Le Grand Jeu

Plan de Terra => Ville-Etat de Nexus => Discussion démarrée par: Paladin Vesa le Juin 07, 2015, 01:11:00



Titre: La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Juin 07, 2015, 01:11:00
Stonehold (http://fc05.deviantart.net/fs70/i/2013/031/d/2/stonehold_by_jonasdero-d5ev850.jpg), de tout temps, était un fort magnifique. Derrière les épais murs de la forteresse, une cité s’étalait. Situé devant le lac de Stonehold, Stonehold avait jadis été entouré d’arbres, dans ce qui avait été alors une forêt millénaire, avec une communauté elfique. Le temps avait amené la forêt de Stonehold à se réduire, mais la région conservait encore cet attrait magique si caractéristique de Terra. Région épargnée de la guerre contre l’Empire d’Ashnard, Stonehold n’était pour autant pas une région sûre… Elle était peuplée par un adversaire redoutable, la terrifiante Légion Noire (http://fc06.deviantart.net/fs71/i/2013/190/4/e/chaos_warriors__by_xrobingoodfellowx-d6cnm2e.jpg), une armée obscure composée de guerriers massifs inanimés, des Golems qui, régulièrement, revenaient attaquer Stonehold. Depuis des siècles, la Confrérie de l’Aube défendait vigoureusement les murs de Stonehold contre les multiples assauts de la Légion Noire.

Jadis, la Confrérie de l’Aube s’étalait sur une grande surface, et, depuis une carte de la région, Vesa observait le terrain à parcourir :

(http://img110.xooimage.com/files/2/5/1/stonehold-region-4b8a1b2.png)

Cette carte était bien évidemment incomplète, n’indiquant que les endroits principaux qu’ils auraient à traverser, ainsi que ceux dont la position était sûre. Les petits villages n’avaient pas été indiqués, tout comme les anciens lieux de culte elfiques. Dans sa tête, la jeune femme mémorisait les différents lieux :

  • La Forêt de Stonehold était une immense forêt, abritant quantité de créatures dangereuses, allant des endriagues aux colonies de gobelins. Elle était aussi composée de villages abandonnés, datant de l’époque où la Confrérie de l’Aube avait encore la mainmise sur cette région. Il y avait aussi des marécages putrides, des plantes carnivores, et quantité d’autres monstres. Les légendes disaient que, jadis, des fées et des druides protégeaient cette forêt des ennemis. Cependant, avec l’arrivée de la Légion Noire, ces forces naturelles avaient fini par être, soit chassées, soit massacrées ;

  • Les Tours-Jumelles étaient deux hautes tours plantées à l’extrémité de la forêt, où elles avaient jadis servi d’observatoire su toute la vallée environnante, une terre sauvage, rocailleuse, inhospitalière, qui servait de refuge à des Orcs venant de l’extérieur. Les Tours-Jumelles avaient alors servi à les repérer et à les vaincre, mais elles étaient maintenant à l’abandon, et de vieilles rumeurs affirmaient qu’elles étaient le refuge de monstres abominables ;

  • Les Monts-de-Terre avaient constitué la frontière historique de Stonehold. Une vieille forteresse était dressée solitairement en son sommet, servant d’avant-poste et de garde-frontière. Pendant des siècles, les Orcs tentant d’envahir Stonehold devaient longer les canyons des Monts-de-Terre, où ils étaient continuellement accueillis par un déluge d’archers, d’arbalétriers, de rondins de bois dévalant les pentes, et d’huile bouillante. Les Monts se couplaient alors avec des corps de garde en pierre à chaque entrée. Pendant très longtemps, les Monts avaient été la principale formation militaire de la Confrérie de l’Aube, toute la région servant à alimenter les Monts-de-Terre.



Cette région avait été si belle dans le passé… Vesa en était profondément attristée, profondément navrée de voir à quel point la région avait progressivement périclité, pour n’être plus que l’ombre d’elle-même. La belle forêt avait sombré, les elfes étaient partis, et il ne restait plus que les humains pour la défendre. On pouvait imputer à l’avancée de la Légion Noire le départ des elfes, mais leur exode était aussi lié à l’affaiblissement progressif des elfes. Quand les elfes de Nexus s’étaient massivement regroupés au Bosquet, ils avaient arrêté de soutenir la communauté elfique de Stonehold, et cette dernière, lassée des différends avec les humains, et n’ayant plus les moyens de se défendre, avait choisi de se replier.

*Et maintenant, c’est au Griffon de leur venir en aide…*

Vesa faisait partie d’une expédition dont la mission était de rejoindre les Terres Inconnues, au nord des Monts-de-Terres, afin d’y trouver, dans cette région montagneuse, abandonnée et désolée, le fort de la Légion Noire, et le moyen de mettre définitivement fin à cette dernière. Ainsi, Stonehold pourrait refleurir, et devenir la région florissante qu’elle avait jadis été.

Pour accomplir cet objectif, l’expédition du Griffon se composait de plusieurs Paladins et autres guides :

  • Vesa, bien évidemment ;

  • Vanguard (http://fc03.deviantart.net/fs70/i/2013/198/e/4/vanguard_by_cheo36-d6dvw1p.jpg), un autre Paladin du Griffon, et ancien sorceleur, un guerrier relativement silencieux, mais extrêmement efficace ;

  • Nuriel (http://fc03.deviantart.net/fs71/f/2014/180/4/8/48ade076cf21c1e3d80bf5a82c0125f1-d7ofkav.jpg), la mentor de Vesa, une guerrière accomplie, et toujours de bon conseil envers Vesa ;

  • Longneck (http://orig06.deviantart.net/10cd/f/2013/149/7/1/druid_rider_by_daroz-d671fwu.jpg), un druide qui serait leur guide, et qui était convaincu que la Forêt de Stonehold était malade, et qu’il fallait profiter de cette expédition pour la soigner, en trouvant le mal qui l’avait atteint ;

  • Alexandra (http://img13.deviantart.net/fe15/i/2014/256/a/3/knight_templar_alexandria___zenion_games_inc__by_eddy_shinjuku-d7z07is.jpg), qui était un Chevalier de Nexus ayant rejoint l’Ordre du Griffon en tant qu’Initié. Elle avait déjà participé à plusieurs croisades menées dans de lointaines contrées pour venir à bout d’engeances démoniaques, et qui était sur la bonne voie pour devenir Paladin ;

  • Flash (http://img13.deviantart.net/25d1/i/2013/133/9/c/flash_by_nosaj7541-d655w6r.jpg), un mystérieux archer venant d’un ordre de paladins tekhans. Vesa ne savait pas grand-chose sur lui, si ce n’est qu’il était relativement fort.



L’expédition devait partir de Stonehold le lendemain, en début de matinée. Vesa ignorait s’ils allaient revenir… Mais ça ne l’empêchait pas de prier dans l’église de Stonehold, afin d’être prête…


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Juin 13, 2015, 03:33:02
Les mythes et les légendes étaient si nombreuses en ce monde qu'était Terra. Des histoires ancestrales remontant à la nuit des temps, des vieilles rumeurs et des rancœurs que certains gardaient au plus profond de leur être depuis tant de temps. Il n'était pas possible de mesurer la quantité exact d'histoires qui s'entremêlaient et qui étaient toutes liées les unes aux autres, mais il était en revanche possible d'estimer leur importance. Les événements qui se déroulaient actuellement en était directement impliqués, cela ne faisait aucun doute. En parlant d'histoires ancestrales et interminable, il y en avait une qui préoccupait un certain nombre de personnes en ces temps. C'est l'histoire de Stonehold et de la Légion noire, deux opposants qui se livraient batailles depuis des siècles. La Confrérie de l'Aube défendait avec hargne et force leur fort, empêchant depuis tant de décennies la Légion Noire de pénétrer en l'enceinte de Stonehold. Des querelles animées par le sang et la sueur. Le fait que l'armée ténébreuse n'arrivait pas à prendre le fort n'avait, en soi, rien d'intéressant. La question qu'il fallait se poser était autre … Pourquoi ? Pourquoi la Légion Noire s'obstinait-elle à vouloir prendre Stonehold ?

La réponse à cette question pouvait bien changer la donne des choses. Qui savait ce qu'ils cherchaient réellement ici. Peu de personne le savait. Et même en le sachant, que pouvait-on faire pour enrayer définitivement cette maudite Légion ? Il était de connaissance commune qu'ils avaient élus domicile dans un fort. Mais le problème était que sa localisation était parfaitement inconnue, si ce n'était qu'après des années de recherche, la conclusion avait été la suivante : il se trouvait quelque part au nord des Monts-de-Terre. C'était très vague mais suffisant pour les plus téméraires et déterminés. Ratisser tout ce secteur n'était pas une opération de petite envergure. C'était un projet titanesque, qui allait demander du temps et de l'effort. Le but de trouver le fort de la Légion Noire était de tout simplement mettre un terme à leur assauts incessants. Ou tout du moins, aux yeux de la Confrérie de l'Aube. Car il n'y avait pas qu'eux qui se souciait de la sécurité de Stonehold … Même si ce n'était pas pour les mêmes raisons.

"Le royaume du mal", comme on l'appelait parfois, se souciait aussi de Stonehold. Sa première tête, un déchu, savait pourquoi la Légion Noire voulait prendre Stonehold. Il savait que tout ceci n'était organisé que pour une seule et unique raison. Un ennemi ancestral, murmurant depuis le passé. Il était inutile de refaire un épilogue sur le chapitre du Roi Cramoisi et des Sphères de Maerlyn, mais Stonehold était très liée à ce dit chapitre. Elle renfermait la Cinquième Verte, c'est à dire l'une des sphères de Maerlyn. Randall Flagg, celui que l'on considérait comme le second du Roi Cramoisi, la cherchait depuis tout temps. C'était donc cela, la raison des assauts incessants de la Légion Noire sur Stonehold. Cette sphère. Mais elle était tant convoitée et prisée, qu'elle n'attirait pas seulement les regards de Randall Flagg, mais aussi celui d'autres parti, comme celui du royaume démoniaque. Ces Sphères étaient presque comme le destin du monde. Si elles étaient réunies par les mauvaises mains, le sort de Terra, et de toute autre dimensions, allait être bien funeste. Si au contraire elles se retrouvaient entre les bonnes mains, ça serait la fin du Roi Cramoisi, et de Randall Flagg par la même occasion.

Et c'était ça, le but du père de Jinx. Cette jeune fille qui semblait être liée à tout ceci, si l'on en croyait les dires du doyens des Enfers. Elle et sa sœur devaient être réunies pour accomplir quelque chose semblait-il. Le puzzle ne venait que de commencer, et sa première pièce allait se jouer à Stonehold, lors d'une expédition. Qui disait expédition, disait équipe … Donc Jinx avait mûrement choisie ses membres ;

  • Nefelias (http://img07.deviantart.net/2727/i/2013/293/c/9/devil_and_dog_by_inshoo1-d6r9497.jpg) : Une jeune démone nécromancienne, possédant pour familier un chien mort-vivant squelettique. Fine épéiste aussi, Nefelias est une combattante hors-pair n'hésitant jamais à se lancer dans le combat, tout comme Jinx. Elles sont très proches, même si l'amitié en Enfer n'est pas la même chose que l'amitié dans le monde normal. Cela se résume dans beaucoup de cas, dont celui de Jinx et Nefelias, que les deux personnes ont plusieurs fois couchées ensemble …
  • Modroth (http://orig15.deviantart.net/218c/f/2014/239/6/2/cassios_the_executioner___normal_by_namesjames-d7wuij0.jpg) : C'est, en quelques sortes, le garde du corps de Jinx même si celle-ci saurait parfaitement assurer sa propre défense. Il officie donc plus comme un serviteur qu'autre chose. C'est une armure animée, vide et froide. Silencieuse, sa voix caverneuse fait glacer le sang quand il l'utilise. Il officie aussi en temps que bourreau, et a exécuté des milliers d'être en tout genre au cours de sa vie, qui va bientôt atteindre le quadri centenaire. Sa caractéristique principale est qu'il possède une force physique extrêmement importante. Il ne s'agit pas seulement d'une force surhumaine, il s'agit d'une force physique qui dépasse tout entendement. La magie est son seul point faible. Lourdement armé, il dispose de tout un arsenal sur lui-même en permanence ; double hache, épée lourde, dagues, fléau d'arme, etc … C'est une armurerie ambulante. Modroth est un être purement maléfique et dispose d'une soif de sang inégalable … C'est à dire que sa barbarie en matière de combat est immense.
  • Eskander (http://pre05.deviantart.net/65da/th/pre/f/2014/137/8/4/werwolf_advanced_by_cynic_pavel-d7iqesp.jpg) : Cet homme est un loup-garou (http://pre10.deviantart.net/b691/th/pre/f/2014/137/3/9/werwolf_regular_by_cynic_pavel-d7iqefk.jpg). Mais avant, c'était un brillant chevalier ayant arpenté nombre de terres. C'est le guide de l'expédition, son sens de l'orientation et du voyage étant des atouts majeures. Jinx et Eskander entretiennent des relations neutres, plus par l'attitude froide et distante du loup-garou que par autre chose. C'est aussi un bon combattant, sachant parfaitement manier une grande variété de lame.

L'expédition était prête, il ne restait plus qu'à partir …


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Juin 16, 2015, 12:48:24
L’aube venait de se lever sur Stonehold, éclairant les majestueuses tours de ce petit fort solitaire, ,les murs brisés, les gravats qui s’empilaient le long du lac, voire parfois dans ce dernier. La Légion Noire était passée par là, et un petit groupe s’avançait le long du sentier menant du fort au lac. Six cavaliers, menés par Nuriel, qui descendaient tranquillement le chemin. Le voyage le long de la Forêt de Stonehold ne serait pas sans repos. Il était triste de se dire que, jadis, toute cette forêt avait été pacifiée, et que les humains pouvaient librement s’y promener. La Forêt de Stonehold était la preuve que l’être humain n’était pas un élément anormal dans le cycle naturel, mais que, par sa grande intelligence, il avait, par le Tout-Puissant, le rôle de régulateur de la Nature. L’Homme, au sens large, ayant la capacité de choisir, il avait la capacité de protéger ou de détruire, et se devait d’utiliser de ces deux capacités pour avoir un nombre normal et stable de prédateurs dans un écosystème donné. Ce nombre avait été atteint à l’époque où la Confrérie de l’Aube se trouvait maîtresse de la région, et qu’elle chassait les loups, sans toutefois tous les éradiquer. Maintenant, la forêt avait été livrée à elle-même. Les lapins, les biches, les daims, s’étaient raréfiés, et elle était maintenant remplie de monstres, et probablement aussi d’Orcs et de gobelins restant sur place après leur massif assaut contre Stonehold.

« Tâchez d’être prudents, mes Frères et mes Sœurs ! leur avait intimé Nuriel de sa voix forte et autoritaire. Nous ignorons ce sur quoi nous allons tomber, mais, ce dont nous savons, c’est qu’une redoutable menace se terre là-bas, dans les profondeurs de cette chaîne de montagnes ! Il est temps que la justice résonne dans Stonehold et dans sa région, et que la Légion Noire soit enfin éradiquée ! »

Nuriel n’avait jamais été connue pour être une grande oratrice, et son bref discours d’intronisation avait été poliment salué. Haven était un ordre de paladins émérite, et ce n’était pas à eux qu’il fallait dire d’être prudents. Tout Paladin du Griffon l’était par nature, car l’arrogance n’était pas un trait qui définissait les vertueux Paladins. Vesa, elle, restait derrière Nuriel, et le groupe longea le lac. Vesa eut un frisson de dégoût en voyant des blocs de marbre et de pierre qui flottaient dans le lac. Le Griffon avait mandé des ouvriers et des charpentiers de la part d’Haven. L’Ordre du Griffon allait financer les réparations, en demandant à la Couronne une compensation financière. Normalement, la réparation des infrastructures militaires et urbaines incombait par nature à la Couronne, mais, compte tenu de l’urgence, le Griffon avait décidé d’agir rapidement, afin de prévenir une autre force de frappe de la Légion Noire. Des messagers étaient donc partis hier vers Haven, ainsi que vers le plus proche fort nexusien, afin de demander l’envoi de renforts. Jamais la Confrérie de l’Aube n’avait été autant affaiblie. Elle venait de perdre son Grand Maître, et son fort ravagé était incapable de résister à un autre assaut.

*Raison de plus pour leur venir en aide, et pour pacifier cette région...*

Les cavaliers s’enfoncèrent dans la forêt. Ils espéraient pouvoir rejoindre les Tours-Jumelles en fin de soirée, et pouvoir ainsi, dès demain midi, être aux Mottes-de-Terre. La massive forêt avait d’antiques sentiers qui la traversaient, et que les cavaliers empruntèrent. La forêt était sombre, silencieuse... Comme toute forêt, la flore dissimulait la faune, et le silence n’était qu’apparent. Longneck se trouvait à côté de Nuriel, et son bâton magique était dans son dos. Vesa, elle, chevauchait à côté d’Alexandra, et la marche était fermée par Flash, le mystérieux archer tekhan, et Vanguard. Un groupe de trois duos avançant en formation de colonne, donc.

« Si jamais une menace se rapproche de nous, leur avait expliqué Longneck, mon bâton luira pour le signaler. »

Vesa regardait tout autour d’elle. Certes, il y avait le bâton de Longneck, mais ce n’était pas une raison pour relâcher sa vigilance. Au bout de plusieurs heures à chevaucher dans la forêt, Nuriel leva la main, et le groupe s’arrêta près d’une rivière.

« Nous allons bivouaquer ici, les chevaux ont besoin de boire ! »

Vesa descendit de son cheval, et s’assit sur une pierre. Flash en profita pour vérifier ses flèches, tandis que Vanguard s’assit en position de méditation. Nuriel, quant à elle, inspectait l’itinéraire à prendre avec Longneck. Il ne restait donc plus qu’Alexandra, qui avait choisi de prier.

« À quelles croisades avez-vous participé, Alexandra ? s’enquit Vesa.
 -  J’ai... J’ai participé à l’assaut de l’ancienne Nécropole d’Osman.  Elle était infestée de Draugr et de zombies. »

Vesa acquiesça. Elle avait entendu parler de cet assaut, qui s’inscrivait dans le cadre d’une campagne à l’orée de Nexus, dans le désert. Un ancien royaume qui avait été abandonné il y a de cela quelques générations après une tempête de sable surnaturelle qui avait ravagé ce dernier. Les habitants s’étaient réfugiés à Nexus, et avaient financé un retour, en demandant l’organisation d’une croisade pour purifier certains sites. L’Ordre du Griffon y avait participé, le Sultan du royaume étant venu en personne plaider sa cause à Haven. Le Griffon pouvait maintenant se targuer d’avoir une réputation internationale, ce qui ne l’empêchait pas de devoir rester ne harmonie avec les principes qui étaient les siens.

« Vous... Vous savez, c’est un grand honneur pour moi de participer à cette expédition, souffla Alexandra.
 -  Je vous comprends, fit Vesa en souriant. L’Ordre du Griffon comprend des guerriers émérites, et, même si je suis maintenant une Paladine, on continue encore à me voir comme une novice... Je n’ai pas l’expérience de Frères et de Sœurs comme Vanguard ou Nuriel. »

Alexandra sourit également... Et le bâton de Longneck se mit soudain à luire.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Juin 27, 2015, 10:36:30
La foret et ses dangers étaient aussi célèbre que Nexus et sa reine. On ne pouvait dissocier les deux. C'était pour cette raison que la petite expédition restait sur le pieds de guerre, aux aguets de la moindre menace. Ils étaient peut-être en effectifs réduits, mais la composition de l'équipe était-elle faite de telle façon qu'il serait difficile de les mettre réellement en danger. Avec une armure intégrée pouvant envoyer des frappes à décrocher ses têtes d'un revers, et un loup-garou sanguinaire, sans compter deux fines lames extrêmement douée, les créatures sauvages de cette foret allaient avoir du fil à retordre ! La petite troupe avançait dans la foret, menée par Eskander. Elle s'était mise en route depuis assez longtemps, pour en arriver au point où elle était. Le mot d'ordre était silence et discrétion. Ce n'était parce que la défense était bien assurée qu'il fallait se permettre de se faire agresser toutes les deux minutes. Et qui savait ce qu'il y avait réellement dans la foret ? Peut-être qu'il n'y avait pas que des créatures … Mieux valait ne pas savoir.

La troupe avançait à dos de cheval, et suivait un sentier que seul Eskander semblait connaître. Cr aux yeux de Jinx, ils avançaient dans le vide. De la pénombre, des arbres et c'était tout. Où étaient les féroces créatures ? Où était le danger ? C'était bien trop ennuyeux pour le moment. Cependant, un moment vint où la voix rauque de leur guide loup-garou retentit. "Nous nous sommes déjà bien enfoncés dans la foret de Stonehold. Les Terres Inconnues sont encore lointaines mais nous y serons probablement demain au prochain couché du soleil, si nous continuons à ce rythme. Cependant nous allons devoir nous arrêter un moment, je dois revoir notre itinéraire. Modroth, vous veillerez à ce que rien ne s'approche de nous pendent ce temps." Déclara-t-il d'un ton neutre et sévère à la fois. Jinx de son coté ne pu s'empêcher de tirer la langue une fois que l'homme fut de dos. *Si ça se trouve il s'est perdu et il a honte de l'admettre …* Murmura-t-elle, en faisant sourire légèrement Nefelias. Les deux femmes avaient voyagé cote à cote, mais ne s'étaient pas parlé. Le silence avait été de mise durant tout ce temps.

Cependant, maintenant qu'une halte allait être faite, la princesse des enfers descendit de sa monture, afin de se dégourdir les jambes. Nefelias en fit de même, et les deux comparses se retrouvèrent donc à s'adosser contre un arbre massif. La princesse observa Modroth qui, comme à son habitude, était aussi muet et froid qu'une tombe. Mais son regard, s'il semblait inexpressif, elle savait le traduire. Il veillait au grain, à sa manière. Elle n'avait aucun doute sur sa capacité à pouvoir péter la gueule à tout ceux qui oseront s'approcher de leur petite équipe. Soupirant un grand coup, Jinx regarda Nefelias puis ne pu s'empêcher de rompre ce silence pesant. Avec cette femme ce n'était pas non plus une amitié, notion qui n'existait pas en enfer, mais elle était bien plus familière avec elle qu'avec quiconque d'autre présent ici. "Cette expédition me rappelle la fois où on a du éliminer un haut dignitaire … Comment s'appelait-il déjà …" Dit-elle, jusqu'à ce que Nefelias continue. "Adramuth, démon fortement touché par le péché de la gourmandise. Un gros tas de gras ambulant. Je pense que ça devait être l'être le plus obèse qui existait en enfer. Je me demande encore comment pouvait-il avoir du pouvoir en étant si faible." Conclue-t-elle. "Ce n'était pas vraiment lui, mais plus ses subordonnés. Enfin, esclaves. On avait passé beaucoup de temps à le torturer avant de le tuer et c'était si … Jouissif."

