang d’Ai carburait dans ses veines, ce qui finit par l’amener à la jouissance. Dans un grand soupir, elle se relâcha,e t Mélinda sentit son sang exploser. Elle soupira, et sentit la femme s’abandonner, balançant de multiples filaments de foutre, répandant sa crème blanche dans le corps d’Honoka, jouissant longuement et généreusement. Le ventre de sa chatte ne tarda pas à se gonfler, à devenir plus rond, tandis qu’Ai continuait à se répandre.  La belle lycéenne aux cheveux verts continua à la prendre, jusqu’à, progressivement, se calmer.

Le volcan avait explosé, et l’éruption se traduisit par un joli ventre rond sur Honoka, bien tendu, tirant sur sa combinaison. La petite chatte en était toute sonnée, et Noémie, qui observait la scène, n’hésita pas à caresser ce ventre. Elle sourit en glissant sa main sur son estomac, appuyant dessus.

« Eh bien, Ai... Elle t’a inspiré, notre petite chatte... »

Ai ne se retira pas immédiatement. Elle aimait bien conserver sa queue dans la femme qui venait de subir sa décharge, pour sentir son sperme remonter le long de son sexe. Mélinda attrapa le menton d’Ai,e t tourna son visage vers le sien, en lui souriant, et déposa un premier baiser sur ses lèvres, avant de se retourner vers Noémie.

« Va chercher un gode, ma chérie. »

Noémie obéit, et, pendant qu’elle allait en prendre un, Mélinda embrassa plus longuement Ai, fourrant sa langue dans sa bouche, l’empêchant toujours de se retirer du corps d’Ai... Du moins, jusqu’à ce que Noémie ne s’approche. Cette scène avait excité Mélinda, qui aimait toujours autant voir ses esclaves se faire l’amour, mais elle avait encore des surprises pour Honoka... La plus importante des surprises, en réalité. Noémie finit par revenir vers elles, en tenant le gode, et Mélinda leur donna ses instructions.

Ai se retira, et, très rapidement, Noémie enfonça le gode dans les fesses d’Honoka, puis remit en place sa combinaison.

« Voilà... Comme ça, ma petite chatte, tu sentiras le sperme d’Ai plus longtemps en toi ! »

Le gode empêchait en effet le sperme de sortir... Ou, du moins, l’atténuait en de grandes quantités. La vampire caressa le cou d’Honoka, et l’embrassa encore, pendant que Noémie, de son côté, choisit de sucer la queue d’Ai, se mettant à genoux devant elle, et venant la nettoyer avec sa langue et ses lèvres.

« Repose-toi, Honoka... Ton corps a beaucoup servi, et sache que, quand tu te réveilleras, tu auras droit à une grosse surprise ! »

Pour l’aider à dormir, Mélinda mit un bandeau noir autour de ses yeux, puis l’incita à se coucher sur un tapis rembourré figurant au sol. Elle se coucha ensuite à côté d’elle, et caressa son ventre rebondi, avant même d’aller l’embrasser. Honoka étant transformée en neko, le sommeil allait venir plus facilement que quand elle était une humaine, et, même si elle ne voyait pas, les soupirs et les gémissements d’Ai et de Noémie l’accompagneraient dans ses songes... Ça, ainsi que le gode niché dans ses fesses.



Quelques heures après...

« Honoka... Honoka ! Il faut te réveiller, ma chérie ! »

Les mains de Mélinda attrapèrent le bandeau, et elle le retira, rendant à la chatte de latex la vue. L’élixir des Karistal faisait toujours effet, et elle était donc toujours transformée en neko. Elle était couchée sur le tapis, et Noémie et Ai n’étaient plus là. Il y avait un autre couple, qu’Honoka ne put pas voir sur le coup, car il n’y avait que le visage de sa Maîtresse devant elle... Qui l’embrassa sur la bouche.

« Tu sais, ce sont tes parents qui t’ont amené ici... Il est temps maintenant que tu saches la vérité sur eux, Honoka, et que tu comprennes pourquoi ils t’ont amené chez moi. Tu es assez grande pour le savoir. Honoka... Depuis ta naissance, ton rôle était d’être une de mes esclaves... Regarde ! »

C’était un pari risqué. Qui sait comment Honoka allait réagir en découvrant la vérité ?

Devant elle, il y avait un homme qui léchait les bottes d’une femme (http://img03.deviantart.net/82b1/i/2014/094/5/2/clean_my_boots___by_nubeaucute-d7cyxqr.jpg), mais ce n’était pas n’importe qui. C’était...

Son père et sa mère !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Juin 21, 2017, 10:51:09
La vie de neko était si agréable. Hnoka pourrait passer sa vie ainsi, elle ne pourrait qu'aimer ça. Être caressé, prise par Ai ou d'autres filles, futa ou non, elle ne pourrait que frôler le bonheur. Prisonnière sur sa queue, Mélinda l'empêchait de bouger en venant embrasser la petite futa avant que leur copine ne ramène quelque chose pour éviter que la petite chatte ne se vide trop vite. Sa crème encore en elle, la vampire l'invitait à dormir sur le tapis, venant donc s'allonger en trouvant le sommeil sans-souci. Certes, avec le ventre plein et de délicieux bruits à côté, ce n'était pas simple mais ça restait agréable, surtout que Mélinda avait toujours cette douceur, ses caresses qui rendaient de suite la situation plus agréable. Sa petite sieste fut même très agréable.

Ce n'était qu'à son réveil que la surprise avait changé et que la partie continuait. Elle retirait donc ce qui obstruait sa vue sous les ordres de la vampire. Elle avait bien entendu qu'elles n'étaient pas seules mai genre de « bruit » ici était aussi courant qu'un air de musique dans une école de musique. Sauf qu'en voyait qui s'était, la petite chatte était assez... surprise. Qui ne le serait pas en surprenant ses parents en plein acte ? Bon d'accord, ils ne faisaient pas l'amour, son père semblait juste lécher les bottes de sa mère mais... elle était assez grande pour comprendre ou cela allait les mener ensuite ? La petite chatte était donc bien silencieuse d'autant plus que cela ne collait pas aux parents qu'elle connaissait. Elle ne savait rien de leur passer en compagnie de Mélinda, ni même de ce genre de penchant. Son père était plutôt gentil à la maison, travaillante dure et... et ça restait un père normal. Sa mère avait souvent le dernier mot, cette petite pointe d'autorité qu'elle avait gagnée avec son travail puisque son job n'était pas de tout repos et qu'elle avait plusieurs équipes sur les bras. Une femme moderne !

Mais de là à les voir en SM... Autant, depuis sa naissance, elle était destinée à être son esclave, elle n'avait rien contre, elle adorait Méinda. Mais voir ça... Bon elle avait vue des choses bien pires dans ce manoir, mais Honoka avait comme tout le monde pas envie de voir ses parents dans ce genre de scène. C'est même pourquoi, pour une fois, elle transgressait les règles en parlant à Mélinda à voix basse.

« Maîtresse... je ne suis pas très à l'aise à vrai dire... Si on doit parler, on peut faire ça... Normalement ? »

Elle qui devait que parler en miaulant, elle voulait bien désobéir pour avoir droit à quelques minutes simples. Bon, elle n'était pas à son aise mais Mélinda saura surement lui faire changer d'avis, voir même directement ses parents ? Mais bon, que ce soit sa mère ou son père... dans leurs rôles, elle n'arrivait pas à se sentir à l'aise...


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Juin 22, 2017, 07:15:30
Mélinda savait que ça allait lui faire un choc... Ce qui, avouons-le, était quand même plutôt normal. Elle ne se formalisa donc pas quand Honoka, en assistant à la scène se déroulant sous ses yeux, se retrouva confuse, et abandonna les règles de leur jeu. La « petite chatte » demanda à parler à sa Maîtresse. Mélinda n’avait pas besoin d’en entendre plus, et sa main caressa les cheveux de son esclave.

« Oui, je crois que des explications s’imposent, Honoka... Mais, puisque tu ne veux plus être la chatte, enfile ta tenue normale. »

La vampire lui expliqua qu’elle l’attendrait dans un salon de discussion, et le duo laissa ensuite les parents d’Honoka de leur côté. Il était encore trop tôt pour qu’Honoka accepte véritablement sa destinée et celles de ses parents. Néanmoins, Mélinda n’était guère inquiète. Elle connaissait bien sa petite salope, et savait qu’il ne faudrait pas grand-chose pour qu’elle admette pleinement sa situation. En attendant, la vampire récupéra quelques documents, à savoir un classeur comprenant de multiples clichés, avec, sur la première page de couverture, le nom d’Honoka Kimura.

Elle s’assit ensuite sur un fauteuil, et attendit quelques minutes, avant de revoir Honoka... Dans une tenue plus habituelle (http://orig02.deviantart.net/39f8/f/2015/042/e/a/ryuubi_gentoku_render_by_bencdp-d8hmi3k.png), même si elle ne perdait rien de son capital beauté ainsi.

« Bon... Je devine tes questions, Honoka, alors installe-toi. »

Il y avait un fauteuil face à celui de Mélinda, séparé du sien par une table basse. Une fois l’humaine en possession, Mélinda lui tendit le classeur. Il s’agissait d’un simple album photo, et, sur les premières images, on voyait Honoka bébé, à la maternité. Sa mère était heureuse, son père pleurait de joie... Mais, sur plusieurs images, on voyait aussi Mélinda tenir Honoka dans ses bras.

« Comme tu le sais, tes parents t’ont eu jeune. Les deux sont originaires de Terra, et étaient alors mes esclaves. Et, comme tu l’as deviné, ils le sont toujours. Je sais que c’est surprenant de prime abord, mais réfléchis-y, Honoka... Pourquoi ont-ils tenu à faire de toi une soumise, et à ce que tu te rapproches tant de moi en arrivant au lycée ? »

Mélinda essayait de lui faire comprendre que tout était normal, et que, dès le début, elle avait été destinée à la servir. Sur d’autres clichés, on la voyait souffler ses premières bougies, et Mélinda était toujours là.