Les souvenirs revenaient à la surface. Les deux femmes se remémorèrent de la fois où elles durent tuer un dignitaire, car en enfer, c'était la loi du plus fort qui régnait. Celui qui se faisait tuer n'était nullement regretté. De ce fait les règlements de compte étaient légions, et Jinx n'avait fait que suivre les ordres. "On lui avait rempli le bide avec toute sorte de truc qu'on lui avait forcé d'avaler et …" Fut-elle coupée par Nefelias, qui termina l'anecdote. "Et je lui ai donné un grand coup de pied dans l'estomac, ce qui le fit exploser." Finit-elle avec un sourire aux traits sadiques. La suite était que le deux femmes s'étaient généreusement servies dans les biens personnels d'Adramuth. Cependant en enfer, personne ne pouvait mourir à proprement parlé. Si quelqu'un venait à le faire, il revenait à la vie sous une forme différente. C'était un combat perpétuel et lassant, mais pas pour Jinx qui s'en amusait toujours autant. Elle et Nefelias ne s'étaient guère privées de lui voler ses biens les plus précieux, après tout, qui allait les en empêcher ? C'était pour cela que cette vie convenait à Jinx ; elle pouvait laisser libre court à toutes ses pulsions et envies, qu'elles soient meurtrières, ou même sexuelles. Car effectivement, de ce coté là, Jinx avait été très bien servie. Nefelias, Jiraya, Nahila et même Gamorra.

Cependant, au milieu de cette séance de remémoration de souvenir, quelque chose survint. Modroth tourna lentement la tête, faisant grincer le métal de son casque. On croirait qu'il regardait dans le vide, mais en réalité, il avait aperçu quelque chose. Sa main ne tarda pas à se resserrer sur son imposante masse d'arme. On entendait des grognements venant de loin, mais qui se rapprochaient petit à petit. Nul doute que lorsque la chose serait là, Modroth allait se faire une joie de la réduire en charpie …


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Juillet 03, 2015, 01:58:57
La flèche fut déviée par l’une des épées de Vanguard, et, juste après, les Orcs débarquèrent en hurlant sauvagement. Trois fondirent sur Alexandre et Vesa, l’un des trois tenant un fléau dans la main gauche, qui tournoyait au-dessus de sa tête, et un long bouclier en bois sur la droite. Ce fut lui qui fonça sur Vesa, et abattit son fléau vers ses jambes. Cette dernière les écarta, et le fléau mangea le sol, puis elle leva la jambe, et nicha son pied dans la tête de l’ennemi, et se releva rapidement. Un autre Orc fondit sur elle, avec des épaulières édentées, et une masse dans une main, une hache dans l’autre. Il allait les abattre sur elle, mais elle tendit sa main, et une one magique en jaillit, formant une onde d’Air. L’air se comprima autour d’elle, puis frappa l’Orc, renversant cette masse. Alexandre, de son côté, avait sorti sa lame, et heurta la rapière du troisième Orc. Impossible pour Vesa de l’aider, car le premier Orc, celui avec le fléau, la chargea avec son bouclier, et la frappa. Elle recula, et le fléau se releva… Puis une flèche chargée d’arcs électriques transperça l’un des yeux de l’Orc. Flash, leur énigmatique archer au sobriquet tout aussi étrange, venait d’agir. Au milieu du camp, ses flèches accueillaient les Orcs jaillissant dans toutes les directions.

*Ressaisis-toi, Vesa !*

Quand ils avaient repoussé la Légion Noire à Stonehold, beaucoup de leurs allies avaient prudemment choisi de se réfugier dans la forêt, probablement dans le but de rejoindre leurs clans, dans les Terres Inconnues. Des survivants qui n’avaient pas pu résister à l’envie de tuer des humains… Vesa comprit rapidement qu’ils avaient perdu leur chef, et que ceci devait expliquer leur attaque. Malgré toute leur sauvagerie et leur brutalité, les Orcs avaient un curieux sens de l’honneur. Ils suivaient les plus forts, et tuer un Paladin d’Haven était un excellent moyen de se faire valoir.

Vesa récupéra son épée, et évita le fléau en fléchissant les genoux. Alexandra venait de lacérer le ventre de son adversaire après avoir évité son épée, mais les Orcs étaient résistants. Elle se rendit dans son dos, épée levée, mais l’Orc la repoussa d’un mouvement d’épaules, et, pour éviter, de mauvaises surprises, Vesa pivota sur place, et décapita l’Orc. Ce faisant, elle laissa son flanc dégarni, et, malgré son armure, la douleur explosa quand le fléau la frappa là, l’envoyant s’étaler sur le sol.

« Haaaa… !!
 -  Gnéhéhé ! Meurs, stupide humaine ! Bosso rapportera ton scalp ! »

Du sang jaillissait de la bouche de Vesa, qui se concentra, et envoya une attaque magique depuis sa paume. Une onde de choc qui frappa l’Orc à la tête, la renvoyant en arrière. Mais le sort n’était pas assez fort pour le stopper. Plusieurs dents avaient sauté de sa mâchoire, et l’Orc grogna. Alexandre tenta alors de lui venir en aide, mais l’Orc pivota sur le côté. L’épée d’Alexandra heurta son bouclier, et Bosso, visiblement plus résistant que prévu, avança en avant, chargeant avec son bouclier, et repoussa Alexandra, puis la frappa avec son bouclier au visage, faisant cracher son sang sur le sol.

« Bosso est trop fort pour vous !! »

Vesa se releva alors, se tenant le flanc. Il avait brisé plusieurs de ses côtes, et sa lame s’enfonça dans son dos. L’Orc hurla de douleur, et se retourna, balayant l’air avec son fléau. Encore une fois, Vesa l’évita en fléchissant les genoux, et vit le genou de Bosso foncer vers son visage. Elle l’évita in extremis en sautant sur le côté, puis concentra sa magie, et envoya une onde de choc. Bosso se protégea avec son bouclier, et ce dernier explosa sous l’impact, surprenant l’Orc. La Paladine s’élança alors vers lui, l’épée à la main, et envoya un cône magique depuis sa main. Le tir frappa Bosso au torse, et Vesa fit alors un saut prodigieux, ses bottes s’auréolant provisoirement. Elle se retrouva dans son dos, et son épée siffla.

Bosso poussa un ultime gargouillement, puis vomit du sang depuis sa gorge tranchée, en s’affalant mollement sur le sol.

Le camp avait été sécurisé.

« La vague est passée, finit par annoncer Longneck en voyant son bâton se calmer. Nous pouvons respirer à nouveau… »

Pour toute réponse, Vesa essuya le sang qui coulait depuis ses lèvres.

*Ils m’ont prise par surprise… Ça ne doit pas se reproduire.*

Sûrement pas.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Juillet 10, 2015, 03:45:26
Modroth avait vu juste. Comme toujours cela dit. Le silence était tombé en quelques secondes, après que tout le monde s'était aperçu de l'attitude de l'armure intégrée. Il fixait quelque chose, dans le vide, sans que personne ne voit de quoi s'agissait-il. Jinx et Nefelias arrêtèrent de parler, se concentrant sur ce qui pouvait potentiellement arriver d'une minute à une autre. Un silence de mot, qui fut briser par un cri strident. Un hurlement démoniaque, glaçant le sang. Des bruits sourds crépitèrent de partout, comme si une nuée d'insectes était en train de courir vers leur position. Le bruit se rapprochait, dangereusement, rapidement, tellement qu'au bout d'un moment tout le monde sortit leur armes. Eskander fit signe à tout le monde, afin de signaler un combat. Il fallait se tenir prêt, car l'affrontement était inévitable. Mais le plus frustrant, surtout pour Jinx, était de ne pas savoir à qui avait-elle affaire. Mais sa curiosité allait bientôt être satisfaite, puisque soudainement, les feuillages et la végétation fut transpercée par une hordes de démons squelettiques enflammés (http://orig05.deviantart.net/6f61/f/2013/185/e/c/calvary_s_knight_advanced_by_88grzes-d6byd3h.jpg), prêt à en découdre. Ils fonçaient aveuglément vers eux, et Modroth engagea le premier le combat en poussant un grognement inhumain. Il abattu sa grande masse d'arme en plein crâne de l'un d'entre eux, provoquant un énorme bruit de craquement d'os, pulvérisant sa tête en mille morceaux. Mais, ils étaient très nombreux … C'était là le problème.

Jinx et Nefelias se jetèrent à leur tour dans la mêlée, épée en main. La première, très espiègle, arrivait au début à esquiver les lames et les coups pour en redonner d'autres par derrière. Une combattante à la hauteur de sa réputation. À ses yeux elle jouait, ne daignant même pas prendre au sérieux cette horde de monstre. Pourtant, elle faisait là une grave erreur. Plus les secondes passaient, plus elle se retrouvait submergée. C'était comme si toutes ces créatures semblaient lui en vouloir à elle, et pas à quelqu'un d'autre. Une épée s’abattit sur elle, mais Jinx effectua un pas chassé et, attrapant le poignet du monstre, se jeta derrière lui et lui enfonça sa lame en plein dans son dos. Un de moins, pensa-t-elle. Mais ce n'était rien. Il y en avait pleins d'autres encore ! Eskanger, Modroth et Nefelias se livraient chacun à combat sans merci, et Jinx se débrouillait admirablement bien de son coté aussi. Elle misait sur son agilité et sa grande dextérité, là où ces monstres faisaient des mouvements lourds mais puissants.

Un coup lui parvint, qu'elle évita de justesse en pliant des genoux. De par cette position elle en profita pour effectuer un croche-pieds vif, faisant tomber à la renverse le monstre enflammé, qu'elle acheva en décrochant son crane de son corps d'un mouvement d'épée. Elle le décapita, en quelques sortes. Mais à peine venait-elle d'en finir avec autre, qu'un énième fondu sur elle et lui asséna un violent coup poigne à la tête, qui l'envoya à terre. Prise par derrière elle n'avait pas pu anticiper et bloquer cela. Sonnée, à terre et ayant une douleur affreuse, elle serra dents alors que son regard se porta sur la créature, qui était déjà en train de lever son épée pour lui trancher la tête. Mais, dire que Jinx ne pouvait se battre qu'à l'arme était aussi une erreur. Très versatile comme combattante, elle se concentra du plus vite qu'elle pu et, en tendant sa main, fit apparaître une sorte de vapeur de glace qui vint s'attaquer directement à l'épée et aux bras du monstre. Ils congelèrent instantanément, laissant alors le temps à Jinx de se ressaisir et devenir, d'un coup de lame, briser les bras et l'arme de son assaillant. Celui-ci poussa un grognement satanique, avant de se recevoir un brutal coup de coudre dans la mâchoire, qui se décrocha, l'achevant au passage.

Et, encore une fois, alors que Jinx venait à peine de se sortir de cette mauvaise passe, un autre la chargea par derrière et l'envoya à nouveau à terre. Sauf que celui-ci n'était pas armé, mais possédait des mains squelettiques aux griffes longues et tranchantes. Elle tenta de se débattre, mais le choc avait été si soudain qu'elle lui était difficile de réagir à présent. "Lâches-moi raclure !" S'insurgea-t-elle, alors qu'elle avait toujours du mal à se débattre. Jinx était en position de difficulté, et le coup qu'elle s'était reçue à la tête la sonna encore plus. Le monstre commença même à lui lacérer l'épaule, ce qui la mit encore plus en difficulté. Mais, alors qu'elle semblait condamner, Modroth s'aperçut de la situation et, finissant son adversaire, il se rua vers Jinx et d'un lourd et puissant coup de pieds, il envoya valser le squelette, qu'il acheva en écrasant son crane d'une seule traite, avec sa botte en acier. "En retard ! J'aurai pu y laisser ma peau Modroth !" Déclara Jinx en s'aidant du bras de l'armure intégrée pour se relever. Heureusement que Modroth était insensible aux mots … C'était l'un de ses avantages. Le combat se poursuivit, et bientôt, tout les squelettes furent tuer. Une bonne vingtaine à tout casser, mais terriblement féroces.

"Sécurisé !" S'écria Eskander, sous sa forme de loup-garou. Il se retransforma par la suite et reprit ses traits humains. La pression retomba d'un seul coup, et Jinx se tint l'épaule qui était déchiquetée et ensanglantée. Le plus troublant était que ces créatures semblaient attirées par Jinx, car même s'ils se battaient contre les autres, les plus féroces s'étaient occupés de la princesse des enfers. Étrange, mais terrifiant, aussi …


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Juillet 11, 2015, 01:32:51
« Ce sont des traînards, une bande qui a dû penser qu’ils pourraient grappiller quelque chose en restant ici... »

Silencieusement, Vesa acquiesça aux paroles de Nuriel. Les corps des Orcs furent regroupés, et incendiés dans un charnier. Une mesure de précaution et de santé publique, afin d’éviter que la chair des cadavres ne se mette à puer. La putréfaction, outre attirer des bactéries et engendrer de potentielles maladies, happait aussi des créatures nécrophages. Un incendie eut donc lieu, pendant lequel l’équipe put davantage se reposer, avant de reprendre la route. Les chevaux s’ébrouèrent, Longneck en tête. Leur objectif était de rejoindre le plus vite possible les Tours-Jumelles, mais la forêt était grande, et recouverte de piège. Les Orcs et les troupes de la Légion Noire en fuite avaient posé quantité de pièges derrière eux, et les Paladins devaient avancer prudemment, lentement. Vesa déployait sa magie, afin de repérer les pièges, et les désamorcer. Leur rôle était de protéger cette forêt, et, s’il fallait la réhabiliter, autant commencer par la retirer du plus grand nombre de pièges possibles.

Tout en avançant, Vesa était traversée par un étrange pressentiment, comme s’ils n’étaient pas tout seuls, et que, quelque part, des yeux silencieux et invisibles les observaient. C’était une impression tenace, qui restait dans son esprit, l’amenant parfois à regarder autour d’elle... Pour ne voir rien d’autre que la forêt environnante, des arbres épais et touffus, une végétation dense et impénétrable...

*Mon imagination qui me joue des tours...*

La troupe reprit, continuant à s’avancer le long des sentiers... Jusqu’à ce que Nuriel lève la main en fronçant les sourcils.

« Je sens de la magie noire... »

Vesa le sentait aussi, et fronça les sourcils. La troupe s’enfonça dans la forêt, et elle restait très prudente. Il y avait très peu d’informations sur la forêt de Stonehold depuis que les habitants y vivant avaient dû fuir à toute allure. Il ne restait plus que quelques villages abandonnés, d’anciennes installations désertes... Et quantité de légendes et de mythes circulant autour de cet endroit. Vesa n’y faisait pas attention, mais elle sentait effectivement la présence de la magie noire. Une présence sinistre, comme à chaque fois. Généralement, quand elle en sentait, il y avait des invocations démoniaques à proximité, ou des nécromanciens réveillant les morts pour leur envoyer une armée de zombies ou de Draugr.

Nuriel menait la marche, et ils finirent par délester leurs chevaux, s’avançant le long des bois. Stonehold abritait une forêt sauvage, près de massifs montagneux rocailleux où vivaient bien des monstres. Maintenant que la forêt n’était plus entretenue, ces derniers s’étaient déversés dans cette dernière, constituant une menace permanente et sérieuse. Ils avancèrent hors des arbres, et virent un ancien sanctuaire druidique... Un cromlech sanguinolent (http://img110.xooimage.com/files/f/9/9/439034-4bf7e9f.jpg), souillé par la magie noire, avec des têtes décapitées et poussiéreuses au centre. Nuriel s’avança lentement, nerveuse.

Un cromlech avait une fonction importante dans la culture druidique, et Longneck serra les poings.

« Co-Comment... Comment ont-ils osé ? Mais comment ont-ils pu OSER ?! »

Il s’avança rapidement, rejoignit l’intérieur du cromlech, alors que Nuriel en était à tâtonner les pierres.

« Monstres ! Non... Sacrilège ! Sacrilège !! Ils... Ils ont profané un lieu saint ! »

On disait qu’un cromlech était un lieu de communion, une plateforme entre le monde des hommes et le monde de la Nature. Pourquoi le profaner ainsi ? Qu’avait donc cherché la Légion Noire ? La réponse arriva quand Vesa avisa les racines des arbres environnants. Ils étaient noircis, et la végétation alentour était pourrissante.

« Ces monstres... Ils cherchent à empoisonner la forêt. »

Jusqu’où s’arrêteraient-ils donc ?


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Juillet 22, 2015, 03:49:13
Le combat fut rude, mais il fut surtout remporté ! Ce n'était pas une bande de squelettes aux têtes brûlées qui allaient mettre en déroute une escouade provenant directement des mondes infernaux. S'ils ne payaient pas de mine, sauf Modroth, c'était bel et bien les sous-estimer, si on pensait comme cela. Nefelias, Jinx et Eskander étaient de redoutables combattants, ayant subit les meilleurs entraînements, c'est à dire les plus éprouvants et douloureux, pour parvenir à un tel niveau. Dans les mondes infernaux, il n'y avait pas de place pour le repos ou la paix. Tout était toujours en conflit, en guerre et en sang. C'était dans ce cadre particulier que Jinx s'était forgée. Et le résultat était prometteur. Elle se jetait des fleurs régulièrement, ayant confiance en elle-même et en ce qu'elle était devenue. C'était aussi un trait de caractère proéminent chez elle … L'égoïsme.

Mais à présent, il fallait se concentrer sur le reste du trajet à faire. Eskander sortit une carte en vieux parchemin et la déroula, appelant toute la troupe à venir s'informer auprès de lui sans quoi il n'aurait aucun scrupule à les laisser se perdre tout seul en foret. "Nous approchons des Tours-Jumelles. C'est un point de passage qui va nous servir à nous orienter. Si on l'atteint, cela veut dire que les Terres Inconnues ne seront plus qu'à quelques kilomètres au nord. On fera route vers les Monts-De-Terres, qui seront les portes vers notre destination. Je tient à vous prévenir à nouveau ; les dangers dans ces "Terres Inconnues" sont grand, bien plus grand que ce que vous pouvez ne l'imaginer. Le bastion de la Légion Noire s'y trouve, préparez-vous donc à devoir en découdre avec toute leur force restante." Dit-il d'une voix sèche et autoritaire, n'attendant que peu de réaction. Il n'était pas là pour conseiller ni donner des instructions, il était juste là pour informer et exécuter sa mission. Chacun savait ce qu'il avait à faire, ce n'était nullement de son pouvoir d'aller briefer ses comparses à nouveau.

Le temps pour Jinx et ses acolytes de regarder à nouveau la carte, la Princesse des enfers se tût, observant le trajet restant à faire. Plus elle regardait le parchemin, plus ses sourcils se fronçaient. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait une étrange et désagréable sensation que quelque chose de grave allait se produire au moment le plus important de la route ; c'est à dire aux Tours-Jumelles. Plus elle observait cela, plus l'impression était forte. Elle finit par secouer de la tête, chassant ces mauvaises impressions puis s'écarta de la carte. Elle avait bien mémorisé le trajet ainsi que les points de passages fixés par Eskander. Tout n'était maintenant plus qu'une question de temps et d'énergie. La petite équipe se remit en route peu après, le temps était une denrée rare et qui se devait d'être économisée. Il n'y avait pas de temps à perdre, en somme.

Le guide, même s'il était froid et tranchant dans ses agissements, était efficace et savait où il allait. C'était un atout non négligeable, surtout dans une foret aussi dense et dangereuse que celle-ci. Ils pouvaient très bien tombés à nouveau nez-à-nez avec un escadron de squelettes aux crânes enflammés, ou autre démons ! Mais c'était là tout le danger de la mission. C'était pour cette raison que Eskander n'avait pas arrêté de dire que cette expédition allait être périlleuse et qu'il fallait être vigilent. Il ne voulait pas avoir de mort à trimballer sur les bras. Et il ne voulait pas se retrouver seul à faire face à la Légion Noire non plus. Un silence de mort régnait dans l'équipe, jusqu'à ce que celle-ci, après quelques heures de marche, finisse par tomber sur un lieu assez déroutant. "Qu'est-ce que …" Dit Eskander, en voyant un cromlech peu ragoutant se profiler. Cette foret était autrefois le refuge d'autre druides et niaiseries futiles, selon ses mots, et voir un tel lieu ne le surprenait guère. En revanche, ce qui le troubla était bel et bien la façon dont il était présenté. Du sang, des têtes coupées, des arbres et de la végétation noircie.

N'étant pas un expert en magie, ce fut donc Jinx qui observa les lieux et tenta de décoder ce qui s'était passé ici. "On a visiblement corrompu ce lieu. Si ce lieu appartenait à des druides, alors on a certainement du vouloir pervertir la fonction primaire de ce cromlech. Les gens qui l'ont fait on du vouloir corrompre la foret …" Dit-elle d'une voix déterminée et sûre. Elle n'était pas une magicienne mais avait reçu assez d'enseignements là-dessus pour au moins voir ce qui n'allait pas ici. Cependant, ce n'était pas cette corruption qui la troubla le plus. Elle fronça les sourcils, et regarda un peu partout, lentement. Il y avait autre chose, ici. Quelque chose qui n'était pas d'ici, mais qui l'était à la fois. Ou qui l'a été. Plus les secondes passaient, plus elle sentaient des frissons parcourir son échine. Une présence familière régnait ici, mais elle n'arrivait pas à trouver ce que c'était. Pourtant, ils étaient seuls, ils n'y avaient personne d'autre à part eux … Ou du moins, à ce moment-là. "Quelqu'un d'autre est passé ici avant nous, il n'y a pas longtemps. Quelqu'un, voir plusieurs personnes. Nous ne sommes pas les seuls sur le coup, visiblement …" Déclara-t-elle sur un ton sérieux. Mais si elle savait que quelqu'un était venu ici, elle n'arrivait toujours pas à savoir pourquoi elle sentait cette présence si familière. Quelles étaient les chances pour que les personnes étant venu avant eux connaissent Jinx ? Aucune. Pourtant, la sensation était là … Etrange.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Juillet 30, 2015, 11:29:22
« J’ai une théorie sur ce que nous avons vu... »

Le groupe se trouvait dans une clairière, éloignée du cromlech. Longneck, leur druide, avait repris ses esprits, mais semblait encore ébranlé par ce qu’il avait vu, par cette attaque envers la forêt. Vesa tourna la tête vers Nuriel. Cette femme n’était pas sa tutrice sans raison. Forte, intelligente, charismatique et éduquée, Nuriel était digne d’Haven. C’était une guerrière redoutable, émérite, mais aussi une érudite, qui consultait beaucoup de livres, se renseignait sur le passé d’Haven, et obtenait ainsi quantité d’informations. Elle était donc conforme à l’idéologie d’Haven, qui voulait, non seulement des guerriers bien formés, mais aussi intelligents, et instruits. Un exemple pour Vesa, même si le passé lointain de Nuriel était méconnu. Vesa, elle, n’avait jamais osé avouer qu’elle n’avait pas rejoint Haven uniquement pour rejoindre l’ordre, mais avant tout pour avoir une chance de retrouver sa sœur.

*Jinx...*

Même maintenant, après toutes ces années, Vesa continuait à penser à elle, imaginant tous les pires scénarios possibles. Qu’est-ce qu’un monstre comme Lucifer avait bien pu lui faire ? Elle l’imaginait, attachée dans une prison, retenue par des liens, immobile, torturée et violée nuit et jour... Des images horribles qu’elle essayait de refouler, mais qui revenaient malgré tout la hanter dans ses songes. Et Nuriel, encore elle, savait pertinemment que quelque chose tracassait Vesa, mais elle ne lui en avait jamais parlé. Elle la respectait aussi pour cela, car la forte femme blonde savait quand il fallait se taire, et, surtout, elle savait que chacun devait jouer avec ses propres démons intérieurs.