« Tes parents t’aiment, Honoka... Profondément. Ils auraient pu grandir au sein du harem, mais j’ai considéré qu’ils avaient le potentiel et l’envie de mener une vie de couple. Mais toi, ça a toujours été ton destin, de te rapprocher de moi, et d’être ton esclave. Maintenant, j’estime que tu es prête à connaître la vérité. »

Elle laissa planer quelques secondes, et reprit :

« Tes parents savent très bien ce que tu fais ici. Tu sais que je t’ai souvent filmé quand tu faisais l’amour ? Eh bien, c’est à eux que j’envoyais ces vidéos. Tu vois ? Ils ont toujours veillé sur toi. Je sais que vous, les humains, vous avez du mal avec le sexe, mais moi, je considère que rien ne doit être tabou entre des parents et leur progéniture... Y compris le sexe. »

Restait à voir si Honoka était prête à l’accepter, maintenant...


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Juillet 27, 2017, 08:36:09
Honoka avait vécu et vue bien des choses en étant auprès de Mélinda du plus surprenant et parfois drôle au plus hard et douloureux, rien qu'à regarder. Si la lycéenne n'avait aucun mal à jouer aux nekos et aux putains en servant n'importe qui tant que Mélinda le demandait, il y avait certaines limites. L'une d'elles, commune à la quasi-majorité des gens, c'était de voir ou d'imaginer leurs parents faire l'amour. Les voir s'embrasser plus ou moins discrètement, amoureusement ou non, c'est une chose. Même si au Japon, la discrétion était plus importante qu'ailleurs, ce n'était pas si rare de voir des gens montrer leur amour en pleine rue. Mais tomber sur sa mère, en tenue de cuir, tenir son père en laisse, digne d'un parfait petit couple SM, là, elle était arrivé face à un problème qu'elle partageait avec sa maîtresse qui, heureusement, comprenait. Elle prenait le temps de se changer, non pas qu'elle voulait retirer sa tenue mais ce qu'elle venait de voir... ça avait de quoi retourner un peu le cerveau de n'importe quel enfant...

Arrivant de nouveau auprès de Mélinda, Honoka avait une tenue plus classique mais elle conservait quand même ses attributs de néko, à savoir au niveau de ses yeux, ses oreilles et sa queue dans le bas du dos. S'installant face à sa maîtresse, elle écouta ce qu'elle avait à lui dire, à commencer par l'origine de ses parents. Maintenant qu'elle connaissait Terra, apprendre ça n'était pas si choquant, surprenant mais rien de dérangeant jusque-là. Tout comme voir les premières photos de sa vie, en compagnie de ses parents et Mélinda. Elle savait pour Mélinda et son côté vampire donc, ça faisait bizarre de voir ses parents plus jeunes, elle en bébé et Mélinda qui n'avait pas changé d'un pouce mais là encore, ce n'était pas si surprenant. Elle savait déjà que ses parent ont servi Mélinda avant elle.

Jusque-là, il n'y avait pas grand-chose à redire, elle savait tout ça et en plus, elle savait aussi plus ou moins que son but était de servir Mélinda, ses parents ne lui interdisait pas, elle s'amusait et elle adorait ça alors pourquoi elle voudrait arrêter ? Mais quand elle parlait des fameuses vidéos qui n'étaient pas pour n’importe qui mais ses parents... Holala...Que faisait-ils en les voyant ? Ils la jugeaient comme si c'était des juges pour une épreuve ? Ça les excitaient ? Elle se posait des questions et c'est sur ça qu'elle avait du mal. Mélinda voyait cette aventure normal, parent et enfant partage tout mais elle a été habitué, à la télé, autour d'elle, jamais elle n'a vu de choses incestueuse normal... Si encore ses parents le lui aurait dit et montrer en lui disant de garder ça secret, elle aurait pu être un peu habitué mais là... Non, c'était trop d'un coup.

« Excusez-moi Maîtresse mais... J'ai vraiment du mal à voir cela... disons normalement. Si j'ai des activités qui ne sont pas de mon âge ou en dehors des jeunes de notre société, je pensais au moins avoir une vie de famille normal... Et là, vous me dites que je dois tout partager avec mes parents ? C'est à peine si mes parents osaient s'embrasser devant moi alors les voir faire... ça ? Désolé mais... je n'y arrive pas... »

Qu'on ne lui demande pas de participer à leur jeu, là, elle était... retourné. Rien de bien méchant, ce n'est pas parce que Mélinda lui expliquait calmement les choses qu'en un claquement de doigt, elle allait dire, ok.

« L'exemple est un peu vulgaire mais... c'est comme si ensuite, vous me disiez qu'en réalité, on peut manger du caca... On a jamais vu personne faire ça car c'était dégouttant et que.. bah ça ne se fait pas. C'est pas en voyant quelqu'un passer à l'acte et dire c'est normal que ça va forcément changer dans ma tête comme ça. »

Oui, l'image était assez dégouttante mais véridique. Elle n'en voulait pas à Mélinda ou encore à ses parents, c'est juste que cette idée était un peu trop... Bref, ce n'était pas encore ça. Mais qui sait, si ses parents lui en parle, ça changeras peut-être quelque chose ? Mélinda était sa maîtresse – même leur maîtresse – mais ses parents resteront ses parents. Peut-être pas ses parents d'un coup, elle aura encore les images en tête mais que ce soit sa mère ou son père, elle arrivera peut-être à dénouer doucement ce problème ?


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Juillet 28, 2017, 08:46:13
La pilule était difficile à avaler pour Honoka. Était-ce si surprenant ? En réalité... Un peu, pour Mélinda. Elle ne raisonnait pas comme les Terriens, et avait bien du mal, en toute sincérité, à comprendre leur pudeur. Mais Honoka répéta qu’elle était troublée, et qu’elle ne trouvait pas ça normale.

« Tu sais, Honoka, je suis une vampire qui mène régulièrement des orgies dans ce manoir, et qui transforme les filles comme toi en neko... Alors, ma conception de la normalité est très différente de la tienne. Pour moi, une famille normale, c’est une famille où on ne se cache rien, une famille où on peut faire confiance les uns aux autres, et avouer tout ce qu’on a, et tout ce qu’on veut. C’est comme ça que je vois les choses. Vous, les humains, vous avez toujours eu du mal avec le sexe. Je ne m’en plains pas, car ça vous rend mignons, mais... C’est pour moi illogique. Pourquoi devrait-on avoir honte de ressentir du désir, des pulsions sexuelles ? Comment donc crois-tu que tes parents t’ont conçu, Honoka ? La queue de ton père est rentrée dans la chatte de ta mère, ça fonctionne comme ça depuis l’aube des temps ! »

Mélinda se tut pendant quelques secondes, puis finit par attraper son téléphone portable, et envoya un bref SMS. C’est ainsi que la porte du bureau s’ouvrit, et qu’Honoka put voir ses parents. Plus de tenue provocante, cette fois, même si sa mère portait encore ses bottes à talon et ses gants en latex. Elle avait enfilé une robe noire, et son père son habituel costume avec sa chemise, et ses lunettes. Vu sous cet angle, on n’aurait jamais cru qu’ils étaient des pervers sexuels.

« On... Euh... Comment te dire ça...
 -  On ne savait pas comment te le dire, Honoka... C’est.... C’est aussi simple que ça, en vérité. »

Ils se rapprochèrent alors, et s’assirent à leur tour sur des fauteuils, face à Mélinda et face à Honoka. Pour une fois, la vampire choisit de rester silencieuse.

« Tu as été au harem de Maîtresse, tu as vu les... Les Mamans. Tu as vu des relations incestueuses, alors on pensait que tu étais prête... Mais on n’aurait pas dû faire ça comme ça. C’est juste que... Tu semblais si épanouie sous ta forme de neko, et avec ta tenue en latex, qu’on...
 -  On s’est un peu emballés, reconnut son père. Te réveiller, et voir ton Papa lécher les délicieuses bottes de ta mère... Hey ! Avec le recul, je trouve ça totalement idiot ! »

Mais était-ce ça le vrai problème ? La mère d’Honoka reprit ensuite, après quelques instants :

« Tu aurais pu grandir dans le harem, mais... Enfin, ce n’est pas qu’on ne voulait pas de ça comme vie pour toi, mais on voulait vivre sur Terre.
 -  Tu étais trop jeune pour qu’on te parle de... De ces choses... Mais on savait que, tôt ou tard, tu devrais faire un choix. C’est pour ça qu’on a choisi de t’inscrire à Mishima. On ne t’a jamais parlé de Maîtresse avant, et...
 -  Tu as suivi le même chemin que nous.
 -  C’est à Mishima que j’ai connu ta mère... Et notre Maîtresse. On s’aime, tous les deux... Sincèrement. De ça, Honoka, tu ne dois pas douter, et puis, tu l’as bien vu en grandissant. Tu n’as jamais manqué d’amour. »

Pour Honoka, c’était dur à avaler. Sa mère lui fit signe de se rapprocher, et la prit entre ses bras, caressant sa tête.

« Tu dis que tu veux une famille normale... Mais c’est quoi, une famille normale ? Tu sais, dans notre quartier, il n’y a que des gens normaux... Des familles qui ne s’aiment pas... Des femmes qui restent mariées parce qu’elles  seront mal vues en divorçant... Des maris qui trompent leurs femmes, des enfants qui grandissent mal... Des parents tellement autoritaires que leurs enfants leur cachent ce qu’ils font. Nous, on ne voulait pas de ça, on voulait une vraie famille, unie, soudée, qui partage tout. Alors, on aurait pu te dire avant ce qu’on faisait, mais... On ne voulait pas te choquer.
 -  Est-ce que... Est-ce que tu nous en veux, Honoka ? »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Août 20, 2017, 06:59:36
Ce n'est pas tant qu'Honoka était très choqué, c'est juste qu'elle ne pensait pas ouvrir une telle porte sur l'intimité de ses parents. Elle n'était pas idiote, elle savait bien que ses parents s'aimaient, qu'ils avaient leur jardin privé et qu'ils devaient faire l'amour plus ou moins régulièrement. Mais Honoka ne pensait pas découvrir cela comme ça ! De fait, même s'ils avaient fait simplement l'amour, elle n'aurait pas été à l'aise. C'est peut-être la faute de la vie en société, de voir à la télé et partout de dire que l'inceste est mal, que les enfants ne doivent pas voir ce genre de choses, de voir leur parent trop intime devant leurs parents... C'est sûr que si elle avait vu tout ça depuis son plus jeune âge, ce serait sûrement aussi banal pour elle de voir ça que de les voir devant la télévision. Une vie normale, loin des standards que voyait Mélinda.

Mais elle ne lui en voulait pas, ni à elle, ni à ses parents, elle ne voulait pas être mêlée à ça ou à défaut, de le faire progressivement. Non pas qu'avoir des discussions avec eux sur les rapports sexuelle de chacun la passionnerait pas elle serait petit à petit au courant, et non jeter dedans simplement. Quand ses parents venaient pour parler de ça, elle se sentait un peu gêné mais il fallait en parler.

« Oui mais c'est différent au manoir, déjà c'étaient les autres. Que des mamans couchent avec leurs enfants, je m'y suis faite mais je me disais juste, et alors, ils sont d'accord puis voilà, ça me concernait pas. Puis oui, voir ça d'un coup, c'est comme voir ses parents d'un autre univers. À la maison, vous êtes loin de ressembler à ça, c'est à peine si je vois parfois un discret baiser entre vous alors passer de ça à... ça, c'est plutôt étonnant... »

Ses parents enchaînaient les explications, les remarques, les choses à souligner. Honoka restait dans les bras de sa mère, l'écoutant en réfléchissant à tout cela sans trouver les bonnes réponses, les bons mots.

« Je vous en veux pas mais... Vous auriez pu me glisser quelques mots plutôt que me jeter dans le bain comme ça. Que vous connaissiez maîtresse, ça, je le savais, des filles m'en ont parlé ici et, bon, je me disais juste que vous restiez bon amis avec elle et que ça s'arrêtait là. Ça, je m'en fiche mais avant de me montrer ça, vous auriez pu au moins m'avouer ce genre de pratique, voir ma réaction, attendre plus ou moins longtemps avant de me proposer de regarder. »

Ce n'était pas qu'elle leurs en voulait, ni même qu'elle trouvait ça répugnant mais juste que ça a été trop vite, elle passait d'un délicieux moment en neko avec Mélinda à un réveil brutal devant ses parents SM, ça change de suite de ton.

« Je sais qu'ici, chez Maîtresse, il n'y a pas de règle, on fait ce qu'on veut mais justement, on aurait pu y aller en crescendo, d'abord on se croise ici, vous me parlez plus ou moins de ce que vous faite et ainsi de suite. Pas juste passer une porte et avoir la vérité en face par surprise. Moi, j'aime être une neko entre les bras de Maîtresse... Je ne sais pas si vous le saviez déjà mais admettons que vous ne saviez rien en venant ici, pas même que je serais là, ça vous auriez plus de me voir ainsi, prise par Maîtresse et ses amies ? Vous auriez trouvé ça normal et seriez venue à nous ? »

Elle n'était pas en colère, elle essayait juste de montrer son point de vue, ce qu'elle avait eu du mal à comprendre en voyant ses parents ainsi. Elle retira sa tête, bien qu'elle restait dans les bras de sa mère.

« Je vous en veux pas, ni à toi Maman, ni à toi Papa et ni à vous Maîtresse mais je veux pas bruler les étapes. »

Qu'ils affichent deux types de famille, chez eux normaux et ici libérée, d'accord mais qu'on la mette au parfum. Elle se rapprocha de l'oreille de sa mère pour lui chuchoter quelque chose.

« Est-ce que tout ça était juste pour sortir du placard ou vous aviez envie de me mettre dans vos jeux ? »

Comme quoi, cette question prouvait qu'elle n'était pas allergique à cette idée, juste qu'elle devait s'y habituer.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Août 20, 2017, 09:01:48
Asuka et Kenji, respectivement la mère et le père d’Honoka, hochèrent la tête devant les explications de leur fille.

« Tu as totalement raison, ma chérie, reconnut Asuka. On… On ne savait pas vraiment comment te le dire, et… Il faut bien reconnaître qu’on s’est un peu emballés quand on a vu combien tu étais heureuse au manoir de Maîtresse.
 -  On hésitait sur l’approche à suivre, Honoka… Y aller de manière progressive, comme en partageant un gâteau autour d’une table… »

Mélinda, pour le coup, les avait laissés choisir pleinement, sans interférer dans leur décision. Finalement, les parents d’Honoka avaient opté pour une approche assez brutale. Ils s’étaient bien sûr attendus à ce qu’Honoka en soit choquée, mais avaient tout simplement choisi l’approche de leur Maîtresse : y aller fort, frapper un grand coup, pour que la surprise passe, et que la personne en face soit capable d’y réfléchir. Ici, au sein du manoir, Honoka avait été habituée à l’inceste, car elle avait rencontré beaucoup de « Mamans », qui lui avaient expliqué qu’il n’y avait rien de plus gratifiant que d’éduquer sexuellement ses propres enfants, et qu’il fallait sortir des postures sociétales qu’on infligeait au regard de l’inceste. Il n’y avait aucun risque de consanguinité, car une mère ne comptait pas se reproduire avec son enfant, juste l’éduquer sexuellement. Les autres géniteurs étaient généralement des clients.

Honoka finit par assurer à ses parents qu’elle ne leur en voulait pas, et demanda même à sa mère si tout cela n’avait que pour but d’expliciter les choses… Ou si elle pouvait aussi y participer. Avec son ouïe fine, Mélinda entendit naturellement cette question, qui valait aussi figure d’aveu, et sourit en se mordillant les lèvres. Asuka sourit également, et remonta sa main, caressant le visage de sa fille, avant de tripoter tendrement ses lèvres.

« À ton avis ?
 -  Nous avons vu des films de toi, Honoka… Tu ne peux pas savoir à quel point nous avons été heureux de voir notre fille… Si contente, si heureuse, si épanouie. Tout ce que nous voulons, c’est une famille épanouie. »

Kenji s’était rapproché du duo, et caressait sa fille dans le dos. Mélinda, elle, avait beau être muette comme une tombe, elle n’en était pas moins très excitée. Pour elle qui n’avait jamais connu sa mère, et avait dû tuer son propre père, elle aimait profondément les relations incestueuses. Autant dire que ce trio était magnifique à voir, et, comme elle s’y attendait, Kenji finit par approcher ses lèvres de sa fille, posant une main sur son visage pour tourner sa tête… Et l’embrassa.

« Ton père et moi avons une relation très libérale. Je le domine souvent, mais, parfois, il me rend la pareille. »

Le père d’Honoka rompit alors le baiser, et Asuka le remplaça alors, retournant à nouveau le visage de sa fille, et posa un tendre baiser sur ses lèvres.

« Alors, oui, Honoka, on serait ravis de te faire participer à nos jeux… Maintenant que tu en as l’âge et l’envie, nous n’aurons plus à nous cacher par peur de te choquer. »

Asuka cessa d’embrasser sa fille en souriant.

« Tu es vraiment très belle comme ça… Dis-moi… Tu as aimé me voir dans ma tenue de dominatrice ? Je peux la remettre pour toi, si tu veux… »

Asuka était fébrile. Dans l’éducation qu’elle avait reçu auprès de Mélinda, l’inceste était, non pas l’ultime tabou, mais une sorte de parachèvement de l’éducation de son enfant. Elle était donc particulièrement excitée à l’idée de pouvoir le faire, tout comme son père, qui commençait à avoir une belle érection…


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Septembre 25, 2017, 09:12:10
Pour Honoka, c'était quand même quelques choses... Peut-être que sur Terra, cette situation serait tellement banal mais Honoka a été élevée comme une Japonaise, avec des valeurs, des règles à respecter, ect. Alors qu'on vienne lui dire en face que ce genre de règle, on s'en fichait, c'était dur à avaler... Elle a passer tellement de temps à croire en tout cela. Alors d'accord, ce n'était pas si choquant mais quand même. Ses parents avaient de la chance que leur fille soit si à l'aise, aussi un peu grâce à Mélinda, il faut bien le reconnaître. Partageant un peu avec surprise un court baiser avec son père, puis sa mère, elle ne pouvait pas dire ne pas aimer cela. Ça restait étrange mais pas si désagréable. Sa mère venait même a proposer de remettre sa tenue, ce que Honoka doutait ? Elle ne l'avait déjà pas sous ses vêtements ? Sous ce peignoir mis à la hâte pour venir régler ce souci familiale ? Vu le peu qu'elle voyait, Honoka pensait qu'elle avait déjà ça sur elle ?

C'est un peu avec de la gêne qu'elle finissait par y répondre de façon positive à sa proposition.

« Oui, j'aimerais bien te revoir dedans... Mais... On peut y aller doucement ? »

Tomber déjà dans le SM pure et dure alors qu'il s'agit en face de ses parents, ce n'était pas une chose qu'Honoka avalerait si facilement. Puis avant même de pouvoir commencer quoi que ce soit, elle venait rajouter une condition qui ne déplairait à personne puisque ça restait en famille.

« Maîtresse peu participer ? Ça m'aiderais à me sentir plus à l'aise... »

L'éducation sexuelle d'Honoka fut entièrement supervisée par Mélinda, chaque jeu, chaque manière, tout avait été sous la direction de la vampire. Honoka a toujours fait l'amour avec la vampire. Même si parfois, elle n'était pas là, ce fut toujours elle qui lui disait où aller ou quoi faire, Honoka avait toujours écouter sa maîtresse et quand on ne lui donnait pas d'ordre, c'étaient les autres qui venaient se servir d'elle, sous ordre de Mélinda, encore et toujours. Alors oui, Mélinda était à la fois la grande sœur et la seconde maman de la demoiselle. Car après tout, même en ayant dit oui, Honoka restait encore assez intimidé par le groupe autour d'elle, sans savoir vraiment quoi faire... Sa vie basculait aujourd'hui et pas qu'un peu.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Septembre 26, 2017, 10:12:25
Mélinda allait être, comme elle le voulait, l’élément clef qui achèverait de corrompre Honoka. Que la jeune élève n’ait pas choisi de partir en hurlant était déjà, en soi, la preuve de sa corruption déjà très avancée. Mais Mélinda savait que les humains étaient très étranges dans leur relation entre la famille et le sexe, excluant les deux cercles, alors que, selon elle, ils pouvaient au contraire se superposer sans difficulté. Mais Honoka, confuse, avait encore besoin d’aide pour accepter cette évolution, ce qui fit qu’elle se retourna vers sa Maîtresse... Tout comme ses parents. Ils avaient fait le choix de doter Honoka d’une éducation japonaise typique, et ne savaient guère comment réagir, tant, pour eux, ce moment avait été attendu, attendu, chéri, craint et redouté. Et, même s’ils étaient désormais des adultes accomplis, dans ce genre de domaines, rien ne valait l’expertise de leur Maîtresse.