En attendant, le groupe était encore ébranlé par la sinistre découverte faite dans le cromlech, et, en conséquence, tous se tournèrent vers Nuriel. Cette femme avait passé autant de temps dans les casernes militaires d’Haven que dans ses riches et vastes bibliothèques. Elle était un puits de savoir dans bien des domaines, et ne tarda pas à préciser le fond de sa pensée sur cette « théorie » qu’elle évoquait :

« Il existe trois forces primordiales fondamentales liées à la Nature. Des forces ancestrales, magiques, aux origines mystérieuses. Une force représente la Flore, le Green, une autre représente la Faune, le Red, et une dernière, représente la Mort, ou, plutôt, la pourriture, la rouille, le Rot.
 -  Oui, ça me dit quelque chose... »

Chacune de ces forces avaient pour tâche de protéger leur élément, et, pour cela, elles avaient une sorte d’assemblée censée les protéger, et élisaient chacune un gardien chargé de les représenter, un Avatar. Le Green disposait ainsi, dans la plus profonde forêt de Terra, du Parlement des Arbres, une antique assemblée qui gouvernait le Green. Le Rot, lui, était le grand ennemi de ces deux forces.

« J’ai déjà rencontré les forces du Rot, intervint Alexandra. Elles avaient pris possession d’un fort isolé, et tout le personnel à l’intérieur en avait été corrompu, devenant des espèces de morts-vivants sinistres. Je me souviens encore de la puanteur, et de cette laideur permanente...
 -  Alors... Quelqu’un chercherait à répandre le Rot ici ? Est-ce pour ça que le cromlech a été perverti ?
 -  C’est ma théorie, en tout cas, confirma Nuriel.
 -  C’est pour ça qu’il nous faut agir vite, intervint alors Longneck. La Légion Noire est très certainement liée à ça, et Stonehold est une antique forêt... Ou, plutôt, les résidus d’une antique forêt. Ce cromlech nous permettait de contacter le monde de la Sève. »

La Sève était juste un autre terme pour désigner le Green. Longneck confirmait donc que ce cromlech était un portail de communication, permettant de demander au Green des cadeaux, comme faire pousser des fleurs, faire venir des fées ou des Alraunes.

« On ne peut pas laisser le Rot s’emparer de cette forêt, trancha Longneck.
 -  Alors poursuivons. »

Le soleil n’allait pas tarder à se coucher, mais le groupe avait bien avancé, et ils finirent par sortir de la forêt, rejoignant des plaines plus claires, d’où ils purent, apercevoir au loin, l’antique construction... Le nom était trompeur, car, en réalité, les Tours-Jumelles (http://img110.xooimage.com/files/0/8/1/183926-4c20afe.jpg) se composaient d’une seule tour. C’était une illusion d’optique. En suivant le cours de la rivière, on sortait de la forêt, et on voyait, de loin, en hauteur sur deux montagnes surplombant le cour d’eau, deux tours se dressant. Il n’y avait concrètement qu’une seule tour, « la Grande », et une structure plus petite, qu’on appelait donc, fort justement, « la Petite ». Ensemble, elles constituaient l’antique poste de surveillance des Tours-Jumelles.

Au loin, on pouvait encore voir, au sommet de la Grande, un drapeau qui flottait. Un drapeau sale et usé, troué, représentant un soleil jauni... L’étendard de la Confrérie de l’Aube.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Août 23, 2015, 06:21:56
Même si Jinx était capable d'user de la magie, elle n'était pas une érudite. Et nul personne dans son groupe l'était. Déterminer le but précis et les motivations derrière cette tentative de corruption était donc très difficile. Mais nul doute que dans les mondes Infernaux, certaines personnes devaient avoir des réponses sur ce sujet. En attendant d'éclaircir ce point, la jeune femme avait tenté quand bien même d'apporter ses propres explications là-dessus. De la corruption, mais dans quel but ? Conquérir cette foret ? Tout ceci méritait réflexion et nul doute que ce cromlech allait finir par apporter des réponses très intéressantes. Si la Légion Noire voulait s'accaparer ces lieux, il y avait un but derrière. Un but qui restait une zone d'ombre pour certains, mais que la Princesse des Enfers doutait. C'était ce que son père lui avait dit, Stonehold. Tout ceci était lié, d'une manière ou d'une autre, et les choses pressaient le pas de plus en plus vite. Si rien n'était fait pour empêcher cela, le destin serait bien sinistre …

Qui savait ce que la Légion Noire planifiait, du fin fond de sa forteresse. Une chose était sûre, les choses bougeaient. Et il n'en fallait pas plus pour commencer à agir. Toute la troupe reste dubitative quant à ce cromlech corrompu, jusqu'à ce que Jinx suggéra qu'il serait mieux de se remettre en route. Le soleil était sur la route de son couché, il était plus judicieux de faire le maximum de route avant que cela n'arrive. Ainsi, ce fut toujours ce silence de plomb qui orna le groupe. Mais ce silence était d'autant plus marqué par l'attitude troublée de la Princesse Infernale. Ce cromlech, ce lieu, elle avait sentie une présence. Mais il lui était impossible de savoir laquelle … Mais elle savait qu'elle était familière, très familière. C'était cela qui la troubla grandement. Pourquoi avait-elle sentie une telle chose. Il était évident que des personnes avaient visités cet endroit avant eux, avec un intervalle de temps court. Mais pourtant … Comment expliquer une telle chose.

Ce n'était pas le genre de sensation qu'elle sentait lorsqu'elle voyait Nefelias, ou bien encore qu'elle passait du bon temps avec l'une de ses formatrices succubique, tel que Jiraya. C'était autre chose. Une sensation encore plus … Profonde, personnelle. Quelle personne dans ce monde pouvait bien donner une telle impression à Jinx ? De toute sa vie elle n'avait connu que démons, succubes et autre créatures infernales avec lesquelles la proximité et la notion de proche était très relative. De toute sa vie … Ou pas. De ses plus lointains souvenir, avant même qu'elle ne soit réquisitionnée par le Prince des enfers, une vision lui était resté. Une vision clair, sans aucune ambiguïté. Sa sœur. La seule personne appartenant à son lointain passé qui continuait encore à occuper ses pensées de nos jours. La seule personne envers qui, malgré toute ces années et tout ce qu'elle avait traversé, continuait à habiter dans sa tête. *Vesa …* Pensa-t-elle, encore plus troublée qu'avant. Mais en toute logique, il n'était pas possible que Vesa soit passée par là ! Jinx ne croyait pas aux coïncidences, et les chances qu'elle croise sa sœur, dans cette foret ou ailleurs étaient des plus minces ! Cependant, elle se remémora ce que lui avait dit son père … Elle et Vesa seront amenée à se réunir, se réconcilier. Tel était la façon dont elles joueraient leur rôle dans cette guerre.

Alors ainsi, était-il possible que Vesa soit proche ? Jinx n'en savait rien, et même si cela la troublait et commençait à la rendre très nerveuse, elle ne pouvait rien y faire. Cependant elle sentait qu'elle trouverait sans doute des réponses une fois les Tours-Jumelles atteintes. D'ailleurs, le groupe finit par sortir enfin de la dense foret, pour rejoindre des plaines plus dégagées. La destination était enfin  à portée de vue, et ce fut toujours dans ce silence de mort, présageant de funestes découvertes, que le groupe se mit à effectuer les derniers kilomètres vers les tours. Cependant, Eskander finit par faire arrêter le groupe, regardant de ses yeux perçant la silhouette de la Grande au loin. "Nous arriverons aux Tous-Jumelles à la tombée de la nuit. Je tiens à vous rappeler, à tous, que les rumeurs circulant sur ces tours rapportent qu'elle est infestée de créatures et de monstres sanguinaires. Mais plus tôt on l'aura traversé, mieux ça sera." Déclara-t-il de sa voix impartiale. Visiblement, affronter ces hypothétiques créatures ne lui faisait nullement peur. D'ailleurs, cela ne faisait pas vraiment peur au reste de la troupe ; les mondes Infernaux étaient criblés de monstres en tout genre, c'était presque une habitude.

Jinx regarda farouchement la grande tour, sentant que quelque chose d'important, de capital, allait se dérouler là-bas. "Ne perdons pas une seule seconde alors." Répliqua-t-elle, incitant alors à poursuivre la marche. Bientôt, elle allait avoir le cœur net … Si elle ressentait la même sensation qu'auprès du cromlech, il n'y aurait plus de doute dans son esprit …


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Août 24, 2015, 08:46:28
La troupe de Paladins passa la fin d’après-midi à faire le ménage dans la tour. Comme toujours, les ruines attiraient les monstres, et, en l’occurrence, ils durent se battre contre quelques endriagues (http://img110.xooimage.com/files/0/e/2/endrega_warrior-4c78905.jpeg) ayant choisi d’élire domicile dans la tour, afin d’y faire un nid. Les endriagues étaient de trois types :

  • L’endriague ouvrière, qu’on trouvait le long des nids, ou quand elle partait chercher des provisions, même si on la trouvait surtout près des œufs et du nid ;
  • L’endriague guerrière, qui avait pour tâche de protéger le nid, et qui était plus grosse que les endriagues classiques ;
  • La Reine endriague, un monstre rare et légendaire, extrêmement dangereux, qui, une fois tuée, mettait fin à toute la meute d’endriagues.



Une endriague était ainsi un mélange entre une araignée et un scorpion, un insecte géant relativement dangereux, qui vivait dans les profondes forêts. Les endriagues faisaient leurs nids dans des zones chaudes et grandes, que ce soit des cavernes profondes, ou encore des ruines abandonnées. Cependant, il était anormal d’en voir ici, et non dans la forêt de Stonehold. Ceci étant dit, si le Rot poussait dans la forêt de Stonehold, ceci expliquait sans aucun doute l’exode des animaux vers les recoins de la forêt. Les paladins durent ainsi les affronter, mais les combats les plus durs vinrent quand les endriagues guerrières arrivèrent. Leur attaque principale venait de leur énorme queue osseuse, qui agissait comme un fouet mortel, les pointes osseuses capables de percer les armures, et le choc de leur queue capable de détruire des boucliers et des pavois. On recommandait de se méfier d’eux, et de ne jamais les sous-estimer... La bataille dura environ une heure, puis les corps furent regroupés, et enflammés.

Maintenant, le soleil se couchait depuis les hautes tours, et l’équipe se trouvait dans le grand hall des Tours, maintenant débarrassée des œufs et des endriagues, dont les carcasses gisaient encore dans les recoins. On avait allumé un feu, et on préparait à manger.

« Les endriagues ne s’aventurent jamais si loin du cœur de la forêt, lâchait Longneck.
 -  Habituellement, nous affrontons des nekkers ou des harpies par ici.
 -  Ne peut-on pas supposer que ce soit la présence des trolls ou la récente attaque de la Légion Noire qui les ait amenés à partir ? supposa Alexandra.
 -  Pas de la part d’endriagues. Il n’existe pas grand-chose qui puisse les amener à quitter leur habitat naturel. »

Et ce « pas grand-chose » impliquait très sûrement un cromlech violé. Le Rot... Se pouvait-il que la Légion Noire soit liée à cette force fondamentale corruptrice ? Cette hypothèse était terrifiante dans tout ce qu’elle impliquait. Vesa ressentit ainsi le besoin de sortir, de déambuler, et annonça faire la ronde dehors. Le reste de la troupe acquiesça, et elle descendit ainsi les marches menant à l’entrée du donjon.

L’entrée du donjon se composait d’un vestibule avec un escalier en colimaçon menant au grand salon. On avait allumé les torches sur une terrasse en hauteur, et elle s’avança un peu, en soupirant, se mordillant les lèvres.

*Jinx...*

Observant le spectacle des montagnes s’étalant au loin, Vesa soupira. Il ne se passait pas une seule journée sans qu’elle ne pense à sa sœur. La retrouverait-elle un jour ? Tout le monde lui disait que Lucifer avait dû la tuer... Mais Vesa n’osait y croire. Elle soupira encore, et glissa sa main sous son armure, et en sortit le morceau de médaillon qu’elle avait. Un cadeau que sa famille avait donné à elle et à Jinx, il y a longtemps. Un médaillon coupé en deux, un morceau avec l’effigie du Soleil, et l’autre à l’effigie de la Lune. Vesa observa son médaillon. Elle avait la partie concernant le Soleil, et l’observa silencieusement. Combien de fois avait-elle pleuré en voulant jeter au loin ce médaillon, seul souvenir de son passé révolu avec Jinx ? Le jeter reviendrait définitivement à abandonner Jinx, à abandonner sa sœur... Mais Vesa n’arrivait pas à s’y résoudre. Fondamentalement, elle avait en elle la conviction profonde et sincère que, quelque part, sa sœur était encore en vie.

Malheureusement, Vesa n’avait toujours aucune piste sur elle, mais c’était là son intuition profonde, la conviction que, quelque part, que ce soit ci ou en Enfer, sa sœur était toujours là.

*Et je te sauverais, Jinx... Oh oui, je te le promets.*


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Septembre 20, 2015, 05:35:02
Les Tours Jumelles. La destination qui semblait être le point de convergence de bien de soupçons. Jinx avait, quelque part, le sentiment que quelque allait se dérouler là-bas. Elle n’avait aucune preuve pour appuyer son pressentiment, mais elle le savait. Depuis qu’elle avait vu ce cromlech en fait. Une présence familière, mais d’autres éléments plus troublant encore. Qui avait bien pu réaliser une telle chose ? Ce cromlech pouvait aisément expliquer la présence des monstres aux alentours. Mais ce qui attendait la petite troupe dans la tour allait définitivement les conforter dans cette idée. Eskander mena le groupe en préférant une approche discrète. La nuit était tombée et les voilà qu’ils étaient aux pourtours de la Grande. Dès leur arrivée, bien que relativement silencieuse, quelque chose interpella tout le monde. (Cette odeur de … Grillé ?) Pensa Jinx, en regardant Nefelias. Elle ne pouvait pas se tromper sur cette odeur ; on aurait dit qu’un feu était allumé.

Etrangement, il n’y avait pas de signe de vie. Là où ils s’attendaient à voir des créatures immondes, ils ne remarquèrent rien. Cependant, le premier détail troublant ne tarda guère à faire apparition ; une carcasse d’endriague. Voilà qui était assez curieux, intéressant et troublant à la fois. Parlant à voix basse, comme s’il ne souhaitait pas qu’on l’entende, Eskander regarda les quelques carcasses qui gisaient au sol, alors que la troupe venait de pénétrer la tour par une entrée secondaire. *Des endriagues … Je ne sais pas si c’est le fait qu’elles soient présentes dans la tour, ou qu’elles soient mortes qui me trouble le plus …* Murmura-t-il. Il y avait plein de carcasses, comme si un terrible affrontement contre ces bestioles avait eu lieu.

Cependant, un autre détail vint changer considérablement la donne. Cette odeur de fumée trainait toujours autant dans les airs, et peu avant de pénétrer dans la tour, Nefelias avait remarqué une lueur. Comme s’il s’agissait de petites lumières, tel que des torches, sur les terrasses en hauteur. Plus que le doute, la méfiance totale était de mise. Quelqu’un ou quelque chose était ici, et avait tué toute ces endriagues. Comprenant cela, Eskander sortit son épée, et le mouvement fut suivi par tous les autres, y compris Jinx qui brandit dès lors son arme de prédilection. Exactement comme pour le cromlech, ils n’étaient pas seuls, ici. Quelqu’un la seule différence résidant dans le fait que, cette fois-ci, il était très probable que ces intrus soient encore présents.

Et à ce moment-là, la foudre s’abattit dans le dos de la Princesse des enfers. Cette présence, cette terrible sensation la frappait à nouveau. Sensation familière ? Elle ne connaissait pourtant personne, de familier, qui était capable d’abattre autant de monstre. C’était incompréhensible, mais pourtant, il fallait raisonner. Jinx, Nefelias, Eskander et même Modroth savaient qu’il fallait à présent s’attendre à l’affrontement. On ne pouvait pas savoir si ces personnes, ou ces créatures étaient hostiles ou non, mais pour avoir tué des endriagues à tour de bras, on pouvait se poser des questions. Jinx suggéra de suivre la piste de l’odeur, qui allait forcément mener vers quelque chose d’intéressant. La discrétion fut encore de mise, puisqu’il ne fallait pas se faire repérer. Mais justement, en terme de discrétion … Se déplacer en groupe serait une très mauvaise idée. Surtout avec la lourde armure de Modroth qui faisait beaucoup de bruit. Ce fut pour cette raison que Jinx décida de proposer une alternative. « Modroth, tu restes à l’entrée et tu t’assures que rien n’entre, ou ne sort. On ne peut pas se déplacer en groupe, sinon on alertera bien trop vite ceux qui sont présents. On doit se séparer … On sera plus efficace. Je vais suivre la piste de l’odeur. Vous autre, eh bien … Suivez les cadavres, ou bien la lumière qu’a vu Nefelias en entrant. » Dit-elle d’une voix sérieuse, comptant bien s’aventurer d’elle-même dans cette tour.

Eskander, ni même personne ici était du genre à se soucier de la sécurité d’autrui. Si Jinx voulait risquer sa peau en étant seule, c’était son problème. Eskander acquiesça, et Nefelias en fit de même. Chacun se séparèrent donc, et la Princesse des enfers entreprit alors de remonter la piste de l’odeur. Elle déambula pendant un certain temps, la tour étant mine de rien assez grande. Cependant, seule, isolée, son esprit finit par lui jouer des tours. Elle ressentie à nouveau cette présence, qui devenait inexplicablement de plus en plus présente. Son rythme s’accéléra au fur et à mesure que l’odeur devenait plus forte. Se pouvait-il que … Non, ça ne pouvait pas être … Il était débilement stupide de penser un seul instant que, par le plus grand des hasards, et autre niaiseries de ce genre, Jinx tombe sur Vesa, sa sœur qui lui avait été retiré depuis son plus jeune âge. Et pourtant, la jeune fille y croyait. Elle voulait y croire. Elle était assez superstitieuse pour penser que ce sentiment était dû à quelque chose.

Ainsi, ne réfléchissant pas un seul instant au soucis de discrétion, elle fit retentir sa voix et balança, dans le vide, une phrase. « V-V-VESA ? » Dit-elle à voix haute, le son de sa voix se percutant entre les hauts murs et la pierre froide constituant cet édifice.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Septembre 24, 2015, 10:11:48
Stonehold était vraiment une région magnifique, magnifique et triste... Magnifique avec ses montagnes, mais triste avec le caractère escarpé et abandonné qui s’en dégageait, et cette impression que la glorieuse vie et l’apogée de Stonehold étaient loin derrière elle. Maintenant, la région était envahie par les monstres, comme tant d’autres régions de Terra. La guerre était le pire de tous les maux, en engendrant bien d’autres. Nexus consacrait son or à entretenir ses superforts et ses armées, ce qui faisait qu’il y avait moins de deniers à consacrer aux ordres chevaleresques, et à ces régions limitrophes. Ce faisant, les monstres venaient l’envahir, ce qui avait pour résultat ce qu’on voyait maintenant : une forêt envahie par les monstres et désertée par la population humaine... Cependant, il y avait autre chose ici, une menace plus insidieuse, plus sombre, plus malsaine, moins naturelle... La Légion Noire. Une légion d’hommes-armures revenant à chaque fois à la vie, le principal obstacle au renouveau de Stonehold. Vesa ne devait pas perdre espoir. Elle devait avoir foi en l’avenir, foi dans le fait que chacune de ses bonnes actions lui permettrait de se rapprocher de sa sœur.

Fermant les yeux, la femme soupirait lentement, étreignant dans sa main le médaillon du Soleil. Une prière silencieuse, adressée à l’intention du Dieu unique, pour retrouver Jinx. Plus que jamais, elle avait l’intime conviction que cette mission, cette quête, l’aiderait à se rapprocher d’elle. Impossible de trouver une explication rationnelle ou logique dans cette conviction, c’était... C’était une intuition, rien de plus, et rien de moins.

*Jinx... Je sais que tu vas bien...*

Vesa soupira... Et sentit soudain une force à l’intérieur de la tour.

*Des démons ?!*

Elle se retourna soudain, et rangea le médaillon du Soleil sous son plastron, puis courut vers l’entrée de la terrasse, et s’approcha de l’escalier... Où elle crut alors percevoir l’écho de son nom. Si elle avait senti la présence de des démons, les autres paladins la sentiraient aussi, mais ce n’était pas une raison pour se défouler. Vesa dévala les marches, puis courut le long d’un couloir. Qu’est-ce que des démons faisaient ici ? La seule explication de Vesa était qu’ils étaient liés à la Nécrose, au Rot, à ce cromlech corrompu... Et probablement aussi à la Légion Noire.

Sentant un redoutable démon à proximité, la Paladine s’approcha de la porte... Quand cette dernière vola en éclats à côté d’elle... Et son épée croisa la hache de Modroth (http://orig15.deviantart.net/218c/f/2014/239/6/2/cassios_the_executioner___normal_by_namesjames-d7wuij0.jpg), ce qui convainquit alors Vesa qu’elle avait bien affaire à la Légion Noire... Car il s’agissait d’un homme-armure. Elle serra les dents devant ce corps massif, et bondit en arrière, puis envoya une onde de choc qui repoussa l’armure à l’intérieur de la pièce où cette dernière venait.

« Nous venons mettre fin à votre emprise sur la région ! »

Elle courut vers Modroth, tout en sachant très bien que la faiblesse de ces armures animées venait de la magie.

Elle comptait donc utiliser de ses sorts pour maltraiter son adversaire.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Octobre 29, 2015, 07:10:08
Cela avait peut-être été une erreur de laisser une brute comme Modroth sans surveillance. En effet, celui-ci, bien qu’il ne disposait pas des mêmes facultés de libre-arbitre que n’importe quel être, était du genre à rentrer dedans. Sa mission était de surveiller toute intrusion, et il comptait bien l’accomplir quoiqu’il en coute. Ainsi, le démon vagabondait dans les couloirs, de son regard d’acier rouge, balayant la moindre activité suspecte. Au moindre étrange phénomène, il n’allait pas hésiter à dégainer sa hache et s’en servir. Il avait été créé pour taper, et non plus réfléchir après tout. L’avantage était qu’il ne respirait pas, donc il n’émettait aucun bruit, si ce n’était juste le cliquetis de ses lourdes et massives plaques métalliques.

Il avança dans un couloir, dans l’intention de traverser pour aller à l’autre bout. Une simple ronde, mais qui prit un tournant assez inattendu. En effet, un infime bruit lui parvint à l’oreille. Sa tête métallique commença à grincer alors qu’elle se tourna lentement vers le coté, où une porte en bois se trouvait. Ce bruit était parti de là, et dès que sa tête tourna, il entendit d’autre bruit, plus répété. Comme des bruits de pas. Il y avait-il quelqu’un ici ? Cela ne faisait plus l’ombre d’un doute. Et quand bien même, Modroth avait juste besoin d’un doute pour agir. Ce fut pour cette raison qu’il brandit hautement sa hache et l’abattu dans une violence et hargne bestiale, qui fit littéralement exploser la porte en bois. Ses doutes furent donc fondés, puisqu’à l’instant où il donna son coup, sa hache percuta une lame, de l’autre côté de la porte.