La vampire se releva donc finalement, et claqua ses mains entre elles, signe évident qu’elle reprenait le contrôle.

« Très bien ! Dans ce cas... J’ai une idée ! »

Mélinda sourit alors, cherchant à mettre fin à ce contentieux familial, et, surtout, aux atermoiements d’Honoka. La petite famille regarda alors leur Maîtresse, qui attrapa la main d’Honoka, et l’approcha d’elle, avant de l’embrasser sur les lèvres.

« Je vais baiser ma petite chatte sous les yeux de ses parents... Mais, pour ça, Honoka, tu vas commencer par te remettre dans ta tenue de petite chatte coquine ! Je veux ma nekoquine ! » s’exclama-t-elle, reprenant à son compte le néologisme favori des sœurs Karistal.

Elle laissa ensuite Honoka se changer, en se montrant assez insistante sur ce point, ce qui fit que son esclave n’eut pas d’autre choix que d’obtempérer. Mélinda se retourna ensuite vers ses parents, qui étaient relativement nerveux.

« Est-ce que nous avons bien fait, Maîtresse ?
 -  Je ne sais pas si on aurait dû lui dire qui nous étions vraiment maintenant, elle est encore trop jeune pour...
 -  Elle est tout à fait prête, ne vous en faites pas ! Il faut juste la motiver un peu, je sais comment faire... »

Mélinda était, fort heureusement, douée pour ça. Et, pendant qu’Honoka se changeait dans une pièce à côté, elle-même se changea aussi. Plusieurs instants après, quand la jeune Honoka revint, bien évidemment à quatre pattes, Mélinda se dressa devant elle, dans une superbe tenue noire en latex (http://img110.xooimage.com/files/4/5/9/284-50f2bc1.jpg), bien évidemment moulante, et avec une verge pointant de sa culotte noire brillante, ouverte à hauteur de son sexe. Elle lui sourit malicieusement, observant, encore une fois, le corps parfait d’Honoka, aux formes sensuelles et très agréables à voir.

« Ma nekoquine est toujours aussi belle ! Allez, grimpe sur le lit, petite chatte ! »

Elle la laissa faire, puis fila ensuite dans son dos. Le visage d’Honoka était orienté face à ses parents. Sa mère avait remis sa tenue en latex, elle aussi, et l’observait, jambes croisées, tout comme son père, assis sur un autre fauteuil. Tout ça devait être très gênant pour Honoka, mais Mélinda allait lui montrer qu’elle était capable de prendre son pied, même dans de telles circonstances ! Les mains de la vampire se crispèrent alors sur les hanches de la femme, et sa verge s’approcha de son intimité.

« Et n’oublie pas... Tu es une nekoquine maintenant, alors... Tu hurles, tu miaules, tu gémis... Mais tu ne parles pas ! »

Mélinda la pénétra alors rapidement, enfonçant sa verge dans son intimité...


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Octobre 18, 2017, 06:55:57
C'était étrange mais elle devait bien passer par-là pour en finir avec ce malaise. Découvert normalement, sans y assister en direct, ça aurait été sûrement moins grave ? Mais l'apprendre et le voir directement, ça avait déclencher en elle un malaise que les n'importe qui peut comprendre. Découvert normalement, sans y assister en direct, ça aurait été sûrement moins grave ? Mais avec l'aide de leur maîtresse, ça devrait aller ? Elle avait envie d'y croire. Quand la vampire venait donc reprendre la situation en main, Honoka s'exécuta et allait rejoindre une autre pièce pour remettre sa tenue et reprendre sa forme de neko si souvent souhaité et aujourd'hui réalité. Devenant ainsi la nekoquine de Mélinda – un terme très apprécié des Karistal, adopté par bien de leurs amies – elle retourna voir la vampire qui avait elle aussi mis ses plus beaux vêtements. Enfin, dessous plutôt.

Comme toujours, c'était une tenue en latex, très près du corps avec sa queue déjà bien tendue. Elle souriait en voyant ça mais en voyant ses parents l'attendre, elle avait quand même ce petit sentiment de gêne quand même... Mais elle devait combattre ce malaise. Elle approcha donc de Mélinda en s'installant sur le lit tandis que la vampire se plaçait dans son dos, venant en même temps lui donner les ordres habituels avant de s'enfoncer en elle.

« Nyaaaaaaan ! »

C'était si bon, comme toujours, elle se laissait pilonner de joie par Mélinda, savourant chaque coup de queue de sa part, ayant quand même envie de voir la réaction de ses parents. Ils étaient souriants, comme fière d'elle, ce qui la réconfortait un peu bien que ce sentiment de gêne restait encore en elle. Comme quoi ce n'était pas si simple d'y faire abstraction. Mais elle devait réussir, pour le moment, elle ne pensait qu'à Mélinda, savourant chaque coup de queue de sa part, chaque coup de reins qui rebondissait contre son petit derrière, chaque mot, chaque gifle, elle aimait sa Maîtresse, elle aimait être sa nekoquine, tout simplement.

« Nyaaaaan, mrrrraaaaawwww ! Han ! »

Honoka avait toujours pour habitude de regarder Mélinda – ou sa partenaire qui la prenait – pour obtenir de sa part des petits mots gentils ou des insultes de sa part. Bref, obtenir son attention et les mots doux qui allaient bien avec son titre de nekoquine. Elle n'oubliait pas son public spéciale pour autant mais pour le moment, il n'y avait que sa maîtresse qui comptait à ses yeux alors, elle ne faisait rien d'autre. Ses doigts se crispaient sur le lit, elle remuait ses fesses comme elle pouvait quand ça ne remuait pas trop. Même si la vampire prenait sa petite chatte et non son petit cul, elles gardaient cette position à quatre pattes car connaissant Mélinda, c'était plus simple pour passer d'un trou à l'autre. Mélinda était heureuse, elle espérait que ses parents aussi.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Octobre 19, 2017, 01:26:08
Les parents d’Honoka n’avaient loupé aucune séance de sexe de leur fille. D’aucuns pouvaient trouver ç adérangeants, mais il fallait remettre ces scènes dans leur contexte. Quand on rejoignait Mélinda, on rejoignait une grande communauté, qui se supplantait au cercle familial. C’était, somme toute, presque une secte. Mais, en tout cas, les parents d’Honoka avaient vu la progression de leur fille. Asuka avait été assez enthousiasmée, car elle avait toujours été plus perverse que son mari. Mais il ne fallait pas croire que Kenji était contre cette situation. Enfin, c’était Asuka qui avait pris la décision de confier Honoka à leur Maîtresse. Le pire, c’est qu’Honoka n’avait pas encore fini d’apprendre toutes les révélations concernant ses parents. Ça, ce n’était que la partie émergée de l’iceberg. Ainsi, Kenji et Asuka l’avaient fait participer à des orgies, et sombrer de plus en plus dans la luxure. Mélinda avait été aimante envers Honoka, mais l’avait de plus en plus aidé à s’enfoncer dans le stupre.

Et là, donc, la nekoquine se dandinait sous leurs yeux. Kenji sentit son érection l’élancer furieusement, soupirant en entendant les délicieux couinements de sa fille, qui se superposaient au crissement de sa combinaison de latex. Asuka avait bien choisi. Elle avait confié l’éducation sexuelle d’Honoka à leur Maîtresse, parce qu’il n’y avait pas plus doué que sa Maîtresse pour ça. Elle avait entendu les soupirs de sa fille sur leur grand écran HD, pendant que d’autres esclaves léchaient ses bottes, mais... Là, c’était vraiment exquis. Asuka crispait ses mains gantées sur les accoudoirs de son fauteuil, voyant en direct sa fille se faire longuement et furieusement besogner par leur Maîtresse.

« Hmmmm... Haaaa... Oui, tu aimes ça, he-hein, pe-petite pute... Hmmmm... Sentir la queue de ta Maîtresse en toi, haaaa... Miaule, hurle, couine ! »

Mélinda la griffait à travers ses gants. Ces derniers atténuaient un peu la douleur qu’Honoka devait ressentir, et la vampire se retira de sa chatte en grognant, avant de retourner en elle, mais, cette fois, en ciblant son fondement. Les hurlements d’Honoka s’accentuèrent brusquement sous cette sodomie surprise et ardente. Honoka continua à gémir, se dandinant sur place, et Mélinda sentit sa queue caudale s’enrouler autour de sa taille, comme pour lui témoigner toute son affection, et, surtout, pour l’empêcher de partir. L’intéressée en sourit malicieusement, et continua à la prendre.

La vampire prenait son temps, savourant la scène, et, au bout de plusieurs minutes, Asuka finit par s’asseoir sur le lit, à côté d’Honoka.

« Comme tu es belle, ma petite chatte... »

Asuka caressa d’une main les cheveux d’Honoka, et, de l’autre, caressa ses lèvres.

« Lèche mes doigts, petite traînée... Suce-les aussi... »

Elle avait une voix basse et sensuelle, qui marquait toute son excitation.

« Je t’aime tellement, ma chérie... Oh, si tu savais, ma belle nekoquine... »


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Novembre 09, 2017, 09:36:55
Finalement avec l'aide de sa maîtresse, Honoka était prête à s'ouvrir un peu plus à ses parents mais à condition de commencer en douceur, d'abord avec Mélinda puis petit à petit... avec eux. Ainsi, la vampire avait décidé de commencer simplement en baisant sa neko, sous les yeux des parents d'Honoka. Elle était d'accord et elle se laissait faire, à quatre pattes, sentant la queue de sa maîtresse venir s'enfoncer en elle pour la faire miauler de plaisir. Elle n'avait pas le droit de dire autre chose mis à part miauleur mais qu'importe, elle était habituée à cela, elle aimait tellement nekos qu'en devenir une, une vraie de vraie était son rêve. Ses doigts se crispaient en serrant les draps sous ses paumes sous chacun des coups de reins de la vampire. La jeune femme gardait les yeux fermés pour mieux sentir Mélinda en elle mais aussi pour mieux un peu pour ne pas voir ses parents. Elle voulait passer outre ce malaise mais elle ne voulait pas encore le faire, du moins, doucement.

« Nyyyyyyaaaaaannnn ! Haaaaan-nyyaaaaaaaa ! »

Tellement bon. Et sentir Mélinda se retirer pour mieux changer de trou, ce fut un changement qui provoqua en elle un grand frisson, mas de plaisir ! L'entendre l'insulter était une chose tellement délicieuse, tellement jouissif, elle était son esclave, sa chose, ça ne faisait aucun doute et elle adorait ça. Honoka était tellement prise dans son élan qu'elle ne faisait même pas attention au fait que sa mère était assise près d'elle et qu'elle la caressait. Du moins, c'est à partir de ce moment qu'elle commençait à la remarquer, répondant présent à ses caresses qu'elle apporta son attention. Même si sa mère l'insultait de traînée, dans le contexte, c'était aussi bon qu'un petit mot doux entre elle et sa mère. Remuant sous les coups de Mélinda, elle venait continuer de lécher ses doigts, les suçant avec plaisir, elle avait quand même un petit regard vers elle, remplit de respect et d'amour, ce même amour que chaque enfant à pour sa mère. Entourée de sa mère et de sa maîtresse – enfin, leur maîtresse – Honoka était comblé ! Certes il manquait encore son père mais une chose à la fois.

Pendant que la vampire se faisait plaisir à la sodomiser à côté de sa mère, elle continuait de miauler de plaisir en suçant les doigts de Mélinda tout en observant sa mère. Quelle belle famille. Honoka mouillait tout en étant près d'un nouvel orgasme. Elle était tellement heureuse.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Novembre 11, 2017, 02:09:10
Mélinda savait que la tâche serait difficile, mais elle savait très bien qu’Honoka arriverait à se faire à cette situation. C’était la volonté de ses parents, et la vampire connaissait suffisamment Honoka pour savoir comment elle fonctionnait. Il fallait juste la motiver un peu, et c’était un domaine dans lequel Mélinda excellait. Elle la prenait donc en levrette, s’enfonçant en elle, lui martelant le cul, la faisant hurler et miauler. Sa petite chatte de latex se frottait contre elle, si heureuse d’être prise. Il y avait le plaisir sexuel, bien entendu, mais Mélinda avait aussi d’autres projets en tête. Elle voulait que le plan d’Asuka et de Kenji se fassent, car il servait tout à fait ses intérêts.

« Hmmm… Petite neko est en chaleur ! » se moqua la vampire.

Elle souriait malicieusement, tout en continuant ses coups de reins, sa main venant se lever pour s’abattre sur la croupe d’Honoka, la fessant joyeusement, l’accompagnant ainsi vers son orgasme. Asuka, de son côté, continuait à tendrement câliner et à caresser le visage de la femme. Elle prenait soin de sa fille, tout simplement. Asuka avait bien compris que le choc avait été dur à encaisser pour Honoka, alors elle optait pour une autre stratégie, en suivant les conseils, toujours très judicieux, de leur Maîtresse.

Honoka finit donc par atteindre l’orgasme, tout comme Mélinda. La vampire soupira longuement en se déversant dans le corps de la jeune fille. Pour autant, ce n’était que la fin de la première partie de sa stratégie. Mélinda se retira en soupirant, et Asuka agit ensuite, en enfilant autour des yeux d’Honoka un bandeau noir, lui obstruant la vue.

« Laisse-toi faire, ma chérie, ce sera plus amusant comme ça, petite chatte… »

La suite du plan était plutôt simple à comprendre. Kenji avait profité de cette scène pour se masturber, et son sexe était donc couvert de sperme. Il se rapprocha alors, pendant que Mélinda se déplaçait également. La finalité de cette séance, outre le plaisir, était aussi de faire sombrer davantage Honoka dans le vice et la luxure, en ajoutant à son expérience l’inceste. Kenji se rapprocha donc de sa fille, et caressa ses lèvres avec son sexe.

Un ordre clair : qu’elle lèche ce sexe. En lui dissimulant la vue, elle ne pourrait pas savoir s’il s’agissait de sa Maîtresse ou de Kenji en face. Est-ce que cela suffirait pour faire de leur coquine neko une perverse plus grande encore ? À voir !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Décembre 11, 2017, 01:13:21
Il fallait franchir ce cap, si étrange et pourtant si habituel. Jamais elle n'avait vu avant aujourd'hui ses parents allez plus loin qu'un petit baiser par-ci par-là alors passer de ça à ce qui semble être une séance SM, ça fait un sacré écart ! Mais avec l'aide de Mélinda, elle allait franchir ce pas même si elle avait encore du mal à se faire à cette idée. Mais Rome ne s'est pas fait en un jour donc c'est normal finalement. Pour le moment, ce qu'elle vivait faisait partie des choses habituelle, être prise par Mélinda, c'est comme prendre son petit déjeuné, ça arrive au moins une fois par jour même si ça peut arriver qu'elle y réchappe pour une raison ou une autre. Mélinda ayant d'autres chats à fouetter ou n'étant pas à son manoir, c'est que la vampire avait bien des choses à gérer et vu le nombre de personne à son service, elle ne pouvait pas offrir à chacun d'eux un petit rendez-vous en intimité avec elle, même sous son bureau ou au détour d'un couloir. Mélinda était résistante au sexe avec tant de pratique mais ce n'était pas non plus un lapin pouvant courir partout sans se fatiguer tout les jours. Mais passons. 

Actuellement, la vampire lui offrait un plaisir des plus satisfaisant, elle sentait chaque coup de rein contre elle, même si sa mère se trouvait près d'elle et que ça faisait bizarre de se faire prendre devant sa mère qui lui souriait, eh bien... Ce n'était pas trop déstabilisant une fois qu'on se fait à cette idée. Une fois l'orgasme arrivé pour sa maîtresse, elle en fit autant en jouissant, aspergeant les cuisses de la vampire de quelques gouttes de cyprine alors que sa mère venait plutôt lui mettre un bandeau sur les yeux. Le début des jeux en famille ? Reprenant son souffle, elle se laissait faire car pour le moment, ça n'avait rien de bizarre même si elle savait que ce bandeau n'était pas là pour faire jolie. Pas uniquement du moins. Une fois la vue obstruée, elle venait sentir une chose familière contre ses lèvres, légèrement humide et encore assez dures. Elle commença donc à le prendre en bouche mais elle remarqua bien vite que ce n'était pas pareil ? Une fois la vue obstruée, elle venait sentir une chose familière contre ses lèvres, légèrement humide et encore assez dures. D'autant plus que c'était moins doux ici ? 

Mais elle continua quand même et plus cette queue se faufilait en elle et plus elle savait que ce n'était pas celle de sa maîtresse. Alors, celle de son père ? Sa mère avait le même genre de « pouvoir » que Mélinda ? Peu probable. Une autre futa ou un autre homme était là pour mieux semer le doute ? Non, ça serait bizarre, c'était un instant en famille après tout. Mélinda faisait partie de la famille après tout donc elle comptait mais quelqu'un d'autre ?

« Huuuum... »

Elle n'avait pas d'autres choix après tout, elle aussi devait se donner un peu plus pour souder un peu plus cette famille. Elle ne leur en voulait pas mais elle a vécu comme une enfant normale en imaginant le moins possible ses parents coucher ensemble, encore moins avec elle au milieu. Mais avec l'aide de Mélinda, c'était possible, sûrement. Elle ne saura jamais sans essayer et pour le moment, elle était en bonne voie. Certes, elle ne suçait pas aussi vigoureusement que si c'était Mélinda mais comme lors de ses premières fois avec elle ou les autres, elle y allait doucement et peu à peu, elle se libéra et sera autant à l'aise avec ses parents que Mélinda. Les yeux bandés, elle continuait de sucer son père doucement, attendant quand même autre chose... Elle était un peu intimidée face à eux mais ça restait Honoka donc elle attendait un petit quelque chose en plus, que ce soit sa mère ou Mélinda, il fallait bien que ce bandeau serve à faire jouer le plus de personne autour d'elle, non ?


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Décembre 13, 2017, 11:22:27
Mélinda passait aux choses sérieuses avec Honoka, au dur. Elle avait peur que ça ne passe pas, mais, après toute cette préparation, elle faisait confiance à la perversion naturelle de cette famille. Asuka, la mère d’Honoka, était déjà extrêmement perverse, et, si on en croyait l’évolution génétique, Honoka était destinée à faire encore mieux qu’elle ! D’ores et déjà, en comparant leurs âges respectifs, Mélinda pouvait affirmer qu’Honoka avait plus d’expérience et d’endurance que sa mère. Et, si d’aucuns auraient pu être choqués par ce spectacle, elle, elle était très excitée de voir Honoka se mettre à sucer la queue de Kenji. Son père soupira lentement, et se pinça les lèvres, sa queue bien grosse s’enfonçant dans la bouche d’Honoka. La jeune fille, tellement habituée à sucer la queue de sa Maîtresse, dut assez rapidement réaliser que celle-ci n’était pas celle de sa Maîtresse. Mléinda, à côté d’elle, finit par caresser ses cheveux, et déplaça sa main sur ses seins, les pinçant, tirant sur les tétons.

« Oui, ma belle, vas-y... Suce bien, montre-moi comme tu es douée, ma petite chatte... »

Perturbée, Honoka finit quand même par agir. Elle sentit soudain des mains peloter ses fesses. C’était, cette fois, sa mère. Asuka s’était glissée dans le dos de la jeune fille, et massait son délicieux cul, avant de tirer sur sa queue caudale, puis donna une série de fessées sur les fesses de la femme. Honoka ne pouvait que soupirer de plaisir sous tant de délicieux traitements et de doucereuses attentions. Les personnes autour d’elle prenaient grandement soin de son corps, et Asuka n’avait pas encore fini avec ça.

Elle s’écarta pendant quelques instants, et en profita pour enfiler une culotte spéciale, comprenant quatre vibromasseurs. Il y en avait deux orientés vers l’intérieur, qu’elle mit en position, enclenchant ensuite les fonctions vibrantes, et, surtout, deux devant, choisis à des endroits précis. Une fois équipée, la femme retourna sur le lit, et, sous les yeux de Mélinda, posa ses mains sur les fesses de sa fille, malaxant son cul, mettant en évidence sa rondelle... Puis la pénétra dans son fondement et dans son vagin, enfonçant des godes assez gros en elle.