Dès que le panache de poussière retomba, il put s’apercevoir qu’une humaine était là, et que c’était elle qui avait bloqué son coup de son épée. À la vue de l’imposante armure animée, elle recula d’un pas puis, contre toute attente, fit usage de magie. Le point faible de Modroth, qui se reçu une onde qui le fit propulser en arrière, le renvoyant brutalement dans le couloir. Son corps métallique cogna si fort le mur que sa silhouette fut imprégnée dans la pierre le composant. Il tomba au sol, sa hache à côté de lui. Un instant s’écoula, pendant lequel on pouvait entendre un début de grognement venant de sa part. Il attendit que la jeune femme cours vers lui, en restant à terre, faisant mine d’avoir été gravement touché. Mais alors qu’elle commença à se rapprocher dangereusement de son être, il se releva subitement, entrainant sa lourde hache dans son passage, et asséna un violent et puissant coup de revers de hache directement dans le plastron de la mage, la soulevant donc. Le choc fut violent, et à son tour, il la renvoya de là où elle venait.

« GRRRRRRRRRRRRRRAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH !!! » Hurla-t-il. Il venait de pousser un cri tellement fort et grave, qui ne pouvait qu’attester de son origine purement démoniaque. Un cri à faire glacer le sang tellement était-il puissant et caverneux. Il se donna un coup de plat de hache, sur son plastron, puis avança à pas forcés vers la femme en armure, commençant alors à lever son arme haut, signe qu’il allait l’abattre avec toute la force dont il disposait. Cependant, avec tout le raffut que les deux combattants avaient provoqués, cela attira l’attention d’une énième personne, s’étant précipitée vers l’origine de tout ce bruit.

Jinx avait entendu un grand fracas, comme si on venait de démolir un mur, ou une porte. Elle n’avait pas pu tomber plus juste, si elle le savait. Dans le doute, la Princesse des enfers accourra vers ce bruit, ne pouvant définitivement pas laisser le risque courir qu’un intrus, démon ou autre, soit ici, sur place. Elle courut de toute ses forces, et savait qu’elle n’allait pas hésiter à rentrer dans le tas s’il le fallait. Elle avait ça dans le sang ! Cependant, elle était loin de se douter de ce qu’elle allait voir … En effet, ses pas la guidèrent vers le féroce combat entre Modroth et la mystérieuse femme. La jeune femme arriva dans le couloir, et observa alors qu’une porte en bois était défoncée, et que le mur était déformé ; une impressionnante trace d’armure était imprégnée dedans. Prudente, elle se planta devant la porte et à ce moment-là … Ses yeux se figèrent.

« V-V-V … » Balbutia-t-elle, n’ayant même pas la force de finir son mot. Elle ne pouvait pas se tromper, c’était impossible ! Ces cheveux, ce visage … Même si son dernier souvenir était dans l’enfance, elle ne pouvait pas se tromper.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Octobre 30, 2015, 10:01:23
Le quiproquo se justifiait. La Légion Noire était une horde composée d’hommes-armures, une horde maléfiques d’armures animées. Or, elle était tombée sur un homme-armure. Comment ne pas faire le rapprochement ? L’erreur était humaine, et, en l’espèce, elle se justifiait d’autant plus que cet homme-armure là avait clairement quelque chose de démoniaque en lui. Après son attaque magique, elle vit l’homme se ruer rapidement vers elle, et sa lourde masse la frappa de plein fouet, faisant valdinguer la jeune femme, qui heurta violemment le mur, à côté de la porte d’entrée.

« Ha ! »

Sa bouche cracha du sang, alors que sa vision venait de se brouiller. Une main sur le sol, Vesa s’empêcha de s’écrouler par terre, son autre main venant tenir son plastron. Son adversaire ne l’avait pas oublié, alors qu’il avait reçu un sortilège qui, chez les autres hommes-armures, les avaient démantelé... Vesa, en effet, savait que les attaques physiques n’étaient pas particulièrement efficaces. Les armures animées étaient comme des golems, des créatures uniquement vivantes grâce à la magie. Or, ce que la magie pouvait faire, la magie pouvait défaire, suivant le vieux dicton. Comme le reste du monde, la magie était composée d’éléments contradictoires, de forces qui s’opposaient entre elles... Et la magie noire, qui permettait d’animer des bouts d’armure, s’opposait donc à la magie blanche.

Décidé à marquer le coup, l’homme-armure poussa un hurlement caverneux, tandis que Vesa luttait contre un début d’hémorragie interne. La main posée sur le plastron dégageait une chaude lueur, libérant un sort magique, une aura qui était destinée à soigner son corps. L’homme-armure s’avançait lentement vers Vesa, et, dans sa main gauche, elle générait un autre sort, bien décidée à ne pas laisser tomber si facilement.

*Ne crois pas m’avoir battu aussi rapidement, tas de ferraille...*

Vesa entendit soudain des bruits de pas, et tourna la tête, pensant voir l’un des alliés d’Haven... Mais vit au contraire une silhouette en armure, d’où émanait une aura maléfique. Et, quand Vesa releva la tête...

Le blanc.

Comme si tout venait de disparaître autour d’elle. Cette femme, son visage... Vesa se revit courir le long des falaises, en la suivant, après qu’elle l’ait incitée à faire l’école buissonnière. Elle la vit courir, rire, se moquer d’elle, la gentille Vesa, qui refusait de faire la moindre bêtise. Elle se revit au bord de la falaise, regardant la flotte de Nexus passer devant elles, avec, au milieu, le yacht royal transportant la future Reine de Nexus. C’était elle...

Jinx.

Jinx ! Jinx, sous son nez ! Impossible ! Vesa était incapable de parler, tant elle était estomaquée... Et, pendant ce temps, la lourde masse de Modroth se redressait, visant le visage de la femme... Vesa était incapable de bouger, et ce fut comme si tout se mit à défiler au réalité. D’autres bruits de pas résonnaient dans les environs, et une porte latérale s’ouvrit, libérant Nuriel (http://orig15.deviantart.net/fe62/f/2014/180/4/8/48ade076cf21c1e3d80bf5a82c0125f1-d7ofkav.jpg). De ses doigts, une onde de choc jaillit, une puissante magie, qui souffla Modroth, et sonna Vesa. Vanguard (http://img03.deviantart.net/c7f1/i/2013/198/e/4/vanguard_by_cheo36-d6dvw1p.jpg) se trouvait avec elle, ses deux épées lumineuses scintillant d’énergie et de magie.

Le choc magique renversa Vesa sur le sol.

« Jinx ! hurla-t-elle alors.
 -  VESA ! tonna Nuriel. Écarte-toi, ma fille ! »


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Novembre 04, 2015, 04:41:10
Le Père de Jinx, celui qui l’avait arraché à sa sœur il y a de cela bien longtemps, lui avait longuement parlé avant cette mission. Il lui avait raconté une partie de sa propre histoire, et des évènements ayant conduit à la situation actuelle. Jinx l’avait écouté, mais son caractère impulsif et bien d’autre éléments l’avaient poussé à ne pas forcément prendre en compte tous les détails qui avaient été dit. La Guerre contre les Grands Anciens, appelait-il cet évènement. Dans un éclat, tout revint à l’esprit de Jinx. Tout son discours, tous ces détails, toutes ces histoires. Un blanc, un vide dans lequel la jeune fille cessa de penser. Tout était vrai alors ? Bien que cet être n’avait aucune raison de mentir à Jinx, il fallait être honnête et dire la vérité … Ce qui l’avait convaincu de ne pas forcément retenir tous ces détails fut la fin de son histoire, quand il aborda un sujet épineux et douloureux. Vesa.

Seule sa réunion avec elle pouvait stopper le Roi Cramoisi, et le mettre ainsi en péril. Jinx n’avait pas vu sa sœur depuis son enfance. Bien que le souvenir de son sourire, de son humeur sage, de son visage et de tout restait gravé dans sa mémoire, Jinx avait perdu foi. Mais au fond, elle n’avait jamais cessé d’aimer sa sœur et d’espérer un jour la revoir. Pas seulement la revoir ; pleurer toutes ces années dans ses bras, lui dire combien lui avait-elle manqué et pouvoir ne serait-ce que la serrer contre son être à nouveau. Bien plus que le manque physique, le manque affectif et émotionnel était bien plus puissant et dévastateur. En prenant en compte tout ceci, on ne pouvait que comprendre le choc qu’eut Jinx en apercevant cette vision. Cette image qui lui sauta aux yeux au moment où elle avait pénétré dans la pièce où se trouvait Modroth. Il s’apprêtait à abattre sa hache, à abattre sa cible. Mais quelle cible … Là était l’origine du choc, de cette vision que Jinx n’aurait jamais pu croire possible un jour.

Vesa. En chair et en os, se trouvait ici, devant elle. À quelques pas à peine. Non, ça devait être un rêve … Un bien agréable rêve. Cependant, tout fut brisé par une violente onde de choc qui propulsa l’armure animée en arrière, revenant briser le mur sur lequel il avait été projeté auparavant. Heureusement qu’il ne ressentait rien, ni même la douleur, ou autrement, il aurait piqué une crise. La Princesse des enfers n’arrivait tout simplement plus à parler, plus à bouger le regard. Le souffle de cette magie, aussi violente fut-elle, la laissa de marbre. Seule le passage fulgurant de Modroth à ses côtés balaya sa longue tignasse sombre, tandis que ses yeux restèrent braqués sur cette image. À présent que Modroth n’était plus là, et que la vision était plus claire, l’esprit de Jinx commença à analyser concrètement ce qui se passait … Et lui confirma alors que tout ceci était bien réel. Vesa se trouvait réellement devant elle, séparé par quelques mètres à peine.

Un silence de mort tomba, alors que la femme à l’origine de ce souffle semblait meugler après Vesa, lui sommant de s’écarter. S’écarte de qui … De sa propre sœur ? Les yeux rougeoyants de malfaisance de Jinx se portèrent sur cette femme, puis sur cet homme, avant de revenir sur Vesa. « Vesa … C’est … Bien toi ? … Ma sœur … Ma … Ma … » Dit-elle tout bas, visiblement encore sous le choc de cette vision. Jamais elle ne pourrait oublier le visage de Vesa, même enfant. Elle pouvait le reconnaitre parmi des milliers, si ce n’était des millions. Et instinctivement, elle sentait que c’était elle. Cette femme correspondait à ce que lui avait décrit son père ; elle portait une armure qui semblait indiquer son appartenance à Haven, l’ordre des Paladins.

Un bruit métallique retentit dans toute la pièce, provoqué par la collision entre une lame, et le sol froid. Une épée tomba de la main de Jinx, qui s’était détendue étrangement, et qui tremblait sensiblement. Ses yeux étaient figés, et sans qu’elle puisse se contrôler, ses pieds commencèrent à la guider très lentement vers la jeune femme. Plus un mot était dit, et concernant la mise en garde de l’autre femme, la Princesse des enfers n’en avait que faire. Mieux valait ne surtout pas l’empêcher d’agir, car il s’agissait de Vesa cette fois-ci … Et rien ne se mettrait en travers de sa route. Le choc avait renversé Vesa au sol, et quand Jinx ne fut plus qu’à quelques pas de sa sœur, elle resta à fixer intensément ses yeux, alors qu’elle plia des genoux, se mettant totalement au niveau du Paladin. Sa respiration était très lourde, à un tel point qu’à vue d’œil sa poitrine bougeait. Jinx s’immobilisa devant Vesa, jusqu’à ce que ses dents grincèrent. Sa main s’avança étrangement, comme si elle tentait une dernière fois de se rassurer, en touchant alors le bout de la jambière métallique de sa sœur. Pour une fois, elle ressentait un immense plaisir à ressentir le froid d’une plaque métallique sur sa peau.

Sa gorge se noua, mais elle se refusa totalement à quoique soit … En terme de mot. Car en terme de geste, Jinx ne se contrôla guère, et avança subitement. Ses bras s’ouvrirent, puis prirent en otage la jeune femme, contre qui elle vint se serrer, alors qu’elle tentait de ne pas laisser des minables et faibles sanglots sortir de ses lèvres. « VESA !!! » S’écria-t-elle, alors qu’elle serait fortement, et pour la première fois depuis tant d’années, sa sœur …


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Novembre 08, 2015, 05:26:09
Oubliée, l’armure mortelle. Oublié, l’avertissement de Nuriel. Oublié, ce combat dantesque et éprouvant auquel elle participait. Oubliée même, la redoutable Légion Noire. Vesa... Vesa avait crié le nom de Jinx sans trop comprendre pourquoi, comme une sorte d’intuition profonde, mais, maintenant qu’elle était là, vautrée sur le sol, dans son armure, elle n’avait d’yeux que pour la silhouette à la chevelure sombre et aux yeux rouges. Elle avait clairement l’allure d’une démone, mais cette silhouette, ce corps... Même des années après, Vesa ne pouvait que la reconnaître... Et, quand la femme fléchit les genoux, elle en était alors totalement convaincue, avec une certitude inébranlable, aussi inébranlable que cette conviction dans laquelle, au petit matin, le soleil se levait après la nuit.

*Jinx...*

Autour d’elle, Vesa entendait des explosions, des grognements, le bruit d’une bataille, mais les deux femmes en étaient comme absentes, dans une bulle qui était toutes à elle. Jinx se pressa contre elle, et Vesa, sans pouvoir comprendre, se mit à l’enlacer à son tour, et ferma les yeux, en sentant ces derniers s’embuer. Une hallucination ? Une vision ? Rien de tout ça... C’était bien elle ! Ici, près de Stonehold, dans une tour abandonnée...

« Jinx... Oh... »

Et, pendant ce temps-là, Modroth abattit une lourde arme sur le sol, défonçant ce dernier. Vanguard l’esquiva, et ses lames frappèrent le dos de la créature infernale. Nuriel, de son côté, avait vu les deux femmes se rapprocher, et avait du mal à comprendre ce qui se passait... Même si le nom de Jinx ne lui était pas inconnu. Vesa lui en avait en effet parlé, et... Est-ce que c’est elle qui était là ?

« VESA ! Méfie-toi ! »

Modroth était un individu si dangereux que ses coups en faisaient trembler les murs, provoquant une série de lézardes. Modroth repoussa Vanguard, et sa lourde masse frappa violemment le sol, provoquant une fissure... Et, soudain, les deux morceaux de médaillon de Jinx et de Vesa, le Soleil et la Lune, s’unir ensemble, formant une onde magique étincelante... Puis les deux femmes disparurent.

« VESA !! »

Vesa et Jinx se retrouvèrent soudain dans la forêt, et Vesa, surprise, s’écarta subitement de Jinx. Elle vit alors un lien les retenir... Leur médaillon, qui s’était rejointe en deux. Il n’y avait dès lors plus aucun doute possible. La femme face à elle était bel et bien Jinx, et ne pouvait être qu’elle ! Médusée, Vesa la regarda, tandis que son médaillon, ou, plutôt, son morceau de médaillon, revenait se poser contre son corps.

« Jinx... Je... C’est... C’est vraiment toi ?! »

Les yeux de Vesa étaient encore embués.

« Je... Je n’arrive pas à y croire ! Mon Dieu, Jinx !! »

Vesa sauta alors contre elle, venant l’enlacer fermement.

« Mon Dieu, mon Dieu, tu... Tu m’as tellement manqué ! Oh, Jinx... ! »


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Décembre 05, 2015, 02:07:18
Ce jour était à peine croyable. En vérité, Jinx se croyait en train de rêver, ou d’halluciner. Si cela se trouvait, elle était encore en train de se reposer dans la foret, et n’avait pas encore atteint les Tours Jumelles. Mais qu’importe si ce qu’elle vivait était la réalité ou non, elle ne pouvait qu’en profiter. Profiter de cette vision, si agréable et si réconfortante. Elle, en train d’enlacer la seule et unique personne qui avait compté depuis le début de sa vie. Vesa. Sa sœur, sa seule famille … Comment avait-elle fait pour la retrouver ici, en de pareilles lieux ? Elle se refusait à y croire, elle qui était toujours habituée aux mauvaises choses, à la souffrance et consorts. Mais là, tout était différent. Elle sentait sa peau, son odeur … Et elle ne pouvait pas se tromper. Elle reconnaissait Vesa, même après tant d’années ! Rien ne pouvait la tromper sur son compte. C’était bien elle qu’elle était en train de serrer dans ses bras, au milieu d’un combat sanglant et ravageur. Plus rien ne comptait autour des deux sœurs enfin réunies. Que ce soit la hache de Modroth qui défonçait le sol, ou bien les rafales de magie des autres gens. Plus rien ne comptait …

Jusqu’au moment où quelque chose d’inattendu se produisit. Jinx portait depuis toujours, autour de son cou, un médaillon en forme de croissant de lune. Ce médaillon qu’elle possédait depuis sa plus tendre enfance, et qui était son seul souvenir tangible de sa bien-aimée sœur. Jamais n’avait-elle prit la décision de le jeter, ou de s’en séparer. Il avait toujours été là, au creux de son cou, à tout moment de sa vie. Même lors de ses ébats avec ses nombreuses amantes en enfer. Et aujourd’hui, ce médaillon s’activa, et vint alors se lever pour venir s’unir avec celui de Vesa, qui lui, représentait le soleil. La lune et le soleil, deux contraires, mais tous deux indissociables et indispensables. Quand les deux médaillons s’unirent, un flash retentit et les deux femmes disparurent de la pièce. Elles se retrouvèrent subitement dans une forêt, seules et enlacées.

Sous l’effet de surprise, elles se quittèrent, puis regardèrent aux alentours. Elles ne purent cependant pas s’éloigner l’une de l’autre puisqu’elles étaient retenues par leur médaillon commun. Médaillon qui finit par se désunir, laissant alors réapparaitre le pendentif de Vesa, et de Jinx. Cette dernière regarda sa sœur et n’arrivait plus à placer un moment, tellement l’émotion était puissante et écrasante. Ce fut Vesa qui ouvrit le bal, ses yeux étant bien embués. Jinx, d’habitude forte et insensible à ce genre de sentiments, s’était mise en silence pour mieux résister à l’envie de laisser ses larmes de joie couler. Mais, même avec tous les efforts du monde, ses yeux étaient tout aussi embués que ceux de Vesa, qui vint alors se jeter sur elle pour venir la serrer à nouveau. Et là, ce fut le miroir qui se brisa. Jinx accueillit rageusement sa sœur, la serrant très fortement en retour. C’était la sensation la plus merveilleuse au monde, que de pouvoir prendre dans ses bras Vesa ! Ses défenses tombèrent, et de fines larmes perlèrent sur ses joues, alors qu’elle répondait tout aussi fortement au câlin de sa sœur.

« Oh, Vesa … Vesa … Tu m’as beaucoup manqué toi aussi ! » Dit-elle en la serrant fortement contre elle, sa tête allant se blottir contre son épaule. Son plus beau jour était arrivé. Ses souhaits les plus chers étaient enfin exaucés. Elle venait de retrouver Vesa, sa chère et unique sœur. La seule personne au monde qu’elle adorait plus que tout, et pour qui, elle était prête à tout. Il suffisait de voir à quel point elle la serrait et la câlinait pour se rendre compte de son amour pour elle. Elle était sa seule famille restante, si l’on considérait que son père adoptif n’en faisait pas parti. Mais, ces retrouvailles se trouvaient malheureusement au beau milieu … D’une forêt étrange. Jinx finit par décaler un peu sa tête et partit donner un énorme et tendre baiser sur la joue de Vesa … Qu’elle n’avait pas fait bisou dessus depuis qu’elle était enfant ! « Plus jamais Vesa, plus JAMAIS ! On ne sépare plus ! » Dit-elle, en repartant la serrer contre elle.

Les retrouvailles étaient belles, décidément.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Décembre 14, 2015, 12:40:24
C’est toujours quand on s’y attendait le moins que la vie venait vous frapper en pleine figure, en vous donnant un uppercut qui vous laissait K.-O. pour le compte... Qui aurait cru que ce serait à Stonehold, lors d’une mission contre la Légion Noire, et en affrontant l’un de leurs membres (Vesa ne savait toujours pas que cette armure vivante n’agissait pas pour le compte de la Légion), qu’elle serait tombée sur Jinx ? Impossible de dire comment elles avaient fait pour se téléporter dans la forêt de Stonehold, et elle s’en moquait ! Pour l’heure, elle serrait Jinx contre elle, convaincue que ce n’était pas une hallucination, que c’était bien elle... Elle... Sa sœur ! Tout le monde lui avait dit qu’elle était morte, tout le monde lui avait dit qu’elle ne la retrouverait jamais, y compris ses parents, qui avaient été formellement furieux quand elle avait rejoint Haven. Vesa, la timide, Vesa la silencieuse, celle qui suivait toujours Jinx, n’en avait toujours fait qu’à sa tête, et avait toujours été convaincue que Jinx existait encore... La preuve ! Elle était là, elle était là !! Oh !! Vesa pleurait à chaudes larmes. Elle avait toujours été plus émotive que Jinx, et rejoindre les Paladins d’Haven n’avait pas eu pour effet d’enlever son côté fleur bleue. Il existait des Paladins durs comme le roc, mais d’autres qui étaient aussi très sensibles, comme Vesa. Impossible pour elle, pour l’heure, d’envisager les conséquences de cette relation retrouvée, et les problèmes qu’elle allait poser par la suite, elle était juste contente, follement contente, de retrouver sa sœur !

*Ce n’est pas une vision, ni une hallucination, mes pouvoirs magiques me l’auraient dit... C’est bien elle, c’est Jinx, c’est ma sœur... Ma sœur !*

Elles se séparèrent un peu, et Jinx l’embrassa sur la joue, visiblement aussi émue qu’elle, avant de lui dire qu’elle ne se séparerait maintenant plus... Et c’était bien elle, c’était bien sa voix ! C’était bien ses beaux cheveux noirs, fins et doux, que Vesa adorait caresser. Là, serrée contre elle, elle revit leur passé... Elles en train de courir le long des falaises pour voir la flotte de Nexus, emmenant la jeune Reine, alors un bébé... Elles en train de jouer ensemble dans la grange, dans le parc, avec Vesa qui glissait toujours ses doigts dans les longs cheveux soyeux de Jinx.

Sa main retourna ainsi les caresser, ses doigts filant dans ses mèches, et elle sourit, tête nichée contre son épaule.

« Ils sont toujours aussi fins... Tes cheveux... Et tu recommences à nouveau à me donner des ordres... »

Et elle à pleurer comme une madeleine... Des chemins diamétralement opposés, mais des réactions et des réflexes qui étaient toujours les mêmes.

« Oh, Jinx, je... J’arrive pas à y croire... T’es là ! T’es là ! T’es... T’es VRAIMENT là !! »

Et hop, nouveau câlin ! Vesa la serra à nouveau, en retenant ses larmes. C’était bien elle, c’était bien sa consœur ! L’impossible venait de se produire ! Celle qu’on disait morte venait de revenir à la vie, et leur médaillon s’était brièvement uni, comme l’ultime preuve qu’un puissant lien unissait les deux femmes.