« Hmmmm... Ouuuiiii... !! »

Kenji, de son côté, continuait à filer d’avant en arrière, caressant les cheveux de sa fille, crispant ses doigts dessus, retenant de profonds soupirs. Si Mélinda n’avait pas été là, juste à côté d’Honoka, la câlinant et l’encourageant, la jeune adolescente aurait sans doute craqué... Mais là, tout était fait pour qu’elle prenne son pied, en réalité. Sa mère la pénétrait vigoureusement, et, sous ce rythme, Kenji n’allait sans aucun doute pas tarder à jouir non plus.

« Tu es tellement chanceuse, Honoka, une grande et belle famille qui t’entoure et te témoigne tout son amour... Ta Maîtresse te jalouserait presque, ma petite veinarde... »

Après tout, il ne fallait pas oublier que la famille biologique de Mélinda avait été beaucoup moins soudée que la sienne.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Décembre 29, 2017, 05:07:25
Ce n'était pas banal ce qui se passait, elle ne voyait pas ce qui se passait mais elle savait qu'elle était en train de sucer son père. Ou alors une autre personne s'est glissé très discrètement pendant qu'on lui bandait les yeux mais même en connaissant quelques esclaves aux pouvoirs magiques de sa maîtresse, de tête, personne n'avait un tel pouvoir ? Personne ne lui avait dit en tout cas ? Quoi qu'il en soit, Honoka continuait de faire cela sous le regard de sa mère et de sa maîtresse très certainement, elle se fit d'ailleurs sentir en lui caressant la tête, ce qui avait quand même pour effet de la rassurer un peu. Elle n'était pas en train de faire la bise à son père comme quand elle était petite ou comme les occidentaux, elle faisait un acte sexuel, ce n'était pas rien. Doucement, mécaniquement, sa tête remuait d'avant en arrière en écoutant les mots de Mélinda, en savourant ses quelques caresses.

Mais sa mère s'ajouta à ce tableau en caressant ses fesses et on ne pouvait pas dire qu'elle n'aimait pas. Elle savait que cela n'avait rien de normal mais elle allait s'y faire. Mais le fait de se faire tirer la queue n'était pas très agréable, tout les chats vous le diront. D'autant plus que son aspect dominatrice reprenait le dessus en sentant une série de fessée arrivé sur ses fesses ! Cela ne lui faisait pas vraiment mal, elle a connu pire avec certaines des esclaves de sa maîtresse mais sous le plaisir, il y avait encore cette couche d'étrangeté ? Elle n'était pas encore tout à fait elle-même... C'était plaisant, oui, mais il y avait toujours ce petit quelque chose qui changeait de d'habitude, ce n'était pas comme avec sa maîtresse et ses amies. Même si cela se termina, elle savait que ce n'était que temporaire et bien vite, sans crier garde, elle sentit deux choses se presser contre ses orifices avant d'être sauvagement prise !

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

C'était si intense et surprenant qu'elle en avait détacher sa bouche de la queue de son père pour sortir cette sensation avant de se calmer un peu et reprendre. Oui, sans Mélinda, elle aurait sûrement pas supporter ce qui se passait, pas aussi bien du moins. Après tout, ce n'était pas de petites choses qui remuaient dans son dos, ça restait quand même imposant sans être massif. Mais sous le rythme imposé par sa mère, Honoka ne pouvait plus gérer sa bouche, c'était presque sa mère qui imposait là aussi son rythme ! Elle sentait que ça venait, pas de son côté mais son père n'allait pas tarder à craquer et quand ce fut le cas, une fois encore ce fut une surprise pour elle ! Mais elle avalait quand même, laissant une petite quantité de semence dans sa bouche même si ce n'était rien comparé à ce qu'elle avait avalé. Mais comme pour se rassurer un peu – car sa mère débutait à peine – elle cherchait un certain réconfort.

« Haaa... Maî-Maîtresse ?! »

Le fait d'avoir les yeux bandés rendait les choses à la fois plus simple et plus compliqué... C'était étrange.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Janvier 01, 2018, 07:13:30
Pour Honoka, cette séance était très particulière. Dans son dos, Asuka la prenait. Elle utilisait un straping spécial, comprenant quatre godes : deux orientés vers l’intérieur, et deux autres à l’extérieur, lui permettant ainsi de pénétrer simultanément son beau petit cul, et sa délicieuse chatte. Tout ça était choquant, bien sûr, mais Mélinda, elle, en était surtout excitée. Elle palpait les seins de son esclave, les pinçait, les tirait, tout en se doutant que, maintenant, Honoka avait très bien compris quelle queue elle suçait. C’était effectivement la queue de Kenji, son père, un jeune homme soumis, qui faisait très attention à sa ligne. Il suffisait qu’il prenne un kilo de trop pour que sa femme le batte et le punisse méchamment. L’amour vache, c’était la spécialité de cette famille, un héritage du fait d’avoir été les esclaves de Mélinda. Honoka n’était pas encore au bout de ses surprises, et elle hurla pendant quelques secondes en sentant les deux godes la labourer, puis retourna à son œuvre.

« Là, voilà, suce bien… Tu aimes le sperme, hein, petite chatte ? Tu aimes qu’on jute en toi, ma chérie, je le sais… »

Et c’est effectivement ce que Kenji comptait faire. Ses mains se crispèrent sur les cheveux de sa fille, ses muscles se bandèrent, et il se relâcha alors, jouissant généreusement. Ses muscles se détendirent, et le sperme fusa. Mélinda sentit l’explosion sanguine, et Honoka avala presque tout, en conservant une partie dans sa bouche. Dès que la queue de Kenji se retira, laissant quelques lignes de sperme à ses lèvres, Mélinda intervint, et embrassa rapidement la femme, fourrant sa langue dans sa bouche, partageant la semence qui était en elle, tout en sentant les coups de reins d’Asuka.

Mélinda rompit ensuite le baiser, et souriait malicieusement.

« Là, ma petite chatte laisse-toi faire, petite chatte… »

Asuka grognait et soupirait, s’activant dans le corps de sa fille, qui n’avait pas encore joui. Et Honoka allait vite comprendre que sa mère était très active. Mélinda retira le bandeau des yeux de la jeune fille, lui rendant la vue, et se déplaça alors. La vampire avait toujours sa belle queue, et elle s’assit sur un fauteuil, en face du lit, puis se tourna vers Kenji. Le père d’Honoka se déplaça alors, et finit à genoux devant la femme.

« Maî-Maîtresse…
 -  Je crois qu’Honoka ignore à quel point tu aimais sucer des queues chez mois, Kenji… Montre-moi que tu n’as rien perdu de ton talent en la matière ! »

Kenji hocha la tête, et se dépêcha de finir entre les cuisses de Mélinda, absorbant sa queue, venant la pomper. Mélinda se mit à gémir, et posa sa main sur les cheveux de l’homme. Asuka, de son côté, gloussa légèrement, continuant à prendre sa fille. Honoka se laissait petit à petit aller, mais allait-elle pouvoir jouir en sachant que c’était sa mère qui était en train de la bourrer ? Mélinda était impatiente de voir ça, impatiente de voir jusqu’à quel point la jeune humaine allait sombrer dans la luxure…

Tout ça, elle n’allait pas en perdre une miette !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Janvier 16, 2018, 02:27:36
C'était toujours aussi bizarre, elle ne voyait rien mais elle savait quand même et qui se passait autour d'elle, elle savait que c'était sa mère qui se chargeait de la prendre par les deux trous et son père qu'elle suçait. Ainsi que sa maîtresse non loin d'elle qui se chargeait de lui presser la poitrine. On pouvait dire qu'elle était gâté mais elle avait tout de même un peu de mal avec tout cela, quoi de plus normal. Qui va se sentir à l'aise si du jour au lendemain, il couche avec ses parents ? Autant elle avait l'habitude avec Mélinda ou les autres, ils n'étaient pas de sa famille mais son père et sa mère... C'était tout autre chose. Elle aimait ça, oui mais ça restait tout de même un peu bizarre. Le plaisir était bien là, entre ses jambes et ses fesses ainsi que dans sa bouche mais que voulez-vous, Honoka restait quand même un peu normal en sachant que cela ne l'était pas. Avec Mélinda ou ses amies, elle n'avait aucun souci à jouer à la petite chatte nymphomane mais là, c'était encore un peu étrange pour elle. 

« Huuum ?! »

Quand son père venait jouir dans sa bouche, bien sûre qu'elle avala une partie mais elle restait tout de même assez surprise par cela. Il va lui falloir du temps pour se faire à cette idée mais quoi de plus normal après tout ? La jeune demoiselle eut la surprise de sentir des lèvres familières se poser contre les siennes et partager un baiser qu'elle connaissait bien, même très bien, et qui la rassurait. Avec joie, elle embrassait Mélinda, se trouvant un peu plus rassurée sur le coup, continuant de sentir sa mère contre elle qui la prenait avec autant de vigueur que de passion. Le bandeau sur ses yeux retiré, la jeune chatte se sentit rassuré de voir le visage de Mélinda, si familier dans ses situations, là, rien qu'avec elle, elle pourrait se détendre. Mais son père était encore là, tout comme sa mère, ça, elle le sentait bien assez pour avoir du mal à l'ignorer. 

Mais ce qu'elle s’apprêtait à voir venait la surprendre au point où elle détourna son regard. Son père suçait Mélinda ? Voilà qui était très bizarre ! Autant, elle se doutait que sa mère a eut des relations lesbiennes avec Mélinda, elle-même en avait mais elle pensait que, bien que son esclave aussi, son père couchait normalement avec Mélinda, quitte à avoir aussi des relations SM, ça, ce n’était pas un souci. Mais le voir faire une fellation ? Pouvait-elle qualifier cet acte de... gay ? Elle n'avait rien contre mais autant ce serait un jouet comme celui qu'elle sentait en elle, d'accord, ce serait pour souligner le côté soumis de son père mais une vraie queue ? Bah... ça reste une femme malgré ce pénis donc ? Pourquoi pensait-elle à cela maintenant ?! Que ce soit l'envie ou de voir sa fille ailleurs, sa mère mettait les bouchées doubles, ce qui venait la faire couiner un peu plus encore, déposant à nouveau son regard sur sa maîtresse et son père. Elle trouvait ça étrange mais... Elle n'arrivait pas à détacher son regard de ce drôle de couple.

Est-ce que sa mère a déjà eu un pénis aussi, et fait sucer à son père ? Elle partait dans des questions dont elle n'était pas sûre de vouloir la réponse... Mieux vaut ne pas tout apprendre en une seule journée où la pauvre ne saurait plus ou se placer. Elle avait déjà sucé son père, être prise par sa mère, c'est quand même un bon début pour une « première fois »... Honoka venait se redresser doucement, réussissant cet exploit malgré les coups de reins, pour mieux se blottir contre sa mère, un contacte presque normal si on oublie leur tenue et ce qui se passait sous la ceinture. La tête en arrière sur son épaule, elle observait sa mère, ses lunettes glissant doucement entre les coups et la sueur, mais après avoir sucé son père, un baiser avec sa mère serait du gâteau à supporter.

« Haaa, Maman... »

Elle partageait un baiser, pas idéal comme position mais ça restait agréable malgré tout. 


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Janvier 20, 2018, 04:27:11
Honoka continuait à parcourir les voies infinies de la luxure, s’enfonçant toujours plus dedans. Elle observait son père sucer la queue de Mélinda, visiblement surprise... Mais en quoi ? Mélinda avait toujours prêché pour l’égalitarisme dans le sexe, estimant qu’un homme devait aimer faire ce qu’il infligeait aux femmes. Kenji avait toujours été un soumis. Même ça, Honoka devait le savoir, car à la maison, c’était toujours Asuka qui prenait les décisions. Son père ne se rebellait jamais, et allait toujours dans le sens de sa femme. C’était pourtant Kenji qui travaillait. En ce sens, le couple était fidèle à cette vision du couple qui existait traditionnellement, à savoir que la femme gérait la vie familiale, la comptabilité du foyer, et l’homme se chargeait de ramener l’argent. Une vision qui avait été pervertie en Occident, brisant l’harmonie du couple, mais qu’Asuka et Kenji appliquaient très bien. Dès lors, et comme Honoka s’en doutait, Kenji avait effectivement déjà sucé sa femme. Avec Mélinda, nul plaisir ne semblait être tabou, et, pendant que l’homme s’appliquait, la vampire observait le duo.

Petit à petit, Honoka sortait du choc initial, ce qui l’amena à se redresser en arrière, partageant un intime baiser avec sa mère, qui caressa son corps, appuyant sur ses formes, ses deux godes continuant à labourer sa fille. Asuka  répondit donc à son baiser, fourrant sa langue dans sa bouche, et gémit de plaisir, heureuse de voir que sa fille se laissait peu à peu aller, et admettait cette situation.

« Ta fille est très prometteuse, Kenji... Je l’ai vraiment bien formé, et elle est le digne mélange de vous deux. La perversion de sa mère, la soumission de son père... Tu dois être fier d’elle, non ?
 -  Hmmmm... !! »

La bouche pleine, Kenji ne pouvait répondre qu’en poussant quelques soupirs, signalant ainsi à sa Maîtresse tout le plaisir qu’il avait à être là, en famille, et à la retrouver. Asuka, quant à elle, venait de cesser son baiser, et inversa les rôles, renversant sa fille. Elle se retrouva couchée sous elle, et Asuka continua à al bourrer, gémissant de plaisir, ses trous remplis diffusant à chaque coup de reins des vagues de plaisir jouissives.

« Haaaa, ma belle... Ma petite Honoka-chérie, je suis heureuse que nous soyons comme ça, toi et moi, hmmm... !! »

C’était un grand moment mère/fille, après tout ! Asuka l’embrassa encore.

« Je sais que... Hmmm... Tout ça est... Haaaa... Perturbant, hmmm... !! Mais... Kenji et moi, on... On va passer une semaine ici, hmmm... En vacances... Il y a... Hnnn... Longtemps que j’ai eu envie de revenir auprès de... De Maîtresse, haaaa... !! »

Comme quoi, même si Asuka était sa mère, elle restait, avant tout, l’esclave de Mélinda. Et ça, il était important qu’Honoka le comprenne !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Février 07, 2018, 01:58:17
Elle n'allait pas s'habituer à ce changement dans le cadre familial, pas en un claquement de doigts du moins. Honoka acceptait peu à peu les habitudes de ses parents ainsi que le fait de partager peu à peu ce qui se passait. Sucer son père, se faire prendre par sa mère. Une chance que ce soit des jouets cela dit, si sa mère aurait eu le même genre de capacité que Mélinda ou des autres filles du harem, ça aurait été un peu trop dur à encaissé d'un coup pour elle. Même si elle entre dans cet univers, en famille du moins, autant y aller petit à petit, sinon, tout va s'écrouler comme un château de cartes. Pour le moment, passé cette drôle de vision de son père de Mélinda – elle s'y fera, juste qu'elle ne pensait pas que son père était soumis à ce point à Mélinda – elle subissait aussi les petites joies de sa mère. Cette dernière prenait son pied en continuant de prendre sa fille par les deux trous. Honoka adorait aussi même si elle ne le dirait pas si ouvertement...

Embrassant sa mère, elle se sentait peu à peu en confiance ici, contre elle. Et même ensuite, quand elle s'allongea sur le lit pour que sa mère continue sa besogne avec toujours autant de force, elle se laissait faire et... elle adorait ça mine de rien. L'avoir tout contre elle comme ça pendant qu'elle continuait ses coups de reins, c'était délicieux. Les yeux mi-clos par le plaisir, elle retenait ses gémissements pendant que sa mère lui disait certaines choses. Une semaine ici ? Entre Maîtresse et ses amies du manoir ? Houla, ça risque d'être une grosse semaine ! Malheureusement pour sa mère, Honoka ne parvenait pas à dire quoi que ce soit pour le moment, le plaisir était bien trop intense après tout. Mais son plaisir se lisait dans ses yeux, à travers le plaisir, on y voyait cette petite flamme. Et ce qui devait arriver arriva. Se cambrant contre sa mère, elle gémissait, fermant les yeux en se sentant si bien et aussi rassurée entre ses bras qui l'avait tant câliné étant petite.

« Haaaa.... Haaaa... Maman... »

Elle était si contente, peu à peu, la barrière tombait et si ce n'est pas aujourd'hui qu'elle pourrait coucher à la fois avec ses trois-là en même temps, on pouvait dire qu'en une journée – une journée loin d'être fini par ailleurs – elle n'avait fait grand pas dans cette relation incestueuse. 

« Durant ta semaine... Je te présenterais mes amies... Certaines sont aussi gentille que moi... et d'autre... sont plus comme toi. »

Ce n'est pas parce qu'elle était le chaton de Mélinda qu'elle n'avait aucune amie, au contraire, soumise ou dominante, Honoka avait quelques copines très sympathique ici. Toujours le regard un peu évasif, elle venait retirer une mèche de sa mère en travail de son visage en souriant.

« Je peux rester dans tes bras encore un peu ? Ça fait longtemps que c'était pas arrivée. »

Plus jeune elle était souvent contre sa mère, à la suivre partout mais en grandissant, elle a su être un peu plus autonome. Sauf que maintenant, ce lien spécial lui manquait et jouir en étant contre elle, dans ses bras, ça lui avait rappelé bien des souvenirs agréable et tendre.


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Février 11, 2018, 02:31:33
Les choses, finalement, prenaient un meilleur tournant. Évidemment, Honoka avait été choquée, mais, à son corps défendant, n’importe qui l’aurait été, en étant placé dans cette situation. Découvrir que ses parents étaient, ni plus ni moins, que deux pervers, c’était renier à sa dernière part d’innocence, à cette croyance enfantine en la perfection de ses parents, en leur blancheur immaculée. Et, même si Honoka avait déjà fait suffisamment de relations sexuelles pour rivaliser avec des prostituées expérimentées, elle restait quand même une adolescente. Une fois le choc initial passé, elle prenait toutefois son pied, et, pour Mélinda, c’était un véritable plaisir que de voir la mère et la fille se faire l’amour. Allongée sur elle, Asuka prenait sa fille avec ardeur, l’embrassant parfois, mais se délectant surtout de voir son visage transpirer de plaisir. Les esclaves de Mélinda n’avaient plus aucune pudeur, et, au sein de sa maison close, l’inceste était une relation normale.

« Hmmmm… Ohhh, ma petite chérie… !! »

Asuka la pénétrait donc, plutôt vigoureusement, sans relâche, et avec une énergie renouvelée à chaque fois. Ses coups de reins étaient marqués, et les deux femmes finirent ainsi par jouir, la mère contre la fille. Un spectacle exquis, et Asuka sourit ensuite doucement devant sa fille, reprenant peu à peu ses esprits. Les deux femmes avaient joué ensemble comme il le fallait, et, maintenant, Honoka expliqua à sa mère qu’elle comptait lui présenter toutes ses amies.

Souriant doucement, Asuka restait contre elle, de la sueur coulant le long de son visage. Son corps restait étalé contre le sien, et elle hocha la tête, caressant doucement la joue de sa fille.

« Bien sûr, Honoka-chan, je veux tout savoir de toi, ma chérie… »

Maintenant, une nouvelle relation allait émerger entre elles. Une relation plus proche, plus fusionnelle. La mère allait pouvoir reprendre ses droits sur sa fille, car celle-ci allait pouvoir se confier longuement à elle. Asuka voulait tout savoir, maintenant ! Mais, avant ça, sa fille lui demanda un câlin, et Asuka ne put que sourire.

« Bien sûr, ma chérie, je suis tellement heureuse de pouvoir te retrouver ! »

La femme se redressa donc, et maintint sa fille contre elle, sa tête se glissant contre ses seins, l’une des mains d’Asuka caressant ses cheveux. Elle déposa un baiser sur son front, puis lui sourit encore affectueusement, chaleureusement… Et, pendant ce temps, des soupirs attirèrent l’attention d’Asuka. Elle sourit en voyant que Kenji avait fini par s’allonger sur Mélinda, et la baisait à même le sol, sur un tapis. La vampire soupirait lentement, griffant le dos de l’homme, se crispant à lui. Asuka veillait à ce que Kenji conserve une forme d’exception, et le résultat final était plutôt motivant.

« Je sais que tu es heureuse ici, Honoka-chan… Et, maintenant que tu connais la vérité, nous pourrons redevenir les femmes complices que nous avons toujours été, Honoka-chan… Je ne veux aucun secret de ta part, ma chérie. Tu dois pouvoir toujours te confier à ta mère, car c’est à ça que je sers, mon amour ! »

C’était le rôle d’une mère, après tout !