« Non, on ne se séparera plus... Plus jamais... Jinx.... Oh, Jinx... ! »

Vesa pleura à nouveau. On pouvait penser qu’elle en faisait trop, mais elle recherchait sa sœur disparue depuis de nombreuses années, maintenant. Une quête désespérée pour beaucoup de gens, mais elle, Vesa, n’avait jamais lâché prise... Et sa sœur était en vie, et elle était là, bel et bien là !

« Désolée, je me transforme en madeleine... Mais t’es là ! T’es en vie, Jinx ! C’est fabuleux ! »

Une joie palpable, et qui pouvait aisément se comprendre...


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Décembre 31, 2015, 05:17:54
En temps normal, Jinx était une femme qui avait appris à ne jamais laisser ses émotions parler. Vivre en enfer était … Une situation particulière, qui nécessitait ce genre de chose. Là-bas, le moindre signe de faiblesse était fatal, et pouvait rapidement conduire à la mort, l’asservissement, voire pire. C’était pour cela qu’on lui avait appris à être dure, impitoyable, à cacher ses sentiments et émotions. Elle s’était fabriquée une solide carapace émotionnelle, la coupant de tout. Néanmoins, il existait une faille, comme à toute chose. Et cette faille, elle s’appelait Vesa. C’était une femme, une extraordinaire femme, qui n’était rien d’autre que ça sœur disparue. Ou tout du moins, sœur à laquelle on l’avait arraché au plus jeune âge.

Et là, après tant d’années de souffrance, d’inquiétude et d’autres joyeusetés, Jinx retrouvait enfin sa sœur. La seule personne qui comptait réellement à ses yeux et à son cœur. Sa seule famille. Là, à cette instant, alors qu’elle la serrait fort dans ses bras, elle sentit la faille. L’inévitable faille qui perça la coque rigide de ses émotions, et qui sous l’effet de démolition, fit couler quelques larmes sur ses joues. Après lui avoir ordonné de ne plus jamais se séparer, Vesa la serra une dernière fois, approuvant ce fait. Plus rien au monde n’allait les séparer encore une fois. Et, quand bien même ce scénario catastrophe se produisait, l’une comme l’autre savait désormais qu’elles étaient en vie. Heureuse comme jamais auparavant, Jinx sentit une chaleur agréable s’emparer d’elle. Une sensation qu’elle n’avait encore jamais perçue, comme un bonheur sans fin. Jamais ressenti, même dans les bras de la fougueuse Magoya.

Ainsi, la Princesse des enfers serra tendrement sa sœur, osant faire couler ses larmes qui perlèrent sur l’armure de la Paladine. Elle s’enterra dans un silence qui en disait long, préférant largement user de ses forces pour câliner Vesa et profiter au maximum de cet incroyable bonheur qui s’emparait d’elle. Et, aussi étrange que cela pouvait paraitre, elle répliqua quelque chose d’assez étonnant à Vesa quand celle-ci affirma qu’elle se transformait en madeleine. « Si on a envie de pleurer à chaude larme, on pleure Vesa ! Y’a rien qui compte à part nous … » Lui susurra-t-elle, la serrant encore plus fort dans ses bras. La joie était clairement présente et n’était pas prête de s’en aller, peu importe ce qui pouvait arriver.

Jinx ne résista pas longtemps face à l’envie d’embrasser à nouveau sa sœur, et ce fut pour cette raison qu’elle décolla un peu sa tête, pour venir furieusement lui donner un grand bisou sur la joue. Au moins, ses années en enfer ne lui avaient pas retiré totalement sa capacité à aimer et à ressentir des bons sentiments. Elle aimait sa sœur, et rien à part elle comptait à ce moment. Cependant, ce trop plein d’émotions la força à rester collée dans ses bras, refusant obstinément de la quitter. Bien qu’un moment donné … Il allait peut-être falloir penser à regarder aux alentours pour voir où est-ce qu’elles étaient. Esquissant un sourire taquin, Jinx tapota doucement son dos. « Au moins Modroth t’as pas trop fait de mal … Stupide armure vivante ! » Dit-elle, décalant son visage pour faire face à celui de sa sœur.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Janvier 02, 2016, 02:07:35
Vesa était en train de manquer à tous ses devoirs et à toutes ses obligations. Elle aurait dû sécuriser le paramètre, s’assurer qu’elle était dans un endroit sûr. Au lieu de ça, la Paladine se laissait aller dans les bras de Jinx, de sa sœur disparue, et enfin retrouvée. Elle sécha progressivement ses larmes, et s’écarta un peu de Jinx, juste de quelques centimètres. C’était elle, c’était sa sœur... Aussi incroyable que ce soit, sa sœur était bel et bien là. Vesa se mordilla les lèvres en souriant, peinant encore à croire qu’elle était là, ici, à Stonehold... Le plaisir et la surprise l’avaient empêché de réfléchir, mais, quand Jinx parla de Modroth, et la désigna comme « l’armure vivante », Vesa vint à froncer les sourcils.

« Attends... Ce truc qui m’a sauté dessus, il... Il travaille pour.. Enfin... Vous... Vous travaillez ensemble ?! »

Dans l’esprit de Vesa, on pouvait comprendre son doute. Qu’est-ce que Jinx venait de dire ? Qu’elle collaborait avec la Légion Noire ! Pour Vesa, c’était la seule explication, et, tout d’un coup, un frisson la traversa, tout comme une pointe qui s’enfonça dans son cœur. Non, elle ne pouvait pas y croire ! Vesa se recula donc lentement, et soupira faiblement.

« Je... Je ne peux pas y croire... Tu travailles pour la Légion Noire ?! »

Non, c’était impossible ! Pas elle, pas sa sœur !

La main de Vesa se porta vers son épée, afin de la saisir, ne laissant à Jinx que peu de temps pour résoudre la situation, et éviter tout conflit.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Janvier 16, 2016, 03:00:55
Modroth était, bien entendu, loin d’être stupide. C’était le coté nonchalant de Jinx qui la poussait à la personnifier ainsi, mais en réalité … Il n’était rien. Pas de personnalité, pas d’esprit au sens propre. Il était une sorte de machine magique, efficace, dont le seul but était d’exécuter des ordres. Ceux de Jinx, en l’occurrence. De ce fait, la jeune femme le taxait de stupide car justement il ne faisait que bêtement répondre aux ordres. Mais ce n’était par stupidité, c’était simplement sa nature. Modroth ne parlait pas, il ne pouvait pas le faire. Du moins, Jinx avait dû l’entendre dire quelque chose à de rares reprises … Dans toute sa vie, ça n’était arrivé que deux ou trois fois ! Et encore, ce qu’il dit était aussi simple que son être.  C’était donc pour cela qu’à ses yeux, Modroth n’était pas la personne la plus futée au monde … Mais il remplissait bien sa tâche de gros bourrin obéissant.

Toutefois, à peine avait-elle mentionné l’armure animée que Vesa sembla troublée. Elle s’étonna que ce truc et elle travaillaient ensemble, puis recula, délaissant Jinx. Celle-ci ne comprit pas sa réaction, puis lorsqu’elle entendit la Légion Noire, son esprit fit le lien. (Oh non, elle pense que Modroth fait partie de tes tocards …) Pensa-t-elle, en soupirant tout en baissant le visage. Cependant, le paladin semblait prendre très au sérieux la menace, et porta même sa main sur la garde son épée, prête à en découdre avec sa propre sœur ! Admettons qu’elle faisait partie de la Légion Noire … Ce qui n’était pas le cas bien entendu. Mais en admettant ceci, Vesa serait prête à tuer Jinx ? Jusqu’où ses convictions de paladin la pousseraient ? Ceci commença à sérieusement inquiéter Jinx, qui décida néanmoins de garder son calme et d’expliquer les choses.

« Eh, calmes-toi ! D’où tu me sors ces histoires de Légion Noire ? Même par charité j’irai même pas trainer avec eux … Ce sont des ringards. Non, Modroth, moi et le reste de la troupe on appartient à quelque chose de bien mieux. C’est une armure animée mais elle n’est liée en rien à la Légion … En fait, elle est liée à l’enfer. C’est mieux. » Déclara-t-elle, en hochant de la tête. Elle laissa un petit moment à Vesa pour qu’elle assimile cette nouvelle, puis reprit. « Tu t’es surement demandé où est-ce qu’on m’avait emmené, pendant tout ce temps. La réponse est là ; en enfer. C’est sûr c’est moins joyeux et radieux que chez les paladins, mais au fond … On pourchasse le même objectif à l’heure actuelle ; la Légion Noire. » Dit-elle, en haussant les épaules.

Est-ce que Vesa allait la considérer comme une ennemie car elle appartenait aux domaines infernaux ? Ou bien est-ce qu’elle allait faire abstraction de cela. Au moins, elle n’était pas liée à la Légion Noire, donc ce côté-là, Vesa pouvait se rassurer.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Janvier 18, 2016, 12:48:24
Irait-elle jusqu’à affronter Jinx ? Toute l’âme de Vesa s’opposait à ça, à l’idée qu’elle puisse affronter sa sœur, mais... Vesa savait que Jinx avait été emmenée par Lucifer, qu’elle avait grandi dans les Enfers. Dès lors, était-il impossible d’envisager que son âme ait été corrompue ? Elle était avec une armure magique, une armure animée, exactement comme celles de la Légion Noire ! Mais Vesa se refusait à y croire, elle se refusait à admettre ça ! Non, Jinx ne pouvait pas être devenue une ennemie ! Mais son sens du devoir s’imposait aussi, se mélangeant aux pensées troubles de Vesa... Et, voyant ce trouble, Jinx s’empressa de faire quelques précisions utiles, en lui indiquant qu’elle ne travaillait pas avec la Légion Noire. Jinx lui confirma ce que Vesa savait, et la femme fronça les sourcils, avant de secouer la tête, en relâchant la garde de son épée.

« Oui... Je... Excuse-moi, Jinx, mais... Je sais que tu as été en Enfer, Jinx. Oh, nos parents ont bien essayé de me le dissimuler, mais j’ai mené mon enquête. »

Vesa se mordilla les lèvres, et détourna la tête, les joues légèrement rougies. Elle savait qu’elle ne pouvait maintenant plus reculer, et qu’elle allait devoir dire ce qu’elle savait... Et elle espérait que Jinx ne lui en voudrait pas. Vesa ferma les yeux en soupirant pendant quelques secondes, avant de relever la tête, et de la regarder, d’observer sa sœur, le regard troublé :

« Nos parents ont conclu un pacte avec Lucifer... Lucifer les avait aidés à repousser des envahisseurs, mais, en retour, il a exigé le droit de surprise. C’est moi que Lucifer aurait dû emmener, mais ma mère... Notre mère... Elle a choisi de t’emmener... »

La paladine se mordilla les lèvres, et alla saisir Jinx dans ses bras, se serrant contre elle.

« Je n’ai jamais cessé de te rechercher, Jinx ! Pour te dire combien je suis désolée que tu aies eu à supporter ce fardeau ! J’ai rejoint l’Ordre d’Haven pour espérer aller en Enfer et te retrouver... J’étais même prête à botter les fesses de Lucifer pour te récupérer ! Et tu débarques, là, sous mon nez... Oh, Jinx ! »

Une nouvelle crise de larmes vint traverser le visage de Vesa, qui était submergée par l’émotion. Elle n’avait néanmoins pas tout dit à Jinx... Elle ne lui avait pas dit que sa mère avait estimé que Jinx était morte, et que leur père s’était suicidé. La maison familiale n’avait jamais oublié la disparition de Jinx, et le bonheur et la joie avaient laissé place au malheur et à la souffrance. Père avait sombré dans l’alcoolisme, ne parvenant pas à se pardonner d’avoir offert sa fille à un démon, et son alcoolémie avait fini par causer sa perte, lors d’une séance de chasse, où un sanglier l’avait encorné. Quant à sa mère, elle s’était mise à déprimer, sombrant peu à peu dans une profonde dépression. Les terres étaient désormais gérées par un régent nommé par Vesa, et seraient bientôt vendues à une autre famille.

Mais ça, Vesa ne pouvait le dire à Jinx. Pour l’heure, elle profitait juste d’être de nouveau avec sa sœur. Puis, alors qu’elle pleurait, son esprit sembla alors lui rappeler ce que Jinx venait de dire, et elle la regarda alors, en clignant des yeux.

« Tu... Pourquoi tu viens t’en prendre à la Légion Noire, d’ailleurs ? En quoi les malheurs de Stonehold peuvent intéresser les Enfers ? »


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Février 06, 2016, 07:23:39
Ses parents … Jinx n’avait qu’un souvenir noir envers eux. Elle ne les aimait pas, autant qu’ils ne l’ont jamais aimé. Elle ne regrettait en rien leur disparition. La seule chose qu’elle regrettait était qu’on l’avait arraché à sa sœur. À la seule personne que Jinx ait réellement aimé et chérie dans sa vie. Son sang, sa seule famille. Vesa était sa sœur, sa précieuse sœur qui lui avait cruellement manqué pendant des années et des années. Jinx savait qu’elle ne disait rien de nouveau en expliquant à Vesa où avait-elle été emmenée. Mais c’était quand même bien de le rappeler. En revanche, ce qui était moins évident, c’était la raison pour laquelle les Enfers étaient intéressés par les malheur frappant Stonehold. C’était une très bonne question mais avant que Jinx ne l’entende, elle apprit autre chose. Sur ses parents. Une sorte de secret qui ne fit que la durcir envers ces gens qui l’ont abandonné …

En effet, Vesa lui confia que leurs parents avaient conclu un pacte avec le maitre des Enfers, et que c’était à cause de cela qu’elle avait été emmené. L’homme avait demander sa part du marché, et leurs parents, en lieu et place d’envoyer Vesa, avaient décidés d’envoyer Jinx. Sans doute car elle était le vilain petit canard, celle qui dérangeait, celle qui troublait l’ordre … Celle dont on ne voulait plus. Jinx ne savait pas quoi penser de tout cela. De la colère, beaucoup de colère certes. Mais d’un autre côté, si les choses s’étaient passées différemment, ça aurait été Vesa qui serait partie en enfer. Et vu comment elle était, rien qu’à l’époque où elle était une gamine, elle n’aurait jamais tenue le coup. Sans pouvoir dire quelque chose, sa sœur vint se jeter dans ses bras, et ses larmes se mirent à couler.

S’effondrant en larmes, elle serra Jinx de toutes ses forces en lui avouant pourquoi elle avait rejoint l’Ordre d’Haven. C’était dans le seul but de la retrouver, de la revoir. De l’extirper des griffes de son paternel adoptif, en quelques sortes. La princesse des Enfers ne répondit rien, tâchant de contenir sa colère malgré le câlin que lui offrait Vesa. Elle la serra contre elle en retour, enfouissant sa joue contre sa douce chevelure. « C’est … C’est du passé désormais. » Répondit-elle sommairement, incapable de pardonner ça à ses parents. Elle ne voulait pas entrer en conflit avec sa sœur, ni piquer une crise de colère. Elle ne voulait pas gâcher ce moment et c’était pour cette raison qu’elle prenait énormément sur elle-même, tentant de contrôler le feu de la colère qui la consumait. Silencieuse après cela, elle continuait de câliner sa sœur et finit même par poser un main sur sa joue, essuyant délicatement les larmes coulant sur sa fine joue.

« La Sphère. » Déclara-t-elle, simplement, dans un premier temps. Tout le discours de Lucifer lui revint en tête à ce moment-là, lui rappelant sa mission et pourquoi on l’avait envoyé à la recherche du Fort de la Légion Noire. « Je ne sais pas si tu connais toutes ces histoires autour des Sphères Maerlyn, le Premier Né, tout ça … Mais ma mission se trouve là. Les Enfers s’intéressent à une de ces Sphères, qui serait cacher au fond du bastion de la Légion Noire … Et ce bastion se terre quelque part dans les Terres Inconnues. C’est aussi simple que ça Vesa … » Déclara-t-elle, l’écartant de son être en conservant toutefois ses mains sur chacune de ses épaules. « Je vais te retourner la question par contre ; en quoi ce trou paumé intéresse l’Ordre d’Haven ? » Demanda-t-elle, arquant un sourcil.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Février 09, 2016, 07:15:12
Vesa savait que ses parents avaient mal agi en abandonnant Jinx. Pour autant, elle n’en voulait pas autant à ces derniers que Jinx, car elle savait qu’ils l’avaient amèrement regretté. Père avait toujours préféré Vesa, car il estimait ne pas être prêt pour Jinx, et s’était véritablement découvert un rôle paternel avec Vesa. Et Jinx, elle, avait toujours été plus turbulente que sa sœur. Mais, quand Lucifer l’avait emmené, la famille avait lentement périclité, père et mère sombrant dans une profonde dépression, dont ils n’étaient jamais sortis. Ils avaient tout perdu, mais Vesa n’avait aucune envie d’en parler davantage à Jinx. Non, en réalité, la seule chose que la femme souhaitait et désirait en ce moment, c’était se rapprocher de sa sœur, sa sœur enfin retrouvée… Un miracle incroyable qui venait de se réaliser, la consécration d’un rêve lointain, un rêve qui, pendant de nombreuses années, avait semblé inatteignable. Pour autant, la paladine n’avait jamais perdu espoir, et n’avait jamais cessé de croire à ses chances de pouvoir, un jour, être de nouveau réunie avec sa sœur. Cet objectif était maintenant accompli, et, après le temps de la surprise et des larmes, venait maintenant celui des questions et des hésitations. Que faisait donc Jinx ici, à Stonehold, si ce n’était pour soutenir la Légion Noire ?

La réponse vint, surprenant Vesa. Les Sphères de Maerlyn ? Elle dut cligner des yeux pendant quelques secondes, avant de se rappeler cette vieille histoire, une légende datant des anciens temps, quand les elfes avaient commencé à venir chevaucher cette terre. On disait que Maerlyn était le Premier Mage, le plus grand des mages ayant jamais existé, celui qui avait réussi à accomplir la volonté des Dieux en pacifiant toute la magie sur Terra, de telle sorte que l’activité humaine avait été rendue possible. Une légende que Vesa connaissait, mais dont l’authenticité historique avait toujours été sujette à caution. Il était admis que, à une époque, Terra avait été balayée par de vastes cyclones magiques, des tempêtes élémentaires liées à la magie. Des études magiques réalisées par l’Académie magique de Nexus en avaient attesté l’existence. Et, si on en croyait cette histoire, c’était Maerlyn qui, depuis sa Tour, avait réussi à absorber la magie, la concentrant dans des sphères magiques, treize sphères d’un ensemble de couleurs allant de la Première Blanche à la Treizième Noire, et qui, toutes ensembles, formaient l’Arc-En-Ciel de Maerlyn.

« Tu… Je croyais que ces sphères étaient une légende… »

Les démons avaient visiblement un point de vue différent, ce qui troublait Vesa. Est-ce que c’était une Sphère qui était à l’origine des pouvoirs magiques de la Légion Noire ? Pour autant que Vesa s’en souvienne, chacune de ses Sphères avait un pouvoir magique qui était reflété par sa couleur. On disait ainsi que la Treizième Noire était la plus puissante de toutes, car elle sécrétait de la magie noire, tandis que la Première Blanche était la plus pure, car elle hébergeait la magie blanche.

Prenant conscience que c’était à elle de répondre, Vesa s’écarta un peu, et désigna de la main la forêt.

« Stonehold était jadis une région luxuriante et prospère. Ne te fie pas à son apparence actuelle, cette forêt a abrité la vie. Les elfes y habitaient, puis les humains, en exploitant ses gisements. Il y avait le bois, mais aussi, à flanc de montagne, des mines, des carrières… Puis la Légion Noire est venue. La Confrérie de l’Aube, qui protège cette région, n’est plus en mesure d’assumer sa garde, et elle a appelé à l’aide la Couronne. Haven a répondu à ce message. Nous sommes un premier bataillon. Nexus ne peut pas se permettre de démobiliser l’essentiel de ses troupes situées le long des superforts, mais plusieurs régiments nexusiens font route, ainsi que des régiments d’Haven. »

Vesa et les siens n’étaient qu’une avant-garde, destinée à sécuriser provisoirement la région, et à déterminer l’origine de la Légion Noire.

« Si Stonehold tombe, la Légion Noire déferlera dans les terres de Nexus, et ce n’est pas un scénario que j’envisage. De plus, la Légion ne cesse de se renforcer. Des Orcs travaillent maintenant avec elle, ceux des Terres Inconnues. Je suis convaincue qu’il y a quelqu’un derrière la Légion, quelqu’un de suffisamment puissant pour avoir lié les clans orcs autour de la Légion, et je pense que la corruption de la forêt est liée à cette personne. »

Que pourrait-elle cacher à sa sœur ? Elle lui confiait tout, sans aucune hésitation.

« Nous avons tant à nous dire, Jinx… J’aurais aimé que nous nous retrouvions en d’autres circonstances, mais te voir en vie, ça… Ça me rassure tellement ! »

Oh oui, c’était même, pour Vesa, une grande, une très grande joie !


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Février 17, 2016, 04:46:11
Le souvenir de sa longue discussion avec son père lui revenait en tête. Jinx se souvenait de tout ce qu’il lui avait dit, et elle se remémorait aussi que, sur le moment, elle n’arrivait pas à tout suivre. Mais maintenant, avec le recul, elle comprenait son histoire et l’importance de celle-ci. Les Treizes Sphères de Maerlyn étaient porteuses de la magie, dans sa globalité. Chacune disposait d’un immense pouvoir, que s’il était mis entre de mauvaises mains, pouvaient s’avérer une arme très dangereuse. Il lui avait dit que l’une d’entre elle se trouvait ici, dans cette région. Aux tréfonds du fort caché de la Légion Noire. Ce n’était pas une blague ni une hypothèse ; c’était une certitude. La mission de Jinx était, fondamentalement, de trouver cette sphère et de la rapporter au prince des enfers.

Mais elle y pensait, désormais. Si la mission de Vesa allait peut-être rejoindre ce même objectif, alors il risquait d’y avoir conflit. Elle espérait tout simplement qu’il n’était pas dans les intentions de sa sœur de mettre le grappin sur cette sphère, même si à présent, elle avait tout pour le penser. Jinx ne voulait pas d’une situation comme celle-ci … Il ne restait plus qu’à attendre ce moment dans ce cas. Mais en attendant, Jinx écouta attentivement les dires du paladin. Celle-ci lui expliqua que Stonehold était autrefois une luxuriante région, dont le visage était radicalement différent de ce qu’elle pouvait voir ici. Des elfes, des créatures magiques, il y avait beaucoup de vie dans la région, avant que la Légion Noire ne débarque. Une sombre ère pour cette région, quel gâchis.

Toutefois, elle lui expliqua ensuite les enjeux. Si Stonehold venait à perdre la bataille contre la Légion Noire, Nexus serait la prochaine sur la liste. Et en vue de ce se tramait, Stonehold ne pouvait pas tenir indéfiniment. Il fallait donc agir et vite ! Et le seul moyen pour stopper la Légion Noire, était de trouver son fort, et de le détruire. Ou tout du moins, détruire l’origine de leur force ; cette chose qui les rendait si puissant. Tout portait à croire, du moins pour Jinx, que la Sphère était la clé à tout ce problème. Mais, il était facilement concevable qu’elle devait être surprotégée à l’intérieur de ce fort lui-même introuvable. Tout ceci n’était donc pas pour plaire à Jinx, qui acquiesça quand Vesa eut finit son récit. Elle termina en lui déclarant qu’elle aurait aimé qu’elles se retrouvent toutes les deux dans d’autres circonstances. Ce qui fit doucement sourire Jinx, qui pensait la même chose.

« Je suis bien plus que rassurée de te voir Vesa … Je suis heureuse, tout simplement. » Lui dit-elle en retour, en saisissant ses mains par les siennes. Elle planta son regard en elle, puis lui déclara quelque chose on ne peut plus solennelle. « Plus rien ne nous sépareras désormais, je t’en fais l’intime promesse … Je me moque de ce qui peut arriver, moi je ne te lâche plus d’une semelle dorénavant ! Je … Je ne veux pas te perdre à nouveau. » Lui dit-elle d’un ton ne laissant place à aucune remise en question sur cette décision. L’enfer, Haven, Nexus, rien ni personne n’allait les empêcher de se séparer à nouveau. Ça, Jinx s’en faisait l’intime promesse. Elle lui sourit, puis finit par tourner sa tête à droite et à gauche, observant là où elles avaient atterri. Elle revint à Vesa puis lui affirma qu’il vaudrait mieux qu’elles se mettent en route, et qu’il fallait trouver le fort de la Légion Noire le plus vite que possible … Mais sans indices, il allait être dur de progresser.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Février 18, 2016, 01:45:58
Fleur bleue, Vesa avait du mal à retenir ses larmes. Dieu, c’était sa sœur ! Oui, sa sœur ! Elle était là, pile sous son nez Après tant d’années à la rechercher, Jinx lui faisait enfin le plaisir de débarquer devant elle, en vie, indemne, et à la recherche de Sphères magiques. Vesa n’avait pas spécialement fait attention à ça. Pour elle, les Treize Sphères de l’Arc-En-Ciel étaient avant tout un conte, une légende folklorique sur laquelle elle attachait peu d’importance. Elle préférait se concentrer sur le concret, sur la défense de Stonehold, l’éradication de la Légion Noire… Et les retrouvailles avec sa sœur. Jinx était là, et Vesa en avait du mal à penser à quoi que ce soit d’autre, ce qui fit que, quand Jinx lui annonça qu’il était temps de se rapprocher de la Légion Noire, Vesa cligna des yeux, comme pour se rappeler qu’elle ne rêvait pas.

« Oui… Oui, Jinx, tu as raison… Mais… Nous risquer à deux contre la Légion Noire, ça me paraît… Présomptueux. »

De plus, et c’était un élément sur lequel elles n’avaient pas encore eu l’occasion de discuter…

« Comment est-ce qu’on a fait pour se retrouver ici ? Je veux dire… »

Vesa sortit de sous son armure son pendentif, un médaillon représentant le Soleil, avec un bout manquant, dans lequel s’incurvait la Lune. Jinx en avait aussi un, et, quand sa sœur le sortit, Vesa sentit effectivement son médaillon se mettre à vibrer et à trembler, émettant, autour de ses doigts, une lueur intensive.

« De la magie… »

Ensemble, les deux bouts formaient un médaillon complet. Le médaillon familial.

Mais Vesa n’aurait jamais cru que ce médaillon puisse être chargé de magie.

« Incroyable… J’ignore ce que ça veut dire, mais… Je suis sûre que c’est un signe ! Un signe qu’on ne doit effectivement plus se quitter, Jinx ! »

Un franc sourire vint éclairer les lèvres de la Paladine, qui reprit ensuite :

« Mais on devrait retrouver les autres, pour commencer… J’espère qu’il n’est rien arrivé de grave en notre absence. »


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Mars 23, 2016, 03:03:15
Si d’ordinaire Jinx aurait exécré un caractère aussi fleur bleu, là, il n’en était rien. Car il s’agissait de sa sœur, tout simplement. Et son trop-plein d’amour pour elle faisait qu’elle tolérait cela, et qu’elle ne lui en faisait nullement reproche. Vesa était visiblement dans tous ses états, tout comme Jinx d’ailleurs, mais elle le montrait clairement. La princesse des enfers, elle, se contenait un peu plus mais au fond, elle était aussi heureuse que sa sœur. Plus jamais elles n’allaient se séparer ! Plus jamais ! Jinx y tenait comme sa vie désormais, et rien ni personne n’allait se dresser devant cette décision. Quiconque voudra la séparer de sa sœur se verra attirer le courroux de Jinx en personne, qui n’hésitera pas à lâcher toute sa furie sur cette ou ces personnes.

En attendant, elle était là avec Vesa et se demandait bien où elles étaient. La Paladine finit par émettre une curieuse analyse, notamment sur le médaillon. Les yeux de Jinx s’en reportèrent dessus, et, quand Vesa sortit son médaillon elle en fit de même. Les deux pièces se mirent à trembler et une belle lueur s’en échappa. De la magie, effectivement ! Et la princesse des enfers ne pouvait qu’être d’accord sur le fait que c’était un signe, signifiant qu’elles ne devaient plus se séparer ! Un petit sourire orna les lèvres de Jinx, qui hocha de la tête quand la Paladine indique qu’il fallait retrouver les autres. Oui, les autres … Jinx pensa à son espèce d’armure intégré, sa copine et le guide. Ils avaient dû surement se foutre sur la gueule avec les copains de Vesa en attendant.

« Trouvons un point de vue plus dégagé, comme ça on pourra repérer les Tours ! » Déclara Jinx, en souriant à sa sœur. Puis, prise dans un élan d’affection, elle saisit sa main et la serra, croisant ses doigts dans les siens. « Et je tiens à ce qu’on ne se lâche pas … » Commenta-t-elle, resserrant un peu son emprise pour montrer à Vesa qu’elle ne comptait pas lui lâcher la main de tout le trajet. C’était certes un peu bête, mais Jinx tenait fortement à cela. C’était les petits gestes et signes qui faisaient les grandes choses. En désirant reprendre la route en tenant sa sœur par la main, c’était comme si elle affirmait haut et fort qu’elle ne comptait pas se séparer. C’était une évidence certes, mais tout de même. Ainsi donc, les deux sœurs, enfin réunies, prirent la route vers un endroit où elles auraient un point de vue plus dégagé.

Ce fut au bout d’un certain temps qu’elles y parvinrent, et Jinx s’empressa alors de grimper au-dessus d’un gros rocher, qui la plaçait donc en hauteur. Son regard scruta dans toute les directions le paysage, à la rechercher de deux tours. Elle finit par les trouver, non-loin. « Dans cette direction Vesa ! On n’a pas été téléportées très loin, tout compte fait. » Affirma-t-elle, redescendant de son rocher en souriant à la Paladine. Elle reprit en otage sa main et pointa la direction à prendre. Elles n’étaient qu’à une vingtaine de minutes des Tours Jumelles, et nul doute que leur retour en ces lieux allait être très … Mouvementé.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Mars 24, 2016, 02:45:56
Cette rencontre était tout simplement incroyable, comme une sorte de doux rêve éveillé. Vesa avait tellement de choses à dire, tant d’informations à demander, qu’elle ne savait même plus par où commencer. D’où venait Jinx ? Comment avait-elle survécu dans les Enfers ? Où vivait-elle ? Que faisait-elle ? Comment la ramener ? Vesa avait tellement rêvé de cette rencontre qu’elle avait encore du mal à croire qu’elle venait effectivement d’avoir lieu sous son nez. Mais c’était pourtant bel et bien le cas. Jinx était là, et les deux femmes s’avancèrent ensemble le long de la forêt, jusqu’à rejoindre une petite butte, d’où elles purent voir, au loin, les Tours-Jumelles. Il y avait encore des questions en suspens, comme ce que Jinx faisait là, et pourquoi elle était en compagnie de démons.

« Allons-y ! »

Les questions viendraient plus tard. Pour l’heure, il fallait empêcher les autres de s’entretuer. Descendant de leur butte, les deux femmes s’avancèrent ensuite, à nouveau, le long des arbres, se rapprochant des deux tours... Quand Vesa posa soudain sa main sur l’épaule de Jinx.

« Attends... Il y a un truc qui n’est pas normal. »

Elle s’avança un peu, plus lentement, et se dissimula derrière un tronc d’arbre, à l’orée de la plaine qui entourait les Tours-Jumelles... Et constata alors que son appréhension était juste. Sa magie sacrée lui avait permis de sentir des traces... Et, alors qu’elle regardait le pont séparant les deux tours, elle vit plusieurs gobelins sortir de la grande tour, et serra les lèvres.

« Merde... La Légion Noire est passée par là. »

Est-ce qu’ils avaient capturé le reste des deux équipes ? Visiblement, la bataille semblait être terminée, et, après une concentration plus ample, Vesa ne sentit rien d’autre, en ces lieux, que des gobelins, qui surveillaient le fort. Pendant le temps où les deux femmes avaient été téléportées, la Légion Noire avait attaqué. Est-ce que tout cela était un complot de Jinx ? Est-ce que ce combat n’avait eu que pour but de servir de diversion pour permettre une attaque des Légionnaires ?

*Non, je me refuse à y croire !*

En tout cas, il allait falloir tuer des gobelins...


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Décembre 10, 2016, 02:51:54
Les deux sœurs firent leur chemin jusqu’aux abords des Tours Jumelles. Autant dire que leur retour fut comme prévu assez mouvementé ; du moins il s’apprêtait à l’être. Alors qu’elles s’avançaient, Vesa posa sa main sur l’épaule de Jinx et lui fit signe de s’arrêter. La Princesse des enfers tourna sa tête et obtempéra, regardant la même chose que sa sœur regardait. S’avançant un peu, elles purent observer que le pont reliant la terre ferme et les tours était criblé de goblins, dont une bonne partie qui sortait de la tour. Cela ne voulait dire qu’une chose ; leurs compagnons respectifs avaient été attaqué durant leur absence. Pourtant elle fut courte … Jinx serra des dents, mais elle n’allait pas pleurer la perte de Modroth et des autres. Ce n’étaient que des pions, ils ne représentaient pas grand-chose à ses yeux.

Leur mort n’était pas ce qui inquiétait le plus Jinx. En revanche, le fait de savoir pourquoi la Légion Noire avait décidé d’attaquer à ce moment précis était plus intéressant. Un moment de réflexion et de silence plus tard, et l’évidence sauta aux yeux ; il allait falloir s’élancer dans le combat contre tous ces gobelins. En étaient-elles capables ? Bien entendu ! Jinx et Vesa formaient à présent un duo de choc. Même si, grâce à sa magie – noire – elle put ressentir l’état d’esprit de sa sœur. Et elle remarqua alors qu’une idée saugrenue lui avait traversé l’esprit. Jinx grimaça et fronça un peu des sourcils alors qu’elle se retourna vers sa sœur. « Avant que tu te poses la question, non, je n’y suis pour rien là-dedans. » Dit-elle avec un large sourire à pleine dents, comme si elle tentait de se faire passer pour un ange. Elle était tout sauf un ange, mais pour le coup, elle n’y était réellement pour rien.

Elle revint à la scène puis se leva, tendant sa main pour faire apparaître son épée au milieu de flammes et de fumée noire, rappelant autant les enfers que la magie noire. L’arme se matérialisa dans sa main, et elle fit quelques mouvements avec. « Je suis prête à en découdre Vesa. Ces gobelins ne me font pas peur, aussi nombreux soient-ils ! » Déclara-t-elle fièrement, regardant sa sœur avec un air complice. Son regard aux yeux rouges se voulait félin et malicieux, même en cette situation. Jinx se doutait que Vesa voyait d’un œil suspicieux le fait qu’elle use de magie noire, mais elle s’en amusait ! Nul doute que les longues explications qu’elles allaient se donner mutuellement allaient être très intéressantes. Mais pour l’heure, il fallait casser des dents de gobelins, et Jinx était totalement prête pour cela.

C’était dire, elle aurait pu faire apparaître son armure mais elle jugeait que face à de pareilles cibles, ce n’était même pas nécessaire.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Décembre 11, 2016, 01:39:17
Quand Jinx répondit à la question que Vesa n’avait posé que mentalement, la jeune Paladine fronça les sourcils, troublée. Non pas que Jinx soit une télépathe, mais, surtout, qu’elle puisse lire si facilement son esprit... Vesa avait été formée à préparer son esprit pour résister à ce genre d’intrusions, mais, visiblement, vis-à-vis de Jinx, c’était comme si ces murs mentaux étaient transparents !

*Est-ce que ça vient du fait qu’elle est ma sœur ? Que nos âmes sont reliées ?*

Il ne fallait surtout pas sous-estimer la force des liens familiaux. Néanmoins, Vesa avait d’autres soucis en ce moment... Comme la Légion Noire, les gobelins, et son équipe. Sentant cela, Jinx lui indiqua qu’elle était prête à en découdre, avec un air sérieux... Et Vesa ne put s’empêcher de lui sourire, en la regardant, et hocha également la tête.

« Moi aussi, Jinx... Ce ne sont pas quelques dizaines de gobelins qui vont nous stopper toutes les deux ! »

Les gobelins se ruaient vers elle, et Vesa brandit son épée. Cette dernière se mit à luire, la lame émettant des lueurs dorées, et elle sourit encore... Puis un heaume se forma alors autour de sa tête, sortant de son armure, qu’elle mit autour de sa tête, la générant par la magie. Vesa fit ensuite tournoyer son épée, et, avec l’envie très enfantine d’en mettre plein la vue à Jinx, bondit brusquement dans les airs. Elle fit un saut impressionnant, sur plus d’une dizaine de mètres, et s’abattit à toute allure sur les gobelins, tombant sur eux comme une sorte de météorite, et atterrit au milieu des gobelins, dans une violente explosion qui provoqua un cratère sous elle, explosant les gobelins autour d’elle, et en renversant un bon paquet autour d’elle.

Surpris, les gobelins se retournèrent sur elle, et Vesa, souriant derrière son heaume, concentra dans son poing une orbe magique. À travers les jointures de ses doigts, des rayons dorées apparurent, et elle frappa le sol, en relâchant la sphère dorée, déclenchant une onde de choc supplémentaire, qui tua plusieurs gobelins supplémentaires. Dès que l’onde disparut, un gobelin, armé de deux dagues, bondit vers elle en sautant en hauteur, lames pointées vers l’avant, la gueule entrouverte dans un grognement haineux, les yeux exorbités par la rage. Vesa pivota sur place, évitant la charge du gobelin, et le décapita avec son épée.

*Ils ne sont pas dangereux... Mais surtout nombreux, en fait...*

Ce n’était pas la première fois que Vesa affrontait les gobelins. Ils étaient là pour les retenir, tout simplement, car, à eux seuls, ils n’étaient pas de taille contre une escouade d’Haven. La Paladine se déplaça à la vitesse de la lumière sur le côté, s’éloignant ainsi de plusieurs gobelins, et chargea une nouvelle boule magique, puis l’envoya sur eux, provoquant une explosion de flammes, les incendiant sur place. Nombreux et agiles, les gobelins la traquèrent à nouveau. Du pied, elle atteignit la tête d’un des petits monstres, et son poing fracassa la tête d’un autre, lui broyant son épée en l’envoyant s’écraser sur le sol.

Jinx ne tarda pas à la rejoindre, et, ainsi, les deux sœurs se battirent ensemble pour la première fois...


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Février 25, 2017, 03:57:40
L’envie presque enfantine de vouloir impression sa sœur gagna rapidement Jinx également. Après avoir matérialisé son épée, Vesa fit de même pour son casque et s’élança dans la mêlée, faisant un bond impressionnant sur plusieurs mètres. La princesse des enfers ne la rejoignit pas de suite, observant d’abord comment sa sœur se débrouillait. Et mine de rien, l’usage de sa magie blanche ou or, elle ne savait pas, était plutôt efficace. Une boule par ci, un coup de poing par-là, puis une barrière lumineuse là. Jinx était impressionnée par les efforts de Vesa pour se démener ainsi, mais comme à son habitude, tout ce qui n’avait pas attrait aux enfers était quelque part inférieur, aux yeux de Jinx. Cela ne voulait pas dire qu’elle voyait les compétences de Vesa comme inférieures, bien au contraire. Mais la magie qu’elle utilisait n’était, à son goût, qu’une imitation de celle des Anges, que les paladins brandissaient si fièrement. Ce n’était qu’un point de vue, cela dit.

Après quelques temps, Jinx sourit malicieusement. Il était pour elle de lui montrer ce que c’était, un vrai pouvoir ! Fondamentalement elle faisait comme elle ; elle voulait lui en mettre plein la vue rien que pour l’impressionner. Jinx maitrisait la magie élémentaire et la magie noire. Deux formes de magies très puissantes, sans compter le fait qu’elle pouvait invoquer des démons pour l’aider. Mais ça, ça n’allait pas être utile pour le moment. La Princesse des enfers prit grande inspiration avant de sauter dans la mêlée, de la même manière que Vesa. À la différence qu’elle avait préparé un sortilège. La lame de son épée était rougeoyante, comme si elle était en train de fondre alors que non. Quand elle fut bien au milieu des gobelins, Jinx s’écria à Vesa pour qu’elle se baisse, avant qu’elle ne fasse un tour sur elle-même. Une large et ardente frappe de feu s’arracha de son épée, en forme circulaire, tout autour d’elle.

Une onde enflammée et calcinant les malheureux se trouvant sur son passage. Cela n’élimina pas tous les gobelins mais, tout ceux étant à trop grande proximité de Jinx. Ils hurlèrent de douleur alors que leur corps se firent calciner instantanément. Mais ce n’était pas tout ce qu’avait prévu la jeune femme. Elle tira son épée et se battu aux côtés de sa sœur, tranchant et éliminant autant de gobelins qu’elle pouvait. La lame tournait dans sa main, et son jeu d’acrobatie pour achever ses adversaires à mains nues était bien fignolé. Néanmoins alors qu’elle pensait en avoir fini et que le plus gros de leurs troupes présentes devant l’entrée de la tour était achevé, elle se rendit compte qu’une autre grosse fournée avançait vers elles. Jinx comprit que le combat était loin d’être gagné, malgré les efforts des deux sœurs. Il était temps de faire réellement usage de ses pouvoirs, pensa-t-elle. Jinx ne voulait pas perdre plus de temps contre ces gobelins, et savait comment éradiquer la vague qui approchait vers elles.

« Restes bien derrière moi et admire ! » Se vanta-t-elle auprès de Vesa. Ses yeux rouges d’ordinaire, se mirent à luirent un peu plus, alors que la Princesse des enfers canalisa magie noire et magie élémentaire au creux de sa paume. Les gobelins fonçaient vers elles depuis le pont. Jinx ne comptait pas les laisser approcher si facilement … Et alors qu’ils venaient, la jeune femme semblait ne pas réagir. Elle canalisait, encore et encore, jusqu’à ce que le moment clé arriva. Quand ils furent tous assez proches, la Princesse déferla sa hargne en une violente onde de pure magie noire, dont les effets étaient tirés de la magie ardente élémentaire. L’onde fut si puissante qu’en traversant toute la vague de gobelin, elle désintégra ceux-ci, couche par couche, depuis l’épiderme jusqu’à ce qu’ils ne restent que des squelettes à moitié brûlés. Les hurlements de ces créatures furent abominables quand ils se reçurent l’onde, mais cela galvanisait plus Jinx qu’autre chose.

La voie semblait libre pour entrer dans la tour, au sein de laquelle d’autres monstres attendaient surement les deux sœurs. Jinx espérait secrètement que sa chère sœur fut suffisamment impressionnée par son petit tour de magie …

L'onde de choc :
(http://sd-2.archive-host.com/membres/images/210852277737036210/LGJ/Divers/insta.gif)


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Février 27, 2017, 01:52:34
Des gobelins avaient pris possession de la Tour. Depuis combien de temps est-ce que les deux femmes étaient parties ? Vesa se sentait nerveuse en pensant à ses compagnons. La Légion Noire était passée par là. Où étaient-ils, maintenant ? Les questions se bousculaient dans son esprit, pendant qu’elle attaquait ces monstres, alternant entre attaques physiques et attaques magiques, avec une efficacité redoutable. Vesa, il fallait bien le dire, avait été bien formée par les paladins d’Haven. Ses attaques étaient efficaces, rapides, et le fait d’être en infériorité numérique ne la dérangeait nullement. Elle usait de sa finesse pour améliorer son agilité, s’avérant redoutable au combat, son épée tranchant, décapitant, massacrant, envoyant des sorts magiques. Bien évidemment, Jinx ne put guère être en reste, et, au bout d’un moment, sa sœur se décida à intervenir.

Vesa sentit des vibrations la traverser en sentant la magie noire pulser entre les mains de Jinx, et vit cette dernière lancer un puissant sort de zone, qui calcina la chair des gobelins proches, les transformant dans des hurlements d’agonie à l’état de squelettes fumants. Vesa regarda sa sœur, médusée devant un tel sortilège.

*C’est... C’est une puissante magie noire. Jinx... Qu’est-ce qui a bien pu t’arriver ?!*

Impressionnée, Vesa l’était, oui... Mais était surtout inquiète. L’usage de la magie noire, surtout de sorts si puissants, n’était jamais sans conséquence néfaste sur l’âme. Qu’est-ce que sa sœur allait devenir en manipulant de telles forces ? Alors que les gobelins avaient été repoussés, Vesa restait étonnamment silencieuse, l’esprit embrumé.

*Bien sûr, il aurait été idiot d’espérer revoir ma sœur inchangée après son séjour en Enfer...*

Jinx était une femme infernale, et Vesa déglutit. Une tristesse infinie s’était emparée de son âme, mais, comme le moment ne se prêtait guère à ce genre de sentiment mélancolique, elle secoua la tête, et s’avança rapidement.

« Allons-y », décréta-t-elle.

Inutile de vouloir parler, elle préférait se focaliser sur sa mission. Les deux femmes entrèrent dans une tour silencieuse, et aperçurent rapidement des traces de bataille, des signes de lutte. Visiblement, un combat avait fait rage ici. Vesa marchait la première, cherchant des indices, des signes... Elle grimpa à l’étage, et entendit des toussotements.

« Il y a quelqu’un ! »

Elle se pressa rapidement, et vit une silhouette couchée sur le sol. C’était un membre de son équipe, le druide, Longneck (http://orig06.deviantart.net/10cd/f/2013/149/7/1/druid_rider_by_daroz-d671fwu.jpg). Grièvement blessé, l’homme était prostré à même le sol, se tenant le ventre, saignant abondamment.

« Longneck !
 -  Ils... Ils sont venus... Aaaaahh... P-Puissants, forts... Ils... Capturé les autres... »

Longneck toussa, crachant des filaments de sang.

« Arrêtez de parler, vous êtes grièvement blessé ! »

Elle se dépêcha de sortir un élixir de sa ceinture, et le lui fit boire, puis, sachant que l’homme devait avant tout se reposer, lança un sort pour l’endormir. Au moins, le druide avait donné la confirmation qu’elle redoutait : la Légion Noire avait attaqué. Vesa serra nerveusement le poing en se redressant, en oubliant presque la vision troublante de sa sœur recourant à des sorts dévastateurs de magie noire.