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Février 28, 2018, 02:33:57
Une page se tournait dans la vie d'Honoka, encore une fois, grâce à Mélinda. Elle était quand même contente de pouvoir partager ce plaisir avec ses parents, mais que ce soit provisoire ou pour toujours, elle espérait ne pas avoir à vivre comme une libertine dans sa maison et garder le même rapport avec ses parents. Vivre parfois ce genre de chose pouvait être agréable, mais elle ne voulait pas que tout change pour une simple histoire de sexe. Peut-être que le changement était encore un peu tôt pour elle, peut-être que d'ici quelques semaines ou mois, cela ne la dérangera pas, mais pour le moment, elle ne voulait pas abuser de ce genre de choses. Son père était occupé avec Mélinda, mais pour le moment, ce qui comptait, ça restait quand même sa mère, entre ses bras, après avoir vécu ça, c'était très reposant. Puis ça lui rappelait sa jeunesse quand elle était dans les bras de sa mère, après, évidemment, elle a grandit. Donc ce genre de choses était plus rare qu'avant.

Se confier à elle ? Ses secrets et autres petites choses ? Elle voulait bien, mais de quoi elle pouvait lui parler ? Sa passion des chats, elle le savait et elle venait de le voir de ses propres yeux. De sa passion pour Maîtresse ? Ça aussi, ça semblait aussi évident que le ciel était bleu, tout esclave de Mélinda rêve de compter dans sa vie. 

« Je... Je n'ai pas grand-chose à te raconter en vérité, Maman. J'ai des amies ici, oui, mais ce n'est pas comme si j'étais amoureuse ou que j'avais beaucoup de grande passion. Le peu de chose que j'aurais pu te raconter, tu le sais grâce à Maîtresse. »

Au travers de ses mots ou des vidéos qu'elle a pu leur montrer. Elle avait des amies comme Shii, Ai ou les Karistal mais ça restait de simples amies et côté amour, pour le moment, il n'y avait rien de bien passionnant à raconter à ce sujet. 

« Et avec Papa, vous... Vous faites l'amour qu'entre vous et Maîtresse ou... ou vous avez d'autres... partenaires ? »

Honoka cherchait encore un semblant de normal dans ses révélations, que ses parents s'aiment était une bonne chose, avec Maîtresse, aussi, ça, elle pouvait le comprendre. Mais elle se demandait s'ils s'aimaient au point que d'inclure Maîtresse et maintenant elle dans leurs jeux ou s'ils y avaient d'autres personnes ?


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Mars 05, 2018, 09:35:18
Pas grand-chose à raconter... Asuka sourit doucement, et tapota délicatement le nez de sa fille avec son doigt, un petit tic qu’elles avaient, toutes les deux, depuis qu’Honoka était petite.

« Tu en as bien plus à me dire que ce que tu crois. Je veux tout connaître des détails de ta vie sexuelle, ma chérie. Ma propre mère était trop prude et trop chaste là-dessus, et ça m’a toujours manqué. »

À défaut, Asuka avait eu Mélinda, et c’était à sa Maîtresse qu’elle s’était toujours confiée, tout en se promettant de ne pas refaire cette erreur avec sa fille. Maintenant, au moins, Honoka savait qu’elle pouvait donner tous els détails qu’elle voulait, y compris les plus croustillants. C’était d’ailleurs clairement ce que sa mère voulait savoir. Les exploits sexuels de sa fille, ses meilleurs partenaires... Certes, elle en avait eu un bon aperçu avec leur Maîtresse respective, mais ça ne valait jamais les récits de sa fille. Asuka sourit ensuite quand Honoka évoqua ses relations sexuelles. Elle caressa la joue d’Honoka, et l’embrassa tendrement. Un baiser très naturel, motivé par l’amour qu’elle ressentait envers sa fille.

La belle femme sourit donc, et répondit à la curiosité bien naturelle de sa fille :

« Comme tu as dû le voir, il existe plusieurs catégories d’esclaves au sein du harem de Maîtresse. Moi et ton père, nous appartenons à la seconde... Nous faisons fréquemment l’amour entre nous, et de manière... Normale, ai-je envie de dire, mais, parallèlement à ça... »

Ce serait sans doute un peu dur à avaler pour Honoka, mais Asuka ne comptait pas lui mentir, ou lui cacher quoi que ce soit. L’époque des secrets était tout simplement terminée, et elle enchaîna donc :

« Ton père et moi entretenons aussi des esclaves chez nous... »

Asuka n’en ajouta pas plus, attendant déjà de voir la réaction de sa fille à cette nouvelle...


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Sya le Avril 04, 2018, 02:41:28
Honoka était détendue à présent, il lui faudra un minimum de temps pour s'adapter encore à tout ce qu'elle venait d'apprendre sur ses parents, mais ça ne devrait pas prendre trop de temps. Vu sa relation avec Mélinda, tout ce qui touche au sexe, elle peut digérer, mais quand même, ses parents... Bah, ça avait une figure sacrée comme bien des gens quand même. Alors ça va, tant qu'on ne lui dit rien de plus – rien de choquant du moins – elle ne devrait pas avoir de nouvelles sensations fortes. La jeune femme restait donc avec sa mère, la questionnant un peu sur tout cela. En soit, elle ne voyait pas vraiment ce qu'elle pouvait raconter de sa vie sexuelle ? Mélinda avit due leur montrer un tas d'images d'elle, alors, que demander de plus ? Honoka était une esclave plutôt simple après tout, très portée sur les nekos, mais mis à part cela, elle n'était pas du genre à vouloir être au centre d'un gang-bang, au milieu d'une orgie ou autre. Cela lui était déjà arrivée pour faire plaisir à sa Maîtresse, mais elle ne courait pas après ça. Elle aimait avoir un partenaire, voir deux, mais pas de trop. Sinon, pour elle, le sexe perd de sa valeur intime.

« La seule chose que je pourrais te dire, qui ne figure pas sur les vidéos, c'est que si un jour, je dois porter un bébé, j'aimerais que ce soit un bébé neko... Sinon, le reste est très banal... »

Il y avait bien deux ou trois petites touches de folies chez elle, mais elle n'allait pas en faire un fromage, elle en parlera quand cela lui traversera l'esprit, pour le moment, son esprit était un peu brumeux, elle devait encore digérer tout ça. Mais la suite la rassurait un peu, d'entendre sa mère dire qu'elle avait que son père comme partenaire – et Maîtresse, mais cela va de soi – ça la rassurait un peu. Au moins quelque chose de normal dans sa famille. Mais pas tout à fait, car la suite la surprenait. Pas comme la plus grande des révélations, mais... Comment c'était possible ?

« Mais ? … Comment, je... Il y a pas de mur secret ou autres ? »

Sauf si elle fait venir ses esclaves quand elle était à l'école, elle ne voyait pas comment ses parents auraient un petit coin à esclave qu'ils nourrissaient chaque jour en leur apprenant bien des choses. Elle a toujours grandi dans la même maison, elle aurait vu si quelque chose d'étrange serait visible sur les murs, un bouton secret, une paroi creuse, une porte caché. Elle réfléchissait un minimum quand même, savoir si un détail ne l'avait pas intrigué depuis toutes ses années, mais... Non.

« Mais... Ils sont combien d'ailleurs ? »

Si c'était un ou deux, elle avait du mal à voir ça normalement, mais pourquoi pas, caché sous son nez, ok. Mais si c'est beaucoup plus, là, il ne faut pas la prendre pour une nouille non plus.  


Titre: Re : Little Bitch [PV]
Posté par: Mélinda Warren le Avril 14, 2018, 04:20:29
Les révélations continuaient à affluer de la part d’Asuka. Elle sourit de son côté en apprenant que le rêve de sa fille était d’avoir un bébé neko. Ce n’était pas impossible, mais il faudrait dans ce cas qu’elle soit transformée en neko pendant toute sa grossesse... Une telle envie n’avait rien de bien surprenant. Les chats étaient après tout très populaires au Japon, et Asuka était bien placée pour savoir qu’Honoka les avait toujours aimés. Après tout, ils se rendaient souvent quand leur fille était plus petite aux fameuses « îles-aux-chats » du Japon. De véritables sanctuaires félins où les chats étaient particulièrement nombreux, faisant le bonheur des touristes. La surprise fut ensuite de taille quand Honoka apprit que ses parents avaient des esclaves. Elle n’était pas choquée sur le principe, mais intriguée de savoir comment ça marchait.

« Eh bien, tu reviens à la maison un week-end sur deux, ma belle, non ? »

Asuka et Kenji ne vivaient pas directement à Seikusu, mais dans un village alentour. Honoka avait donc eu initialement une chambre dans les dortoirs de Mishima, et avait dormi dans la même chambre que plusieurs esclaves de Mélinda. À l’origine, c’était comme ça qu’elle avait fini entre les doigts de la vampire. Depuis lors, Honoka revenait chez sa famille en moyenne un week-end sur deux.

« Nous les éduquons dans la cave, et, quand tu viens, on se débrouillait pour qu’ils ne soient pas là, ou que tu ne rentres pas dans la cave. »

Asuka embrassa alors sa fille, poussée par une inspiration subite. Leurs lèvres se collèrent pendant quelques secondes, et la mère sourit à sa fille, caressant son visage une nouvelle fois avec ses doigts. Elle regarda ensuite brièvement l’autre couple. Kenji, comme à son habitude, se retenait autant que possible de ne pas jouir, pénétrant longuement sa Maîtresse, la giflant énergiquement, comme s’il était décidé à lui montrer les progrès accomplis en matière sexuelle. Asuka poursuivit ensuite, bien décidée à ne rien cacher à sa fille.

Cette dernière lui ayant demandé le nombre d’esclaves, la femme le lui donna :

« Nous en avons deux... Deux filles du coin, qui ne vont pas au lycée. La première est très soumise, et la deuxième... Elle s’en occupait quand tu es arrivée, une fois. »

Pour Asuka, il n’y avait aucune honte à parler librement d’asservissement et de domination sexuelle avec sa fille. C’est ce qu’Honoka avait subi auprès de Mélinda, et ça avait plutôt bien réussi chez elle.

« J’ai d’ailleurs une troisième cible, plus âgée... Que j’aimerais dresser avec toi, ma chérie. »

Maintenant que tous les secrets étaient tombés, Asuka pouvait désormais envisager avec sa fille des activités familiales normales... Normales pour des gens qui étaient sous la coupe d’une vampire esclavagiste, bien entendu !