« Il faut les retrouver... »

En théorie, elle aurait dû demander des renforts, mais le temps jouait contre elles. Et puis, sur un titre plus personnel, en appelant des renforts, elle se séparerait de sa sœur... Et ça, Vesa ne le voulait pour rien au monde, quand bien même sa sœur avait changé.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Juillet 15, 2017, 06:12:46
Jinx avait belle et bien changé. Avoir été lâchement vendue au prince des enfers, ça marque plus d’une personne à vie. Jinx était devenue la princesse des enfers, même si ce sobriquet n’avait rien à voir avec un quelconque lien de parenté avec son père adoptif. Celui qui s’était autrefois fait connaitre comme le Porteur de la Lumière ne fut qu’un mentor, un maitre qui la forma à devenir ce qu’elle était aujourd’hui ; une guerrière redoutable et incroyablement puissante, manipulant autant l’art du combat que la magie, noire entre autres. Visiblement après avoir fait sa petite démonstration, sa sœur était ... Choquée. Jinx ne dit rien à ce moment-là mais, elle perçut son regard et le trouble que celui-ci traduisait. Que pouvait-elle y faire ? Les gens changeaient, la vie continuait. Ce n’était pas elle qui avait subi l’Enfer, ni de vivre avec une haine permanente, qui vous rongeait depuis l’intérieur.

Néanmoins, Jinx ne désirait nullement repenser à tout cela. Vesa était sa sœur, et elle l’aimait. Elle l’aimait énormément, même après tout ce temps ... Et malgré toute sa haine en elle, et toutes les graines du mal ayant été planté en elle durant toute ces années, son amour pour sa sœur était toujours aussi noble, propre et pur. C’était grâce à celui-ci qu’elle baissa du regard, comprenant alors celui de Vesa. Elle n’aurait pas dû lui montrer ce côté d’elle. Pas maintenant en tout cas. Elle ne pipa mot et suivit alors la paladine, qui prit les devants en entrant dans la Tour. Il fallait retrouver les rescapés – s’il y en avait – et découvrir pourquoi la Légion Noire avait attaqué. Dès lors qu’elles entrèrent, elles virent des traces de luttes. Un affrontement avait eu lieu, sans doute entre l’équipe de Vesa, l’équipe de Jinx et la Légion Noire.

Montant à l’étage, Vesa entendit quelque chose. Jinx la suivit et elles découvrirent alors quelqu’un, que la paladine semblait connaitre. C’était un de ses Hommes, et il était gravement blessé. Jinx n’allait pas expliquer à sa sœur qu’elle se moquait bien que cet homme était sur le point de mourir, mais son air n’en disait pas moins. Elle n’estimait pas vraiment la vie des autres. A part celle de Vesa, bien entendu. La fille aux cheveux roses, après avoir prodigué un soin à son acolyte, se releva et semblait bien déterminer à retrouver les auteurs de tout ceci. Sauver son équipe ? C’était très touchant ... Ça, ce n’était pas Jinx qui allait braver le danger pour sauver les minables qui lui servait d’acolytes. Mais, elle désirait rester avec sa sœur et l’aider, malgré tout. « On suit leur trace ? On risque de tomber nez-à-nez avec la Légion Noire ... Ou pire, atterrir sur leur forteresse. » Dit-elle.

Elle avait bien conscience que c’était l’objectif de base de retrouver cette forteresse mais, maintenant qu’elle était seule avec sa sœur ... Les chances de survie là-bas étaient amoindries. Mais, si Vesa était déterminée à y aller, alors Jinx foncerait avec elle, quoiqu’il en coute.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Juillet 16, 2017, 11:48:17
Longneck allait peut-être survivre à ses blessures. En temps normal, le protocole imposait, dans ce genre de situations, de demander des renforts, et, à tout le moins, de sécuriser une base de repli… Ce qui impliquait d’avoir des hommes. Mais Vesa n’avait pour seule aide que sa sœur, Jinx, qui semblait se moquer comme d’une guigne de l’état de santé du druide. Et leur traversée dans la forêt avait permis à Vesa de voir que l’endroit était dangereux. Et puis, elle venait enfin de retrouver sa sœur… Et, en même temps, de perdre tous ses alliés. Autrement dit, la situation devenait très confuse dans sa tête, surtout qu’elle n’était pas encore une paladine expérimentée. Certes, elle n’était plus apprentie, mais elle restait encore jeune, et ce n’était pas vraiment ce genre de situations qui convenaient à une jeune guerrière d’Haven. Pour autant, elle ne pouvait pas se permettre d’échouer. Délaissant le corps endormi de Longneck, elle se retourna vers Jinx, qui lui demanda s’il était vraiment prudent de partir sur les traces de la Légion Noire.

« Normalement, je devrais retourner en personne à Stonehold pour solliciter des renforts… Mais nous n’avons pas le temps. Non seulement la vie de mes camarades est en jeu, mais la Légion Noire est bien plus active que ce que nous ne pensions. Nous avons vu des traces de corruption dans cette forêt. Tout laisse à croire qu’un nouvel assaut est imminent, et Stonehold n’y résistera pas. »

Et, si Stonehold cédait, la Légion Noire pourrait déferler dans les provinces nexusiennes, et provoquerait de gros dégâts. C’était un scénario catastrophe à éviter… Mais, pour l’heure, cette tour-ci était sécurisée. Les gobelins n’y reviendraient pas avant longtemps, et la reprendre serait un avantage stratégique considérable pour les défenseurs de Stonehold. Vesa échafauda donc rapidement son plan, et grimpa un escalier, rejoignant une terrasse surélevée. De là, elle pouvait voir les lumières de Stonehold au loin, et, surtout, quelques cages abritant des corbeaux voyageurs. Ils avaient été emmenés par l’équipe, et avaient pour but de transporter des messages rapidement à Stonehold.

Vesa écrivit donc rapidement un message, puis l’accrocha à la patte du corbeau, et le laissa filer.

« Je leur ai demandé d’amener des troupes pour sécuriser la place, et de se préparer à une attaque. »

Au moins, Vesa avait-elle respecté quelques préceptes du Codex. Elle se retourna maintenant vers Jinx, et resta silencieuse pendant quelques secondes. Dire qu’elle venait enfin de retrouver sa sœur… Pour la voir utiliser de puissants sorts de magie noire. Une aura malsaine suintait de son corps, maléfique et sombre. Sa sœur avait toujours été une petite rebelle turbulente, qui aimait faire des bêtises, et qui aimait surtout emmener Vesa avec elle… Ce qui n’avait jamais dérangé Vesa.

Vesa se pinça les lèvres, et reprit finalement :

« En route. »

Depuis les Tours-Jumelles, elles devaient maintenant rejoindre les Monts-de-Terre. C’était là-bas que Vesa voulait se reposer, car elles auraient une vue plongeante sur toute la région située au nord. Or, les Monts-de-Terre n’étaient pas très éloignées des Tours-Jumelles. Elles se retrouvèrent donc à crapahuter à nouveau dans la forêt, Vesa utilisant une boule lumineuse générée par la magie pour qu’elles puissent avancer sans se perdre.

Finalement, tout en marchant, la curiosité s’avéra être la plus forte, et elle demanda à sa sœur, avec beaucoup d’appréhension :

« Alors… Comment c’était… Là-bas ? »


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Septembre 24, 2017, 04:59:37
La situation était à la fois bonne et mauvaise. Elle était bonne car, évidemment, Jinx venait de retrouver sa sœur. La seule personne au monde digne d’être aimée, à ses yeux. Sa sœur occupait une place très importante dans ses yeux et dans son cœur et ce malgré toutes ces longues années. Rien n’avait entaché le puissant amour qu’elle lui portait, pas même la corruption de la magie noire. Cependant, son amour et sa bonté de cœur s’arrêtait à Vesa ... Autrement dit, elle était froide comme un glaçon envers le reste du monde, y compris les amies et proches de sa sœur, comme ce druide. Ce fut pour cette raison qu’elle ne semblait nullement concernée par son état de santé car, tout simplement, elle se moquait bien de lui.

Jinx ne dit pas grand-chose par la suite, voyant que sa sœur avait la situation en main. Pour le cas de la Tour, en tout cas. Elle envoya un corbeau pour aller chercher du renfort, et lui expliqua que Stonehold viendrait sécuriser les lieux. « Parfait. » Répondit-elle. Sécuriser cette position serait sans doute cruciale pour la suite des évènements. Mais cela n’allait pas changer le fait que, Vesa et Jinx allaient devoir, uniquement toutes les deux, s’infiltrer chez la Légion Noire. Même Jinx voyait toute la dangerosité de la chose mais, un frisson d’excitation la parcourait rien qu’à l’idée d’affronter la Légion Noire. C’était une guerrière et, le combat, l’effusion de sang, ça la motivait ! Elle n’était pas franchement sûre que ça soit la même pour sa sœur, en revanche.

Les deux femmes se mirent donc en route et, éclairées par un sortilège lumineux de la part la Paladine, cette dernière finit par poser une question. Comment c’était, l’enfer ? Jinx eut un petit rictus aux lèvres, avant de répondre à sa bien-aimée sœur. « Tu t’imagines surement que l’enfer, c’est des rivières de sang où les âmes damnées souffrent et crient leur douleur à longueur de journée ? Eh bien ... C’est presque ça. Car il y a aussi une autre partie, plus vivable j’imagine. Il y a les Palais infernaux, là où vivent les chefs de domaines et celui qui m’a recueilli. Les Princes Infernaux se livrent sans arrêt à des guerres incessantes, où de véritables boucheries ont lieu ... Mais, vu que personne ne peut mourir à proprement parlé, ça sert un peu à rien. J’ai pas vécu dans le confort ni la sécurité, mais là où j’étais, c’était suffisant. On m’a entrainé, on m’a forgé à la réalité, et on m’a fait devenir ce que je suis actuellement ... Et pour être honnête avec toi ... » Dit-elle, avant de marquer une pause.

« Je n’en regrette pas un seul instant. Tu vois, même en enfer, ce fut mieux qu’avec nos parents ... Même le Porteur de la Lumière, le grand chef diabolique, me portait plus d’intérêt que père en portait pour moi. » Déclara-t-elle finalement. Elle avait volontairement tut la partie concernant ses amies les succubes, notamment Jiraya Magoa, qui était l’une de ses plus belles et sulfureuses amantes ! Sans parler de Magdalena, qui par son fort caractère, pouvait presque être comparée à une mère de substitution, en version démoniaque bien sûr. Jinx soupira, elle ne voulait pas choquer sa sœur plus qu’elle ne l’était déjà, à cause de sa magie noire. Mais, Vesa devait bien se douter qu’en vivant en enfer, Jinx avait changé ... Et pas dans le bon sens.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Septembre 24, 2017, 08:57:40
Vesa savait ce qu’était l’Enfer. En tant que Paladine, elle en avait déjà entendu parler à bien des occasions, et elle savait que, souvent, Haven menait des missions là-bas. Quand ils devaient fermer un Portail de l’Enfer, par exemple, il leur arrivait de passer de l’autre côté pour traquer les démons ayant généré le Portail, ou pour pouvoir le fermer de manière plus efficace. Mais Vesa, elle, n’avait encore jamais participé à une mission en Enfer. Elle savait néanmoins ce qu’on en disait... Un monde horrible, sinistre, infernal et rougeoyant. Nuriel, sa mentor, avait déjà mené une mission là-bas. Elle avait assiégé, avec l’aide de paladins et de chevaliers, un avant-poste infernal bâti au milieu d’une mer de lave. Un paysage apocalyptique avec, au loin, les remparts d’un immense fort infernal, d’où des nuées de démons rouges dotés de paires d’ailes s’étaient approchés. Nuriel avait attaqué le fortin, tué bien des démons, et affronté un redoutable mage noir qui s’était réfugié ici. Un combat redoutable, et Nuriel s’était alors notamment reçue un puissant éclair noir qui l’avait envoyé à travers la fenêtre. Elle avait manqué se fracasser dans la lave en contrebas, mais avait réussi à s’agripper à la roche, à remonter, et à vaincre le mage noir.

Jinx lui expliqua donc que l’Enfer avait été horrible. Elle avait grandi auprès de Lucifer, l’ancien « Porteur de Lumière », et lui expliqua toutefois que, si la nature infernale était atroce, les Palais Infernaux étaient plus agréables. Néanmoins, Jinx ne regrettait rien, car Lucifer, à sa manière, avait su lui témoigner bien plus d’intérêt que leur père. Un tel aveu ne manqua pas d’attrister Vesa, qui ferma les yeux pendant quelques secondes.

« Je suppose que je ne peux pas te le reprocher. Nos parents... Je n’ai jamais approuvé leur décision, Jinx, et je m’en suis toujours voulue, parce que... C’est moi qui aurais dû y aller à ta place. »

Vesa avait appris toute l’histoire. Sa mère avait fait appel à Lucifer pour qu’il les aide pendant un siège, et, si l’Ange déchu avait obéi, il avait exigé, en échange, un droit de surprise portant sur le premier enfant. Or, Vesa était la sœur aînée... Ce qui n’était donc pas le cas de Jinx. Pourtant, quand le Monarque était venu réclamer son dû, ses parents lui avaient confié Jinx. Raison de plus pour que Vesa se sente coupable, à plus d’un titre, du destin funeste que Jinx avait subi.

« Je te libérerai de ta situation, Jinx ! Tu es une humaine, ta place n’est pas en Enfer ! »

La Plaadine se retourna vers elle, totalement résolue.

« Si je suis devenue Paladine, c’est uniquement pour te retrouver, Jinx ! Je voulais aller en Enfer, et t’arracher aux griffes de Lucifer, quitte à devoir le tuer moi-même ! Maintenant que tu es là, je ne laisserai plus jamais personne nous séparer ! »

Et elle alla à nouveau la prendre dans ses bras, heureuse, oui, tellement heureuse de la voir, de l’avoir enfin retrouvé ! Elle ne pouvait alors clairement pas imaginer que Jinx n’avait pas spécialement envie de quitter l’Enfer...


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Octobre 08, 2017, 08:39:37
Alors que sa tendre sœur réagit à ses propos, la réalité refit surface aux yeux de Jinx. La situation était loin d’être simple et, si avoir retrouvé Vesa était une excellente chose, tout allait se compliquer dorénavant. La princesse des enfers accueillit tendrement sa sœur dans ses bras, répondant à son câlin aussi fortement que possible mais, visage par-dessus son épaule, regardant dans son dos, sa mine était anxieuse. Vesa n’était pas prête à accepter la vérité, celle de Jinx ; elle était humaine, mais bien au contraire, sa place était en enfer. Ce monde chaotique, elle l’aimait plus que le monde normal, celui dans lequel elle évoluait à ce moment-là. Ce fut dur à accepter au départ, même pour l’intéressée. Comment accepter le fait qu’on se sentait plus à l’aise dans un monde de chaos, de violence et de danger, plutôt que dans un monde plus tranquille et juste ? Jinx était une canaille, une personne mauvaise, dont les standards de ce monde ne lui correspondaient pas.

Vesa idéalisait sa sœur et, Jinx en faisait surement pareil en retour. Mais le moment où elle allait devoir lui dire qu’elle ne quitterait pas l’enfer sera dur, très dur. En attendant elle préféra ne pas y penser, et profiter de chaque instant passé en présence de sa bien-aimée sœur. Elle la serra très fortement contre elle, s’autorisant à être câline et tactile avec elle. D’ordinaire, Jinx était dure, impitoyable, mais Vesa était la seule exception possible. Après ce grand câlin où, étrangement, Jinx ne fit aucun commentaire, elle posa ses mains sur les épaules de la paladine puis lui sourit. « De même, Vesa ... Je ne laisserai personne nous séparer. » Dit-elle avec un petit sourire. Ce qu’elle venait de dire pouvait paraitre anodin mais, en vérité, Jinx venait surtout d’affirmer qu’elle n’accepterait pas qu’au seul nom de l’Ordre Immaculé, et de ses valeurs, Vesa la rejette. Jinx se doutait que sa sœur devait penser le contraire envers elle mais, l’Ordre Immaculé n’était qu’un groupuscule de vieux fanatique aigri ne sachant pas avec quoi ils jouent, selon la princesse infernale.

Un petit silence se fit, avant que la jeune femme s’avance et vienne déposer un délicat baiser sur le front de sa sœur. « Ce qui compte c’est l’instant présent. Et là, maintenant, nous sommes réunies. Je suis là, Vesa ... Et je ne compte pas te laisser filer ! » Déclara-t-elle, avant de s’écarter. La destination était encore très loin et, les deux sœurs ne feraient camp que dans de nombreux kilomètres. Les Monts-De-Terre, voilà où elles devaient se rendre en premier lieu. Elle laissa passer un petit silence, le temps qu’elles se remirent en route. Puis, d’un ton taquin, Jinx voulu revenir sur le fait que, normalement, ça aurait dû être Vesa et non elle qui devait partir avec Lucifer. « Tu n’aurai pas supporté le coup Vesa. En fait, on n’aurait jamais pu se retrouver ... Car jamais je me serai enrôlée chez les Paladins. La nature fait bien les choses, j’imagine ? » Dit-elle en taquinant un peu sa sœur.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Octobre 09, 2017, 07:39:58
Pour Vesa, il aurait été incompréhensible que Jinx avoue avoir envie de rester en Enfer. L’image que Vesa avait de cette dimension était à peu près aussi tronquée et caricaturale que celle que Jinx avait de l’Ordre Immaculé. Elle fut donc assez surprise par le silence de Jinx quand Vesa évoqua l’idée de l’arracher des griffes de Lucifer. En réalité, Vesa se refusait à admettre l’évidence. Les humains n’avaient pas leur place en Enfer, et aucun sortilège ne pouvait les retenir indéfiniment sans constituer une violation du Pacte entre les Anges et les Démons. Lucifer avait certes pu emmener Jinx en raison d’un troc sinistre avec leurs parents, mais, si Jinx restait encore en Enfer, c’était bien parce qu’elle le voulait. Mais ça, Vesa ne pouvait tout simplement pas encore l’imaginer. Jinx était sa sœur, et elle venait de la retrouver, rien d’autre ne comptait vraiment.

Jinx l’embrassa alors sur le front, en lui certifiant que, désormais, rien ne pourrait les séparer. Un léger sourire se dessina alors sur les lèvres de Vesa, puis Jinx rajouta ensuite, plus espiègle, qu’elle ne lui en voulait pas que leurs rôles aient été échangé, car, après tout, elle n’aurait jamais pu rejoindre les Paladins. Vesa ne put s’empêcher de glousser pendant quelques secondes en se rappelant leur passé.

« Oui... Toi et les règlements, ça a toujours fait deux, Jinx. N’empêche... Je n’ai jamais pu pardonner à nos parents de t’avoir fait ça, et... Je crois qu’eux aussi n’ont jamais pu se le pardonner. »

Les deux avaient fait une dépression. Vesa n’avait jamais vraiment trop compris pourquoi ils n’avaient pas réussi à aimer Jinx, mais, avec le recul, elle supposait que son père avait cru que Jinx était issue d’une relation adultérine. Bien entendu, c’était totalement faux, mais, au moment fatidique, ça avait justifié qu’ils inversent les bébés, et n’offrent à Lucifer la sale peste de Jinx, qui faisait toujours des farces, plutôt que la noble Vesa, toujours attentive en cours, mais toujours prête à suivre sa sœur dans ses bêtises.

Un nouveau silence s’installa entre les deux. Vesa se pinça les lèvres, en se massant l’arrière du crâne.

« Bon... On devrait trouver un endroit où dormir, vu l’heure. Avancer pendant la nuit n’apportera rien de bon, si ce n’est nous fatiguer. Il y a pas mal de grottes dans le coin. »

Pas mal de grottes... Mais elle avait aussi beaucoup de questions à poser à sa sœur. Certes, il fallait retrouver la Légion Perdue, mais Vesa avait appris, à Haven, qu’il était dangereux d’agir dans la précipitation, et, surtout, de mener une mission de nuit. Le corps avait besoin de se reposer, et la fatigue était un adversaire redoutable, que bien trop d’aspirants paladins négligeaient, s’exposant inutilement au danger. Et puis, pour se repérer, elles devaient bien s’éclairer, ce qui faisait d’elles des proies idéales pour les prédateurs vivant dans la forêt... Et ce d’autant plus que, au-delà des Monts-de-Terre, il y avait des monstres redoutables.

Vesa s’avança le long d’un chemin mélangé d’arbres et de rochers, jusqu’à apercevoir une grotte. Elle ferma alors les yeux, se concentra, et toucha le sol avec ses doigts, déclenchant une onde de perception autour d’elles. Il n’y eut aucune résonance dans la grotte, ce qui la rassura.

« Il n’y a pas d’ours là-dedans, on va pouvoir s’y abriter. »

La grotte fut rapidement aménagée. Vesa savait faire un feu de camp, elle récupéra quelques brindilles, des bouts de bois, les regroupa autour de cailloux, et alluma le feu. Les flammes se mirent à crépiter devant elle, et elle se retourna vers Jinx, un peu gênée, en générant son équipement par magie.

« J’ai une couverture de couchage... Si tu n’en as pas, on... On pourra dormir ensemble... Comme avant. »

Avant, quand elles étaient petites... Il était récurrent, à cette époque, que Jinx, qui avait une chambre séparée, vienne toquer à sa porte, et ne dorme avec elle, dans leur grand lit immense. Et Vesa dormait en réalité encore mieux quand sa sœur était avec elle que quand elle allait voir ses parents.

« Tu t’en souviens aussi ? »


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Novembre 01, 2017, 08:30:52
Après ce petit interlude sur leur passé, la Paladine décida qu’il fallait trouver un lieu où passer la nuit. Il était vrai que le soleil commençait sérieusement à décliner et à plonger la forêt dans la pénombre. Progresser dans des bois plongés dans les ténèbres ne serait ni une bonne idée ni une entreprise facile. La solution de poser le camp pour la nuit semblait donc évidente. Jinx hocha la tête et suivit sa sœur qui la guida au travers la forêt, descendant un long chemin parsemé d’arbres et de rochers. La route déboucha finalement sur ce qui semblait être une grotte. Un endroit idéal pour passer la nuit, à la seule condition qu’il n’y avait pas d’ours dedans. Ces animaux étaient très présents dans la région et il était connu qu’ils dormaient eux-aussi dans ces grottes.

Vesa prit les devants et usa de sa magie pour sonder les lieux, afin de déterminer si oui ou non la grotte était habitée. Fortuitement, elle ne l’était pas, ce qui réjouit immédiatement Jinx. Mine de rien, elle aussi sentait qu’elle avait besoin de repos. Dormir un peu ne lui ferait que du bien, et ça lui donnera bien des forces pour botter des fessiers le lendemain ! Pour la première fois depuis des années et des années, Jinx allait dormir avec sa sœur ... Comme elle le faisait en étant toute petite. D’ailleurs, quand sa sœur installa le campement et fit un feu, la princesse des enfers remarqua qu’elle fit apparaitre une couverture de couchage. Puis, elle lui déclara que si elle en avait pas, elle pouvait partager avec elle. Comme quand elles étaient petites.

Jinx sourit face à cela, se remémorant ces beaux souvenirs. Il était vrai qu’à cette époque, la petite Jinx adorait se faufiler dans la chambre de sa sœur et venir s’emmitoufler avec elle dans son lit. Et elle se souvenait qu’elle n’avait jamais passé de meilleures nuits que celles-ci. « Oh oui ... Je m’en souviens bien ! » Répondit-elle. Il était donc évident que la jeune femme acceptait de partager cette couverture avec sa sœur. Quand elles furent décidées ainsi à se coucher, après avoir mangé un peu autour de ce feu réconfortant, Jinx sentit le corps tout chaud de Vesa se coller quelque peu au sien, vu qu’elles partageaient ensembles la couverture. « Comme avant. » Dit-elle avec un léger sourire. Il y eut un petit silence, avant que finalement elle ne tourne sa tête vers elle, plantant son regard dans le sien.

« Une partie de moi ne réalise toujours pas ce qui se passe. On s’est retrouvée après tant d’années ... C’était si soudain et inespéré. Ça fait du bien de te retrouver ma chérie ... Tu m’as manqué, beaucoup plus que ce que tu peux imaginer. » Déclara-t-elle à voix basse, soulignant toute le solennel de ses dires. « La dernière fois que je t’ai vu tu étais toute petite et maintenant ... Eh bien maintenant, tu es toute grande, belle et radieuse. Mais je suppose qu’en t’engageant chez les Paladins, tu as renoncé à ... À ... Hm, les trucs d’adulte, non ? » Demanda-t-elle, curieuse. Clairement, Jinx était devenue très curieuse et intriguée !


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Novembre 02, 2017, 02:06:22
Comme avant. Exactement. Mais, en même temps, rien n’était comme avant. Vesa était devenue une Paladine d’Haven, et Jinx une mage noire. Vesa avait beau vouloir le nier, ou ne pas le voir, il était impossible de ne pas le réaliser. Ses instincts magiques le lui disaient. Elle aurait appréhendé et arrêté n’importe quelle autre personne, mais, là... Son jugement était brouillé. Elle ne réagissait pas de manière objective, et était tout simplement incapable de voir le mal en Jinx. C’était sa sœur ! Celle qui venait toquer à sa porte la nuit, se débrouillant toujours pour éviter les gardes ou les pages. Celle qui n’hésitait pas à se battre contre les garçons plus grands qu’elle quand ils embêtaient les petits. Vesa, qui s’attirait continuellement les ennuis, véritable garçon manqué au vu de son caractère... Vesa, qui se blottit donc contre elle. Jinx avait installé le sac de couchage, tout en préparant à manger. Elle se délesta de son armure, la posant à proximité, et installa des runes magiques de protection à proximité, pour les avertir si jamais une menace approchait. Elle laissa naturellement le feu allumé, non seulement pour les réchauffer la nuit, mais aussi pour faire fuir les bêtes. En soi, survivre en pleine nature n’était pas un problème pour Vesa, qui avait mené des stages de survie lors de ses années de formation. Jinx ne quittait pas ses pensées. Elles avaient mangé assez silencieusement, aucune des deux n’osant vraiment prendre la parole.

*Que faire ? Elle ne peut pas avoir choisi délibérément de suivre des démons...*

Vesa savait toute l’histoire. Sa mère avait tout écrit dans ses carnets intimes. Elle avait prié Lucifer lors d’une bataille décisive, et Lucifer, en tant qu’ancien Ange, avait accepté, mais, en contrepartie, avait revendiqué cette vieille coutume, régulièrement attaquée en jurisprudence, le droit de surprise. Il était revenu, et aurait dû prendre Vesa, mais avait pris Jinx... Car ses parents les avaient échangés. Non contente d’avoir perdu sa sœur, Vesa se sentait donc aussi responsable de tout ce qu’elle avait pu vivre... Et, pourtant, Jinx était là, et n’avait visiblement pas envie de changer de situation.

*Pourquoi ? avait-elle envie de lui demander. Qu’est-ce qui a bien pu t’arriver là-bas ?*

Mais avait-elle vraiment envie de le savoir ? Vesa se sentait bien avec Jinx. Là, allongée avec elle qui se lovait contre elle, Vesa était... Apaisée. Jinx la sortit alors de ses pensées en se mettant à lui parler, et en l’interrogeant sur... Son renoncement aux « trucs d’adulte », après lui avoir dit qu’elle était « grand,e belle et radieuse ». Interloquée, Vesa cligna des yeux, en répondant rapidement :

« Des trucs d’adulte ? Tu... Oh... ! »

Elle rougit en comprenant, ou, plutôt, en pensant comprendre ce à quoi Jinx faisait allusion. Vesa se mit d’ailleurs à rougir assez fort, ce qui se mariait à merveille avec ses cheveux.

« Tu... Euh... Enfin, mais... »

Vesa s’embrouillait, car elle ne s’attendait vraiment pas à ce que Jinx parle de ça !

« Je... Mais... Pourquoi tu me demandes ça... ? Parce que toi, tu... Euh... Enfin, tu n’es plus... Hmmm... »

Elle se pinça les lèvres en rougissant.

« Mais pourquoi tu me demandes ça ?!! » demanda-t-elle brusquement.

Sans pouvoir se l’expliquer, sa respiration avait subitement accéléré. Il n’était alors pas difficile de deviner que Vesa était prude !


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Novembre 19, 2017, 06:50:40
Voir la réaction de sa sœur était très amusante, voire hilarante pour Jinx. La pauvre, il ne fallait pas être expert pour comprendre, rien qu’à sa réaction, qu’elle était encore vierge. Pour Jinx c’était tout l’inverse ; sa virginité, elle l’avait perdue dès ses premières floraisons, entre les mains d’une éblouissante et somptueuse Succube. Que de beaux souvenirs ... Sa première fois, loin de l’image du prince charmant attentionné, fut très marquante. C’était la première fois qu’elle connaissait l’orgasme, qu’elle connaissait les plaisirs que pouvait lui offrir son corps. C’était à ce moment qu’elle était devenue une femme. Avec Jiraya et Madgdalena, ainsi que leurs nombreuses amies, Jinx avait suivi une longue et très intensive éducation sexuelle, qui ne s’était d’ailleurs jamais vraiment terminée. Rien qu’avant de partir pour Stonehold, aux trousses de la Légion Noire, Jinx avait fait copieusement l’amour à Magdalena.

Si Vesa apprenait ça, elle en serait probablement outrée, choquée outre-mesure. Mieux valait y aller en douceur. La princesse infernale regarda donc sa sœur se confondre, bégayer et rougir, avant de subitement lui demander pourquoi une telle question. « Nous sommes des grandes filles, Vesa. Cette chose est naturelle, et vient tôt ou tard dans la vie. Je te pose la question car, je suis tout simplement curieuse et que pour moi, rien, absolument rien, n’est tabou. » Déclara-t-elle avec un sourire énigmatique. Allongée contre Vesa, elle se lova un peu plus contre elle, profitant de sa chaleur corporelle. Mais, on pouvait être un peu perturbé de voir deux sœurs se serrer autant, et se coller autant l’une contre l’autre. En vérité, ce n’était pas pour déplaire à Jinx. Voire même ... Ça lui plaisait. Le sexe était tout sauf un tabou pour elle, y compris toutes les branches de ce grand sujet.

Dans sa tête, il était clair que l’idée de séduire Vesa ou ne serait-ce que la pousser à considérer le sexe, même en étant Paladine, lui plaisait. Mais elle ne se voyait pas déclarer de but en blanc à sa sœur qu’elle la désirait, et voulait prendre sa virginité avant qu’un autre le fasse. Au lieu de ça, elle préféra une approche plus douce et naturelle. Jinx soupira puis, sourit à sa sœur avant de satisfaire sa curiosité. « Et pour te répondre, je ne suis plus vierge, Vesa. Au début j’avais peur et, comme toi, j’avais beaucoup de mal à envisager la chose. Mais ... Dès qu’on a gouté au fruit défendu, on ne peut plus s’en passer. On découvre une toute nouvelle façon de voir les choses, et on en apprend pas mal sur soi d’ailleurs. » Déclara-t-elle, d’une voix douce et sensuelle. « Le sexe, Vesa, n’est pas que débauche et vice. C’est une vision étriquée et digne de vieux réac’ ou religieux, ça ... Non, en vrai, c’est l’une des plus belles façons de se connaitre et ... » Dit-elle, marquant une pause.

Elle se risqua à glisser sa main contre le bras de sa sœur, finissant par saisir tendrement sa main, tout en la caressant. « Et de montrer notre affection. » Finit-elle, enfouissant lentement son visage près de son cou, tout en veillant à ne pas le toucher. Son souffle chaud le caressait, mais pas ses lèvres ni la pointe de son nez. A ce moment-là, elle craignait surtout que Vesa ne réagisse mal et décide de s’enfuir ou au mieux, refuser de dormir avec elle. Mais, une petite voix lui disait que pourtant, il n’en sera rien de tout cela ... Vesa avait toujours eut tendance à la suivre dans ses bêtises, après tout !


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Novembre 19, 2017, 10:41:22
Vesa ferma les yeux, n’arrivant pas à croire qu’elle était en train de parler de... De sexe avec sa sœur ! Elle aurait imaginé parler de tout avec elle, sauf de... Ça ! Alors, pourquoi en parlaient-elles en ce moment ? Les deux femmes étaient allongées l’une contre l’autre, dans cette grotte sombre, où le froid montait rapidement. Pour autant, Vesa avait terriblement chaud, une chaleur terrifiante qui remontait dans tout son corps. Gémissant encore, elle entendit Jinx lui parler, lui expliquant que le sexe n’avait rien de répréhensible, et que voir cela, c’était même une pensée de « vieux réac’ religieux ». L’expression, si typique de sa sœur, ne manqua pas de la faire sourire, et elle tourna le regard vers elle.

« Jinx, je... Je sais... Les paladins d’Haven ne font pas vœu de chasteté, mais... »

La Paladine se pinça les lèvres. Il lui était difficile d’admettre qu’elle avait déjà fait l’amour avec une personne... Et, même, une consœur ! Vesa avait fait l’amour avec Maud de Rehen il y a quelques semaines, lors d’une quête qui l’avait amené à affronter la Chasse Sauvage. Une quête compliquée, mais où elle et Maud avaient fini par... ! Vesa ne voulait même pas y repenser. Jinx lui caressa alors le nez, rajoutant que le sexe permettait de se télmoigner de l’affection. Même Vesa n’était pas assez naïve pour ne pas avoir ce que Jinx avait derrière la tête, et ses joues s’empourprèrent de nouveau, ses yeux s’écarquillant pour exprimer toute sa surprise.

Vesa regarda sa sœur, en entrouvrant les lèvres, sans trop savoir quoi dire, tant l’indécence de cette proposition la surprenait.

« Jinx, tu... Enfin, nous sommes des sœurs, tu... Ce n’est pas drôle ! »

Comment pouvait-elle croire que Jinx puisse être sérieuse ? Elle devait sûrement plaisanter, Vesa ne voyait aucune autre option !

...Non ?


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Janvier 14, 2018, 06:17:30
Il n’y avait pas d’autre option. Jinx était belle et bien en train de faire une proposition indécente à sa propre sœur. C’était très risqué et saugrenu, compte-tenu des différents parcours des deux sœurs. Pour l’une, ça serait comme une lettre à passer au facteur ; pour l’autre, c’était sans doute scandaleux et immoral. Pourtant Jinx savait que Vesa n’était aussi coincée qu’elle en avait l’air ... Après tout, enfant, elle la suivait souvent dans ses bêtises. Alors, pourquoi pas ici ? Avec des bêtises d’adultes ? Jinx désirait tenter le coup. Elle s’était rapprochée et blottie à sa sœur, avant de venir doucement blottir son visage dans son cou, tout en limitant ce contact pour ne pas trop brusquer Vesa.

Celle-ci se douta bien des idées de sa sœur. Elle le lui fit remarquer d’ailleurs, affirmant que ce n’était pas drôle ! Certes, l’amusement n’était pas le premier but des gestes de Jinx. Son premier but était bel et bien de s’acoquiner avec Vesa ... Pour lui montrer qu’elle ne plaisantait pas, la jeune demoiselle s’écarta un peu. Puis, elle revint à la charge, tirant sa sœur contre elle de manière à ce qu’elles se font face. Jinx la regarda intensément, un peu de rouge aux joues, le visage très proche du sien. « Qui mieux que ma sœur pour savoir comment me faire plaisir, hm ? » Répondit-elle, laissant un petit silence s’écouler, avant d’approcher ses lèvres. Pour lui déposer un baiser à la limite des siennes, entre sa bouche et sa joue.

Ce baiser fut très ardent mais délicat, ne brusquant pas Vesa. La demoiselle déplaça une main sur son bras, le caressant lentement alors qu’elle recula légèrement son visage. « Je sais qu’une partie de toi pense que c’est indécent et a envie de me repousser. Mais je sais aussi qu’une autre partie de toi ... Est curieuse. » Dit-elle, affichant un sourire malicieux. Pour ponctuer ses dires, Jinx déposa un nouveau, encore plus proche de ses lèvres mais sans les toucher pleinement. « C’est comme ça qu’on a toujours fonctionné toutes les deux ... Je fais les bêtises, et tu me suis. Ça ... Ne te manque pas ? » Finit-elle par dire, glissant sa main vers la joue de Vesa.

Elle la caressa d’une grande délicatesse, montrant ainsi toute son affection par ce geste très attentionné, mais révélateur de ses intentions. Jinx resta silencieuse, son regard alternant entre celui de sa sœur, et ses lèvres. Elle resta un moment figée ainsi, avant qu’elle ne s’approche, et dépose finalement un doux baiser sur les lèvres de Vesa, frôlant celles-ci par les siennes.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Janvier 15, 2018, 10:33:26
Vesa était... Confuse. Extrêmement confuse, même. Ses yeux clignotaient sur place, ses joues étaient rouges, tandis que Jinx continuait à lui proposer... Ce qui n’était donc pas une boutade ! Mais...

*Non, elle ne peut pas être sérieuse !*

Ce qu’elle proposait était... Indécent ! Immoral, même ! C’était... Vesa n’arrivait même pas à y penser, tant ça la choquait ! Mais Jinx avait l’air diablement sérieuse ! Et, comme pour la convaincre qu’elle ne plaisantait pas, la femme l’embrassa doucement. Vesa écarquilla des yeux, et soupira légèrement, sans rien dire, sentant au contraire, presque à sa grande surprise... Une vive pointe de plaisir en elle. Elle voulut la refouler, mettre fin à cette vague, mais, plus le baiser se prolongeait, et plus le plaisir s’instaurait. Vesa était toute confuse, et, quand Jinx termina son baiser, en se dressant lentement, les flammes crépitant près d’elle, Vesa l’observa silencieusement, manquant même de respirer.

Puis Jinx lui avoua qu’elles avaient toujours fonctionné comme ça, elle à faire des bêtises, et Vesa à la suivre. Et, malgré la gêne incroyable de la situation, Vesa alla quand même sourire, se rappelant, effectivement, de biens heureux souvenirs. Ceux d’une époque révolue où les deux femmes jouaient ensemble, où les deux étaient alors des gamines. Jinx amenant Vesa à faire l’école buissonnière pour observer le départ des bateaux, Jinx réveillant Vesa en pleine nuit pour lui dire de faire un tour sur le lac local et pouvoir observer les furolucioles... Oui, Jinx é »tait du genre intrépide, du genre curieuse, à se fier des règles, et, au contraire, à aimer l’existence des règles pour pouvoir les contourner. Mais là... Là, c’était quand même autre chose !

*Mais ça fait du bien, Jinx m’a tellement manqué...*

Son amante continuait à dominer la scène de sa stature, esquissant de nouveaux sourires.

« Ce baiser m’a fait du bien, oui, reconnut-elle. Mais je... Je ne suis pas sûre que... Enfin, euh... Tu vois, quoi... »

Non, Jinx ne devait sans doute pas voir, puisque même Vesa avait du mal à voir ce qu’elle voulait dire ! Qu’elle ne voulait pas de ça, parce que c’était moralement choquant, mais qu’elle avait adoré le baiser de Jinx, qu’elle adorait sentir sa sœur contre elle, qu’elle adorait la sentir jouer comme ça avec elle, et qu’elle n’arrivait pas à faire taire une petite voix dans sa tête lui soufflant de continuer, de ne pas rester bloquée par des préceptes moraux creux, et de se laisser pleinement aller...

Mais ça, Vesa était encore bien trop nerveuse pour pouvoir l’admettre ouvertement !


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Princesse Jinx le Mai 08, 2018, 02:39:03
L’amusement de Jinx était très perceptible. Voir sa sœur dans cet état, avoir telle réaction avait quelque chose de très satisfaisant pour elle. Peut-être qu’à force de fréquenter des démons, elle avait pris goût à la corruption d’autrui ? C’était peut-être le fait de faire succomber doucement sa sœur vers un penchant assez immoral, qui l’amusait. En tout cas elle ne comptait pas s’arrêter, pas après ce contact et cette réponse. Un sourire naquit de nouveau sur ses fines lèvres, voyant la confusion de sa sœur déborder de partout. Elle venait même d’avouer que le baiser lui avait fait du bien ... Avant de prétendre ne pas savoir, ne pas être sûre.

« Ne t’inquiètes pas Vesa. Je vois parfaitement ce que tu veux dire ... » Lui répondit-elle, une lueur malicieuse dans le regard. Puis, d’un mouvement sûr mais délicat, elle repoussa sa sœur sur le dos et se hissa au-dessus, à califourchon. Jinx posa ses mains sur ses épaules puis commença à les caresser, à les masser. Son visage finit par descendre et s’approcha dangereusement du sien, ses lèvres frôlant les siennes. « Tu m’as manqué Vesa ... Tu m’as bien trop manqué ... Et je veux te le faire comprendre à ma manière. » Lui déclara-t-elle, laissant passer un silence alors que son souffle se mêlait au sien, grâce à cette grande proximité. Son nez frotta le sien une dernière fois, avant que Jinx ne descende encore, déposant tendrement ses lèvres contre celles de Vesa, en un baiser plus long et langoureux que le précédent.

Cette fois-ci, la jeune femme ne se limita guère et décida d’agrémenter son baiser par des caresses, sur la joue de Vesa ou bien encore, son épaule. Un moment qui semblait interminable, mais qui après plusieurs agréables minutes, se termina. Jinx recula très légèrement son visage, ne pouvant s’empêcher de piquer la pointe du nez de Vesa de ses lèvres. « Il n’y a aucun doute à avoir, grande sœur. Ton corps ne me ment pas ... » Lui dit-elle, reculant encore pour retrouver ses lèvres contre son délicat cou, le parsemant lentement de belles attentions.


Titre: Re : La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"
Posté par: Paladin Vesa le Mai 08, 2018, 10:19:03
Vesa papillonnait des yeux, confuse, très gênée. Que se passait-il ? Elle venait de retrouver sa sœur, elle avait l’impression de flotter dans un rêve. Sa sœur... Elle la cherchait depuis des années ! C’était d’ailleurs son seul objectif dans la vie. Vesa n’avait jamais pu pardonner à ses parents d’avoir vendu Jinx à Lucifer, à tel point qu’elle avait choisi de renier son héritage, de se concentrer entièrement à sa quête de paladine, et ce dans l’unique but de retrouver Jinx. Ses parents avaient perdu leurs terres, mais il restait encore le manoir familial, abandonné. Ils ne l’avaient pas mis en faute, et, légalement, Vesa en restait l’héritière. Le titre de propriété était conservé dans l’un des coffres d’une étude notariale de Nexus, dans l’attente que Vesa prenne sa décision, ou, à défaut, que la Couronne ne décrète le bien comme « res nullius », et ne se l’approprie. La procédure en la matière était toutefois très particulière, d’autant plus que Vesa, seule héritière légale, disposait d’un allongement de son délai de réflexion du fait de sa carrière de paladine. Et, alors que Jinx retourna l’embrasser, Vesa s’imagina revenir au manoir, avec elle, et dormir dans le lit avec sa sœur... Une image fugace, un fantasme qu’elle chassa en papillonnant des yeux, tout en rougissant furieusement.

*Non, ce n’est pas bien...*

Des sœurs ne devraient pas faire ça ! Jinx l’embrassait longuement, après l’avoir délicatement caressé. Chacune de ses caresses lui arrachait des frissons, et, quand Vesa l’avait vu se mettre à califourchon sur elle, elle avait pensé à n’importe quoi qui puisse être susceptible de ne pas penser à ça ! Elle avait donc pensé à la maison familiale, puis Jinx venait de l’embrasser. Vesa écarquilla les yeux pendant quelques secondes, s’attendant à ce que Jinx ne rompe le baiser... Mais, au lieu de ça, sa sœur se pressa davantage contre elle, et... Prolongea le baiser ! Les joues de Vesa s’empourprèrent sur place, et elle plissa les yeux, soupirant lentement. Elle aurait pourtant pu la repousser, elle voyait d’ailleurs plus d’une dizaine de façons de le faire, mais aucune énergie ne venait en elle. C’était comme si son corps était anesthésié, comme si ce dernier la trahissait. Elle n’arrivait pas à repousser Jinx, car, même si une voix dans sa tête lui disait de le faire, elle ne pouvait empêcher le reste de son être d’apprécier ce baiser, ce baiser qui se prolongea bien trop longuement pour n’être qu’une simple erreur. Non, Jinx le faisait sciemment, et Vesa s’écroula sur place.

Elle soupira donc, sentant encore les lèvres de Jinx contre elle. Ses joues restaient chaudes, cramoisies, non seulement par gêne, mais aussi... Par plaisir.

*Non, non !!
Ses lèvres sont si délicieuses...
Non !!
*

Et, tout en l’embrassant, Jinx caressa encore son corps. Ses joues, ses épaules... Elle sentait les mains de Jinx filer doucement sur sa peau, la réveillant, et les mains de Vesa se relevèrent un peu, empoignant les côtes de la femme. Dans sa tête, l’idée était de la repousser, mais Vesa se crispa surtout à sa tenue, serrant le corps de Jinx... Qui rompit finalement le baiser. Un mince filet de salive relia leurs lèvres pendant quelques secondes.

« J-Jinx... » déglutit faiblement Vesa.

Celle-ci l’embrassa sur la pointe de son nez, la faisant encore rougir. La femme avait la gorge sèche, et ses yeux se voilèrent légèrement quand Jinx lui avoua que son corps ne mentait pas. Effectivement, les seins de Vesa commençaient à lui faire mal, et tout son corps lui semblait être inhabituellement chaud. De plus, ses lèvres la piquaient doucement, se rappelant le long baiser de sa sœur... Mais Jinx était sa sœur ! Et elle ne plaisantait nullement sur ses intentions ! Là, sur elle, elle la dominait. Vesa soupira encore. Oui, oui, évidemment qu’elle avait envie d’elle, mais...

Jinx l’embrassa alors dans le creux du cou, et Vesa gémit encore.

« J-Jinx, n-noon, haaa... Ce... Hmmm... Non... »

Elle le disait sans aucune conviction, car, tout ce qu’elle voulait vraiment, c’était que Jinx continue... Mais elle n’osait pas encore l’admettre !